Le lobby Colbert : un royaume ou une affaire de famille ? - article ; n°6 ; vol.30, pg 1303-1336

De
Annales. Économies, Sociétés, Civilisations - Année 1975 - Volume 30 - Numéro 6 - Pages 1303-1336
34 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 1975
Lecture(s) : 45
Nombre de pages : 35
Voir plus Voir moins

Daniel Dessert
Jean- Louis Journet
Le lobby Colbert : un royaume ou une affaire de famille ?
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 30e année, N. 6, 1975. pp. 1303-1336.
Citer ce document / Cite this document :
Dessert Daniel, Journet Jean- Louis. Le lobby Colbert : un royaume ou une affaire de famille ?. In: Annales. Économies,
Sociétés, Civilisations. 30e année, N. 6, 1975. pp. 1303-1336.
doi : 10.3406/ahess.1975.293680
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1975_num_30_6_293680LE LOBBY COLBERT
UN ROYAUME OU UNE AFFAIRE DE FAMILLE
Alors que rien ne le laissait prévoir année 1661 marque un tournant
décisif dans les destinées du royaume Brusquement les événements
accélèrent dès le début de année le Cardinal Ministre dû quitter pour
toujours et bien regret ses chers trésors restituant les affaires du royaume un
jeune homme que on croyait peu enclin en soucier Année bien sévère en
vérité et si Dieu rétabli la hiérarchie normale des choses le ciel fait encore
sentir son courroux famines et maladies pour le bon peuple déchéance pour
un trop ambitieux et fastueux surintendant angoisses et ruine pour de trop
gloutons mangeurs or férule un nouveau maître pour des élites jalouses de
son trop jeune pouvoir Mais est également le temps de ascension aussi
irrésistible que discrète un personnage jusque-là peu connu rompu aux af
faires loin de la curiosité publique Quoi de plus étonnant que élévation de cet
ancien domestique du défunt cardinal apparemment homme isolé Faut-il donc
invoquer Dame Fortune pour expliquer la belle réussite de Jean-Baptiste
Colbert La rapidité et ampleur de son action le vaste programme très tôt
défini dans le cadre duquel elle inscrit sont fort singuliers et posent problème
Comment rendre compte du phénomène Colbert au travers de cette ap
parition ex nihilo un théoricien éclairé touche-à-tout de génie célébré par cer
tains étude que nous avons conduite sur le monde des financiers révélé par
les papiers de la Chambre de Justice de 1661 nous suggéré que la percée de
Colbert était peut-être pas un accident historique mais répondait compte tenu
du cadre général financier fiscal social et politique la nature des choses Dès
le début du xviie siècle les financiers par leurs offices et leurs fonctions jouent
avec le soutien discret efficace et intéressé des puissants un rôle eminent qui les
place dans le système monétaire et économique ambiant au centre de la vie de
tat Ils fournissent argent nécessaire la politique royale ils sont le trait
union indispensable entre la fortune foncière source essentielle de la richesse
de la France et le pouvoir monarchique étude approfondie du procès Fouquet
et des poursuites menées par la Chambre de Justice montre que le petit monde
des manieurs argent est restructuré autour du Rémois Dès lors Colbert ap
paraît plus comme un isolé et sa réussite est plus concevable comme un
1303 PRATIQUES CONOMIQUES ET GROUPES SOCIAUX
hasard Des liaisons de nature diverse ont permis son ascension ainsi que la
formation un clan homogène et complexe hommes affaires groupés autour
de lui qui vont contrôler au fur et mesure que sa politique financière et
économique se développe toutes les activités du pays Ce clan des facettes
multiples mais témoigne dans ensemble une extraordinaire cohésion
est précisément de ce lobby que Colbert va user voire abuser pour mener
sa politique sa trop fameuse politique Aussi nous proposerons-nous dans cet
article éclairer la nature exacte de ce lobby les conditions de sa création et
afin en apprécier la portée véritable et en dégager la réalité profonde son im
pact sur la politique du nouveau contrôleur général Une étude de ses origines
familiales et de sa carrière avant son arrivée au pouvoir offre sans conteste des
