Fonctions spatiales de la vue. Vision binoculaire. Perceptions et Illusions - compte-rendu ; n°1 ; vol.38, pg 677-704

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1937 - Volume 38 - Numéro 1 - Pages 677-704
28 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1937
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 29
Voir plus Voir moins

c) Fonctions spatiales de la vue. Vision binoculaire. Perceptions
et Illusions
In: L'année psychologique. 1937 vol. 38. pp. 677-704.
Citer ce document / Cite this document :
c) Fonctions spatiales de la vue. Vision binoculaire. Perceptions et Illusions. In: L'année psychologique. 1937 vol. 38. pp. 677-
704.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1937_num_38_1_5580VISION MOTRICITE OCULAIRE 677
fond et de index on met en réalité épreuve intelligence et la
capacité attention des sujets où une extrême variabilité Or
après les auteurs la périmétrie colorée aurait pas intérêt spécial
car un scotome chromatique correspondrait toujours un scotom
pour la lumière blanche alors cependant que la vision chromatique
est la plus fragile
Pour réaliser des conditions satisfaisantes les auteurs emploient
un arc périmétrique 33 cm de rayon peint en gris sur lequel on
peut projeter une tache lumineuse de diamètre égal âl ou 15 mm
30 et de mm au delà
Fonctions spatiales de la vue
Vision binoculaire Perceptions et illusions1
1159 CH ELSBERG et SPOTNITZ The Sense of
Vision method for the study of acuity of vision and of relative
visual fatigue Le Sens de la Vue Une méthode pour Vétude de
Vacuité visuelle et de la fatigue visuelle relative Bull of the
Neurol Institute New York VI 1937 234-242
Description de appareil et de la méthode acuité est étudiée en
présentant 75 de distance éclairés en lumière rouge des carrés
de dimensions variables orientés soit horizontalement soit en direc
tion perpendiculaire diagonale horizontale) en blanc sur noir avec
pupille artificielle et filtre rouge devant il
Une chambre interposée avec des oculaires permet de laisser
effectuer la vision binoculaire ou de limiter la vision un il
ou autre en soumettant avant ou pendant volonté un ou
autre il des éclairements définis
1160 ARNULF tude de la limite de séparation visuelle
Application la vision dans les instruments in La Vision dans les
Instruments de la Revue Optique 1937 8-86
La limite de séparation acuité dépend de variables la brillance
de objet le contraste et le diamètre entrée de il La limite
spécifique est le produit de angle limite acuité par le diamètre
de la pupille et si il était un instrument parfait cette limite serait fonction linéaire du diamètre
Comme il en est pas ainsi auteur procédé des séries de
mesures 6.000 environ donnant empiriquement la valeur de angle
limite acuité pour une série ouvertures pupillaires régies par un
diaphragme plus petit que la pupille de il) une série de contrastes
et une série éclairements avec la mire de Foucault stries noires et
blanches égales) la détermination se faisant après la distance
maxima de visibilité distincte des stries
Les résultats sont fournis sous forme de courbes mettant en
évidence une certaine interdépendance des trois variables
Toutefois pour des brillances moyennes entre 005 et stilbs
Voir aussi les noe 144 377 966 1048 1157 1726 678 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
avec une pupille artificielle ne dépassant 07 mm de diamètre au
moins égale 05 mm.) ce qui régit acuité est le seuil différentiel
de brillance le minimum perceptible de contraste sans intervien
nent les défauts optiques de il et la structure rétinienne mais
pour les très faibles brillances et pour les diamètres supérieurs
07 mm. il en est plus ainsi
1161 SHLAER Thé relation between visual acuity and
illumination La relation entre acuité visuelle et éclaire ment
of gen Ph. XXI 1937 167-188
Nouvelle étude des variations de acuité en fonction de éclaire-
ment du test-objet ici cercles ouverts ou réseaux dimensions
variables présentés distance fixe il est muni une pupille
de mm Les résultats montrent une discontinuité correspondant
acuité 016 au-dessous de laquelle ce sont les bâtonnets qui entrent
en jeu Lorsque la pupille est un diamètre inférieur 23 mm.
