Le premier Congrès international de géomorphologie de Manchester - article ; n°534 ; vol.96, pg 186-203

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1987 - Volume 96 - Numéro 534 - Pages 186-203
The First International Conference on Geomorphology (F.I.C.O.G.) has been hosted by the B.G.R.G. in Manchester last 15th-20th September 1985. It has not only attracted a total amount of 693 abstracts but moreover 676 delegates from 53 countries. The organisers provided at least 10 ways of assessing the present status and research level of geomorphology. Apart from the main 28 paper sessions (328 oral presentations), we were offered 18 different posters sessions, of excellent outlook, several evening conferences, many U.G.I. Commissions or Working Groups meetings excursions, video shows, books and laboratory equipment exibitions, and a lot of warm friendly social events. The french geomorphologists are deeply indebted to their british collegues for the high degree of mobilization and ability they have demonstrated. Through this noticeable congress, they have given the first opportunity to evaluate the present situation of geomorphology as an international science. After a detailed investigation of both abstracts list and papers contents, we are able to draw a rather exact, global image of geomorphology. The french geomorphologists have found in Manchester some effective reasons to confort their own researches and urges their preparation for the coming Francfort congress.
Le premier Congrès international de Géomorphologie s'est tenu à Manchester du 15 au 20 septembre 1985, à l'initiative du Groupe anglais de recherche en géomorphologie (B.G.R.G.). Il a réuni près de 700 participants venus de plus de cinquante pays. L'organisation matérielle, l'ambiance et le contenu du congrès ont manifesté le haut niveau scientifique et professionnel de la communauté des géomorphologues. Un examen détaillé de la participation des différents pays et des thèmes de recherches, effectué à partir des résumés et des 328 communications orales effectivement sélectionnées, permet de dresser un tableau d'ensemble de la situation de la géomorphologie mondiale et des diverses écoles qui la composent. Le congrès aura des prolongements. Un second congrès se tiendra à Francfort en 1989. Pour ce qui intéresse les chercheurs français, celui de Manchester présente des points très positifs. En particulier, on y a vu se dessiner une géomorphologie globale, qui n'est pas sans évoquer les orientations de la géographie physique pour laquelle l'Association française de Géographie physique a milité depuis 1978. Dans les mois à venir, les géomorphologues français vont avoir à tirer les leçons de cet événement historique qu'a été le congrès de Manchester et à s'organiser en vue d'une participation active au congrès de Francfort.
18 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : jeudi 1 janvier 1987
Lecture(s) : 22
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins

Lucien Faugères
Le premier Congrès international de géomorphologie de
Manchester
In: Annales de Géographie. 1987, t. 96, n°534. pp. 186-203.
Citer ce document / Cite this document :
Faugères Lucien. Le premier Congrès international de géomorphologie de Manchester . In: Annales de Géographie. 1987, t. 96,
n°534. pp. 186-203.
doi : 10.3406/geo.1987.20598
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1987_num_96_534_20598Abstract
The First International Conference on Geomorphology (F.I.C.O.G.) has been hosted by the B.G.R.G. in
Manchester last 15th-20th September 1985. It has not only attracted a total amount of 693 abstracts but
moreover 676 delegates from 53 countries. The organisers provided at least 10 ways of assessing the
present status and research level of geomorphology. Apart from the main 28 paper sessions (328 oral
presentations), we were offered 18 different posters sessions, of excellent outlook, several evening
conferences, many U.G.I. Commissions or Working Groups meetings excursions, video shows, books
and laboratory equipment exibitions, and a lot of warm friendly social events. The french
geomorphologists are deeply indebted to their british collegues for the high degree of mobilization and
ability they have demonstrated. Through this noticeable congress, they have given the first opportunity
to evaluate the present situation of geomorphology as an international science. After a detailed
investigation of both abstracts list and papers contents, we are able to draw a rather exact, global image
of geomorphology. The french geomorphologists have found in Manchester some effective reasons to
confort their own researches and urges their preparation for the coming Francfort congress.
Résumé
Le premier Congrès international de Géomorphologie s'est tenu à Manchester du 15 au 20 septembre
1985, à l'initiative du Groupe anglais de recherche en géomorphologie (B.G.R.G.). Il a réuni près de 700
participants venus de plus de cinquante pays. L'organisation matérielle, l'ambiance et le contenu du
congrès ont manifesté le haut niveau scientifique et professionnel de la communauté des
géomorphologues. Un examen détaillé de la participation des différents pays et des thèmes de
recherches, effectué à partir des résumés et des 328 communications orales effectivement
sélectionnées, permet de dresser un tableau d'ensemble de la situation de la géomorphologie mondiale
et des diverses écoles qui la composent. Le congrès aura des prolongements. Un second congrès se
tiendra à Francfort en 1989. Pour ce qui intéresse les chercheurs français, celui de Manchester
présente des points très positifs. En particulier, on y a vu se dessiner une géomorphologie globale, qui
n'est pas sans évoquer les orientations de la géographie physique pour laquelle l'Association française
de Géographie physique a milité depuis 1978. Dans les mois à venir, les géomorphologues français
vont avoir à tirer les leçons de cet événement historique qu'a été le congrès de Manchester et à
s'organiser en vue d'une participation active au congrès de Francfort.NOTES
Le premier Congrès international
de géomorphologie ae Manchester
Renaissance ou reconnaissance
de la géomorphologie
titre individuel ou dans le cadre de Association fran aise de
Géographie physique A.F.G.P.) les géomorphologues fran ais ont accompli
au cours des dernières années un important effort de réflexion sur les
objectifs et les méthodes de leur discipline Ils se sont attachés
promouvoir une recherche intégrant de manière plus effective au sein
une géographie physique globale les diverses branches spécialisées que
sont la géomorphologie dynamique la géomorphologie structurale la
géomorphologie historique hydro-climatologie la biogéographie Cette
intégration leur est en effet apparue indispensable pour faire progresser
la compréhension du fonctionnement des milieux naturels ou environne
ments une part la gestion rationnelle des ressources et la prévention
des risques ils recèlent autre part Le XXVe Congrès international de
géographie de Paris août 1984 avait été occasion de vérifier que de
telles orientations sont actuellement adoptées par un nombre croissant de
géographes du monde entier Toutefois ce même congrès avait aussi
montré trop vouloir mettre accent sur les recherches intégrées et
sur les études environnementales on pouvait finir par occulter des pans
entiers des recherches en cours Fort opportunément un an après la
réunion Manchester de plusieurs centaines de géomorphologues fourni
une réponse non dénuée de vigueur la question que nombre entre
nous avaient déjà commencé se poser dans quelle mesure est-il légitime
et par quels moyens est-il possible de maintenir des sous-disciplines fortes
intérieur une géographie physique rénovée et optique franchement
intégratrice
Le premier Congrès international de géomorphologie est tenu
Manchester du 15 au 20 septembre 1985 initiative des géomorphologues
anglais Il été tous égards un événement La richesse des contenus
scientifiques la perfection de organisation la chaleur de accueil et
humour qui ont été de mise au cours de ces journées ont concouru
sa réussite Le congrès fourni une manifestation du dynamisme réel
une discipline depuis longtemps la recherche de son identité et
ce jour non autonome sur le plan international La le on de Manchester
est que la géomorphologie se trouve hui engagée dans un double
processus qui est peut-être celui une certaine renaissance et celui une
reconnaissance en ce qui concerne son statut comme discipline de recherche 187 NOTES
scientifique Ce processus devrait aboutir dans les prochaines années
organisation régulière de congrès internationaux et la mise sur pied
une structure permanente de coordination nos collègues anglais nous
devons être profondément reconnaissants Manchester ont été posées les
