Chronique - autre ; n°1 ; vol.36, pg 789-802

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1935 - Volume 36 - Numéro 1 - Pages 789-802
14 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1935
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 15
Voir plus Voir moins

Chronique
In: L'année psychologique. 1935 vol. 36. pp. 789-802.
Citer ce document / Cite this document :
Chronique. In: L'année psychologique. 1935 vol. 36. pp. 789-802.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1935_num_36_1_30766CHRONIQUE
NÉCROLOGIE
— Charles Richet (1850-1935). Avec l'éminent maître Charles
Richet s'en est allé un des pionniers de la psychologie scientifique
française. Physiologiste dont l'œuvre fut considérable, métapsychiste
fervent, il fut le secrétaire général du Ier Congrès international de
Psychologie, réuni à Paris au moment de l'Exposition de 1889
et a consacré à la psychophysiologie des recherches importantes.
En de nombreux domaines il se montra un génial précurseur. Né
le 18 août 1850, fils d'un chirurgien et anatomiste célèbre, il se tourna
d'emblée vers la physiologie, et devint dès 1878 professeur agrégé
à la Faculté de Médecine de Paris. Membre de l'Académie de Médecine
(1898) et de l'Académie des Sciences (1914), président de la Société
de Biologie (1918-1923), prix Nobel (1912), on avait, en 1926, au
moment de sa retraite, fêté son jubilé. Il s'est éteint assez brusque
ment le 3 décembre 1935. Rappelons deux de ses livres essentiellement
psychologiques : L'Homme et V intelligence (1887 et 1927) ; Essai
de Psychologie générale (édition reprise en 1916).
— ■ I. P. Pavlov (1849-1936). Un peu plus âgé que Richet, Pavlov
qui avait présidé avec un magnifique entrain, faisant l'admiration
de tous, le Congrès international de Physiologie réuni à Leningrad
en août 1935, a joué un rôle considérable dans le rapprochement des
disciplines physiologique et psychologique. Mais, à la différence
de Richet qui, dès le début de sa carrière, avait envisagé sous leur
aspect psychologique les problèmes de physiologie cérébrale, Pavlov
fut peu à peu conduit par l'analyse des mécanismes cérébraux des
réflexes conditionnés à traiter les questions proprement psycholo
giques et psychopathologiques, qui le passionnèrent, de façon exclu
sive, à la fin de sa vie. Il avait participé activement aux derniers
Congrès internationaux de Psychologie et comptait encore collaborer
en personne au XIe Congrès. Ce fut une douloureuse surprise que
d'apprendre, le 27 février 1936, qu'il n'était plus.
Né le 27 septembre 1849 à Riazan, il fit, sous la direction d'Élie
de Cyon, des recherches physiologiques qui le conduisirent à une'
nomination d'agrégé de l'Académie militaire de Médecine en 1884r
et de professeur de physiologie en 1891. Ses recherches sur les sécré
tions digestives le mirent en présence d'actions psychiques dont iL
définit le rôle et mesura l'importance. Ce fut le point de départ
du magnifique ensemble de recherches sur les réflexes conditionnels.. CHRONIQUE 790
Prix Nobel en 1904, membre de l'Académie des Sciences en 1907,
Pavlov, même dans les conditions les plus difficiles, sut continuer
sans défaillance son effort de chercheur, qui comportait la direction
de nombreux travailleurs.
Dans ces dernières années, le gouvernement de TU. R. S. S.
lui donna les moyens les plus larges, des collaborateurs par centaines,
des organisations matérielles admirables. On avait magnifiquement
fêté son 85e anniversaire. A sa mort, a été décidé de lui élever un
monument à Leningrad, d'éditer ses œuvres complètes en russe,
«en français, en anglais et en allemand, de faire un musée Pavlov
à l'Institut de Médecine expérimentale de Leningrad, qui portera
son nom. L'Institut du Cerveau de Moscou doit garder et étudier
le cerveau du grand maître des recherches de physiologie cérébrale.
En France, une séance commemorative a été consacrée à I. P. Pav
lov par les Universités ouvrières de la Seine, sa vie et son œuvre
ayant été retracées par le Pr L. Lapicque, le 15 mars 1936.
