A. Fauville. Dispositifs techniques de laboratoires - article ; n°1 ; vol.39, pg 252-258

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1938 - Volume 39 - Numéro 1 - Pages 252-258
7 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 1938
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins

A. Fauville
A. Fauville. Dispositifs techniques de laboratoires
In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 252-258.
Citer ce document / Cite this document :
Fauville A. A. Fauville. Dispositifs techniques de laboratoires. In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 252-258.
doi : 10.3406/psy.1938.5633
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1938_num_39_1_5633du Laboratoire de Psychologie Pédagogique Travail
de Université de Lou vain
II
DISPOSITIFS TECHNIQUES DE LABORATOIRES
Par FAUVILLE
DISPOSITIF
TRANSFORMANT OUVERTURE MOMENTANEE UN CIRCUIT
EN ARR FINITIF
Dans les expériences de mesure des temps de réaction et asso
ciation il est utile de transformer arrêt momentané du chronoscope
en arrêt définitif Le premier abaissement de la clef de réaction la
Fig
première rupture du circuit provoquée par la clef vocale doit arrêter
une fa on définitive le chronoscope Cet arrêt définitif est obtenu
au moyen un relais
Le dispositif suivant présente un double avantage il ne cause
pas de retard dans arrêt du chronoscope le relais se réarme
automatiquement
électro-aimant du relais est placé en parallèle avec le chro
noscope Avant la fermeture du circuit du chronoscope le courant DISPOSITIFS TECHNIQUES DE LABORATOIRES 253 FAUVILLE
circulant dans électro-aimant du relais est suffisant pour attirer
armature Le contact qui fait partir le chronoscope introduit dans
le circuit de du relais une résistance supplémentaire
de 200 ohms ce qui ramène intensité du courant une valeur suffi
sante pour maintenir armature mais insuffisante pour réarmer le
relais La clef de réaction ouvrant le circuit arrête le chronoscope
et en même temps relâche armature du relais ce qui rend arrêt
définitif au moment où le relais sera réarmé en relevant le
contact
Une lampe témoin au néon signale le fonctionnement du relais
Le contact faisant partir le chronoscope est dans le schéma un
contact de Kulpe ce peut être un manipulateur de Morse ou un
commutateur quelconque
20 PONT DE WHEASTONE
POUR ETUDE DU FLEXE PSYCHOGALVANIQUE
Dans ces dernières années on proposé plusieurs dispositifs
perfectionnés pour observation du réflexe psychogalvanique Cer
tains utilisent des tubes électroniques1 autres sont des perfection
nements des circuits anciens notamment du pont de Wheastone
Le circuit ici décrit combine les principes des dispositifs de Darrow2
et de Greenwald3
On sait que la grandeur du réflexe dépend de intensité du
courant de mesure qui traverse organisme Il importe donc de
maintenir ce courant constant un sujet autre et chez le même
sujet un moment autre
Darrow obtient ce résultat en pla ant dans la branche du
pont de Wheastone en série avec organisme des résistances
réglables qui permettent de maintenir constante la résistance totale
de cette branche
Les petites variations momentanées de résistance notamment
celles qui résultent du réflexe ne peuvent être compensées mais on
peut rendre leur action pratiquement nulle en pla ant en série une
résistance élevée est le principe du dispositif de Greenwald
Les résistances Ri Ra respectivement de 999 ohms 99 ohms
et de 9.9999 ohms sont fournies par un pont de Wheastone de
précision Elles sont maintenues fixes et servent assurer la constance
des résistances élevées de la branche Les résistances étalonnées
qui constituent permettent étalonner le dispositif
La branche du pont comporte en série les électrodes une
résistance variable de 100.000 ohms maximum R4 une résistance
DAVIS and PORTER measuring device for the galvanic
reflex of gener psych. 1931 115-120 JEFFERS An Ink-
recording galvanic skin reactions apparatus of gener psycholog. 17
1937 184-189
Ch DARROW Uniform current for continuous standard unit
resistance record of gener Psych. 1932 471-473
GREENWALD An apparatus for measuring the electrodermal
response Amer of Psychol. 47 1935 682-685 254 TK KT VUL
fixe de 100.000 ohms Rg pouvant être courcircuitée une seconde
résistance fixe de 750.000 ohms Re et deux autres résistances variables
respectivement de 100.000 et de 10.000 ohms et Rg La première variable R4 sert compenser les changements éventuels
des résistances de la branche Au moyen des deux autres résistances