bases un mouvement qui fera date dans histoire de la géographie
physique en convaincre et de la géographie tout court Quelques chiffres suffiront pour
Le congrès en chiffres
initiative de ce premier Congrès international de géomorphologie
été prise dès 1982 par le British Geomorphological Research Group Le
B.G.R.G été fondé en 1961 Depuis il progressivement développé son
audience regrouper plus de 800 membres dont une bonne partie
dans des pays étrangers notamment anglo-saxons Il diffuse trois lettres
informations annuelles Geoephemera) une revue internationale Earth
Surface Processes and Landform et organise trois réunions scientifiques
en octobre janvier et mai
La réponse de la communauté internationale des géomorphologues au
projet du B.G.R.G est manifestée de deux manières une part dans
des réponses un questionnaire diffusé en juillet 1984 portant sur avenir
possible de la communauté du point de vue institutionnel autre part
dans envoi de résumés en vue des communications orales du futur
congrès Le B.G.R.G re 53 réponses ses 64 lettres-questionnaires
adressées soit des organisations nationales connues soit des personnes
choisies sur la base des pré-inscriptions au Congrès pour les pays ne
disposant pas organisation représentative Cette consultation touché au
total 650 géomorphologues de manière directe ou indirecte Le B.G.R.G
estime un millier environ de géomorphologues ont pu rester écart
des informations il diffusées estimation pourrait être très inférieure
la réalité si on retient le cas de la France qui fourni un très
petit nombre de réponses individuelles pour plus de 200 géomorphologues
mais en sens inverse autres pays comme le Royaume-Uni et le Canada
ont été très largement représentés par leurs organisations Ces réserves
faites la première estimation qui ait été jamais réalisée du nombre des
géomorphologues donne un chiffre de 500 000 ce qui est ores et
déjà une donnée un poids considérable
Le degré de mobilisation des divers groupes nationaux peut être évalué
par le nombre des résumés adressés aux organisateurs et qui manifestaient
des intentions de participation au congrès Au total 58 pays ont fourni
693 résumés Le tableau donne leur ventilation par On relève
adhésion massive des pays anglo-saxons en relation étroite avec le
B.G.R.G Grande-Bretagne U.S.A. Canada Australie Nouvelle-Zélande
auxquels on peut joindre Nigeria Inde Kenya et Sri Lanka au total
456 dont 40 pour les cinq premiers) une réponse moyenne des pays
Europe occidentale vieille tradition géomorphologique France Italie
Espagne Allemagne de Ouest Hollande Belgique Suède Finlande au
total 176 ) une réponse très variable des pays Europe de Est U.R.S.S.
Pologne et Hongrie très nettement en pointe au total près de 10 ) 188 ANNALES DE OGRAPHIE
TABLEAU
Participation par pays résumés participants présidences
nombre de communications par pays et par domaine thématique
Pays Rés Part Prés Corn GAP THR GDN GCL GST GHS
13 22 Royaume-Uni......... 118 221 45 75
Etats-Unis .......... 78 69 11 48 25
Chine .............. 83 27 33
Canada.............. 24 29 24 10
France ............. 38 33 15
Australie ........... 22 16 11
Japon 21 20 11
Allemagne de Ouest.. 17 18 10
Hollande 16 10
Belgique............. 11 15
Pologne ............ 16 10
Italie .............. 22 27
URSS............... 26
Suède 10 13
Nigeria ............. 10
Finlande............. 11
Inde ............... 23
Nouvelle-Zélande......
Hongrie ............ 16 10
Espagne 20 22
Afrique du Sud....... 11
Jordanie
Venezuela ..........
Israël ..............
Brésil
Grèce
Malaysie.............
Iran ...............
Irlande .............
Kenya
Sri Lanka............
Algérie
Roumanie ..........
Tunisie .............
Botswana ...........
Cameroun............
Guyane ............
Hong Kong .........
Tanzanie
Zimbabwe............
Mexique
Bulgarie ............
Singapour............
Turquie
Danemark ..........
Suisse ..............
Autriche.............
Tchécoslovaquie ......
Egypte .............
Portugal ............
Yougoslavie .........
Zaïre ..............
Zambie
Argentine ...........
Colombie
Maroc...............
Thaïlande
328 59 17 108 65 33 Total.............. 676 693 112
Voir ci-contre la légende du tableau NOTES 189
tandis que le Japon et surtout la Chine 12 manifestent un intérêt
remarquable compte tenu de leur éloignement En revanche 31 pays
des pays où le développement de la géomorphologie est encore embryon
naire en Europe Irlande Suisse Grèce Autriche Danemark Portugal
Yougoslavie) au Moyen-Orient en Afrique Amérique du Sud et Asie
représentent peine des résumés
Parmi les pays en voie de développement seuls ceux dont le poids
démographique est considérable Chine Inde Brésil Nigeria Mexique ou
ceux qui bénéficient de circonstances particulières Jordanie Grèce Vene
zuela sont capables atteindre le niveau international dans quelques-uns
des domaines de la géomorphologie
efficacité de ce congrès peut être considéré comme exceptionnelle
Le nombre des participants réels guère été inférieur celui des
résumés 676 représentant 53 pays Mais dans cette participation la part
relative un certain nombre de pays se trouve nettement modifiée Ainsi
la Chine ne compte plus que 28 participants Union soviétique seulement
Inde elle-même tandis un nombre de pays en voie de dévelop
pement réduisaient leur participation unité Ces défections ont été
compensées par la présence des géomorphologues anglais en premier lieu
239 soit 35 des participants contre 17 des abstracts ce qui souligne
la capacité de mobilisation du B.G.R.G.) mais aussi celle de plusieurs
pays européens Italie Espagne Belgique Suède Finlande Allemagne de
Ouest autres pays ont maintenu leur participation Hollande ou ont
souffert que une érosion modeste France U.S.A. Australie Pologne
Hongrie Afrique du Sud Israël On peut se demander si la répartition
des participations nationales est pas moins représentative de état réel
de la géomorphologie au plan international que la répartition des intentions
étudiées plus haut tant il est clair que les contraintes financières et des
difficultés ordre politique ont pesé sur certains groupes
Une autre fa on de voir le Congrès consiste scruter ce qui reste
essentiel est-à-dire ce qui été dit et montré au Congrès et étudier
les chiffres concernant les communications orales Celles-ci ont été limitées
un total de 328 Certains pays ont présenté un nombre de communications
très inférieur celui de leur participation est le cas de Angleterre
22 des communications) des U.S.A 14 ) de la France ) de
Espagne de Italie autres pays au contraire semblent avoir fait un
effort plus sensible Canada 73 ) Chine 10 ) U.R.S.S Le
groupe des pays anglo-saxons lui seul aura en fait assumé plus de la
moitié des communications 53 ) les vieilles nations européennes un
cinquième 195 ) Europe de Est moins de Chine et Japon
ensemble 13 et le reste du monde seulement 73 Les disparités déjà
observées au niveau de la géomorphologie des intentions résumés se
trouvent ainsi encore renforcées en ce qui concerne la géomorphologie
réelle qui est manifestée Manchester
ayant Classement pas été présents des pays dans par les nombre sessions de orales) communications et par nombre de résumés pays
Rés nombre de résumés Part nombre de participants Prés présidence Corn nombre
de communications GAP géomorphologie appliquée THR théories systèmes information
GDN dynamique GCL climatique GST structurale GSH historique ANNALES DE OGRAPHIE 190
Un dernier élément permet de juger du poids relatif de autorité de
certaines écoles géomorphologiques ou de la notoriété un spécialiste
dans tel ou tel domaine Il agit de la répartition des présidences et des
conférences générales Là encore bien il faille pondérer les chiffres
pour Angleterre la ventilation est révélatrice Au total 17 pays se sont
vus distingués Le Royaume-Uni par 45 présidences les U.S.A par 11 la
Chine le Canada et la France Au total les grands de la
géomorphologie ont assumé 74 présidences et conférences soit 66 pour
52 des résumés 59 des participants et 59 des communications
Certains pays ont été sollicités en raison une prééminence dans une ou
deux spécialités Suède Hollande Israël autres pays comme
Allemagne présidences) répartissent leurs présidences sur des domaines
plus variés
Certes le congrès de Manchester donné une image sensiblement
déformée de la géomorphologie mondiale moins du cinquième des géo-
morp ho logues en activité sous-représentation de certains groupes sur
représentation autres groupes Il en demeure pas moins très utile
analyser On résumera ainsi la situation en ce qui concerne la géomor
phologie qui su se mobiliser au plan international occasion du
congrès
Poids écrasant de la géomorphologie anglo-saxonne 48 de résumés
59 des participants 60 des présidences pour les pays expression
anglaise
Place relativement modeste de la géomorphologie continentale euro
péenne celle des vieilles nations scientifiques comme la France ou
Allemagne
Place très modeste des pays de Est européen en dépit de existence
bien connue une recherche très active reposant sur des effectifs nom
breux Union soviétique été notoirement sous-représentée
Montée vigoureuse des gèo morphologies chinoise et japonaise dont
on peut attendre des contributions importantes dans avenir proche
Faiblesse des recherches dans les pays en voie de développement
en regard des énormes problèmes qui posent en matière évolution
des paysages et de dégradation des ressources ensemble de ces pays
Afrique Amérique du Sud et Asie Europe du Sud fourni seulement
50 participants 73 et 33 communications 10 Chine exclue Cette
dernière fourni autant de que ensemble des autres
pays ce qui donne la mesure de son effort
Enfin la France se situe dans le groupe des cinq grands mais
indéniablement la cinquième place derrière le Royaume-Uni les U.S.A.
