La sensibilité du fonctionnement de la pensée à la signification des contenus, considérée comme un style cognitif - article ; n°2 ; vol.82, pg 337-352

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1982 - Volume 82 - Numéro 2 - Pages 337-352
Résumé
On a fait passer à 55 enfants de seconde année de l'enseignement secondaire (12 à 14 ans) une épreuve de permutation d'objets dans deux conditions de contenu, avec des lettres et des jetons colorés, une épreuve dans laquelle il s'agit de ne pas confondre l'appartenance et l'inclusion dans des ensembles dont la signification du contenu varie, un test d'opérations combinatoires autres que les permutations, destiné à contrôler le niveau opératoire. Le but était de montrer que les sujets sont différenciés par le fait d'utiliser le même procédé ou au contraire des procédés différents dans les deux épreuves de permutation et par le fait d'employer des classes collectives (thématiques) ou non dans les ensembles. Mais ce que l'expérience montre surtout, c'est que ces deux variables sont associées chez les sujets du même niveau de développement opératoire, constituant ainsi un style cognitif qu'il est possible de définir par la sensibilité du fonctionnement cognitif des sujets à l'influence des contenus de la pensée.
Mots clefs : fonctionnement de la pensée, style cognitif, niveaux opératoires.
Summary : Sensitwity of the working of thought to the meaning of contents, considered as a cognitive style.
55 twelve-to-fourteen-year-old junior school pupils were given a permutation test in two content conditions; one using letters and the other coloured chips, a test in which membership and inclusion relationships were to be distinguished in sets with various meanings of content, a test on combinative operations, except permutation, intended to check the operative level of the pupils. The aim was to show that subjects differentiate first in that they follow either the same process or on the contrary different processes to solve the two permutation tasks, and second by the fact that they either use collective (thematic) classes in the sets, or not. But above all, the experiment shows that the 2 variables are associated among subjects of the same operative level, thus constituting a cognitive style which can be defined as the sensitwity of the subjects cognitive modes of functioning to the influence of the contents of thought.
Key-words : thinking, cognitive style, contents of thought.
16 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1982
Lecture(s) : 6
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins