Le concept de propriété dans la géographie politique de Friedrich Ratzel (1844-1904) - article ; n°555 ; vol.99, pg 595-615

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1990 - Volume 99 - Numéro 555 - Pages 595-615
The concept of property in Friedrich Ratzel's political geography.
Friedrich Ratzel (1844-1904) worked out a geographical theory of state which he completed with a theory of property. Although the first was widely commented, his theory of property has never been the subject of any critical analysis. This might be a serious deficiency because, in Ratzel's view, the state cannot be separate from property, which, according to him, is the basic element of the state internal composition . In order to put this situation right, we will try to relate and analyse Ratzel's process that led to his theory of property.
Ratzel a élaboré une théorie géographique de l'État qu'il a complétée d'une théorie de la propriété. Si la première a été largement commentée, la seconde par contre n'a pas fait l'objet d'analyses critiques. Or il s'agit là d'une grave lacune, car, dans la conception ratzélienne, l'État ne peut être séparé de la propriété. Cette dernière institution est, en effet, selon lui, l'élément fondamental de la « constitution interne » de l'État. Afin de corriger cette situation, notre objectif est de retracer et d'analyser le cheminement qui a conduit Ratzel à énoncer sa théorie de la propriété.
21 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : lundi 1 janvier 1990
Lecture(s) : 56
Nombre de pages : 22
Voir plus Voir moins

Guy Mercier
Le concept de propriété dans la géographie politique de
Friedrich Ratzel (1844-1904)
In: Annales de Géographie. 1990, t. 99, n°555. pp. 595-615.
Abstract
The concept of property in Friedrich Ratzel's political geography.
Friedrich Ratzel (1844-1904) worked out a geographical theory of state which he completed with a theory of property. Although
the first was widely commented, his theory of property has never been the subject of any critical analysis. This might be a serious
deficiency because, in Ratzel's view, the state cannot be separate from property, which, according to him, is the basic element of
the state " internal composition ". In order to put this situation right, we will try to relate and analyse Ratzel's process that led to
his theory of property.
Résumé
Ratzel a élaboré une théorie géographique de l'État qu'il a complétée d'une théorie de la propriété. Si la première a été largement
commentée, la seconde par contre n'a pas fait l'objet d'analyses critiques. Or il s'agit là d'une grave lacune, car, dans la
conception ratzélienne, l'État ne peut être séparé de la propriété. Cette dernière institution est, en effet, selon lui, l'élément
fondamental de la « constitution interne » de l'État. Afin de corriger cette situation, notre objectif est de retracer et d'analyser le
cheminement qui a conduit Ratzel à énoncer sa théorie de la propriété.
Citer ce document / Cite this document :
Mercier Guy. Le concept de propriété dans la géographie politique de Friedrich Ratzel (1844-1904) . In: Annales de Géographie.
1990, t. 99, n°555. pp. 595-615.
