Etude des gradients électromyographiques et électrodermographiques dans une tâche sensori-motrice - article ; n°2 ; vol.62, pg 345-376

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1962 - Volume 62 - Numéro 2 - Pages 345-376
Using a mirror-drawing task involving 20 successive trials with the same outline, the authors took two records : 1) Of electromyographic activity in the active hand ; 2) Of psychogalvanic reactivity.
The results show that muscular tension decreases from the beginning to the end of the experiment but progressively increases during each trial (positive intra-trial EMG gradient).
The intra-trial gradient appears in most of the subjects in most of the trials ; its importance remains constant in all the trials for a given subject.
Two types of analysis are mode :
a) Inter-individual (comparison of subjects without distinguishing between the trials) ; b) Intra-individual (comparison of trials for a given subject). These analyses used 3 types of indices : a) Task efficiency (rapidity and precision) ; b) Muscular tension (global level and intra-trial gradient) ; c) Electro-dermographic reactivity (intra-trial and intra-pause gradients, both negative ; and differences in reactivity between periods of work and pauses).
The discussion of the relationships noted between these different indices leads to the hypothesis of a continuum of attitudes characterized at one of its extremes by Slowness-Precision, and at the other extreme by Rapidity-Imprecision. The attitude of Slowness-Precision tends to be associated with measures of raised muscular tension, low intra-trial EMG gradients, EDG reactivity more important during pauses, and negative EDG gradients clearer during pauses than during trials.
This outline suggests that attitudes of application, of effort and of activity control are involved. The attitude of rapidity-imprecision is associated with the above measures in the opposite direction.
In conclusion, it is emphasized that there is a need for new research using operational criteria rather than broad categories such as « activation level » or « motivation ».
Utilisant une tâche de dessin en miroir comportant vingt essais successifs avec le même tracé, les auteurs procèdent à un double enregistrement, de l'activité électromyographique au niveau de la main active et de la réactivité psychogalvanique. Les résultats montrent que la tension musculaire décroît du début à la fin de l'expérience, mais croît progressivement au cours de chacun des essais (gradient EMG intra-essais positif). Le gradient intra-essais apparaît chez une large majorité de sujets, à une majorité d'essais ; son importance reste très constante sur toute la série des essais d'un même sujet.
Deux types d'analyses sont effectuées : inter-individuelle (comparaison des sujets, sans distinguer entre les essais) et intra-individuelle (comparaison des essais d'un même sujet). Ces analyses utilisent trois types d'indices : efficience dans la tâche (rapidité et précision), tension musculaire (niveau global et gradient intra-essais), réactivité électrodermographique (gradient intra-essais, gradient intra-pauses, tous deux négatifs, et différences de réactivité entre périodes de travail et pauses).
La discussion des relations observées entre ces différents indices conduit à l'hypothèse d'un continuum d'attitudes caractérisé à l'une de ses extrémités par la lenteur-précision, à l'autre par la rapidité-imprécision. La lenteur-précision tend à s'accompagner de tension musculaire élevée, de gradients EMG intra-essais faibles, d'une réactivité EDG plus importante pendant les pauses, et de gradients EDG négatifs plus nets pendant les pauses que pendant les essais. Ce tableau suggère qu'il s'agit d'une attitude d'application, d'effort, de contrôle de l'activité. L'attitude rapidité-imprécision s'accompagne du tableau opposé.
En conclusion est soulignée la nécessité de nouvelles recherches utilisant des critères opérationnels plutôt que des notions trop larges comme le « niveau d'activation » ou la « motivation ». dermographique (gradient intra-essais, gradient intra-pauses, tous deux négatifs, et différences de réactivité entre périodes de travail et pauses).
La discussion des relations observées entre ces différents indices conduit à l'hypothèse d'un continuum d'attitudes caractérisé à l'une de ses extrémités par la lenteur-précision, à l'autre par la rapidité-imprécision. La lenteur-précision tend à s'accompagner de tension musculaire élevée, de gradients EMG intra-essais faibles, d'une réactivité EDG plus importante pendant les pauses, et de gradients EDG négatifs plus nets pendant les pauses que pendant les essais. Ce tableau suggère qu'il s'agit d'une attitude d'application, d'effort, de contrôle de l'activité. L'attitude rapidité-imprécision s'accompagne du tableau opposé.
En conclusion est soulignée la nécessité de nouvelles recherches utilisant des critères opérationnels plutôt que des notions trop larges comme le « niveau d'activation » ou la « motivation ».
32 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : lundi 1 janvier 1962
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 35
Voir plus Voir moins