Chronique - article ; n°2 ; vol.58, pg 569-580

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1958 - Volume 58 - Numéro 2 - Pages 569-580
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 1958
Lecture(s) : 23
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins

Henri Piéron
Chronique
In: L'année psychologique. 1958 vol. 58, n°2. pp. 569-580.
Citer ce document / Cite this document :
Piéron Henri. Chronique. In: L'année psychologique. 1958 vol. 58, n°2. pp. 569-580.
doi : 10.3406/psy.1958.26715
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1958_num_58_2_26715CHRONIQUE
NECROLOGIE
— Georges Poyer (14 mars 1884-15 septembre 1958), fut un des
élèves les plus fidèles de Georges Dumas. Normalien, agrégé de philo
sophie, il se consacra à des études de médecine de 1908 à 1914, retrou
vant, dans Cabanis, les origines de la psychophysiologie. Il prépara ensuite
sa thèse de philosophie, qu'il passa en 1921, sur les problèmes généraux
de l'hérédité psychologique. Appelé alors en 1922, comme chargé de
cours à l'Université de Montpellier, il succéda à Foucault comme pro
fesseur en 1925. Lorsque Georges Dumas, à qui avait succédé Charles
Blondel, vit disparaître presque aussitôt son successeur, il tint beaucoup
à ce que ce fût Poyer qui occupât la chaire de Psychologie patholo
gique, chaire qu'il ne put occuper qu'après l'armistice de 1940, et
jusqu'en 1954. Il souffrait depuis longtemps d'une extrême faiblesse
de la vue, que vint compliquer une atteinte douloureuse de la motric
ité, très courageusement supportée. De caractère réservé, d'esprit
très fin, son œuvre écrite ne fut pas celle qu'on aurait pu attendre de lui.
Il avait, en 1942, présidé la Société de Psychologie.
— André Ombredane. C'est quelques jours après son aîné, le
19 septembre 1958, que cet autre élève de Georges Dumas, particuli
èrement chéri de son maître, a été emporté dans sa soixantième année,
alors qu'il était en pleine et féconde activité. Lui aussi avait été normal
ien, agrégé de philosophie, docteur en médecine, mais, soucieux de
recherches, en plein milieu hospitalier, il avait, comme interne, pris un
service actif à Saint-Anne, en servant d'assistant à Dumas, donné des
consultations dans le service de neurologie de Bicêtre, collaboré avec
Alajouanine. Il devint directeur adjoint du Laboratoire de Psychologie
de l'enfant de Henri Wallon et, en 1939, partit pour Rio de Janeiro où
il occupa une chaire de Psychologie à l'Université du Brésil, s'y occupant
des applications générales de la psychologie. Revenu en France à la
Libération, il devint, en 1947, directeur du Centre d'Études et de
Recherches psychotechniques, et remit enfin à la Faculté des Lettres
le manuscrit de sa thèse, très remarquable, sur l'aphasie et l'élaboration
de la pensée explicite, publiée aux Presses Universitaires en 1950 seule
ment, alors qu'il avait été appelé en 1949 à occuper la chaire de Psychol
ogie de l'Université de Bruxelles. Il y installa un laboratoire, forma des 570 CHRONIQUE
équipes d'élèves, et y dépensa une activité féconde, tant en Belgique
même qu'au Congo belge, où il se rendit tous les étés, étudiant avec
beaucoup de sagacité la mentalité de peuplades particulièrement pr
imitives et la possibilité de leur utilisation. Il venait en outre à Paris
l'hiver pour des conférences aux élèves de l'École normale, où il
assumait la direction d'un Laboratoire de Psychologie. Outre les
articles sur l'équilibre et l'orientation et sur le langage dans le Nouveau
Traité de Psychologie, il publia en 1930 deux opuscules sur Le problème
des aptitudes à l'âge scolaire et sur Les inadaptés scolaires (avec
Mmes Canivet et Suarès), collabora avec Alajouanine et Durand à la
publication d'un ouvrage — Le syndrome de désintégration phonétique
dans l'aphasie — en 1939, et, à Rio de Janeiro, en 1944-1945, 3 volumes
d'Études de Psychologie médicale (Perception et langage, Geste et action,
Troubles du caractère et délires). Ayant entrepris aux Presses Univers
itaires une collection de Psychologie appliquée, il en publia avec Faverge
le premier volume sur L'analyse du travail en 1955. L'interruption bru
tale d'une œuvre en plein épanouissement est particulièrement mal
heureuse.
