Caractère. Types. Corrélations psycho-physiologiques. Anormaux sensoriels. - compte-rendu ; n°1 ; vol.39, pg 486-506

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1938 - Volume 39 - Numéro 1 - Pages 486-506
21 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 1938
Lecture(s) : 30
Nombre de pages : 22
Voir plus Voir moins

a) Caractère. Types. Corrélations psycho-physiologiques.
Anormaux sensoriels.
In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 486-506.
Citer ce document / Cite this document :
a) Caractère. Types. Corrélations psycho-physiologiques. Anormaux sensoriels. In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp.
486-506.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1938_num_39_1_5669486 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
ne peut être connue que par histoire psycho-sociale de individu
conflits inhibitions luttes intérieures pour la conception du monde
luttes religieuses etc
Très intéressante pour le psychiatre est la fa on dont le sujet
sciemment ou inconsciemment adopte un masque le mensonge
froid et la dissimulation sont rares plus souvent on rencontre de la
pose une sûreté de soi artificielle un faux étalage de force Le plus
difficile pénétrer est le sujet qui pour ne pas se révéler opère avec des
phrases-clichés
Mais ce qui différencie examen psychiatrique de examen psy
chologique ou caractérologique est que interrogatoire vise deux
points essentiels de la personnalité morbide les troubles des
processus psychiques les fondements biologiques constitution
nels de la personnalité
Chez adolescent le plus craindre est le déclenchement de la
schizophrénie constate que la sélection naturelle opère nette
ment pour le métier officier car sur plusieurs centaines de jeunes
gens examinés pas une fois il eu occasion de soup onner même
cette psychose
Par contre il arrive des cas psychopathiques ou neurotiques déce
lables par les symptômes de angoisse de la contrainte et des senti
ments infériorité
décrit avec beaucoup de finesse observation et de pénétra
tion psychologique ces trois cas de comportement psychopathique
Mais il se refuse en faire une base élimination pour le métier
officier car la limite entre normal et morbide est point nette
et chaque homme au cours de sa vie peut avoir des périodes compor
tement psychopathique
PSYCHOLOGIE DIFF RENTIELLE
Caractère Types Corrélations psycho-physiologiques
Anormaux sensoriels
525 OSWALD KROH Zur Absicht und Methode unserer
typenkundlichen Arbeiten Le but et la méthode de nos travaux
typologiques Ps. CXLIII 1938 202-211
Plutôt que de construire même titre hypothèse de tra
vail des types globaux mieux vaut étudier analytiquement chaque
fonction et établir pour chacune des séries On établira ensuite des
corrélations entre ces séries et il ne faut pas attendre des concor
dances trop simples La typologie est faire avec prudence
526 GUSTAV KAFKA Zur Revision des Typusbegriffs
Pour une révision du concept de type Ps. CXLIV 1938
109-133
Tout abord il lieu de distinguer le type de espèce le type
peut représenter une espèce il ne identifie pas avec elle Un
caractère typique est pas comme un caractère spécifique une
propriété inhérente nécessairement tous les individus de espèce PSYCHOLOGIE DIFFERENTIELLE 487
Si on divise les espèces en espèces données définies emblée
<et espèces proposées non définies priori il apparaît que seules
ces dernières peuvent donner lieu la considération de types
impression absolue fonde seule ici et les caractères typiques et leur
compossibilité Et la considération quantitative revêt ici cet aspect
frappant de fonder la typicité non sur les valeurs moyennes ou sur les
valeurs les plus fréquentes) mais au contraire sur les extrêmes est
pourquoi la caricature est typique
En autres termes le caractère typique est symptomatique
sig nificatif il est lié espèce il représente par une relation
sémantique Il est expression un contenu est pourquoi le vrai
type est un type de contenu ou plus exactement tout type est au
fond un type de Et le mot contenu ici valeur es
sence le représente essence La notion de type donc une
valeur ontologique
On pourrait exprimer encore autrement cette signification et
cette valeur en disant elle est une intériorisation ou en tra
duisant typique par authentique
Logiquement la représentation typique peut être considérée
comme une représentation du général par un singulier concret
En fait ce est jamais une opération logique le type est pas
abstraction comme espèce mais la vision intuitive une essence
527 KELLY method of diagnosing personality in
the psychological Clinic Une méthode de diagnostic de la personna
lité dans une clinique psychologique Ps Ree. II 1938
95-111
Afin de faciliter un interrogatoire ou mieux un entretien per
mettant la révélation rapide des données importantes pour éta
blissement un diagnostic est présenté un schéma avec quelques
modèles de questions Volition intérêt ambition mélancolie idéal
Teligion langage sommeil hallucinations sexualité etc. forment
des têtes de paragraphes avec indications des points de vue qui sont
intéressés orientation sociale personnelle professionnelle et récréa-
tionnelle motivation énergie force intégration censure
routine imagination anxiété traumatismes etc.