est elle qui est le facteur limitant du pouvoir de résolution de il
pour un réseau par suite des phénomènes de diffraction Pour des
pupilles plus larges le facteur de limitation est la dimension des élé
ments rétiniens soit après les présentes données 21 pour écart
entre deux rangées de cônes fo veaux équation état stationnaire
de Hecht fondée sur la cinétique chimique interpole convenablement
les données
1162 GRAHAM et COOK Visual acuity as function
of intensity and exposure-time Acuité visuelle comme fonction
de intensité et du temps exposition Am of Ps. XLIX
1937 654-661
On tâché de déterminer les variations de acuité visuelle en
fonction de éclairage pour temps exposition différents allant
de 500 ms Le sujet devait fixer binoculairement des séries alter
nantes éclairées et obscures sur une surface circulaire de cm de
diamètre produite par une lampe projection munie un système
pendulaire permettant de varier la durée
On vu que pour ces temps exposition acuité visuelle aug
mente lentement les faibles intensités et plus rapidement pour
des intensités élevées
Pour une intensité constante acuité augmente avec le logarithme
du temps exposition une fa on sigmoidale Pour les expositions
rapides le temps et intensité varient selon le rapport ït == cons
tante pour tous les niveaux acuité
Pour les expositions plus longues le temps devient un facteur
influen ant la détermination de acuité
Avec accroissement intensité il diminution de la durée
critique
1163 ERICH PFEIFFER ber den Einfluss von Helligkeit
und Farbigkeit auf die Streckenteilung influence de la lumi
nosité et de la couleur sur la division des distances ges
Ps. XCVIII 1-2 1937 51-72
Dans une fente se déplace une réglette divisée en deux parties VISION MOTRICIT OCULAIRE 67
par une ligne verticale de 10 mm de largeur Le sujet doit indiquer le
moment où cette ligne se trouve juste au milieu de la fente Il agit
de savoir dans quelle mesure le degré de luminosité et la différence
des couleurs déterminent un déplacement apparent de la division
droite ou gauche
La réglette est couverte de papier de couleurs différentes dont la
luminosité est mesurée par leur teneur en noir Les nuances de lumi
nosité et les couleurs sont les suivantes blanc trois de gris
noir jaune vert rouge bleu 20 sujets ont été soumis expérience
Résultats relatifs la luminosité seule
Elle exerce une influence très nette sur le déplacement appa
rent de la ligne médiane Plus est grande la teneur en noir du papier
qui recouvre la réglette plus la ligne médiane se trouve déplacée vers
la droite Il faut donc prendre en considération le facteur luminosité
dans les travaux et expériences faisant appel au coup il La
tendance chez les gauchers de déplacer le milieu vers la gauche et
chez les droitiers de le déplacer vers la droite constatée par Meyer
se trouve masquée par influence de la luminosité Lorsque celle-ci
croît aussi bien les droitiers que les gauchers déplacent le milieu vers
la gauche Ce déplacement augmente régulièrement en fonction de
accroissement de la luminosité Cette dernière agit tous les degrés
de son intensité
Résultats relatifs aux expériences avec les couleurs
La ligne médiane est pas déplacée en fonction de la lumino
sité de la couleur quoique ensemble des résultats montre que ce
milieu se trouve plus gauche pour les deux couleurs plus claires
jaune et verte que pour les deux couleurs plus sombres rouge et
bleue Ceci prouve que la couleur est un facteur indépendant qui
trouble les effets de la luminosité Mais il est difficile de déterminer son
action propre étant données les grandes divergences que on consta
tées dans les résultats des expériences avec les couleurs
Résultats relatifs association de deux nuances de luminosité
et association de deux couleurs Une telle association agit pour
son propre compte sur le déplacement du milieu mais il est difficile
de préciser le sens de cette action
1164 FRY Visual discrimination of two parallel bright
bars dark field Discrimination visuelle de deux bandes lumi
neuses parallèles dans un champ obscur Am of Ps. XLIX
1937 76-81
La discrimination de deux bandes lumineuses sur un fond noir est
fonction outre la distance de leur brillance Par diffusion chacune
des bandes forme sur la rétine une bande décroissante en brillance
vers les deux côtés et plus large que la projection physique Pour des
bandes rapprochées il en résulte une zone de chevauchement et la
distribution de la lumière sur la rétine donne une courbe deux