variables R- et Rg et éventuellement en courcircuitant la résistance
fixe de 100.000 ohms Rs on compense la résistance de organisme
et on rétablit équilibre du pont de Wheastone après la mise en
circuit des électrodes
Le potentiomètre une résistance de 100 ohms sert rendre
le galvanomètre apériodique et régler sa sensibilité Le galvano
mètre une sensibilité de 5109 et une résistance de 23 ohms Le
courant est fourni par une batterie de piles anode de 120 volts
Au moyen des résistances variables de la branche le dispositif
peut facilement être étalonné est-à-dire que on peut mesurer
la variation de résistance correspondant aux différentes deflections
du galvanomètre Les valeurs exactes des resistances de la branche
peuvent ailleurs être déterminées au moyen des résîstances éta
lonnées
DISPOSITIF CIIRONOGKAPHIQUF
Un moyen très pratique de mesurer le temps avec une précision
suffisante pour la plupart des expériences de psychologie consiste
faire fonctionner un signal au moyen un courant alternatif
Le plus simple est employer un seul signal mis en marche durant PALVILLE DISPOSITIFS TECHNIQUES DE LABORATOIRES 255
le temps mesurer Il suffit alors de compter le nombre des oscilla
tions inscrites
Le danger une méthode si simple réside évidemment dans la
latence du signal au départ
Le dispositif suivant parvient réduire cette latence grâce
moyens
Un courant alternatif trop faible pour le faire fonctionner
circule avance dans le signal
Au moment de la fermeture du circuit le courant est momen
tanément une intensité trop grande
Avant la mesure le courant alternatif de 220 volts circule dans
une lampe incandescence ordinaire de 220 volts et 15 watts une
lampe de 220 volts et de 40 watts et dans le signal les placés en
série Le courant est alors de 50 mA. intensité insuffisante pour
inscrire les oscillations sur le kimographe mais préparant le
mouvement
Le contact abaissé la lampe de 15 watts est court-circuitée
le courant passant dans la seule lampe de 40 watts une intensité
de 182 mA et même une intensité notablement supérieure au pre
mier instant lorsque le filament est pas encore incandescent le
signal commence brusquement osciller
abaissement du contact coupe 1e courant et arrête le signal
TACHISTOSCOPE VISION DIRECTE
Deux tachistoscopes récents vision directe basés ailleurs
sur le même principe prosentent des avantages importants objet
observer est découvert tout entier une manière instantanée
éclairage du champ qui précède exposition peut être rendu égal
celui du champ tachistoscopique1
GRINDLEY new forni of Tachistoscope British Journ of
Psychology General Section 23 1933 405-407 TOWNSLLV and
TRIMBLE An electrically timed exposure apparatus with chronoscope
connections Journ of General Psychol. 13 1935 466-471 NOTES ET REVUES 256
Le tachistoscope ici décrit réalise les mêmes avantages et apporte
autres perfectionnements
Les différentes parties de appareil rangées sur un banc optique
sont un porte-carte éclairé par lampes un disque tournant
avec fenêtre réglable servant obturateur la face antérieure de ce
disque est éclairée par les lampes Lg un objectif appareil de
projection Oi un écran ouverture carrée et portant le point de
fixation cet écran est éclairé par les lampes L3 un second
objectif Og glissant dans un tube placé devant le fixe-tête
Le banc optique une longueur totale de 1.150 mm
Le porte-carte fixé extrémité du banc est mobile dans le
sens vertical Il est destiné recevoir des cartons de 100 sur 100 mm
Fig
La carte est éclairée par lampes Li de 50 en verre opalin portées
par des bras mobiles permettant en régler la position Des réflec
teurs métalliques dirigent la lumière sur la carte
Le disque en tôle de 380 mm de diamètre est mobile autour
un pivot roulement billes Le mouvement est déterminé par une
masse de métal Le crochet qui détermine le déclenchement du disque
est muni un ressort qui se tend par le mouvement du déclic Cette
tension est utilisée pour ramener le disque en fin de course son
point de départ Ce disque permet obtenir des temps exposition
variant de 10 300 millisecondes1
La fenêtre du disque est prolongée par une couronne de papier
blanc qui éclairée par les lampes La pareilles forme le champ
précédant exposition tachistoscopique
objectif Oi une distance focale de 120 mm et un diamètre
de 50 mm
écran de 110 sur 90 mm est formé un papier blanc opaque
emprisonné entre fines glaces et est percé une ouverture carrée
