L'évolution de la naissance à la puberté - compte-rendu ; n°1 ; vol.38, pg 410-422

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1937 - Volume 38 - Numéro 1 - Pages 410-422
13 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1937
Lecture(s) : 62
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins

b) L'évolution de la naissance à la puberté
In: L'année psychologique. 1937 vol. 38. pp. 410-422.
Citer ce document / Cite this document :
b) L'évolution de la naissance à la puberté. In: L'année psychologique. 1937 vol. 38. pp. 410-422.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1937_num_38_1_5541410 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
ou un service on nous rendu est une nature complexe dont
ïes éléments sont la joie éprouvée pour le service rendu la bienveil
lance vis-à-vis du bienfaiteur la tendance trouver un équivalent
pour remercier et obligation de rendre cet équivalent
auteur étudie ce sentiment au moyen une enquête faite
sur 1.059 enfants de 15 ans qui on posait les questions
suivantes
Quel est ton plus ardent désir et ensuite Quelle récompense
donnerais-tu celui qui accomplirait ton désir
En second lieu B.-T fait aux enfants une lecture dont voici le
résumé Un riche paysan tomba dans eau il fut sauvé par un
autre mais blessé au front par un râteau Le paysan porta plainte
chez le juge contre son sauveur accusant de avoir blessé Quel
sera le jugement du juge
II résulte de cette étude il fa ons exprimer la gratitude
chez les enfants Par de belles paroles par un don par la tendance
unir au donateur par un lien spirituel et en dernier lieu par une
tendance réagir en reconnaissance de la réalisation du désir
conformément son projet-désir
propos de histoire il en eut que 1471 qui ont saisi la
situation avec justesse et vu il avait une bonne action qui
demandait être récompensée
493 CHRISTIAN et PATERSON Growth of vocabu
lary in later maturity augmentation du vocabulaire dans Väge
avancé of Ps. 1936 167-169
On considère ordinaire que âge un effet régressif sur le voca
bulaire Dans une expérience de reconnaissance de 120 mots en un
temps limité portant sur des jeunes gens de 18 ans des personnes
de 40 49 ans de 50 59 ans de 60 ans et au-dessus si on prend
le résultat global la moyenne des mots reconnus est de 875 18 ans
et décroît 793 60 ans et au-dessus Mais si on considère
seulement pour chaque âge les 60 premiers résultats obtient au
contraire une moyenne de 434 18 ans et une augmentation pro
gressive 499 60 ans et au-dessus Il semblerait donc que la
diminution du vocabulaire avec âge généralement remarquée vient
de ce que les personnes âgées travaillent plus lentement et ne viennent
pas bout du test proposé
évolution de la naissance la puberté1
494 BONAVENTURA Risultati tendenze attuali della
psicologia del lattante Résultats et tendances actuelles de la psycho
logie du nourrisson La Nipiologia XXIII 1937 extrait
16 pages
Après un résumé des données principales fournies par les recher-
Voir aussi les no 856 1242 1246 1413 1415 1438 1439 145-2
1616 1619 1739 1740 1745 PSYCHOLOGIE PEDOLOGIQUE 411
ches expérimentales récentes attire attention sur les points
suivants
Connexion étroite du développement organique et du psy
chique
Conformité de évolution psychique des lois générales per
mettant de fonder une notion de normalité en dépit des variations
ûndividuelles
Action des prédispositions constitutionnelles imposant une
certaine ligne évolutive au développement psychique mais influence
modificatrice du milieu sur les tendances fondamentales plastiques
en sorte que le comportement chaque âge est une résultante de
facteurs internes et externes
Existence de crises évolutives chaque passage une struc
ture une autre dans le développement psychique qui comporte
une véritable succession de phases certaines anomalies de développe
ment tenant la persistance une dysharmonie fonctionnelle de
crise normalement passagère et précédant établissement un nou
vel équilibre
495 STIRNIMANN Les réactions du nouveau-né contre
enchaînement fran aise de Pédiatrie XIII 1937 496-
502
auteur faisant mettre peu après la naissance des moufles
fixées par des rubans aux nouveau-nés afin de les empêcher de se
blesser constaté que ces derniers présentaient souvent des réac
tions de déchaînement des mouvements destinés les délivrer
constatés dans 23 cas sur 150 dont 16 filles et gar ons)
Cette réaction de délivrance existe pas chez les enfants calmes
mais surtout chez les enfants nerveux avec accentuation de activité
sous influence de la faim Il aurait un besoin de liberté chez le
nouveau-né venant immédiatement après le de nourriture
