L'apprentissage chez les animaux. - compte-rendu ; n°1 ; vol.39, pg 443-461

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1938 - Volume 39 - Numéro 1 - Pages 443-461
19 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 1938
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins

g) L'apprentissage chez les animaux.
In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 443-461.
Citer ce document / Cite this document :
g) L'apprentissage chez les animaux. In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 443-461.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1938_num_39_1_5663E.N TISSAGE CHEZ LE- N4 443
prosentes successivement sur une planchette en mouvement
ce il ait trouvé vers de farine réunis ou séparés et arrêter
ensuite
pris des précautions pour ne pas influencer le singe reconnais
sant le danger que des attitudes involontaires peuvent présenter dans
de telles expériences La réussite obtenue permet auteur affirmer
que le Macaque peut composer le nombre trois aux dépens unités
per ues successivement des intervalles assez larges et inégaux
Mais il semble il ait là une limite Toutefois se propose de
reprendre la question pour le nombre quatre
427 VERLAINE Représentations concrètes et facultés
de synthèse chez le Macaque Se L. 1938 579-589
Après avoir dressé son singe soulever un couvercle marqué par
un triangle un certain gris observe que importe quel triangle
ou importe quel papier gris semblable ou quelle figure
4e surface équivalente déclenche la réaction mais le singe fait
encore de même avec un cercle noir de dimensions différentes alors
il plus aucune propriété commune si animal est dé
se limite ensuite au triangle
admet que la différenciation implique la réalisation une
synthèse de toutes les propriétés des objets concrets
Le macaque Coco peut reconnaître équilatéralité le degré de
luminosité la grandeur avec comparaison dus triangles ayant des
propriétés voisines les erreurs apparaissent quand le choix devient
difficile ce qui prouve bien dit V. que les résultats positifs ont
pas été obtenus par une action involontaire de expérimentateur
apprentissage chez les animaux
428 KEI LOGG Some objections to Pr definition
Of learning Quelques objections la définition de apprentissage
du PT Gas Ps Rev. XLV 1938 96-100
apprentissage est établissement ou le renforcement de
connexions nerveuses entre les processus de stimulation et les pro
cessus de réponse résultats actes psychologiques accompagnant
ou précédant immédiatement ces processus Telle est la définition
de apprentissage donnée par Cason lui reproche de mettre
accent sur des faits physiologiques supposés au détriment des faits
de comportement observables exiger examen du tissu nerveux
pour faire la preuve apprentissage de dénier la possibilité un
apprentissage aux organismes qui ont pas de système
propose la définition suivante changement ou modification
durable du comportement résultant une stimulation répétée ou
continue
429 CASON Dr Kellogg on the definition of learning
Le DT Kellogg et la définition de apprentissage Ps Rev.
XLV 1938 p. 101-105
défend sa définition de apprentissage définition organique 444 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
apprentissage doit être distingué de ses manifestations tout comme
une maladie est de ses symptômes Les faits nerveux qui sont la
base sont en grande partie connus et il intérêt en faire mention
dans la définition Enfin il est préférable de commencer étude des
phénomènes de ce genre chez les organismes supérieurs pourvus
un système nerveux
critique son tour la définition proposée par Keiïogg qui est
trop large elle engloberait les phénomènes de croissance les troubles
résultant une mutilation etc autre part apprentissage peut
être le résultat une expérience unique ou expériences très peu
nombreuses
430 KELLOGG An eclectic view of some theories of
learning Vue éclectique de quelques théories de Vapprentissage
PS Rev. XLV 1938 165-184
distingue et expose aide de diagrammes quatre théories
principales de apprentissage celle de essai et erreur de Thorndike
celle de intelligence insight de Köhler celle du conditionnement
de Guthrie celle de la forme de signe de Tolman Chacune de ces
théories qui repose sur de nombreuses observations sa valeur et fait
bien comprendre un des aspects du problème Il existe une correspon
dance étroite entre les deux premières théories et entre les deux der
nières On ne peut réduire apprentissage un principe général unique
Il convient toutefois de distinguer entre des formes simples et
des formes complexes de Dans celles-ci entrent en
jeu une part élimination ou la réduction des réponses autre
part établissement de relations entre un stimulus nouveau et sa
réponse Dans apprentissage très difficile on voit intervenir des
mécanismes multiples tels que ceux dont rendent compte toutes les
théories habileté skill est un fait de surapprentissage Ce terme
doit être réservé au développement de la facilité et de la précision
de la réponse après que la réponse juste été donnée
431 ROSS The synthesis of intelligence its implications
La synthèse de intelligence ses implications Ps Rev.