indications précieuses pour comprendre sa réussite et les fondements de son
programme économique
Le successeur de infortuné procureur général pouvait apparaître aux yeux
de ses contemporains comme un homme nouveau que la chance et la protec
tion un cardinal-ministre avaient projeté sur le devant de la scène politique
Très tôt la légende ou les ragots vite colportés par des mémorialistes et des
historiens amoureux de tous les conformismes ont accrédité image du vil
bourgeois fils de marchand drapier un labeur acharné un esprit méthodique
et un programme économique complet ont élevé au pinacle Un beau livre
récent fait justice de cette vision traditionnelle et simpliste Comme Jean-
Louis Bourgeon bien montré la tribu Colbert au début du xvne siècle est
loin être une famille de modestes mercantis au contraire elle constitue un
des grands lignages patriciens de la cité champenoise qui monopolisent avec
quelques autres les Bachelier les Lespaignol les Coquebert2 les honneurs
urbains Grands marchands nationaux et internationaux ils se situent au début
du siècle dans élite négociante Mais dans le premier tiers du xvne siècle la
famille est orientée vers une autre activité bien loin de la marchandise qui va
conditionner définitivement son avenir les affaires de finances Déjà Colbert de
Vandière père du ministre grâce un office de receveur des Consignations
acquis en 1631 est introduit dans les milieux parisiens des manieurs argent3
Il est pourtant pas le premier de la famille se jeter dans la finance Par leurs
activités leurs charges leurs alliances leurs amitiés la plupart des Colbert
baignent dans le petit monde des partisans Le grand-père de Jean-Baptiste
Jean était contrôleur général des Gabelles et deux de ses frères Simon et
Oudart II conseillers secrétaires du roi signe caractéristique de appartenance
au monde de argent Au niveau des alliances les Colbert agrègent aussi la
finance Marie Colbert fille de Gérard III grand-oncle de Jean-Baptiste épouse
un secrétaire du roi Nicolas Camus un des grands financiers de son temps
intéressé dans la ferme générale des Gabelles une de leurs enfants épousera le
grand affairiste Particelli Hémery qui aura honneur de la surintendance des
finances Deux urs de Marie épousent la première Jean Courtin receveur des
Aydes et des Tailles en élection de Beauvais et la seconde un trésorier des
Gardes du Corps de Sa Majesté Pierre Oïlins Gérard Colbert leur frère par son
mariage avec une Pollalion fait entrer sa famille dans alliance des grands de la
finance et de la banque italo-lyonnaise les Pollalion les Lumagne les
Mascrany Quant Nicolas II Colbert receveur des Aydes et des Tailles du
Forez est un partisan bien connu sur la place de Paris La famille Colbert
touche bien avant la consécration de son illustre rejeton aux plus grands
1304 DESSERT J.-L JOURNET LE LOBBY COLBERT
manieurs argent de son époque les fermiers des Gabelles est ainsi une
autre fille de Gérard III Colbert épouse Robin contrôleur général des Décimes
de Touraine cette alliance fait elle la cousine germaine des frères Thomas et
Jacques Bonneau illustres représentants de la finance du pays de Loire Ces
derniers en compagnie de leurs parents amis et associés Quentin de
Richebourg Pierre Aubert Claude Châtelain allié aux Pollalion) Germain
Rolland et Merault forment un groupe financier qui contrôle la ferme
générale des Gabelles pendant près de trente ans est ailleurs dans cette
ferme que Nicolas Camus époux de Marie Colbert se trouve intéressé en sous-
part de Germain Rolland Il eut autres relations entre les Colbert et les
membres de ce puissant groupe quand Colbert de Vandière acquiert en co
propriété un office de receveur des Consignations est précisément celui de
Merault père Une cousine de Jean-Baptiste épouse en premières noces Jacques trésorier de France Soissons et frère du fermier des Gabelles
Devenue veuve elle se remarie avec une belle persévérance sans quitter le
milieu dans lequel elle évolue elle épouse Denis Marin autre gros financier
associé du fermier Thomas Bonneau son exemple une autre Colbert convole
suivant la même inclination endogamique avec un partisan qui sévit Rouen et
Paris Louis Béchameil9 Ainsi le futur ministre grandit-il dans un univers des
plus fermés mais aussi des plus aptes lui ouvrir avenir et satisfaire la
promotion un jeune ambitieux On ne peut que souscrire la conclusion de
Jean-Louis Bourgeon qui souligne que bien avant que Colbert ait fait la fortune
de sa famille est plutôt sa famille qui fait la sienne 10 Une constatation
impose il faut tout de suite mettre en relief importance des liens fami
liaux et amicaux Nous avons souligné par ailleurs combien ils sont détermi
nants dans le fonctionnement et la structuration du monde des partisans
Colbert cela est capital se trouve au contact de gens dont les alliances sont fort
utiles et une fois au pouvoir il saura bien mettre profit pour constituer
embryon de son lobby Marin Béchameil Bachelier un autre de ses cousins
sont des noms que on retrouvera en bonne place dans avenir
Les premières étapes de la formation du jeune Jean-Baptiste bien assez
mal connues sont révélatrices et confirment la vision que on peut avoir de ce
fils de partisan médiocre ailleurs lui-même partisan en herbe Après des
études Reims il est envoyé en 1634 en apprentissage Lyon chez le banquier
Mascrany associé de Lumagne Puis après un passage assez bref chez un
notaire et un procureur il entre comme commis subalterne chez un des autres
grands noms de la finance de cette première moitié du xviie siècle Fran ois
Sabathier trésorier des parties casuelles Jeune homme enfin il acquiert dans
des conditions inconnues un office de commissaire des guerres Initié toutes les
connaissances des affaires par cette formation pratique le jeune Colbert pourvu
de son office entreprend le cursus typique de apprenti partisan couronné
en 1655 par achat une charge de secrétaire du Roi La promotion de allié Le
Tellier est un événement heureux pour le clan Colbert mais il influe en rien
sur activisme financier de toute la famille Tout naturellement quand sonne
heure du mariage est dans la finance conformément la carrière du partisan
modèle que Jean-Baptiste prend femme Marie Charron lui apporte en pleine
crise politique et financière une dot de 100 000 livres Mais surtout elle le fait
entrer dans alliance de contrôleurs et de trésoriers de Extraordinaire des
guerres exemples de ces gros traitants enrichis dans les affaires militaires qui
1305 PRATIQUES CONOMIQUES ET GROUPES SOCIAUX
joueront toujours un rôle particulier dans la vie de Jean-Baptiste 12 Son passage
au service de Mazarin contre-coup de la faveur de Le Tellier et de son beau-
frère Saint-Pouange ne fait que introduire encore plus dans les milieux
argent Intendant du plus gourmand affairiste ait connu Ancien Régime il
côtoie les plus grands noms de la finance Pierre Girardin fermier des biens du
Cardinal et son frère Claude Barthélémy Hervart et leurs amis Dans ombre
il observe tous les financiers le mécanisme des grosses opérations tout particu
lièrement des fermes le Cardinal il est vrai est dans toutes les affaires) les
rivalités entre clans hommes argent et il parcourt toute la France pour le
service de Mazarin partout où celui-ci est solidement implanté Normandie
Nivernais Est de la France Bourgogne... Ces années sont sans doute détermi
nantes car il agrandit le cercle de ses amis et de ses connaissances est ainsi
il rencontre un maître de forge zélé et travailleur Louis Berryer et un Man-
touan extraction obscure qui gravite dans entourage italien du Cardinal
Fran ois Bellinzani dont il se fait des amis et des auxiliaires précieux Marin
Béchameil Hervart Berryer Bellinzani et autres Pellissary au travers des liens
de parenté et amitié forment petit petit autour de lui un réseau potentiel de
fidélité et de capitaux Au sein même de cette coterie les liaisons affaires ren
forcent unité du groupe Berryer Béchameil et peut-être Colbert lui-même se
sont associés pour piller consciencieusement les forêts du Roi en Normandie 13
Marin entraîne dans son sillage deux de ses parents receveurs généraux des
finances Paris son neveu Claude Coquille et son cousin Pierre de La Croix 14
Il resserre plus encore ses liens avec le groupe des fermiers des Gabelles tout
particulièrement avec Thomas Bonneau dont un fils épouse une de ses filles 15
Le poids du milieu est si lourd que lorsque Colbert se laisse aller une amitié
féminine il choisit Fran oise Godet veuve du gros financier Launay-Gravé fer
mier général des entrées 16 Ainsi tout au long de ses années de formation Jean-
Baptiste accumule une masse informations amitiés de dévouements qui
vont se révéler incomparablement efficaces au moment de accession aux af
faires Par sa famille sa carrière son milieu ses activités il est lié au monde de
argent en le donnant au Roi Mazarin décidément incorrigible légué au
royaume un financier de plus
Ce est pas par hasard que Jean-Baptiste Colbert entend imposer dans le
domaine financier Il est expliqué très longuement sur origine des désordres
qui ses yeux engendrent la situation financière désastreuse du royaume 17 Il
met en cause la mauvaise administration cause de tout le mal ainsi que les
débordements des surintendants particulièrement ceux de Fouquet et de leurs
complices les traitants Mais a-t-il pas dès abord une certaine ambiguïté
dans le caractère simpliste de analyse quand on songe son auteur Colbert
un traitant qui cherche abattre ses confrères La manière dont il use pour
rétablir ordre financier et développer son programme économique éclaire dans
une certaine mesure sa politique un jour nouveau et pourrait conduire
reconsidérer son action effective
Succédant au sombre prévaricateur Fouquet comment Colbert organise-t-il
pour maîtriser la situation et sur qui appuie-t-il pour rétablir la maxime de
ordre Dès septembre 1661 il poursuit une politique dont les premiers
caractères apparaissent immédiatement efficacité méthode Il entend contrôler
administration des finances et prendre en tutelle les milieux argent grâce
son réseau de fidélité La Chambre de Justice qui suit arrestation de ex-
1306 DESSERT J.-L JOURNET LE LOBBY COLBERT
procureur général est le moyen idéal de cette prise en mains Entre 1661 et 1665
le nouveau contrôleur général suscite rapidement les conditions idoines pour
clarifier les choses Ses premiers soins vont la réorganisation du Conseil des
Finances la charge de surintendant est supprimée les places du nouveau
Conseil Royal des Finances confiées des fidèles ou des potiches qui sont
ses ordres Colbert dirige en fait le Conseil administration centrale est
noyautée par des hommes lui ses parents Hofman et Marin et un peu plus
tard Pussort et Desmarets ses amis dévoués Aligre La Reynie et ce gros
lourdaud Hervart vite écarté dans une retraite dorée 18 Les secrétaires du
Conseil précieux auxiliaires sont aussi choisis parmi ses créatures De cette
fa on autorité et la position de Jean-Baptiste affirment au plus haut niveau
En même temps les poursuites générales entreprises contre les traitants lui
permettent élargir ses moyens action Machine de guerre contre Fouquet
elles autorisent les pressions les plus vives sur le monde de la finance On fait
régner un vent de terreur apparente sur tous les partisans beaucoup sont
emprisonnés leurs biens saisis Et ce est pas le moindre des paradoxes que de
voir parmi les financiers poursuivis ou inquiétés des amis et des parents du
ministre Hervart Bechameil Marin Pellissary et les membres du groupe
Bonneau ont maille partir avec les commissaires de la Chambre Mais ce est
un leurre les liens amicaux et les relations ne vont pas tarder jouer effica
cement Dans le petit monde de argent arrivée fracassante du nouveau venu
suscité bien des remous La saisie des biens les emprisonnements encouragent
les esprits la conciliation et les plus perspicaces sentent il est temps de
rallier promptement le camp du plus fort La Chambre de Justice leur offre des
circonstances favorables pour opérer ce retournement Au prix de témoignages
ou de dépositions pour le moins suspects contre Fouquet bon nombre de
financiers se rapprochent de Colbert 19 Les Rambouillet Pierre Dalibert