doi : 10.3406/geo.1990.20998
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1990_num_99_555_20998de Gèo. no 55 1990 Ann
Le concept de propriété
dans la géographie politique
de Friedrich Ratzel 1844-1904
et chercheur et Développement au Centre Université de de Recherches Université de Maître Bretagne Guy en Lavai de Aménagement MERCIER Conférences Occidentale Canada
La publication de la traduction fran aise de la Politische Geographie
de Friedrich Ratzel 1844-190l)1 offre occasion un retour sur la
pensée un auteur dont on reconnaît influence sur la discipline
géographique2 mais qui reste très peu fréquenté par le public fran
cophone Cette méconnaissance relative de son uvre sans doute
frayé la voie certaines interprétations abusives3 Puisse édition en
fran ais un des ouvrages majeurs de Ratzel contribuer corriger
cette situation et fournir aux géographes des matériaux pour poursuivre
leur réflexion La géographie en effet tout intérêt maintenir un
dialogue responsable avec sa propre tradition disciplinaire qui recèle
comme Vidai de la Blachê indiqué il près un siècle des idées
dont la fécondité est loin être épuisée Fidèle cet esprit le
présent texte propose un retour critique sur la géographie politique de
Ratzel
Pour mener une telle critique différentes options offrent nous
Une première consisterait situer uvre ratzélienne dans le contexte
politico-économique de époque où elle été produite On pourrait
Broc 1977 Ratzel Sur la 1988 contribution 86-94) et Broek 1987 géographique 1954) Sur sa vie Brunhes et de son Ratzel 1925 uvre cf cf notamment 58-66) Wankiyn Clava 1961) Bowman 1976 1934 45-48) 69-71) Crone
1970 35) Davis 1924 199) Derruau 1967 5-7) Goblet 1955p 8-13) Johnston 1983
63) Lajugie 1989) Martonne 1957 20-25) Tatham 1957 63-67) Valkenburg 1957
92-99) VaUaux 1931 624-625 et Vidal de la Blachê 1904)
Cf Claval 1984a 33-34 et 1972b 368) Dickinson 1969 71-72 et Lewthwaite
1966 p.10)
Vidal de la Blachê 1896 139) 596 ANNALES DE OGRAPHIE
alors examiner dans la foulée de Korinman comment Ratzel cherché
travers sa géographie politique favoriser le renforcement géopoli
tique de Allemagne en Europe et dans le monde1 Pour compléter
cette mise en situation il serait également pertinent établir la parenté
intellectuelle de Ratzel avec quelques-uns de ses contemporains et
autres penseurs du passé Certes on connaît sa dette envers Darwin
Haeckel et Moritz Wagner de même que sa filiation avec Ritter2 mais
on en sait beaucoup moins sur ses rapports avec la philosophie politique
Bien que discret propos de ses références il est clair toutefois que
Ratzel est ce chapitre héritier une tradition qui con oit les insti
tutions en termes de droit naturel et de contrat social
Sans nier intérêt de ces démarches qui mettent accent sur le
contexte de uvre de Ratzel notre attention portera sur son contenu
Plus précisément notre regard se dirigera vers certaines propositions
théoriques de sa géographie politique Pour structurer sa pensée dans
ce domaine le géographe élaboré une théorie de tat il
complétée une théorie de la propriété Si la première été largement
commentée la seconde pas encore fait objet analyses critiques
du moins en langue fran aise ou anglaise Or il agit là une grave
lacune car chez Ratzel tat ne peut être séparé de la propriété3
Celle-ci est en effet selon lui élément fondamental de la constitution
interne de tat Son argument peut se résumer comme suit tat
est un moyen par lequel un groupe individus approprient un terri
toire où chacun pourra trouver les ressources qui assureront sa survie
est cette fin une société constitue un tat Au sein de cet tat
la propriété comme fonction de rendre effectif accès des individus
aux ressources Autrement dit la propriété comme tâche organiser
économie de subsistance sous la forme un rapport politique entre
une société les individus qui la composent et son territoire
objectif de notre recherche basée principalement sur deux ou
vrages importants de Ratzel Politische Geographie et Völkerkunde)4
est de retracer argumentation qui conduit auteur énoncer sa
théorie de la propriété Ainsi en poussant comme il se doit analyse