XLV 1938 185-189
fait construire Université de Washington sous la direction
du Dr Smith une machine apprenante
On place la machine entrée un labyrinthe composé de
12 unités ayant la forme un une des branches de est
fermée autre est libre et ouvre sur le corps de suivante et
ainsi de suite La machine apprenante qui la forme un tricycle
engage dans le labyrinthe quand elle arrive un passage fermé
elle tourne en arrière et reprend autre route Au second essai la
machine suit sans aucune erreur la bonne route elle apprise
donne un schéma simplifié du mécanisme de la machine
dont la partie la plus importante est disque de mémoire
ne prétend ailleurs pas que la machine reproduise le méca
nisme réel de apprentissage il veut simplement illustrer certains
points de la théorie et de ce point de vue son uvre est intéressante APPRENTISSAGE CHEZ LES ANIMAUX 445
432 DE MONTPELLIER Les réflexes conditionnels et les
phénomènes apprentissage chez les animaux Ps.
XXXV 1938 50-68
Essai pour déterminer la relation entre les phénomènes ap
prentissage et les réflexes conditionnels en tenant compte des deux
faits que dans de nombreuses situations apprentissage une part
la réponse excitant conditionnel est pas la même que la réponse
excitant inconditionné autre part extinction expérimentale
semble faire défaut
Les phénomènes apprentissage ne sont comme le réflexe condi
tionnel un cas particulier de intégration mnémonique ou
mémoire associative possibilité de création de liaisons entre processus
primitivement isolés Ces liaisons ne sont pas réversibles mais
sens unique Dans unité constituée ensemble organise en
fonction de excitant absolu dans la synthèse des deux excitants
excitant conditionnel acquiert la valeur un signal égard de absolu et la réponse il déclenche est une réponse
innée inconditionnée ce rôle de signal il acquis Le processus
de conditionnement se définit intégralement par organisation de
nouvelles synthèses excitations
Les phénomènes apprentissage et notamment de dressage
chez les animaux ne diffèrent des réflexes conditionnels que par une
plus grande complexité La réaction est une adaptation artificielle
antécédent inconditionné imposé arbitrairement par les conditions
du problème Elle ne peut donc pas résulter de la simple union des
deux excitants elle doit être liée excitant absolu Le chaînon
supplémentaire est fourni par les sensations proprioceptives qui
accompagnent exécution même de la réaction La réponse est
déclenchée par excitant conditionnel mais nécessite un condi
tionnement deux liaisons dont un des éléments possède le double
caractère excitant et de réponse Ni le scheme de Miller et Konor-
ski ni celui de Skinner ne donnent de la situation de dressage une
représentation adéquate
Le phénomène extinction expérimentale ne présente pas de
grandes difficultés Il résulte du changement des conditions expé
rimentales substitution aux essais dans lesquels sont présentés les
deux excitants autres essais dans lesquels excitant conditionnel
seul est donné Par suite un second conditionnement se substitue
au premier et en détruit les effets extinction une réponse est
indice de la formation un nouveau Il est
pas surprenant que extinction expérimentale ne se produise pas
lorsque comme est le cas dans de nombreux apprentissages de
la vie courante les conditions de liaison ne sont pas modifiées
G.-H