Nicolas de Frémont Antoine Arnaud entrent dans son orbite autes jeunes
financiers dans des circonstances assez troubles mais nous sommes peut-être
victimes de nos sources lacunaires abandonnent lui ainsi le jeune Samuel
Daliès de La Tour fils un protestant trésorier de France Montauban
poursuivi en Chambre de Justice lie son destin étoile montante du ntrôleur
général tout comme les frères Berthelot Les réseaux alliance et amitié
contribuent amplifier ce mouvement de ralliement Derrière Daliès de La Tour
suit toute la cohorte de ses parents dont ses deux frères cadets) de ses coreli
gionnaires et de ses amis Son associé Pierre Dalibert autre trésorier de France
Montauban lui emboîte le pas accompagné de ses amis Reich de Pennautier
Riquet Desallus tous financiers promis un brillant avenir Le lobby Colbert
est dès lors en pleine formation au moment même où le ministre stigmatise le
prétendu népotisme de son prédécesseur Les premiers amis de Colbert en sont
pas moins actifs pour faire avancer leurs familles Marin pousse ses parents
Coquille et La Croix Berryer entraîne dans son ascension son beau-frère René
Aubry son cousin Cheval et son oncle André de Launay
La transformation des poursuites de la Chambre de Justice en amendes offre
la possibilité au lobby Colbert naissant accroître ses pouvoirs et de bien con
trôler appareil fiscal et financier de la monarchie En juillet 1665 Fouquet
ayant réussi sauver sa tête malgré les efforts déployés contre lui et le procès du
trésorier de épargne Guénégaud tournant court un arrêt du Roi transforme les
poursuites engagées contre les traitants en des taxes fort importantes dont le
1307 PRATIQUES CONOMIQUES ET GROUPES SOCIAUX
paiement est hypothéqué sur leurs biens mobiliers et immobiliers En réalité il
agit opérer une banqueroute déguisée on accepte en paiement déduit
sur les taxes un certain nombre effets divers dont une masse de créances sur
le Roi avances sur les fermes prêts divers rentes finances offices supprimés
ou saisis Ces effets sont liquidés par des commissaires nommés par le Roi20
Comble pour rentabiliser opération on afferme des traitants la perception
des taxes de la Chambre de Justice cf annexe alors que celle-ci justement
été instaurée tout au moins officiellement pour réduire influence et les
débordements des gens affaires Dans le cadre un système en circuit fermé
dont Colbert aura le secret et qui jette une ombre sur la réalité de sa saine
gestion tout en éclairant mieux son sens profond se développe un véritable
poil system dont bénéficient ses créatures ensemble des taxes été af
fermé un certain Pierre de Champagne pour la somme fabuleuse de
110 millions de livres dont 22 millions en deniers 21 38 millions en billets cf
les papiers de épargne et 50 en divers bons effets rentes droits
offices etc. Les traitants de la Chambre de Justice se chargent du recouvre
ment des taxes sur les quittances de Pierre Pecquot le receveur général des
deniers de la Chambre qui remet argent provenant des paiements au Trésor
royal Une étude des cautions de Pierre de Champagne montre que tous ap
partiennent au lobby de Colbert qui surveillait par ailleurs soigneusement
exécution du traité Coquille Dalibert Rolland de La Croix Migné Sonning
et Frémont qui figurait parmi les taxés sont les personnalités les plus im
portantes 22 La recette des taxes été sous-affermée pour chacune des généra
lités du royaume ce sont encore des financiers dépendant du groupe Colbert
on retrouve comme sous-traitants Coquille Ranchin Aubry Migné Daliès
de La Tour Desallus etc 23 Même le propre receveur général des deniers de la
Chambre est fait sous-affermer en tant que des finances de
Bourges la recette des taxes de sa généralité La quasi-totalité ailleurs de ces
intéressés en sous-part sont les receveurs généraux des finances des généralités
dont ils ont traité la perception des amendes Ceci confirme bien la liaison et
assimilation entre officiers de finance et traitants intérieur de ce système en
circuit fermé vicieux et vicié Comme les commissaires chargés de la liquidation
