Intelligence et vieillissement au W AIS-R, une analyse transversale de l'échantillon d'étalonnage français avec contrôle du niveau scolaire - article ; n°3 ; vol.93, pg 379-400

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1993 - Volume 93 - Numéro 3 - Pages 379-400
Résumé
L'échantillon d'étalonnage du WAIS-R français constitue une source importante d'informations fiables à propos du vieillissement des capacités cognitives. Il est en effet constitué de dix groupes d'âge de 100 sujets représentatifs de la population française. Tous ces sujets ont été évalués dans des conditions strictement standardisées. Nous avons analysé l'évolution des performances de sujets entre 25 ans et 79 ans (N = 700) en contrôlant l'impact de la variable « niveau d'étude » sur les différences entre groupes d'âge. Pour ce faire, nous avons utilisé deux techniques : l'analyse de régression multiple et l'ajustement des performances au sein de chaque groupe d'âge en fonction de la variable « niveau d'étude ». Les résultats nous conduisent à réfuter l'explication de Kaufman et al. (1989) de l'évolution des performances en termes d'intelligence fluide et d'intelligence cristallisée. Il est plus vraisemblable que cette évolution soit liée à la covariation de différents facteurs, essentiellement le caractère spatial de la tâche et le rôle qu'y joue la mémoire de travail.
Mots clés : intelligence, vieillissement, WAIS-R.
Summary : Intelligence and aging, a cross-sectional analysis of the French standardisation sample of the WAIS-R with educational level controlled.
The standardisation sample of the French adaptation of the WAIS-R is an important source of reliable information about the aging of cognitive aptitudes. This sample is composed of ten age groups of 100 subjects representative of the French population. All these subjects have been tested in a strictly controlled situation. We analysed the standard scores of the subjects from 25 to 79 years (N = 700) wiih control of the influence of the level of education on the difference between age groups. For that purpose, we applied two methods : a multiple regression analysis and the adjustment of the standard scores inside each age group with respect to the level of education. From the results of those analysis we have to reject the Kaufman and al. (1989) hypothesis. Following these authors the aging of intellectual performances on the WAIS-R could be explained in terms of fluid intelligence and crystallised intelligence. It is more likely to explain the regression of the results by the covariation of different factors, especially the spatial dimension of the task and the importance of the working memory in this particular task.
Key-words : intelligence, aging, WAIS-R.
22 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1993
Lecture(s) : 11
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins