Électrencéphalogrammes. Manifestations électriques des centres nerveux. - compte-rendu ; n°1 ; vol.39, pg 346-361

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1938 - Volume 39 - Numéro 1 - Pages 346-361
16 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 1938
Lecture(s) : 25
Nombre de pages : 17
Voir plus Voir moins

g) Électrencéphalogrammes. Manifestations électriques des
centres nerveux.
In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 346-361.
Citer ce document / Cite this document :
g) Électrencéphalogrammes. Manifestations électriques des centres nerveux. In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 346-
361.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1938_num_39_1_5650346 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
un usage constant du même membre dans cette opération chez
chaque sujet En autres termes le rat se montre ici droitier ou
gaucher ce qui est compatible avec une préférence pour autre côté
dans autres types action Si on fait alors subir aux animaux des
lésions cérébrales on trouve que celles qui sont localisées dans la
région frontale du côté opposé suppriment usage préférentiel de ce
membre il peut alors établir une habitude de se servir du membre
symétrique Des lésions étendues de la zone occipitale ou latérale
produisent des perturbations qui ressemblent plutôt de amnésie
mais influent que sur usage préférentiel un membre
186 STONE Effects of cortical destruction on reproductive
behavior and maze learning in albino rats Effets des destructions
corticales sur le comportement sexuel et sur apprentissage du
labyrinthe chez les rats albinos of Ps. XXVI 1938
217-236
Un certain nombre de femelles ont subi des lésions cérébrales
expérimentales importance variable On observe leur comportement
dans deux fonctions une part la fonction maternelle construction
du nid soins donnés aux jeunes rassemblement des jeunes dispersés
reconstruction du nid détruit protection contre un courant air par
un déplacement des jeunes et du nid etc. autre part apprentis
sage un labyrinthe de type assez simple La seconde fonction est
un réactif beaucoup plus sensible que la première des destructions
corticales de 10 suffisent pour diminuer efficience dans appren
tissage ce est avec des lésions environ 30 que la fonction
maternelle commence être atteinte dans sa qualité elle se montre
elle-même plus sensible que les fonctions physiologiques de pla-
centation gestation et parturition
lectrencéphalo gramme
Manifestations électriques des centres nerveux
187 BERTRAND DELAY et JACQUELINE GUILLAIN
électroencéphalogramme normal et pathologique In-80
de 293 pages Paris Masson 1939
Cette monographie publiée rapidement de manière assurer
une mise au point sans retard un ensemble déjà très considérable
de travaux variés rendra grand service Elle est destinée vieillir
rapidement car les sujets actualité en pleine évolution ne compor
tent pas exposé définitif mais elle constituera une pierre étape
et pour le-moment elle est la seule qui puisse être consultée
On doit être justement reconnaissant aux auteurs avoir fait
ce très gros travail de mise au point en sachant il ne pouvait avoir
un caractère tout provisoire
Très bien édité le livre comporte la reproduction de nombreux
graphiques personnels obtenus par les auteurs la Salpêtrière dans
le laboratoire qui été outillé par la Fondation Rockfeller et il
appuie sur une bibliographie très complète de près de 400 travaux
Après un exposé assez détaillé des méthodes techniques enre- LECTRENCEPHALOGRAMME 347
gistrement sont envisagés du point de vue normal et du point de vue
pathologique les caractères généraux de électroencéphalogramme
les modifications qui accompagnent les activités sensorielles motrices
et psychiques
La valeur localisatrice au point de vue surtout du siège de
lésions corticales est spécialement discutée
Les apports dus aux recherches expérimentales sur les animaux
en particulier par la méthode de Bremer sont objet un chapitre
qui précède un exposé relatif importante question des processus
automatisme et de synchronisation
188 CASSER Electrical signs of biological activity
Signes électriques de activité biologique of applied
Physics IX 1938 88-96
propos un symposium rapprochant biologistes et physiciens