433 KRECHEWSKY Brain mechanism and Umweg
behavior Mécanismes cérébraux et conduite du détour of
Ps. XXV 1938 147-174
Le sens du mot détour est ici généralisé il ne agit pas nécessai
rement de détour géométrique mais de emploi un moyen indirect
la place un moyen plus direct plus naturel pour le sujet Un rat 446 AiNALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
doit choisir entre deux chemins géométriquement identiques un
droite autre gauche tous deux conduisent une piste en spirale
dont le centre éclairé par une lampe peut être vu travers le grillage
des cloisons de tous les points de la piste animal apprend abord
choisir le chemin signalé par cette lampe près de laquelle il trouvera
manger Mais tout de suite après le point de choix ouvre de part
et autre un tunnel obscur qui conduit directement au centre
Géométriquement est la piste en spirale qui est la voie détournée
la plus longue et le tunnel qui est la voie directe la plus courte
Psychologiquement est le contraire puisque dans la spirale le but
ne cesse pas être visible tandis que dans le tunnel il disparaît
momentanément Les rats sont abord familiarisés par des parcours
forcés avec tous les chemins ensuite ils accomplissent un certain
nombre de parcours libres Les rats normaux peuvent apprendre
utiliser le détour est-à-dire le raccourci par le tunnel les rats
porteurs de lésions cérébrales même peu étendues se montrent
cet égard nettement inférieurs indépendamment du siège et de
étendue de la lésion
434 CARR TOLMAN THORNDIKE
CULLER DASHIELL et MUENZINGER
The law Of effect La loi de effet Ps Rev. XLV 1938
191-218
Discussion au Congrès de Minneapolis de septembre 1937 Cette
discussion est impossible résumer et nous nous bornons en
marquer la place
435 KRECHEWSKY study of the continuity of the
problem-solving process Etude sur la continuité du processus de
solution du problème Ps Rev. XLV 1938 107-133
On est beaucoup intéressé dans les damiers temps la période
qui précède la solution dans apprentissage apprentissage est-il
un processus continu en fonction des réponses correctes récompensées
et des réponses fautives punies utilisé appareil de Lashiey
pour la discrimination visuelle animal Jit distinguer entre le
stimulus positif carte portant do gros points carrés en ligne hori
zontale et le stimulus négatif où les sont en ligne verticale
Les rats au nombre 47 sont divisés en trois groupes Le
premier groupe de contrôle est entraîné dès le dabut résoudre le
problème dans les termes indiqués plus haut Le groupe II est pen
dant deux jours entraîné résoudre le problème renversé positif
et négatif étant intervertis) puis remis entraînement correct
Le troisième groupe est entraîné pendant quatre jours au problème
renversé puis au problème correct Contrairement ce on aurait
pu attendre les groupes II et III réussisent le test final avec moins
erreurs et au bout de moins essais que le groupe contrôle
après K. animal passe au début par une période préparatoire
pendant laquelle il résout un certain nombre de problèmes subsi
diaires Cette période dure de deux quatre jours elle est fonction
non seulement de organisme mais aussi de appareil employé lSSAGE CHEZ LES 447
Pendant cette période les sanctions ont peu effet sur le résultat
final
436 BUEL criticism of goal gradient hypothesis
Critique de hypothese de Hull du gradient de but Ps Rev.
