Les Aptitudes. La Sélection professionnelle - compte-rendu ; n°1 ; vol.31, pg 954-965

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1930 - Volume 31 - Numéro 1 - Pages 954-965
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 1930
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins

e) Les Aptitudes. La Sélection professionnelle
In: L'année psychologique. 1930 vol. 31. pp. 954-965.
Citer ce document / Cite this document :
e) Les Aptitudes. La Sélection professionnelle . In: L'année psychologique. 1930 vol. 31. pp. 954-965.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1930_num_31_1_30476954
physique, con»aù»ftaftÇ©> etc, L'évaluation des tests se fait indivi
duellement, rob seulement d'après les standards. Les résultats sont
réunis, en profil psychologique.
L,a pratique a montré une bonne corrélation de rendement de ces
tests, avec le rendement professionnel. B. N.
— A, CARRARD. — Efcîanruagw in systematischer Anlei
tung W eine? Wteschin^niaferik (Expériences d'apprentissage systé'
maiiqitë de manœuvres dans une fabrique de machines), -r- Ind.
Psychot, VU, 5, 1930, p. 143-153.
Exposé des efforts tentés par l'auteur pour organiser systémati
quement, la formation des manœuvres spécialisés ayant à travailler
sur 4es maç.hiueS'Qutils,
Au lieu de laisser cette besogne au. contremaître qui surveille la
production générale en même temps qu'il instruit les débutants, G. a
organisé un atelier spécial d'apprentissage où les ouvriers s' entraî
naient pendant 2. au B semaines aux travaux simples de grandes séries
et, se fapftijiari^aient avec le fonctionnement des machines. L'augmenr
tatÀQn du rendement des manoeuvres après entraînement systéma
tique eat évaluée, à %Q %.
Des examens psychotechnique^ ayant pour but de juggp les sujets,
au triple point de vue du caractère, de l'intelligence, et des fonctions
perceptives et réactives, ont concor4é avec les résultats de l'atelier
de produation. autant et même un peu mieux que. l' appréciation portée
sur- les sujet*. pen,da»t leur stage à Patelie? d'apprentissage.
D. W.
X.30Q. - A, SÇHUSCHAKQW et G. PEREWBRSEW. -
&Qk<>»otiY$ülx*«fÄ i&apprenmmge dm conducteurs de
f Jnd., Psyah^t, VII, 193(0, p, 183486,
Description des m,9.thQde,s employées par le laboratoire, psyeho-
des çuemMs. de fer k Pejem (U. §. S. R.) pour pp
tissage, des conducteurs des, lopomotives. B. N.
e) Les Aptitudes. La Sélection professionnelle x
1391. - FRANZISKA BAUMGARTEN. - Les examens d'apti-
tiï4e proiession^eUe. ÏJiépwet F^tiiiue. -r- Traduction de Maägil
- THjgns, — Ip-8 de 654 pages. Parig, Dunod, 1931. Prix : 160 francs.
H aété rçndu compte déjà (An. Ps.y XXIX, p. 794) de l'édition
allemande originale, publiée en 1928, de cet important ouvrage de
Mw* Baumgarten, privat-doçent à l'Université de Berne, dont on
droit admirer l'extraordinaire puissance 4e travail.
Le traité qu'elle a mis sur pied, apporte à la Psyqhoteqhnique»
yne documentation considerable, et, pour la langue française, très
pauvre m ce. domaine, U prend valeur fondamentale.
Da«s use première p^tte., 4# caractère général, l'auteur»
t. vw mmlm w» m APPLICATIONS GENERALES kNÜÜSTBlELLtä ET SOCIALES 96&
certaines données terminologiques, envisage quelques concepts psy*
chologiques fondamentaux, relatifs aux différences individuelles et
aux aptitudes, au rôle du caractère, à la question des goûts et iaoH-.
nations ; puis eue traite de l'étude psychologique du travail profeç-
sionnel, passant en revue les différentes méthodes utilisées dans
l'examen et l'analyse des professions : elle examine enfin les procédés
de sélection utilisés dans l'embaucche du personnel, procédés tradi
tionnels et empiriques, et méthodes scientifiques par utilisation de
tests, avec données générales de technique pour l'emploi correct de
ces méthodes.
La seconde partie, particulièrement bien documentée, envisage les
méthodes de sélection pour une série de professions déterminées,
inégalement étudiées d'ailleurs : conducteurs de véhicules (tramways,
automobiles, locomotives, etc.), aviateurs, compositeurs dimpri--
merie, téléphonistes, radiotélégraphistes, employés de eommeroe,
employés de bureau, dactylographes et sténotypistes, appjpej&tia,
ouvriers d'industrie, artisans, sans négliger les professions agricoles,
la police, et même quelques professions libérales (médecin, profes
seur, diplomate, administrateur}.
Une bibliographie considérable rendra de grands services, at tea
index et tables, font facilement maniable oe gros livre, instrument
précieux de travail. < H. P.
139». - A. MACRAE et M. MÏLNER. - Interest and
{intérêt et aptitudes). - J. o| N. I. of lad. Ps., V, 3, 19Ä0, p. 144,153.
En orientant l'enfant, il faut bien entendu tenir compte de son
intérêt pour telle ou telle occupation, mais cet intérêt ne dpit pas
être considéré comme un signe infaillible de so«, aptitude au métier
en question. L'enfant peut ne pas connaître te métier qui attire son
attention ou bien, tout en y étant apte, il peut ne pas pûsaédor toutes
les qualités demandées par ee métier. Ce qui importe encore, c'est la
possibilité d'une mauvaise adaptation à uae occupation. Ce a' est
pas seulement parce qu'on manque d'aptituda qu'on peut ne pas
être satisfait de son travail : différents fcteteura d'ordre moral
interviennent qui produisent souvent çh$z l'individu un manque, de
canf ianoe m soi. Ces faits ne, doivent pas être- igaoréa par l'orientation
pro^aaionnelie qui doit non seulement reeheroW lest aptitudes d'un
individu à une certaine profession, mais. 1« guider de telle fekçon que
son ohoi^ ne puisse pas produire chez; lui un déséquilibre moral qui
empêcherait ^épanouissement de son énergie et de toutes s«a foreea.
a m.
1&98. - G. ICHIIEISER. - Das Problematische im Begtiff de*
Berufstüehtigkeit (Ce qui est problématique dans la notion, es la
capacité professionnelle). — Z. für ang. Ps., XXXIV, 19S0-, p.
461-471.
Très justement, l'auteur insiste sur l'équivoque que cache la
nation de k capacité proîessioaneHe. D'habitude ob envisage uniq-u&r
ment la technique à» travailleur- qui dépend, d'un« part de
ses aptitudes, et, d'autre part, des facteurs afieetifia (inclinationa «t
diepositioiia a» tpavail). Mais ob oublie à tort qu'il y a, d*aa chaque 956 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
profession, un côté social dont l'importance dans la réussite profes
sionnelle ne saurait être méconnue. I. distingue le «prestige social »
(« sozialer Eindruckwert ») ; c'est l'impression de sympathie ou d'an
tipathie qui se dégage d'une personne, l'autorité qu'elle exerce autour
d'elle ; et, en outre « la capacité de réussite » (« Erfolgstüchtigkeit »)
capacité d'utiliser volontairement tous les moyens qui permettent à
un sujet d'accroître sa valeur sociale dans sa profession (« piston », rela
tions, etc.) ; c'est, en somme, ce qu'on pourrait appeler habileté.
Au fur et à mesure que l'on passe des métiers plus modestes aux
professions supérieures, l'importance de la capacité technique s'efface
de plus en plus devant les facteurs qui assurent la capacité de réus
site sociale. Pour un serrurier, la réussite professionnelle dépend sur
tout de sa capacité technique ; mais pour un avocat les connaissances
juridiques ont peut-être-moins d'importance que l'habileté à se remuer,
à se faire de la publicité ; et, pour un ministre, les
techniques ne comptent pas, ou presque pas.
Prétendre que le plus capable (au point de vue technique)
arrivera toujours à se faire apprécier à sa juste valeur, c'est voir
les choses comme on les voudrait, peut-être, mais non pas comme
elles sont en réalité. Et I. a raison d'insister sur ces facteurs de
réussite professionnelle que les psychotechniciens s'accordent, pour * la plupart, à négliger. D. W.
1394. - I. RIAZANOV, E. ASTRAKHAN, O. FILIPPOVA et O.
TCHERNIKOVA. — La méthodologie de la mesure des habile
tés de travail dans le travail pré-professionnel. — Pédologuia, 1930,
5-6, p. 611-620 (en russe).
Après avoir souligné l'importance de l'acquisition des habiletés
manuelles fondamentales avant l'exercice d'une profession, les auteurs
exposent les procédés adoptés par l'Institut des méthodes de travail
extra-scolaire pour l'étude de ce problème. Il s'agissait d'explorer la
qualité des opérations manuelles exécutées par des enfants et les
erreurs qui se rencontrent ordinairement dans ce genre de travaux
chez les jeunes débutants. Dans ce but, une échelle de tests d'habileté
a été établie et appliquée à des enfants et à des adolescents. On a
commencé par les « habiletés générales » (connaissance des grandeurs,
emploi de la règle, capacité de reproduire les principales formes géo
métriques). On a procédé ensuite à des épreuves qui impliquaient la
manipulation d'objets de bois, d'étoffes, du papier. Les opérations
étaient des plus simples : quelques-unes ne demandaient l'emploi
d'aucun instrument, certaines autres se faisaient à l'aide d'un crayon,
les dernières, enfin,, exigeaient l'usage d'outils simples, comme le cou
teau, les ciseaux, la règle, le marteau ou la scie. Les outils ont été
rigoureusement standardisés. Il y a eu en tout 2 épreuves de travail
sur étoffes, 4 sur bois et 8 sur papier. Actuellement des travaux sur
métal sont à l'étude.
Le test est collectif (groupes de 15-20 sujets). Chaque genre d'acti
vité manuelle impliqué par l'éohelle a été l'objet de 600 mesures envi
ron. Il a été possible d'établir des erreurs typiques dans l'exécution de
chaque travail et de classer les résultats en cinq catégories qualita
tives. Cela permet d'une part de découvrir les techniques défectueuses APPLICATIONS GÉNÉRALES INDUSTRIELLES ET SOCIALES 957
et de les éliminer par une intervention opportune du pédagogue
avant qu'elles se transforment en habitudes ; d'autre part, il a été
possible de dresser des profils individuels d'habileté manuelle.
L'article contient des données assez précises sur les tests, sur
leur application, sur l'évaluation des résultats. Il est illustré de
deux clichés qui représentent les résultats étalonnés de deux épreuves.
Nous y trouvons, enfin, plusieurs profils d'habileté manuelle. E. S.
1395. — O. M. HALL. — The Disagreeable Job. Selecting Workers
Who Will Not be Annoyed [Le travail désagréable. Sélection des
travailleurs qui pourront supporter ce travail). — Pers. .1., IX, 1930,
p. 297-304.
Pour sélectionner les sujets pouvant supporter le travail dans des
conditions désagréables, comme par exemple manier le linge sale,
les ordures, des substances à odeur répugnante, l'auteur propose
un questionnaire, dans lequel sont énumérées diverses situations.
Le sujet doit les apprécier comme indifférentes ou désagréables.
Parmi une série de 23 questions il s'en est trouvé 8 qui donnent des
réponses semblables. Le sujet qui trouve désagréable de voir une
chambre sale, trouve également désagréable de voir une mauvaise
dent, entendre jurer, et sentir l'odeur du mauvais tabac. Ces 8
questions ont donné avec la question « voir une personne sale » un
coefficient d'association 0,60 (résultat d'étude de 122 personnes)
elles pourront donc être utilisées pour la sélection de ce type de tra
vailleurs. B. N.
1396. — B. HERWIG. — Eignungsuntersuchungen von Kauîleuten
und Beamten, zugleich ein Beitrag zur Methodik der Persön
lichkeitsdiagnose [Examens d'aptitude des commerçants et des em
ployés, en même temps une contribution à la détermination du type
de la personnalité). — Ind. Psychot., VII, 1930, p. 225-243.
Description détaillée d'une série de tests psycho-moteurs et de
tests d'aptitudes, qui ont été appliqués par l'auteur, à 32 employés
commerçants, âgés de 20 à 30 ans. Une évaluation individuelle des ré
sultats de ces tests a donné une bonne corrélation avec le rendement
professionnel de ces sujets. Dans 25 cas il y avait une corrélation de
81 %, dans 5 cas l'évaluation psychotechnique était meilleure que le
rendement professionnel, dans un cas elle avait été moins bonne.
L'auteur insiste sur l'importance d'évaluer individuellement les
résultats des tests et de ne pas se contenter d'une appréciation méca
nique d'après les standards donnés. B. N.
1397. — E. H. MORRIS. — Measuring Leadership [L'évaluation des
capacités directrices) . Pers. J., IX, 1930, p. 124-127.
En se référant à un de ses travaux antérieurs, concernant les traits
personnels importants pour le succès dans l'enseignement, l'auteur
envisage les conditions nécessaires pour pouvoir procéder à la sélec
tion des instituteurs.
Il propose d'étudier dans ce but les sentiments sociaux, le tact,
l'intuition, et l'attitude sociale du sujet, les évaluer d'après un indice \NALVBGS
indiqué iet lei cmafeiiter en un profil qu'on puisse utiliser ensui
une éi>ud% scfëntifi<îue d« la personnalité du sujet. B»
1898. — W. MOSD& ■— ffigntiûgwfuî«ng föj kaufisëniikche
Le&rliage und AftgetteHi» (Examen psychotechnique des apprentis
eitmplmjês de tmmvrcv) . — Ih'd,. Psycbot», VII, 1, 1930, p. 1-17.
M, veut attirer l'attention sur la possibilité et l'utilité des tests
psychotechniques pour la sélection des employés de commerce. Ces
tests devraient porter, selon lui, sur : 4° l'aptitude au travail de kl
vente et des achats : 2° la compréhension des situations économiques ;
3° l'aptitude au travail administratif.
Dans chaque domaine, il esquisse le projet de divers tests qu'il
semble, d'ailleurs, avoir déjà utilisés. 11 signale pour conclure, que
les coefficient!» de validité oscillent en général entre 0,7 et 0,9 et
l'introduction des épreuves dans là pratique commerciale ne devrait
plus rencontrer d'obstacles. ï). W.
1898. — M. S. MÜNRÖ. — Selection Tests ïor clérical occupations
(Tests pour là sélection des employés de bureaux). — J. of N. I. of
Ind. Ps., V, 3, 1930, p. 127-13'/).
( Becherches faites pour la Société d'Ammoniaques et de Nitrates
synthétiques.)
On fit l'étude de tests pour 10 emplois de bureaux, les uns n'inté
ressant que l'industrie en question, d'autres d'un intérêt général. Ces
tests fuient appliqués aux employés travaillant dans l'industrie
depuis un certain temps, ce qui permit d'établir la validité des tests
et leur corrélation avec le rendement.
L'auteur donné là description détaillée de tests pouf les sténô-
dâctyhos, pour tes garçons de bureaux, pouf les employés occupés
à vérifier lés listes des matériaux, et pour ceux qui s'occupent des ma
chinés à calculer. Il indique la technique d'application des tests et de
la sélection dés employés et conclut en disant que les tests par eux-
mêmes îte pourraient pas résoudre la question du Choix du personnel,
mais qu'ils jouent tin rôle très important dans l'organisation ration
nelle d'une industrie. D. M.
14Ö0. - RALPH PIDDINOTON. - Psyôûùlûgrcàl tests tôt Clérical
Wôtkèts {Tests psydholôgi'quès pour employés de cvmtnéYeé). —
Aust. J. oïPs., VÎÎI, 1, 1930, p. 59-68.
Etude de tests pouvant être utilisés pouf la sélection d'employés
de commerce : têtiétirs de livres, dactylos, sténos, Comptables. P.
rapporté quelques résultats obtenus précédemment par Liftk, Thufs-
tone, et expose sa propre méthode : application de séries de tests à
des professionnels, des étudiants et des écoliers de 14 à 16 ans ; sélec
tion des tests Significatifs par la recherche dû degré de corrélation
entre les résultats obtenus y®r tes employés et leur valeur profes
sionnelle exprimée en rangs par des inspecteurs.
La comparaison des résultais obtenus par les 3 groupes de sujets :
moyenne, médian, déviation, intercorrélations, corrélation avec la
valeur professionnelle des uns et la valeur scolaire des autres, permet
d« constater qwe certains tests ont un rapport avec les aptitudes ai? .
GletfeftALRS fNUUSfinfeULfeS ET SOCIALES APPLICATIONS
travail étudié, ntttis pas avec le PéndethèAt KC^Mre. Ne sont fètsnas
que les tests de : substitution, orthographe, nombres mélangés-, asso«-
dations libres, listes de noms avec lesquels le sujet doit construire
des séries de problèmes, test d'attention, classification : affectés cha
cun d'un coefficient, ils donnent dans l'ensemble une corrélation de
0,65 avec le travail de dactylo* 0,59 avec le rendement professionnel
des employés de commerce, 0,56 avec la sténographie.
Pour la sélection d'employés P. fait précéder ces épreuve« de tests
d'intelligence, et de tests moteurs pour les sténos et dactylos.
J. M.
1401, — R. O. BEGKMAN et M. LEVINE. - Selecting ÎExeôttttvë*.
An 3E valuation ot Thrte Teste (Là sélection des employés. Une éou-
luatwnàV aide de ^ tests). — Pers. J., VIII, 1930, p. 415-420.
Le test d'Allport (domination et soumission), le test de Laird
(extroversion -introvêrsioh), et le ■« Following Directions Test »
(qui consiste à remplir des carreaux suivant des indications données),
ont été appliqués par les auteurs à 61 employés, dont 30 trôeHp-aieht
des postes responsables, et 31 des postes non responsables. Le but
des auteurs était d'évaluer lès aptitudes professionnelles des employés
d'administration. Une corrélation de 0,41 a été trouvée entre les
résultats du test d'Allport et le rendement professionnel de l'etnplbyé
à une première application du test. A une seconde application la
corrélation a été 0,46, avec un quotient <ie cohérence de 0,94. <3e test
paraît donc avoir une certaine valeur pour la sélection des employés
directeurs. Le « Following Directions test » a également été mieux
effectué par les meilleurs employés. Par contre, la corrélation entre
le test de Laird et le rendement professionnel était — 0>01, utte corré
lation de -^ 0,25 -a été trouvé entre le test d'Allport et l'intro version.
Le dernier trait de caractère serait donc sans impôrtahoe pour tift
travail directeur de l'employé. ' B. N.
1402. - O. M. HALL. - An Aid to the Selefctiön ô
Apprentices (Un aide pour la sélection des apprentis imprimeurs) . —
Pers. J., IX, 1930, p. 77-81.
Ijes séries A et B de Paper Form Board Test de Minnesota ont été
appliquées à 89 apprentis imprimeurs à New-York et le rendement
de ces tests a été comparé avec le rendement professionnel dû sujet,
apprécié par les instructeurs. La réhabilité de ces deux séries de tests
avait été 0,90, avec erreur probable it ©^01. La <*ot relation avec le
rendement professionnel 0,58 rfc 0,047. A l'aide de ce test on pourr
ait donc éliminer 69,9 % des ouvriers incapables, et gander 93,8 %
des moyens et 94,7 % des supérieurs, ce qui prouve l'utilité -du test.
B. N.
1403. - E. KÖRNER. - Stellung und Mettoöflik der
ticmsî>riiîung itn Rahmen der schutfcpQUzeiliche.n Etgatittgs-
ptaîveïîahrea (La technique du lest d^attentkin Concentrée Ûàns Vcssü-
ment 'd'aptitude des policiers). — Ind. Psychot., VIH, 193t), p. 247-
254.
L'auteur décrit la technique ulilisée par tes cehtrtfe ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES 960
techniques de la police prussienne, pour l'étude de l'attention
concentrée à l'aide du dispositif de projection de Bourdon. Ce test
paraît pouvoir rendre des services pour la sélection des policiers.
B. N.
1404. — EVENIUS. — Die Neuorganisation der Psychotechnik bei
der Deutschen Reichspost {La réorganisation de la psychotechnique
dans les P. T. T. du Reich). - Psychot, Z., V, 3, 1930, p. 64-65.
L'organisation psychotechnique des P. T. T. du Reich date de 1922.
C'est alors que par décret du Ministère a été créée une station Psy
chotechnique spéciale, à la suite des essais tentés depuis 1919. Le
travail de la station a porté sur la mise au point des méthodes de sélec
tion pour les téléphonistes, les opérateurs et les mécaniciens du tél
égraphe, les employés préposés au tri des lettres, à la comptabilité
et au service des chèques postaux. La stabilité de la main d'œuvre
a été telle que depuis 1926 on n'a pu continuer que la sélection des
mécaniciens et des apprentis du télégraphe. Sur 17.601 candidats
examinés entre 1925 et 1929, 4.751 ont été éliminés par 3e laboratoire
et une enquête de contrôle en 1927 semble avoir montré que le pour
centage des inaptes parmi les sujets sélectionnés par le
ne dépassait pas 0,2 %.
Pour mieux coordonner les travaux psychotechniques des P. T. T.,
le ministère vient d'ordonner la création d'un Centre Psychotechnique
au bureau central des P. T. T. qui aura pour mission de surveiller la
marche des applications psychotechniques, de former et de sur
veiller les opérateurs, de mettre au point de nouvelles méthodes et
d'étudier les résultats et la validité des méthodes employées, de faire
les études pour la rationalisation du travail et d'effectuer pratique
ment la sélection psychotechnique pour la direction des P. T. T. de
Berlin et des autres villes.
Un certain nombre d'opérateurs sont exclusivement chargés d'exa
mens psychotechniques et sont mis à la disposition des directions
locales des P. T. T. D. W.
1405. — C. HE YDT. — Eignungsuntersuchungen und Personalwirt
schaft bei der Deutschen Reichsbahn [Examens d'aptitudes et admin
istration du personnel aux Chemins de fer du Reich). — Ind. Psy
chot., VII, 5, 1930, p. 136-142.
La station centrale à Berlin est chargée de la sélection du personnel
pour la région. Elle constitue en même temps un centre de recherches
et de coordination pour de nombreuses stations psychotechniques
locales disséminées dans le Reich.
A côté des examens de sélection pour les candidats qui postulent
un emploi précis, il existe des examens techniques d'orientation à
l'usage de ceux qui demandent à entrer à la compagnie sans préciser
la fonction qu'ils désirent.
Des sondages de contrôlé auraient montré entre les jugements
alternatifs du laboratoire (aptes, inaptes) et les jugements de la pra
tique, des accords de l'ordre de 95 %. D. W.
1406. — W. KRUK. — Psychotechnika doboru pracownikow komu- APPLICATIONS GÉNÉRALES INDUSTRIELLES ET SOCIALES 961
nikacji w Wiedniu (La psychotechnique de sélection des travailleurs
de transports à Vienne). — Psychotechnika, IV, 3, 1930,
p. 105-123.
Description détaillée des tests employés par deux services d'orien
tation des travailleurs de transport de Vienne : le laboratoire des
tramways municipaux sélectionnant les ouvriers de toutes les com
pagnies de transport de Vienne, et le laboratoire des chemins de fer
(desservant la majeure partie de l'Autriche).
Ces tests, servant à sélectionner uniquement les candidats rentrant,
sont classés d'après 3 catégories principales de travailleurs. Chaque
catégorie est examinée collectivement et individuellement. Les tests
collectifs sont les mêmes pour toute la catégorie, les tests individuels
varient suivant les subdivisions faites à l'intérieur de chaque catégorie.
L'article est illustré de 13 photographies ou dessins. A. R.
1407. - E. E. DOBROWOLSKI etW. D. HUDIMA. - Examens
psychotechniques individuels du personnel des locomotives. —
Psychot. i. Psychophys., Tr., III, 1, 1930, p. 55-62 (en russe).
En absence d'appareils, les auteurs se sont contentés d'employer
des tests de papier et crayon : tests américains d'intelligence, tests
d'attention de Bourdon et de Schulte, de mémoire (de Giese et de
Ranschburg) et des tests de « maîtrise de soi » (calculs de Couvé).