496 PRATT The organization of behavior in the newborn
infant Organisation du comportement chez Venfant nouveau-né
Ps Rev. XLIV 1937 470-490
Le nouveau-né donne surtout des réactions générales plutôt que
des réactions spécialisées propose de dresser des inventaires de ces aux différents âges pour pouvoir ainsi établir des comparai
sons et il donne un exemple un inventaire de ce genre
497 CII CRUDDEN Reactions of newborn infants to
thermal stimuli under constant tactual conditions Réactions
enfants nouveau-nés des stimuli thermiques dans des conditions
ctiles constantes of exp Ps. XX 1937 350-370
La méthode appliquée dans ce travail est celle du contact constant
un objet température variable Une compresse couvrant une aire
de 23 cm2 est la face dorsale de la jambe au moyen un
bandage Il peut circuler de eau provenant par un mélangeur de
récipients des températures différentes On dissocie ainsi effet
tactile constant et effet thermique variable 412 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
Chez des enfants de 41 1.045 heures âge des températures
variant de 16 45 provoquent toujours des réactions quand elles
écartent suffisamment de la température de la peau Un écart de
est plus sensible quand on éloigne de la température de la peau
que quand on en approche Le refroidissement est mieux senti réchauffement Les phénomènes adaptation se produisent rapi
dement ils ont pour effet de déplacer le point neutre Les réactions
sont locales ou générales Les réactions localisées sont en général plus
intenses que les réactions généralisées mais les réactions très fortes
sont emblée Une réponse remarquable est le grattement
jambe excitée est étendue et autre fléchie vient frotter avec les
orteils le point excité Parfois aussi est la jambe excitée qui vient
gratter autre au point homologue du point excité Toutes ces expé
riences ont été faites pendant le sommeil des enfants
498 CHASE Color vision in infants La vision des
couleurs chez les jeunes enfants of exp Ps. XX 1937
203-222
Après avoir critiqué tous les procédés employés pour étude de
la vision des couleurs chez des enfants très jeunes arrête la
méthode des réactions de poursuite oculaire Les couleurs obtenues
au moyen de filtres monochromatiques égalisées au point de vue des
clartés sont projetées deux deux sur un écran blanc de manière
que une occupe le centre et autre la périphérie Comme celle-ci
déborde écran et elle est ailleurs visible que sur cet écran)
si on déplace solidairement les deux images la couleur de la périphérie
paraît toujours immobile et la couleur centrale paraît se mouvoir
seule Dans ces conditions le mouvement serait invisible pour quel
un qui ne distinguerait les couleurs que par leur clarté et non par
leur teinte Il suffit donc observer si enfant suit les déplacements
de la couleur centrale Les épreuves ont eu lieu pendant 14 jours elles
ont porté sur 24 enfants âgés au début de expérience de 15
70 jours Tous se sont montrés capables de suivre le mouvement du
disque central avec toutes les combinaisons de couleurs Par contre
aucun réagi une combinaison de deux degrés de clarté de la
même teinte même avec une différence de 25 entre la partie
centrale et la partie périphérique La réalité de la perception des
couleurs est donc démontrée dès le début de la vie
499 WAGNER Thé establishment of criterion of depth
of Sleep the new-born infant Determination ïun critère du
sommeil profond chez le nouveau-né of genet Ps. LI
1937 17-59
En déterminant la durée et étendue des réponses faites par
197 nouveau-nés auxquels durant les 10 premiers jours de leur vie
plus de 5.000 stimulations douloureuses ctiles olfactives et acous
tiques furent appliquées obtient états de sommeil de différente
profondeur caractérisés par les critères suivants en allant du som
meil le plus profond au sommeil le plus léger immobilité générale
pas de mouvements des paupières ni de la bouche respiration régu
lière comme le précédent mais avec respiration irrégulière PSYCHOLOGIE PEDOLOGIQUE 413
agitation passagère des membres pas de mouvements des pau
pières ni de la bouche immobilité générale avec des
paupières ou bien avec mouvements des paupières et de la bouche
ou bien agitation des membres avec mouvement des paupières
agitation passagère des des et de
la bouche activité générale avec des paupières ou
bien avec mouvement des paupières et de la bouche activité
générale avec les yeux ouverts et mouvements de la bouche ou bien
agitation passagère des membres les yeux ouverts avec ou sans
mouvements de la bouche
500 HUNT et CLARKE The startle pattern in