XLV 1938 395-413
trouve hypothèse de Hul trop simple De multiples facteurs
interviennent dans le comportement du rat au labyrinthe
437 TOLMAN The determiners of behavior at choies
point Les déterminants du comportement au point de choix
Ps Rev. XLV 1938 1-41
Quand le rat MIS le labyrinthe arrive une bifurcation point
de choix) pourquoi va-t-il un côté plutôt que de autre est là
un problème capital aide d3 nombreux diagrammes montre
comment on peut le poser Il expose et critique les daux théories de
Thorndike qui fait intervenir dis stimuli connexions et des
tendances la réponse et celle Hull qui fait appel au conditionne
ment emploie pour son explication dzs concepts en apparence
subjectifs mais dont il donne une définition expérimentale appétit
différenciation habileté motrice hypothèse Il montre intérêt des
cas où le rat revient en arrière au point de choix et da ceux où la
récompense habituelle étant supprimée activité de animal se
trouve bouleversée
438 MUENZINGER Vicarious trial and error at
point of choice general survey of its relation to learning
efficiency Essai et erreur de remplacement un point crucial
Examen général de sa relation efficacité de apprentissage
of genet Ps. LIII 1938 75-86
Par essai et erreur de remplacement désigne le comporte
ment hésitant du rat au point crucial dins un appareil da discrimi
nation en forme il arrête pénètre un peu dans allée de
droite par ex. revient au point crucial et pénètre un peu dans autre
allée ou bien se borne tourner la tête vers une puis vers
il choisisse ailleurs finalement allée correcte ou allée incor
recte Tolman jà signalé cette sorte oscillation motrice et il
suggéré elle est en relation étroite avec le progrès de apprentissa-
sage ce que cherche prouver en présentant et en interprétant
les données il rassemblées en ans sur cette relation au cours
de recherches entreprises ailleurs dans autres desseins Sous des
conditions de choc pour les réponses correctes ou pour les réponses
incorrectes des rats dans un appareil de discrimination noir blanc
font moins erreurs et en même temps manifestent au point de
choix un plus grand nombre hésitations que des rats qui ne re oi
vent aucun choc Ces atteignent leur maximum de fré
quence vers le moment où les erreurs disparaissent elles décroissent
alors et dans un appareil en dans lequel en approchant du point
de choix animal peut repérer avance le signal correct elles
Heparaissent entièrement dans un appareil en forme de 448 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
deviennent moins nombreuses mais persistent Chose remarquable
elles se produisent et subsistent même lorsque les deux allées
correcte et incorrecte ne possédant aucun repère comme est le
cas quand le signal acoustique est donné au-dessus du point de
choix lui-même son diffus pour tourner gauche silence pour tour
ner droite Ces hésitations ne peuvent pas être considérées comme
les résidus das demi-tours antérieurement exécutés dans allée
incorrecte qui joue en fait le rôle d3 cul-de-sac En effet relate
une expérience dans laquelle le choc étant administré pour les
réponses correctes allée incorrecte est constamment parcourue
dans toute sa longueur or les hésitations sont beaucoup plus
nombreuses que dans autres expériences où les rats étant
aucunement choqués ou étant pour allée incorrecte la distance
parcourue dans allée incorrecte diminue graduellement Tous ces
faits expriment sans doute un parallélisme entre les hésitations
et le progrès de apprentissage Mais croit il existe entre les
premières et le second une relation causale que des recherches en
cours il espère établiront Ces essais et erreurs de remplacement
lui apparaissent comme une méthode apprentissage intermédiaire
entre les essais et les erreurs réellement et pleinement exécutés et
la pensée symbolique ce sont des abréviations de mouvements
essai antérieurement exécutés en entier mais qui ont déjà la valeur
un geste un geste qui par une nouvelle contraction peut devenir
le geste intérieur de la pensée symbolique Toutes ces remarques
rejoignent les idées de Tolman et la conception behavioristé de la
pensée
439 JOSEPH GROHMANN Modification oder Funktions
reifung Changement ou maturation de fonction?