fait un exposé limité clair et concret illustré de nombreux
exemples relatif aux manifestations électriques activité dans les
tissus vivants et particulièrement dans les fibres nerveuses en
insistant surtout sur les potentiels consécutifs
189 FESSARD Signes électriques de activité cérébrale
chez homme Paris Médical avril 1938 Extrait 12 pages
Revue générale succincte et précise La nature des manifestations
électriques recueillies est déterminée comme représentant des poten
tiels action des neurones en activité et décelant les activités récep-
trices associatives et incito-motrices activité rythmique spontanée
des structures nerveuses se révèle tout particulièrement dans les
centres cérébraux avec une tendance la synchronisation
Après quelques données sur la technique étude retrace les
caractères de électrencéphalogramme normal au repos sous in
fluence de divers facteurs physico-chimiques ou psychiques et sous
action des diverses stimulations sensorielles
Les différences individuelles au point de vue des caractéris
tiques biotypologiques et surtout les modifications origine
pathologique sont enfin passées en revue
190 KREEZER The electro-encephalogram and its use in
psychology électrencéphalo gramme et son emploi en psychologie)
Am of Ps. LI 1938 737-759
présente une revue excellente et très complète de la question
Après avoir indiqué les différentes procédés enregistrement il
arrête assez longuement sur les mécanismes physiologiques de
G. est-à-dire sur origine des rythmes corticaux orga
nisation de activité des cellules corticales influence des facteurs
physico-chimiques la stimulation sensorielle et la structure cellu
laire Mais le sujet principal du travail est le rapport entre les phé
nomènes physiologiques de base et les différentes activités psychiques
complexes
On trouvera les résultats de recherches électrencéphalographi-
ques différents niveaux activité psychique état de veille de
sommeil et les états intermédiaires de conscience En outre une 348 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
importante série de travaux intéresse influence du facteur âge
chronologique et âge intellectuel et aux différences individuelles
un moment donné une attention spéciale fut accordée par un
grand nombre de chercheurs expression électrencéphalographique
des phénomènes psychiques en rapport avec les facteurs biologiques
tels que le métabolisme basai la température le sexe les facteurs
génétiques et héréditaires ex des jumeaux)
De ensemble de ces recherches il ne ressort vrai dire que
peu de résultats positifs Le seul domaine où des résultats signifi
catifs aient été obtenus est celui de la psychopathologie surtout
dans les cas épilepsie où la valeur pathognomique et diagnostique
de est révélée particulièrement féconde
191 LIBERSON Les données récentes de électrencé-
phalographie chez homme Une revue générale Biot. VI
98-135
Cette étude ne concerne que électrencéphalogramme occipital
normal mais elle est complète et donne une grande bibliographie
de la question
Illustrée de 20 figures et graphiques elle donne bien les résultats
très importan ts dej acquis par cette méthode
192 BERGER Ueber das Elektrenkephalogramm des
Menschen XIV Sur électrencéphalo gramme de Homme XIV)
Ar und CVIII 1938 407-431
En utilisant simultanément un galvanomètre corde et un oscillo
graphe qui entraîne pas les déformations dues inertie du premier
appareil confirme chez un épileptique grandes attaques la
disparition des ondes alpha et la présence ondes rapides de type bêta
pendant inconscience qui suit la crise et le retour des ondes alpha
avec la reprise de conscience dérivation fronto-occipitale)
Les ondes delta très lentes des auteurs lui paraissent toujours
être que des ondes alpha ralenties
Chez un schizophrène entre deux crises convulsives consécutives
une injection intraveineuse de cardiazol se montrent aussi des
ondes bêta rapides et amples la place des ondes alpha
Quelques faits relatifs des enregistrements au cours une-
démence paralytique et quelques discussions de travaux récents au
cours desquelles H.B maintient son point de vue complètent cette
14e contribution de auteur
193 BERGER Das Elektrenkephalogramm des Menschen
électrencéphalo gramme de Uhomme Extrait de Nova Acta
Leopoldina VI 38 1938 173-309
Ce livre résume ensemble des recherches de Berger dans le
domaine de électrencéphalographie pathologique De forts beaux
enregistrements illustrent chacun des cas
donne également un exposé de ses théories sur les méca
nismes de ces phénomènes complexes Il conclut après les expé
riences de thermo-coagulation de Dusser de Barenne et McCulloch
que le rythme relativement lent se produit dans les couches LECTKENCEPHALOGRAMME 349
plus profondes du cortex et les ondes dans les parties superficielles
Il admet autre part ubiquité origine des ondes tandis que
les ondes seraient simplement expression du métabolisme des
éléments nerveux
On trouve aussi la discussion des théories des autres auteurs
comme Rohracher Gemelli Adrian etc
194 GRASS et FR GIBBS Fourier transform of
the Electrencephalogram Transformation par analyse de Fourier
de électrencéphalo gramme of Neuroph. 1938 521-
526
Description une méthode permettant de réaliser automatique
ment analyse de Fourier pour des courbes électrencéphalo-
grammes avec un intégrateur mécanique-électrique et figuration
de quelques résultats sur 300 analyses ainsi pratiquées donnant
amplitude en fonction de la fréquence des composantes fournies
par cette analyse avec amplitude maxima pour des fréquences
de et de 10 par seconde Les schemes ainsi obtenus fourniraient
des caractéristiques très lisibles
195 DROHOCK Hirnelektrische Studien Periodisierung
und Automatismus der Grosshirnrinde Recherches électricité
cérébrale Périodisation et automatisme de écorce des hémis
phères Klinische Wochenschrift XVI 1937 132
Periodisierung und Automatismus in der Elektroverhalten des
Grosshirnrinde et automatisme dans le comportement
électrique de écorce des hémisphères Pf A. CCXL 1938
171-182 De électroproduction de écorce cérébrale en
polonais Warszawskie Czasopismo Lekarskie XV 11 1938
206-209 Les manifestations électriques spontanées du cer
veau état de veille XXIX 1938 893-895
état de veille chez le lapin les ondes électriques sont irrégu
lières apériodiques de fréquence et amplitude variables stade
arythmique La régularisation se produit dans la narcose un
certain stade de périodisation dans le travail de écorce puis en
narcose profonde la forme la plus primitive activité de écorce
se manifeste sous forme ondes simples amplitude égale stade
automatisme dédifférencié)
Mais dans la variabilité initiale il se manifeste un retour de
phases identiques en un cycle caractéristique qui témoigne de
existence de structures primitives unités fonctionnelles intérieur
un champ architectonique homogène et différenciables seulement
par activité électrique les structures intervenant par groupes
tour de rôle
existence de ces variations de phases par enregistrement de
area striata et de area praecentralis du lapin éveillé rend suspecte
selon D. attribution la stimulation de certains effets observés
196 DROHOCKI électrospectrographie du cerveau
DROHOGKI et ZADVIGA DROHOCKA électro- 350 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
corticogramme pendant établissement de la narcose uréthane
CXXIX 1938 889-894 et 895-898 DRO-
HOCKI cho électrique dans écorce cérébrale en polonais)
Polska Gazeta Lekarska XVII 1938 12
En employant des filtres successifs ne laissant passer que des
bandes de fréquences de par seconde dans une même région
corticale on peut dissocier les rythmes des ondes électriques pro
duites dans cette région on voit ainsi certains rythmes apparaître
périodiquement par explosions rapides et brèves ce qui est rattaché
au déclenchement rythmique de électroproduction de groupes de
cellules corticales manifestations spécifiques amplitude et fré
quence constantes activité ne serait donc pas continue
Dans la narcose uréthane comme avec autres anesthésiques
la régularisation se produit sous forme de périodisation différenciée
puis automatisation avec ralentissement précédant une suppres
sion totale ou un processus graduel de dédifférenciation
Quand il similitude de réponses état de veille dans deux
régions aires striée et précentrale du lapin) cela résulte exception
nellement un processus écho électrique tenant probable
ment existence en des régions différentes unités structurales
semblables
effet de la narcose serait inhiber les groupes fonctionnels les
plus différenciés ne laissant en activité que les éléments structuraux
primitifs semblables communs toutes les régions encéphaliques
197 DROHOCKI HirnelektrischesEchophänomen Phé
nomène écho dans électrencéphalo gramme Pf A. CC XL
1938 183-190
La similitude des ondes de différents champs corticaux qui se
produit certains moments parfois dans des champs non contigus
est présentée comme phénomène écho
La tendance écho se développe dans la narcose chez les rats et
les lapins affectant tout le cortex dans la narcose profonde inter
prète ces faits par là coexistence côté de structures corticales diffé
renciées une structure profonde uniforme répondant seule dans la
narcose
198 BREMER Effets de la déafférentation complète une
région de écorce cérébrale sur son activité électrique comparée
CXXVII 1938 355-359
Après section bulbaire haute chez le chat et ablation un hémis
phère les potentiels recueillis dans aire striée de hémisphère
restant manifestent une activité spontanée qui persiste seule
affaiblie après la section des radiations optiques sous-corticales qui
abolit les réactions visuelles du cortex on des trains ondes
séparés par des pauses de plusieurs secondes ondes dont amplitude
est considérablement accrue par strychninisation de écorce
Il paraît avoir un tonus cortical entretenu par les influx affé
rents une déafférentation incomplète paraît avoir un effet favorable
par augmentation amplitude des ondes en protégeant contre des ENCEPHALOGRAMME 351 ELECT
perturbations ayant une action désynchronisante mais isolement
complet diminue activité
199 BREMER Parenté des diverses ondes électriques de
Pecoree cérébrale CXXVIII 1938 544-549
La variabilité en amplitude et fréquence des ondes tiendrait
action de deux facteurs indépendants un correspondant au degré
excitation du cortex nombre éléments actifs et fréquence des
pulsations individuelles de ceux-ci) autre au taux de synchronisa
tion des pulsations élémentaires
La déafférentation complète diminue le degré excitation la
strychninisation corticale augmente la synchronisation où un
accroissement amplitude sans variation de fréquence)
Le masquage ou arrêt des ondes strychniques par une stimulation
sonore continue dans le cortex acoustique tiendrait impossibilité
une action de synchronisation quand tous les neurones travaillent
leur fréquence maxima
200 BREMER Ondes électriques de écorce cérébrale et
influx nerveux corticituges CXXVIII 1938 550-554
Sur encéphale isolé du chat on recueille encéphalogramme en
même temps on inscrit les variations de tonus de orbiculaire
palpebrai Pas de relations observées des ondes avec les variations
toniques en revanche quand il se produit un clignement spontané
ou réflexe une onde corticale ample accompagne
201 ROHRACHER Experimentelle und theoretische
Untersuchungen über die gehirnelektrischen Vorgänge Recher
ches experimentales et théoriques sur les processus électriques céré
braux Commentationes II 1938 225-273 avec
18 planches)
Exposé général des données recueillies par auteur et de ses
conceptions théoriques qui ont déjà fait objet de plusieurs
publications
après lui les ondes alpha qui peuvent être recueillies dans des
centres infra-corticaux et même extra-cérébraux résultent dans
un état de passivité un synchronisme général des oscillations
de potentiel de nombreuses cellules oscillations qui représenteraient
un simple phénomène nutritif un processus métabolique
202 ROHRACHER Weitere Untersuchungen über die Kur
venform cerebraler Potentialschwankungen Recherches nouvelles
sur la forme des variations de potentiel cérébrales Pf A. CCXL
1938 191-196
auteur procède de nouvelles analyses harmoniques des ondes
alpha provenant un eeg humain une exceptionnelle régularité
La forme en est presque parfaitement sinusoïdale 35 pour le
premier harmonique) auteur hésite pas en déduire un
phénomène périodique simple qui aurait rien voir avec activité 352 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
psychique siège dans certaines cellules centrales fonctionnant en
parfait synchronisme
203 KORNM LLER et SCH DER Zur Elektro
denanordnung bei der Registrierungen bioelektrischer Poten
tialschwankungen der Hirnrinde Sur Organisation des
électrodes pour les enregistrements des vndes de potentiel bioélec
triques dans écorce cérébrale of Neuroph. 1938
287-300
Sur écorce du lapin les courbes de dérivation unipolaire se
montrent indépendantes de la position de électrode indifférente
Les courbes de dérivation bipolaire sont égales la différence des
courbes unipolaires obtenues aux points de dérivation bipolaires
Même des crampes électriques dans une zone placée entre les
deux électrodes de dérivation apparaissent pas
204 LIND EY Foci activity of the alpha rhythm
the human electro-encephalogram Foyers activité du rythme
dans électro-encéphalogramme humain of exp Ps. XXIII
1938 159-171
Adrian et Matthews localisent les ondes dans écorce occipitale
tandis que Berger admet elles prennent naissance dans toute
écorce employé deux méthodes enregistrement une
qui est celle Adrian et Yamagiwa deux amplificateurs recueillent
les ondes au moyen de trois électrodes dont une est commune aux
deux appareils dans autre chaque appareil est indépendant et
possède une paire électrodes mobiles cette deuxième méthode
paraît plus appropriée la localisation des foyers le renversement
des phases dans les deux tracés indique que le foyer se trouve entre
les deux paires électrodes La comparaison des tracés pour diverses
positions des dans des plans horizontaux et verticaux
ariables indiquerait la présence de quatre foyers différents ondes
deux sont dans la zone occipitale un troisième dans la partie anté
rieure de la zone pariétale un quatrième dans la région temporale
ces deux derniers sont moins bien localisés que les premiers Le
blocage des ondes peut avoir lieu dans un des foyers et non dans
autre elles peuvent présenter de un autre des différences de
forme et de grandeur et de légères différences de fréquence Ces
foyers sont peut-être en rapport avec la projection thalamo-corticale
qui exerce un contrôle sur le rythme de activité spontanée de
écorce.
205 TRAVIS et EGAN Conditioning of the electrical
response ot the cortex Conditionnement de la réponse électrique
du cortex of exp Ps. XXII 1928 524-531
Des expériences préalables ont montré que tandis que excitation
lumineuse chez un sujet placé dans obscurité interrompt dans
99 des cas les trains ondes excitation auditive ne accom
pagne de cet effet que dans 11 des cas On cherché alors
obtenir le conditionnement de effet cérébral par le son en associant
celui-ci la lumière la seconde suivant le premier un intervalle PHALOGRAMME 353 ELECTRENC
moyen de 055 sec On obtient ainsi des réactions au son dans 35 des
cas et un progrès marqué avec la répétition de la double stimulation
au contraire le son non confirmé par la lumière perd rapidement
efficacité acquise La réaction conditionnelle cérébrale été égale
ment étudiée au point de vue de la latence et de la persévération
après la disparition du stimulus ces valeurs sont plus grandes pour
le son après avant le conditionnement
206 HOOMIS NEWTON HARVEY et HOBART
Distribution of disturbance-patterns in the human electroence
phalogram with special reference to sleep Distribution des
perturbations dans électrencéphalo gramme humain spécialement
en rapport avec le sommeil of Neurophysiol. 1938
413-430
Les auteurs décrivent abord la technique élaborée ils ont
utilisée pour enregistrer simultanément chez homme normal ou
endormi six électrencéphalogrammes recueillis par le procédé mono
polaire électrode neutre étant sur apophyse mastoïde enre
gistreur permettait de prendre des tracés encre pendant plusieurs
heures Le but de la présente recherche était surtout étudier la
distribution des perturbations produites dans eeg par différents
stimuli en particulier au cours du sommeil
Lorsque le sujet est éveillé toute cause extérieure capable de
modifier le rythme alpha agit peu près simultanément et de la
même fa on sur toutes les régions qui présentent ce rythme au
moment de la stimulation Pendant le sommeil une perturbation
stimulus auditif amène soit un retour des ondes alpha soit la
production de grandes ondes la fréquence de par seconde soit
de grandes déviations isolées nommées ondes avec de légères
différences ces modifications apparaissent dans toutes les zones
de dérivation Ainsi en ce qui concerne les variations induites par
des perturbations extérieures on peut dire que le cortex réagit
dans son ensemble particulièrement au cours des phases profondes
du sommeil
207 SUGAR et GERARD Anoxia and brain poten
tials Anoxie et potentiels cérébraux of Neuroph.