— Karl Pearson, né en 1857, mort subitement le 24 avril 1936,
continua l'œuvre magnifique de Francis Galton ; professeur d'eugé
nique à l'Université de Londres (1911-1933), éditeur de Biometrika,
il appliqua aux problèmes biologiques et psychologiques les données
précises de la statistique mathématique, et établit une méthode de
mesure des corrélations -universellement adoptée.
— Le 6 mars 1936 disparaissait un autre vétéran, à l'âge de
84 ans, G. Lloyd Morgan, professeur émérite de Psychologie à
l'Université de Bristol. Né en 1852, membre de la Société royale en
1899 — le premier qui y ait été élu comme psychologue — Lloyd
Morgan publia une série de travaux de psychologie comparée.
Rappelons : Animal life and intelligence (1890) ; An introduction
to comparative psychology (1895) ; Habit and instinct (1896) ; Animal
behaviour (1900).
— Décédé le 7 janvier 1936 à 78 ans, A. F. Shanb était connu
pour son important ouvrage, The foundations of character {1914;
3« éd., 1927).
■ — C'est bien jeune encore, en revanche, qu'est décédé Adeémar
Gelb, qui avait dû quitter, comme « non aryen », sa chaire de l'Uni
versité de Francfort qu'il avait illustrée par ses beaux travaux
— rattachés aux théories de la forme — sur les fonctions perceptives
et le langage, analysés au moyen des troubles apportés par les lésions
cérébrales, au cours d'observations poursuivies avec le neurologîste
Goldstein. Il était né le 18 novembre 1887, il est mort le 7 août 1936.
— Peu avant lui est mort, en exil, à Cambridge, un autre des
psychologues allemands non aryens, qui avait acquis une légitime
célébrité pour ses recherches d'acoustique psychologique inspirées
par Stumpf, E. von Horsbostel, né à Vienne le 25 février 1877,
professeur extraordinaire depuis 1925 à l'Université de Berlin.
— Le fondateur de l'Institut de Psychologie expérimentale de
l'Université de Moscou (1912), ancien professeur à l'Université CHRONIQUE 791
de Kiev (1896-1906), G. I. Tchelpanov, est mort en 1936 à l'âge
de 73 ans.
Son œuvre a été considérable. Son principal ouvrage (1896-1904)
a été consacré au problème de l'espace ; mais il a publié des manuels
de psychologie, une introduction à la psychologie expérimentale,
des lectures, des essais, etc.
— Joseph Peterson, qui est mort le 20 septembre 1935, était
né le 8 septembre 1878, de parents danois. Il était professeur au
George Peabody College of Teachers, avait présidé en 19341' American
Psychological Association et éditait les Psychological Monographs.
— Décédé à l'âge de 70 ans, le 22 septembre 1936, Antoine
Meillet, professeur de linguistique comparée au Collège de Prance,
*5tait un savant de réputation universelle ; ses admirables études de
linguistique se rattachaient étroitement aux problèmes psychologi
ques. Il avait été président de la Société de Psychologie de Paris.
• — Le 28 octobre 1936, est décédé, jeune encore, le Dr Raymond
Mallet, psychiatre imbu d'esprit psychologique avec des tendances
littéraires, à qui Ton doit d'intéresssants travaux sur les obsessions.
— ■ En avril 1936 est mort, âgé seulement de 60 ans, Robert
Bara^y, qui avait été l'élève de Politzer à Vienne, où il avait professé
avant de venir à Upsala où il était professeur depuis 1917. Prix
Nobel (1914), on connaît ses importants travaux sur les fonctions
lahyrinthiques et la pathologie de l'oreille interne.
— Né à Ouchy le 11 août 1861, Jean Rey, membre de l'Académie
des Sciences, était un ingénieur, que l'étude pratique des phares avait
conduit à certaines recherches sur la vision, consacrées en particulier
à la perception des lumières brèves, avec Blondel (la loi de Blondel
et Rey étant bien connue). Il est mort le 24 décembre 1935.
— Signalons la disparition de quelques neuropsychiatres : Otto-
rino Rossi, âgé de 59 ans, décédé le 27 mars 1936, était professeur
de neuropsychiatrie à l'Université de Pavie, co-directeur de la
Jthnsta di Psicologia et de la Rivista di Patologia nervosa e mentale ;
E. W. White, décédé en décembre 1935 à l'âge de 84 ans, avait
été médecin chef de l'Asile de Londres et enseigné la médecine
psychologique au Collège royal pendant vingt ans ; M. Eder, psycha
nalyste et sioniste ; L. Bouman, mort en février 1936, était professeur
de neuropsychiatrie à l'Université d'Utrecht ; Astvatzatouroff,
décédé le 29 mars 1936, dirigeait à Leningrad la clinique neurologique
de l'Académie militaire ; le Dr M. Gommés, décédé à Paris le 21 dé
cembre 1936, avait publié des ^travaux de psychopathologie de
l'écriture.
PERSONALIA- "'
— En divers pays a été célébré par des cérémonies jubilaires
îe 80e anniversaire de Sigmunb'Freud. Le 6 mai, la Société de
Psychologie médicale de Vienne tenait séance en son honneur, et ' CHRONIQUE 792
le 8 mai la Société psychanalytique de Paris et le groupe d'études
philosophiques le célébraient à la Sorbonne (avec participation du
Pr Claude, des Drs Allendy et Pichon et de Mme Marie Bonaparte),.
— Des volumes jubilaires ont été consacrés au Pr Wirth, pour
son 60e anniversaire (dans V Archiv für gesamte Psychologie, t. 97,
1936, avec une bibliographie par Mcede) ; au Pr Witwicki, pour sa
15e année de professorat à l'Université de Varsovie (dans le Kwar-
talnik Psychologiczny, t. VII, 1935) ; au Pr R. Dodge, pour 40 années
de recherches (vol. 47, n° 2, 1936, des Psychological Monographs,
sous forme de « Psychological studies of human variability » dues
à • 54 auteurs, éditées par Miles, avec bibliographie des travaux
de Dodge de 1895 à 1935) ; au Pr L. Poussepp, qui préside l'Union
psychotechnique esthonienne, pour son 60e anniversaire et sa 25e année
d'enseignement à la clinique neurologique de l'Université de Tartu
(vol. XV- XVI des Folia neuropathologica esthoniana, avec 51 mémoires
de savants de tous pays).
— A l'occasion des fêtes jubilaires de l'Université d'Harvard,
pour son tricentenaire, en septembre 1936, parmi les docteurs honoris
causa, signalons les Prs Pierre Janet et Piaget.
— Le Dr Boven a été nommé professeur de psychiatrie et carac
térologie à l'Université de Lausanne ; le Dr E. de Graene, professeur
de prophylaxie criminelle à l'Institut de Criminologie de l'Université
libre de Bruxelles.
— Le Pr Hunter, de Clark, a été nommé professeur de psychol
ogie à l'Université Brown, et a été remplacé à Clark par Clarence
H. Graham ; le Pr Leonard Carmichael, son prédécesseur à
Brown, a été appelé à l'Université de Rochester comme président
du département de Psychologie et directeur du Laboratoire.
' — Le Pr Clark E. Hull, de Yale, a été élu membre de l'Acadé
mie nationale des Sciences des États-Unis, à Washington.
PÉRIODIQUES
Comme organe de la « Psychometric Society » a commencé à
paraître, trimestriellement, depuis mars 1936, la nouvelle revue
Psychometrika (A journal devoted to development of Psychology
as a quantitative rational science), essentiellement mathématique
(avec, comme principaux éditeurs, Paul Horst et A. K. Kurtz,
et, « managing editor », Richardson, de l'Université de
Chicago).
