Arcs réflexes élémentaires. - compte-rendu ; n°1 ; vol.37, pg 249-253

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1936 - Volume 37 - Numéro 1 - Pages 249-253
5 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 1936
Lecture(s) : 29
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

h) Arcs réflexes élémentaires.
In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 249-253.
Citer ce document / Cite this document :
h) Arcs réflexes élémentaires. In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 249-253.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1936_num_37_1_5403ARCS REFLEXES ELEMENTAIRES 249
électrencéphalo gramme dans le diagnostic et la localisation des
attaques épileptiques oi N. XXXVI 1936 1225-1235
Une onde de forme particulière comprenant une pointe et une
variation lente de potentiel et se répétant raison de par seconde
environ est caractéristique un accès de petit mal Les crises de
grand mal ou épilepsie jacksonienne donnent des tracés plus
complexes Le point de départ des attaques peut être localisé avec
précision si on dispose de plusieurs enregistrements simultanés
Il semble être le plus souvent situé dans le lobe frontal
163 HOAGLAND Electrical brain waves and temperature
Ondes électriques du cerveau et température Science LXXXIV
1936 139-140 et LXXXIII 83-84 Pacemakers of
human brain waves in normals and in general paretics Conduc
teurs des ondes du cerveau humain chez les normaux et les paraly
tiques généraux Am of Ph. CXVI 1936 604-615
étude de la fréquence des ondes du rythme de encéphalo
gramme humain quand varie la température chez 10 sujets soumis
hyperpyrexie par diathermie montré que équation Arrhénius
appliquait avec une constante de 8.000 calories chez le sujet
normaux deux paralytiques généraux légers un sclérose en
plaques) une de 11.000 chez plus atteints et une de 16.000
chez les les plus avancés infection par le spirochéte entraî
nerait un décalage du pacemaker du conducteur réglant le tempo
du rythme ce pacemaker étant le processus chimique le plus
lent de la série La fréquence serait directement proportionnelle
la vitesse des processus respiratoires des cellules corticales
Contre les critiques relatives aux fluctuations de la fréquence
des rythmes ne accompagnant pas de variations thermiques
montre que ces fluctuations empêchent pas une séparation nette
des groupes de valeurs indiquant bien une loi différente de variation
de la fréquence avec la température variation plus rapide chez les
les plus atteints
Arcs réflexes élémentaires
164 TEN CATE Uni- und Plurisegmentale Reflexe bei
Tauben .Réflexes uni- et plurisegmentaires chez les Pigeons
AT néerl de Ph. XXI 1936 162-167
Vérification chez le pigeon du fait constaté déjà chez autres
vertébrés de la production de réflexes par stimulation du territoire
un segment médullaire isolé Les segments 12 14 commandent
des mouvements des ailes par excitation cutanée les segments 21-22
des réponses dans la patte dont on excite la peau
165 MOLDAVER Contribution étude de la régulation
réflexe des mouvements Archives intern de médecine expér.
XI 1936 405-476
La déafférentation par section des racines postérieures chez le 250 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
chat et le crapaud entraîne une pseudo-paralysie du membre par
dépression excitabilité qui suit la brusque suppression des influx
dynamogéniques périphériques et en particulier des influx cutanés
importants pour le maintien du tonus chez les Anoures pseudo
paralysie analogue la phase paraplégique observée au début du
tabès avant ataxie
Les effets tardifs sont les mêmes que ceux de ataxie locomotrice
quand le neurone sensitif périphérique est atteint incoordination
motrice et hypermétrie
Dans les réflexes croisés extension on observe une augmenta
tion frappante de amplitude et de la fréquence des courants action
musculaires
Il dans cette phase tardive hyperexcitabilité centrale qui
ne peut être expliquée par un défaut inhibition proprioceptive car
elle entraîne un abaissement du seuil de réflectivité vestibulaire
est elle qui rend probablement compte de hypermétrie tabé-
tique qui ne se rencontre pas dans atteinte des voies ascendantes
médullaires avec intégrité des neurones périphériques)
166 SPIEGEL Respiratory reactions upon vertical
movements Réactions respiratoires la suite de mouvements
verticaux Am of Ph. CXVII 1936 349-354
tude entreprise sur des chiens et des chats dans le but de
rechercher si les symptômes du mal de mer sont des phéno
mènes réflexes origine labyrinthique ou des réflexes du système
végétatif
Description de la technique pour obtention de mouvements
erticaux rythmiques et de mouvements de tangage tude de la
respiration augmentation de la fréquence et de amplitude effets
qui durent plus longtemps que excitation ou sont quelquefois suivis
une phase inhibition se traduisant par une diminution de ampli
tude des mouvements respiratoires
Même expérience animal étant légèrement ou profondément
anesthésié dans le premier cas augmentation de amplitude
subsiste dans le deuxième ce phénomène est supprimé
Ablation des hémisphères cérébraux du thalamus de hypotha
lamus les phénomènes subsistent
absence excitation origine optique ne change pas les
résultats
La suppression des réceptions labyrinthiques des deux côtés ne
suffit pas abolir les phénomènes enregistrés il faut associer
des sections transversales de la moelle au-dessous de origine du phré-
nique ce qui montre le rôle joué la fois par les récepteurs labyrin
thiques et les nerfs spinaux
tude sur la pression artérielle non modifiée par les mouvements
verticaux Les changements respiratoires la suite des ne sont donc pas dus des réflexes vaso-moteurs ou
action un sang anormal sur le centre respiratoire Ils ne
dépendent pas non plus de réflexes digestifs Il agit donc une
action directe sur le centre respiratoire ARCS FLEXES ELEMENTAIRES 251
167 LADD PROSSER et HUNTER The extinction
of the startle responses and spinal reflexes in the white
extinction des réponses de tressaillement et des réflexes spinaux
chez le rat blanc Am of Ph. CXVII 1936 609-618
Dans cette très intéressante étude les auteurs montrent que
on peut obtenir la même extinction par répétition du stimulus avec
des réflexes congénitaux avec des réflexes conditionnels non
renforcés ce que Pavlov attribué au jeu une inhibition condi
tionnelle
Par exemple le tressaillement un bruit étudié par enregistre
ment de courants action dans un muscle quand le stimulus est
répété toutes les 10 ou 15 secondes diminue intensité moindre
nombre unités motrices et de durée sans que la latence de réponse
des unités motrices varie et disparaît après un certain nombre de
répétitions 30 par exemple La réponse reviendra après un repos
<le 30 minutes Mais il suffit un autre stimulus un éclat lumi
neux pour la refaire reparaître de suite avec extinction plus rapide)
ce qui été observé par Pavlov pour les réflexes conditionnels
On peut obtenir en associant au son un choc électrique une
réaction un bruit trop faible pour provoquer le tressaillement spon
tané extinction de ce tressaillement conditionnel sous influence
de la répétition est identique celle du spontané
après la latence qui peut être de 15 le au
bruit doit être considéré comme un réflexe dépendant du tubercule
quadrijumeau inférieur Mais avec des réflexes spinaux réponse
de la queue ou de la patte des chocs mécaniques réflexe croisé de
Sherrington excitation du nerf saphène) chez des animaux
moelle sectionnée les mêmes faits ont été obtenus
En revanche pour le réflexe tendineux il ne se manifeste aucune
extinction Il doit agir un changement excitabilité trop durable
après les auteurs pour être assimilé un phénomène inhibition
tel que le décrit Sherrington dans un neurone synaptique inter-
nuncial entre les neurones sensitifs et les neurones moteurs
168 HERREN TRAVIS et LINDSLEY
The effect of lesions in the central nervous system of the
Upon reflex time effet des lésions dans le système nerveux central
du rat sur le temps de réflexe of N. LXIII 1935
241-250
tude de la latence du réflexe achilléen et du réflexe croisé de
flexion après enregistrement électromyographique Il pas
effet sur le réflexe croisé de lésions des hémisphères du cervelet
<iu corps strié minime une transsection médullaire tandis une
répercussion se manifeste sur le réflexe achilléen
1B9 HEYMANS BOUCKAERT FARBER et
SU Barosensibilitr réflexogène mésentérique Réflexes
vaso-moteurs médullaires CXXII 1936 115-119
tude de la vasomotricité de la rate chez un chien innervation
normale perfusée par un autre chien privé de innervation sino- 252 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
carotidienne et cardio-aortique une hypotension du premier chien
entraîne constriction de la rate une hypertension entraîne dila
tation La régulation persiste après section de la moelle cervicale
mais disparaît si la moelle est détruite
est la circulation mésentérique qui commande les réflexes
observés dans la rate comme occlusion de aorte permis de le
vérifier Il donc un système de récepteurs sensibles la pression
dans les artères mésentériques et en fait on déjà mis en évidence