528 ALBERT WELLER Typus und Struktur Le type et la
structure ges Ps. 3-4 1938 465-477
Le concept de type est général théorique permettant la
définition et la classification des structures particulières
La notion de type est définie par sa polarité chaque type
correspond un type opposé Ces deux types ne deviennent bien déter
minés que par opposition de un autre Par ex le type flegmatique
de relief dans notre esprit que si on oppose au type colérique
Pourtant le type opposé est pas seulement la pure négation de
autre il doit avoir sa propre structure
11 peut des systèmes plus ou moins complexes de types
<lans lesquels chacun est opposé aux autres Il donc plusieurs
pôles est-à-dire plusieurs dimensions dans lesquelles exerce la 488 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
tension polaire entre les types particuliers Dans les systèmes typo
logiques modernes prédomine la bipolarité système une dimen
sion Ainsi Kre tschmer oppose le type schizothymique au type
cyclothymique Mais Jaensch ajouté récemment son système uni-
dimensionnel intégration une autre dimension représentée par le
type Gegentypus Krueger et Sander ajoutent au système
bipolaire des types aperceptivité analytique-synthétique une
autre dimension selon le niveau Le troisième pôle ainsi créé
correspond après Krueger au type le plus gestaltisant Gestal-
tungskraeftig)
Entre les deux pôles opposés se rangent les types intermédiaires
hybrides dont le nombre est théoriquement illimité mi-chemin
entre les pôles se trouve une zone typologiquement neutre
Le concept de type se différencie un autre mode de classifi
cation en ce il opère le classement par peu près
Le type pur idéal en tant que concept général est un schéma
individu peut lui être plus ou moins apparenté mais il aura tou
jours un reliquat personnel qui ne pourra pas être intégré dans le
cadre du schéma exemple un tel type modèle est fourni par les
deux types fondamentaux de Jung qui pourtant affirme lui-même
un type extraverti est jamais dépourvu complètement élé
ment caractéristique du type intraverti
Quel est le rapport entre le type et le caractère Le classement
typologique constitue une étape vers la définition caractérologique
La typologie aide le psychologue comprendre la fa on être parti
culière un individu étude caractérologique ne peut donc pas
arrêter la typologie
Mais il aussi des systèmes de types non caractérologiques Ce
sont les types fonctionnels et aptitude
Ces sont-ils héréditaires Cette question pas re de
solution générale Il des cas où la détermination héréditaire est
presque certaine Mais il existe aussi le type réalisé par attitude
adoptée Exemples les types extra- et intraversi individu peut
orienter lui-même vers un ou autre pour des raisons de compensa
tion psychique
Le type est une structure stable schématisée flui ne peut pas être
définie après les qualités particulières analysées une une Une
qualité par ex aptitude aux mathématiques ou la forte persévéra-
tion ne constitue pas le type En définissant un type comme persévé
rant on admet cette qualité prédominante associent une mul
titude de dispositions structurelles formant un tout indissociable
Cette structure est strictement qualitative et non quantitative Le
type constitue une forme et non un conglomérat est un tout
où se fusionnent les éléments particuliers Il ne constitue pas le
contenu du vécu psychique mais au contraire il détermine ce contenu
S..P
529 STEFAN BODA Persönlichkeitsforschung und Typen
forschung Letude de la personnalité et du type ges Ps.