maxima avec un minimum au milieu qui peut disparaître pour des
bandes très rapprochées La brillance de chacun de ces éléments
pouvant être déterminée séparément elle nous permet de conclure
indirectement sur les phénomènes rétiniens et tout particulièrement
sur la diffusion du stimulus dans la rétine 680 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
1165 SYLEV Die Abhängigkeit der Sehschärfe von
der Entfernung La dépendance de Vacuité visuelle vis-a-vis de
todistanee) Kets Opht. XV 1937 216-226
augmentation acuité pour des objets plus petits mais plus
proches phénomène Aubert Förster est après les expériences
de M. une apparence erronée dépendant de inconstance de
grandeur angulaire du cadre formant fond pour les tests acuité
de fait en assurant la constance de cette grandeur angulaire les
mêmes valeurs ont été trouvées deux distances très différentes
280 et 14 m. pour le minimum visibile carrés noirs sur fond clair
sous 400 lux et le separabile anneaux de Landoli chez
sujets valeurs respectives de 7-9 et 25-30)
Quant aux observations inverses de Freeman elles ont été confir
mées pour les très petites distances 20 cm.) acuité devant être
moindre alors en raison de influence nuisible exercée par un excès
de convergence la constance de angle limite se maintenant encore
la distance mètre
1166 PARKINS Visual efficiency for near Efficience-
visuelle courte distance Am of Optometry XIV 1937
132-143
tude sur le développement de acuité visuelle en vision bino
culaire proche chez les écoliers Cette vision proche exigeant la coordi
nation motrice de double fixation déjà bien développée ans
fait des progrès aux classes du 4e degré
La rééducation dans les fixations défectueuses entraîne une-
amélioration qui se constate au cours de la lecture du fait que le
nombre des pauses par ligne décroît
1167 BERGER et BAJE Ueber den Einfluss von
Sauerstoffmangel auf das Auslösungsvermsgen des emmetropen
Auges De influence du manque oxygène sur le pouvoir résolutif
de il emmétrope Sk fur Ph. LXVII 1937 129-138
Déterminations comparatives acuité par écart minimum de
deux carrés lumineux dans obscurité ou de deux carrés noirs sur
fond blanc dans des conditions normales ou au cours une respira
tion avec masque un air ne contenant plus que 87 oxygène
écart angulaire est augmenté chez les deux sujets de 10 et 28
avec les carrés lumineux de 35 et 103 avec les carrés noirs après
le seuil de la discrimination avec résultats voisins pour le seuil de
fusion des carrés se rapprochant)
La diminution plus marquée acuité avec les carrés noirs seuil
passant de 105 213 chez un sujet tiendrait intervention un
facteur central qui comporterait probablement une diminution de la
sensibilité différentielle aux brillances
1168 SKE Herabsetzung der Sehleistungen durch
schwingunsähnliche Erschütterungen Diminution de Vacuité
visuelle par ef et des trépidations caractère vibratoire Ind
Psychol XIV 1937 153-155
Le dispositif employé comprend une plaque suspendue ses VISION MOTRICITE OCULAIKE 681
quatre coins comme le siège une balan oire par quatre cordes
métalliques un moteur fixé sous la plaque lui communique au-
moyen un excentrique des trépidations dont la fréquence peut être
réglée en faisant varier le nombre de tours du moteur au moyen des
résistances intercalaires acuité visuelle est déterminée au moyen
anneaux de Landoli la dimension permettant 50 de reconnais
sances correctes et rapportée la distance fixée 20 étant
retenue comme valeur caractéristique de acuité
En calculant les moyennes arithmétiques sur les résultats de
10 sujets examinés on les chiffres que voici la première ligne
indique les vibrations en hertz la deuxième les angles visuels
10 14 18 23
20 VW
1169 VERNON The perception of distance La percep
tion de la distance Br of Ps. XXVIII 1937 1-11
et XXVIII 1937 115-149
essaie de trouver la distinction entre la perception immédiate
et estimation de la profondeur une part et la distance et le juge
ment secondaire relativement la distance autre part
Les expériences faites avec deux plages fixe et mobile sur la
fusion binoculaire la grandeur apparente la clarté et la brillance
effets de entourage et de la persistance insistency de Koffka
Eindringlichkeit de Müller conduisent auteur conclure
que le trait essentiel dans estimation de la distance est la perception
visuelle une structure tri-dimensionnelle laquelle se trouve inti
mement liée la forme de attitude générale et de entourage ainsi
que la série graduée des impressions énumérées ci-dessus clarté
brillance etc.
