La répartition géographique de la population sur le sol allemand - article ; n°23 ; vol.5, pg 469-482

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1896 - Volume 5 - Numéro 23 - Pages 469-482
14 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 1896
Lecture(s) : 98
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins

Bertrand Auerbach
La répartition géographique de la population sur le sol allemand
In: Annales de Géographie. 1896, t. 5, n°23. pp. 469-482.
Citer ce document / Cite this document :
Auerbach Bertrand. La répartition géographique de la population sur le sol allemand. In: Annales de Géographie. 1896, t. 5,
n°23. pp. 469-482.
doi : 10.3406/geo.1896.5955
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1896_num_5_23_5955LA PARTITION OGRAPHIQUE DE LA POPULATION
SUR LE SOL ALLEMAND
)1
III
analyse des divers travaux anthropogéographie que nous avons
passés en revueréveledanscertaines contrées Allemagnelinfluence
prépondérante de la plastique du sol sur la répartition des habitants
autres géographes se sont attachés aun autre terme de ce problème
complexe du peuplement au lieu interroger les formes du terrain
ils en ont examiné la substance pour discerner si sur une assise géo
logique de nature donnée les hommes se distribuent suivant quelque
rapport constant2 Cette recherche entraîne une nouvelle promenade
travers Allemagne mais en arrêtant le regard sur autres points
de vue
Il semble que de toutes les formations géologiques le trias ait par
prh iloge spécial attiré la curiosité des anthropogéographes allemands
Au moins deux études considérables lui sont-elles consacrées
Küster suivi un des membres de ce système le grès bigarré dans
son extension travers tout le territoire allemande csemacher
circonscrit son exploration la dépression thuringienne que le trias
emplit tous deux avec la préoccupation de définir les conditions
habitabilité de ce terrain
Ces conditions Küster les découvre dans la porosité excessive
du grès bigarré dans la rareté de eau dans horizontalité des pla
teaux ou des croupes où cet étage étale dans la pauvreté en res
sources minérales dans la stérilité de la roche rebelle au labour et
plutôt hospitalière la végétation sylvestre abondance du bois
jadis défrayé des industries qui bénéficient encore de la force motrice
Ann de Géocl. à9-71 15 oot 1895 Nous avons pas ou sous les yeux
la partiu de ouvrage de Fr Regel sur la Thuringc qui traite de la population
2cr Ti.il Bud D/e Beirohner Iena Fischer 1893)
Cotta avait recommandé ce genre de recherches II Il ne faut pas oublier
avant lui Cuvicr Elie de Beaumont etc. en avaient signale intérêt
Oie deutschen liunisandsfeinf/e/itefe ihre Oberfti e.henfiesfaUnng und anthro-
pogeor/rap/iisehen Verhältnisse Forsch. Le sujet fut niis au concours par la Fa
cult de philosophie dc Marburg en 1888
Die Yol fsdichte der ilrin ischen Triasmulde avec carte 1/400 000 Forsch. VI
1892)
Metallurgie du Soiling verreries du Spessart et de Odcnwald etc 470 GEOGRAPHIE GIONALE
caries pluies qui infiltrent rapidement ne perdent rien par évapo-
ration ni par absorption des plantes et jaillissent en sources copieu
ses la platitude des surfaces lugres bigarré excellente assiette que
la pierre fournit aux chaussées favorisent la circulation On aurait
su gré Klister de montrer comment ces circonstances phy
siques agissent sur la densité dans les districts constitués par le
gros bigarré Mais il est dérobé cette conclusion
semacher serre de plus prés la question Après avoir avec
précision délimité son domaine qui embrasse 10700 kilomètres
carrés auteur présente ainsi le peuplement respectif de chacun des
otages du Irias
Surface proportionncllr Illil Population compris proportionnelle non compris
les villes île Oïl hal et au-dessus
Grès bigarre >.7S OO U50
Muschelkalk 37Ki 2421 2803
Marnes irisées 230 317S 27.04
Le grés bigarré héberge lui seul près de la moitié de la population
de labasse ïhuringc Est-ce asa textu re sa valeur agricole il est
redevable de cette supériorité Nullement est sa position géogra
phique car il dessine au pied de la Forêt de Thuringe et du Harx un
palier surélevé au-dessus du fossé thuringien sorte de glacis qui
entre la montagne et les basses enclaves allonge comme une voie
naturelle du transit aussi est-il jalonné des centres urbains les plus
nombreux2
Le muscheikalk est plus disgracié une part en effet il enfonce
un degré de plus dans le bassin de Thuringe il se dérobe ainsi au
courant de circulation autant que la roche dure ayant mieux résisté
érosion surgit de la dépression en bossellements plus ou moins
ardus qui enclosent et séparent les petits pays comme autant de com
partiments el entravent les communications autre pari ce calcaire
ou les pluies pénètrent une écorcc extrêmement sèdie couverte
un mince epiderme humus dont les particules cause de la rai
deur des pentes sont souvent balayées par les eaux et les vents Ajou
tez au ur de la Thuringe la rudesse du climat retard et com
promet la maturité des piaules Les populations ont évilé ce terrain
la densité en ressort 55 habitants elle élève sur le grés bigarré
83 habitants
11 est vrai que pour la constitution intime et les qualités physiques
Kiister excuse en déclarant il ne connaît pas de devancier dans ce
genre études
Sur importance de cette ligne de circulation voir Kirchhol Ilie igen-
rer/nilfuisse von Erfurt Mitt Ver Erdk Halle 189;i Setsuiv.) PARTITION DE LA POPULATION SUR LE SOL ALLEMAND 471
et chimiques un est pas beaucoup mieux doué que autre Ce est
donc pas la nature géologique est le relief qui fait loi1
Le muschclkalk accapare un sixième de la population urbaine
Encore cette proportion provient de cette circonstance que plusieurs
villes bâties la bordure ont projeté des faubourgs sur ce terrain
Heihgenstadt Sondersbauscn Naumburg etc. Quant aux com
munes rurales leurs finages sont cause de la maigreur du terrain
plus étendus que sur le grès bigarré
Cercles Sup des communes
bis arrc Muschelkalk
lvi kq
Hcilig eiistadt 416 1025
Nordhausen i.82 i93
Mülhausen 62S 10ö6(-<
Les marnes irisées occupent le fond de la cuvette thuringienne
elles sont encastrées dans le calcaire coquillier érosion aplani ces
couches tendres où élément marneux prédomine et enle désagrégeant
accumulé un épais tapis qui se prête merveilleusement au labour
Les pentes sont douées de sorte que la nappe fertile est pas entraînée
que les cours eau cheminent paisiblement sur la surface ils
trempent outre que humidité est départie aussi par les eaux qui
sourdent la base du muscheikalk les prairies verdoyantes et grasses
alternent donc avec les champs
Voici la densité respectivo sur les deux lorrains dans une même circonscription
toile que établit semacher
Cercle Densité
Grés Muschelkalk
Mühlhausen ... 1197 619
Woisscn els 2ii2 607
Gotha ...... 1009 477
Quoique dans ouvrage de Neumann la géologie ne soit considérée que
comme accessoire on confrontera utilement les données fournies sur Odenwald grès
bigarre etles terrasses franconiennes
Superficie Haut moy Surf bois Surf cuit Cultiv Indust
kmq 11)11 lill) sur 000
Odenwald 80i 355 60S 3ü8 568 283
le Franconie 1530 300 25 71 636 222
Nombre omin au-dessous Surf moy
Densité rurale descomm de i0tl aines par comm kq
Odenwald 55 78 51 115
Terr de Franconie 78 1G3 72 92
On voit ici la supériorité du peuplement est échue au muscheikalk est que
ce terrain jouit de meilleures conditions topographiques
Nous avons eu occasion de comparer le peuplement sur les divers étages du
trias lorrain Nous avons pu constater que les marnes irisées grosses terres de
labour pénible sont moins habitées que les terres plus légères du muscheikalk
et du grès bigarré propos de la superficie des communes il nous soit permis
de répéter que le développement territorial une commune son origine dans des
modifications historiques et administratives Le Plateau lorrain 340. OGRAPHIE GIONALE 17-2
Grâce ces dons la terrasse du keuper est au regard de la super
cie plus peuplée que celle du grès bigarré
Prop de la ïhuringe 100 de la sup compris Proli 1rs villes 100 de de 000 la non pop compris totale
Grès bigarré 3978 44 4450
Keuper 230i 3178 2704
La densité en effet qui atteint 83 unités au kilomètre carré sur le
grès bigarré monte sur les marnes irisées dans les campagnes 87
146 avec élément citadin Cet appoint urbain est considérable
sur ce sol qui semble réservé la vie agricole La population rurale
serait plus compacte si elle était disloquée par les marécages et les
