La cérémonie de l'entrée à Paris au Moyen Âge - article ; n°3 ; vol.41, pg 513-542

De
Annales. Économies, Sociétés, Civilisations - Année 1986 - Volume 41 - Numéro 3 - Pages 513-542
The Medieval Paris Entrance Ceremony. L. M. Bryant.
Through a diachronic analysis of all medieval entrances of kings into Paris, the prominent—but little noticed—popularly generated and constitutional aspects of the entrance ceremony are outlined. The approach shifts the focus from the royal ceremony as involving the king taken apart, to viewing the king as symbol and part and parcel of the political community. Constitutional kingship was represented in processionals, pageantry, gestures, symbolism, as well as pictorially in miniatures. In the course of time, the extraordinary nature of entrances led to creative transformation and synthesis of spontaneous, traditional and official elements. The entrance ceremony was founded on reciprocity and consensus among the socio-legal groups participating therein. It was thus natural that the Paris Parliament began transforming the entrance in a way which would demonstrate that its political position was only second to that of the King. Only in the seventeenth century was the entrance ceremony totally remodeled in accordance with absolute monarchy, imitating ancient practices.
30 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 1986
Lecture(s) : 100
Nombre de pages : 31
Voir plus Voir moins

Lawrence M. Bryant
La cérémonie de l'entrée à Paris au Moyen Âge
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 41e année, N. 3, 1986. pp. 513-542.
Abstract
The Medieval Paris Entrance Ceremony.L. M. Bryant.
Through a diachronic analysis of all medieval entrances of kings into Paris, the prominent—but little noticed—popularly generated
and constitutional aspects of the entrance ceremony are outlined. The approach shifts the focus from the royal ceremony as
involving the king taken apart, to viewing the king as symbol and part and parcel of the political community. Constitutional
kingship was represented in processionals, pageantry, gestures, symbolism, as well as pictorially in miniatures. In the course of
time, the extraordinary nature of entrances led to creative transformation and synthesis of spontaneous, traditional and official
elements. The entrance ceremony was founded on reciprocity and consensus among the socio-legal groups participating therein.
It was thus natural that the Paris Parliament began transforming the entrance in a way which would demonstrate that its political
position was only second to that of the King. Only in the seventeenth century was the entrance ceremony totally remodeled in
accordance with absolute monarchy, imitating ancient practices.
Citer ce document / Cite this document :
Bryant Lawrence M. La cérémonie de l'entrée à Paris au Moyen Âge. In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 41e
année, N. 3, 1986. pp. 513-542.
doi : 10.3406/ahess.1986.283294
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1986_num_41_3_283294IDEOLOGIE ROYALE
LAWRENCE BRYANT
LA CEREMONIE DE ENTREE PARIS AU MOYEN AGE
époque médiévale accueil réservé par les villes aux souverains apparaît
comme un usage dont les modalités et les symboles varient au gré des régions
des coutumes et des influences Depuis Vadventus impérial de la fin de Anti
quité tous les rituels accueil des souverains cherchent mettre en valeur cet
événement en sortant de la routine quotidienne et exprimer symboliquement
les idéaux de la communauté1 Au cours de la renaissance urbaine du
xne siècle on fréquemment relaté ces réceptions de monarques ou de sei
gneurs partir du xrve siècle en Europe les cérémonies publiques destinées
accueillir les princes prennent une place importante dans les rituels et ne cessent
de se développer En France cette époque le mot entrée commence
désigner un rituel aussi bien une action et des cérémonies de ce type se
déroulent fréquemment au xvue siècle elles perdent alors leur éclat et
oublient héritage symbolique et rhétorique du Moyen Age époque médié
