Le risque d'inondation fluviale à Niamey (Niger). Aléa, vulnérabilité et cartographie//River flood risks in Niamey (Niger). Hazards, vulnerability and mapping - article ; n°612 ; vol.109, pg 176-187

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 2000 - Volume 109 - Numéro 612 - Pages 176-187
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 2000
Lecture(s) : 176
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins

N. Bechler-Carmaux
Michel Mietton
Maxime Lamotte
Le risque d'inondation fluviale à Niamey (Niger). Aléa,
vulnérabilité et cartographie//River flood risks in Niamey (Niger).
Hazards, vulnerability and mapping
In: Annales de Géographie. 2000, t. 109, n°612. pp. 176-187.
Citer ce document / Cite this document :
Bechler-Carmaux N., Mietton Michel, Lamotte Maxime. Le risque d'inondation fluviale à Niamey (Niger). Aléa, vulnérabilité et
cartographie//River flood risks in Niamey (Niger). Hazards, vulnerability and mapping. In: Annales de Géographie. 2000, t. 109,
n°612. pp. 176-187.
doi : 10.3406/geo.2000.1888
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_2000_num_109_612_1888Le risque inondation fluviale
Niamey Niger)
Aléa vulnérabilité et cartographie
River Hazards flood vulnerability risks Niamey and mapping Niger
Bechler-Carmaux
Université Louis-Pasteur
Mietton
Université Louis-Pasteur
Lamotte
Institut de Recherche pour le Développement
Introduction
Si un les fait recherches nouveau elles relatives suscitent aux risques depuis quelques naturels en années milieu un urbain intérêt ne social sont éco pas
nomique et politique croissant Les villes caractérisées par des densités de
population élevées et par des formes échanges multiples sont devenues
indissociables de la notion de risque Pigeon 1996 Certains auteurs vont
affirmer que les risques naturels ou non sont inhérents la crois
sance urbaine November 1994 intérêt suscité par cette problématique
entraîné une multiplication des études sur évaluation et la gestion des
risques urbains une des idées-clefs de ces travaux est le concept de sécu
rité qui traduit la volonté des sociétés vouloir contrôler leur devenir Bailly
1996 objectif affiché est de gérer les risques en vue éliminer toute pos
sibilité de catastrophe Cette gestion repose le plus souvent sur des propo
sitions de prévention de prévision et de culture du risque Lavell Thomas
1993 Concernant les seuls risques naturels la tendance générale est de les
considérer comme difficilement contrôlables Ainsi accès la sécurité passe
obligatoirement par une meilleure maîtrise de la vulnérabilité Maskrey 1993
Outre ces aspects thématiques il est important de noter que ces études tou
chent encore essentiellement les sociétés développées En effet si des réfé
rences bibliographiques existent pour les pays en voie de développement
elles sont nettement plus rares notamment en ce qui concerne le continent
africain Or est dans les pays du tiers-monde que les catastrophes natu
relles provoquent le plus de victimes et de dommages On estime que dans
ces pays plus de 40 de la population urbaine est menacée directement ou
indirectement par des phénomènes naturels susceptibles de causer des dégâts
aux hommes et aux biens rcole et Thouret 1995 Abstraction faite des
considérations de site cette situation explique en partie par la très forte
Ann Gèo. no 612 2000 pages 176-187 Armand Colin NOTES Le risque inondation fluviale Niamey 177
croissance urbaine observée responsable de urbanisation des zones risque
Cette extension rapide et souvent incontrôlée des villes est également un
handicap majeur la diffusion et la mise en place de méthodes de pré
vention efficaces Thouret 1996 Ce contexte correspond bien ce qui est
observé par exemple Niamey En effet la forte croissance démographique
de ces dernières décennies entraîné un développement rapide de la ville
qui se traduit par une urbanisation des zones exposées aux inondations du
fleuve Niger objectif de notre étude consiste ainsi en confrontant aléa