des effets présentés par les taxés en paiement de leurs amendes sont des
créatures du ministre les traitants des amendes peuvent agir en toute impunité
se livrer avec la bénédiction du pouvoir un véritable rackett et redistribuer
les bonnes places Suivant on était ami ou ennemi du groupe Colbert on
bénéficiait ou non des faveurs des commissaires ils pouvaient surestimer ou
sous-estimer la valeur des effets présentés par les taxés Les commissaires
pouvaient également contraindre par une grosse amende un financier que on
voulait évincer se débarrasser une charge importante et convoitée cet
égard les charges de secrétaires du Conseil capitales pour les affaires de
finances et toujours occupées par de grands financiers dont elles marquent en
quelque sorte la consécration professionnelle furent objet un aimable trafic
En 1661 au moment de arrestation de Fouquet un seul des quatre secrétaires
du Conseil est proche du Rémois Louis Béchameil les trois autres étant
Bossuet Catelan et Gourville La Chambre de Justice renverse la situation Les
fidèles de Colbert profitent des poursuites qui sont entamées contre les secré
taires du Conseil pour emparer de leurs offices Berryer un zélé et peu scru
puleux auxiliaire de Colbert dans le procès Fouquet se voit commettre pour
1308 DESSERT J.-L JOURNET LE LOBBY COLBERT
prix de ses services exercice de la charge de Gourville qui jugé plus prudent
de enfuir 24 Foucauld le greffier de la Chambre de Justice autre personnage
fort douteux est commis la charge de Fran ois Catelan obligé de en défaire
en raison de énormité de sa taxe le Roi revend office moitié prix
Foucauld et Berryer bénéficie une grâce du même genre mais sur office de
Bossuet cette fois 25 Béchameil lui abuse de la situation au point de verser dans
escroquerie pour ne pas payer ses dettes il avait acheté Galland sa charge
de secrétaire du Conseil pour 850 000 livres mais lui devait encore
366 000 livres Or Galland se trouve pris dans le lot des taxés il cherche donc
recouvrer ses créances Le Roi en tant que créancier privilégié se substitue
alors au pauvre Galland pour recouvrer les fameuses créances Béchameil saisit
occasion et se fait assigner en paiement de ses dettes par les fermiers des taxes
qui lui donnent quittance des 366 000 livres Dans un long procès qui est
poursuivi bien après la mort de Colbert Galland est élevé contre cette procé
dure soutenant en fait Béchameil avait rien payé aux traitants des taxes et
avait ainsi spolié et insinuant en plus que Béchameil avait été protégé par
Colbert26 Le lobby va monopoliser soigneusement ces offices Jean-Antoine
Ranchin autre membre du groupe et intéressé au traité de Pierre de
Champagne prend possession du quatrième office Quand Foucauld se
débarrasse du sien est Claude Coquille qui lui succède alors que Frémont
acquiert celui de Béchameil27 Ainsi pendant près de trente années le secré
tariat du Conseil sera le domaine du lobby Colbert Le ministre ne est pas
oublié il récupère la charge de secrétaire Henri de Guénégaud victime lui
aussi de la Chambre de Justice se voit fermement invité vendre Le Roi fixe
son prix 700 000 livres dont 600 000 livres payer en deniers et
100 000 livres en déduction de taxe Colbert verse les 600 000 livres en
deniers mais se fait ristourner les 100 000 livres restantes en considération des
bons services rendus tat28
Pendant toutes les poursuites Colbert usé de son crédit pour protéger ses
amis ou ses parents qui étaient ou auraient pu être poursuivis Des arrêts inter
viennent mystérieusement déchargent les uns de tout paiement réduisent de
fa on considérable les amendes des autres Fait significatif aucun membre de la
famille Colbert est inquiété pour ses activités financières on ne revient pas
même de loin sur les successions de Nicolas Camus ou de Particelli Hémery
La justice est clémente pour les grands financiers étaient les fermiers des
Gabelles Pierre Mérault Thomas Bonneau et consort Taxé 200 000 livres
Mérault voit son amende réduite 120 000 livres payables en effets Quentin
de Richebourg est aussi généreusement traité quant Thomas Bonneau il ne