CI 1-2 1938 173-203
Les systèmes médico-typologiques Kretschmer Ewald ainsi que PSYCHOLOGIE DIFF RENTIELLE 489
la littérature caractérologique confondent les trois concepts tempéra
ment caractère personnalité Le but de cet article est de définir ces
concepts ainsi que édifier des systèmes particuliers qui permettent
analyser et de classer individu
Le concept tempérament embrasse selon le tout indivi
duel le plus extériorisé composé de facteurs moteurs et de facteurs
atmosphère psychique conditionnés directement par les
somatologiques constitutionnels
Le concept caractère concerne la structure psychologique
interne acquise au cours du développement il embrasse les facteurs
volitionnels la manière de concevoir les choses et attitude psychique
La personnalité selon est la structure globale comprenant
toutes les qualités psychiques le mode de raisonnement les disposi
tions les aptitudes les contenus de la conscience individuelle la sensi
bilité organisation représentative la sphère intérêts etc
étude de la personnalité comme la con oit A. se rapporte
uniquement individu sans tenir compte des divergences ou des
ressemblances que présente cet individu par rapport ses semblables
Elle comporte un inventaire et une analyse de toutes les qualités
individuelles la première étude de ce genre est due Fr Baumgar
ten un classement détaillé et une structuration des qualités de la
personnalité analyse détaillée des rapports qui existent entre les
qualités particulières de la personnalité parmi toutes ces qualités
classées et structurées il faut choisir celles qui constituent essence
de la personnalité il faut aussi tenir compte de facteurs extra
individuels qui influent sur la personnalité
Les méthodes typologiques se contentent de tracer en gros et
rapidement la silhouette de individu Celui-ci est considéré
priori comme faisant partie un groupe autres individus qui ont
avec lui des qualités communes La typologie un point de départ
purement pratique les différences et les ressemblances interindivi
duelles Elle donne impression de quelque chose artificiel par ex
elle parle de types collectifs type de commer ant La typo
logie considère individu de extérieur sans pénétrer la fine
charpente de sa structure personnelle Elle tend simplifier les choses
et laisse de côté tout ce qui caractérise un seul individu
Un classement typologique précis et théoriquement justifié exige
la possibilité de grouper les individus en un nombre restreint de
types par ex en deux groupes de polarité opposée selon les caractères
que présentent les grandes divergences interindividuelles la
possibilité de ranger une fa on rapide facile et sûre individu dans
un groupe typologique le choix de qualités déterminantes telles
elles englobent non seulement les fonctions psychiques parti
culières mais toute attitude psychique et toute fa on agir les
qualités déterminantes doivent pouvoir être retrouvées chez tous les
individus mais un degré différent
Comme qualités déterminantes on pourrait poser théoriquement
les dispositions psychiques transmises par hérédité Mais il faut
tenir compte des dispositions acquises et développées au cours de la
vie par expérience ou éducation la vie affective qui est la plus
globale et originelle des structures psychiques particulières la 490 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
constitution sensorielle générale selon le classement typolo-
gique le mieux approprié serait celui basé sur le mode réactif indivi
duel individuelle Abreagierungsweise est cette caractéristique
que se ramène finalement la structure générale de la sensibilité
individuelle Ce concept de la réactivité englobe le tout de activité
psychique individuelle La classification de Kretschmer en types
schizothymiques et cyclothymiques repose sur le même principe
adaptation facile la sociabilité la résonance aux impressions
psychiques la bienveillance du cyclothyme résultent de son mode de
réactivité prompt et total On peut en dire autant du classement
de Jaensch selon intégration de ceux de Jung selon intra- et extra
version de Pfahler selon le comportement stable ou labile Tous
ces classements effectués selon des principes différents se ramènent
en fin de compte vers cette seule et irréductible unité et globalité de
la personne constituée par son mode réactif qui embrasse toutes les
structures particulières celle de intelligence de la volonté des
sentiments des réactions psychomotrices
De ces considérations théoriques tire des conclusions pra
tiques pour la pédagogie il est inutile insister pour développer chez
enfant les qualités qui ne correspondent pas sa constitution typo
logique Il faut par contre freiner le développement de certains
caractères typologiques qui développés outre mesure peuvent se
révéler nuisibles est ainsi que chez enfant décharge réaction-
nelle prompte il faut insister sur la maîtrise de soi qui freinera ses
dispositions innées la négligence la criticaillerie au jugement trop
superficiel et rapide sur les actes autrui la suffisance. Par contre
chez enfant décharge réactionnelle lente et incomplète il faut
combattre la tendance la formation de complexes aux scrupules
exagérés etc
530 FARBER critique and an investigation of Kret-
theory Une critique de la théorie krets chmérienne fondée
sur quelques recherches of bn Ps. XXXIII 1938
398-403
Kretschmer tenu compte ni de âge ni de la maladie qui
modifient le type
531 FRIEDRICH BECKER Die Intelligenzprüfung unter
völkischem und typologischem Gesichtspunkt examen de
Inintelligence considérée du point de vue national et typologique
ang Ps. LV 1938 15-111
Critique des méthodes psychologiques employées ici pour
la mesure de intelligence
Il est impossible selon admettre existence une intelli
gence générale ne différant un sujet autre que par le degré de
développement On peut plutôt parler de différentes formes de intel
ligence propres aux différents types et liées intimement la person
nalité du sujet
prend comme point de départ la typologie de Jaensch
312 personnes de 14 35 ans exer ant des métiers différents furent
abord examinées en vue du classement typologique et ensuite sou- PSYCHOLOGIE DIFFERENTIELLE 491
mises de multiples épreuves intelligence au moyen des tests
généralement employés distingue entre deux groupes principaux
de types le type et Sg et le type Ja
Le type tourné vers extérieur se sent bien son aise au cours
des épreuves psychotechniques car il est habitué considérer les
choses une manière symbolique peu objective et peu sérieuse En
outre il possède la faculté de décomposer ensemble en ses éléments et
de le reconstituer selon un autre principe Il est pas sujet aux inhi
bitions il est doué une intelligence vagabonde freischwebende
Intelligenz et une imagination sans bornes Ce type est considéré
par comme anorganique katéchogène car sa constitution
psychique ne forme pas un seul bloc organique Sa pensée est relative
ment indépendante de sa vie affective et volitionnelle Selon le
type est de moindre valeur Il est absolument contraire au type
national allemand et caractéristique surtout pour les juifs Stern
en fut un des représentants
Par contre le type et en particulier le type est dirigé vers la
réalité Son attention se concentre sur la matière travailler. Il
est très consciencieux et possède le sens de autocritique très déve
loppé où des inhibitions très fréquentes atmosphère peu sérieuse
du jeu intellectuel des épreuves lui répugne et ne encourage pas
manifester toutes ses facultés Il exprime une manière plus
objective et par conséquent moins riche et moins expressive ce qui
rend ses réponses moins brillantes et défavorise son classement
La sélection pratiquée ces derniers temps en Allemagne
favorisait particulièrement selon A. le type le type lytique da
Jaensch tandis que le type et surtout est incontestablement
une plus grande valeur pour le peuple allemand passe en revue
tous les tests employés et conclut que certains entre eux sont uni
quement destinés au type car ils ont été élabores par des chercheurs
appartenant ce type Exemple le test de Rybak Le type le
réalise en secondes tandis un professeur de mathématiques du
type trouve peine la solution en minutes secondes Le résultat
est pas effet de intelligence mais de la structure personnelle du
sujet
insiste sur la nécessité une étude approfondie de la per
sonnalité avant aborder examen de intelligence
532 KARL KREIPE Wahrnehmung und Persönlichkeit
Perception et personnalité ang Ps. LV 2-4 1938
113-123
Le fait que la psychologie des sensations et des perceptions dis
pose de méthodes exactes conduit les chercheurs attacher dans
étude de la personnalité une grande importance aux travaux basés
sur les phénomènes de la perception tels que ceux de Jaensch et ds
Ach On croyait sauver de cette manière le caractère objectivité et
de précision dans les données relatives au comportement et au
caractère individuel
Mais sur quoi fonde-t-on la rigueur de objectivité dans 1;<
science de la perception Comment est-elle limitée Dans quelle
mesure le contenu conscient de la perception dépend-il du stimulus 492 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
varie-t-il en fonction de ce dernier Les recherches de ce genre ne
peuvent garder leur valeur scientifique condition de suivre les
variations de la perception en fonction de la variation du stimulus
et de déterminer ainsi étendue et le degré de pureté de la percep
tion est pourquoi les psychologues classiques injustement qualifiés
hui de surannés ont commencé par la détermination des seuils
sensoriels pour tous les sens
Mais les différents seuils ont pas de limites fixes Il faut intro
duire plutôt la notion d3 répartition des seuils où on pourrait intégrer
ensemble des seuils individuels plus ou moins leurs erreurs probables
Croyant trouver dans intervalle qui sépare les groupes extrêmes
une telle répartition un indice pour le diagnostic une personna
lité Jaensch essaie étendre les constatations tirées expérience
de la perception au comportement général et la personnalité pro
fonde de examiné
Ceci donne we apparence objectivité aux considérations carac-
térologiques Jaensch est conscient de cet artifice et il essaie de conso
lider les bases de son système en introduisant les tests typologiques
Mais la classification typologique ne donne sur la personnalité indivi
duelle que des indications tout fait générales II est vrai que dans ce
procédé expérience classique de la perception figure encore mais elle
une place tellement subordonnée que son objectivité et sa précision
ne peuvent pas être transférées sur autres données psychologiques
Dans expérimentation de la psychologie de la perception il faut
compter avec le fait que le stimulus est jamais simple il figure
dans une constellation stimulante On peut donc considérer les résul
tats expérience relative une constellation comme valables
seulement pour cette constellation autre part on traite le sujet lui-
même comme un facteur constant en cherchant éviter toute
influence extérieure ou intérieure fatigue émotion distraction
Or étude complète de la personnalité suppose pourtant étude de ces
variations
On pourrait envisager une méthode inverse est-à-dire appliquer
des stimuli constants et modifier systématiquement les facteurs
internes état psycho-physique du sujet Mais il faudrait alors
pouvoir mesurer doser ces facteurs et démontrer dans quelle mesure
ils participent au phénomène de la perception et conditionnent les
variations intra-individuelles Mais ces facteurs internes ne sont pas
encore suffisamment étudiés ni séparés on se contente donc de
concepts généraux comme attitude excitabilité concentration volon
taire ou involontaire attention simultanée rétrécie ou diffusée
atmosphère psychique etc Ceci prive expérience de sa valeur
objective car certains seulement de facteurs peuvent jouer dans
expérience comme des grandeurs mesurables les autres doivent
encore être soumis une analyse préalable
Il aussi des facteurs qui tout en étant pas intégrés dans le
système perceptif du sujet influencent le phénomène de la perception
Tout ceci nous mène vers une conclusion savoir que la fonction
de la perception est intégrée dans le tout personnel de individu
ou pour parler le langage de Jaensch on ne peut pas imaginer un
individu sans intégration PSYCHOLOGIE DIFFERENTIELLE 493
Nos organes des sens se sont développés par différenciation un
sens général de perception de ectoderme Ce sont les produits
suprêmes de la différenciation et de la spécialisation des organes Ceci
confère donc au système de perception malgré son intégration une
certaine autonomie par rapport aux autres fonctions psychiques
comme la volonté la vie affective etc
De ce fait il aurait donc pas de liaison directe entre la per
ception et la personnalité Les fonctions psychiques supérieures
est-à-dire activité consciente la pensée sont des produits relative
ment tardifs du développement individuel partir des couches géné
tiques profondes constituées par le noyau unique vital affectif
émotionnel et réactionnel est probablement ce noyau unique qui
exer ait une influence directe sur le système de perception sous la
forme des impulsions des instincts des tendances obscures et par les
états de excitabilité de la réactivité de adaptabilit de la labilité
ou de la stabilité du comportement etc
Selon les expériences de perception doivent être poursuivies
pour la sélection de spécialistes avec la rigueur habituelle mais on
ne doit pas en servir porr étude du caractère ou de la personnalité