la vulnérabilité évaluer le risque inondation dans la ville de Niamey et
proposer des outils cartographiques aide la décision
Contexte de étude
En Afrique tropicale la grande variabilité spatio-temporelle des précipitations
est origine de occurrence de deux risques hydriques liés la pénurie et
excès eau les sécheresses et les inondations Gallais 1994)
Les inondations liées aux grands fleuves tropicaux comme le Niger ne
sont généralement pas des phénomènes brutaux La montée annuelle des
eaux étale sur plusieurs mois et ne peut générer de crues violentes dan
gereuses pour les populations La probabilité il en résulte des pertes
humaines est ainsi faible et souvent associée Occurrence un autre phé
nomène comme les inondations pluviales Sircoulon 1992 En revanche les
dommages aux biens ne cessent de croître ces dernières années en relation
avec urbanisation des zones inondables Cet aspect est pas négliger sur
tout dans des zones où une grande partie de la population vit dans des condi
tions précaires et où les systèmes assurance sont quasiment inexistants
Niamey les inondations de la plaine alluviale correspondent un phénomène
naturel connu de la population La ville longtemps été abri de la mon
tée annuelle des eaux car installée en rive gauche sur les hautes terrasses du
fleuve Sidikou 1980 Or la croissance urbaine rapide et difficilement contrô
lable de ces dernières décennies entraîné utilisation des zones inondables
des fins constructibles Cette situation ne peut que aggraver dans les pro
chaines années en considérant une part les hypothèses de croissance avan
cées par les spécialistes Barreré et alii 1992 et autre part la non prise
en considération de ce risque dans les différents schémas aménagement en
vigueur
Méthodologie
Le risque peut être interprété comme la confrontation de aléa avec la vulné
rabilité en un lieu donné et un moment donné ISMAP 1993) aléa étant
considéré comme la probabilité occurrence un phénomène naturel poten
tiellement dangereux et susceptible de causer des dommages aux biens et aux
hommes et la vulnérabilité comme importance des dégâts ou des pertes résul
tant de occurrence un phénomène naturel donné Flageollet 1989)
Sur la base de cette définition la démarche méthodologique pour étudier
le risque inondation fluviale repose sur la confrontation de données hydro- Bechler-Carmaux Mietton Lamotte ANNALES DE GEOGRAPHIE 612 2000 178
logiques avec des données socio-économiques fig analyse de aléa
repose sur étude du régime des crues et la mise au point un modèle de
spatialisation du phénomène Ce modèle servira de base établissement de
la carte du risque inondation et la détermination des impacts socio-éco
nomiques liés la réalisation une crue centennale
localisation étude du régime densité des crues
type habitat modèle de spatialisation équipement des crues agriculture
risque inondation
cartographie
impacts
Fig Méthode étude du risque inondation fluviale Niamey Niger
Methods of the study of river flood risks in Niamey Niger)
Le régime des crues
Les inondations étant avant tout une manifestation des crues il est néces
saire en préciser certaines caractéristiques comme leur magnitude leur durée
et leur fréquence Les crues historiques sont également prises en compte
Le régime du fleuve est de type tropical boréal un maximum avec la
station de Niamey une situation géographique particulière liée au retard pris
par les eaux lors de leur passage dans la cuvette lacustre Loup 1974 Le
régime en trouve inversé avec un maximum en janvier-février et un mini
mum en juin-juillet
La période de remontée des eaux débute invariablement au mois août
fig et étale plus ou moins longuement selon intensité du maximum
de crue de février juin La pointe de crue présente une forte variabilité
interannuelle dans un rapport allant du simple au double 070 le
20.11.84 et 2360 le 30.01.70 la moyenne sur la période 1929-1994
étant de 1732 La date apparition de ce maximum varie de novembre