de son raisonnement sa conception de la propriété nous espé
rons contribuer une compréhension plus juste de sa géographie
politique
Cf notre notamment Korinman connaissance 1990 Wankiyn et le 1987) seul 1961) commentaire qui rend compte de la théorie de la propriété
dans la géographie de Ratzel est celui de Marinelli 1903)
Ce dernier ouvrage été traduit en anglais et publié en 1896 sous le titre de History of
Mankind CONCEPT DE PROPRI CHEZ RATZEL 597 LE
intention scientifique
Ratzel abordé la question de la propriété dans le cadre de ce il
appelé une mise en ordre scientifique de la géographie politique
Cette géographie politique inscrit dans le projet une science géogra
phique qui doit rechercher de préférence les causes générales et
permanentes afin de saisir le fondement immuable des événements
changeants de histoire inspirant de Ritter3 Ratzel veut
construire par une mise en forme structurée des faits une théorie
scientifique de histoire humaine sur une base géographique
Cette revendication un statut scientifique appuie sur une concep
tion de la géographie en tant que science naturelle La géographie
trouve en effet cette époque une source inspiration dans les sciences
naturelles qui connaissent alors un essor sans précédent grâce surtout
au succès de évolutionnisme darwinien5 est dans ce contexte que
la géographie ratzélienne dont intention appréhender Homme
vivant sur Terre comme un objet scientifique va décréter que cet
Homme participe lui aussi de la Nature et supposer du coup il
est observable et explicable aide de concepts et de méthodes issus
des sciences naturelles7 où analogie établir selon Ratzel entre
les phénomènes de géographie humaine et les organismes vivants
... partout on constate une analogie formelle de tous les
en ceci ils tirent de leur attache au sol leur vitalité Cette attache
en effet constitue pour eux tous ils soient du lichen du corail ou
Pour Ratzel Ritter 1900 1988 1974) 1) 13) la géographie doit être considérée comme un ensemble scientinque
41 dont objectif est de chercher découvrir dans le cours une évolution historique exacte
unité de la loi dans la diversité des phénomènes 44 Selon Ritter ce est en effet avec
le concours des lois générales de tous les types dominants et fondamentaux de la surface de la
terre inerte et animée que harmonie du monde des phénomènes peut être saisie 45 Ainsi
le genre humain tout entier ne peut être pensé indépendant du globe terrestre Cette
dépendance vis-à-vis de la Nature concernerait individu aussi bien que le peuple dont le rapport
de la terre est encore plus fort et fortiori tat qui est quasiment enchaîné la
nature du pays 45 Cette conception de la géographie fortement influencé Ratzel qui écrira
dans son Anthropogeographie Ritter a-t-il donc enseigné en vain que homme ne peut être
compris en étudiant ce qui entoure étude ethnographique ne portera son fruit que si on
ne coupe pas les liens qui la rattachent au sol cité par Raveneau 1891 343 Cette
filiation avec uvre de Ritter Ratzel la revendique également dès les premières pages de sa
Géographie politique Cf aussi 1899 324 et passim) Brunhes 1904 108) Broc
1977 88) Clava 1984a 31) Hartshorne 1939 266-267) Friedrich Ratzel 1904b)
Raveneau 1891 342-343 et Vidal de la Blachê 1903 228-231)
Ratzel 1900 13 et 1988 noter que le premier volume 1882 de son
Anthropogeographie est sous-titré Principes de application de la géographie histoire Raffestin
1980 rappelle avec justesse que tout le projet ratzélien est sous-tendu par une conception
nomothétique
Cf Stoddart 1966) Claval 1984a 32-35 1984b 24-26 1972a 66-67 et 1972b
367-368) Freeman 1965 74-75) James et Martin 1981 168) Russell 1972 727 et
Sauer 1971 p.245)
Ratzel 1988 Il écrit tat des hommes est lui aussi une forme de propagation
de la vie la surface de la terre
Vidal de la Blachê 1903 230 reconnaît Ratzel le mérite avoir reconstitué la
géographie humaine sur la base de la méthode biologique Pour Brunhes 1904 104) Ratzel
... soumis les faits géographiques observation un vrai naturaliste 598 ANNALES DE OGRAPHIE
des hommes la caractéristique universelle caractéristique vitale puis
elle constitue leur condition même existence
Comme le souligne Claval cette orientation naturaliste suivie par
Ratzel et beaucoup autres va profondément modifier la pratique
géographique car Au lieu insister sur la différenciation régionale
de écorce terrestre et sur les opportunités infiniment variées qui sont
offertes au développement social le géographe se penche sur les rela
tions qui se tissent entre homme et environnement Il espère en
dégager des lois générales saisir ce qui détermine évolution de
espèce et guide ses transformations
Homme et le sol
alignant sur cette conception naturaliste Ratzel pose que pour
comprendre le rôle de Homme et de sa destinée il est nécessaire
de se le représenter sur le sol qui sert de théâtre son activité
Ainsi il soutient que Our growth in intelligence and culture all that
we can call the progress of civilization may better be compared with
the upward shoot of plant than with the unconfined flight of bird
we remain ever bound to the earth and the twig can only grow on
the stem Human nature may rise its head aloft in the pure ether but
its feet must ever rest on the ground and the dust return to the dust
Hence the necessity of attention to the geographical point of view
établissement humain sur terre trouverait dans le sol qui est
toujours identique lui-même son fondement5 En effet quels que
soient la société et endroit où elle vit le rapport de la société avec
le sol reste toujours conditionné par une double nécessité celle de
habitation et celle de alimentation surtout alimentation qui est
le besoin le plus pressant pour les particuliers comme pour la collec
tivité et qui par conséquent est le plus déterminant8 Ces nécessités
de la subsistance agissent comme des forces qui attachent les sociétés
humaines au sol et qui modèlent leur établissement terrestre en fonction
Ratzel Claval 1900 1984a 1896a 1900 1900 1900 1988 p.12) 1.1 4) 13 13) 32 p.3) Cf Cf Cf aussi aussi aussi Ratzel Ratzel Hussy 1896a 1988 13) et 106-113) Gottmann 1952 40-41)
Que homme demande sa subsistance la chasse la pêche aux fruits de la terre
est toujours de la Nature de alimentation que dépendent et le lieu de habitation et étendue
du terrain qui produit les aliments La durée des établissements un même endroit varie également
suivant que les sources de coulent une manière durable ou se tarissent au bout
un temps Ratzel 1900 Cf aussi Brunhes 1904 104) LE CONCEPT DE PROPRI CHEZ RATZEL 599
des conditions naturelles où elles évoluent1 Et de étude scientifique
de ces forces et de la manière dont les hommes composent avec elles
la géographie ratzélienne entend aboutir la formulation de lois
universelles qui règlent ... les rapports entre le sol et ses habitants
Le déterminisme
On parlé de déterminisme pour qualifier ce mode de raison
nement est historien Lucien Febvre qui consacré expression en
1922 en voulant caractériser les différences entre uvre géographique
de Ratzel et celle de Vidai de la Blachê3 identification de la pensée
du géographe allemand au déterminisme visait non seulement en
décrire le contenu mais aussi et peut-être surtout stigmatiser les
erreurs on pouvait déceler4 Cette critique reproche au prétendu
déterminisme ratzélien de ne pas tenir compte de la faculté
Homme de modifier les conditions naturelles grâce différents moyens
techniques plus ou moins perfectionnés En raison de cette capacité
humaine adaptation au milieu on ne pourrait pas soutenir que seul
environnement naturel une influence sur les établissements humains
Homme lui aussi serait un agent géographique Ainsi pour Febvre
hypothèse des ratzéliens est critiquable parce elle ne retient
que action mécanique des facteurs naturels sur une humanité pure
ment réceptrice alors que selon lui la géographie humaine pour
mission de montrer comment et dans quelle mesure homme est un
agent géographique qui travaille et modifie la surface de la terre
Ajoutons que argument prend parfois un accent philosophique
voire moraliste Un certain humanisme condamnerait en effet le déter
minisme pour son fatalisme parce il admettrait pas que Homme
puisse agir librement selon sa propre volonté mais seulement
