L'évolution génétique - compte-rendu ; n°1 ; vol.63, pg 118-118

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1963 - Volume 63 - Numéro 1 - Pages 118-118
1 page
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1963
Lecture(s) : 9
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

L'évolution génétique
In: L'année psychologique. 1963 vol. 63, n°1. p. 118.
Citer ce document / Cite this document :
L'évolution génétique. In: L'année psychologique. 1963 vol. 63, n°1. p. 118.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1963_num_63_1_27044118 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
enregistre alors une augmentation très nette du nornbre des fibres
musculaires activées et de la fréquence de décharge dans chaque fibre.
L'activité nerveuse spontanée du dernier ganglion abdominal est si
élevée qu'elle doit permettre d'évoquer les mouvements copulatoires.
Cette organisation facilite la fécondation.
Chez la blatte américaine, on observe une activité nerveuse endogène
comparable, sous le contrôle du cerveau, au niveau du ganglion méta-
thoracique et du dernier ganglion abdominal, seuls explorés par les
auteurs. La section d'un seul connectif , vers l'avant, entraîne une augment
ation bilatérale de l'activité nerveuse efférente. Les résultats d'une
hémisection longitudinale du ganglion sembleraient montrer l'existence
d'une inhibition réciproque controlatérale. Mais le comportement
sexuel d'un mâle décapité est incoordonné et n'aboutit pas, chez la
blatte, à la copulation.
R. G.
L'évolution génétique.
Mowbray (J. B.), Cadell (T. E.). — Early behavior patterns in
rhesus monkeys (Modèles de comportement précoce chez les singes
rhésus). — /. comp. physiol. Psychol, 1962, 55, 350-357.
Le but de la présente étude est d'analyser l'évolution des types de
comportement au cours des 25 premiers jours de la vie chez 15 singes
rhésus. Dix modèles comportementaux ont été définis et recherchés
chez les singes nouveau-nés, et leurs caractéristiques de comportement
réflexe ou volontaire évaluées. Certains de ces comportements sont
présents à la naissance et disparaissent avant 25 jours (saisir en bouche
un objet en contact avec la joue, réaction d'extension au défaut de sup
port). D'autres, également présents à la naissance, évoluent vers des
formes volontaires et se maintiennent par la suite (saisir un objet avec
la main, le pied, agrippement). D'autres encore apparaissent après la
naissance et se maintiennent (orientation vers un son, fixation visuelle
d'un objet, réaction auditive au claquement de langue, lâcher une
étreinte pour se mettre debout sur une surface, sursaut à un son subit,
mouvement de la tête vers un petit objet). D'autres enfin, moins systé
matiques dans leurs manifestations, semblent apparaître après la nais
sance pour disparaître rapidement (réaction visuelle au claquement de
langue, poursuite d'un objet en contact avec le corps, retournement
pour se placer la tête en haut).
A. L.-ft.
Les tropismes.
Blancheteau (M.), Lamarque (P.), Mousset (G.), Vibert (R.). —
Étude neurophysiologique de la pêche électrique. — Bull. C.E.R.S.
de Biarritz, 1961, 3, 277-382.
Suscité par un souci d'application des phénomènes de galvanotro-
pisme aux procédés de pêche à l'électricité, ce travail répond en fait à

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.