février en fonction de son ampleur plus le est faible plus il
est précoce Les temps de montée et de descente de la crue sont longs Ils
étalent sur plusieurs mois fig Si le maximum de crue est suffisamment
important pour provoquer une inondation le phénomène sera donc pro- NOTES Le risque inondation fluviale Niamey 179
2500
2000
1955-56 1500
1975-76
1000 1984-85
500
Fig Débits mensuels du Niger Niamey pour trois années types
excédentaire moyenne déficitaire)
Monthly flow of the Niger in Niamey in three types of year
high medium low)
gressif et ne pourra pas surprendre brutalement la population riveraine
titre exemple sur la période 1929-1994 les écarts au maximum de crue
élèvent deux décades auparavant et 10 trois décades auparavant
tab Ces temps de réaction lents du fleuve ont également pour consé
quence des durées de submersion pouvant être longues en fonction natu
rellement de intensité du maximum
Tab cart moyen en au débit journalier maximum sur les trois décades précédant
et suivant événement
Average variation in from maximum daily flow in the three decades before and
after the event
-2 décades -1 décade +1 décade Période -3 décades +2 décades +3 décades
1929-1994 85 52 23 12 50 121
analyse fréquentielle des débits journaliers maximums annuels 1929-
1994 estime la crue décennale 2110 m3 la crue cinquantennale
2340 m3 la crue centennale 2420 m3/s et la crue millénaire 2650 m3
Bechler 1998 Ces valeurs caractéristiques correspondent une moyenne
des quantiles obtenus selon les différentes lois retenues tab Les tests du
khi et Anderson-Darling indiquent toutefois la loi Log Normale comme la
mieux adaptée la distribution Il est noter Niamey une crue de
période de retour de ans est déjà génératrice de dégâts
étude des crues historiques permet établir un rapport entre analyse
statistique et la situation concrète Niamey Les caractéristiques des 10 crues
les plus importantes sont ainsi présentées dans le tableau Les valeurs des
débits journaliers maximums échelonnent de 2020 1930
2360 1970 Les modules annuels varient entre 867 1976 et Bechler-Carmaux Mietton Lamotte ANNALES DE OGRAPHIE 612 2000 180
Tab Probabilité occurrence des débits journaliers maximums annuels Niamey période
1929-1994)
Probability of of yearly maximum flows in Niamey 1929-1994)
Temps de Loi Normale Loi Racine Carrée Loi Log Valeurs maximales
retour Normale Normale observées
732 719 730
978 977 1980
10 2106 2119 2100 2340 en 1968
20 2212 2240 2199
50 2332 2380 2360 en 1970 2307
2477 100 2411 2378
500 2573 2676 2518
1000 2635 2755 2570
Exprimé en années
Quantile exprimé en paramètres de la loi calculés selon la méthode du maximum de vrai
semblance
Quantile exprimé en de la loi calculés selon la méthode des moments
Tab Caractéristiques des 10 crues les plus importantes du Niger Niamey 1929-1994)
Characteristics of the 10 most important floods of the Niger River in Niamey
1929-1994)
Hauteur Temps de retour(3 Année Débit Module annuel
1930 389 2020 246
2054 1954 410 246
1955 416 2100 341 10
1956 424 2170 201 16
1958 412 2060 318
1963 412 1056
1965 414 2080 215
1968 443 2340 216 69
446 2360 1970 090 84
1976 512 2030 867
Valeur maximale journalière en cm pour rappel ensembles échelles limnimétriques se sont
succédé sur la période de référence
Valeur maximale en
après la loi Log Normale
318 1958 et ne présentent pas de corrélation avec la pointe de crue
Les temps de retour de ces 10 événements sont compris entre et 20 ans
pour entre eux et sont supérieurs 50 ans pour les autres Il agit de
année 1968 avec un débit journalier maximum de 2340 dont le
temps de retour est estimé 70 ans et de année 1970 avec un débit jour
nalier maximum de 2360 dont le temps de retour est estimé 80 ans Le risque inondation fluviale Niamey 181 NOTES
Fig MNT de la région de Niamey
Elevation numerical model of the region of Niamey
extension spatiale des crues
Le risque inondation est ici considéré dans sa dimension spatiale objectif
concerne la réalisation un modèle de spatialisation des crues permettant
obtenir les limites extension du fleuve pour toute hauteur eau donnée
5.7 Mise au point du modèle
La spatialisation des crues repose sur une connaissance précise de la topogra
phie Actuellement un des moyens les plus performants et pratiques de res
titution des altitudes est le modèle numérique de terrain MNT Puech 1993
Il agit une représentation de la topographie sous la forme une
grille au maillage régulier où altitude est donnée en chaque ud ou en
chaque centre une maille élémentaire Depraetère et Moniod 1991)
Ainsi dans un premier temps un MNT est réalisé pour la région de
Niamey fig partir de la digitalisation de courbes de niveau et de points
cotés relevés sur les cartes au 1/20 000e de Niamey et ses environs et de
profils transversaux du fleuve IGN 1984 La méthode interpolation rete
nue est le krigeage adapté la restitution de données altimétriques dans les
régions peu contrastées Cressie 1991 Les digues de protection contre la
montée des eaux du Niger au nombre de sur le site étudié sont égale
ment prises en compte dans la réalisation du MNT Les résultats obtenus
sont satisfaisants avec un coefficient de corrélation de 0.998 entre les don
nées originelles et celles calculées par le modèle
Dans un second temps les hauteurs du fleuve sont rattachées au plan
topographique sur la base du système de nivellement actuel IGN 1973-1974
Brunet-Moret et alii 1986 Cette homogénéisation des données effectuée
les limites du fleuve peuvent être restituées pour toute hauteur eau en 182 Bechler-Carmaux Mietton Lamotte ANNALES DE OGRAPHIE 612 2000
entrant dans le MNT la cote topographique correspondante extension spa
tiale de crues de fréquence rare 100 et 1000 ans est ainsi déterminée par
le modèle fig Encore reste-t-il valider les résultats obtenus
Fig Simulation des limites du fleuve Niger pour deux crues données of the boundaries of the Niger for two given floods
5.2 Validation du modèle
Elle repose sur une comparaison entre les limites du fleuve Niger cartogra-
phiées partir images satellitales tab et celles obtenues par le modèle
La gamme de hauteur eau couverte comporte valeurs étalant de 124 cm
498 cm Pour chaque valeur test les plans information image/modèle
sont additionnés aide un SIG La résultante est une image présentant
types information les surfaces eau communes au modèle et image
celles propres chaque document et les surfaces autres que le fleuve Les
résultats montrent une mauvaise prise en compte des basses eaux avec une
restitution discontinue du lit En
Tab Caractéristiques des valeurs-test effet les profils transversaux utilisés
Characteristics of test-values pour la construction du MNT sont
en nombre insuffisant pour recons
Source Hauteur Débit tituer de fa on correcte la topogra
en cm en Vs phie du lit mineur En revanche
SPOT XS pour les hautes eaux les limites du 124 59 24.06.1992 Niger sont bien restituées par le
modèle Seule une minimisation de Landsat TM 238 396 03.02.1988 extension des eaux dans les secteurs
rizicoles du sud-est est observée SPOT XS 334 840 mettre en relation avec une erreur 20.08.1992
des données topographiques du site SPOT XS 438 1480 La qualité du modèle avère ainsi 19.10.1994
satisfaisante pour simuler extension
Vidéographie spatiale des crues nécessaire toute 498 1930 13.01.1995
étude du risque inondation NOTES Le risque inondation fluviale Niamey 183
Les impacts socio-économiques
Les enjeux humains et économiques du risque inondation sont abordés au
travers de exemple de la réalisation une crue centennale Niamey Les
limites du fleuve correspondant cet événement sont superposées diffé
rents documents cartographiques en vue évaluer la population et les biens
susceptibles être touchés
La localisation des zones risque est obtenue par le croisement des limites
de la crue centennale avec la carte des îlots urbains En rive droite la crue
affecterait de fa on importante les quartiers de Lamordé et Nogaré et dans
une moindre mesure ceux de Karadjé et Université En rive gauche les
quartiers de Goudel et de Saga seraient les plus exposés fig 5)
La population susceptible être sinistrée par les inondations est estimée
par le croisement des limites de la crue centennale avec la carte des densi
tés habitation par îlot de recensement Cet événement toucherait ainsi envi
ron 7500 personnes soit près de des habitants de la ville Ce pourcen
tage est relativement bas par rapport aux surfaces inondées du fait de la
généralisation un habitat de type extensif sans bâtiment étages De plus
la lenteur de la montée des crues associée un système de prévention effi
cace géré par Hydroniger Billon 1985) permet écarter quasiment toute
possibilité de perte humaine liée la réalisation une crue de fréquence rare
Fig Carte du risque inondation Niamey
Mapping of flood risks in Niamey 184 Bechler-Carmaux Mietton Lamotte ANNALES DE OGRAPHIE 612 2000
Une attention particulière est accordée aux impacts de inondation sur
habitat En effet Niamey près de 95 des maisons sont construites en
banco 87 ou en paillotte Motcho 1991 Or ces matériaux sont
particulièrement sensibles eau Mester de Paradj et alü 1988 Le banco
erode facilement entramant des écroulements de maison et la paillotte une
fois humide se dégrade rapidement par pourrissement La carte des types
habitat montre que les zones les plus exposées quartiers de Lamordé
Nogaré Goudel et Saga sont composées de constructions traditionnelles
avec des maisons mitoyennes Pour ces habitations le matériau dominant est
le banco utilisé de fa on brute ou en association avec du ciment pour aug
menter sa résistance hypothèse une crue centennale dans ces secteurs est
donc particulièrement critique pour habitat Cette situation est aggravée
par la longueur des durées de submersion en cas de crue importante supé
rieure 40 jours La réalisation une crue centennale pourrait ainsi causer
la destruction totale des habitats en paillotte et en banco
Les impacts sur les activités socio-économiques sont estimés par le croi
sement des limites de la crue centennale avec les cartes des équipements et
des secteurs agricoles intra-urbains Les résultats montrent en rive droite
inondation affecterait les infrastructures scolaires et la maternité de Lamordé
En rive gauche les conséquences seraient plus lourdes avec la submersion
équipements stratégiques tels les stations de pompage de Goudel et de
ntala les sociétés nationales électricité et de transport et les abattoirs
Les zones maraîchères secteur économique majeur par les revenus il pro
cure et par alimentation de Niamey en produits frais Elhadji 1993) seraient
entièrement inondées en cas de crue centennale
La cartographie du risque inondation
Un des objectifs de cette étude est de proposer des outils cartographiques
de prévention du risque inondation en vue notamment de guider le déve
loppement futur de la ville
Une carte du risque est ainsi réalisée partir du modèle
numérique de terrain sur la base de la crue centennale comme valeur de
référence moyenne Cinq niveaux de risque sont retenus caractérisant des
crues dont les périodes de retour sont comprises entre an et 1000 ans
tab Ce document caractérise bien la situation de la ville Il montre il
Tab Les niveaux de risque et leur signification
Risk levels and their significance
Période de retour(1 Niveau de risque Hauteur en cm Débit en Vs
Très fort 324 1015
Fort 10 516 2100
Moyen 100 544 2378
Faible 00 000 570 2518
Très faible 000 570 2518
Ajustement une loi Log-Normale

Les commentaires (2)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

IssoufouBaoua

cette étude réalisée, il y a un près de deux décennies doit être actualisée compte tenu de la dynamique des événements climatiques observées ces dernières années à l'échelle globale et en particulier dans le Sahel.

mardi 21 janvier 2014 - 15:42
ousseini

Qui peut me faire un plan sur ce thème:problèmes des inondations a Niamey.

lundi 14 octobre 2013 - 02:31