Comportement des Vertébrés. - compte-rendu ; n°1 ; vol.37, pg 347-370

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1936 - Volume 37 - Numéro 1 - Pages 347-370
24 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 1936
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 25
Voir plus Voir moins

f) Comportement des Vertébrés.
In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 347-370.
Citer ce document / Cite this document :
f) Comportement des Vertébrés. In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 347-370.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1936_num_37_1_5414COMPORTEMENT DES VERTEBRES 347
manger aux fourmis Mais elles peuvent orienter odeur vers un
appât placé sous le vent ce qui expliquerait peut-être la découverte
des proies
Comportement des Vertébrés
410 KELLOG et 13 POMEROY Maze learning
water snakes apprentissage du labyrinthe chez les serpents
aquatiques of Ps. XXI 1936 275-295
Des reptiles aquatiques Tropidonotus fasc atus sont dresses
parcourir un labyrinthe plein eau Le stimulant est la chaleur
agréable qui règne dans le compartiment terminal tandis que eau
du labyrinthe est maintenue un peu au-dessous de 10 La courbe
apprentissage présente des oscillations qui correspondent aux
mues successives chaque période de mue il ralentissement
des mouvements et diminution de aptitude acquise non seulement
parce on est obligé interrompre les épreuves pendant quelques
jours mais sans doute par suite une influence physiologique directe
de la mue sur activité La courbe repart ensuite un niveau inférieur
celui auquel elle était arrivée exploration tactile avec la tête
joue dans la direction un rôle plus important que la vision
411 TH EVANS study of social hierarchy in the lizard
Anolis Carolinensis Behavior of castrated lizards Terri
torial behavior of normal and castrated females of Anolis Caro
linensis tude une hiérarchie sociale chez le lézard
Comportement de lézards castrés Comportement territorial de
femelles normales et castrées G. of genet Ps. XLVIII
1936 88-111 et 217-221 XLIX 1936 49-60
De ces articles très intéressants le premier établit pour la
première fois existence une hiérarchie sociale chez un reptile
Des lézards mâles de poids variables entre gr et gr. se sont
ordonnés selon leurs en ce qui concerne leurs relations de
domination et de subordination Les mâles résidents est-à-dire
occupant un habitat ont emporté 90 fois dans 98 combats avec
des mâles non-résidents Ce résultat explique en partie par une
différence de poids en faveur des mâles victorieux mais en partie
aussi parce que ceux-ci ont lutté pour défendre leur lieu de séjour
plus énergiquement que les autres en emparer Le comporte
ment de lutte est formé de réflexes qui se suivent dans ordre
rigoureux suivant réflexe du fanon réflexe de la crête dorsale
approche latérale vers le mâle rival applatissement latéral du corps
morsures retraite du vaincu poursuite par le vainqueur
réflexe du fanon chez le vainqueur Le 2e article établit que si ce
comportement de lutte semble inexistant chez la femelle normale
sur 150 de ces femelles ne pas observé une seule fois) il
est de règle chez la femelle castrée chez laquelle il apparaît soit
comme expression de instinct de territorialité défense de habitat
occupé soit par imitation de mâles combattant proximité Une 348 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
telle femelle posséderait en même temps une tendance dominer
les autres lézards de même espèce Il est présumer que des sécrétions
de ovaire inhibent tous ces comportements chez la femelle normale
ce qui paraît le confirmer est la persistance de ces comportements
chez des mâles même totalement castrés Le 3e article contredit
en apparence affirmation initiale du second que la femelle normale
ne manifeste aucune combativité est bien vrai elle ne manifeste
pas de combativité égard des femelles qui résident dans la même
cage elle contrairement au mâle dans son comportement égard
des autres mâles de la même cage instinct de territorialité est bien
plus marqué chez le mâle que chez la femelle normale Mais si une
femelle étrangère est introduite dans la cage occupée par une femelle
normale la combativité de cette dernière se manifeste alors égard
de intruse dans 73 des cas si étrangère est normale dans 65
si elle est castrée Par contre la femelle étrangère non-résidente
quand elle est normale ne prend attitude agressive égard de la
résidente normale que dans des cas elle ne la prend jamais
si la femelle résidente est castrée Toutes ces différences de compor
tement chez la femelle normale expliquent par la supériorité de