aires inondation aussi un ban dépasse ici en étendue un ban sur
grès bigarré 659 hectares contre 526
la vérité le noyau du terroir keupéricn est abandonné la cul
ture les villes ne éloignent guère de la lisière du muscheikalk qui
leur fournit des matériaux de construction et qui dessine horizon
du niveau des sources1 Mais ces villes sont liées la zone agricole
dont elles traitent et débitent les produits elles en font partie inté
grante
compris Densité les villes moyenne non compris une Sup comni hab moyenne rurale compris les villes non une compris comm
Grès bigarré 11709 8230 526 ü08 433
Muschelkalk 6890 5508 442 358
Marnes irisées 14600 87Oy 69:1 957 608
tous les titres les marnes irisées jouissent du peuplement le
plus intense le muscheikalk est le moins hospitalier Etle grès bigarré
ne emporte sur ce dernier que grâce sa position au rebord exté
rieur et le plus saillant de la cuvette thuringienne position qui en
fait une voie de transit au ur de Allemagne
mesure que on gagne la plaine du Nord ou le terroir appau
vrit la population se ramasse sur les cantons les plus fertiles Dans
le petit pays subhercynien de Mansfeldz es localités se multiplient
et se rapprochent sur le loss qui forme la couverture la plus super
ficielle car il masque la nappe erratique ou sur les bandes
alluviales des vallons tandis que les plaques où le diluvium apparaît
nu sont désertées les habitations ne portent que faute de place
On cherché les diverses orientations de alignement de ces villes centrales
Kiescmacher 199 Weisscnsee Apolda Erfurt ArDStadt Ohrdruf Gotha Lan-
gensalza Mühlhausen
Gorcke ouvrage cit Gelbke Die Volksdichfe des Mansfeldcr See-und des
Sanikreises Diss Halle 1887 avec carte 1/125000 Les monographies de ces deux
auteurs embrassent pas tout fait la même région leurs cartes où échelle des
densités dinere se laissent difficilement collalionner REPARTITION DE LA POPULATION SUR LE SOL ALLEMAND 473
sur un meilleur terrain1 Les districts riches sont singulièrement
animés le long des ruisseaux de la Gotsche et de la Reide 150
7é personnes agglomèrent sur un kilomètre carré Ce est pas la
simple culture qui explique cette forte densité est une industrie
agricole celle du sucre
Ce même chiffre spécifique se retrouve dans la région minière dont
Eisleben est le chef-lieu Là on exploite le schiste cuivreux recelé
dans le zechstein de la dépression de Mansfeld qui court de Leimbach
jusque vers Wettin et le lignite dont le gisement étend vers Erde
born Ce bassin est donc semé de centres ouvriers2
Aux confins de la plaine où se touchent la Geest et le Marschland
le contraste entre les deux formations se reflète dans le peuplement
Il semble que la dernière avec sa campagne grasse et unie doive être
envahie au détriment de la gatine En réalité elle offre pas un habi
tat favorable sur celte lisière atterrissement qui est jamais
bri un retour offensif du flot marin ilafallu bûtir sur levées et endi
guer lesportions conquises3 les matériaux de construction manquent
enfin le sol est trop précieux pour être usurpé par des maisons La
colonisation est arrêtée au seuil delà Geest en sécurité etsurveillant
de liant son domaine Les villes soulignent la frontière Itzehohe
Harburg Stade Varel Aurich Norden etc.1 Ce fait déconcerte de
prime abord étude de la densité après la nature du terrain car
laquelle des deux zones la population ressortira-t-elle Il est plus inté
ressant de rechercher comment elle adapte chaque terroir est ce
que Gloy essayé en Nordalbingie La tranche orientale de cette
île est étoffée par des marnes de transport et des sables coral
liens la section occidentale est prise par les Marse/ten base limo
neuse entre les deux se hausse un dos de pays où la lande et les
tourbières alternent cette disposition évoqué image peu noble
un cochon échine maigre flanquée de côtes grasses 11 est pas
étonnant que sur la croupe médiane la population ne dépasse pas
unités au kilomètre carré Mais le taux spécifique ne élève pas
Görcke 17 dit que est le quartier le plus récent des localités qui se place
sur le diluvium
Pour influence industrielle du sol encore Hermann Friedrich Das Waiden
huriler Bergland Ein KiiUurgeoïïraplrisciier Versucli Diss.üreslau 894 20 Les