des courants action des nerfs mésentériques synchrones des
variations de pression des artères
170 HEYMANS et BO CKAERT Réflexes vaso-
moteurs médullaires origine vaso-sensible CXXIII
1936 986-989
Avec des expériences de perfusion dans des territoires nerveuse
ment et circulatoirement isolés les auteurs ont mis en évidence une
sensibilité réflexogène amenant la régulation de la pression artérielle
dans le territoire intestinal et mésentérique dans aorte thoracique
aux origines des artères coliques et mésentériques mais non dans le
territoire céphalique
171 CH CODE DINGLE ît MOORHOUSE
The cardio vascular carotid sinus reflex Le reflexe sinocarotidien
cardio-vasculaire Am of Ph. GXV 1936 249-260
Recherches entreprises sur le chien afin de déterminer les termi
naisons nerveuses au niveau du sinus carotidien et en faire leur
étude physiologique
Existence de nerfs appartenant origines différentes ramifi
cation de la branche postérieure du glossopharyngien une branche
émanant du ganglion cervical supérieur et un petit nerf qui accom
pagne artère carotide interne Excitation électrique de ce dernier
rameau Conclusion sa non intervention dans le réflexe sino
carotidien
Excitation électrique des autres nerfs Rôle prépondérant du
nerf du sinus sur le nerf sympathique énervation du sinus indique
aussi le rôle primordial joué par le nerf sinusal donc chez le chien
rôle exclusif de ce nerf dans le réflexe sino-carotidien La technique
employée pour énervation sinusale est particulièrement décrite
172 JOE LALICH WALTER MEEK et HERRIN
Reflex pathways concerned in inhibition of hunger contraction
by intestinal distention Voies réflexes intervenant dans inhibition
des contractions stomachales dues la faim par de la distension
intestinale Am of Ph. GXV 1936 410-414
Dans ce réflexe inhibiteur des contractions stomachales par
distension intestinale intervention des splanchniques et des vagues
avec action prépondérante des vagues résultats un peu différents de
ceux obtenus antérieurement par Thomas Crider et Morgan 1934 KEFLEXES CONDITIONN 253
173 BARUK GOMEZ et RUSSANO tudes
piézographiques de la contraction volontaire état normal et
pathologique tude piézographique des réflexes tendineux
et périostes état normal et pathologique N. LXVI
1936 40-44 et 45-47
Au cours de la contraction normale la courbe enregistrement
par piézographe montre une ascension brusque un sommet plus ou
inoins aigu et une descente progressive de décontraction Dans les
affections organiques la montée est généralement normale la
décontraction ralentie très fortement chez les parkinsoniens et
incomplète chez les pyramidaux Les catatoniques ont une perturba
tion de la mise en train les névropathes manifestent de irrégularité
avec mouvement limité du membre il normalement après per
cussion tendineuse une ascension linéaire rapide suivie une des
cente rapide et linéaire aussi comportant parfois un crochet des
oscillations amorties Le tracé du réflexe se rapproche de électro-
myogramme et diffère nettement du mécanogramme
174 LUBSEN Sur le rôle de la peau dans le maintien du
tonus musculaire chez la grenouille Ar néerl de Ph. XXI
1936 496-502
auteur croit que le tonus de la grenouille un point de départ
musculaire et non cutané il pas constaté de fa on régulière une
atonie par ablation ou anesthésie de la peau un membre et invoque
absence incoordination ce qui est une tout autre question)
Il est probable que auteur eu affaire des grenouilles de faible
tonus chez lesquelles la section même du nerf entraîne pas asy
métrie manifeste Tout fait insuffisantes ces constatations néga
tives ne peuvent être opposées au fait certain du rôle de la peau
dans le maintien du tonus de la grenouille
Réflexes conditionnés
175 RAZRAN Conditioned responses an experi
mental study and theoretical analysis Les réponses condition
nées étude expérimentale et analyse théorique Ar of Ps.
XXVIII no 191 oct 1935 124 pages
Dans cette importante recherche 37 sujets 16.000 épreuves sur
les salivaires chez homme apporte une riche moisson de
résultats statistiques précis concernant la vitesse la grandeur la
régularité du conditionnement Gmt) extinction le rôle dominant
des centres supérieurs résultats obtenus avec des stimuli variés
Appelons SC et RC stimulus et réflexe conditionnés SCt le sti
mulus conditionnant RI la réponse au SCt Ro la réponse au SC
avant Cmt la grandeur moyenne du RC dans une séance est égale
la salivation moyenne lors du RC diminuée de R( moyen et on
évaluée par rapport au de Rg.
La salive était recueillie au moyen un coton placé minute

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.