la Chine et le Canada En considérant sa participation et le nombre des
communications la géomorphologie fran aise se situe nettement devant
celle des autres pays européens NOTES 191
II La géomorphologie en chiffres
Le contenu proprement scientifique du congrès est naturellement fort
difficile évaluer de manière objective pour un observateur unique Il
était au demeurant physiquement impossible de prêter une attention égale
aux très nombreuses sessions de communications orales aux expositions
de posters renouvelées chaque jour aux conférences et discussions
générales des soirées aux réunions de commissions de U.G.I.1 aux
ateliers exposition de cartes et ouvrages de matériel de laboratoire
et enfin au programme des différentes excursions et présentations de
documents vidéo Une impression ensemble assez nette se dégageait
toutefois issue de ces journées On peut la résumer en ces termes
prédominance très forte des recherches empiriques par rapport aux
recherches théoriques et la modélisation orientation puissante vers
applicable et appliqué progrès sensibles de la professionnalisation effort
de réflexion sur la globalité mais étonnante discrétion des recherches en
télédétection faiblesse relative des domaines de la géomorphologie struc
turale et de la géomorphologie historique Pour étayer ce bilan il était
nécessaire avoir recours des informations chiffrées ou non fournies par
les organisateurs du congrès savoir une part le programme du
congrès cadre selon lequel les diverses contributions ont été ventilées
entre un certain nombre de sections elles-mêmes couvrant un nombre
variable de thèmes faisant objet une ou plusieurs sessions de
communications orales autre part du contenu proprement dit des Le traitement de ces informations été fait en plusieurs
étapes En premier lieu on simplement cherché évaluer le poids
relatif des grands domaines de la géomorphologie Pour cela il fallu
effectuer des regroupements entre les trop nombreuses sections qui avaient
très largement fait éclater le cadre classique auquel nous nous sommes
référés Ce cadre est le suivant appliquée théorie et
systèmes information géomorphologie dynamique géomorphologie cli
matique géomorphologie structurale géomorphologie historique tableau
II Dans un second temps on ventilé les communications entre les
domaines retenus ce qui permis de dresser un portrait moyen du
géomorphologue en 1985 Mais on sait bien que le géomorphologue moyen
existe pas Les situations peuvent varier de manière considérable un
pays autre Aussi était-il indispensable de chercher ensuite établir
un profil thématique par pays du moins pour ceux qui avaient un nombre
suffisant de participants Il restait enfin comparer les divers profils
obtenus envisager les regroupements possibles entre divers pays et
analyser la situation particulière de la France Compte tenu de la
complexité des rapprochements possibles cette étape été confiée des
traitements automatiques relevant de analyse de données
Des sections dispersées des regroupements qui imposent
Le programme du congrès ne comportait pas moins de 28 sections
échelonnées sur une ou plusieurs journées selon le nombre de communi-
Carte géomorphologique Morphotectonique Mesures de terrain Environnement côtier
Rivières et plaines littorales Impact de homme sur le karst TABLEAU
Structure thématique des communications
Regroupements en grands domaines thématiques Programme du Congrès
Nombre Liste des sections Nombre
Sessions de Domaines thématiques et pourcentages dans ordre
communications des communications de déroulement au congrès
IIIIIIIVVVI 17 Géomorphologie appli Géom appliquée
ééé éé éé éééé 27 Conservation des terres quée GAP
Bassins et systèmes sédimentaires ééééééé éé 19 21 14 59 17
Géom glaciaire 13 Théorie THR
ééééééé éé 13 23 Théories information 17 51
Estuaires Géomorphologie dyna LII
18 Géom littorale ééééééé mique GDN
Mouvements de masse 14 13 17 22 108 32
13 Atelier Drumiins ééééééé clima
