L'acceptabilité des phrases - article ; n°2 ; vol.71, pg 417-427

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1971 - Volume 71 - Numéro 2 - Pages 417-427
Summary
A test of comprehension is divided in which the subjects have to fill in blanks which occured in the 3 underlying clauses of a sentence, in the position of the subject and object of the verb. Two experiments, one requiring and oral response, the oiher a written response, performed with students of 18 to 21 years old, have shown that : a) The more a sentence is self embedded, the less it is understood, especially when it is over one degree of self-embedding ; b) When a sentence is made with semantically linked words, it is understood better ; c) The tense of verb has no influence, except in the 2nd degree of self-embedding, where imperfect tense is a source of facilitation ; d) The differences between oral and written responding are not significant.
Résumé
Un test de compréhension est élaboré dans lequel les sujets doivent combler des lacunes laissées dans les trois propositions sous-jacentes d'une phrase, à la place des sujet et objet des verbes. Deux expériences, l'une en présentation orale, l'autre en présentation écrite, réalisées avec des étudiants de 18 à 21 ans, ont montré que : a) Plus une phrase est auto-enchâssée, moins elle est comprise, ceci étant surtout vrai au-dessus d'un degré d'auto-enchâssement ; b) Quand une phrase est composée de termes sémantiquement liés, elle est mieux comprise ; c) Le temps des verbes n'a pas d'influence, excepté en degré 2 d'auto-enchâssement où l'imparfait est facilitateur ; d) Les différences ne sont pas sensibles entre les présentations écrite et orale.
11 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1971
Lecture(s) : 9
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins