Économie, société et politique aux deux derniers siècles de la République romaine - article ; n°5 ; vol.35, pg 895-911

De
Annales. Économies, Sociétés, Civilisations - Année 1980 - Volume 35 - Numéro 5 - Pages 895-911
What was the equestrian order The meaning of this term is now well-established thanks in particular in France to the work ofC Nicolet The precise manner in which he delimits the social content of this ordo does away with older interpretations which essentially boiled down to unwarranted confusion of knights with businessmen But the question remains open for the way in which past errors have been rectified is itself not neutral it implies more or less explicitly depending on the author primitivist conception of Roman society in the last two centuries of the Republic one whose specificity is thus concealed In my view it is necessary to make this specificity clear on the contrary and we can advance number of hypotheses flowing from one observation the orders by now completely at odds with the new social realities constitute blind alley for historians wishing to study the problems ofthat age To regard them as type of social organization apart from classes endowed with their own perfectly autonomous mechanisms ultimately makes the profound conflicts which marked the end of the Republic incomprehensible the roots of these conflicts in fact lay in the social structure world in the throes of far-reaching change
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1980
Lecture(s) : 58
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins

Yvon Thébert
Économie, société et politique aux deux derniers siècles de la
République romaine
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 35e année, N. 5, 1980. pp. 895-911.
Abstract
What was the equestrian order The meaning of this term is now well-established thanks in particular in France to the work ofC
Nicolet The precise manner in which he delimits the social content of this ordo does away with older interpretations which
essentially boiled down to unwarranted confusion of knights with businessmen But the question remains open for the way in
which past errors have been rectified is itself not neutral it implies more or less explicitly depending on the author primitivist
conception of Roman society in the last two centuries of the Republic one whose specificity is thus concealed In my view it is
necessary to make this specificity clear on the contrary and we can advance number of hypotheses flowing from one observation
the orders by now completely at odds with the new social realities constitute blind alley for historians wishing to study the
problems ofthat age To regard them as type of social organization apart from classes endowed with their own perfectly
autonomous mechanisms ultimately makes the profound conflicts which marked the end of the Republic incomprehensible the
roots of these conflicts in fact lay in the social structure world in the throes of far-reaching change
Citer ce document / Cite this document :
Thébert Yvon. Économie, société et politique aux deux derniers siècles de la République romaine. In: Annales. Économies,
Sociétés, Civilisations. 35e année, N. 5, 1980. pp. 895-911.
doi : 10.3406/ahess.1980.282677
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1980_num_35_5_282677CONOMIE SOCI ET POLITIQUE
AUX DEUX DERNIERS SI CLES DE LA PUBLIQUE ROMAINE
Récemment deux études de Nicolet1 ont nouveau attiré attention sur un des
apports les plus importants de sa thèse la nature réelle de ordre équestre et les
conséquences qui en découlent quant interprétation de la vie politique Roine durant la
période qui étend de la deuxième guerre punique la fin de la République La démarche
de Nicolet est ailleurs pas isolée Brunt en particulier avait émis des idées
comparables et dans un article rendant compte de la thèse du premier il soulignait au-
delà de quelques divergences sur des points secondaires la similitude de leur analyse
Dans les deux cas un des points essentiels de leur démarche est appréhension de la
réalité sociale de ordre équestre et la réfutation un schéma expliquant la vie politique
des deux derniers siècles de la République par une opposition entre un ordre sénatorial
représentant une aristocratie foncière et un ordre équestre correspondant émergence
une classe hommes affaires4
apport des recherches récentes
est-ce que ordre équestre
Nous ne croyons pas trahir la pensée de Nicolet en résumant ainsi les principaux
points de sa démarche du moins ceux qui concernent ce problème précis mais vaste
il touche interprétation de toute une période de histoire romaine
les ordres sénatorial et équestre présentent initialement une certaine unité des critères
moraux et financiers distinguent leurs membres du reste des citoyens et les sénateurs ne
sont en fait que des chevaliers qui ont géré des magistratures Cependant dans la pratique
aspect viager de la fonction de sénateur son hérédité de fait et le statut juridique qui la
caractérise comprenant des honneurs qui rejaillissent sur toute la famille mais aussi des
restrictions dont les plus connues concernent activité économique impliquent existence
un groupe social sénatorial une véritable classe sociale je dirais plutôt une catégorie
sociale originalisée par son rapport au politique et au sein de laquelle le pouvoir se
transmet comme un capital
ce groupe social sénatorial est ailleurs très hiérarchisé et cette réalité se manifeste
officiellement dans le protocole de assemblée La coupure principale est celle qui passe
entre la nobilitas au sens restreint oligarchique pris ce mot au lendemain de la
895 SOCI ROMAINE LA
seconde guerre punique et le reste des sénateurs ce sont les whiles élite de quelques
familles qui accaparent le consulat ce sont eux qui possèdent des fortunes
extraordinaires alors que les autres membres de ordre sénatorial disposent de ressources
dont le montant ne les distingue pas des membres de ordre équestre Le rapport au
politique reste ailleurs déterminant une part la puissance politique des nobiles est en
fait la base de accumulation de richesses exceptionnelles autre part la gestion des
hautes magistratures par chaque génération est indispensable la famille risquant sinon de
sombrer dans oubli
parallèlement on assiste la mise en place un groupe social équestre Les liens entre
ordre sénatorial et ordre équestre restent importants le premier recrutant largement
dans le second Cependant la fin du ne siècle avant notre ère ces deux ordres sont
juridiquement séparés Surtout certains chevaliers renoncent alors au prestige du cursus
honorum et se spécialisent en divergeant de ordre sénatorial est en particulier le choix
une minorité qui représente ailleurs une des élites de ordre équestre le groupe des
juges
dès lors apparaissent deux groupes sociaux bien originalisés même si les liens entre
eux restent essentiels il importe pour tenter de comprendre leur attitude politique
analyser le support économique de leur richesse
Sur ce point Nicolet réfute image un ordre sénatorial propriétaire foncier
opposant un ordre équestre orienté vers le commerce et en général des activités de
type capitaliste Les membres des deux ordres appartiennent une même classe de
grands propriétaires fonciers
Certes des lois confinent le milieu sénatorial dans les revenus fonciers et interdisent sa
transformation en oligarchie marchande si la loi peut être tournée en particulier en ayant
recours des hommes de paille des précautions sont nécessaires et ces activités par la
force des choses ne peuvent que rester secondaires mais on constate que ce phénomène
joue également en ce qui concerne les chevaliers aucun de ceux qui nous sont connus
est qualifié de mercator La dignitas des implique en fait une attitude identique
celle qui découle du statut juridique des sénateurs
Certes des chevaliers ont des activités financières importantes mais ils ne représentent
un faible pourcentage de leur ordre et de toute fa on les sénateurs ne répugnent pas
ces pratiques en sous-main
Certes les publica dont les sénateurs sont exclus sont au contraire un domaine où
exerce activité des chevaliers tel point que on peut se demander si tat exigeait
pas cette qualité des principaux actionnaires des sociétés de publicains mais il faut
souligner que on ne peut assimiler chevaliers et publicains une fois de plus on doit
constater que ce est une minorité de chevaliers qui prend part ces opérations
Surtout des conflits peuvent éventuellement naître entre chevaliers et sénateurs conflits
entre publicains et gouverneurs de province gouverneurs et juges des tribunaux
compétents en matière financière qui sont désormais le plus souvent des chevaliers
provinciaux faisant appel devant le Sénat contre des publicains mais ces conflits ne sont
que des divergences au sein une même classe Les deux ordres sont en fait
sociologiquement très liés et constituent un même groupe dirigeant démographiquement
très étroit La base essentielle de sa fortune est la terre et sa cohésion est assurée par le
passage constant de ses membres de ordre équestre ordre sénatorial
Une problématique incomplète
Le problème de fond est ainsi bien posé les milieux qui ont un poids politique dans la
Rome de la fin de la République appartiennent-ils une seule et même classe sociale au
896 THEBERT CONOMIE ET SOCI
sein de laquelle peuvent éventuellement se produire certaines divergences ou
proviennent-ils de classes sociales différentes liées par des intérêts communs mais entre
lesquelles peuvent cependant apparaître des coupures capables de rendre compte de
certaines réalités de la vie politique romaine
Il faut dire tout de suite que les nouvelles analyses et en particulier celle de Nicolet
fondée sur des études prosopographiques permettent éliminer la fausse perspective
assimilant les chevaliers une classe hommes affaires Mais cette fa on analyser la
société romaine est entièrement centrée sur la notion ordre est-à-dire finalement sur
image en grande partie idéologique que la société romaine se donne elle-même Cette
remarque ne signifie pas que ordre soit une réalité dépourvue de toute efficacité dans la
société romaine elle signifie seulement il ne peut agir de la seule réalité les analyses
de la société romaine ne peuvent être interrompues ce niveau Ce sont en effet trois
problèmes qui semblent en suspens
le problème de ascension ou non de ce que nous appellerons par commodité un
groupe social hommes affaires dont les activités et les niveaux de richesse sont
certainement très divers mais qui ont en commun le fait de devoir essentiel de leurs
revenus une autre source que la terre en tenir la grille des ordres pour souligner
constamment que de tels personnages ne sont une minorité au sein de ordre équestre
ne résoud pas la question qui se pose en fait au niveau de la structure de classes de la
société romaine
le problème des bases sociales des ordres sénatorial et équestre ne nous semble pas non
plus résolu par le recours la statistique Une telle démarche qui valorise exclusivement la
domination dans les deux ordres un même groupe foncier risque de masquer une autre
réalité éclatement de ces au niveau de leur composition sociale est-à-dire le
décalage croissant dans le cadre de extension de Empire entre image juridique de la
société romaine et ses réalités de classe
le problème de la nature exacte de économie italienne des deux derniers siècles de la
République et plus précisément de articulation existant entre les différents types
activités économiques Les analyses de Nicolet et celles parallèles de toute une école
anglo-saxonne reposent en effet sur la conception une économie antique ignorant les
mutations profondes et au sein de laquelle la domination de agriculture ne laisse une
place très restreinte aux autres secteurs Cette appréciation se double de idée selon
laquelle les considérations économiques ne jouent au mieux un rôle très secondaire au
plan politique
esprit général de ces analyses se caractérise par une réaction contre les
anachronismes attribués parfois avec raison certains chercheurs accusés de projeter
dans le passé des concepts modernes Cette réaction semble avoir dépassé son but et
aboutit sur certains points une conception dans laquelle le souci de reconnaître la
spécificité du passé finit par masquer les réalités sociales derrière les représentations
idéologiques
Le problème fondamental est donc image que on doit se faire de histoire
économique du Bassin méditerranéen et plus particulièrement de Italie Ces dernières
années plusieurs études conduites en particulier par des chercheurs italiens se sont
attachées prendre en compte apport spécifique de archéologie Elles débouchent sur
une réfutation de la conception primitiviste une économie antique ignorant toute
évolution importante toute rupture et imaginant que de époque archaïque au grand
essor des villes médiévales la situation économique serait homogène et exclurait tout
897 SOCI ROMAINE LA
développement notable du niveau des forces productives De cette réfutation resulte
affirmation ïune périodisation de économie antique en ce qui concerne Italie des
deux derniers siècles avant notre ère son économie apparaît caractérisée par la
domination un mode de production esclavagiste correspondant une accumulation sans
précédent de forces productives dans la péninsule Cette profonde mutation implique un
nouveau type organisation du travail qui introduit une hiérarchie beaucoup plus
complexe entre les différentes formes de production coexistantes la campagne côté de
la petite propriété dont la ruine prodigieusement accélérée est cependant fort inégale
selon les régions côté des domaines exploités en métayage ou en fermage la production
esclavagiste se développe sous les formes différentes du latifundium système extensif et
de la villa système intensif la ville mais aussi dans les campagnes côte du petit
artisanat se développe le système de la manufacture lequel constitue un moment
important de la différenciation économique entre la ville et la campagne et de affirmation
de autonomie du travail non agricole par rapport au travail agricole Cette manufacture
essentiellement orientée vers la production objets en céramique ou de matériaux de
construction fonctionne comme la villa véritable manufacture de produits agricoles elle
permet de séparer de fa on accrue les moyens de production des travailleurs esclaves pour
la plupart et obtenir de ces derniers regroupés en grand nombre sous emprise un
même capital la production objets en série et en grande quantité
Tout ceci est évidemment inséparable un développement important des activités
commerciales ampleur des marchés concernés par des produits agricoles comme le vin
ou non agricoles comme la céramique campanienne et aretine atteste le lien indissoluble
qui existe entre la présence de débouchés et le développement de la production italienne
Ces deux phénomènes sont simultanés ils se conditionnent mutuellement et il est clair
ils sont liés une forte poussée expansionniste de Rome importance prise par la
production de valeurs échanges est même démontrée par la circulation de marchandises
usage courant phénomène dont la réalité fut longtemps niée
Ce qui nous intéresse ici ce sont les conséquences sociales une telle mutation
économique or il est certain que bien des problèmes restent encore en suspens Est-ce le
capital marchand qui pénètre la sphère de la production en particulier les manufactures
urbaines Est-ce le producteur qui assure la commercialisation Ou plutôt a-t-il
séparation de ces activités Sur ces questions traditionnelles et fondamentales on en est
encore souvent réduit des hypothèses apparaît cependant possible de dégager quelques
idées directrices On notera abord que évolution concerne tous les secteurs
économiques elle est la même dans agriculture et dans la production objets Cet
isomorphisme est illustré par les fouilles épaves qui montrent association des
exportations de denrées et de céramique cette dernière se trouvant ailleurs en position
subordonnée par rapport aux premières et par la superposition des cartes de distribution
des produits agricoles et non agricoles exportés Les propriétaires fonciers détenteurs de la
principale source de richesse sont logiquement les mieux placés pour participer essor
des productions non spécifiquement agricoles Mais une telle remarque générale aussi
juste soit-elle ne suffit pas évolution économique profondément diversifié les
manières exploiter la terre et le terme de grand propriétaire foncier est devenu trop
imprécis chaque type exploitation propriété traditionnelle latifundium villa
correspond la quête un marché de nature et ampleur différentes Il apparaît donc pas
suffisant de souligner intérêt direct que peuvent prendre les propriétaires fonciers aux
activités commerciales et manufacturières il faudrait encore essayer de préciser quels sont
les propriétaires fonciers intéressés et cela autant plus que la nature même des
installations nécessaires et la rationalisation des coûts de revient nécessitant une
production en grande quantité impliquent une certaine division du travail et excluent
une majorité de propriétaires occupe de la fabrication objets même aussi
898 TH BERT CONOMIE ET SOCI
indispensables la vie agricole que les amphores Une réponse précise cette question est
actuellement impossible mais certaines données établissent un lien privilégié entre
exploitation agricole esclavagiste intensive orientée vers exportation de denrées de prix
et les intérêts manufacturiers et commerciaux Ce est en effet pas un hasard si les régions
où domine le système de la villa est-à-dire essentiellement Italie centrale tyrrhénienne
sont également celles où sont implantées les principales manufactures de produits
fabriqués identité des modes de production et des marchés visés laisse deviner les liens
existant au niveau des investissements Il apparaît bien peu probable dans les conditions
économiques de époque que le dynamisme qui impulse ces activités selon un schéma
tout fait comparable puisse être entièrement le fait de deux groupes sociaux distincts
Mais ce serait affadir banaliser la profonde nouveauté économique que connaît Italie de
la fin de la République que de se contenter de decrii ces liens sous la forme un contrôle
des activités manufacturières et commerciales par les grands propriétaires fonciers quelle
que soit la fa on dont effectue ce contrôle La réalité est probablement plus précise cet
intérêt pour des activités en pleine expansion est essentiellement le fait de certains
propriétaires fonciers ceux dont les villae représentent le système dominant de
agriculture italienne La conclusion essentielle pour notre propos est de faire apparaître
les différenciations qui opèrent au sein du groupe des propriétaires fonciers dont
homogénéité relative ne peut avoir survécu aux profondes transformations survenues
dans économie
Par ailleurs la fa on dont fonctionne le capital marchand et financier est pas
entièrement résolue par cette analyse il est certain une partie des personnes qui se
définissent avant tout comme des propriétaires fonciers est puissamment intéressée aux
affaires commerciales et financières un certain nombre de données peuvent être réunies
qui concourent montrer ampleur atteinte par ces dernières et surtout leur autonomie
relative
archéologie apporte quelques éléments de réflexion On constate en effet en Italie au
ne siècle avant notre ère une multiplication des villas de loisir les aristocraties locales
imitant une mode lancée par Rome 10 De plus aux deux premiers siècles avant notre ère
sont construits en Italie centrale toute une série de monuments publics grandioses
appartenant ce il est désormais convenu appeler juste titre architecture
hellénistique du Latium il suffit de rappeler le gigantesque ensemble de eneste
hui bien daté des dernières décennies du ne siècle et donc financé par
aristocratie une ville moyenne au territoire limité puisque ce monument est construit
avant installation de la colonie romaine et que le vieux concept architecture
syllanienne ne peut plus en rendre compte Dans ces conditions où proviennent les
fonds nécessaires sinon de la conduite affaires rendues possibles par extension de
Empire ainsi que attestent en particulier les inscriptions de Délos
Il est en fait difficile apprécier ampleur des bénéfices tirés de exploitation
proprement économique des provinces mais outre archéologie certains indices laissent
penser ils pouvaient être considérables Ciceron ne parle-t-il pas de mercatores et de
marchands esclaves plus riches que Scipion Emilien 12
Revenons plus précisément aux chevaliers il est bien attesté un certain nombre
entre eux étaient des nego nr res 13 ce qui pose un problème de vocabulaire Une
définition restrictive oppose negotiator mercator et réserve le premier de ces termes
époque républicaine ceux qui font commerce de argent14 Il apparaîtrait dés lors que
ces fameux chevaliers negotiatores ne toucheraient au commerce que de manière tout
fait accessoire et que en fait leurs activités essentiellement financières sinon même
usurières se distingueraient fort peu de pratiques que le milieu sénatorial connaît bien
Une définition aussi limitative du terme de negotiator apparaît en fait très difficilement
conciliable avec les sources dont nous disposons 15 Des témoignages précis attestent la
899 SOCI ROMAINE LA
part prise par les iiegotiatores dans les activités commerciales Il suffit ici de rappeler le
passage du Bellùm Jugurthinum dans lequel Salluste se montre quelque peu précis sur
leurs occupations II avait. une ville numide nommée Vaga était le marche le plus
important de tout le royaume aussi un grand nombre de nationaux italiens avaient
établi la fois leurs résidences et leurs comptoirs Le consul. établit une garnison. car
tout portait croire que le grand nombre de trafiquants jrequentiam negot iato rum
faciliterait le ravitaillement futur de armée. 16
De même il est difficile de penser que ces deux termes marquent une différence
échelle dans les activités 17 la puissance atteinte par certains mercaîores exclut de
confiner ces derniers dans un commerce ampleur limitée Peut-être faudrait-il orienter
dans une autre direction et se contenter attribuer au terme de mercator une précision
plus grande il désignerait le marchand proprement dit alors que le terme de negotiator
couvrirait des activités plus diverses les affaires englobant usure et les activités
financières ou commerciales Quoi il en soit ce qui nous intéresse ici est de mettre en
évidence le fait que les chevaliers negotiaîores ne sauraient être cantonnés pour essentiel
dans des activités financières ou usuraires même si aucun entre eux est jamais qualifié
de mercator
Il est également nécessaire ajouter que ces activités commerciales et financières ne
sont pas toujours coupées de la production proprement dite Il apparaît que dans certains
cas celle-ci est investie ou contrôlée par le capital marchand ou financier Diodore de
Sicile mentionne des marchands qui achètent du fer dans île Elbe et le font travailler
Pouzzoles par de nombreux ouvriers forgerons ls Le cas des publica est particulièrement
significatif de ces liens Lorsque les publicains prennent ferme des impôts il agit
essentiellement une opération financière En revanche ils prennent en charge des
travaux publics des fournitures aux armées ou exploitation de mines on sort de ce
domaine limité et on imagine mal dans la pratique comment ces activités pourraient se
résumer une simple manipulation de fonds objet même de certaines fermes implique
sous une forme ou sous une autre la prise en considération des problèmes de transport et
de production 19
Il apparaît ainsi que la véritable révolution économique que connaît Italie aux deux
premiers siècles avant notre ère concerne globalement agriculture et les autres secteurs
économiques Elle se caractérise par importance croissante de la production de valeurs
échange ce qui se traduit par deux mouvements complémentaires une part
orientation croissante vers la commercialisation des produits agricoles sous impulsion
une partie du capital foncier qui investit dans le commerce et dans artisanat
manufacturier autre part affirmation croissante une autonomie du capital marchand
et financier qui contrôle lui-même une partie de la production Que origine plus ou moins
lointaine de ce capital soit la terre altère pas le principe de cette autonomie relative il est
évident cette époque le surproduit agricole est directement ou indirectement la source
principale accumulation primitive de capital-argent une partie importante des
bénéfices soit réinvestie dans la terre est tout aussi évident le fait est imposé par les
conditions économiques et en particulier par la logique même du capital marchand qui est
conduit limiter sa propre accumulation sous peine de ruiner une de ses sources
principales de profit en multipliant la concurrence Cette nécessité interne explique dans
une large mesure le personnage du negotiator commer ant usurier financier et
propriétaire foncier 11 en reste pas moins que ces hommes affaires constituent un
milieu qui se distingue clairement des propriétaires fonciers abord parce que la source
essentielle de leurs revenus leur activité économique dominante pourrait-on dire est pas
foncière Ensuite parce que leur mode de vie directement modelé par cette réalité avère
complètement différent de celui des propriétaires fonciers et incompatible avec celui des
sénateurs En effet beaucoup de ces negotiaîores compris les chevaliers qui sont des
900 TH BERT CONOMIE ET SOCI
negotiatores résident dans les provinces où ils sont groupés dans des associations des
conventus de citoyens Il ne agit pas de groupes numériquement négligeables comme le
montre pour nous en tenir ce texte le Bellùm Jugurthinum de Salluste Cirta ils sont
assez nombreux pour sauver Adherbal de la défaite définitive en préservant la ville contre
Jugurtha XXI Vaga ils sont en grand nombre XLVII frequentici) tout comme
LJtique LXIV magna multitudo Ce genre de vie professionnelle permet de saisir un
groupe social qui englobe parmi ses membres les plus eminents des chevaliers et qui se
distingue clairement des sénateurs et de la majorité de ordre équestre
Les coupures au sein des milieux dirigeants
II semble donc difficile de ne pas tenir compte de cette différence profonde pour
laquelle nous voudrions avancer hypothèse il agit une de classes ne peut évidemment se manifester que une manière conditionnée par les
spécificités de la société italienne de cette époque En particulier il faut tenir compte du fait
que le poids économique de la terre et aussi sa fonction idéologique le prestige elle
procure altèrent autonomie des autres branches de économie De plus appartenance
des chevaliers affairistes un ordre est pas sans conséquence comme montré avec
précision Nicolet les liens entre les chevaliers lancés dans les affaires et les autres
membres des ordres équestre et sénatorial restent très forts Certains de leurs enfants de
leurs parents et parfois eux-mêmes sur le tard se lancent dans la course aux
magistratures Il donc une différence importante entre les chevaliers affairistes et le
reste du monde des affaires et leurs proches conservent dans une certaine
mesure le choix entre leur activité économique spécifique et un retour la traditionnelle
carrière des honneurs Il ensuit aussi que la scène politique donne une image déformée
décalée de la réalité sociale dans une cité hiérarchisée comme Rome les chevaliers
affairistes sont les mieux placés pour faire entendre leur voix et se trouvent ainsi érigés de
fait en porte-parole de tout un groupe social qui les déborde largement et ils ne
représentent que fort imparfaitement Pour toutes ces raisons il ne faut donc pas attendre
trouver affirmation nette de positions politiques systématiquement originales Le poids
de ce monde des affaires et en particulier de son élite équestre ne doit pas pour autant être
sous-estime il ne peut réellement apprécier en le repla ant dans le cadre de la
profonde mutation économique dont il est un aspect et en restituant les coupures
essentielles qui caractérisent des milieux dirigeants beaucoup moins homogènes ils
apparaissent travers certaines recherches
ordre équestre constitue ainsi une construction juridique de plus en plus coupée des
réalites sociales Certains de ses membres se spécialisent dans la justice ou les affaires deux
options qui sont souvent intimement liées 20 tandis que la majorité vit de ses revenus
