Attitudes devant la maternité. — Une enquête à Grenoble - article ; n°4 ; vol.18, pg 655-682

De
Publié par

Population - Année 1963 - Volume 18 - Numéro 4 - Pages 655-682
Solange Siebert y Jean Sutter. — Actitudes ante la maternidad (Encuesta en Grenoble).
Si la cuestión de la prevention de los nacimientos ha dado lugar estos ultimos aňos, en diversos paises y en las Naciones Unidas, a vivas controversias, el numero de estudios cientificos sobre la cuestión es escaso, particularmente en Francia.
El I.N.E.D. ha dirigido una série de encuestas, y varios articulos de Population han tratado el tema bajo diversos aspectos.
Por otra parte, el I.N.E.D. había emprendido, a iniciativa del Dr Sutter, una encuesta sobre las actitudes ante la maternidad en dos casas de maternidad de la region parisiense. Esta encuesta aportó especialmente esclarecimientos tan inesperados sobre la cuestión tan controvertida de los nacimientos no deseados, que rápidamente pareció necesario prolongarla en otras regiones. A pesar de las grandes dificultades
con que se tropezó por esta extension, se han obtenido resultados, principalmente en Grenoble, donde el Dr. Sra Solange Siebert ha trabajado durante diez meses, gracias a la cortesia del Profesor Reboud, en el hospital civil municipal.
Estos resultados, que han sido objeto de una tesis, son presentados aqui por el Dr. Jean Sutter y el Dr. Solange Siebert.
Siebert Solange and Sutter Jean. — Behaviour towards Motherhood (a Survey conducted in Grenoble).
Whereas birth prevention has been widely debated in various countries and at the United Nations all those past years, the number of scientific studies on this very subject is still small, especially in France.
The I.N.E.D. conducted several surveys; papers published in «Population» dealt with various aspects of this question.
Dr. SuTTER(of the I.N.E.D.) initiated a survey on the behaviour towards motherhood in two Paris maternity homes. On the so much discussed question of unwanted births, this survey had given such unexpected enlightments that, quite soon, it seemed necessary to enlarge it with further studies carried in other districts. In spite of the very great difficulties encountered by such an expansion, results could be gathered,
espacially in Grenoble, where Mrs. Dr. Solange Siebert has been working for ten
months, with Professor Reboud's help and understanding, at the City's Hospital.
Those results — which were printed as a thesis — are analysed in this issue by Dr. Jean Sutter and by Mrs. Dr. Solange Siebert.
Si la question de la prévention des naissances a donné lieu, ces dernières années, à de vives controverses, en divers pays et aux Nations-Unies, le nombre des études scientifiques sur la question reste rare, en France particulièrement. Des enquêtes ont été menées par l'I.N.E.D. et plusieurs articles ont traité le sujet, dans Population, sous divers aspects L'I.N.E.D. avait d'autre part entrepris, à l'initiative du docteur Sutter, une enquête sur les attitudes à l'égard de la maternité, dans deux maternités de la région parisienne. Cette enquête avait notamment apporté, sur la question si controversée des naissances non désirées, des lumières si inattendues qu'il apparut vite nécessaire de la prolonger dans d'autres régions. Malgré de grandes difficultés rencontrées par cette extension, des résultats ont été obtenus, notamment à Grenoble, où Mme le docteur Solange Siebert a travaillé pendant dix mois, grâce à l'obligeance du professeur Reboud, à l'hôpital civil municipal. Ces résultats, qui ont fait l'objet d'une thèse, sont présentés ici par le docteur J. Sutter et le docteur Solange Siebert.
28 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1963
Lecture(s) : 43
Nombre de pages : 30
Voir plus Voir moins

Solange Siebert
Jean Sutter
Attitudes devant la maternité. — Une enquête à Grenoble
In: Population, 18e année, n°4, 1963 pp. 655-682.
Citer ce document / Cite this document :
Siebert Solange, Sutter Jean. Attitudes devant la maternité. — Une enquête à Grenoble. In: Population, 18e année, n°4, 1963
pp. 655-682.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1963_num_18_4_10687Resumen
Solange Siebert y Jean Sutter. — Actitudes ante la maternidad (Encuesta en Grenoble).
