Étude de l'électrencéphalogramme humain dans un cas d'intoxication mescalinique - article ; n°1 ; vol.37, pg 94-119

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1936 - Volume 37 - Numéro 1 - Pages 94-119
26 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 1936
Lecture(s) : 42
Nombre de pages : 27
Voir plus Voir moins

A. Chweitzer
E. Geblewicz
W. Liberson
V. Étude de l'électrencéphalogramme humain dans un cas
d'intoxication mescalinique
In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 94-119.
Citer ce document / Cite this document :
Chweitzer A., Geblewicz E., Liberson W. V. Étude de l'électrencéphalogramme humain dans un cas d'intoxication mescalinique.
In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 94-119.
doi : 10.3406/psy.1936.5381
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1936_num_37_1_5381du Laboratoire de Physiologie du Travail Travail
du Conservatoire National des Arts et Métiers
et du Laboratoire de Physiologie des Sensations du Collège de France
TUDE DE CTRENC PHALOGRAMME HUMAIN
DANS UN CAS DINTOXICATION MESCAUNIQUE
Par CHWEITZER GEBLEWICZ et LIBERSON
INTRODUCTION
Dans une note préliminaire 5) nous avons communiqué
quelques résultats essentiels une étude concernant action de
la mescaline sur les ondes rythme de Berger recueillies sur la
région occipitale de homme par la méthode transcranienne
Nous avons pu donner dans cette note ni la description
détaillée des phénomènes subjectifs éprouvés par le sujet
ni le compte rendu des examens électrencéphaloscopiques
ni les documents objectifs que nous avons réunis au cours de
cette étude Par la présente publication nous nous proposons
de combler ces lacunes
Rappelons auparavant la position générale du problème
est Berger que revient le mérite avoir découvert
sur la surface du crâne la présence des variations de potentiel
se produisant sur un rythme caractéristique environ 10 par
seconde chez des sujets se trouvant au repos mental et sen
soriel complet après Adrian et Matthews et Adrian et
Yamagiwa origine de ces ondes se confond avec un
foyer dont ils ont pu préciser la projection sur la région
occipitale du crâne autre part ces auteurs ont mis en évi
dence action prépondérante des excitations visuelles sur
électrencéphalogramme humain enregistré par dérivation
occipitale ces excitations auraient une action désynchroni
sante sur activité électrique spontanée des écorce céré
brale action qui se traduit par une diminution de am
plitude ou une suppression complète des ondes De cet
ensemble de faits Adrian et Matthews ont conclu que origine CHWEITZER GEBLEWICZ ETC LSCTRENC PHALOGRAMME 95
des ondes susceptibles être enregistrées sur la surface du
crâne se trouve au voisinage de la zone visuelle de écorce
cérébrale
Bien il soit possible de mettre en évidence par la
méthode transcranienne chez un certain nombre de sujets
des régions cérébrales génératrices des ondes autres que
écorce occipitale et bien que pour certaines dérivations
efficacité de excitation visuelle soit moins marquée que pour
certaines autres Laugier et Liberson 15) les faits observés
par Adrian et Matthews gardent tout leur intérêt électren-
céphalogramme occipital est tout particulièrement sensible
aux excitations visuelles
Dès lors il était intéressant étudier action de la mesca
line sur électrencéphalogramme occipital On sait en
effet que cet alcaloïde entraîne une dose convenable la
production de phénomènes visuels qui ont attiré depuis un
certain temps attention des psychologues
La mescaline est un alcaloïde qui se trouve état naturel
dans un petit cactus Anhalonium Lewinii connu sous le nom
de peyotl Cette plante était et peut-être est encore utilisée
dans des buts religieux par des tribus indiennes habitant cer
taines régions de Amérique du Nord et notamment le
Mexique Les alcaloïdes elle contient provoquent après
leur absorption un état ivresse particulière caractérisée
principalement par de vives hallucinations visuelles et des
changements plus généraux de état de conscience
On pu séparer les alcaloïdes qui se trouvent dans la
plante en question et constater que ces divers phénomènes
sont dus un de ces alcaloïdes notamment la mescaline
les autres alcaloïdes produisant les eiïets de caractère secon
daire La mescaline dont on connaît la composition chimique
été depuis obtenue synthétiquement
On possède maintenant un assez grand nombre observa
tions se rapportant action psychologique et physiologique
de la mescaline On signalé analogie entre intoxication
mescalinique et les états schizophréniques aigus Beringer 3)1
On est attaché également étudier les différences indivi
duelles égard de action de cette drogue Fernberger 8)
Kelley 11) Szuman 21 étudié le mécanisme apparition
des visions mescaliniques et rapproché de celui des visions
hypnagogiques La dose minima capable de provoquer les
visions est de 015 gr environ de sulfate ou de chlorhydrate MOIRES ORIGINAUX 96
de mescaline La plus forte dose été employée par Mor
selli 19 075 gr pris per os)
Malgré de nombreuses recherches concernant la mesca
line nous sommes loin avoir les connaissances précises au
sujet du mécanisme de son action les phénomènes hétéro
gènes elle provoque ont pas trouvé une explication
générale qui soit satisfaisante1
action de la mescaline sur les électrencéphalogrammes
est intéressante étudier de deux points de vue différents
La mescaline crée après certains auteurs des états
de conscience ressemblant ceux que on observe au début
de la schizophrénie or Lemere 14) Hoagland Rubin et
Cameron ont signalé le caractère particulier du rythme
chez les schizophrènes voir cependant Travis et Malamud 22)
On peut voir si analogie entre les effets de la mescaline et
la schizophrénie se retrouve aussi dans les caractères des élec
trencéphalogrammes
activité électrique du cerveau comme nous avons
dit est fortement influencée par les stimuli visuels il est
tout fait intéressant de comparer les effets produits sur les
électrencéphalogrammes par les stimuli visuels avec les effets
des hallucinations créées par la drogue
TECHNIQUE
Appareils La technique utilisée pour étude des élec
trencéphalogrammes est décrite en détail dans une autre
publication voir Liberson 16 bis) Nous nous sommes servi
tantôt un oscillographe de Dubois tantôt un oscillographe
cathodique
Dans le premier cas nous avons utilisé un préamplifi
cateur et un amplificateur2 liés entre eux par un condensa
teur ensemble comporte étages dont deux lampes ampli
ficatrices et une lampe de puissance La sensibilité est de cm
de déviation mètres pour 40 environ
Dans le second cas nous avons utilisé le même préam-
Les lecteurs trouveront les indications bibliographiques détaillées
sur la mescaline dans les monographies de Beringer et de Rouhier 20
et dans article de Buchanan 4)
Construits par la maison Beaudouin CHWEITZER GEBLEWICZ ETC LECTRENC PHALOGRAMME 97
pli cateur monté avec un électrocardiographe cathodique
Cossor Ce dernier appareillage permet
obtenir une sensibilité environ trois fois plus élevée
De suivre en scopie pendant un temps indéfini
électrencéphalogramme développé par un balayage rela
tivement lent En effet emploi un écran très grande
remanence permet observer allure générale de élec
trencéphalogramme sans que enregistrement sur le papier
sensible soit nécessaire on peut questionner le sujet au
moment où se produisent les modifications intéressantes
de la courbe examinée modifications dont on largement le
temps de contrôler la réalité grâce la persistance de image
lectrodes Les électrodes du type Arsonval du
modèle analogue celui utilisé par Jasper et Andrews bis
ont été utilisées un fil argent chloruré plonge dans un tube
en verre contenant une solution saturée de Nad ouverture
de ce tube de cm de diamètre environ est bouchée par du
coton mis en contact avec le cuir chevelu
Une électrode est fixée sur la région du vertex cm
environ en arrière de intersection de la surface du crâne
avec le plan vertical passant par les conduits auditifs externes
la tête étant redressée normalement autre électrode est
située cm en arrière de la première toutes les deux étant
placées 15 cm gauche de la ligne médiocranienne antéro-
postérieure Les électrodes ont été fixées solidement sur la
tête du sujet aide de bandes élastiques
Le Nous avons examiné un seul sujet1 in
toxication mescalinique eu lieu le 11 janvier 1937 Les enre
gistrements ont été pris pendant quelques jours avant expé
rience le et le janvier 1937 et pendant plusieurs semaines
après expérience
Dans tous ces cas le sujet été examiné en position cou-
Nous avons effectué ces expériences sur un de nous Ceci un
inconvénient manifeste le sujet été au courant des recherches antérieures
concernant la mescaline et savait par conséquent quels sont les symptômes
de intoxication mescalinique Cependant nous avons pensé que le choix
un sujet ignorant ces symptômes pourrait présenter des inconvénients
encore plus graves chez un tel sujet les éléments affectifs pourraient domi
ner dès le début de expérience les phénomènes purement visuels Le choix
que nous avons fait nous permettait avoir la confiance entière dans la
bonne volonté du sujet ailleurs inconvénient avoir opéré sur un de
nous évidemment moins importance il agit de documents
objectifs notamment des électrencéphalogrammes
ANN PSYCHOLOGIQUE XXXVII MOIRES ORIGINAUX 98
ehee dans une cabine blindée obscure Le jour de expérience
il était introduit dans la cabine que pour observation et
enregistrement des ondes
Substance ingérée Nous nous sommes servi du sulfate
de mescaline naturelle préparé par les Laboratoires Merck
Méthode de représentation des résultats des examens électren-
céphalo graphiques Les enregistrements ont été faits tantôt
une vitesse lente 23 mm la seconde voir flg 5)
une rapide environ 23 cm la seconde voir 6)
Pour comparer un graphique un autre nous avons
dressé pour chaque enregistrement une courbe de réparti
tion des amplitudes des ondes isolées Pour les périodes de
silence sur électrencéphalogramme le nombre ondes
amplitude nulle été fixé par convention égal celui
que on trouve pendant la même durée immédiatement avant
le silence
titre de contrôle deux opérateurs différents ont pra
tiqué ces mesures indépendamment un de autre deux
courbes de distribution des amplitudes des ondes se rapportant
au même graphique ont été ainsi obtenues Le tableau ci-des
sous montre les résultats de ces calculs
EXP RIENCE DU 15 JANVIER 1937
LECTRENC PHALOGRAMME
Amplitudes
des ondes Nombre ondes observées
En mm. Opérateur Opérateur Ch
47 44
18 13
32 32
20 21
11 11
587
On voit après ce tableau que les deux courbes de dis
tribution sont sensiblement les mêmes
SULTATS DE EXP RIENCE
Les résultats de expérience sont exposés dans trois para
graphes suivants qui concernent
Le compte rendu détaillé de expérience et en parti
culier les résultats de électrencéphaloscopie pratiquée
plusieurs reprises au cours de la séance
La scopie constitue évidemment un procédé moins précis GEBLEWICZ ETC ELECTRENC PHALOGRAMME 99 CHWEITZER
que la graphie Elle lui est cependant nettement supérieure
en ce sens elle renseigne observateur au moment même
où les phénomènes ont lieu permettant ainsi une confron
tation immédiate de ce que on voit sur écran de oscillo
graphe avec les phénomènes subjectifs décrits par le sujet
Nous avons pas voulu donner ici la reproduction de
tous les graphiques pris au cours de cette expérience Un
échantillon limité de chaque graphique ne donne forcément
une idée approchée voire même fausse de ses caractères
étant donné une grande fluctuation de aspect des phéno
mènes observés un instant un autre Nous donnons quelque
graphiques dans le texte fig 10) uniquement pour illustrer
les courbes de distribution fig 11 16 des amplitudes des
ondes Ces courbes avec les résultats de la scopie peuvent
caractériser les électrencéphalogrammes recueillis au cours de
expérience
Une autoobservation rédigée par le sujet le surlen-de-
main de cette expérience
Naturellement cette observation été rédigée avant que
le sujet ait lu le protocole de expérience
Un chapitre consacré la discussion des résultats
obtenus
Noies prises au cours de expérience 11 Janvier 1937
Le repas de midi est terminé 20
43 Le sujet prend 0055 gr de sulfate de mescaline
dans de eau chaude et sucrée
48 Une nouvelle dose de 0055 gr de sulfate de
mescaline est administrée
On constate que le pouls est 128
50 Le sujet déclare
Je sens ma tête agrandir Puis il ajoute ai un
peu de raideur dans les membres
55 Pouls 128
Le sujet déclare
II me semble il fait plus clair dans la chambre
une fa on nette lui demande-t-on
Non ce est une impression vague
00 Pouls 116
Le sujet dit
ai impression avoir la tête plus grande que habi
tude psu
puis un trouve lographe divan On le Le un fixe sujet 05 02 champ cathodique de peu des fa est en on Pouls électrodes amené entoptique retrait ne sans pas dans 112 tourner sur pouvoir gauche est la la cabine un region la et regarder peu tête en blindée occipitale arrière rougeâtre oscillographe le spot Il de étend du de lui crâne oscil dit sur se le
sujet
la scopie on ne constate pas de différence sensible entre
aspect habituel de électrencéphalogramme et ce que on
observe hui dès que le sujet ferme les yeux les ondes
apparaissent comme ordinaire
13 Pouls 124
15-2 18 On enregistre le premier oscillogramme
Le pouls pris entre les deux enregistrements reste 124
Le sujet déclare que les électrodes qui le gênent habitude
ne le gênent nullement hui
On fait le deuxième enregistrement du graphique no
25 enregistrement est terminé Le sujet dit
Pendant que je ferme les yeux je vois une vague lueur
blanche
27 II ajoute
II est plus facile dans cet état de ne penser rien
30 Pouls 120
39 Le sujet déclare il voit une faible lueur
un point bleu qui monte
On fait des vérifications pour se rendre compte il ne
agit pas du reflet du spot quoique le sujet affirme il
regarde dans une autre direction
On conclut après quelques essais de masquage du spot
il agit de image du spot ou des phosphènes normaux
42 Le sujet sort de la cabine on lui enlève des
électrodes et il étend sur une chaise-longue
50 II dit avant de sortir de la cabine il voyait
une image constituée par deux mamelons qui se touchaient
Il fait le dessin fig Le seul changement il peut noter
présent est un état indifférence et le fait que les
électrodes ne font pas mal
55 Pouls 108
00 100 Le sujet se lève et se promène
dans la pièce Puis on amène de nouveau dans la cabine CHWEITZER GEBLEWICZ ETC ELECTRENC PHALOGRAMME 101
08 On fait le premier enregistrement du gra
phique no
15 On fait le deuxième du gra
phique no
20 Pouls 99
35 On prend les trois enregistrements du gra
phique no
Pouls 88
45 Le sujet déclare il se sent maintenant
tout fait normal
alors avant il était un
peu apathique
Puis il ajoute en re
gardant les expérimenta
teurs
Vous avez des têtes
comme si vous aviez fait
la bombe
On prépare une nou
velle dose de mescaline
55 Pouls lg
Dessin fait par le suiet 50
104
OO Le sujet
absorbe de nouveau 0055 gr de sulfate de mescaline le pouls
compté en même temps que le sujei prend ce produit est de 124
05 On fixe les électrodes et le sujet est de nouveau
amené dans la cabine Il dit
ai une légère sensation de raideur comme si ai
été fatigué sans fatigue état indifférence
Le pouls est 98 bien frappé
Le sujet ajoute
ai impression que ma tête est allongée dans le sens
vertical
10 Le sujet faim toujours une sensation
de raideur
13 Pouls 98
Le sujet plus de sensation dans la tête mais il se
plaint de lassitude
15 On fait des enregistrements du graphique no
18 Le sujet se sent très bien aucune sensation
spéciale Il sort de la cabine puis mange un sandwich au
jambon 102 MOIRES ORIGINAUX
20 Pouls 104
Le sujet sort pour aller uriner
35 Le absorbe 0055 gr de sulfate de mesca
line1 Le pouls compté pendant cette absortion est de 98
40 On fixe de nouveau les électrodes
45 On fait des enregistrements graphique no 5)
55 Pouls 104 Le sujet est étendu sur une chaise-
longue En ce moment le gar on de laboratoire entre dans la
pièce En réponse une question de expérimentateur le sujet
se lève brusquement et déclare il voit une tête de mort
derrière la fenêtre Il précise avoir eu cette vision avec les
yeux ouverts et que il garde les yeux fermés il ne voit rien
Il précise il se trouvait dans un état de lassitude particulière
et entrée du gar on de laboratoire laissé complètement
indifférent Puis il vu une tête de mort tout en se rendant
compte que était de interprétation Il rit
00 Le sujet dit
ai le sentiment altération de la personnalité une
sensation dans la tête comme si je rêvais dès on lui
parle il sort de cet état
On lui fixe des électrodes et on amène dans la cabine
05 On fait les enregistrements du graphique no
Le sujet déclare
Quand je me laisse aller je vois de petits points lumineux
scintillants qui vont de la périphérie vers le centre cepen
dant dès que je fais attention je me dis Ah oui ai pris
de la mescaline. ils disparaissent
Pouls 112
15 Tout un coup le sujet exclame
Oh Je vois des petits chacals ils ont des yeux brillants
Puis il se tait
18 Le sujet regarde devant lui puis ajoute
ai une drôle de sensation
20 II frissonne et dit Cela commence être
désagréable
25 En fermant les yeux je vois quelque chose.
va venir. maintenant je ne suis pas le même.
On observe électrencéphalogramme la scopie Les
ondes quand elles sont présentes sont plutôt augmentées
Par erreur cette dose pas été indiquée dans notre note
préliminaire

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.