Tierps. II 1938 132-144
Essai destiné apporter une nouvelle contribution au problème
des rapports et des limites entre les conduites instinctives et celles
qui sont liées un apprentissage auteur repris exemple du
vol des Oiseaux déjà étudié par Lloyd Morgan Il recherché si
des Pigeons mis dans des conditions rendant tout apprentissage de
vol impossible volent moins vite que les témoins placés dans des
conditions normales La réponse est négative Réciproquement un
apprentissage prématuré ne hâte pas le vol Il semble donc bien
avoir là une maturation de fonction
440 HEDIGER Tierpsychologie und Haust ertorschung
Psychologie animale et recherches sur les animaux domestiques
Tierps. II 1938 29-46
Le problème ds la domestication des sauvages est un
problème psychologique Seul le psychologue peut étudier les pre
mières origines de la des animaux le comportement
des animaux domestiques actuels comparés espèce demeurée
état sauvage les changements de comportement rendus nécessaires
par la domestication
Il est essentiel de distinguer animal qui se laisse approcher par
homme animal apprivoisé et domestique Il faut distinguer APPRENTISSAGE CHEZ LES ANIMAUX 449
les comportements suivants animal sauvage peut vivre libre
être pris vivre en captivité un stade intermédiaire comporte la
prise habitudes habitude organisée apprivoisement enfin
animal apprivoisé connaîtra un processus de dressage puis sera
dressé est ce dernier stade que peut apparaître la domestication
Il faut des générations animaux apprivoisés pour que la domestica
tion soit possible Le moment essentiel est celui où animal ne fuit
plus homme Il apparaît dans des conditions et des âges très
divers selon les espèces Nos Mammifères domestiques proviennent
tous sauf le Chat espèces sociales aptitude la domestication
peut être liée au comportement social une espèce il agisse des
rapports entre ses membres ou des rapports de cette espèce avec
une autre plus vigoureuse Divers exemples montrent combien la
recherche das origines de nos espèces domestiques peut apporter
la psychologie animale
441 CARMICHAEL Learning which modifies an
subsequent capacity tor learning Un apprentissage qui modifie
la capacité ultérieure di apprentissage ïun animal of
genet Ps. LII 1938 159-163
Sur un labyrinthe aérien dessinant deux trajets dont les parties
initiales et finales sont différentes mais la partie intermédiaire
commune et qui paraissent égale difficulté on fait contracter
10 rats une première habitude alternance puis quand cette habi
tude est formée on cherche monter chez les mêmes rats une autre
habitude alternance La comparaison des courbes apprentissage
erreurs montre que la première habitude gêne considérablement
la formation de la seconde Quand le rat arrive au point crucial
11 hésite tourne la tête droite et gauche et même arrête par
fois plus de 10 minutes Cette expérience confirme que pour expliquer
comportement il ne suffit pas de tenir compte des interactions
présentes entre organisme et son environnement mais il faut
aussi connaître le passé de cet organisme
442 DREW The function of punishment in learning
La fonction de la punition dans apprentissage of genet
Ps. LII 1938 257-267
Des rats sont dressés maîtriser une boîte de discrimination dont
le compartiment correct est éclairé un groupe de contrôle ne re oit
aucun choc électrique trois groupes expérimentaux re oivent un
choc électrique mais administré en des endroits différents après le
point crucial le premier est choqué par la porte correcte le second
par la porte incorrecte le troisième par la nourriture elle-même
accélération de apprentissage mesuré par la diminution des
erreurs est importante et identique pour tous les groupes expéri
mentaux comparés au groupe de contrôle Ces résultats confirment
assertion de Muenzinger que le choc donné importe où après le
point crucial la même efficacité dans accélération de apprentis
sage Il en résulte que si avec Tolman on parle emphase accen
tuation aspects du champ produite par la punition) il faut conce
voir cette emphase non comme un factet spécifique mais comme
ANN PSYCHOLOGIQUE XXXIX 29 450 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
un facteur général dont la nature est ailleurs pour le moment
encore ignorée
443 HONZ et TOLMAN The action of punish
ment in accelerating learning action de la punition dans ac
celeration de apprentissage of Ps. XXVI 1938
187-200
appareil comporte avant le point de choix une distance
franchir en sautant Des rats apprennent distinguer deux portes
Fune blanche autre noire une est mobile et leur livre passage
autre est fermée et animal tombe dans un filet On peut faire
varier la distance franchir en écartant des portes le banc où
élancent les animaux on vérifie facilement comme avait noté
Muenzinger que existence un espace franchir par un saut