Une série de périodiques nouveaux ont encore vu le jour : The
Chinese Journal of Psychology (Wenching University, Peiping) ;
les Travaux de V Institut de Psychologie de V Université Jean-Casimir,
publiés par le directeur de l'Institut à Lwow, M. Kreutz (1er fasci
cule en 1935) ; le Bulletin de la Société de Psychiatrie de Bucarest CHRONIQUE 793
(présidée par Obregia), rédigé en français; les Bulletins et Mémoires
de la Section cT Endocrinologie de la Société roumaine de Neurologie,
Psychiatrie, Psychologie et Endocrinologie (comité de direction
présidé par G. I. Parhon, avec Mavromati comme secrétaire génér
al) ; Die Schrift, consacrée aux recherches graphologiques, aux auto
graphes, etc. (dirigée par O. Fanta et Schönfeld, publiée par Röhrer
à Brunn) ; les Archivos do Instituto de Educaçao de l'Université de
Sao Paulo (direction de Fernando de Azevedo) ; la Revista colom-
biana de Biologia criminal ; la Revista de Medicina legal y jurispru-
dencia medica, publiée trimestriellement par le Pr R. Bosch, de
l'Université de Rosario ; les Acta aerophysiologica.
— C'est le Pr Spearman qui dirige la revue Character and
Personality qu'avait fondée feu Saudek.
— Avec Jung,. Göring, de Berlin, dirige désormais le Zentralblatt
für Psychotherapie.
— A partir de 1937, les diverses revues éditées par Carl Mur-
chison (J. of genetic Psychology, J. of general Psychology, J. of
social Psychology, J. of Psychology) auront comme siège : The Journal
Press, 2, Commercial Street, Provincetown, Mass. Le president
de Clark University décline toute responsabilité désormais en ce
qui concerne ces périodiques, à la publication desquels Cari Murchison,
abandonnant la carrière professorale, consacrera maintenant toute
son activité.
— h' Évolution psychiatrique, revue trimestrielle de psychologie
clinique et de psychopathologie générale, avec H. Cod et et E. Min-
kowski, comme rédacteur en chef, publiée par J. L. d'Artrey, direc
teur administrateur (17, rue de La Rochefoucauld, Paris, 9e), a
consacré son fascicule 3 de 1936 tout spécialement aux « études
freudiennes »x.
— Parmi les revues générales publiées par les Fortschritte der
Neurologie und Psychiatrie (nos 1 à 7 de 1936), nous signalerons
celles de Werner Wagner sur la physiologie et la pathologie
de la motilité, de F. W. Kroll sur le transport humoral des actions
nerveuses, de W. Runge sur les affections du système moteur extra-
pyramidal, de G. Bodechtel sur l'anatomie, la physiologie et la
clinique des parties centrales du système nerveux végétatif, de Wolf
Skalweit sur la schizophrénie, de E. Grünthal sur les différences
de structure du cerveau des Anthropoïdes et de l'homme et sur ce
qu'il y a de proprement humain dans ce dernier.
Les revues générales du Psychological Bulletin, en 1936 (janvier
à juin) ont été consacrés aux expériences psychologiques chez des
personnes anormales (J. Me V. Hunt), au réflexe galvanique de
la peau et à la pression sanguine comme fonctions de préparation
(D arrow), à l'influence des journaux les uns sur
les autres (H. Gason et Marcella Lubotsky), à la psychologie du
langage (Me Granahan), aux méthodes d'évaluation appliquées
à la psychologie de la personnalité (Vernon), aux anomalies fonc-
1. Un retard s'est produit dans les comptes rendus de ce périodique,
retard qui sera rattrapé dans le prochain volume de L'Année. ■ . CHRONIQUE 794
tionnelles de la mémoire et à l'amnésie (Sears), à la lecture (Miles
A. Tinker), à la méthodologie des études expérimentales sur l'appren
tissage humain (A. W. Melton), à l'audition (Ruckmick), aux rela
tions fonctionnelles des systèmes tactile et proprioceptif (Zigler),
aux défauts de la vision hromatique (Turner).
— Le Magyar Psychogiai Szemle, en 1935, a publié les articles
suivants, en langue hongroise (avec résumés en français, allemand,
anglais ou italien) : St. von Boda. Les ultimes propriétés biopsy
chiques de la personnalité. — E. Gergö. Les fondements physio-
giques de la conscience. — L. Focher. La psychologie de Stekel,
Adler, Jung et Frank. — J. 0. Vertis. Le milieu et l'âme de l'enfant.
— Zoltan. L'image de Pascal en caractérologie religieuse. —
J. Somogyl. L'état actuel de la psychologie des races. — A. Jablons-
zky. Sur les moments psychiques qui déterminent le développement
du caractère des jeunes gens. — • T. Demo. La structure de l'âme
tragique. — Lillo Wagner. La transversion de certains phénomènes
psychiques. — Fr. Reitmann. Sur les néologismes des Schizophrènes.
— P. Ranschburg. Les plus récentes directions en psychologie, Nyiro'
dans le sens des sciences de la nature. — G. La constitution
psychique du grand aventurier. — W. Bischler. Contributions
psychologiques et psychanalytiques à l'étude de la religion. —
St. von Boda. Calcul simple de corrélation.
— Le Japanese Journal of Psychology de 1935 a publié, en japo
nais, avec résumés en langues européennes, les études suivantes :
S. Morinaga. Direction du regard et illusion de la lune à l'horizon.
— K. To kl Structure de l'ensemble constitué dans une classe par
le meneur et sa suite. — K. Tomecka et A. Sasame. Une expérience
préliminaire sur la rupture d'habitudes. — Matsumoto. La discussion
et son effet sur les opinions de ceux qui discutent. — M. Matsui et
T. Kobayashi. L'effet d'échauffement. — M. Imada. Étude des
couleurs complémentaires par la méthode des images consécutives
négatives. — T. Obonai. L'induction psychophysique. VI. Expér
iences sur l'illusion de Müller-Lyer. — Ushijima. L'hérédité du
caractère extroverti. — K. Yamane. Recherches sur la perception
de forme tactilo-motrice. — Y. Wad a. L'influence du fond tonal
sur les erreurs de temps dans la comparaison successive d'intensités
sonores. — K. Yamamoto. Compétition et transposition d' « Ans
pruchsniveau » dans des travaux joints. — K. Takagi et T. Doi.
Influence de la torsion du système opto-moteur sur l'action. —
S. Yamazaki. La simultanéité phénoménale dans le champ du
mouvement visuel. — S. Tsuji. La fonction du « vecteur de situation »
dans la mémoire. — Y. Tuzimura. Sur la reconnaissance d'une figure
déplacée. — Hayami. Changements dans la perception de figures
quand l'éclairement augmente graduellement. — Ihara et Kido.
Sur le processus des mélanges de couleurs. — J. Tamaike. Change
ment de grandeur phénoménale en relation avec la structure du
champ visuel. — ■ T. Obonai et Muramatsu. Recherches expériment
ales sur la périodicité anisotropique de l'acuité visuelle. — S. Yamam
oto. Une expérience sur les mouvements d'yeux dans la lecture
du japonais. — S. Takagi. Influence des fonds immédiats sur la CHRONIQUE 79o
transposition des réponses électives à la clarté chez le Sittiparus
varius. — M. Yokohama. La comparaison successive des distances
dans l'espace tactile. — K. Tanimoto et J. Honda. — L'erreur d'ordre le temps pour la comparaison des poids. — Motomiya. Sur
les bandes de fréquence caractéristiques des voyelles japonaises. —
Y. Ohwaki. Études expérimentales sur l'apparition des présentations.
— Takemasv. Habileté à apprendre et matériaux comme facteurs
du progrès de l'apprentissage. — Y. Ueno. Études expérimentales
sur le réflexe psychogalvanique. — Im ad a. Étude expérimentale
■de la prédominance d'une main. — R. In um a. Tests de « form-board ».
— S. Okamoto. Étude expérimentale sur la vitesse de l'écriture
■chez les enfants. — Iwai, Sonohara et Tadera. Études sur les
tests pour jeunet enfants japonais (application des tests de Charlotte
Bühler sur des de 3 à 7 mois). — M. Tanaka. Étude statis
tique des types de caractères. — Akamatsu, Utida et Tocawa.
Une étude de schizothymes.
Dans la Reçue universitaire franco-chinoise (Pékin, 1935). signalons
dans le tome VII (n° 2, p. 1-66), une etude de T. Yong sur l'image ses rapports avec la sensation et la perception.
LE XI« CONGRÈS INTERNATIONAL DE PSYCHOLOGIE
Sur décision prise à Copenhague en 1932, le XIe Congrès interna
tional de Psychologie devait se tenir à Madrid du 6 au 12 septem
bre 1936. Après avoir d'abord pris une décision d'ajournement,
le comité d'organisation espagnol se vit contraint, en octobre, en
raison des graves événements d'Espagne, de renoncer à la réunion
prévue. Sur décision du Comité exécutif international, la
du Congrès a été fixée à Paris (25-31 juillet 1937).
Un comité de patronage, présidé par M. Albert Lebrun,
president de la République, a été constitué. Le Pr Pierre Janet
a été désigné comme président d'honneur du Congrès et placé à
la tête du Comité d'honneur, composé de MM. B. Bourdon. H. Dela
croix, G. Dumas et Ed. Toulouse.
Le Comité d'organisation du Congrès comprend, comme président,
H. Piéron, comme secrétaire général, I. Meyerson, comme secré
taires, M. François et Mlle D. Weinberg, comme trésorier, G. H. Lu-
quet, comme trésorier-adjoint, Omrrédane, comme membres,
A. Fessard, M. Foucault, P. Guillaume, J.-M. Lahy, Ch. Lalo,
G. Poyer, Cl. Vurpas.
Il y aura un comité de dames, présidé par Mme Pierre Janet.
Le Congrès se tiendra à la Sorbonne. La cotisation a été fixée
à 100 francs pour les membres actifs (recevant les publications)
et 40 les adhérents.
Le programme a été établi sur les bases de celui prévu pour le
Congrès de Madrid, avec des symposia, des commissions (round table
conferences), des séances de communications, et quelques grandes
conférences.
Les 5 symposia sont groupés sous le thème général des rapports 796 CHRONIQUE
de l'activité motrice avec les fonctions mentales (du mouvement à
la conduite) et consacrés aux sujets suivants : La morphologie des
mouvements. — La loi de l'effet dans l'apprentissage et son inter
prétation. — L'acquisition des habitudes. — Le développement
moteur et le développement mental chez l'enfant. — Le comporte
ment des animaux supérieurs et la conduite humaine.
'
LES CONGRÈS INTERNATIONAUX
Peu de Congrès internationaux se sont réunis en 1936. Signalons
le Congrès de la Ligue pour V Éducation nouvelle (Cheltenham, août),
avec participation française présidée par H. Wallon ; le Congrès
international de la Lumière (Wiesbaden, ler-7 septembre) présidé
par le Pr Friedrich ; la Réunion de la Fédération internationale des
Sociétés d'Eugénique (La Haye, 16-21 juillet), avec six sujets à l'ordre
du jour dont les nouvelles recherches sur l'hérédité des troubles
mentaux et les méthodes d'examen psychologique au point
de vue de l'hérédité ; le / Ve Congrès européen d'hygiène mentale
réuni à Londres, avec une séance présidée par Sir Laurence Brock,
sur l'hygiène mentale à l'école, avec intervention des Prs Bouman,
d'Amsterdam, Heuyer, de Paris, et Vermeylen, de Bruxelles ;
enfin la XVe Réunion neurologique internationale (Paris, 26-27 mai),
consacrée à la circulation cérébrale.
En revanche, les Congrès réunis à Paris à l'occasion de l'Exposi
tion de 1937 seront nombreux.
Voici une brève enumeration chronologique de ceux qui peuvent
intéresser les psychologues :
4-8 mai : Congrès international des Loisirs.
24-27 juin : de VÉclairage.
ler-10 juillet : Journées internationales de la santé publique (en
particulier médecine scolaire).
8-14 juillet : Réunion neurologique internationale.
19-23 : IIe Congrès international d'Hygiène mentale.
23-29 juillet : Congrès de V Enseignement primaire
et de V Éducation populaire.
25-31 juillet : XIe Congrès de Psychologie.
24-28 : Congrès de N euro- Psychiatrie infantile.
28-31 juillet : IIIe Congrès international de la Population.
ler-6 août : IXe de Philosophie.
8-11 août : IIe Congrès d' Esthétique et de Science
de VArt.
16-21 août : Semaine internationale de la Documentation.
2-5 septembre : XIIIe Congrès international de Sociologie.
20-22 : Congrès de la Parole.
Voici quelques renseignements sur certains de ces Congrès :
— IXe Congrès international de Philosophie. Place sous la prési
dence d'honneur d'il en ri Bergson, et la présidence d'Emile Bre hier,
avec R. Bayer comme secrétaire général, ce Congrès se réunit sous
les auspices de Descartes, à l'occasion du tricentenaire du Discours
de la Method?. Les thèmes du Congrès sont au nombre de six : État •
CHRONIQUE 797
actuel des études cartésiennes ; Unité de la Science ; Logique et
Mathématiques ; Causalité et déterminisme en physique et en biologie;
Analyse reflexive et transcendance (idée d'âme) ; Valeur, normes
et réalité.
— IIe Congrès international d'Esthétique. Présidé par V. Basch
et Ch. Lalo, ce Congrès comprend trois sections : Esthétique générale
et Histoire de l'esthétique. — Histoire et Critique de l'Art. ■ — •
Science et technique des Arts.
— Congrès international de Psychiatrie infantile. Présidé par
G. Heuyer, le Congrès a trois thèmes à l'ordre du jour : Les réflexes
conditionnels en psychiatrie infantile. — Les méthodes d'éducation
selon les troubles d'intelligence et du caractère chez l'enfant. —
La débilité mentale comme cause de délinquenee infantile.
— Congrès international de l'Enseignement primaire. Organisé
par le Syndicat national des Instituteurs, présidé par A. Delmas,
avec Louis Dumas comme secrétaire général et G. Lapierre comme
commissaire général, ce Congrès comporte une section de Psychologie
appliquée à l'éducation populaire (Rapports de la psychologie expé
rimentale et de la pédagogie. Méthodes de mesure. Psychopathologie
scolaire. Psychotechnique. Orientation. Assistance médicale. Enfants
déficients).
— Réunion neurologique internationale. Elle sera consacrée à la
douleur : Physiologie et pathologie générales (Baudouin et Schaef-
fer) ; Maladies organiques du système nerveux (Riddoch, Garcin,
Dechaume) ; Douleur sympathique et viscérale (Ayala) ; Douleur
et Psychiatrie (Peron) ; Diagnostic objectif (Crouzon et Desoille) ;
Thérapeutique chirurgicale (Leriche); Radiothérapie (Hagueneau).
— En mai, se tiendra à Genève le Congrès des Sociétés d'oto-
neuro-ophtalmologie, et à Rome (10-16 mai) le 1er Congrès de la
Société internationale d'Anthropologie et Psychologie criminelle.
RÉUNIONS ET CONGRES NATIONAUX
— Au LXe Congrès de V Association française pour V avancement
des Sciences, signalons une communication de J. Cotte, Wahl et
Mme S. Cotte relatant des recherches de laboratoire sur les troubles
du langage et la gaucherie chez les enfants anormaux.
Le LXIe Congrès se tiendra à Paris du 18 au 24 mai 1937.
— Le XLe Congrès des Médecins Aliénistes et Neurologistes
s'est tenu en Suisse (Bâle, Zurich, Berne, Neuchâtel) du 20 au 25 juil
let 1936 avec des rapports relatifs en particulier à l'hérédité des
affections schizophréniques et circulaires (Boven et Brousseau),
et aux mouvements choréiques (Christophe) et un certain nombre
do communications d'intérêt psychologique (une soixantaine au
total).
— La IXe Conférence des Psychanalystes de langue française
s'est tenue à Lyon les 10 et 11 avril 1936 sous la présidence de
R. de Saussure.
— A Madrid, du 2 au 6 décembre 1935, sous la présidence
d'E. Mira, se tenait la VIIe Réunion annuelle de l' Association espa-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.