children and identical twins Le sursaut chez les enfants et les
jumeaux identiques of exp Ps. XXI 1937 359-362
Après étude chez les nouveau-nés et les adultes la réaction de
sursaut été examinée chez les enfants de quelques années dans
10 paires de jumeaux identiques dont une de nègres qui ont présenté
les mêmes faits que les autres Les réactions sont plus marquées
que chez les adultes et quantitativement inégales dans les deux
individus des couples avec réaction plus marquée chez ceux qui sont
moins nettement droitiers qui sont de tendance gaucheré)
501 HALVERSON Studies on the grasping responses of
early infancy II III tude des réponses grippement chez le
nouveau-né II III of genet Ps. LI 1937 371-392
393-424 et 425-449
tude expérimentale très minutieuse et très importante du réflexe
agrippement dans lequel est amené distinguer un
extéroceptif et clonique de fermeture des doigts exécuté en riposte
une légère stimulation tactile de la paume et un réflexe propriocep-
tif et tonique étreinte qui est déclanché par une pression exercée
du dedans de la main plus ou moins fermée contre les tendons des
doigts Ces deux réflexes deviennent on le sait un réflexe de suspen
sion si on soulève objet que enfant étreint une main ou des deux
La force de la réaction étreinte est prouvée par ce fait que les bébés
de la naissance la 25e semaine supportent ainsi plus de 70 de leur
poids en agrippant des mains un petit cylindre de cm de diamètre
Les bébés de 12 sem sont cet égard supérieurs aux bébés de
16 24 sem De 24 52 semaines la réaction tonique diminue rapide
ment de force La force moyenne de cette réaction des mains est
plus grande quand les mains sont testées séparément que elles
sont testées ensemble La main gauche est légèrement supérieure la
droite Le nombre des bébés qui supportent leur corps tout entier est
plus grand la naissance et sem ultérieurement En utili
sant un petit cylindre qui permet de mesurer la force de chaque doigt
dans le réflexe étreinte de la main entière trouvé que le
médius et annulaire sont de beaucoup supérieurs aux autres doigts
la force de index et de auriculaire est environ les 2/3 celle du pouce
est seulement la 1/2 de celle du médius Les doigts innervés par le
nerf uinaire se renforcent un autre dans le réflexe agrippement 414 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
La force de la réponse proprioceptive varie proportionnellement avec
la de la poussée exercée contre les tendons des flexeurs Cette
loi physiologique vaut aussi bien pour chaque doigt pris individuelle
ment que pour la main aussi bien pour des objets rigides que des
objets qui cèdent sous étreinte elle varie avec état postural du
bras le maximum de force est obtenu quand le bras est étendu soit
en avant du corps soit vers la tête le minimum quand le bras est
étendu vers les pieds ou en complète flexion elle varie aussi avec
le degré activité générale quand celle-ci est élevée le réflexe
étreinte est très fort quand elle est basse il est faible quand le bébé
est rassasié la force du réflexe est faible ou nulle quand il faim le
réflexe est vigoureux et de force variable celle-ci diminue rapide
ment pendant la première demi-minute de tétée puis lentement
pendant le reste de la tétée La grandeur des doigts joue aussi un
rôle les bébés longs doigts sont supérieurs aux bébés doigts
courts Le bébé manifeste plus de force quand il étreint un petit
objet 1/2 cm. que il en étreint un plus gros cm.) la matière
de objet ne jouant aucun rôle Le réflexe de fermeture des doigts et le
réflexe étreinte ne disparaissent pas simultanément le 1er disparaît
entre 16 et 24 sem. le second après la 24e sem chez un bébé de
52 sem des traces de la réaction proprioceptive existaient encore
La fermeture est assurée presque exclusivement par activité de la
main la réponse proprioceptive vigoureuse et diffuse implique en
trée en action autres réflexes proches ou éloignés
502 AMES The sequential patterning of prone progression
in the human infant Ordre de succession des formes de la progres
sion plat ventre chez le bébé Gen Ps Mon. XIX no
1937 411-460
tude très intéressante et très précise par la méthode analyse
cinématographique de évolution de la progression plat ventre
chez 20 bébés observés de la 24e la 52e semaine Cette progression
passe par 14 stades qui se succèdent dans un ordre inflexible et que
nous ne pouvons pas naturellement décrire ici Le développement de
la locomotion est conforme aux lois du général
il est céphalo-caudal dans les stades du début où une progression
est effectuée le 3e le 6e et le 8e le rôle des bras est ou exclusif ou