poids 24 sur elle la femelle castrée Chez la femelle comme
chez le mâle les relations de domination et de subordination sont
fonction du poids La combativité qui existe donc incontestablement
chez les femelles normales est accrue par la castration désinhibition
La femelle résidente castrée combat dans 90 de ses rencontres
avec une autre femelle et dans 100 des rencontres quand-
autre femelle est normale donc plus petite Tous ces détails prou
vent que la dissemblance relative dans le comportement des femelles
normales et castrées est due la présence ou absence hormones
sécrétées par ovaire et la différence de poids que cette présence
ou cette absence entraîne
412 FR STEININGER Neue Beobachtungen über Reaktions
hemmung sog tierische Hypnose bei Vögeln Nouvelles
observations sur inhibilion réactionnelle dite hypnose animale
chez les Oiseaux Bi Zentr. LVI 1936 116-147
Présentation de résultats illustrés de nombreuses photographies
sur immobilisation de diverses espèces oiseaux auteur envisage
inhibition comme un effet de peur
Chez les oiseaux domestiques immobilité est complète mais
des grives sur le dos mordent le doigt on leur tend la pie pique
aussi le doigt et on peut lui faire tenir une pincette entre les pattes
un moineau se tient accroché par le bec et se laisse ainsi balancer
on peut quand il est au doigt le retourner et le faire tenir
droit
Des stimulations mécaniques contention renversement sur le
dos ne sont pas nécessaires pour produire cet état inhibition on
observe chez la chouette dont on approche brusquement mais
qui suit encore le doigt du regard en tournant la tête)
Au cours de immobilisation on peut obtenir certaines réactions
apprises par dressage et faire manger par exemple une graine un
canard sauvage) COMPORTEMENT DES VERTEBRES 349
La respiration accélération cardiaque dans cet état sont
caractéristiques de émotion de peur des oiseaux
413 ALLEE et MASURE comparison of
maze behavior in paired and isolated shell parrakets Melopsittacus
undulatus Shaw in two alley problem box Comparaison du
comportement de perroquets couplés et isolés dans un problème de
boite deux allées of Ps. XXII 1936 131
Ces oiseaux ont été dressés au discernement de allée obscure
et de allée claire puis des lumières verte et rouge bleue et jaune
soit isolément soit par paires Les animaux habitués vivre par
couples étaient tantôt réunis tantôt séparés tantôt associés un
partenaire nouveau de même sexe ou de sexe opposé Il ne semble
pas en résulter de grandes différences dans le mode apprentissage
sinon que le temps et les erreurs grandissent quand les oiseaux
sont groupés apprentissage dans sa période efficace est rapide
se montre assez durable dans les épreuves de mémoire faites ou
mois plus tard
414 MALESPINE Vitamines et appétit Réactions psychi
ques chez les pigeons soumis avitaminose Bulletin
médical 91 1936 306-311
Des pigeons mis un régime exclusif de riz glacé et eau cessent
de manger après ou jours mais dès on leur offre du riz avec
son enveloppe ou autres graines ils vident aussitôt leur mangeoire
En offrant un choix de graines variées riz complet riz poli
chènevis millet maïs avoine décortiquée blé blé noir on constate
que tout en marquant sa préférence pour le chènevis le pigeon
varie son régime préférant telle graine un jour et telle autre le
îendemain mais bientôt il refuse le riz poli
La perte appétit provoquée par le régime du riz poli est limitée
ces grains car il suffit de la vue autres aliments de grains de
maïs par exemple sous verre pour que le pigeon efforce de les
atteindre et de les picorer
415 FR IIEIKER INGER Werden die Tagfalter von Vögeln
gejagt Les papillons diurnes sont-ils chassés par les oiseaux
Bi Zentr. LVI 1936 463-494
Résumé des constatations faites par divers entomologistes
est très exceptionnellement que les oiseaux chassent des papillons
diurnes dont le corps est bien petit par rapport aux ailes et dont le
vol capricieux rend atteinte très difficile Certains oiseaux qui
mangent des abeilles ou gobent des mouches chassent bien éven
tuellement les papillons diurnes avec une certaine sélection après
îa taille les petits oiseaux se limitent aux petits papillons) mais
il aucune discrimination des papillons dits goût répugnant
comme les Danaïdes ce qui enlève toute hase la notion de mimé
tisme de ces espèces
416 KLO et SHEN Ontogeny of embryonic
behavior in aves Gastric movements in the chick embryo Uonto- 350 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
genèse du comportement embryonnaire chez les oiseaux Les mouve
ments gastriques chez Vembryon de poulet of Ps.
