Démences et psychopathies d'origine organique. Encéphalites. Arrêts de développement - compte-rendu ; n°1 ; vol.38, pg 509-518

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1937 - Volume 38 - Numéro 1 - Pages 509-518
10 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1937
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins

f) Démences et psychopathies d'origine organique.
Encéphalites. Arrêts de développement
In: L'année psychologique. 1937 vol. 38. pp. 509-518.
Citer ce document / Cite this document :
f) Démences et psychopathies d'origine organique. Encéphalites. Arrêts de développement. In: L'année psychologique. 1937
vol. 38. pp. 509-518.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1937_num_38_1_5552PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQUE 509
aux tentatives de suicide deux puis de suicide individuel auxquelles
est livré le malade Bien abstinent depuis de longs mois il paraît
avoir agi dans un état onirisme dû sans doute des troubles
digestifs ou hépatiques survenus chez un ancien alcoolique
Démences et psychopathies origine organique
Encéphalites Arrêts de développement1
765 MARCHAND La démence senile sans athérome céré
bral Ses rapports avec la maladie Alzheimer et la maladie de
Pick Considérations sur les encéphaloses An Méd.-Ps. XV
95e an. 1937 689-735
En dehors de toute lésion de appareil circulatoire de toute
infection telle que la syphilis et intoxication par insuffisance hépato-
rénale il peut se développer une abiotrophie des cellules et des fibres
nerveuses avec aplatissement consécutif des circonvolutions céré
brales et élargissement des sillons La conséquence en est une démence
progressive qui évolue sans ictus Les premiers troubles qui appa
raissent peuvent être de nature diverse selon que les lésions degene
ratives intéressent davantage les zones de la mémoire amnésie de
fixation et évocation) celles du langage difficulté évocation
verbale et de compréhension) celles du mouvement ou de idéation
Le début de affection peut être aussi marqué par des réactions
anxieuses par du délire thème mélancolique hypocondriaque de
jalousie de persécution de préjudice de dépression
La maladie Alzheimer et celle de Pick ne sont que des formes
particulières de la démence senile début précoce et syndromes
prédominants dans la maladie Alzheimer troubles en rapport avec
le langage dysarthrie jargonaphasie paraphasie écholalie logo-
clonie apraxie idéo-motrice Dans la maladie de Pick syndrome
akinétique appauvrissement du langage troubles apraxiques cécité
psychique selon que le processus atrophique prédomine sur les lobes
frontaux les lobes pariétaux les lobes occipitaux
766 BELY et DELMOND Hyperostose frontale
interne démence lipomatose symétrique troubles infundibu-
laires An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 225-231
La démence pu en imposer pour une paralysie générale autant
plus que le malade est moitié syphilitique mais la sérologie était
négative Du diabète insipide ajoutait Enfin la radiographie
révélé une hyperostose frontale interne est-elle secondaire un
trouble de la fonction infundibulaire métabolisme de ou est-elle
au contraire la cause des troubles infundibulaires dont un effet fré
quent est obésité ou la lipomatose
767 VIE et VILLEMEZ Les démences vésaniques
Voir aussi les noe 208 278 510 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
Esquisse une nouvelle étape de leur démembrement An
Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 816-823
La notion de démence vésanique été successivement prise en
des sens différents et est vu attribuer des places variables dans le
cadre des affections mentales Il est impossible de maintenir son
unité tantôt il agit de déments précoces arrivés âge mûr ou
atteints de sclérose vasculaire tantôt de délires chroniques modifiés
par artériosclérose mais aussi ayant fait arriver une sorte
de normalisation atténuation des hallucinations accommodation au
milieu de asile tantôt états mentaux consécutifs aux accès
confusionnels mais pourtant différents de la manie chronique tantôt
enfin de démences consécutives la manie et la mélancolie
768 ANGLADE ROUGEAN et FR TET Paralysie
générale et psychose maniaque-dépressive An Méd.-Ps. XV
95e an. 1937 62-70
La paralysie générale peut évoluer sous la forme circulaire mais
on ne signale pas de cas où la psychose maniaque-dépressive ait versé
dans la Dans le cas ici présenté les accès de manie
et de mélancolie avaient précédé la syphilis Quand la paralysie géné
rale apparaît elle se traduit par un affaiblissement intellectuel ail
leurs léger mais paraît ne pas modifier le cours des accès maniaques-
dépressifs
769 DUJARDIN et VERMEYLEN Cas de paralytiques
généraux sérologie normale An Méd.-Ps. XV 95e an.
1937 253-260
Le syndrome de la paralysie générale peut évoluer tandis que les
réactions sérologiques sont complètement normales Il agit le plus
souvent de paralysies générales associées au tabès et évolution
lente Les supposent que infection syphilitique étant éteinte
il peut appartenir une quelconque agir sur des organes
déjà atteints pour en développer les lésions
770 DUJARDIN et VERMEYLEN Les troubles psy
chiques chez les paralytiques généraux sérologiquement guéris
An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 469-481
Ce que la pyrétothérapie réalise dans la paralysie générale peut
aussi survenir spontanément Avec la guérison sérologique évolution
des lésions est suspendue Mais elles ne laissent pas exister cepen
dant et le cerveau présente une vulnérabilité toute particulière qui se
révèle ensuite sous des influences exogènes ou endogènes plus ou
moins insignifiantes Alors apparaissent ces troubles mentaux allure
souvent schizophrénique qui ont été signalés après la guérison sérolo
gique de la paralysie générale Il est rare mais il arrive que la guérison
sérologique soit spontanée car évolution des lésions est habituelle
ment trop rapide Mais quand le cas observe en particulier lorsque
la paralysie générale se complique de tabès ce qui en ralentit habi
tude évolution les mêmes conséquences psychopathologiques
peuvent se produire et ont été constatées Ces faits autorisent hypo- PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQL 511
thèse suivant laquelle bien des affections mentales sans cause orga
nique actuellement apparente résulteraient de lésions sensibilisatrices
origine antérieure
771 VALLADE La leucoplasie buccale chez les paralytiques
généraux An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 638-641
Comme la paralysie générale la leucoplasie buccale est origine
parasyphilitique Entre les deux il concomitance fréquente La
leucoplasie du paralytique général est plutôt jugo-commissurale que
linguale Elle la forme un triangle base commissurale et sommet
tourné vers le fond de la bouche Sa surface est parcourue de fins
sillons
772 VIE et CAR Quelques précisions chronologiques sur le
début un délire hallucinatoire chez un paralytique général
impaludé An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 74-79
apparition chez les paralytiques généraux impaludés un délire
hallucinatoire est un fait déjà souvent signalé intérêt de ce cas
est la suite des étapes parcourues les hallucinations ont été précédées
par un délire invention et quand elles se sont installées le délire est
étendu rétrospectivement
773 POROT BARDENAï et SUTTER Paralysie générale
chez la mère et la fille Précession de la maladie chez enfant
An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 674-678
Les cas de paralysie générale familiale ne sont pas exceptionnels
est la précession de la paralysie générale chez enfant qui fait
intérêt de ce cas
774 LOO Sur un cas de paralysie générale juvénile
An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 448-451
Syphilis contractée 13 ans En dépit du traitement spécifique
la paralysie générale se déclare 17 ans 1/2 et progresse malgré
emploi de la pyrétothérapie du sulfarsénol du stovarsol Paralysie
flasque la suite une épidémie locale de névraxite Il semble être
agi un système nerveux particulièrement fragile
775 BRISSOT et MAILLEFER Deux paralysies géné
rales infantiles forme évolutive et forme massive An Méd.-
Ps. XV 95e an. 1937 780-787
Dans le cas de paralysie générale évolutive les symptômes de la
méningo-encéphalite sont apparus 12 ans et évolution de la
été ce elle est chez adulte Dans le cas de paralysie massive le
sujet présente de nombreux stigmates hérédo-syphilis de épilepsie
Son état arriération mentale subitement aggravé ressemble
idiotie
776 DELMOND LONGUET et ANGLADE Paralysie
générale infantile et neurosyphilis familiale
La paralysie générale de enfant exige pas nécessairement une
contamination personnelle Elle peut être une conséquence de hérédo- 512 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
syphilis Les stigmates habituels de h.-s peuvent faire défaut mais
évolution des systèmes nerveux est défectueuse dès le plus jeune
âge troubles psycho-moteurs et imbécillité
777 MARCHAND LONGUET et ANGLADE Para
lysie générale infantile Hémiplégie gauche avec contracture en
îlexion An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 240-243
Paralysie générale ayant évolué en deux poussées la Iré ans
était accompagnée hémiplégie gauche et avait laissé enfant dans
un état mental qui avait été diagnostiqué imbécillité hémiplégie
était considérablement améliorée 19 ans nouvelle poussée avec
réapparition de hémiplégie
778 ROGER et ALLIEZ Débilité mentale et paralysie
générale infanto-iuvénile propos un cas de paralysie générale
juvénile début épileptique chez hérédo-syphilitique
An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 687-693
La paralysie générale peut débuter par de épilepsie surtout chez
enfant et adolescent Mais épilepsie peut aussi précéder de loin la
paralysie générale il agit alors de paralysie générale ajoutant
épilepsie Il en est de même pour état mental affaiblissement
intellectuel peut être la conséquence de la méningo-encéphalite mais
il peut aussi avoir précédée
779 MARCHAND BRISSOT et P.DELSUC Evolution
progressive une paralysie générale infantile malgré un traitement
stovarsolique intense chez un hérédo-syphilitique traité dès la
naissance Considérations anatomo-pathologiques An Méd.-
Ps. XV 95e an. 1937 93-99
La paralysie générale infantile peut évoluer de fa on massive
aboutissant une démence totale idiotie acquise est le cas le
plus fréquent Elle peut aussi présenter une me évolutive la
mémoire et attention déclinant alors que les fonctions logiques sont
relativement conservées Dans le cas présent évolution démentielle
paraissant suspendue les ictus se sont multipliés Le stovarsol appliqué
très hautes doses été sans effet Au moment de la mort les lésions
nerveuses étaient en pleine évolution
780 MARCHAND LONGUET et ANGLADE Un Cas
de paralysie générale survenue ans 1/2 après le chancre
An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 243-246
Contrairement la syphilis cérébrale la paralysie générale est
rare dans les années qui suivent immédiatement le début de infection
781 MAGNUS PETERSEN Age incidence of demencia
paralytica La démence paralytique considérée suivant Vage
Am of P. XCIV sept 1937 309-310
La démence paralytique été diagnostiquée la suite examens
cliniques et sérologiques chez 155 individus du St Peter State Hospi
tal Willmar Minn. est-à-dire dans 68 de toutes les admissions PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQUE 513
exclu deux gar ons de 13 et de 17 ans chez lesquels affection
été congénitale et les symptômes atypiques
La plus jeune du groupe été une fille de 19 ans un des hommes
avait 70 ans et deux autres en avaient 73 Le plus grand nombre
étaient âgés entre 35 et 64 ans affection était presque quatre fois
plus fréquente chez les hommes que chez les femmes
782 CLAUDE BLINEA MASQ IN et Mlle BON
NARD Les polypeptides du sang et du liquide céphalo-rachidien
dans la paralysie générale Ene. XXXII 1937 1-14
Le taux des rachidiens est souvent augmenté dans la
paralysie générale indépendamment de toute polypeptidémie et de
toute insuffisance hépatique Il ne semble pas on puisse expliquer
Je fait uniquement par la leucocytolyse
impaludation le fait diminuer surtout dans les cas où il des
résultats cliniques favorables La courbe polypeptidorachique donc
une signification pronostique
783 BLINEA Déséquilibre psychique apparu trois ans
après un chancre traité Pyrexie prolongée antérieure la syphilis
An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 626-629