prépondérant puis il devient bien moins important au fur et mesure
que le rôle des jambes accroît dans certains cas une seule main
peut être employée est alors la progression est affaire presque
exclusive de mouvements en avant des genoux et des pieds parallèle
ment est la tête qui abord se détache du support puis la poitrine
enfin la croupe il est proximodistal les bras travaillent abord
puis les avant-bras se substituent aux bras puis les mains aux bras
pareillement ce sont les genoux qui travaillent abord puis la
jambe dans sa totalité se substitue au genou et finalement le pied se
substitue la jambe il progresse du côté extérieur vers le côté
intérieur de la main et du côté intérieur vers le côté du pied
Quand enfant rampe le ventre contre le sol crawling est le côté
extérieur de la main et de avant-bras qui travaille puis quand il se-
met ramper le tronc détaché du sol creeping la main seulement est PSYCHOLOGIE PEDOLOGIQüE 415
employée avec prépondérance croissante du côté innervé par le nerf
radial Le développement du pied procède lui du dedans vers le
dehors dans les premiers stades enfant exerce une pression sur le
sol avec le côté intérieur de son pied même au stade no 12 est-
encore le côté qui travaille le plus Mais quand la progression
quatre pattes se produit stade 14 le pied est utilisé dans une
position plantigrade Enfin le but de tout ce développement est la
progression pattes utilisant seulement les mains et les pieds qui
apparaît non plus ainsi que certains auteurs la présentaient comme
une sorte de fantaisie individuelle mais comme le terme logique de
la succession de formes dont la première est la progression sur le
ventre
503 MELCER Development within the first two years
Of Infants prematurely born Le développement de enfant né
avant terme pendant les deux premières années de sa vie
Child dev. VIII 1937 1-14
42 enfants nés avant terme furent soumis aux tests Bühler-
Hetzer et diverses observations pour établir les différences ordre
qualitatif et quantitatif entre ces enfants et ceux nés terme-
Pendant les premiers mois les observés étaient trouvés
au-dessous de la moyenne des enfants nés en temps normal mais
partir de mois ils rejoignirent cette moyenne Ils sont retardés au
point de vue contrôle postural et ont des réactions affectives assez
faibles
pense comme tous ceux qui ont fait les mêmes recherches
avant lui un enfant né avant terme il est bien portant
rattrape bientôt les autres condition que son poids la naissance
ne éloigne pas trop de la normale
Il compare ses conclusions avec celles de Gesell qui ne coïncident
avec les siennes en ce qui concerne opinion de Gesell que enfant
né avant terme peut être plus avancé dans ses réactions sensorielles
et sociales que sous autres rapports
504 BRIDGES Le développement des émotions chez le
jeune enfant de Ps. XXXIII janv.-fév 1936 40-87
Observations sur un groupe de 62 enfants La forme primaire de la
vie émotive est une agitation générale réactions viscérales et motrices
peu différenciées et peu coordonnées De bonne heure cette agitation
générale se différencie en émotion de la souffrance et un peu plus
tard en celle du ravissement Par voie de différenciation intégra
tion et de conditionnement se développent les autres émotions
dérivées de la souffrance et du ravissement auteur suivi ce-
processus évolution chez les enfants observés partir de âge
de semaines celui de ans et elle cherche échelonner
apparition des diverses émotions Au cours de son développement
et en rapport étroit avec acquisition de techniques nouvelles le
déliement de la motricité et la formation des habitudes la vie émotive
devient de plus en plus spécifique quant aux situations qui provo
quent les émotions aussi bien que par rapport la forme de la réaction 416 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
505 BAUMGARTEN-TRAMER Quelques observations sur
la peur chez les enfants d. 3e an. juillet 1937 41-47
La apparaît chez tous les enfants mais elle se développe
surtout où elle trouve un terrain favorable débilité motrice émotivité
excessive et imagination exagérée elle atténue avec âge et change
objet
506 M.S.Mc OWE LL Frequency of choice of play materials
by Preschool children Fréquence de choix du matériel de jeu des
enfants de Vage pré-scolaire Child dev. VIU 1937 305-
310
étudie les intérêts de petits enfants de ans 20 sujets
des deux sexes peu près du même milieu économique en observant
leur choix de jouets pendant une heure tous les jours durant une
année scolaire Testés par échelle mentale de Merill-Palmer les
enfants sauf donnent un âge mental supérieur leur âge chro
nologique.