1170 VAN TUYL Monocular perception of distance
Perception monoculaire de la distance Am of Ps. XLIX
1937 515-542
On utilisé appareil de Woodburne même revue 46 1936
273-286 modifié pour les buts de expérience
Les sujets au nombre de devaient donner leur jugement sur la
distance entre deux lumières vues monoculairement on employé
les couples de distances suivants
80 cm -200 cm
25 33 1/2 cm
33 1/2 cm.- 50 cm
25 cm 62 1/2 cm
40 -100 cm
Les enregistrements graphiques et les rapports des sujets montrent
il agit là une expérience apprentissage ayant pas les
moyens habituels pour discriminer les distances les sujets furent
obligés de trouver des ressources nouvelles les courbes montrent de
grandes différences individuelles dans la performance 682 ANALYSES BiBLIOG APHIQUES
En général un temps relativement long est nécessaire avant
accommodation monoculaire exacte un objet éclairé et complète
ment isolé de toute contexture de espace
La localisation de la profondeur de objet dépend du changement
comparatif de image aux différentes distances ce
mettant en jeu la clarté et la grandeur des cercles de diffusion
Il semble que chez certains sujets il encore un autre facteur
proprioceptif qui forme une partie du schéma de la reconnaissance
de la profondeur
Les sujets apprennent discriminer la distance en se basant sur
le flou comparatif de image rétinienne avec un renforcement ou une
contradiction provenant de comparaisons involontaires avec autres
discriminations faites dans des circonstances habituelles Les mouve
ments de convergence et des paupières de il inactif doivent colla
borer ce renforcement ou cette contradiction
Les grandes différences individuelles indiquent que la discrimi
nation simple est une fonction de individu tout entier et non pas
une sensation musculaire déterminée
1170 HERMANS Visual size constancy as fonction of
convergence La constance de la grandeur visuelle comme
de la of exp Ps. XXI 1937 145-162
La constance de la grandeur visuelle des objets aux différentes
distances malgré les variations de grandeur de leur image rétinienne
est pas comme le soutiennent les Gestaltistes fonction un dyna
misme cérébral que nous ne pouvons observer mais du degré de
convergence des yeux sur lequel nous pouvons expérimenter En effet
si on regarde une image double stéréoscopique en convergeant vers
un point plus rapproché la figure qui résulte de la vision binoculaire
est plus petite que la figure réelle Si on regarde dans deux miroirs
juxtaposés les deux images un objet de manière réaliser la fusion
stéréoscopique inclinaison variable donnée aux plans des deux
miroirs qui fait varier la convergence fait varier la distance appa
rente de image résultante etc Dans toutes ces expériences est en
fonction de la convergence que varie la grandeur apparente de
objet
1172 LOCKE comparative study of size constancy
tude comparée de la constance de la grandeur of genet Ps.