Chez un sujet allergisé par une autre infection paludisme
typhoïde etc. la syphilis peut développer un état de déséquilibre
psychique bien avant que apparaissent les symptômes propres la
paralysie générale
784 JELLIFFE Les concepts dynamiques et la crise
épileptique Ene. XXXII 1937 15-25
Les conditions biochimiques ou neurologiques de la crise épilep
tique ne sauraient suffire expliquer elle dépend aussi de la sphère
symbolique de la vie psychique Il faut envisager simultanément les
trois étages homeokinesis inhibition refoulement La crise épileptique
est un mode de comportement dont il serait utile de chercher les
antécédents dans certains comportements de la série animale
785 RADOVICI SCHACHTER et KISILEV
épilepsie réflexe Ene. XXXII 1937 26 suppose une excitabilité pathologique de certaines
régions corticales ou même des régions sous-corticales Mais elle
aussi pour conditions des excitations périphériques qui peuvent être
ordre chimique intoxication ou endogènes activité endocri
nienne) des irritations infectieuses pleuro-pulmonaires gastriques)
des incitations sensorielles souvent liées un état pathologique des
organes sensoriels ou de leurs voies afférentes
786 CRITCHLEY Musicogenic epilepsy Epilepsie musica
sene Brain LX 1937 14-27
Relation succincte de 11 cas dans lesquels des attaques épilep-
tiques se trouvaient déclenchées par une audition musicale les
observations déjà publiées portant le nombre total de cas connus
ANN PSyCHOLOGIQUB 33 514 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
une vingtaine avec début tardif après 25 ans dans 11 cas sur 16 où
âge de début était connu)
Là nature des attaques du simple vertige et de absence la crise
de haut mal est très variable Le facteur efficace paraît être un état
émotionnel suscité par audition musicale
787 MARCHAND Mme GAULTIER et STORA
Epilepsie que post-traumatique associée un syndrome
amnésie continue An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937
776-779
Les crises psychiques sont plutôt rares dans épilepsie trauma-
tique Dans le cas présent apparition de crises convulsives 10 ans
après la blessure de hémisphère cérébral droit par une balle Six ans
plus tard crise excitation avec confusion mentale Puis les crises
convulsives sont remplacées par des crises consistant invariablement
en hallucination auditive injure qui déclanche un accès de folie
furieuse
788 PICARD Pleurs de sang au début de accès épileptique
An Méd.-Ps. XV 95e an 1937 824-828
Chez un homme blessé par balle dans la région occipitale et sujet
depuis des crises épileptiques fréquentes une de ses crises été
précédée par une hémorragie caronculaire qui lui coulé sur la face
sous forme de larmes sanglantes Quelque temps après est survenu
une epistaxis
789 LENNOX The campaign against epilepsy La
campagne contre Vépilepsie Am of P. XCIV 1937 251-
262
Il aux tats-Unis un demi-million environ épileptiques
nombre peu près égal celui des diabétiques et des tuberculeux
état aigu Un dixième environ ou 40.000 sont placés dans des
institutions spéciales et ils coûtent peu près 18 millions de dollars
par an Ce petit nombre hospitalisés et le plus grand nombre en
cure libre représentent un problème économique et social considé
rable Aussi lance-t-il un appel la société une part aux méde
cins autre part pour entreprendre une lutte acharnée contre ce
fléau Le premier pas été fait par la création un périodique spécia
Epilepsia
790 WILSON The care of extramural patients with major
convulsions Soins donnés aux malades non hospitalisés et ayant des
crises de convulsions majeures Am of P. sept 1937
293-301
Sur 350 malades 126 ont été suivis la clinique psychiatrique de
Université de Virginia un cinq ans 13 malades sont morts et
16 internés dont avec le diagnostic de démence précoce 97 malades
vivent dans leur famille dont 73 sont capables de gagner leur vie
côté un traitement médicamenteux psychothérapeutique ou