de 22 mm de côté au centre de laquelle se trouve le point de fixation
Ce disque été construit par ingénieur Chopinet pour le tachis
toscope projection de le Pr Michotte FAUVILLE DISPOSITIFS TECHNIQUES DE LABORATOIRES 257
gravé sur une des glaces Sa face antérieure est éclairée par les
lampes Ly pareilles
Le fixe-tête est muni un volet pouvant couvrir un ou
autre des yeux Il est prolongé par un tube métallique de 160 mm
de long extrémité duquel coulisse objectif Og de 250 mm de
distance focale et de 50 mm de diamètre
Le disque les objectifs et Og et écran peuvent glisser
le long du banc optique de manière régler les distances
Voyons le fonctionnement du tachistoscope
objectif Oi forme au centre de écran une image réelle
renversée de la carte image qui est agrandie par objectif Og
Cette image se trouvant dans le plan du point de fixation il fixe
endroit voulu
Les objectifs réunis produisent une image réelle de la surface
blanche du disque tournant qui se localise au centre optique de
il aussi obturation est-elle instantanée
Les lampes L3 éclairent écran de sorte que le champ tachistos-
copique ne forme pas contraste avec un fond obscur
éclairage obtenu par les lampes est intense et fait que la visi
bilité est fort bonne et que expérience peut se faire dans un local
normalement éclairé
La mise au point de appareil se réalise facilement On règle
la position des objectifs de manière obtenir une vue nette et
suffisamment grande de la carte On fait coïncider le point de
fixation avec image réelle de la carte coïncidence qui est réalisée
lorsque de légers mouvements de la tête ne provoquent pas des dépla
cements apparents du point de fixation la surface de la carte On
règle la position du disque tournant de manière avoir une obtura
tion instantanée Les volets mobiles de la fenêtre du disque permet
tent de varier le temps exposition En réglant les positions des
lampes Li et Lg on obtient un éclairage du champ tachistoscopique
égal celui du champ de obturateur fermé
APPAREIL EXCITATION LECTRIQUE
appareil ici décrit est un dispositif très simple permettant
de donner des excitations au moyen un courant électrique dont
intensité constamment mesurée et réglée avec précision ne subit
pas influence de la résistance variable du sujet Le courant excitant
peut être du courant continu ou du courant pulsatif1
Le courant alternatif du circuit public est redressé au moyen
une lampe il est transmis directement ou travers un filtre
un tube électronique caractéristique horizontale permettant de
régler intensité et rendant cette dernière pratiquement indépen
dante des changements de potentiel et partant de la résistance
extérieure
Howells présenté un dispositif visant au même but mais
basé sur des principes différents cf HOWELLS An electrical Stimulus-
Apparatus The Amer Journal Psychology 43 1931 122-123
ANN PSYCHOLOGIQUE XXXIX 17
oûû 258 SOTES ET
Le schéma ci-joint fig décrit le dispositif employé
Un transformateur alimenté par le courant alternatif de 220 volts
fournit au secondaire 350 volts sous 50 mA. volts sous
ampères et 63 volts sous ampère
Une valve de type américain no 80 redresse les alternances du
courant
Le filtre est constitué de condensateurs électrolytiques de J.f
et de self-inductions de 30 henrys et 50 mA Le commutateur
double permet de faire passer le courant par le filtre ou de
envoyer directement aux tubes électroniques régulateurs
Ces tubes régulateurs sont valves de type américain pla
cées en parallèle afin de pouvoir obtenir une intensité maximum
de 20 mA Les courbes de intensité du courant de plaque de ces
valves pour les différents potentiels appliqués la sont
horizontales et par conséquent intensité ne subit guère influence
des variations de résistance du circuit extérieur intensité est
réglée en faisant varier le potentiel de la grille au moyen du poten
tiomètre qui une résisiance de 100.000 ohms
Deux batteries de piles anode fournissent le courant de charge
des grilles et des écrans
Le courant venant des plaques traverse un milliampèremètre
et se rend électrode autre électrode re oit directement
le courant du tube redresseur Cette est mise la terre
le sujet ne recevra jamais un courant supérieur au courant traver
sant les tubes et le milliampèremètre
En fermant interrupteur on court-circuite les électrodes
On règle intensité du courant au moyen du potentiomètre On
ouvre ensuite et le courant intensité désiré traverse
organisme
Lou vain 1939
FA VILLE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.