sous la contrainte des puissances de la Nature Febvre pour sa part
plaide que jamais les faits naturels ... exercent sur la vie des
Cf Ratzel 1896a 10-11 et passim Ratzel 1900 parle une dépendance
vis-à-vis du sol qui est un des effets des causes de toute sorte qui attache homme la terre
Commentant Anthropogeographie de Ratzel Durkheim 1900 552 souligne que objectif de
auteur est de savoir comment la nature du sol contribue déterminer la manière dont les
masses humaines se meuvent la surface du globe Que ces groupes soient des groupes nationaux
ou religieux ou économiques il des forces qui les nécessitent ici se concentrer là se
disséminer qui les attirent ou qui les repoussent qui concourent marquer le sens dans lequel
elles se dirigent le chemin elles suivent etc
Ratzel 1988 34 Ailleurs il parle des lois de évolution géographique 1900
ou des lois spatiales 1988 107 Raveneau 1891 347 mentionne pour sa part que le
géographe allemand fortement insisté sur la nécessité des conceptions ensemble sur les
conditions générales et les grandes lois dont dépend la répartition de la vie sur terre Cf aussi
Durkheim 1900 551 et Vidai de la Blachê 1898 111)
Cf Febvre 1949 435-438 et passim et Sanguin 1985 40-41)
Cf 58-62 et Claval 1984a 33-34)
Febvre 1949 283 et 439) ANNALES DE OGRAPHIE 600
hommes une action purement mécanique aveugle et empreinte de
fatalité Car Homme est Un être doué activité propre capable
de créer de produire des effets nouveaux et alors plus de détermi
nations au sens vrai du mot des approximations tout simplement des
probabilités
Le rapport Homme-Nature dépendance et liberté
Une simple lecture de uvre de Ratzel montre que cette critique
est largement injustifiée En fait sa pensée est beaucoup plus riche et
nuancée que ne le laisse croire Febvre bien regarder on serait
même tenté de dire elle se rapproche bien des égards du moins
sur la question du rapport Homme-Nature de celle de Vidai de la
Blachê lui-même Ce qui pourrait nous amener comprendre que
Febvre en opposant Ratzel Vidai aurait vidé la pensée du premier
de mérites il préférait accorder au second3 Mais plutôt que
de attarder sur les intentions et les procédés de certains commenta
teurs de Ratzel il importe davantage ici de faire le point sur son fameux
déterminisme
Certes Ratzel soutenait que Homme est dépendant de son envi
ronnement naturel du sol comme on disait époque On lit par
exemple dans son livre Völkerkunde The numbers of mankind are
closely dependent on their territory since this exercices great in
fluence on their interior development their relations Son argument
comme on vu est que si Homme tire sa subsistance de la Nature
on peut en déduire que les conditions naturelles différentes selon les
régions influenceront le mode de subsistance et par conséquent les
formes de établissement humain
Ce postulat de base guidait Ratzel dans sa démarche théorique Il
ne faut pas oublier que pour lui objectif ultime de la géographie en
tant que science est de construire une théorie complète et valable de
établissement humain Et sous ce rapport il considérait que hypo
thèse une relation de cause effet entre forces naturelles et formes
géographiques pouvait être un moment décisif du parcours génératif
de cette théorie
Si cette position de Ratzel est indéniable il ne faut toutefois pas
histoire Febvre Pebvre Comme de la géographie 1949 le rappelle p.446) 442 le Clava plus Cf aussi souvent 1984a Demangeon retenue 33-34) 1932 propos Ce est de 25 Ratzel et pas Sanguin sa mais position les 1985 quelques nuancée 35) formules que
tranchantes il est facile de trouver ici et là dans son uvre Sauer 1971 245 de son côté
présente Ratzel comme un humaniste et soutient il est injuste de rejeter sa pensée au nom de
la condamnation du déterminisme naturel
Ratzel 1896a 10) LE CONCEPT DE PROPRI CHEZ RATZEL 601
arrêter là observation de la réalité géographique lui enseigne par
ailleurs que Homme est capable de prendre une certaine liberté par
rapport aux puissances de la Nature Pour cette raison il mettait même
en garde les esprits contre le danger de croire il des rapports
directs rectilignes entre une société et le milieu naturel elle
occupe Cette liberté pour Ratzel est un fait de culture de civilisa
tion Ainsi distingue-t-il les races naturelles des races culturelles
ces dernières ayant développé des moyens plus efficaces pour extraire
de leur environnement ce dont elles ont besoin La différence entre les
deux ne concerne pas une plus ou moins grande dépendance envers la
Nature mais une manière différente être en rapport avec elle Thé
distinction between natural and cultural races is not to be sought in
the degree but in the kind of their association with Nature Alors
que la faiblesse de leurs moyens maintient les races naturelles dans
un état esclavage par rapport la Nature3 les races culturelles
ont acquis par une suite de perfectionnements une capacité techni
cienne qui leur confère une certaine liberté dans leur fa on en tirer
profit Bien elles en soient encore dépendantes elles en sont plus
esclaves Culture is freedom from Nature not in sense of entire
emancipation but in that of more manifold and wider connection
... We do not become any the freer of nature by our more thorough
utilisation and exploration of her we only make ourselves less
dependent on individual accident of her being or of her course by
multiplying the points of contact Le perfectionnement du travail
humain assure selon Ratzel une transition from complete dependence
upon what Nature freely offers to conscious exploitation En effet
le développement des forces de travail permet Homme de tirer parti
des possibilités offre la Nature et autrement il aurait pas pu
mettre en valeur The gifts of Nature ... are bound up with certain
external circumstances confined to certain zones particular elevations
various kind of soil power over them is originally limited by
narrow barriers which he can widen but never break down by deve-
porte Mannelli ce sujet 1905 II Ratzel Ill) ...) commentant nel dare une le sguardo premier più volume penetrante de VAnthropogeographie storia delle idee finora rap
manifestate interno alle influenze delle condizioni naturali umanità ha nuovo motivo di
affirmare di precisare la necessità di tenere nettamente distinte le varie categorie di azioni che
il suolo pu esercitare uomo di constatare il grave pericolo di credere troppo immediati
rettilinei rapporti fra un popolo ed il paese su cui esso abita La falsità di molti degli
apprezzamenti fatti su tale argomento anche da uomini di sommo ingegno consigliano in ci ad
una estrema prudenza spingono il Ratzel tenere ancora maggior conto di quanto non avesse
fatto prima della estrema lentenza delle azioni del suelo della frequente loro influenza solo
indiretta cioè attraverso il medium economico della facilità del transporto della propagazione
loro ad altri popoli in generai dell enorme mobilità del genere umano Cf aussi owiê 1971
110)
Ratzel 1896a 14)
We speak of natural races not because they stand in the most intimate relations with
Nature but because they are in bondage with Nature Ratzel 1896a 1.1 14 Cf aussi
Raveneau 1891 336 et Ratzel 1899 324)
Ratzel 1896a 14 Cf aussi Ratzel 1896b 355 et Freeman 1965 76) 22) ANNALES DE OGRAPHIE 602
lopping the forces of his intellect and will His own forces on the
contrary belong entirely to him He cannot only dispose of their
application but can also multiply and strengthen them without any limit
that has at least up to the present been drawn
Raveneau confirme cette lecture possibiliste de Ratzel il
rapporte que pour ce dernier les peuples civilisés disposant de moyens
appropriés peuvent affranchir dans une certaine mesure des obs
tacles naturels tandis que les civilisations rudimentaires vivent plutôt
sous le joug de la nature Cette interprétation converge également
avec celle de Sauer qui discerne dans les deux livres de Ratzel sur les
tats-Unis Amérique an environmentalism tempered by awareness
of alternative choices Sans oublier que auteur cherche analyser
Homme et ses uvres la manière un naturaliste Sauer met
toutefois en évidence importance que celui-ci accorde aux dimensions
spirituelles artistiques et intellectuelles Culturgeographie as Ratzel
outlined it for the United States extended beyond the material works
of man to include its Geist the spirit of its society its traditions
aspirations and its contributions to art and science Enfin owiê
de son côté voit en Ratzel un penseur qui su relativiser le pouvoir
de environnement physique en prenant en compte effet incalcu
lable de la volonté humaine et la capacité invention limitée de
homme
Ratzel reconnaît donc que sous impulsion de intelligence et de
la volonté le progrès permet Homme acquérir une relative liberté
par rapport la Nature il adhère cette idée cela est pas sans lui
poser toutefois un problème sur le plan scientifique Comment intro
duire de fa on cohérente et précise cette particularité de action
humaine la liberté acquise grâce au progrès dans un scénario théorique
dont le postulat resterait en substance celui de la dépendance de
Homme envers la Nature Il là selon lui un mystère résoudre
Dans cette puissante action du sol qui se manifeste travers toutes
les phases de histoire comme dans toutes les sphères de la vie présente
il quelque chose de mystérieux qui est pas sans angoisser esprit
car apparente liberté de homme semble comme anéantie Nous
voyons en effet dans le sol la source de toute servitude ... Il règle
les destinées des peuples avec une aveugle brutalité Un peuple doit
vivre sur le sol il re du sort il doit mourir il doit en subir la
loi
Sauer Ratzel Raveneau owiê 1971 1896a 1891 251) 252) 110-111 338) 27 cf Cf aussi Goldenweiser 87) 1925 210-213) James et Martin
1981 171 et Vidal de la Blachê 1895)
Ratzel 1900 12) LE CONCEPT DE PROPRI CHEZ RATZEL 603
Le progrès
Pour Ratzel la solution ce problème théorique passe abord par
une analyse du progrès est-à-dire du processus par lequel opère le
passage la civilisation qui libère Homme de son esclavage mais
non de sa dépendance envers la Nature Comme nous avons vu
plus haut le progrès selon auteur de Anthropogeographie découle
une amélioration générale de efficacité du travail car Homme
multiplie ainsi sa capacité exploiter les possibilités que lui offre la
Nature Ce perfectionnement du travail serait le fruit de intelligence
en action qui au ni des expériences débouche sur de nouveaux savoir-
faire et de nouvelles connaissances Plus largement le progrès décou
lerait de aptitude des hommes se doter de moyens de travail les
conserver et surtout les élargir Thé essence of civilization lies first
in the amassing of experiences then in the fixity with these are retained
and lastly in the capacity to carry them further or to increase them
Or Ratzel identifie trois caractéristiques de la vie humaine qui contri
buent directement cette uvre de perfectionnement le langage la
diffusion des inventions et association politique
abord il voit dans le langage et surtout dans écriture un
puissant moyen de création de conservation et de transmission de la
pensée Homme doué de raison interroge sur le monde qui en
toure Et que ce soit travers les mythes les religions ou la science
il cherche donner un sens la Nature Les conceptions et les savoirs
il en dégage guident son action sur elle orientent et sur le plan
pratique la rendent plus ou moins efficace Mais sans cette fixation
dans la parole et le texte il serait difficile de garder les acquis et de
les faire fructifier car ce sont deux outils privilégiés de la mémoire
collective et de puissants modes inscription du mouvement de la
pensée dans les esprits2
Selon Ratzel un autre puissant vecteur du progrès est le contact
entre les civilisations qui rend possible échange des idées et des
techniques Ainsi une invention source de progrès ne demeure pas
exclusivité de la société qui engendrée dans la mesure où celle-ci
en entretenant des relations avec autres peut la transmettre Notons
au passage que ce diffusionnisme est au ur de la géographie de
Ratzel plus encore peut-être que son déterminisme auteur défendait
en effet la thèse inspirée de Moritz Wagner de unité du genre
humain3 Au départ humanité aurait été composée que une seule
race mais celle-ci aurait évolué selon une première tendance histo-
Cf Mannelli Ratzel 1896a 1905 112) 21) 76-87 et passim)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.