une intervention chirurgicale dans deux cas) on visé une adapta
tion sociale étude de ces cas montré que les epilepsies idio- PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQUE 515
pathiques que auteur appelle convulsions origine inconnue
sont les plus améliorables ces cas ont fourni le plus grand pour
centage adaptés la vie sociale En deuxième lieu le traitement
phénobarbiturique et le régime cétogénique ont amélioré les malades
en question
791 TUSQUES et CH FEUILLET Troubles psychiques et
choree de Huntington An Med.-Ps. XV 95e an. 1937
109-114
Les signes de choree ont été précédés de troubles mentaux qui
pouvaient en imposer pour de la schizophrénie et qui se sont trans
formés au moment où sont apparus les troubles moteurs La malade
est devenue plus accessible et seules ont persisté des manifestations
partielles de démence attention et mémoire
792 COURBON et STORA Adénolipomatose diffuse
insuffisance polyglandulaire et démence An Med.-Ps. XV
95e an. 1937 426-433
adénolipomatose accompagne de troubles mentaux qui ont
souvent que peu retenu attention mais qui semblent constants
Une cause unique abiotrophique paraît être origine des deux
séries de troubles
793 LEROY Tumeurs cérébrales multiples et troubles
mentaux de et de Ps. 37e an. mai 1937 292-
298
Les signes mentaux principaux sont abord un état de somno
lence marqué un état brumeux de esprit un ralentissement de
idéation Ces signes font ensuite place des manifestations psycho-
pathiques et de la confusion mentale
Il paru auteur que les allegations de état mental et des
fonctions psychiques dans les cas de tumeurs cérébrales multiples
dépendaient plus de importance des altérations diffuses du reten
tissement sur ensemble de organisation cérébrale que des atteintes
localisées ou de hypertension intracranienne
794 VAN GEHUCHTEN Le mécanisme de la mort dans
certains cas de tumeur cérébrale Ene. XXXII 1937
113-127
La mort peut être la suite une intervention chirurgicale ou
même une simple ventriculographie dans les cas de tumeurs tempo
rales Le mécanisme paraît être le suivant engagement de la tumeur
dans la fosse cérébrale postérieure compression des pédoncules et
de la protubérance ablation de la tumeur peut ne pas diminuer la
compression loin de là en raison de dème cérébral postopératoire
La détermine excitation des vaso-moteurs avec stase
érythrodiapédèse foyers hémorragiques la confluence des foyers
hémorragiques amenant la mort
795 MARCHAND et DEMAY Psychose presenile et 516 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
artériosclérose cérébrale forme mentale An Méd.-Ps. XV
95e an. 1937 646-651 peut ne se traduire abord que par
des syndromes mentaux sans signes de lésions organiques longue
échéance peuvent ensuite apparaître affaiblissement intellectuel
puis des symptômes tels que troubles du langage qui indiquent exis
tence de lésions en foyer Il agit une seule et même évolution
pathologique et les syndromes involution senile ou de psychose
presenile ne sont en réalité que la première étape de athérome
cérébral
796 POROT et AR ENAT Psycho-encéphalite poussées
successives caractérisée par des accidents convulsifs suivis de
boufîées délirantes An Méd.-Ps. XV 95e an. 21937 669-
674
Encéphalite épidémique survenue quelques semaines après ac
couchement et évoluant sous forme accès successifs débutant cha
cun par une crise épileptique et se poursuivant par de onirisme
des hallucinations visuelles des bouffées paranoides Le hoquet le
trismus la diplopie les myoclonies la titubation la dysarthrie la
sialorrhée confirment le diagnostic encéphalite épidémique
797 CIAMPI La perversion moral post-encefalitica en
los ni os La perversion morale post-encéphalitique chez les
enfants Psi Crim. II 10 1937 389-408
est en 1926 avec son collègue Ameghino auteur qui
enseigne la neuropsychiatrie infantile Université de Buenos-
Aires décrit le syndrome désigné comme atrophie éthique post
encéphalique auquel il consacré cette communication la Société
argentine de Criminologie passant en revue tous les aspects de cette
importante question
Il rappelle en particulier existence de trois phases distinctes
une phase initiale excitation psychique et indiscipline avec
persistance de quelques symptômes encéphalitiques une seconde
caractérisée par des troubles de caractère inquiétude irritabilité
avec crises de colère cruauté érotisme mensonge etc enfin dans
la troisième phase les instincts sont déchaînés avec violences ten
dances au viol prostitution etc
est atteinte pathologique des lobes frontaux que auteur
attribue le développement de la perversion post-encéphalitique mais
il est plus si pessimiste au début au sujet des possibilités de
rééducation et de traitement
798 DORER Veranslerungen der psychischen Struktur
durch Encephalitis epidemica Modifications de la structure
psychique par encéphalite épidémique ges Ps. XCVIII
1-2 1937 1-32
encéphalite épidémique paraît être plus fréquente chez homme
que chez la femme
Les pourcentages établis sur ensemble des malades des Hôpitaux PSYCHOLOGIE PATHOLOGIQUE 517
psychiatriques de Université de Berlin sont 091 hommes
071 femmes La différence 020 dépasse plus de trois fois
erreur probable sur la dispersion 0057
La période de la puberté celle qui la précède immédiatement
ainsi que âge mûr paraissent être les plus défavorables la défense
contre encéphalite épidémique La fréquence minima de cette
maladie observe après la puberté au cours des années où équilibre
psycho-corporel de homme est le plus stable La courbe de cette chez les filles dont la puberté commence généralement avant
celle des gar ons monte un peu plus tôt que la courbe relative ces
derniers partir de 31 ans les hommes paraissent être deux fois plus
susceptibles encéphalite épidémique que les femmes
Quant influence des conditions professionnelles la métallurgie
paraît être la profession la plus défavorable agriculture la plus
favorable pour la résistance cette maladie
799 MARCHAND et DEMAY Syndrome Parkinsonien
encéphalitique chez une syphilitique Considérations anatomo-
pathologiques An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 89-92
18 ans après infection surviennent insidieusement
des signes de parkinsonisme crises oculogyres céphalées) troubles
cénesthésiques idées hypochondriaques cachexie et mort ans plus
tard 48 ans Réactions négatives du sang et du liquide céphalo-
rachidien Lésions importantes des lobes frontaux destruction
peu près totale du locus niger sans neurophagie ni prolifération
névroglique
800 AUBR état mental des Parkinsoniens In-80
de 156 pages Paris J.-B Baillière 1937
Dans cet intéressant travail dont une partie paru dans le
tome 37 de Année Psychologique expose tout ensemble de ses
recherches expérimentales au point de vue du profil psycholo
gique des processus associatifs et psychomoteurs et des réactions
émotionnelles
Les fonctions les plus touchées dans le parkinsonisme sont at
tention le courant de pensée affectivité élémentaire la volonté
Mais ces modifications psychologiques se ramèneraient toutes
selon A. une atteinte fondamentale celle de emotivi té élémen
taire la viscosité mentale la persévération la stagnation idéatoire
le blocage tiendraient essentiellement la difficulté de remuer
affectivement le parkinsonien
801 JAKOBSEN Un cas solitaire idiotie amaurotique
juvénile familiale de Spielmeyer-Stock Ene. XXXII 1937
266-272
Cette affection diffère de idiotie amaurotique infantile de Tay et
de Sachs Dans le cas présent évolution diffère quelque peu de celle
décrite par Sjögren bien il ait pas autre diagnostic possible
que celui idiotie amaurotique juvénile familiale les lésions oculaires
ont été constatées que ans 1/2 après le début de affection qui

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.