— Maurice Pradines (28 mars 1874-26 mars 1958) fut essentie
llement le philosophe de la sensation. Agrégé de philosophie (1898) , docteur
es lettres (1909), ses premières publications, dans la Revue philosophique
de 1920 et de 1927 traitaient de la vraie signification de la loi de Weber
et de l'hétérogénéité fonctionnelle du plaisir et de la douleur. Son grand
ouvrage s'intitula effectivement : Philosophie de la sensation [Le pro
blème de la sensation, 1928, La sensibilité élémentaire, Les sens du besoin,
1932, Les sens delà défense, 1934). Succédant à Delacroix dans la chaire
de Psychologie générale de la Sorbonne en 1938, il prit une retraite
anticipée, et P. Guillaume lui succéda en 1940. Il avait présidé, en 1941,
la Société de Psychologie et appartenait à l'Académie des Sciences
morales.
— K. S. Lashley. Décédé à 68 ans, le 7 août 1958, celui qui fut le
premier à occuper une chaire de neuropsychologie (à Harvard) et qui avait,
de 1942 à 1955, dirigé les Laboratoires Yerkes pour l'étude des anthro
poïdes, avait commencé ses recherches en collaborant avec Jennings à
l'étude de l'hérédité chez les Paramécies, et, la même année (1913)
avec son maître Watson, pour l'étude du développement d'un jeune
singe, puispour celle du Homing chez les oiseaux. Mais bientôt il commenç
ait à expérimenter avec Shepherd Ivory Franz sur l'effet des lésions
cérébrales chez le rat blanc... Son œuvre principale fut consacrée aux
mécanismes nerveux du learning. Docteur de John Hopkins en 1914,
professeur aux Universités de Minnesota, puis de Chicago, président
à l'A. P. A. en 1929, membre de l'Académie nationale des Sciences, des
Sociétés de Zoologie, de Physiologie, de Biologie, il eut, aux U.S.A., une
très grande influence.
— F. B. Watson. Décédé en octobre 1958 à l'âge de 80 ans, peu
après son élève Lahsley, le fondateur du behaviorisme avait quitté sa CHRONIQUE 571
chaire de John Hopkins et les milieux universitaires dès 1930 après
une carrière scientifique qui avait débuté avec sa thèse de doctorat à
Chicago en 1903, et avait comporté un grand nombre de travaux qui
déclenchèrent un mouvement d'une très grande importance ; l'influence
de ses ouvrages (Behavior, 1914 ; Behaviorism, 1924 ; The ways of beha
viorism, 1928) fut considérable. Il était devenu le vice-président d'une
« Advertising Company » dont il s'était retiré, en raison de son âge,
en 1945.
— H. S. Langfeld (24 juillet 1879-25 février 1958), était un des
psychologues américains les mieux connus des Européens. Il avait
assumé en 1945 le secrétariat du Comité international des Congrès de
Psychologie, vacant depuis la mort de Claparède, ayant assisté à la série
des Congrès tenus après la lre guerre, depuis celui d'Oxford (1923).
Il prit tout naturellement le secrétariat général de l'Union internationale
de Psychologie scientifique dont la création avait été décidée au Congrès
d'Edimbourg, après la 2e guerre, en 1948, pour ne l'abandonner qu'après
le Congrès de Montréal, en 1954. Mais il avait encore assisté au Congrès
de Bruxelles en 1957, et était vice-président de la Section de Psychol
ogie expérimentale de l'Union internationale des Sciences biologiques.
Il avait débuté dans sa carrière universitaire avec un doctorat chez
Stumpf, à Berlin, où il séjournait comme secrétaire d'ambassade.
Professeur à Harvard, il fut nommé à Princeton à la mort de Warren,
en 1924 et y demeura, comme Stuart professeur émérite après sa
retraite de 1947. Président de PA.P.A., en 1930, et du Comité des rela
tions extérieures jusqu'à sa mort, il avait été élu membre de l'Académie
pontificale des Sciences en 1940.
— G. M. Stratton (26 septembre 1865-8 octobre 1957), avait
été élève de Wundt à Leipzig, dont il était docteur (1896). Président
de l'A.P.A. et professeur à l'Université de Californie en 1908, émérite
depuis 1935, il était bien connu pour son expérience célèbre sur la
correction spontanée de la vision droite au cours de l'inversion des
images rétiniennes. Il était membre de l'Académie nationale des Sciences.
— Décédée le 31 mars 1958, Mme Else Frenkel-Brunswick, née
à Lemberg, le 18 août 1908, n'a survécu que peu d'années à son mari
qu'elle avait accompagné aux U.S.A., lorsque celui-ci quitta l'Autriche
au moment de l'invasion hitlérienne. Elle se trouvait chargée de 1' Insti
tute of Child Welfare de l'Université de Californie, à Berkeley.
— Ancien directeur de l'Institut de Psychologie de Moscou (1923-
1931), K. W. Kornilov (mars 1879-10 juillet 1957) avait été assistant
de Chelpanov. Il était devenu vice-président de l'Académie des Sciences
pédagogiques en 1943.
— Parmi les morts à signaler, citons encore celles de G. G. J. Rade-
maker, neurologiste de Leyde, bien connu pour ses recherches expéri
mentales sur les fonctions labyrinthiques, décédé en 1957 à 70 ans ;
du neuroanatomiste de Nancy, Ré my Collin, décédé à 77 ans le 2 no
vembre 1957 ; du neurologiste devenu disciple de Freud, Ernest 572 CHRONIQUE
Jones, décédé à Londres le 11 février 1958 à 78 ans, fondateur de
l'International Journal of Psychoanalysis ; du vétérinaire Achille
Urbain, décédé le 5 décembre 1957, ancien directeur du Muséum
national d'histoire naturelle, fondateur du Zoo de Vincennes, qui avait
étudié l'éthologie des animaux sauvages ; du Dr Paul Rivet, décédé le
21 mars 1958 à 81 ans, anthropologiste et ethnologue de haute valeur,
ancien professeur au Muséum, qui avait fondé le Musée de l'Homme ;
du psychiatre Raoul Benon, ancien médecin de l'hospice de Nantes,
décédé à 80 ans en avril 1958, connu pour de très nombreuses publi
cations de Psychopathologie; de F. K. Shuttleworth, du Département
d'éducation de Yale, décédé le 9 mai 1958 à 59 ans, et qui avait consacré
des travaux à la mesure du caractère.
PERSONALIA
— Le Pr Piaget a été fait docteur honoris causa de l'Université de
Varsovie.
— L'Université de Genève a décerné le diplôme de docteur honoris
causa aux Prs Piéron et Wallon (juin 1958).
— Le prix Paul-Pelliot junior de 1957 a été attribué le 21 février 1958
au Pr Fraisse pour sa Psychologie du temps.
— • Le prix Dagnan-Bouveret de l'Académie des Sciences morales pour
1958 a été attribué à M. P. Oléron pour son livre sur Les composantes
de V intelligence.
— La Médaille d'Or de l'Acoustical Society of America a été attribuée
au Dr Harvey Fletcher, doyen de la Brigham Young University de
Provo (Utah).
— Le Dr Mariano Yela a été nommé professeur de Psychologie
à la Faculté de Philosophie et Lettres de Madrid.
SYMPOSIA, COLLOQUES ET CONFÉRENCES
— Symposium inter-unions sur la discrimination chromatique. —
Ce Symposium, patronné par le Conseil international des Unions
scientifiques et organisé par la Section de Psychologie expérimentale
et Comportement animal de l'Union internationale des Sciences bio
logiques, avec le concours des Unions internationales de Physique pure
et appliquée, de Biochimie, des Sciences physiologiques et de Psychol
ogie scientifique, s'est tenu à Paris, au Collège de France, dans l'Amphi
théâtre de Physique, du 25 au 29 juillet 1958.
Il était consacré aux mécanismes fondamentaux de la discrimination
chromatique dans la série animale et chez l'homme. Les participants,
spécialistes en matière d'études sur la vision, au nombre de quarante-
deux, biophysiciens, biochimistes, neurophysiologistes, psychophysiolog
istes, zoologistes, ophtalmologistes, appartenaient à 12 pays différents.
Il avait un but. essentiel de discussions. Outre le rapport introductif 573 CHRONIQUE
et les conclusions finales du président H. Piéron, huit rapports étaient
présentés : sur l'inventaire zoologique (K. von Frisch, de Munich ;
G. Viaud, de Strasbourg) ; les mécanismes neurophysiologiques
(W. A. H. Rushton, de Cambridge ; Y. Galifret, de Paris) ; les processus
biochimiques (H. J. A. Dartnall, de Londres) ; les schémas psycho
physiques (Y. Le Grand, de Paris ; L. M. Hurvich, de New York ;
W. L. Stiles, de Teddington). Seul, le Pr Viaud, empêché parla maladie,
fut suppléé par son assistant, J. Medioni. Des résumés des rapports
avaient été remis à tous les participants. Des traductions simultanées, de
français en anglais, d'anglais en français, d'allemand en français et
anglais, furent assurées, avec enregistrement des discussions poursuivies
au cours de huit séances. La publication complète doit être assurée par la
Pergamon Press. Ce symposium a permis une mise au point fructueuse
de l'état actuel des problèmes, et l'indication de voies particulièrement
utiles pour les recherches à entreprendre dans de nombreuses directions,
en particulier dans le domaine neurophysiologique.
— Un symposium sur Les nouveaux développements dans l'étude de
la vision des couleurs avait été organisé dans le cadre du Congrès annuel
de la National Academy of Sciences le 20 avril 1958, à Washington.
Placé sous la présidence du Dr K. Hartline, il comportait une parti
cipation des Prs Graham, Land, Yves Le Grand, W. A. H. Rushton
et W. S. Stiles.
— Une conférence sur La photoréception organisée par l'Académie
des Sciences de New York, dans cette ville, les 31 janvier et
1er février 1958 et présidée par J. J. Wolken, comprenait 4 séances,
présidées par M. McCulloch sur les structures photoréceptrices, par
G. Wald sur la photochimie des pigments visuels, par H. K. Hartline
sur Pélectrophysiologie et par H. J. A. Dartnall sur les processus
visuels (21 communications).
— C'est un symposium sur U électrophysiologie du système visuel
qui s'est tenu les 16 et 17 janvier 1958 à Bethista (Maryland) au Natio
nal Institute of neurological diseases and blindness, organisé par
M. G. F. Fuortes avec une douzaine de rapports et 35 participants,
qui ont engagé de très intéressantes discussions. Parmi eux, J. C. Arming-
ton, G. H. Bishop (de Saint-Louis), Dodt, Al. Forbes, H. Grundfest,
H. K. Hartline, W. A. H. Rushton, F. S. Sjöstrand, Louise L. Sloan,
G. Svaetichin, I. Tasaki, G. Wald, etc.
— A. Teddington, Stiles avait réuni un symposium (n° 8) très
largement international, avec de très nombreux participants, sur Les
problèmes visuels de la couleur, où furent exposés des rapports import
ants relatifs à des aspects variés de ces problèmes (23-25 septembre 1957) .
— Au cours d'une conférence sur Les mécanismes physicochimiques
de l'activité nerveuse, organisée encore par l'Académie des Sciences de
New York les 2 et 30 octobre 1958, une séance, présidée par le
Pr Staempfli, de Sarrebrück, était consacrée aux récepteurs sensoriels,
avec deux communications, de Y. Zotterman sur le goût, et de 574 CHRONIQUE
W. R. Löwen stein sur la genèse de l'activité électrique des terminaisons
nerveuses.
— ■ Un colloque international sur les problèmes physiques de La
télévision en couleurs, au Conservatoire national des Arts et Métiers à
Paris (ler-6 juillet 1957), organisé par l'Union internationale de Physique,
comprenait quelques communications relatives à des problèmes géné
raux de la vision (de MM. Arnulf, Billard, Bouman, Yves Le Grand,
Mac Adam, Piéron, Ronchi, Stiles, Walraven, Wright).
— Un colloque international sur Les processus de Vhominisation
du Centre national de la Recherche scientifique, organisé par le
Pr Vallois, s'est tenu à l'Institut de Paléontologie humaine, à Paris,
du 19 au 23 mai 1958. Il a comporté les rapports du Pr Piveteau, de
Paris, sur la paléontologie de l'hominisation, du Pr G. Heberer, de
Gœttingen sur Sélection, Adaptation ou Orthogenèse, du Pr Delmas, de
Paris, sur l'acquisition de la station érigée, du Pr Delattre, de Lille, sur
la formation du crâne humain, du Dr J. Anthony, sur la réalisation du
cerveau humain, du Pr Kœnigswald, d'Utrecht, sur l'hominisation de
l'appareil masticateur, du Pr Bonnardel, sur la main et l'outil, du
Dr Bounak, de Moscou, sur l'origine du langage, du Dr Oakley, de
Londres, sur l'utilisation du feu, du Pr Piéron, sur le développement
de la pensée conceptuelle, du Pr Zuckerman, de Birmingham, sur l'homi
nisation de la famille et des groupes sociaux, du Pr Vandel, de Toulouse,
sur le phénomène humain. Le Pr Vallois a clos la réunion par un essai
de synthèse, après tout l'ensemble des discussions, souvent assez
animées.
— La Semaine neurophysiologique de la Salpêtrière a été consacrée
cette année, du 20 au 25 octobre 1958, à l'intégration sensorielle ; orga
nisée par le Pr Alajouanine et le Dr Rémond, elle a comporté 12 séances
au cours desquelles ont été exposés et discutés successivement les rapports
de MM. A. Moles, A. Brodal, A. Fessard, J. Paillard, G. Moruzzi,
P. Dell, A. Albe-Fessard, J. Scherrer, D. Buser, F. Bremer,
A. Jasper, H. Piéron. R. Hernandez-Péon, P. Wall, P. Fraisse,
W. Grey Walter, R. Galambos, A. Soulairac, H. Gastaut, P. Cas-
taigne, A. Rémond, J. de Ajuriaguerra et H. Hécaen, J. Lilly,
F. Lhermitte, C. W. Sem-Jacobsen, H. Fischgold et A. Tournay.
— Un colloque de psychologie médicale, présidé par le Dr Gaston
Berger, s'est tenu à Rennes sur l'initiative du professeur de clinique
médicale, A. Lamache, dans le cadre de son laboratoire de psychologie
médicale (15-16 mars 1958). Des conférences y furent faites par les
Prs Nayrac, Heuyer, Pichot, Lamache, L. de Pina, Bowen, le
Dr Davost et les médecins militaires Quero et Missenard, avec une
assez nombreuse participation nationale et internationale (comprenant
les Prs Nyssen, Joannon, Lafon, Sizaret, Favez-Boutonier, etc.).
— Signalons encore un symposium sur La relation entre struc
ture moléculaire et odeur, organisé à Genève, sous la présidence de
L. Ruzicka par la Société anglaise de Chimie industrielle, et de bilan >75
passablement négatif d'après le compte rendu qu'en a donné le
Pr Guillot dans le n° 8 de Recherches (juin 1958) ; et un colloque sur
L'évolution de la notion de délinquance juvénile organisé par un Centre
d'Études spécialisé, à Bruxelles (15-16 mars 1958) avec 5 rapports,
dont un du Pr Heuyer.