hommes se sont concentrés sur le sillon houiller et sur le près rouge ce dernier
propice la culture du lin où essor de industrie fertile en Silosie Voir Bibi de
fif no 336
Hanson Besiedeltiwf der Marsch zwischen Elbe-lind der-Mundung Veterm
AHU. 1891 10)montre les étapes de hi colonisation après le type des habitations
Hahn 140 Signalons encore Buxtohude les trois portes sont appelées
esi- Marsch- Moor-T hor
Iff räge zur skunde Nordulbingiens Forsch. VII 1892
Cercles de Segeberg 29 Rendsburg 32 cercle de Pinncbergqui faitpartie
de la Geest 64 habitants par kmq mais ici la proximité de Hambourg-AItona pro
duit let GIONALE OGRAPHIE
sensiblement dans le Marschland le cercle Eiderstedt qui est en
globe tout entier 94 100 de sa superf cie totale) ne compte que
36 personnes disséminées surun kilomètre carre1 est que les trois
quarts du territoire sont voues aux pâturages Avec les cultures la
densité accroît dans le cercle desNorderdithmarschen qui se partage
entre le Marseilla iid 46 100 et la contrée de labour 57 100) elle
saute ol Il en va de même sur le versant baltique où assise mar
neuse porte des champs Oldenburg 78 100 Plon 71 100 Eckern-
forde 70 100) la population rurale atteint une quarantaine ha
bitants par kilomètre carré La mise en uvre intensive ou extensive
de la terre la division de la propriété influent aussi sur le phénomène
de la répartition3 Indépendamment de ces conséquences la démons
tration est parfaite de influence du sol sur le groupement en ce pays
où ni altitude insignifiante ni le climat uniforme ne sauraient inter
venir comme facteurs décisifs3
De toutes les constatations et comparaisons qui viennent être pour
suivies ressort cette conclusion déjà suffisamment entrevue au cours
de cette analyse que si image du peuplement se diversifie avec les
mouvements les figures la complexion du terrain aucun de ces élé
ments exerce sur ce phénomène une action isolée ou souveraine
tous trois et bien autres encore que nous avons pas examinés le
régissent de concert on ne peut nulle part saisir eifet exclusif et
tout-puissant de altitude seule par exemple ou de la plastique sur
la densité ce serait une pure abstraction Mais ce est pas une re
cherche vaine lue de déterminer le rôle local de chacun de ces élé
ments On gagne ainsi une notion plus précise des lois auxquelles
toute colonie humaine obéit dans le choix et aménagement de son
habitat et dans deslimites restreintes au sein une nation on pénètre
mieux histoire la fonction la vie de chaque groupe naturel 11 serait
souhaitable une enquête aussi féconde fût entreprise avec plus
unité dans la méthode mais avec le même esprit scientifique surle
sol fran ais
La carte si parlante de Gloy 1/200000 permet grâce au pointillo qui
représente chaque habitation de reconnaître que la population dans la Marseli est
dispersée dana la Geestee agglomère plus volontiers en villages sépares par des
landes peu près vides
Onne saurait trop insister dansla région des grands domaines Allemagne
du Nord sur la signification démographique du morcellement de la propriété est
ce que démontre pour le cercle de Koslin en Pomeranie Stoltenburg Die Ver-
itf/der Bevölkerung im Rerriemngsbezir/ Koslin VI Jahre sb Geog Ges Grei s-
wald 189(i 12
La seconde partie de la monographie traite des types établissements On
trouve des renseignements topiques sur les villages slaves et allemands de dessin si
érent Ce seul sujet serait digne une étude spéciale PARTITION DE LA POPULATION SUR LE SOL ALLEMAND 47a
LA REl RESENTA nON CARTOGRAPIIIQ PEUPLEMENT
Rien ne démontre mieux combien est amplifiée la fois et pré
cisée dans les esprits la conception de la géographie que les essais
imagines pour construire des cartes de la densité Des cartes géogra
phiques il entend et non statistiques De un autre scheme il
toute la distance de instantané au tableau de composition Le statis
ticien recense une date fixe le nombre individus cantonnés par
accident historique on caprice administratif dans une circonscription
factice Le géographe groupe les hommes en des cadres homogènes
que la nature tracés Autant le premier embarrasse peu de exécu
tion matérielle puisque sur un canevas dessiné avance il applique
des hachures ou des teintes correspondant des moyennes arithmé
tiques autant le second est inquiet de sa technique celle-ci varie
non seulement avec éclielle avec les dimensions et les aspects des
régions mais aussi mais surtout avec interprétation de ce phéno
mène complexe la densité est dans que gît le pro
blème plus que dans les procédés de traduction
Sur la définition et la valeur géographiques de la densité nul
désaccord En premier lieu la densité est indépendante des divisions
politiques auxquelles elle semblait liée le premier qui ait rendu
cette vérité sensible et en quelque sorte plastique est le lieutenant de
vaisseau danois Ravn En second lieu le quotient spécifique do it
Los statisticiens ont tenté cependant unrapprochementvers la méthode géogra-
phique en prenant pour base do leurs évaluations la division administrative la plus
petite possible niais aussi exiguë on la supli se elle est pas nécessairement
homogene MayrZu Vefsiändir/Uft.f ahmile imrendim; der f/eof/rap/iivc/ien Methode
mdc S/atiyt Zeitschr kgl stat sin Miiuchen 1871 Exposé sur le même
sujet ihid. 187i De cette tendance inspiri la carte de Turquan Densité de
la population commune par cornimme échelle de Voir sultats siatis
tiques du dénum reinent de 1891 Paris 189 oa et Levasseur La population
fra ii ea 4-3
Ies idées générales sur lacartographie ont oté indiquées par Steinhäuser Velicr
elaf.ire Berulkerunij und i/tré Darstellung auf Karf.en Deutsche Rundschau für
Geog und Statistik décembre 1886 98-1 8) et Kuster Zier Metiiudik der Volks-
dt.chtedurstellun/ï Ausland 1891 lase et Cc dernier passe en revue les plus
importants travaux cartographiques pulllies tant en Allemagne étranger
Le résumé dogmatique de Rat/.el ofïraplii.i: II 182 etsuiv. inspire
et défr;iie presque tous les récents essais de ce genre
Statistik publication du gouvernement danois nouvelle série
vol Xli Copenhague 18o7 Ravn divisa le pays en sections correspondant aux pa
roisses rurales exclusion des agglomérations urbaines il en calcula la popula
tion spécifique au centrede chacune de ces figures au nombre de 700 il éleva
une perpendiculaire proportionnelle au chiffre spécifique et relia par des courbes les
extrémités des lignes égale hauteur il délimita ainsi des zones do densité enjam
bant les limites administratives et les oblitérant 476 GEOGRAPHIE REGIONALE
exprimer non seulement état agglomerai ion ou de dispersion
mais les causes mêmes du peuplement Ces principes ont été magis
tralement exposes par Behm en un bréviaire de anthropogéographie
que Ratxel développé en corps de doctrines Mais Behm point
figuré sur la carte point matérialise ses idées avec ampleur
elles comportent sur sa Mappemonde 1/80 000 000 sur sa carte
Europe àl/tl 000000 les courbes de la densité sont tracées etles cou
leurs graduées sur la fréquence des localités Assurément sur
des images moins réduites il suffit que le contraste éclate entre les
aires de peuplement intense et celles où les établissements humains
se raréfient
Assurément encore habitat est la matière même de la densité
puisque les hommes vivent en des demeures et les cartes de Behm et
celle Allemagne de Kettler qui inspire de la même méthode
copient la nature Mais regarder de prés habitat est pas un
fait primordial il adapte des conditions qui le commandent;J Il
faut pénétrer plus avant ces causes premières
Behm les avait signalées auteur une étude originale et très
remarquée sur la répartition de la population de Allemagne rhé
nane en 20 Sprecher von Bernegg les coordonnées et éclairé
leur fonction respective Il distingue les facteurs élémentaires ou
géographiques et les facteurs économiques uivision contestable au
moins dans les termes car parmi les facteurs de laderniere catégorie
les uns sont autochtones peut-on dire nés des circonstances physiques
les autres étrangers et sans lien intime avec le milieu et malgré cela
puissants éléments de densité Il importe aussi de faire la part de
histoire certains actes de peuplement artificiels en apparence
répondent desnécessités politiques Mais Sprecher von Bernegg
par une formule heureuse et dont la terminologie allemande est
emparée marqué la population spécifique comme bodens fündig dépen-
Die Vertheilung der Menscheil uber die Erde Jiegleiiworl.eziideuKarieiï
Ergz 3;i 18T 91 et siliv. La mappemonde intitulée comino ci-dessus cl duc
Belim et àï àïï est échelle de 1/80000000 la carte de la densité en Europe
1/1 100 000 La meme année wî Mitt.uw carte de ladensité
de Allemagne ou plutôt de Europe centrale 1/3700000
Feuilles 13 et 16 du Physikalisch-statistischer Atlas des Deutschen Reidis de
Richard Andree et Peschel Texte explicatif 38
tude spéciale dc liabitat ou pour mieux dire de origine géographique des
établissements humains ne doit pas être confondue avec enquête sur la population
spécifique Elle relève de ce que les Allemands ont appelé la Siedelïingslefire Nous
avons essayé dans le premier article de combiner ces deux méthodes
Loc cit Die Ursachen der ungleiclien Volksdicfitigkeii
Die Verteilung der bodenständigen Bevölkerung im R/ieinisc/ien Deutschland
im Jahre 1820 Ein Beitrag zur Methodik der Dichtigkeilskarten avec une carte
échelle de 1/1000000 thèse inaugurale Göttingen 1887)
Par exemple la colonisation ethnique comme celle des Allemands en terre
polonaise ou la fondation de capitales Madrid Petersbourg Washington etc DE LA POPULATION SUR LE SOL ALLEMAND 477 PARTITION
dante du sol en ce sens elle en tire des moyens de subsistance et
de travail Or le sol est lui-même fa onné paré nourri par des agents
divers dont le jeu soit isolé soit combiné sur les groupements hu
mains fait objet intéressantes recherches
est abord le climat dont on ne nie pas iniluence constante et
en certains parages du globe preponderan te sur la densité Mais combien
la figuration de ce rapport sur la carte paraît hasardeuse car les iso
bares isothermes ou lignes hyétométriques entre lesquelles on enferme
un groupe spécifique sont flottantes dans le temps etdans espace les
oscillations du baromètre du thermomètre du pluviomètre menacent
de déformer et de fausser image
Les courbes de niv-eau et les contours du terrain ont avantage de
la fixité Les bandes de densité elles circonscrivent adaptent la
nature Aussi les enquêtes sur la répartition des hommes suivant
altitude ou la constitution du sol sont-elles des plus spécieuses
Les premières ne donnent de résultats féconds en pays monta
gneux ou accidentés La cartographie estiei assez simple elle exige
une orométrie exacte et emploi du planimètre Le nombre et ampleur
des zones variera avec la hauteur et extension des montagnes Mais
où il faut ingénier est pour couvrir une par autre zone de niveau
et zone de densité il apparaît guère que on ait triomphé de cette
difficulté
Quant la représentation de la densité sur unique base de la
géologie elle serait un trompe-l il il était compris que la nomen
clature scientifique et la hiérarchie des assises ont au regard de
la distribution des liabitants une signification formelle et aucune
vertu propre le sol géologique identifie avec le sol exploitable
ou habitable
la vérité ces investigations spéciales sont incomplètes parce
elles sont exclusives Les conditions etles lois du peuplement sont
Voir pour le groupement par zones climatiques les cartes du Census des Ktats-
Unis
Voir pour AlIcmagae les travaux signalés dans la première partie de cet
article du l;i octobre Nous nous proposons examiner dans la suite
les tentatives entreprises après ce principe en Autriche on en trouvera une nomen
clature dans le Geographisches ahrbi/.ch XVII 1894 277 278 mentionner
encore les belles cartes de Fritzsche et Grimaldi Costa igr di rappresenta
zione della densità della popolazione mediante curve di livello per le provinde di
Genova Torino Bull Inst internat de stat. III 1888)
Klinger ouvrage cité adressé cartes une hypsométrique autre spécifique
ce qui nécessite une confrontation incessante Burgkhardt ouvr cité opère la
fusion en un seul scheme mais avec des teintes différentes pour les bandes hypso-
motriques des deux versants de Erzgcbirge et une troisième gamme chromatique
pour la densité ainsi le rosé désigne sur le versant nord-ouest la 3e zone -500 b.
sur le versant sud-est la et dans échelle des densités il traduit la
population spécifique de 150 200 hal)
Voir travaux cités de Klister semacher Gelbke

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.