XXI 1936 87-93
Les mouvements de estomac ont été observés dans les conditions
naturelles sur embryon intact Sur des préparations isolées du tractus
digestif on pu enregistrer divers types de courbes de contractions
Ces expériences montrent comme les précédentes de Kuo que le
fonctionnement est contemporain de la structure même dans les
stades précoces et ne dépend ni de apparition un instinct ni
une maturation tardive
417 PATTI The gregarious behavior of normal chicks
and chicks hatched in isolation Le comportement grégaire de
poulets normaux et de poulets élevés dans isolement of
Ps. XXI 1936 161-178
Dans ces expériences chaque poulet est placé dans une cage
ayant sur une même face deux fenêtres séparées par un panneau
plein par une on voit des poulets par autre des souris On
compte le temps que animal passe une et fenêtre pendant
30 minutes de séjour quotidien dans la cage Chez les poulets qui
ont été élevés dans isolement le temps passé aux fenêtres décroît
de jour en jour Chez les autres le regarder les poulets
croît progresaivement tandis que le temps passé regarder les
souris diminue la fin
418 ERNUSCH Psychophysische und physiologische
Untersuchungen an verschiedenen Hühnerrassen Recherches psy
chophysiques et physiologiques sur différentes races de poules
Ps. CXXXVII 1936 209-244
On comparé deux races nordiques et deux races méridionales
de poules dans différentes épreuves animal est placé entre assiettes
de graines disposées aux sommets un carré on compte le nombre
de fois il passe de une autre il est en moyenne de pour
les nordiques dans le même temps où il est de 11 pour les méridio
nales il agit assiettes de différentes couleurs les nordiques
préfèrent les petites longueurs onde et les méridionales les grandes
On place aussi le dispositif dans une chambre faiblement éclairée
quand la lumière décroît les nordiques cessent de picorer bien plus
tôt que les méridionales Ces résultats sont parallèles ceux que
école de Jaensch trouve en comparant les races humaines du
Nord et du Midi
419 PORKIELJE Ein bemerkenswerter Grenzfall
von Polygamie bzw accessorischer Promiskuität beim Höcker
schwan zugleich ein Beitrag zur Ethologie bzw Psychologie
von Cygnus Gür Un remarquable cas limite de polygamie
promiscuité accessoire chez un cygne bosse et contribution
ethologie-psy cholo gie de î. Journal für Ornithologie
LXXXIV 1936 140-158
Relation détaillée et entremêlée de considérations assez
confuses sur le jeu des tendances et instincts du cas observé un COMPORTEMENT DES VERTEBRES 351
cygne qui rencontre des urs monogamiques très strictes dans
cette famille manifesté un esprit de débauche en trompant sa
femelle légitime ayant proximité du nid honorable un nid de
second ménage où pondit des ufs naturels la femelle accessoire
Beiweibchen
420 SCHMID Ueber die Heimkehrfähigkeit von Wald
mäusen MUS sylvaticus Sur la capacité de retour des souris
sylvestres s. ver Ph. XXIII 1936 592-604
Deux souris mâles marquées transportées des distances variables
de la maison où elles avaient leur nid entre décembre et mai sont
revenues sans exception Dans une rue aboutissant une forêt
bordée de villas avec voie de tram des deux côtés sans on ait
pu observer le retour nocturne avec arrivée entre heures du soir
et heures du matin) ce retour implique un sens absolu orientation
de nature inconnue affirme auteur
Voici quelques cas relevés dans les 33 expériences dont certaines
ont comporté des retours très courte distance avec lâcher par
exemple sur le balcon de la maison
Souris Distance Intervalle
au retour
590 mètres 84 heures 16
577 54
590 15
737 40
787 jours
670 forêt 74
669 14
II 590 heures
II 10 jours
II 590 14 heures
II 787
il 737 14
670 forêt 50 jours
II 590 15
11 669 65 heures
Les souris sont capables de reconnaître leur gîte et revenir
en flânant souvent en route plus de deux mois dans un cas partir
de distances qui ne sont pas telles que le mystérieux sens du retour
invoqué par auteur puisse imposer
421 H.A WARLET Le relatif et absolu dans la perception
des grandeurs chez le cobaye Se L. 1936 nos 3-4
101-105
Un cobaye est dressé choisir une boîte contenant la nourriture
signalée par la présence une bande de carton blanc plus longue
que autre après 470 exercices 10 succès consécutifs sont obtenus)
En lui présentant ensuite des couples de bandes de carton ayant
des dimensions absolues différentes il continue choisir la plus
grande et fait de même encore avec des formes géométriques 352 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
Ensuite la boîte choisir est signalée par une bande de dimension
fixe par opposition une autre plus grande ou plus petite
Il réussit ce choix assez vite et parvient même après 28 essais
choisir correctement la boîte signalée par la grandeur absolue posi
tive et refuser celle qui est par une autre grandeur lorsque
ces boîtes sont présentées isolément et non plus par couple simultané
Les expériences ont été faites sous la direction de Verlaine
422 HONZ The sensory basis of maze learning in rats
La base sensorielle de apprentissage du labyrinthe chez les rats)
Ps Mon. XIII 1936 1-113
entrepris une étude systématique des perceptions impliquées
dans apprentissage du labyrinthe chez le rat Son appareil est un
laybrinthe aérien est-à-dire une étroite piste sans parois latérales
composée de 14 segments interchangeables Deux appareils sem
blables sont disposés parallèlement dans la même chambre chacun
peut pivoter dans toutes les directions on peut enfermer appareil
dans un enclos dont les parois sont identiques ou laisser visibles
divers objets extérieurs on peut également modifier aspect intérieur
de appareil au moyen une série de rideaux qui limitent la vision
chaque carrefour dans les différentes directions etc Le rôle
une sensibilité peut être mis en évidence par deux sortes épreuves
de contrôle suppression de organe récepteur ou variation irregu
liere des excitations qui lui sont fournies par exemple ou bien
on détruit chez animal il oreille ou le bulbe olfactif ou bien
on modifie continuellement le milieu en tant que source de percep
tions visuelles sonores olfactives Les résultats de ces expériences
sont complexes et expliquent les erreurs commises par les premiers
expérimentateurs qui ont travaillé sur ce problème Il pas
de sensibilité qui ne puisse intervenir dans apprentissage mais
leur importance est très inégale La vue est au premier rang odorat
joue un rôle secondaire et ouïe encore moins importance
quant la sensibilité tactile et kinesthésique son rôle paraît très
restreint auteur admet tout au plus elle peut intervenir soit
dans des appareils extrêmement simples soit dans les formes les
plus automatisées apprentissage et que même dans ce cas elle
est incapable elle seule assurer la formation de habitude