10 Géom périglaciaire tique GCL
14 10 11 16 19 25 11 Atelier Latérite ééééééé 65 19
et Symposium périglaciaire 12 Planetologie supprimé
13 Dynamique des chenaux fluvi tiles ééééééé éé 20 Géomorphologie struc-
14 Evolution long terme IIIIIIIVVaVbVI 18 tuale GST
15 Géom du Quaternaire ééééééé 13 14 20 18 22
16 Eolien et déserts histo 33 10
17 Off-shore rique GHS
18 Karst 11 14 15 26
19 Altération et Symposium périglaciaire II 46 17
20 Néotectonique et morphotectonique IIIIIIIVVVI 18 en partie
21 Géom de ingénieur 11
22 Plaines inondation ééééééé 13
23 Télédétection
24 Géomorphologie et gouvernement
13 25 ss Atelier
26 Basses latitudes
27 Marges passives Atelier
28 Symposium périglaciaire IIIIIIIVVVI 23
Total 328 NOTES 193
cations retenues Les regroupements effectués ont donné les résultats
suivants sections en G.A.P. en T.H.R. G.D.N. en C.G.L. en
G.S.T. en G.H.S Dans ensemble les regroupements ont pas posé
trop de difficultés quelques cas toutefois il paru légitime
effectuer un examen plus détaillé du contenu des communications avant
de rattacher telle section tel domaine ou de faire éclater éventuel
lement une section trop hétérogène entre deux ou plusieurs domaines le
découpage initial se révélant inadapté notre propos est ainsi par
exemple que dans la section Evolution long terme des formes deux
des sessions et Va ont dû être rattachées au domaine de la géomor
phologie structurale contrôle structural et tectonique évolution des pay
sages) les autres relevant de manière dominante de la géomorphologie
historique En ce qui concerne la télédétection on choisi de la considérer
comme une méthodologie de information géographique et de la rattacher
au domaine de la Théorie et des systèmes information Dans le sym
posium sur le périglaciaire qui clôturait le congrès la première session
environnements froids actuels et quelques communications des sessions
suivantes consacrées étude de processus actuels ont été englobées dans
le domaine de la géomorphologie dynamique Assez peu de sections ou
communications ont posé des problèmes très difficiles quant leur
attribution tel ou tel domaine thématique Toutefois on pourra
envisager un traitement plus poussé sur les informations définitives qui
nous parviendront dans les mois prochains communications effectivement
prononcées et non plus communications annoncées au programme contenu
des posters) il sera indiqué de procéder une analyse thématique de
chaque présentation aide de fiches-types de manière éviter tout
arbitraire quant leur ventilation entre différents domaines dont les
frontières pourraient porter discussion Quoi il en soit les résultats
obtenus dans ce premier dépouillement paraissent tout fait significatifs
Des domaines et des thèmes succès
des thèmes plus confidentiels des thèmes désertés
La ventilation des communications entre les six domaines retenus
donné en définitive les résultats suivants géomorphologie appliquée
G.A.P. 59 communications 17 du total théories et informations
T.H.R. 17 51 géomorphologie dynamique G.D.N. 108 32
géomorphologie climatique C.G.L.) 65 19 structurale
G.S.T.) 33 10 historique G.H.S. 46 14 lui
seul ensemble Géomorphologie dynamique et climatique représente
plus de la moitié des communications Le Congrès de Manchester bien
manifesté une très forte prédominance des recherches portant sur les
processus et les bilans érosion ainsi que sur toutes les gammes de
formes qui leur sont associées sur les continents sur les littoraux ou sur
le plancher des océans Notons en dépit de énorme effort
représenté au cours des dernières décennies exploration des fonds
océaniques la géomorphologie sous-marine été que très discrètement
illustrée dans une seule session Off-shore Cette branche de recherche
pas été la seule qui nous ait semblé anormalement désertée ou totalement
oubliée par le congrès cet égard les organisateurs ont fait entériner

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.