congres1
— Le XIIIe Congrès international de Psychologie appliquée s'est
tenu à Rome du 9 au 14 avril 1958, sous la présidence du Pr L. Canes-
trelli, successeur du Pr Ponzo à la direction de l'Institut de Psychologie
de l'Université de Rome. Le Pr L. Meschieri, secrétaire général, avait
assuré une excellente organisation dans la grande Cité universitaire
où se pressaient les très nombreux participants, qui présentèrent, en
une trentaine de séances, dans les 4 sections et de multiples symposia,
environ 200 rapports ou communications. Signalons particulièrement
le symposium sur la docimologie organisé par le DrBoNNARDEL, secrétaire
général de l'Association internationale. Ala séance inaugurale dans l'Aula
Magna, le Pr Papi, recteur, a prononcé une allocution de bienvenue,
ainsi que le Président du Conseil national des Recherches d'Italie, le
Pr Giordani. Après le discours du Dr Frisby, président de l'Associat
ion, le Pr Piéron a retracé l'histoire de l'Association. Le Pr Gemelli,
que sa santé avait empêché de venir à Rome, avait écrit un rapport
inaugural sur la psychologie humaine dans la psychologie appliquée
moderne. Nombreuses visites, présentation de films, audience pontif
icale, établissement d'un bilan par le secrétaire général à la séance de
clôture, et toast du Pr Mira, le plus ancien des membres de l'Associat
ion, au banquet terminal.
— Le Ve Congrès international des Éthologistes (Ethologenkongresz)
s'est tenu à Fribourg-en-Brisgau du 18 au 28 septembre 1957, réunissant
les zoologistes autour de Lorenz et de Tinbergen. Il a entendu 64 commun
ications. Parmi les participants, Autuori, Chauvin, Von Frisch, Von
Hoist, Kramer, Lecomte, Thorpe, etc.
— Le VIIe Congrès de V Union internationale des Services médicaux
des Chemins de fer tenu à Paris (25-30 septembre 1957), a été consacré
à la Psychotechnique dans les réseaux ferroviaires, avec des rapports
des Drs Migliorino et Boganelli, qui dirigent les Laboratoires de Psy
chotechnique des Chemins de fer italiens et du Ministère des Transports.
— Un Congrès organisé par le Collège international de Neuropsycho-
pharmacologie, présidé par le Pr Rothlin, s'est tenu à Rome du 8 au
13 septembre 1958, avec des symposia relatifs aux troubles du compor
tement provoqués par les substances psychotropes.
1. Signalons que le Bulletin de Psychologie a consacré un numéro spécial
aux Congrès (XII, 1, 15 octobre 1958), dans lequel ont été donnés d'importants
comptes rendus de six d'entre eux. CHRONIQUE 576
— Parmi les Congrès internationaux de 1958, signalons le ///e Congrès
mondial de V Orientation professionnelle à Bruxelles, organisé par le
secrétaire général Bertrand (17-26 juillet) ; le IVe Congrès international
de Psychiatrie infantile à Lisbonne (15-20 juin), présidé par le Pr Fontes ;
le IVe Congrès de la Société Rorschach internationale, à Bruxelles (1er-
4 août), sous la présidence du Pr Rizzo ; le IVe Congrès international
de Psychothérapie à Barcelone (ler-7 septembre), avec une section de
Psychopharmacologie.
— L' Association de Psychologie scientifique de langue française, a
consacré sa Ve Session d'études, tenue à Florence (31 mars-3 avril) à
la motivation, sous la présidence du Pr Marzi. Après un rapport intro-
ductif (H. Piéron), les mécanismes physiologiques des motivations
étaient exposés par P. Dell et G. Lairy, tandis que le président de
l'Association, Buytendijk, traitait de la question du « corps comme
situation motivante ». Un important rapport de J. Nuttin traitait
de l'origine et du développement des mobiles. Enfin L. Ancona envi
sageait la motivation au point de vue clinique. L'Assemblée générale
a fixé à Bordeaux le siège de la prochaine session, consacrée au problème
des attitudes et que présidera en octobre 1959 le Pr Stoetzel.
— Au cours de la 26e Réunion de V Association des Physiologistes de
langue française (Paris, 3-5 juin 1958), un rapport du Pr Soulairac
était consacré aux mécanismes psycho-physiologiques du comporte
ment alimentaire.
— Signalons encore le IXe Congrès national de l'Union pour la
Sauvegarde de V Enfance et de V Adolescence à Strasbourg (19-23 oc
tobre 1957) et le XXIIe Congrès de la Societa italianà di Medicina del
Laboro à Rome (25-28 septembre 1958), particulièrement consacré à la
psychologie du travail.
UNIONS, ASSOCIATIONS ET SOCIÉTÉS
— U Union internationale de Psychologie scientifique a. décidé que
le prochain Congrès international se tiendrait à Cologne en juillet 1960.
— Une Société des Psychologues s'est constituée en U.R. S. S. avec
un Conseil central dont le président est le Pr Smirnov et le secrétaire
général, le Pr Sokolov; les Prs Leontiev et Teplov en sont les vice-
présidents.
— Il s'est constitué une Association vénézuélienne de Psychologie à
Caracas, présidée par Juan B. Moretti Garanton, avec Francisco
del Olma comme secrétaire général.
— L' Interamer ican Society of Psychology, dans son Ve Congrès à
Mexico, a désigné comme président pour 1950-59, le Pr G. Davila, avec
6 vice-présidents, N. Mailloux, J. A. Bustamante, E. Mira y Lopez,
C. A. Seguin, J. P. Altable et G. K. Bennett.
— Une Association psychologique hongroise s'est constituée avec
F. Lenard, de Budapest, comme secrétaire ; et une Indian Psycholo- CHRONIQUE 577
gical Association à New Delhi, avec J. P. Ghosh, comme secrétaire.
— La British Psychological Society a admis la création d'une « english
division of professional psychologists », dans son Congrès annuel de 1958 ;
elle a élu comme honorary fellows le P. Gemelli et Melanie Klein.
— L' Association professionnelle des Psychotechniciens diplômés a
tenu ses cinquièmes journées d'études à Paris, les 6 et 7 juin 1958, avec
une conférence d'ouverture du Pr Fraisse sur l'adaptation du travailleur
au temps.
— La Société de Biotypologie, dans une séance du 12 décembre 1957,
à l'occasion du 25e anniversaire de sa fondation, a rendu hommage à
son secrétaire général, le Pr H. Laugier, en particulier au cours des
allocutions prononcées par le président sortant, H. Piéron, et le nouveau
président, G. Darmois.
UNIVERSITÉS, INSTITUTS, ÉTABLISSEMENTS
— Les Facultés des Lettres et des Sciences humaines et les Facultés
de Droit et des Sciences économiques doivent contribuer à la prépa
ration d'une licence de sociologie constituée de certificats d'études
supérieures (sociologie générale et psychologie sociale, économie poli
tique et sociale), et une quatrième matière, qui pourra concerner le
certificat d'ethnologie des Facultés des Sciences.
— L'École pratique des Hautes Études (3e section) a décidé la créa
tion d'un Laboratoire d'Acoustique animale confié à M. Busnel.
— L'Institut de Psychanalyse a organisé à Paris, en 1957-58, une
série de colloques réunissant des psychanalystes à des psychiatres
d'hôpitaux, à des pédiatres, à des psychologues cliniciens et à des
sociologues.
— Un enseignement de physiopathologie sensorielle appliquée à
l'aéronautique, confié au médecin commandant Gibert, a été institué
à YÉcole d'application de Médecine aéronautique.
— L'Institut psychopédagogique national du Pérou, réorganisé,
comporte 5 départements, dont un de recherches psychologiques et
un d'orientation éducationnelle et professionnelle.
— Au Brésil, V Institut de Psychologie scientifique a organisé un cours
pour la formation de psychologues spécialistes (août 1958), et, à Rio de
Janeiro, un Centre de Psychologie appliquée comprend trois départe
ments, de technique (dirigé par P. Weil), d'études, dirigé par O. Ramos,
et d'administration.
PÉRIODIQUES
— Le Journal of Insect Physiology trimestriel, publié par la Per-
gamon Press, a commencé à paraître en 1957 sous la direction de
V. G. Dethier, H. E. Hinton et M. Lüscher, avec un comité editorial
comprenant entre autres Autrum, Chauvin, Von Frisch, Kühn, Thorpe,
Wigglesworth.
A. PSYCHOL. 58 37

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.