Si la cuestión de la prevention de los nacimientos ha dado lugar estos ultimos aňos, en diversos paises
y en las Naciones Unidas, a vivas controversias, el numero de estudios cientificos sobre la cuestión es
escaso, particularmente en Francia.
El I.N.E.D. ha dirigido una série de encuestas, y varios articulos de Population han tratado el tema bajo
diversos aspectos.
Por otra parte, el I.N.E.D. había emprendido, a iniciativa del Dr Sutter, una encuesta sobre las actitudes
ante la maternidad en dos casas de maternidad de la region parisiense. Esta encuesta aportó
especialmente esclarecimientos tan inesperados sobre la cuestión tan controvertida de los nacimientos
no deseados, que rápidamente pareció necesario prolongarla en otras regiones. A pesar de las
grandes dificultades
con que se tropezó por esta extension, se han obtenido resultados, principalmente en Grenoble, donde
el Dr. Sra Solange Siebert ha trabajado durante diez meses, gracias a la cortesia del Profesor Reboud,
en el hospital civil municipal.
Estos resultados, que han sido objeto de una tesis, son presentados aqui por el Dr. Jean Sutter y el Dr.
Solange Siebert.
Abstract
Siebert Solange and Sutter Jean. — Behaviour towards Motherhood (a Survey conducted in
Grenoble).
Whereas birth prevention has been widely debated in various countries and at the United Nations all
those past years, the number of scientific studies on this very subject is still small, especially in France.
The I.N.E.D. conducted several surveys; papers published in «Population» dealt with various aspects of
this question.
Dr. SuTTER(of the I.N.E.D.) initiated a survey on the behaviour towards motherhood in two Paris
maternity homes. On the so much discussed question of unwanted births, this survey had given such
unexpected enlightments that, quite soon, it seemed necessary to enlarge it with further studies carried
in other districts. In spite of the very great difficulties encountered by such an expansion, results could
be gathered,
espacially in Grenoble, where Mrs. Dr. Solange Siebert has been working for ten
months, with Professor Reboud's help and understanding, at the City's Hospital.
Those results — which were printed as a thesis — are analysed in this issue by Dr. Jean Sutter and by
Mrs. Dr. Solange Siebert.
Résumé
Si la question de la prévention des naissances a donné lieu, ces dernières années, à de vives
controverses, en divers pays et aux Nations-Unies, le nombre des études scientifiques sur la question
reste rare, en France particulièrement. Des enquêtes ont été menées par l'I.N.E.D. et plusieurs articles
ont traité le sujet, dans Population, sous divers aspects L'I.N.E.D. avait d'autre part entrepris, à
l'initiative du docteur Sutter, une enquête sur les attitudes à l'égard de la maternité, dans deux
maternités de la région parisienne. Cette enquête avait notamment apporté, sur la question si
controversée des naissances non désirées, des lumières si inattendues qu'il apparut vite nécessaire de
la prolonger dans d'autres régions. Malgré de grandes difficultés rencontrées par cette extension, des
résultats ont été obtenus, notamment à Grenoble, où Mme le docteur Solange Siebert a travaillé
pendant dix mois, grâce à l'obligeance du professeur Reboud, à l'hôpital civil municipal. Ces résultats,
qui ont fait l'objet d'une thèse, sont présentés ici par le docteur J. Sutter et le docteur Solange Siebert.ATTITUDES DEVANT LA MATERNITÉ
Une enquête à Grenoble
Si la question de la prévention des naissances a donné lieu,
ces dernières années, à de vives controverses, en divers pays et
aux Nations- Unies, le nombre des études scientifiques sur la
question reste rare, en France particulièrement.
Des enquêtes ont été menées par VLN.E.D. et plusieurs
articles ont traité le sujet, dans Population, sous divers aspects ^\
L'I.N.E.D. avait d'autre part entrepris, à l'initiative du
docteur Sutter, une enquête sur les attitudes à l'égard de la
maternité, dans deux maternités de la région parisienne. Cette
enquête (2) avait notamment apporté, sur la question si contro
versée des naissances non désirées, des lumières si inattendues
qu'il apparut vite nécessaire de la prolonger dans d'autres
régions. Malgré de grandes difficultés rencontrées par cette
extension, des résultats ont été obtenus, notamment à Grenoble,
où Mme le docteur Solange Siebert a travaillé pendant dix mois,
grâce à l'obligeance du professeur Reboud, à l'hôpital civil
municipal.