les les enfants La présente font observés étude du jouet Quant est choisi consacrée la durée apprête la de fréquence attention traiter du et choix ces usage questions fait que par
dans un prochain article
La fréquence de choix sert indice de popularité de tel ou tel
jouet Le sexe joue moins de rôle on pourrait le croire du moins
pour âge étudié La première place appartient au matériel construc-
tif en dernier lieu viennent les jouets demandant une certaine
activité physique les dessins les livres avec des images etc se
placent entre les deux Gette recherche peut être utile aux parents
et tous ceux qui ont choisir des jouets pouvant le plus intéresser
les petits enfants
507 FREN KEL Activité des enfants égard des objets
solides FAYER et KOSA Activité des enfants
égard objets compacts en hongrois avec résumé anglais
Psychological Studies 1937 40-47 et 87-90)
Examen une vingtaine enfants de ans qui on offre
sur un tapis divers objets pour leurs jeux avec notation des préfé
rences et de emploi déplacements simples changements consistant
défaire un objet ou en joindre deux et création imaginative par
emploi symbolique Les préférences qui se montrent stables se
manifestent pour des objets solides bocal boîte règle etc.
égard de ceux de forme plus simple avec des objets déformables
chaîne étoffe etc.) ceux qui sont articulés comme la chaîne
sont préférés par rapport aux objets mous que les filles cependant
préfèrent souvent
508 H.E BURTT further study of early childhood memory
Nouvelle étude de la mémoire dans la première enfance of
genet Ps. 1937 187-192
On lit haute voix chaque jour un enfant partir de âge
de 15 mois un matériel pour lui sans signification ce sont des mor
ceaux de 20 vers empruntés une tragédie grecque Tous les mois PSYCHOLOGIE DOLOGIQUE 417
on substitue de nouveaux morceaux aux précédents et ainsi
âge de ans Quand enfant ans on lui fait apprendre certains
de ces morceaux jadis entendus en les lui lisant lentement pour lui
permettre anticiper sur les mots venir et jusqu ce il puisse les
réciter par ur Parallèlement on lui fait apprendre par la même
méthode des morceaux nouveaux Quand il 14 ans on lui fait
apprendre de la même manière le reste des morceaux jadis entendus
et des morceaux nouveaux Voici les résultats de cette intéressante
expérience ans 1/2 il pour apprendre les morceaux jadis
entendus une économie de 30 par rapport au nombre de répétitions
nécessaires pour apprendre un matériel neuf identique 14 ans
économie est plus que de ans 1/2 les morceaux les plus
récemment entendus sont plus facilement appris que les morceaux
les plus anciennement entendus âge de 14 ans cette différence
disparu
509 WILE et JONES Ordinal position and the
behavior disorders of young children ordre de naissance et les
troubles de comportement chez les enfants of genet Ps.