Dans un seul cas elles permettent éclairer ces derniers problèmes
En prolongeant les expériences de perception nous pouvons obtenir
des renseignements sur le rendement sur la courbe du travail exacte
ment comme il agissait de importe quel autre humain
est un article très intéressant plein de sens critique esprit
analyse écrit en toute connaissance de cause
533 FRANZ SYLDATH Typologische Verschiedenheiten in der
Wahrnehmung Différences typologiques dans la perception
ges Ps. CI 3-4 1938 395-432
Comment sont modifiées les expériences intérieures provoquées
par un stimulus isolé lorsque celui-ci est présenté comme un stimulus
partiel un complexe stimulant il ait modification est ce que
montre très bien illusion optique provoquée par le parallélogramme
de Sander La Gestalt de cette figure change tout fait la percep
tion de ses parties Mais Benussi déjà attiré attention sur le fait que
le degré illusion dépend aussi du comportement individuel du sujet
Ceci conduit se demander dans quelle mesure on peut utiliser
les différences individuelles de la perception sensible pour le diagnos
tic typologique de la structure globale de la conscience Adepte
Ehrenstein considère que la loi du caractère global de tous les
processus de conscience régit chaque acte psychique Ehrenstein
divise les hommes en type global chez qui ce caractère est parti
culièrement accusé et en type analytique chez qui ce caractère est
plus effacé Le type est dynamique au point de vue moteur conce
vant des analogies très générales au de vue intellectuel le
type est statique et capable de rapprocher seulement des contenus
bien déterminés le type frappé par la forêt ne per oit pas les
arbres le type devant les arbres embrasse pas la forêt le type
est intéressé par les sciences humaines Le type est mathématicien
et attiré par les sciences naturelles En vue de déterminer la relation 494 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
entre ces deux types et leur vécu optique examine 57 sujets
aux points de vue suivants
Comparaison du degré de luminosité mesure du contrasto
de luminosité durée de image consécutive un mouvement
rotatoire rendement optique dans le phénomène Aubert
Foerster perception du mouvement et de la Gestalt
inspirant des travaux Ehrenstein et de Riemann procède
la qualification typologique des sujets au moyen de examen du
degré de illusion de Muller-Lyer Plus on est sujet illusion
optique déterminée par la Gestalt plus on est marqué comme
type
Résultats Plus on est accusé comme type disposition au
concevoir global plus est élevé le quotient moyen éclairement
qui est égal
luminosité moyenne subjective objective
La mesure du contraste de luminosité changement de la
luminosité de objet en fonction de la luminosité du milieu ne
montre aucun rapport avec la disposition globale typologique
La sensation du contraste lumineux paraît être déterminée
principalement par les processus sensoriels périphériques tandis que
dans appréciation de éclairement interviennent des facteurs
centraux
II paraît ne pas avoir de rapport non plus entre la durée et
intensité de image consécutive au mouvement rotatoire et appar
tenance du sujet un des types
Fait souligner intensité et la durée de image consécutive
sont plus élevées lorsque le sens de rotation déroule la spirale que
il enroule
Le phénomène Aubert Foerster paraît en liaison étroite avec
le degré de globalité de la structure de la conscience allure de la
courbe permet de supposer que la diminution de angle central
on éloigne de objet est indirectement proportionnelle au
degré de globalité Or les recherches antérieures ont montré que le
phénomène Aubert Foerster est pas explicable sans intervention
des facteurs centraux
Dans le complexe une figure géométrique certaines parties
frappent par leur inertie Dans le mouvement la cohésion de en
semble se disloque un peu sous influence de intuition spatiale et
motrice naissent des qualités du complexe qui ne sont pas conformes
une perception strictement adéquate au stimulus Donc étendue la
forme et la position des aires et des contours ne sont pas déterminées
exclusivement par image rétinienne
534 WILHELM HEHLMANN Handschrift und Erbcharakter
écriture et les qualités héréditaires du caractère ang
Ps. LIV 1938 128-137
efforce de montrer que écriture en tant activité
motrice expressive peut révéler les caractères psychologiques
fondamentaux caractères reconnus hui comme héréditaires

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.