LI 1937 255-265
Le comportement de rhésus enfants et adultes placés en
présence une situation visuelle semblable manifeste un haut
degré le principe de la constance de la grandeur Pas de différences
entre les groupes La situation expérimentale selon serait
trop simple pour que des différences si elles existent puissent
apparaître
1173 BROWN et VOTH The path of seen move
ment as function of the vector-field Le trajet du mouvement VISION MOTRICITE OCULAIRE 683
observé comme fonction du champ vectoriel Am of Ps.
XLIX 1937 543-563
Les développent une théorie mathématique du champ visuel
comme champ vectoriel des forces cohésives et des forces opposition
et tâchent de prouver la validité et la valeur prédictive de leur théorie
pour les trajets du mouvement réel et apparent dans une série
expériences critiques
1174 BLACKBURN Perception of movement Percep
tion de mouvement Am of Optometry XIV 1937 365-
371
auteur envisage un sens du mouvement comme quatrième sens
visuel côté du sens lumineux et chromatique et du sens des
formes
Il étudié influence du mouvement un objet sur la visibilité
influence favorable pour une certaine vitesse optima
Un objet sous-tendant un angle de vu une distance de
10 pouces est invisible grande vitesse de déplacement 50 par
seconde) juste visible 25 par seconde très facilement visible
014 zone optima des vitesses) redevenant juste visible 0042
et cessant de être pour les vitesses trop lentes partir de 00007 par
seconde)
tient aussi la différence bien aux du bâtonnets sens des formes aux le cônes sens du la vision mouvement périphérique appar
valant la vision maculaire
1175 MASON CROOK Visual discrimination of movement
La discrimination visuelle du mouvement of Ps. III 1937
541-558
Cette expérience étudie la discrimination de la direction un
mouvement en dépendance de variables la brillance la rapidité du et angle visuel couvert par le stimulus
Avec un temps exposition de 1/5 de seconde détermine
la discrimination de la direction du mouvement pour différents
réseaux de lignes la largeur des lignes variant de 105 mm et la
vitesse du déplacement de 132 cm la seconde 40 cm la seconde
On détermine aussi le seuil de la discrimination en fonction de la
brillance dans la position immobile
Les résultats montrent que le seuil de de lignes sta-
tionnaires est toujours plus bas que celui des lignes en mouvement
La valeur de la brillance liminaire nécessaire pour la discrimination
de la direction du mouvement considérée en fonction de la vitesse
passe par un minimum pour des vitesses de cm la seconde
pour croître ensuite régulièrement
1176 CANELLA Les problèmes du chiasma et de la
vision binoculaire de Ps. XXXIII nov.-déc 1936 696-
711
Chez des animaux éborgnés poissons amphibiens reptiles
oiseaux mammifères) on constate seulement une réduction du
champ visuel Mais le comportement de ces animaux ne diffère pas 684 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
de cslui individus normaux Le même est également vrai pour des
hommes nés borgnes ou qui le sont devenus
1177 HUGHES Aniseikonia Am of O. XIX
1936 686-688
examen de 350 cas aniseikonie inégalité des images formées
sur les deux rétines montré que les processus les plus communs
qui se manifestent sont des céphalées et algies oculaires généralement
unilatérales de la photophobie enfin une gêne oculaire mal définie
avec asthénopie
Par emploi de verres correcteurs appropriés rétablissant égalité
des images dans 191 cas la disparition complète des troubles
été toutefois réalisée que sur environ la moitié des sujets corrigés
1178 CARLETON et MADIGAN Relationships
between aniseikonia and ametropia Relations entre aniseikonie
et Vamétropie Ar of O. XVIII 1937 237-247
Sur 829 personnes examinées la Clinique ophtalmologique de
Dartmouth 625 se virent prescrire des verres pour la correction
une aniseikonie inégalité des images dans les deux yeux 500 de
ces dernières un questionnaire fut adressé et 425 réponses furent
obtenues Sur ce nombre 283 accusaient une guérison de leurs troubles
dont 195 avaient présenté de anisométropie ce qui montre une
association fréquente la corrélation étant de 06
1179 ALLEN test for aniseikonia by the use of centrai
fixation and fusion Un test aniseikonie par emploi de fixation
centrale et Ar of O. XVII 1937 320-327
Si on fixe le centre une figure stéréoscopique double inégalité
des images des deux yeux se constatera par impossibilité de fusion
ner simultanément des détails placés au-dessus et en dessous
droite et gauche Avec une figure formée de traits noirs pour un
il et rouges pour autre une croix centrale et des traits en dessi
nant un cercle dont les branches de la croix forment les diamètres
rend facile emploi de ce test
1180 WAGNER et DECKNER Eineinfaches Verfahren
um einer grèsseren Zahl von Beobachtern Projektionsbilder
stereoskopisch für unbewaffnete Augen darzustellen Un procédé
simple pour présenter des images de projection stéréos co piques
plusieurs spectateurs non munis de dispositifs stéréos co piques
fur XCVIII 1937 261-272
Une grille placée devant écran de projection découvre des
bandes de image un il tout en les cachant autre et vice versa
Une image composée de bandes empruntées alternativement deux
images stéréoscopiques est ainsi décomposée en ses deux images pri
mitives effet ne se produit que pour une distance déterminée entre
observateur et écran mais il est le même pour tous les spectateurs
placés dans un plan parallèle écran
Un procédé simple pour la confection des diapositifs spéciaux est
indiqué VISION MOTRICITE OCULAIRE 685
1181 WERNER Dynamics binocular depth perception
Dynamisme dans la perception binoculaire de la profondeur
Ps Mon. XLIX Whole 218) 1937 127 pages
Les arguments expérimentaux suivants tirés de la vision stro-
boscopique et stéréostroboscopique opposent la conception
géométrique et statique de la correspondance rétinienne de
Hering pour soutenir celle qui admet le caractère dynamique du
processus la base du phénomène de perception binoculaire de la
profondeur
Le déplacement seule condition indispensable de la perception
de la profondeur ne peut être interprété que dans le sens dynamique
comme un processus de changement des valeurs spatiales des points
rétiniens unification des deux figures disparates qui mène vers
la correspondance zéro donc la réduction de la perception de la
profondeur est aussi un processus dynamique qui dépend au
moins deux facteurs
Le premier est élément géométrique-anatomique égalité
<les angles visuels) ce sont les points de correspondance primaire le
second est la stabilité configurationnelle de la figure établie bino-
culairement Ici il agira de correspondance secondaire et de dispa
rité secondaire Le contraste binoculaire de la profondeur est
expression du fait que les points de correspondance primaire tendent
devenir des points de disparité secondaire plus la correspon
dance secondaire diffère de la primaire plus im
pression du contraste sera grande
En partant de ces données auteur tente établir une hypothèse
de la profondeur en tant que processus psychophysiologique
La perception de la profondeur se développerait pendant le pro
cessus unification résultant de la transformation un jeu de dis
tances en un mouvement sur place avec une valeur de distance
constante déterminée par la distance du point au foyer)
La perception elle-même dépendrait non pas du déplacement
comme tel mais du processus qui mène au déplacement
1182 RUTH RUDERT-KOTTE Die binokulare Zeitparallaxe
unter typologischem Gesichtspunkte La parallaxe binoculotem-
porelle du point de vue typologique für ang Ps. LIII
3-4 1937 251-260
Klemm démontré un intervalle extrêmement court entre
excitation de deux yeux peut déterminer la vision en relief auteur
reprend les mêmes expériences sur 20 hommes 18 femmes et
11 enfants âgés de 12 ans Il emploie deux formes expériences
pour réaliser le phénomène le sujet fixe par une fente de cm les
oscillations un balancier effectuant un mouvement de grande
amplitude de manière que le temps qui sépare son passage travers
le champ visuel de il gauche de son passage travers le champ de
il droit soit extrêmement court Ce temps augmente-t-il la vision
du relief disparaît et on faire deux sensations séparées cette
fois-ci le sujet regarde un écran comportant deux fentes par chacune
de ces fentes passe ombre un index un intervalle extrêmement
court écoule entre le passage de index une fente autre

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.