LI 1937 61-93
De cette étude portant sur 125 de ans mois âge
moyen et rangés en groupes enfants uniques aînés de familles
de enfants enfants intermédiaires entre aîné et le cadet dans des
familles de ou plus cadets de familles de enfants cadets
de de enfants ou plus) il ressort que ordre de naissance
est pas un facteur déterminant comme la conception Adler
aboutit pratiquement le soutenir des caractéristiques de la per
sonnalité Car il que 48 des enfants occupant la même position
dans des familles de même volume qui manifestent les mêmes troubles
de comportement autre part chez les enfants étudiés une corréla
tion même entre deux traits indésirables seulement pu être mise
en évidence Enfin les cadets de familles de enfants ou plus pré
sentent des comportements plus semblables ceux des enfants
uniques ceux des cadets de de enfants La fréquence
de comportements indésirables est considérablement plus élevée chez
les enfants uniques et les derniers nés de familles de enfants ou plus
Les pensent que la constellation familiale Adler procure aux
différents enfants un environnement différent dans certains cas cet
environnement spécial peut affecter une manière désavantageuse le
comportement de enfant mais ordre de naissance en tant que tel
est hors de cause
510 GR GOIRE apprentissage du langage Les deux
premières années In-80 de 288 pages Bibliothèque de la
Faculté de Philosophie de Liège Paris Droz 1937
auteur linguiste et phonéticien recueilli très minutieusement
toutes les données possibles sur les premières manifestations du lan
gage de ses deux enfants apportant des documents précis extrême
ment rares pour cette période précoce de la vie car ils ne peuvent
être recueillis que par un de très compétent
Il ne ménage pas les critiques aux psychologues qui ont assez
ANN PSYCHOLOGIQUE XXXVIII 27 418 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
audacieusement envisagé les premiers stades du langage enfantiri
en particulier et Mme Stern
Des données obtenues que résulte-t-il de général
La notion essentielle concerne les manifestations vocales initiales
qui émaneraient du besoin activité générale et constitueraient en-
quelque sorte des réactions réflexes physiologiquement déterminées
probablement universelles selon
Des voyelles articulation simples sont suivies de voyelles inspi-
ratoires aspirées de vibrantes et affriquées labiales de claque
ments modes énergiques et non délicats de faire retentir la voix
Quand on attribue de inertie les répétitions syllabiques on
fait fausse route selon après qui en prodiguant une syllabe
enfant épanche la vigueur que suscite en lui un sentiment donné
joie ou mécontentement
Dans le riche bagage vocalique un grand nombre de phonèmes se
trouveront éliminés quand imitation du langage parlé autour de lui
ne les valorisera pas dans la parole enfantine
Et ne pense pas que les rappels héréditaires puissent rendre
compte comme le voudrait Van Ginneken des particularités hétéro
clites de prononciation rencontrées au début chez ces jeunes enfants
Wallons compris non seulement des caractéristiques germaniques
aspiration des occlusives) mais encore slaves palatalisation des
dentales)
Mais naturellement les problèmes généraux comme le reconnaît
auteur. ne peuvent être résolus par une observation aussi limitée qui
en appelle autres
511 DEGROLY JADOT-DECROLY et SEGERS
exploration du langage de enfant preuves de compréhension
imitation et expression In-80 de 136 pages Uccie Centra
national ducation Collection Ivoire) 1937
Le regretté avait préparé peu avant sa mort le manuscrit de
cet ouvrage sur les épreuves permettant établir chez enfant le
niveau du développement verbal Complété par sa fille et son colla
borateur S. le livre se présente comme un très précieux instrument
de travail
Toute une série épreuves empruntées aux divers auteurs qui
les ont établies sont exposées avec les indications utiles de technique
les données étalonnage et les références bibliographiques
512 LEWIS The beginning of reference to past and
future Speech Comment un enfant commence-t-il
exprimer par le langage la notion du passé et celle de avenir
Br of Ed Ps. VII 1937 39-56
On beaucoup étudié acquisition par enfant des formes gram
maticales mais ni Stern ni même Charlotte Bühler ne se sont préoc
cupés de origine et du développement des fonctions nouvelles
partir des formes plus rudimentaires du langage enfantin élève
contre la croyance que apparition des notions de passé et de futur
dans le langage de enfant est soudaine Elle est au contraire abou-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.