1938 558-572
Par occlusion temporaire une carotide chez le chat après liga
ture des autres vaisseaux on obtient la disparition de activité
électrique après un temps variable 10-12 secondes pour le cervelet
14-15 pour écorce cérébrale 28-33 pour le noyau ventrolatéral du
thalamus minutes dans un faisceau spinal
La récupération après rétablissement de la circulation se fait en
6-8 secondes pour le thalamus 17 19 pour le cortex cérébral
23-25 pour le cervelet est-à-dire que ordre est inverse pour la
récupération
anémie agit surtout par la suppression oxygène hypo
glycémie hâtant toutefois abolition activité)
Il une phase de fréquence accrue et souvent amplitude au
cours de anoxie avec synchronisation dans des régions séparées
ANN PSYCHOLOGIQUE XXXIX 23 354 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
Fait intéressant les influx optiques continuent atteindre
le corps genouillé alors que les potentiels évoqués dans le cortex ont
disparu
On constate une disparition et une réapparition simultanées dan&
le corps genouillé des rythmes spontanés et des potentiels provoqués
par les stimulations visuelles
208 RUBIN et FREEMAN The influence of cyanide
brain potentials in man influence du cyanure sur les potentiels
cérébraux chez Uhomme of Neuroph. 1938 527-
532
Chez 19 schizophrènes recevant des injections de cyanure de
sodium les enregistrements des électrencéphalogrammes ont montré
un accroissement amplitude et une régularisation des rythmes
Chez un narcoleptique et un catatonique il est apparu des ondes
lentes par seconde) amples et régulières
209 RUBIN et COHEN The electroencephalogram
in bromide intoxication électroencéphalogramme dans l7 intoxica
tion bromurée Ar of N. XL 1938 922-927
Les auteurs pensent que les modifications de électrencéphalo-
gramme pourraient permettre de déceler les intoxications dues au
bromure De fait ils ont vérifié dans un cas où était produite une
telle intoxication avec 596 mgr par 100 cc de sang un abaissement
notable de la fréquence des ondes alpha 83 par sec. qui revinrent
au rythme normal 109 par sec.) dès que la teneur en bromure du
sang abaissa 367 mgr par 100 cc
210 MORUZZI Action de hypoglycémie insulinique sur
activité électrique spontanée et provoquée de écorce céré
brale Action du fluorure de sodium et du bleu de méthylène
sur activité. B.B. CXXVIII 1938 1181-1184 et GXXIX
884-889
Chez le chat et le lapin injection insuline entraînant une hypo
glycémie qui prive les centres nerveux de leur aliment essentiel
on observe abord un ralentissement des ondes qui deviennent très
amples mV au rythme de par seconde) puis un
silence électrique précédant les convulsions activité normale
est rétablie par injection de glucose mais non par celle de aciate de
soude Les réactions de aire acoustique du chat des stimuli
sonores brefs sont beaucoup moins atteintes par hypoglycémie que-
activité spontanée
Le fluorure de Na en injection carotidienne exerce une action
dépressive profonde sur activité électrique de écorce du chat
encéphale isolé peut-être par inhibition de la glycolyse cellulaire
la réponse aux stimuli sonores est que fort peu diminuée en revan
che et devient dès lors plus évidente
Le bleu de méthylène en injection intraveineuse dose hyper-
thermisante provoque une augmentation marquée de amplitude
et de la fréquence des ondes ainsi que des réponses onde primaire et

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.