Ces résultats, qui ont fait l'objet d'une thèse (3), sont pré
sentés ici par le docteur J. Sutter et le docteur Solange Siebert.
i1) Laissant de côté les études historiques et celles qui ont été consacrées à la pilule stéri
lisante, nous pouvons rappeler les articles suivants de Population parus depuis 1955 :
Jean Sutter. — Le mouvement dans le monde en faveur de la limitation des familles, avril-
juin 1955.
I.N.E.D. — La limitation des naissances en France, avril-juin 1956.
A. Girard et R. Samuel. — Enquête sur l'opinion publique en France à l'égard de la limi
tation des naissances, juillet-septembre 1956.
Jean-Louis Riallin. — La prévention des naissances au Japon : politique, intentions, moyens
et résultats, avril-mai 1960.
Louis Henry. — La fécondité naturelle. Observations, théorie, résultats, octobre-décembre
1961.
Louis Henry. — A propos d'une enquête sur la contraception en Grande-Bretagne, janvier-
mars 1962.
Henri Bastide, Alain Girard. — Niveau de vie, emploi et croissance de la population. Une
enquête auprès du public, octobre-décembre 1962. Les précédentes enquêtes ont été analysées
dans : Jean Sutter : Rapport sur l'opinion publique et les questions de population. Ministère
de la santé. Commission de la famille 1962, 52 p. (Inédit).
Mahmoud Seklani. — Efficacité de la contraception : méthodes et résultats, avril-juin 1963.
<2) Jean Sutter, F. Morin. — Attitudes devant la maternité. Une enquête, en service hos
pitalier, avril-juin 1960.
'3' S. Siebert. — Attitudes devant la maternité (enquête auprès de 1.200 accouchées).
Grenoble, mai 1963, 1 vol. 124 p. (dactylographie). Thèse de médecine. 656 ATTITUDES DEVANT LA MATERNITÉ
INTRODUCTION
Peu de questions ont soulevé récemment autant de passion, dans la presse
et ailleurs, que le problème de la limitation des naissances. Ce fait n'est d'ail
leurs pas spécial à la France. C'est, en réalité, un problème mondial, puisqu'il
intéresse tout spécialement les pays dits « sous-développés ». Colloques, sym
posiums, conférences se multiplient, cependant peu de pays disposent d'él
éments positifs d'observations concernant la vie sexuelle des couples, et, a fort
iori, la contraception et les avortements. La France en est spécialement
démunie. En particulier, il n'existe pas chez nous de documents comparables
à ceux disponibles aux États-Unis comme l'enquête de Freedmann, Whelp-
ton et Campbell (1), ou même celle de Reuben Hill, Stycos et Back (2)
sur la population de Porto-Rico.
Un certain nombre d'études effectuées en France ces quinze dernières
années sont toutefois à citer. Une série d'enquêtes d'opinions a été faite de
1946 à 1962 sur la manière dont le public envisage les questions de population.
Certaines données démographiques sur la fécondité, récemment acquises
nous font comprendre par quel mécanisme familial s'est établi, depuis vingt
ans, notre renouveau démographique ^. Dans un compte rendu sur les
essais contraceptifs, intéressant 2.000 femmes volontaires, Lagroua-Weill-
Halle ^ fournit certains renseignements sur les méthodes contraceptives
utilisées. Mais tous ces travaux ne donnent que des vues fragmentaires sur
le mode de vie des couples en France.
Nous avons besoin de connaissances valables dans ce domaine. C'est
pourquoi l'I.N.E.D. s'est efforcé de provoquer dans plusieurs régions de
France, des enquêtes sur l'attitude des femmes devant la maternité, en variant
les thèmes et les modalités des recherches. Dans la région parisienne, l'enquête
a donné quelques indications sur la manière dont serait accueillie l'apparition
d'un contraceptif idéal, pris sous forme de pilule. D'autres essais ont été faits
à Grenoble, Lyon, Montpellier, Marseille et Lille, mais n'ont fait encore l'objet
d'aucune publication. Ce sont les résultats de Grenoble que nous publions
aujourd'hui.