Mais ordre importance indiqué plus haut entend de animal
normal la privation un sens pousse les autres au premier plan
par exemple ouïe devient essentielle chez animal aveugle odorat
prédomine chez aveugle-sourd La privation un sens après appren
tissage pas les mêmes effets selon au cours de apprentissage
les données de ce sens ont joué un rôle plus ou moins grand Leur
importance dépend aussi de la nature de appareil la vue est
essentielle dans le labyrinthe aérien secondaire dans le labyrinthe
parois latérales Il est remarquable que la difficulté des différentes
impasses est la même pour tous les animaux quelle que soit la
sensibilité qui travaille Enfin les résultats de cette enquête sont
défavorables lu théorie qui fait de habitude une somme de liaisons
entre des excitations particulières et des réactions le comportement COMPORTEMENT DES VERTEBRES 353
dépend une structure générale de ensemble des données sensibles
qui peut rester intacte quand tels et tels de ses éléments particuliers
sont altérés
423 ZIEGLER et KNUDSON Activity after recovery
from rickets L1 activité après disparition du rachitisme
of Ps. XXII 1936 199-217
De jeunes rats sont soumis alternativement une diète rachitique
puis un régime normal La disparition du rachitisme accompagne
en général une réduction de activité mesurée dans une cage
révolution surtout apparente dans la partie normalement la plus
active de la vie Inversement les jeunes nourris par une mère soumise
ce-régime déficient montrent une activité exceptionnelle
424 POE POE et MUENZINGER The effect
of vitamin deficiency upon the acquisition and retention of the
maze habit in the white rat Helfet de la déficience en vitamines
sur acquis it io et la conservation de habitude du labyrinthe chez
le rat blanc of Ps. XXII 1963 69-77
Pour réduire le rôle des différences individuelles on emploie
la méthode du dédoublement des portées chaque mère garde la
moitié de ses petits et re oit la moitié de ceux une autre mère
et réciproquement La mère est soumise pendant une certaine
période variable avec les groupes un régime restrictif au point
de vue des vitamines âge de semaines les jeunes sont entraînés
au labyrinthe il agit de sortir de eau ce moment tous sont
remis au régime alimentaire normal Toutes les mesures temps
essais erreurs donnent des résultats nettement inférieurs chez les
animaux privés de vitamines
425 MILLER et MILES Alcohol and removal
Of reward alcool et la suppression de la recompense of
Ps. XXI 1936 179-204
Dans un labyrinthe de forme spéciale où toutes les impasses
ont même direction que allée finale on compare des animaux qui
ont re une injection alcool un certain moment de apprentis
sage avec ceux qui ont re une simple injection eau salée Il
chez les premiers une augmentation énorme des erreurs un
retour aux comportements primitifs de apprentissage On obtien
drait le même résultat par la suppression de la récompense dans
un certain nombre épreuves Dans ce cas activité reparaît après
une interruption des expériences pendant un quart heure chez
les rats alcoolisés activité reparaît quand effet de alcool se
dissipe et même si ce moment ils ne sont pas récompensés
426 KRECH EWS KY Brain mechanisms and brightness
discrimination learning Les mécanismes cérébraux et apprentis-
ANN PSYCHOLOGIQUE XXXVII 354 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
sage de la discrimination de clartés of Ps.
1936 405-446
Toute lésion cérébrale quelle que soit sa localisation produit
chez le rat une inversion de la tendance naturelle préférer obscurité
la lumière Lashiey pas tenu compte de ce fait dans ses expé
riences sur la distinction du clair et de obscur autre part dans
ses expériences de labyrinthe il négligé le fait que la punition agit
comme stimulant de attention reproduit ses expériences en
comparant dans certains groupes le dressage au couloir clair ou
sombre avant et après opération et en employant ou non la puni
tion La lésion cérébrale diminue attention la vigilance elle
renverse la préférence naturelle et rend plus difficile apprentissag&
dirigé en sens contraire de cette préférence Les épreuves de rétention
donnent des résultats de même sens et encore plus nets que les
épreuves acquisition
427 REYNOLDS The disinhibiting effect of an electric-
shock upon the maze performance of the white rat effet de
dësinhibition un choc électrique sur la performance du rat blanc
dans le labyrinthe. of Ps. XXII 1936 187-197
Les rats sont abord dressés parcourir un long circuit avec
aller et retour dans une impasse la sortie de laquelle ils trouvent
une porte auparavant fermée qui mène directement au but Quand
plus tard cette porte est ouverte dès le début les rats prendront-ils
le chemin direct ou feront-ils le long circuit habituel
On note abord dans le dressage primitif la tendance des
animaux ne pas aller au fond de impasse pour les forcer
il faut ils ne trouvent la porte ouverte que ils ont accompli
tout le parcours
Une fois habitude prise si les rats re oivent un choc avant
arriver la porte ils font le court circuit sans doute le choc
agit-il comme désinhibiteur Si on reprend alors le dressage au
long circuit le rétablissement du choc produit une nouvelle désinhi-
bition et ainsi de suite
Ces expériences tendent prouver que la vue de la porte ouverte
dans expérience primitive peut agir comme désinhibiteur mais
que importe quelle impression forte ou intéressante peut produire
le même effet
428 MUENZINGER et NEWCOMB Motivation
learning Motivation dans apprentissage of
Ps. XXI 1936 95-104
La grille électrisée des appareils ordinaires est remplacée ici
par un intervalle franchir un saut Tantôt cet intervalle se
trouve avant le lieu du choix du chemin dans appareil en T)
tantôt il se trouve après dans un et autre des bras transversaux
dans ce cas animal après choix incorrect doit revenir sur
ses pas est-à-dire franchir en tout trois fois la lacune tandis il
ne la rencontre une fois dans le cas du choix correct apprentis
sage est aussi rapide que par la méthode du choc électrique comme COMPORTEMENT DES VERTEBRES 355
sanction etes fautes La lacune avant le choix pas effet sur
apprentissage
429 FIELDS Studies in concept formation Etudes
sur la formation des concepts of Ps. XXI 1936
131-136
Gomme complément des recherches antérieures cherché
combien de temps effet du dressage pouvait persister Trente et une
semaines après les tests primitifs le triangle était encore parfaitement
distingué avec une carte entièrement blanche les triangles blancs
pointant vers le haut avec des cercles et carrés de même surface
Mais la distinction des différentes positions des triangles avait été
oubliée de même que celle un cercle noir et un triangle noir
La discrimination semble meilleure dans appareil de choix multiple
où les rats doivent sauter un banc vers une des cartes visibles
avec appareil de choix simple
430 BUNCH et ROGERS The relationship between
transfer and the length of the interval separating the mastery
of the two problems La relation entre le transfert et la longueur
de intervalle qui sépare la maîtrise des deux problèmes
of Ps. XXI 1936 37-52
Des rats apprennent un labyrinthe puis un labyrinthe
3e groupe de contrôle apprend que La méthode est celle
de apperntissage massif trois épreuves correctes consé
cutives Dans le groupe est appris dès que est su dans les
groupes un intervalle de ou 14 jours est intercalé
apprentissage de est plus facile quand il été précédé de
celui de Le maximum de transfert lieu pour un intervalle
un jour puis pour celui de jours intervalle de 14 jours est
certains égards temps inférieur autres erreurs supérieur
apprentissage direct de préalable de peut être assimilé ici un appren
tissage incomplet de
431 GRAVES Interrelationships in performances in
the albino rat Corrélations de performances chez le rat albinos
of Ps. XXII 1936 179-186
On trouvé aucune corrélation significative entre des épreuves
telles que labyrinthe activité dans la cage révolution force des
tendances mesurées par la méthode obstruction temps de réac
tion etc auteur en pas découvert non plus bien il ait
opéré avec des groupes animaux issus la cinquième génération
de rats sélectionnés en sujets brillants et médiocres au moyen
épreuves de labyrinthe
432 SOL EVANS Flexibility of established habit La flexibilité
ïune habitude établie of gen Ps. XIV 1936 177-199
Dans 15 épreuves initiales sur 38 rats blancs ayant le choix
entre un chemin et un chemin plus long 29 rats ont toujours
suivi et servirent aux expériences suivantes On leur offrit un

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.