un effet favorable sur apprentissage il précède le choix
tandis il un effet nul ou défavorable le suit Mais on
peut aussi comparer le cas où le vide franchir précède immédiate
ment les portes et celui où il en est encore éloigné dans ce cas animal
aute sur une plate-forme qui précède les portes Dans le premier
cas effet est favorable dans le second il est nul intervalle
pas seulement pour conséquence immobiliser un moment animal
et de prolonger la perception des deux stimulants il agit encore
cause de effort et du risque de chute il comporte en augmentant
au moment précis du choix état de vigilance du système nerveux
central
444 MANN The effect of the introduction of an inap
propriate reward at different stages in maze learning Lef fet de
introduction une récompense non appropriée aux différentes
phases de apprentissage du labyrinthe of Ps. XXVI
1938 255-260
Dans un où eau sert de récompense
on mélange de la quinine la boisson des animaux soit partir de
la neuvième épreuve soit seulement après la vingtième Le temps
et les erreurs augmentent surtout dans le premier cas en réalité
animal après quelques épreuves essaye plus de boire et montre
une grande répugnance accomplir le parcours
445 COOPER The effect upon performance of introduc
tion and removal of delay within the maze Effet produit sur
la performance par li introduction et par la suppression un délai
intérieur du labyrinthe of Ps. XXV 1938
457-462
On emploie un simple alternance constitué par dix
sections placées bout bout on impose au passage de anima
dans la cinquième une détention de 30 sec Si ce changement inter
vient dans certaines épreuves les suivantes qui sont libres présen
tent un ralentissement caractéristique de allure du parcours qui
disparaît ailleurs les jours suivants Inversement si on impose
ce délai dans toutes les épreuves dès le début de apprentissage
il accélération de allure générale quand le délai est supprimée APPRENTISSAGE CHEZ LES ANIMAUX 451
Dans un et autre cas la modification du comportement ne porte
que sur la vitesse du parcours et non sur le nombre des erreurs
de même on introduit au cours de apprentissage un change
ment de appât est-à-dire quand on agit sur la motivation
446 HULL et SPENGE Correction versus non
correction method of trial and error learning in rats Comparaison
des méthodes apprentissage par essais et erreurs avec et sans- chez les rats of Ps. XXV 1938 127-146.-
Des rats apprennent parcourir un labyrinthe simple deux
branches en forme de Mais dans un des groupes en cas de choix
incorrect animal est retiré de appareil immédiatement tandis
que dans autre il peut corriger sa faute après les lois du condi
tionnement il aura dans le premier cas simple décroissance par
extinction de la tendance au choix incorrect et si cette tendance
était forte la décroissance pourra être très lente Dans le second
groupe au contraire cette décroissance se superpose le renforcement
positif de la tendance au choix correct En fait on constate que ap
prentissage est possible par les deux méthodes mais il est beau
coup plus rapide par la seconde avantage est particulièrement
inarqué au début un nouvel apprentissage après inversion de la
signification primitive des deux allées De plus le groupe non corrigé
manifesté une tendance prononcée dévier dû chemin direct
revenir en arrière et ralentir sa marche surtout dans la seconde
partie du parcours enfin un premier choix correct obtenu par
cette méthode tend se fixer moins régulièrement avec la méthode
de correction
447 MUENZINGER BERNSTONE et
RICHARDS Motivation in learning VIII Equivalent
amounts of electric shock for right and wrong responses in
visual discrimination habit La motivation dans apprentissage
VIII Quantités équivalentes de choc électrique pour des réponses
correctes et incorrectes dans une habitude de discrimination
visuelle of Ps. XXVI 1938 177-186
Cette expérience est dans son principe la reproduction une
expérience antérieure des mêmes auteurs dans un appareil de choix
deux groupes de rats re oivent des chocs électriques après le
aussi bien ils prennent le bon chemin que ils engagent dans le
mauvais Chaque membre un groupe est comparé un membre
du groupe opposé le choc est maintenu pour un et pour autre
pendant le même temps Les animaux pour lesquels le choc est la
sanction un mauvais choix sont ceux qui apprennent le plus vite
Mars ceux qui re oivent aussi un choc pour un choix correct appren
nent beaucoup plus vite que les animaux du groupe de contrôle
qui ne re oivent de choc en aucun cas Par là se trouve démontrée
la valeur du choc comme stimulant positif dws apprentissage
ailleurs un autre groupe pour lequel le choc dans le cas du choix
correct est maintenu beaucoup plus longtemps pendant toute la
durée du parcours de allée correcte apprend pas plus vite que

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.