L'enquête a été effectuée à la maternité de l'hôpital civil de la ville (clinique
obstétricale de la Faculté de médecine) dans le service du professeur Reboud^
du mois de septembre 1961 au mois de juillet 1962.
Í1' Freedmann R., Whelpton P.K., Campbell A. A. — Family Planning, Sterility and
Population Growth, New- York, Toronto, Londres, Me Graw-Hill, 1959, 1 vol., in-8°, XI, 515 p.
(2) Hill R., Stycos J. M., Back К. W., The Family and Population Control. A Puerto-
Rican Experiment in Social Change. Chapel Hill, The University of North Carolina Press,
1959, 1 vol., in-8°, XXVI, 481 p.
О) Voir particulièrement : Henry L. Mise au point sur la natalité française. Population,
1954, 197-226. Febvay M. Rapport sur l'évolution démographique. Ministère de la Santé.
Commission de la famille, 1961, 19 p. (Inédit).
'4> Lagroua-Weill-Halle. Contraception orale ou locale. Expérience française sur 2.011
femmes (1958-1961). Paris, Maloine, 1962, 1 vol. in-8°, 216 p.
(5) Nous adressons nos vifs remerciements à M. le professeur Reboud pour sa compréhens
ion et sa bienveillance qui nous ont permis de mener à bien cette enquête. UNE ENQUÊTE À GRENOBLE 657
Ce service, où il se pratique environ 2.000 accouchements par an, possède
62 lits répartis en chambres à un ou deux lits, ce qui est propice pour les
entretiens en tête à tête. Les circonstances étaient favorables pour tenter
d'acquérir quelques données sur des points plus intimes de la vie du couple,
particulièrement sur les procédés contraceptifs utilisés. L'enquête a donc été
conduite d'après le questionnaire ci-joint ^, qui comporte 39 questions, et
diffère beaucoup de celui utilisé précédemment par Sutter et Morin (op. ciť).
Il a fait l'objet d'une expérience pilote avant de recevoir son aspect définitif.
L'enquêtrice a eu de véritables entretiens avec chacune des nouvelles accou
chées du service. Les questions ont été, dans l'ensemble, bien accueillies.
Sept femmes seulement refusèrent de répondre; la grande majorité a été
intéressée par la recherche. Cette enquête a fourni le sujet d'une thèse de
doctorat en médecine à l'un de nous.
Finalement, 1.200 femmes, choisies au hasard pendant la période intéressée,
furent interrogées. Elles représentaient 67 % des accouchées.
Il faut ici faire quelques commentaires sur ces enquêtes : en utilisant
des données acquises au cours du fonctionnement d'un service hospitalier,
nous travaillons sur des échantillons particuliers de population. Jamais un
service hospitalier, quel qu'il soit, ne pourra représenter, par ses malades,
l'ensemble d'une population urbaine. Les facteurs de sélection sont trop
nombreux. C'est pour cette raison qu'on ne peut généraliser les observations
d'un hôpital, sur le plan sociologique par exemple. En réalité, l'ensemble de
ces recherches ne peut être considéré que comme une série d'enquêtes pilotes,
capables de fournir des données sur lesquelles, nous l'espérons, pourra un
jour être édifiée une véritable enquête, représentative de la population à
l'échelle d'une ville, d'une région ou même du pays tout entier. Une telle
enquête reste le seul moyen de connaître réellement les problèmes évoqués
ici. Cette connaissance est essentielle, non seulement pour assurer une poli
tique sociale véritable, mais pour éliminer toutes les considérations fausses
et les opinions erronées qui foisonnent sur ce sujet en tous lieux, et non les
moindres.
Caractéristiques Selon le lieu de naissance, 924 femmes (77 %) étaient nées
de l'échantillon, en France dans 77 départements différents, ce qui montre
l'extrême variabilité d'origine de l'échantillon. On connaît
le peu de mobilité des Français, cette anomalie tient aux circonstances écono
miques exceptionnelles de la région de Grenoble. 139 (12 %) étaient it
aliennes; 91 (7 %) originaires d'Afrique du nord; 21 (2 %) étaient espagnoles
et 25 (2 %) de nationalités diverses.
910 (76 %) des femmes interrogées habitaient une unité urbaine; 286
(23,7 %) une unité rurale ; 4 (0,3 %) n'ont pas voulu dire leur domicile. 39 %
résidaient à Grenoble (162.764 habitants). 23 % dans des villes de 5.000 à
(i ) Ont participé à l'établissement du questionnaire : Mme Hélène Bergues, Mme le Doc
teur Siebert, MM. Bastide, Henry, Girard, Pressât, Sauvy, Sutter. Nous remercions
particulièrement MM. Girard et Bastide qui nous ont conseillé également pour l'exploita
tion des données. ATTITUDES DEVANT LA MATERNITÉ 658
QUESTIONNAIRE
1. Nom : Prénoms :
2. Adresse:
3. №S.S.:
4. Date d'accouchement №: (nom du village - département)
5. Date de naissance : Lieu (ville - campagne)
6. Villes ou villages successivement habités :
7. Profession :
400 1000
500 1100
600 1200
700 1300 Salaire (NF)
800 1400
900 1 500 et +
8. Études. Diplômes obtenus (C.E.P., C.A.P., etc.) :
9. Professions exercées et jusqu'à quand? Histoire de l'emploi avant le
mariage et depuis.
— est-elle pour le travail des femmes?
— veut-elle continuer à travailler ou non?
10. Profession du père : ; de la mère :
11. Nombre de frères et sœurs (compter tous les nés vivants et placer
la femme à son rang de naissance) :
12. Quel est, à votre avis, le nombre idéal d'enfants par famille?
13. Avez-vous souffert de votre condition familiale? Pourquoi ?
14. Mariée? Date du mariage :
15. Divorcée (ou veuve) ? A quelle date?
16. Remariée? A
17. Mari, date de naissance : Profession :
400 800
500 900
Salaire (NF) 600 1000
700 2 000 et +
18. Autres sources de revenus?
19. Logement (description : salle de bain, W.C., confort) :
Prix du loyer :
20. Composition du ménage (personnes à charge) :
21. Quelle religion : Mari Pratique Non Indifférent
Femme Non Indifférente ENQUÊTE À GRENOBLE 659 UNE
22. Nombre de grossesses antérieures (avec l'année) :
23. Avortements spontanés ou provoqués (année) :
24. Pensez-vous que les enfants soient indispensables dans un foyer?
25.qu'il soit plus facile (ou plus difficile) de les élever
d'hui qu'autrefois, et pourquoi?
26. Avez- vous désiré cette grossesse?
27. Étiez-vous, au début, satisfaite d'être enceinte?
28. Avant d'être enceinte, preniez-vous des précautions pour ne pas avoir
d'enfants?
29. Si oui, lesquelles?
a. Retrait du mari; b. Ogino; c. Toilette; d. Condom; e. Pessaire
occlusif; /.Pommade; g. Ovules antiseptiques (une seule ou plu
sieurs simultanément?)
29 bis. Échecs?
30. On dit qu'il va bientôt exister des pilules (à prendre par la bouche)
absolument efficaces pour éviter toute grossesse et sans aucun danger.
En auriez-vous pris pour éviter cette grossesse si cette pilule avait
été à votre disposition?
31. Quelle méthode exprimée au n° 29 pensez-vous utiliser à l'avenir?
32. Utiliseriez-vous de préférence la pilule?
33. Méthodes que vous ne voulez utiliser à aucun prix?
34. Si une amie vous consultait sur ce qu'il faut faire pour éviter d'être
enceinte, que lui diriez- vous?
Vous-même, comment avez- vous appris ce que vous lui diriez?
Est-ce que vous parlez de ces choses avec votre mari?
En avez-vous parié quand vous étiez fiancée ou après?
35. Combien d'enfants désirez-vous ou auriez-vous désiré?
36. A combien d'années d'intervalle? Pourquoi?
37. De qui avez-vous reçu une éducation sexuelle? (Professeur, parents,
amis, etc.).