semble pas on ait contraint payer son énorme taxe 29 La succession de
ancien patron de Colbert Sabathier qui avait fait faillite est épargnée après un
début de poursuite La veuve du traitant Launay-Gravé ami intime du ministre
ne débourse pas un denier malgré le lourd passé de son défunt mari
Les nouveau-venus du lobby sont tout aussi bien considérés Alors que les
juges avaient réclamé 816 000 livres Jean Daliès père de Samuel Daliès de La
Tour sa taxe fut réduite 100 000 livres 30 Nicolas de Frémont taxé
100000 livres grâce un subterfuge est astreint aucun paiement31 La
Chambre de Justice permis Colbert et son clan éliminer tous leurs
concurrents en toute impunité et en récupérant au passage les places
importantes
1309 PRATIQUES CONOMIQUES ET GROUPES SOCIAUX
Le traité de Pierre de Champagne aidé Colbert assurer du contrôle de la
rentrée fiscale normale du royaume en truffant les recettes générales des
finances de ses fidèles Pour les établir il use des divers moyens offerts par la
grande remise en ordre de la Chambre de Justice Un grand nombre anciens
receveurs généraux ont été obliges de se défaire volontairement ou non de
leurs offices Lorsque le Roi fait saisir un receveur général taxé défaillant pour le
paiement de sa taxe Colbert fait commettre en sa place un parent un ami ou un
ami de ses amis Dans le cas le plus favorable le traitant poursuivi est obligé de
vendre sa charge pour payer charge aussitôt récupérée par le groupe Colbert
Ainsi Berryer fait commettre son beau-frère la recette générale de Caen 32 Les
héritiers Gruyn les frères Monnerot abandonnent les leurs au profit des
Guillemin de Saint-André ou autres Bachelier 33 Parfois la lutte est féroce
Denis Marin et ses parents Coquille et La Croix tous deux receveurs généraux
des finances Paris ont acculé Pierre Perrault leur collègue des man uvres
frauduleuses que Colbert qui était pourtant en excellents termes avec lui ne lui
pardonne point Perrault doit démissionner 34 Sa charge laquelle Coquille est
aussitôt commis est vendue peu après un de ses proches Jean de Sonning 35
Les nouveaux receveurs généraux jouent naturellement un rôle eminent
dans les entreprises financières et économiques que patronne Colbert Outre
leurs intérêts en sous-part dans le traité de Pierre de Champagne ils financent
les prêts sur la recette générale chacun pour sa généralité quelques exceptions
près)36 Ils sont présents dans toutes les grandes compagnies de commerce ils
investissent également dans les Fermes générales des Gabelles les Fermes Unies
les Fermes des Domaines certains sont actionnaires dans des entreprises
vocation industrielle comme la Compagnie des Mines cf annexe Ils se
mettent au service du ministre avec un zèle qui dépasse le dévouement absolu et
sombre parfois dans la plus basse flagornerie 37 Quoi il en soit Colbert lie par
ces méthodes toute son entreprise économique la finance ou aux recettes
fiscales du royaume ce qui met bien en valeur les nécessités inéluctables du
système fiscal et économique de Ancien Régime On retrouve même des rece
veurs généraux proches ou familiers du ministre la tête de administration
financière une des entreprises les plus chères entre toutes Colbert la
Marine Ainsi Pierre de Saint-André et Louis de Lubert cousins par alliance de
Colbert et receveurs généraux des finances Lyon et Bourges sont appelés
successivement la Trésorerie générale de la Marine où ils succèdent un autre
fidèle Georges Pellissary
Pour compléter sa prise en mains de appareil fiscal du royaume Colbert
attache les services des trésoriers des tats du Languedoc et du Dauphine En
premier lieu il appuie sur Reich de Pennautier rejeton une famille de
trésoriers de la Bourse de Languedoc qui gravite dans entourage de Pierre
Dalibert dont il est ami et associé qui est receveur général du
Clergé en plus de ses fonctions de Trésorier des tats de Languedoc collabore
toutes les entreprises de son protecteur en Languedoc et Méditerranée
Compagnie des Mines canal du Midi manufactures de draps Compagnie du
Levant Dans toutes ces activités il côtoie bon nombre de ses amis les Riquet
les Bavyn les Bachelier les Dalibert et autres Daliès presque tous languedo
ciens comme lui autre personnage eminent est précisément Samuel Daliès de
La Tour receveur et trésorier général du Dauphine qui est donné Colbert
nous avons vu en 1661 il entreprend alors une des plus singulières et
1310 DESSERT J.-L JOURNET LE LOBBY COLBERT
importantes carrières financières qui soit Ce fils de trésorier de France qui
donnait dans les partis débuté fort jeune avec son compatriote Dalibert dans la
Ferme des Gabelles de Provence et Dauphine Puis il exerce par commission la
charge de receveur général du Dauphine grâce la protection de Colbert est
sur une nouvelle intervention du ministre auprès de la Maréchale de Hôpital
propriétaire de office que Samuel acquiert définitivement la charge Auxiliaire
industrieux Daliès cumule les activités de premier fournisseur de la Marine de
créateur de nombreuses fonderies de canons et armes de membre de la
Compagnie du Levant etc Il apparaît comme un des piliers du complexe
administratif et économique immense qui recouvre tout le royaume Il entraîne
dans son sillage ses parents notamment son frère Jean Daliès de Martel qui
joue un rôle eminent dans les Compagnies des Indes Occidentales et du Levant
et ses amis protestants comme les Acéré Bigot et Le Goux 38
Les affaires extraordinaires échappent pas non plus emprise du lobby
Déjà le procès Fouquet démontré importance des fermes et fait ressortir
toutes les rivalités pour leur contrôle entre différents groupes argent Colbert
complaisamment chargé son prédécesseur insistant sur la collusion entre le
surintendant et ses financiers féaux dénon ant les variations fréquentes des
baux qui arrivaient jamais leur terme légal tous ces éléments constituant
ses yeux la preuve et la cause des maux qui accablaient administration des
finances 39 Pourtant dès son arrivée au pouvoir il procède au renouvellement
du bail de la Ferme générale des Gabelles Il est vrai il re oit de toute part
des propositions de financiers qui tels des rapaces se ruent la curée 40 Les
nouveaux Fermiers bail Courtial) quelques exceptions près sont ceux qui ont
participé aux baux précédents presque tous sont ailleurs poursuivis en
Chambre de Justice Mais ce nouveau bail est une transition en 1663
Colbert interrompt pour conclure un autre traité bail Martinani Cette fois on
assiste un changement complet du personnel de la Ferme générale les
Coquille Frémont et autres Berthelot font leur apparition avec leurs comparses
ou leurs parents Ils rejoignent des membres de ancien clan Thomas Bonneau
notamment Alexandre Milon neveu du financier Mallet et Huguet ses anciens
commis Avec une belle constance la famille Bonneau poursuit ailleurs la tra
dition de sa présence la Ferme puisque le beau-frère de Milon Bertrand Pallu
du Ruau autre neveu de Bonneau entre son tour après avoir été un actif
commis de Colbert dans la Compagnie des Indes Occidentales Les fidèles mono
polisent peu peu institution les frères Berthelot et leur famille installent
pour près de cinquante ans Nicolas de Frémont introduit ses beaux-frères
Michel Damond et Jacques Rioult Ouilly quant Louis Berryer il place un
ami Louis Blin il avait utilisé dans plusieurs affaires montées au profit de
J.-B Colbert 41 Certains fermiers renforcent leur position dans la Ferme par une
alliance avec la famille du Contrôleur général est le cas de Laugeois
Hymbercourt dont une fille épouse un neveu de Colbert Darrot de La
Popeliniere42 ou de Paul Etienne Brunet qui allie une cousine du
ministre 43 De 1663 1687 un groupe restreint dont les liens amitié et les
alliances renforcent homogénéité occupe la Ferme générale Bien plus que
sous Fouquet les fermiers sont tributaires du ministre ils servent dans ses
desseins et qui en contrepartie leur abandonne exploitation du royaume
Une fois constitué le lobby financier dispose un capital que Colbert va
efforcer utiliser dans la réalisation de ses projets économiques Rien éton-
1311

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.