vale elles servent de support la créativité et expression de la communauté
urbaine des innovations surgissent chaque nouvelle cérémonie Au
xvne siècle entrée spectacle grandiose et formaliste dépersonnalise les
rituels et pétrifie les cérémonials Elle véhicule idéologie absolutiste et inscrit
dans un cercle clos officiants qui acceptent la signification cachée derrière les
rites mais négligent par commodité en assumer la tradition juridique et his
torique
entrée médiévale parce que les citoyens ont créée au fil du temps ne
constitue pas un reflet idéologique de la même manière que les pratiques du
xvne siècle Dans cette étude nous proposons une analyse diachronique des
entrées royales Paris fondée sur une description des gestes rituels et des sym
boles connus et distincts qui se détachent dans le spectre des entrées et sur
explication de quelques-unes des impulsions qui provoquent des changements
Annales ESC mai-juin 1986 pp 513-542
513 TABLEAU Cérémonies pour les entrées royales Paris traitées dans cette étude
les dates de couronnement sont entre parenthèses
Fêtes
et décorations Souverains Date entrée Motif
dans la ville
Retour du couronnement Probable Louis IX 29 Nov 1226
Philippe IV Janv 1286 Janv 1286 du Accueil de
Université
Philippe Janv 1317 Janv 1317 Iré entrée comme roi Probable VI 29 Mai 1328 22 JuilL 1328 Iré roi
Victoire Cassei oui Philippe VI 29 Sept 1328
Jean II 26 Sept 1350 12 Nov 1350 Iré entrée comme roi oui
Charles Duc de Normandie 31 Juill 1358 Entrée comme régent et Probable
retour du gouvernement
royal Paris
Jean II 13 Dec 1360 Retour de captivité en
Angleterre
Charles 19 Mai 1364 28 Mai 1364 Iré entrée comme roi oui VI Nov 1380 11 Nov 1380 Iré roi oui
Victoire de Roosebeke Charles VI 11 Janv 1383 non
oui Isabelle de Bavière 20 Juin 1389 Pré-couronnement et
signature avec Angleterre 21 Juin 1389
oui Henri et Charles VI 1er Dec 1420 Traité de Troyes
Duc de Bedford Sept 1424 Réception comme Régent oui
Pré-couronnement oui Henri VI 16 Dec 1431 Dec 1431
Iré entrée comme roi oui Charles VII 17 Juill 1429 12 Nov 1437
Louis XI 15 Août 1461 31 Août 1461 Post-couronnement oui
et Iré entrée comme roi
oui Anne de Beaujeu 19 Avril 1483 Reconnaissance du droit
la régence
Fian ailles du dauphin oui Marguerite Autriche Juin 1483
et traité de paix
Charles VIII Juil 1484 Post-couronnement oui
et Iré entrée 30 Mai 1484
Anne de Bretagne 20 Nov 1504 oui
et traité de paix 20 Nov 1504
Marie Tudor Nov 1514 Nov 1514 Post-couronnement oui
et traité de paix
Fran ois 1er 25 Janv 1515 15 Fév 1515
et Iré entrée
Post-couronnement oui Claude de France 10 Mai 1517 12 Mai 1517
et signature du Concordat
Fran ois ler 14 Avril 1526 Retour de captivité
Espagne
Eleonor Autriche 16 Avril 1531 Post-couronnement
et traité de paix 14 Avril 1531
Henri II 26 Juill 1547 16 Juin 1549 Iré entrée comme roi OUI
Catherine de Mediéis 18 Juin 1549 oui
10 Juin 1549
Charles IX 15 Mai 1561 Avril 1562 Iré réception comme roi non IX 16 Mars 1571 Entrée joyeuse et oui
triomphante
Elisabeth Autriche 25 Mars 1571 Post-couronnement oui ENTR ROYALE PARIS AU MOYEN AGE BRYANT
dans les symboles et les gestes rituels Cette étude prend en compte les entrées
parisiennes dont la liste figure au tableau l2 les archives concernant ces céré
monies présentent des séries assez continues et complètes Les entrées permet
tent la ville affirmer sa place dans le royaume influence de Paris
de démontrer comment une affaire locale était transformée en rituel royal
et universel Par intermédiaire une cérémonie honorait la présence du
roi les Parisiens affirmaient une manière plus subtile et moins agressive le
même message identité civique qu tienne Marcel il invitait les villes
fran aises orner des couleurs parisiennes bleue et rouge afin de démon
trer leur vraie union avec Paris3 Dans la cérémonie entrée cependant ils
faisaient du roi le centre symbolique de expression publique
Description
Décrite simplement la cérémonie entrée enchaîne des processions hors de
la ville destinées accueillir un souverain et une procession du souverain dans
la ville qui fait suite accueil Chaque célébration entraîne des additifs qui
augmentent et altèrent pour les contemporains la signification du rituel Dans
chaque cérémonie entrée nous distinguons pour reprendre le concept de
Victor Turner une série unités de démarches où chaque célébration
possède ses propriétés spécifiques et imprime son sceau particulier sur les
métaphores et les images qui imprègnent esprit des hommes impliqués
ensemble dans le flot sans fin de existence sociale Dans la pratique des
individus déterminés contrôlent métaphores et images afin influencer et
orienter la vie sociale les traditions rituelles viennent cependant atténuer
toute manipulation trop brutale exercée par un groupe particulier La céré
monie entrée prend forme dans équilibre qui existe entre la mémoire et les
initiatives de la communauté et les attentes des pouvoirs politiques Pour
reprendre les formules de Turner la célébration une entrée constitue en
période de tension sinon de crise un jeu social qui interpose entre la sponta
néité de la communitas et les éléments structurés de existence sociale Le céré
monial est-à-dire le scénario de entrée apparaît au fil du temps comme la
somme des célébrations antérieures Chaque cérémonie particulière nécessite
des annulations et des adjonctions selon le contexte historique chaque
époque ensemble des célébrations est le résultat de la sélection et du pouvoir
créatif de la communauté des participants et non la répétition continue de for
mules rituelles
Bernard Guenée et Fran oise Lehoux ont étudié le développement de ces
cérémonies dans la France médiévale et ont attribué la plus grande part de leur
succès au sentiment national et au sentiment monarchique Aussi impor
tante que soit leur analyse il faut prendre garde de ne pas considérer entrée
médiévale selon une perspective voisine de celle des codificateurs de époque
absolutiste qui interprétaient ce jeu social comme un théâtre-musée dont le
prince était la vedette unique6 Bernard Guenée et Fran oise Lehoux touchent
davantage au fond du problème ils considèrent autre face des choses
est-à-dire entrée comme occasion un dialogue entre le roi et ses
sujets Paris comme en Europe entrée trouve sa place dans le contexte
515 ID OLOGIE ROYALE
FIG Entrée de Charles Paris 1364 après le couronnement
Miniature du xve siècle attribuée Jean Fouquet B.N ms fr 6465 fol 417)
lourd de menaces que créent la mort ou effondrement du pouvoir un prince
et la nécessité installer un nouveau monarque Tout comme la marche
anglaise du couronnement Londres ou la fameuse Joyeuse entrée de
Brabant entrée Paris elle soit qualifiée de première joyeuse
ou solennelle est en place au milieu du xrve siècle Sauf rébellion les sujets
avaient autre choix que accepter les circonstances qui leur donnaient un
516 ENTR ROYALE PARIS AU MOYEN AGE BRYANT
nouveau souverain en revanche ils avaient davantage de latitude dans leur
fa on de accueillir Depuis le xne siècle les habitants des villes en Flandre en
Angleterre en Italie ou dans Empire accueillaient les nouveaux monarques
par des requêtes légales avant de les escorter vers les lieux de leur investiture7
En France cependant le couronnement Reims était suivi de réceptions dans
les villes Par leurs gestes leurs discours leurs réjouissances leurs costumes et
leurs processions destinés au roi nouvellement couronné les habitants de la ville
comme ceux de Paris effor aient de maintenir leurs anciens droits et de
gagner de nouvelles faveurs Ne prenant aucune part dans les rites qui le consa
craient les Parisiens veillaient définir les devoirs du roi
Dans les chroniques des passages des princes les cérémonies entrée pla
cent temporairement villes et citadins sur la scène des grands événements Par
fois intérêt se porte sur les largesses avec lesquelles les seigneurs du lieu re oi
vent le roi ou un vassal son suzerain ainsi la magnifique réception offerte par
le duc de Bourgogne Charles VI lors de sa visite Dijon en 1390)8 Dans de
telles circonstances divertissements seigneuriaux et grands spectacles occultent
les motivations et les déclarations publiques Des villes comme Paris ou Lon
dres dont le roi était le seigneur affirmaient leur identité plus librement et avec
un succès tel que la fin du Moyen Age les réceptions des princes pâlissaient
devant celles des grandes villes Au xive siècle les chroniques et les registres
urbains relataient abondance les entrées royales ce sujet devint également
la source de peintures sur manuscrits Il est donc normal de commencer notre
description une cérémonie entrée Paris en nous inspirant de une elles
peinte sur un manuscrit médiéval
illustration est la reproduction une uvre du xve siècle qui représente
entrée de Charles Paris le 28 mai 1364 artiste peut-être Jean
Fouquet réussi condenser en un seul tableau essentiel du symbolisme
qui dans les véritables entrées se prolonge par-delà le temps et espace Les
groupes représentés comprennent le roi portant les insignes royaux les Pari
siens uniformément vêtus agenouillés devant lui avec déférence et les magis
trats en robe dans une attitude soumise comme le révèlent leurs yeux baissés La
scène se déroule devant la porte Saint-Denis que la tradition longtemps fait
figurer dans les entrées et les funérailles royales La participation du roi et la
présence des personnalités civiles mettent en évidence une absence notable
celle du clergé Cette évocation est exacte pour année 1364 ce est
après 1431 que le clergé est joint la procession des habitants de la ville
pour accueillir hors les murs le roi la reine ou tout autre dignitaire
illustration une représentation imaginaire de entrée de Louis IX
Antioche nous permet une meilleure approche de telle elle était
réellement pratiquée Paris après 1431 venait abord le clergé puis les
notables cheval qui accueillaient le roi enfin devant la porte les habitants
de la ville en costume opposé de cette uvre idéalisée après Les Pas
sages Outre-mer 1472 les processions pour accueillir les rois hors des
murs de Paris eurent un caractère uniquement laïc au premier siècle de leur
existence9
517 ID OLOGIE ROYALE
FIG Entrée de Louis IX Antioche Miniature du xve siècle dans Les Passages
Outre-mer ms fr 5594 fol 146)
518 BRYANT ENTR ROYALE PARIS AU MOYEN AGE
Les citadins et la cérémonie entrée
Dans une première phase de la cérémonie les habitants de Paris sortent de
la ville pour rencontrer le roi La procession comprend le prévôt des mar
chands les échevins et autres officiers de Hôtel de Ville ainsi que les membres
des différents corps de métiers Ces représentants de Paris sortent par la porte
Saint-Martin située plusieurs centaines de mètres du lieu de entrée
Saint-Denis ainsi que le montre arrière-plan de illustration La plupart des
habitants rentrent par le même chemin vraisemblablement pour participer la
procession intra-muros qui accompagnait le roi Les officiers agenouillés au
premier plan représentent probablement les quelques personnalités qui entre
ront avec le roi par la porte Saint-Denis il agit des échevins et des chefs de
corporations qui placent un dais au-dessus de leur seigneur au moment de
entrée effective dans la cité illustration Le dais matérialise la révérence
que trahissent les gestes et les attitudes de illustration car il est identique
celui qui apparaît dans les processions du Corpus Christi10 Si on là une claire
représentation de la soumission des sujets lors de la cérémonie entrée en
revanche est peine suggérée la requête du prévôt des marchands concernant la
préservation des libertés de la ville
Dans illustration les personnages portant des robes capuchon repré
sentent probablement le Parlement de Paris partir de 1431 mais non
époque de Charles V) ces magistrats quittaient aussi la ville pour présenter
leurs requêtes et rendre hommage au roi qui allait entrer dans la cité La scène
montre que de tels actes ont été accomplis et que le cortège royal apprête
entrer dans Paris Dans illustration entrevue commence seulement et on
doit noter arrière-plan le pont-levis relevé qui sera peut-être baissé après
FIG Entrée de Charles VII Paris en 1437 Miniature
B.N ms fr 5054 fol 93v.)
519 ID OLOGIE ROYALE
accueil du roi et sa réponse aux requêtes des divers corps Une telle pratique
serait la contrepartie du jocundus adventus ecclésiastique qui avait lieu devant
la cathédrale Notre-Dame les portes étaient fermées la sortie du clergé et ne
ouvraient nouveau après la promesse du roi de protéger les libertés de
cette église Les différences entre les illustrations et mettent accent sur les
deux stades du développement de la cérémonie de entrée médiévale Dans la
première les processions laïques et religieuses demeurent séparées comme ce
fut le cas Paris en 1364 Dans la seconde différents groupes éloignent de la
ville mais se rejoignent en procession comme était la coutume au milieu du
xve siècle
Le roi et les insignes de la royauté
Le mouvement de la monture du héraut qui oppose immobilité du roi
cheval permet illustration de mettre en valeur impassibilité du souverain
en majesté face ses sujets et la mobilité de la cérémonie entrée Cependant
lors une entrée véritable les insignes royaux auraient été séparés du roi et dis
persés au long de la procession Selon Christine de Pisan tableau 2) Paris le
cérémonial dont ordonnance était préservée précisait que les attri
buts royaux étaient portés devant le souverain qui faisait son entrée selon
ordre pontifical Parmi les nobles anciennes coustumes royales elle
incluait les fleurs-de-lis en escherps probablement la petite couronne fleur-
delysée que on voit fréquemment sur les portraits de Charles au xive siècle
et épée royale illustration montre le héraut portant le chapeau et épée
alors que le roi est revêtu du manteau et porte le sceptre Christine de Pisan
note que le peuple vient saluer son seigneur et que le prince en signe
amour et bénignité recevant le salut de tant de gent il ostoit son chappel
La plupart des compagnons du roi devaient le précéder mais les princes du sang
chevauchaient immédiatement derrière lui illustration indique un change
ment très important intervenu la fin du xve siècle le roi fait son entrée en
habits militaires La miniature il est intéressant de le noter montre que le sou
verain revêtu habit royal au moment où il entre dans la ville mais ne porte
pas la robe hermine on tient devant lui lors de son entrée
TABLEAU Le chevauchier de Charles selon Christine de Pisan
Gens armes
Arbalétriers
Chevaliers
Barons
Parement de roi
les fleurs de lis en escherpe
ii Le Grand Ecuyer avec le mantel armines
iii espée et le chappel royal
Le Roy vestu en habit royal
Princes de son sang
Destriers de parement
520 BRYANT ENTR ROYALE PARIS AU MOYEN AGE
Itinéraire de entrée
Les entrées royales se déroulent Paris dans un espace défini devant la
porte Saint-Denis le long de la rue Saint-Denis et par-delà la Seine la
cathédrale Au xive siècle il était usage après chaque événement impor
tant couronnement ou bataille les rois rentraient Paris en passant par la
nécropole royale de Saint-Denis La route de Paris ainsi définie les rituels
propres la rencontre du roi et de la cité semblent être addition du cortège
royal et des manifestations publiques Au fil du temps le roi et la ville parve
naient exprimer leur respect mutuel en tenant chacun son rôle pour la satisfac
tion de autre En honorant son roi Paris signifiait elle était digne de rendre
un tel hommage12
Les principaux lieux où se tenaient les spectacles et les rites de la cérémonie
entrée figurent sur le plan de illustration on notera chaque emplacement
prévu pour accueillir le roi entrée la porte Saint-Denis les haltes pour
représentations le long de la rue Saint-Denis la cérémonie particulière au Châ-
telet le passage la cathédrale iejocundus adventus ecclésiastique le discours
au nom de Université de Paris la fin de la cérémonie entrée et le banquet au
Palais de Justice La route suivie mène le roi au ur de la communauté des
marchands et on peut deviner implantation des diverses corporations selon
les lieux où se remplacent les porteurs de dais cités dans le tableau Le dais
ajouté tardivement la cérémonie parisienne possède une valeur symbolique
pour élite de la ville qui le porte il lui permet de garder sa place et son rôle
auprès du roi au cours de entrée13 Le dais suggère également que le roi est
placé sous la protection des personnages officiels et que ces derniers comme
ceux qui portent les reliques se trouvent dans la sphère de protection spiri
tuelle du roi
Les autorités civiles qui portent le dais voient honneur de ce geste envers le
roi rejaillir sur elles Trait important encore la présence du dais et de ses por
teurs symbolise la réponse favorable du roi aux requêtes présentées par les Pari
siens hors les murs ils représentent aussi le roi comme le garant des libertés et
TABLEAU Porteurs du dais et Itinéraire de entrée Eléonor Autriche
16 Mars 1531
Haltes du dais Corporations chargées du dais Lieu du spectacle
Porte Saint-Denis échevins Porte Saint-Denis
Fontaine Ponceau
drapiers glise de la Trinité glise de la Trinité
épiciers Porte des Peintres Saint-Leu et Saint-Gilles
merciers Fontaine des Saints Innocents glise des Saints Innocents
fourreurs Sainte-Opportune
bonnetiers Châtelet Châtelet
orfèvres Pont Notre-Dame Saint-Denis-de-la-Chartre
Cathédrale Notre-Dame
Banquet Palais
521

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.