38. Est-elle utile à votre avis?
39. En moyenne, combien croyez-vous qu'il y ait d'enfants par foyer, en
France, une fois la famille complète?
20.000 habitants et 38 % dans des communes de moins de 5.000 habitants.
1.162 femmes résidaient dans le département de l'Isère, le reste dans 17 autres
départements dont 3 limitrophes. C'est l'élément urbain qui domine. Le fait
que les femmes habitent dans une commune rurale ne veut pas dire qu'elles
travaillent la terre. 95 % étaient inscrites à la Sécurité sociale.
Métiers exercés. Parmi les 409 femmes exerçant une profession, on
compte seulement 15 cultivatrices et parmi les 1.200
hommes, 30 cultivateurs. Comparons la répartition professionnelle des po- 660 ATTITUDES DEVANT LA MATERNITÉ
pulations françaises masculines et féminines, au recensement de 1954 M à
celle observée ici :
Tableau I
Femmes Hommes
Population Population
active Enquête active Enquête
Patrons de l'industrie et du commerce.. 17,6 15,7 5,3
Professions libérales et cadres supérieurs. 1,5 4,8 5,2 2,2
2,0 Cadres moyens 8,8 7,8 3,7
Employés 22,5 22,8 10,7 12,8
Ouvriers 30,0 66,3 54,2 73,8
Personnel de service 16,6 2,2 M
Autres catégories 2,9 4,2 2,2
Non déclarés 0,1
100,0 100,0 100,0 100,0
On voit quel excès d'ouvriers est contenu dans le présent échantillon :
pour les femmes 66,3 % contre 30,0 %; pour les hommes 73,8 % contre
54,2 %. Pour les employés, les proportions sont comparables, femmes :
22,8 % dans l'enquête contre 22,5 % dans la population; hommes : respec
tivement 12,8 % contre 10,7 %. La seule exception est le cas des professions
libérales féminines : on en trouve 4,8 % dans l'enquête, contre 1,5 % dans
la population.
Âge des II était intéressant de comparer l'âge des accouchées à celui
accouchées. de l'ensemble des accouchées de l'année 1961. Il existe un
excès de jeunes dans l'échantillon : 6,0 % de moins de 20 ans
contre 4,3 % dans la population totale; 34,0 % de 20-24 ans contre 27,4 %.
Autrement dit, 40 % des femmes accouchées ont moins de 24 ans contre
31,7 % dans la population. Notre échantillon est donc jeune, puisque 7
femmes sur 10 ont moins de 29 ans.
Voici comment se répartissent, selon l'âge de la mère, l'ensemble des
enfants nés vivants en France, en 1961 ^ et ceux de l'enquête (tableau II).
L'échantillon des accouchées se caractérise donc par une origine géogra
phique très diverse, une majorité de couples jeunes, une prédominance des
travailleurs manuels, toutes caractéristiques en accord avec la région : zone
d> Daric J. Le travail des femmes : professions, métiers, situations sociales et salaires
Population, 1955, 10, 675-690.
(2) Enfants nés en 1961 suivant l'âge de la mère. Age moyen des mères, dans : la Situation
démographique en octobre 1961. I.N.S.E.E. Études statistiques, octobre-décembre 1962
(p. 362). UNE ENQUÊTE À GRENOBLE 661
Tableau II
Âge de la mère des Ensemble nés vivants Enquête
Moins de 20 ans 4,3 6,0
20 à 24 ans 27,4 34,0
25 à 29 ans 33,0 28,5
30 à 34 ans 21,2 19,2
35 à 39 ans 10,8 8,4
40 à 44 ans 3,1 3,6
45 ans et plus 0,2 0,3
Ensemble 100,0 100,0
urbaine en forte expansion économique, siège d'un afflux de populations
jeunes, attirées par les possibilités d'établissement et la richesse de l'endroit.
Ensemble des caractéristiques Ayant ainsi caractérisé l'échantillon de Gre-
des accouchées. noble, nous avons dressé les tableaux
nant les caractéristiques sociales ou rel
igieuses des femmes accouchées (voir tableau III). Il s'agit d'une part du salaire
mensuel des femmes, de leur niveau d'études et de leur religion et, d'autre part,
du métier du mari, de son salaire mensuel et de sa religion. Nous utiliserons
souvent ces caractéristiques pour comparer les comportements des individus.
Nous ne signalerons souvent que les pourcentages des catégories. Les lec
teurs pourront donc se reporter à ces tableaux pour plus de détails. La place
nous manquant, les spécialistes intéressés pourront consulter la thèse de
Mme Siebert. Nous n'avons pu traiter tous les sujets qui y sont évoqués, nous
contentant de développer les points se rapportant aux techniques contracept
ives, à la pilule et à l'éducation sexuelle et contraceptive.
MÉTHODES CONTRACEPTIVES UTILISÉES
Vue 69 % des femmes ont déclaré avoir utilisé une méthode
d'ensemble, contraceptive avant la présente grossesse et 28 % non; 3 %
n'ont pas répondu nettement. L'âge a une forte influence :
du groupe des 18-22 ans à celui des 33-37 ans, le pourcentage des utilisa
trices passe de 44 à 82 et celui des non-utilisatrices tombe de 52 à 16. Si l'on
s'en rapporte à l'ensemble des réponses, on n'observe qu'un seul groupe, celui
des 37 ans et plus, où toutes les femmes, sans exception, ont pratiqué la con
traception à un moment de leur vie.
Les méthodes utilisées sont rapportées au tableau IV. Le retrait (coïtus
interruptus) domine : 61 %. Viennent ensuite : retrait + Ogino, 13 %;
Ogino, 9 %; injections et Ogino + autre méthode, chacun 4 %; le condom,
la température et les « divers » sont égaux ou inférieurs à 2 %. 662 ATTITUDES DEVANT LA MATERNITÉ
Tableau III. — Composition de l'échantillon
Groupe d'âges Situation matrimoniale res res des femmes Nomb des femmes Nombabsolus Pourc absolus Pourcentages entages
Moins de 18 ans. . . . 6 1 Mariée 1.018 85,0
18 à 22 ans 188 15 Célibataire 88 8
23 à 27 ans 429 37 Concubinage 51 4
28 à 32 ans 315 26 Séparée, veuve ou divorcée 17 1
33 à 37 ans 173 14 Remariée 26 2
Au delà de 37 ans . . 7
Totaux 1.200 100
Totaux 1.200 100
Profession des femmes Nomb Profession des hommes Nombres res absolus Pourc absolus Pourcentages entages
Ouvrières 261 Ouvriers 791 73
Employées 90 22 Employés 137 13
Cultivatrices 15 3 Cultivateurs 30 3
Commerçantes 16 4 Commerçants 57 5
Fonctionnaires 8 2 Fonctionnaires 40 4
Professions libérales. 19 5 Professions libérales . 24 2
Totaux 409 100 Totaux 1.079 100
Salaire mensuel Salaire mensuel res des femmes Nomb du mari Nombres absolus Pourc absolus Pourcentages entages
Pas de salaire 806 67 Pas de salaire 146 12
Salaire non fixé 19 Salaire non fixé 45 4 2
Inférieur à 400 F... 97 8 200 F 45 4
200 à 400 F 236 20 400 à 600 F 431 36
400 à 600 F 81 6 600 à 800 F 337 28
600 à 800 F 9 800 à 1.000 F 86 7
Au delà de 800 F... 4 Au delà de 1.000 F. 58 5
Totaux 1.200 100 Totaux 1.200 100
Religion Religion Pour- Nombde la femme Nombdu mari Niveau d'études cen- Religions res des femmes Nomb
absolus res res absolus Pourc absolus Pourcentages entages
Catholiques pratiquants. 442 37 604 51 Pas d'études 32 3 non pratiq.. 519 43 516 43 Études primaires.. 654 55
Protestants 18 2 16 1 Cours ménager ou
d'apprentisage . . 22 Musulmans 53 4 28 2 266
Orthodoxes 3 Études techniques. 158 13 1
4 Études secondaires 72 6 Israélites 5 supérieures 18 1 Divers 8 9
Pas de religion 48 20
Totaux 1.200 100 106 Sans mari
Totaux 1.200 100 1.200 100

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.