Influence de la durée du traitement de l'information sur l'estimation d'une durée d'une seconde - article ; n°2 ; vol.79, pg 495-504

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1979 - Volume 79 - Numéro 2 - Pages 495-504
Résumé
La perception d'une durée brève (inférieure à 2 s) dépend de la nature de l'information à traiter pendant cette durée. Nous formons l'hypotkèse que plus le traitement de l'information est facile et plus la durée est surestimée parce que le sujet porte alors plus son attention sur la durée proprement dite. Parlant du fait que la dénomination d'un stimulus est plus longue et donc plus difficile (temps de réaction plus long) que la lecture du nom correspondant, nous avons comparé la production d'une durée d'une seconde dans des tâches de dénomination ou de lecture. Nous avons vérifié que la durée produite était relativement plus courte (surestimation) en lecture qu'en dénomination, ce qui vérifie notre hypothèse.
Summary
The perception of a brief duration (shorter than 2 sec) depends on the nature of information to be processed during this duration. It was hypothesized that the easier the processing, the more overestimated the duration, since the subject will be more attentive to duration itself. The production of a one-second duration was compared in tasks of naming and reading, the fact that naming a stimulus takes more time, and is more difficult than reading the name of this stimulus being well established. The results supported the hypothesis that the duration produced is shorter (overestimation) in the reading condition than in the naming condition.
10 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : lundi 1 janvier 1979
Lecture(s) : 6
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
Paul Fraisse
Influence de la durée du traitement de l'information sur
l'estimation d'une durée d'une seconde
In: L'année psychologique. 1979 vol. 79, n°2. pp. 495-504.
Résumé
Résumé
La perception d'une durée brève (inférieure à 2 s) dépend de la nature de l'information à traiter pendant cette durée. Nous
formons l'hypotkèse que plus le traitement de l'information est facile et plus la durée est surestimée parce que le sujet porte alors
plus son attention sur la durée proprement dite. Parlant du fait que la dénomination d'un stimulus est plus longue et donc plus
difficile (temps de réaction plus long) que la lecture du nom correspondant, nous avons comparé la production d'une durée d'une
seconde dans des tâches de dénomination ou de lecture. Nous avons vérifié que la durée produite était relativement plus courte
(surestimation) en lecture qu'en dénomination, ce qui vérifie notre hypothèse.
Abstract
Summary
The perception of a brief duration (shorter than 2 sec) depends on the nature of information to be processed during this duration.
It was hypothesized that the easier the processing, the more overestimated the duration, since the subject will be more attentive
to duration itself. The production of a one-second duration was compared in tasks of naming and reading, the fact that naming a
s
t
i
m
u
l
u
s
t
a
k
e
s
m
o
r
e
t
i
m
e
,
a
n
d
i
s
m
o
r
e
d
i
f
f
i
c
u
l
t
t
h
a
n
r
e
a
d
i
n
g
t
h
e
n
a
m
e
o
f
t
h
i
s
s
t
i
m
u
l
u
s
b
e
i
n
g
w
e
l
l
e
s
t
a
b
l
i
s
h
e
d
.
T
h
e
r
e
s
u
l
t
s
supported the hypothesis that the duration produced is shorter (overestimation) in the reading condition than in the naming
condition.
Citer ce document / Cite this document :
Fraisse Paul. Influence de la durée du traitement de l'information sur l'estimation d'une durée d'une seconde. In: L'année
psychologique. 1979 vol. 79, n°2. pp. 495-504.
doi : 10.3406/psy.1979.28282
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1979_num_79_2_28282
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.