fonciers et occupe de vie politique locale sorte de propédeutique ordre sénatorial Il
agit en fait un ordre aux fondements socio-économiques éclatés ce qui rend compte de
la remarque de Brunt qui soutient contre Nicolet que ordre des chevaliers est
inorganisé et manque esprit de corps 21 Cet éclatement de ordre équestre est clairement
enregistré dans les textes dans son manuel de tactique électorale Quintus Ciceron
distingue soigneusement la majorité de ordre équestre des publicains et des juges 22
Parallèlement ordre sénatorial connaît au moins une grande coupure interne sur
laquelle Nicolet insiste sans nous semble-t-il en tirer toutes les conséquences
politiques est celle qui passe entre la nobilitas au sens restreint du terme cette élite
richissime qui accapare les plus hautes magistratures et la masse des sénateurs La
nobilitas est un groupe plus que tout autre défini par ses rapports au politique Comme le
901 SOCI ROMAINE LA
souligne Nicolet son énorme fortune foncière est due sa puissance politique et non
un simple phénomène économique de concentration Surtout son rapport la terre est
pas simplement celui de grands propriétaires La puissance foncière est avant tout un
argument politique Domitius Ahenobarbus pour reprendre un exemple bien connu
distribue une partie de ses propriétés ses soldats et parallèlement lève les équipages de sa
flotte parmi ses esclaves et ses fermiers La nobilitas attend de la terre elle produise des
hommes des clients au moins autant que des revenus fonciers Face la majorité des
sénateurs grands propriétaires tirant de leurs domaines les revenus le prestige et le temps
libre nécessaires une spécialisation dans la politique qui en retour renforce leur
prospérité la nobilitas constitue un groupe où le rapport fini par inverser est
activité politique qui prime et les rapports la terre eux-mêmes sont avant tout des
rapports politiques Il apparaît donc difficile de considérer ensemble de ordre sénatorial
comme une classe politique homogène laquelle exercice de imperium fournit des
profits immenses 24 cela est pleinement vrai que pour la nobilitas la majorité de ordre
sénatorial reste essentiellement une classe de propriétaires fonciers la gloire militaire
avec tous les avantages politiques et financiers elle seule procure les gros profits issus
de la victoire ou de la gestion des provinces sont accaparés par la minorité qui gère les plus
hautes magistratures Ce décalage croissant entre les ordres et les réalités socio-
économiques voue échec les analyses qui tentent appréhender la société romaine de la
fin de la République travers une grille fondée sur les premiers Si la démarche de
Nicolet cherchant déterminer la nature sociale de ordre équestre est pleinement
justifiée la démarche inverse consistant classer les données socio-économiques dont
nous disposons en fonction de appartenance des personnes considérées tel ou tel ordre
aboutit une impasse car elle revient additionner des éléments qui ne sont pas
identiques On trouvera toujours un sénateur ou un chevalier se livrant telle ou telle
activité justement parce que ce terme cessé inclure une place précise dans le système de
production sociale Accoler aux ordres des notations concernant la vie économique ne se
justifie que si on une claire conscience il agit de deux réalités désormais
hétérogènes
Les cercles dirigeants romains apparaissent ainsi scindés en trois groupes chevaliers
affairistes nobilitas et majorité des ordres sénatorial et équestre Les deux premiers ont un
intérêt évident une expansion de Empire qui étend le champ de leurs activités cette
expansion procure la gloire militaire et les bénéfices qui en découlent multiplie les publica
et est une nécessité pour le capital marchand dont la reproduction élargie suppose une
dilatation des marchés 25 Cette communauté intérêt est aussi renforcée par le fait que
seuls les nobiles débordent assez par leur puissance les cadres juridiques mentaux et
géographiques de la cité pour se lancer dans des activités financières comparables quant
leur ampleur celles des affairistes En revanche la position de la majorité des
propriétaires fonciers sénateurs ou chevaliers est différente ils peuvent attendre de la
conquête des esclaves meilleur prix de nouvelles terres et des marchés mais outre que
ces motivations économiques ne peuvent avoir pour eux une importance aussi vitale que
pour les groupes précédents le processus une conquête dont ils perdraient le strict
contrôle nourrit un risque considérable ascension du général vainqueur qui est devenue
un de leurs cauchemars politiques Plus précisément on ne peut exclure existence un
lien entre le type exploitation agricole et la position politique envers le rythme
expansion de Empire De fait les propriétaires intéressés par les marchés lointains
est-à-dire les propriétaires des villae qui représentent le secteur agricole dont la
production est la plus commercialisée ne sont-ils pas également les plus intéressés une
expansion dynamique Notre connaissance des structures foncières italiennes est encore
bien trop incertaine pour dépasser le stade de la simple hypothèse en ce qui concerne une
relation entre une position impérialiste et en dernière analyse les rapports entretenus avec
902 THEBERT CONOMIE ET SOCI
le mode de production esclavagiste On notera cependant avec intérêt les directions dans
lesquelles engagent certaines recherches et par exemple le rapprochement qui pu être
établi titre hypothèse de travail entre les Sestii grande famille en étroite relation avec
les plus illustres des nobiles les amphores portant la marque SES et la villa de Settefinestre
située dans la région de Cosa où sont produites ces amphores qui ont connu une très large
distribution 26
On constate ainsi un certain nombre de groupes sociaux se trouvent avoir des
intérêts communs une expansion dynamique archéologie nous fournit précisément un
précieux indice sur les rapports qui ont pu exister entre les milieux marchands et la
nobilitas Le temple rond du forum boarium en effet été objet de récentes études qui ont
démontré il agit un temple Hercule construit la fin du ne siècle Ce monument en
marbre est une tholos périptère sur krepis de plan parfaitement grec si bien on pu
hypothétiquement attribuer Hermodoros de Salamine Il faut le rattacher tout un
ensemble de constructions des abords du circus flaminius financées par la nobilitas et
caractérisées par leur pur hellénisme 27 Ce lien est autant plus net que la statue de culte
était oeuvre de Scopas sculpteur néo-attique travaillant Rome la fin du ne siècle et au
début du Ier siècle avant notre ère qui orna aussi nombre de temples circo aminio Ce
qui est très intéressant est que le monument été élevé par un mercator romain Ce fait
constitue un nouvel indice de la richesse laquelle pouvaient atteindre non seulement des
publicains mais aussi des marchands Surtout il projette un précieux éclairage sur les
rapports existant entre la nobilitas et ces milieux marchands en effet étant donné les
stricts rapports de clientèle régissant les relations entre les artistes grecs présents Rome et
leurs commanditaires habituels les membres de la nobilitas les premiers auraient pu
travailler pour un mercator sans approbation des seconds
Pour rester dans le domaine de art il est intéressant de noter que les plus riches de ces
marchands ont su imprimer des oeuvres un style qui manifeste la fois autonomie de
leur groupe social et sa puissance partir du ne siècle avant notre ère aristocratie
hellénise rapidement ses propres représentations le portrait républicain réaliste cède la
place des uvres plus psychologiques dans lesquelles exercent des influences
hellénistiques baroques versant volontiers dans le pathétique influences relayées par un
courant classique qui affirme progressivement pour triompher sous Auguste En
revanche la classe des grands marchands commande des sculptures qui portent la marque
de ses goûts les mêmes artistes souvent grecs qui travaillent pour aristocratie créent
pour eux des uvres où affirme le maintien une interprétation réaliste des visages
alors abandonnée par aristocratie interprétation qui satisfait un désir affirmation
individuelle justifiée par leur ascension sociale Parallèlement ces marchands empruntent
le vocabulaire grec de exaltation de héroïsation et on débouche ainsi sur des uvres
un violent éclectisme illustre la statue de Délos sans doute de la fin du ne siècle dite
du Pseudo-athlète sur un corps nu héroïsé est posé le portrait réaliste aux oreilles
décollées du marchand Le milieu des affaires affirme son autonomie dans originalité de
ses rapports hellénisme 28
activité politique des membres de la nobilitas prend inévitablement la forme âpres
conflits internes puisque la réussite totale de un entre eux signifie aussi la fin des
espérances des autres dans cette optique un Sylla incarne la fois la réalisation des rêves
de puissance des nobiles et obstacle leur propre ascension De plus hétérogénéité des
milieux affaires les luttes de clans stimulées par la concurrence acharnée dont les
magistratures sont objet les solidarités internes aux ordres ou plus profondément la
communauté intérêts de tous ces possédants face aux autres couches de la population
peuvent masquer ou dévier le jeu des coupures internes aux cercles dirigeants Il semble
cependant difficile de ne pas lire certains événements politiques leur lumière
La scène politique apparaît en effet essentiellement caractérisée par un conflit dont un
903

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.