Bien que ces épreuves puissent paraître bien insuffisantes pour
déceler les aptitudes des mécaniciens, aides-mécaniciens et chauffeurs
de trains, les auteurs rapportent 83 % d'accords entre les résultats
des tests et les appréciations de l'administration. D. W.
1408. — G. CORBERI. — La selezione dei conduttori di veicoli
rapidi (La sélection des conducteurs de voitures automobiles). — Ar.
it. di Psic, VIII, 3, 1930, p. 217-230.
La méthode employée par l'auteur pour la sélection des conduct
eurs des tramways à Milan est considérée par lui plutôt comme
point de départ d'une étude que comme une méthode définitive.
Les examens que subissaient les candidats comportaient deux caté
gories d'épreuves :
A. — Epreuves sensorielles (éliminatoires).
B. — psychophysiologiques (de sélection) .
A. — Examen de l'acuité visuelle et auditive fait préalablement
par le médecin. Examen de la chromatopsie. Champ visuel pour le
blanc. Direction des sons.
B. — Appréciation de vitesses. Perception (tachistoscope).
Attention diffuse. Temps de réaction visuels. Emotivité (pléthys-
mographe). Force musculaire (ergographe).
Les épreuves fondamentales classant le mieux sont : atter.tion
diffuse et temps de réaction — les autres sont considérées comme des
épreuves complémentaires. S. H.
1409. - R. A. BIEGEL et J. E. De QUAY; - La sélection des opé
rateurs radiotélégraphistes. - R. Se. Tr., II, 2, 1930, p. 186-196.
Au moyen d'un exercice de réactions, reproduisant à peu de chose
près le travail de lecture au son, les auteurs ont pu, à l'entrée dans une
l'année psychologique, xxxi. 61 962 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
école d'apprentissage, porter un pronostic sur la valeur finale pro
bable des candidats. Leur classement s'est trouvé concorder d'une
façon assez étroite avec les résultats acquis au bout d'un certain
temps d'apprentissage pour que l'on puisse considérer que l'adop
tion de leur technique représenterait un gain appréciable sur le pro
cédé actuel de recrutement. En particulier, comme c'est le cas le
plus souvent, les très bons et les très mauvais ont été dépistés de façon
très nette. Il y a un peu plus d'hésitation quand une classe contient
au contraire Une majorité d élèves moyens. M. F.
1410. — E. BONAVENTURA. — Ricerche sul sinchronismo udi-
tivo-motore per là selezione del personale addetto al ricevimento
di Segnali radiophonici [Recherches sur le synchronisme auditivo-
moteur en vue de la sélection du personnel affecté à la réception des
signaux radiophoniques) . — Ar. it. di Psic, VIII, 3, 1930, p. 231-
241.
Les recherches sur le synchronisme auditivo-moteur intéressent
l'auteur du point de vue scientifique (perception du temps et du
rythme) et du point de vue pratique (sélection du personnel affecté
à la réception des signaux radiophoniques). Les recherches faites
sur les élèves du Conservatoire de Musique de Florence, donc appar
tenant à un milieu sélectionné du point de vue du sens du rythme,
font conclure à l'auteur que les sujets bien doués parviennent à un
degré de synchronisme auditivo-moteur tel qu'il est impossible de
l'atteindre dans d'autres sphères perceptives, celle de la vision
exceptée. S. H.
1411. - E. OBERHOFF. - Analyse der Fördermaschinistentäti
gkeit und psychologische Begutachtung von Fordermaschinisten
(Analyse du travail des machinistes d'ascenseurs et hur diagnostic
psychologique). — Ind. Psychot., VII, 3, 1930, p. 73-98.
En adoptant les méthodes de Poppelreuter, l'auteur a conscien
cieusement étudié le travail des machinistes d'ascenseurs à vapeur
à l'aide de dispositifs spécialement mis au point pour l'enregistr
ement des gestes de l'ouvrier sur sa machine.
Une série de tests comprenant des épreuves d'acuité visuelle, de
vitesse d'appréhension visuelle, de force musculaire des mains, d'ha
bileté manuelle dans un travail de précision des deux mains, d'intell
igence pratique, technique et logique, de réactions et de préhension
simples» de réactions de choix et de aux excitants qui se
déplacent, et, enfin d'attention au travail mécanique, a donné,sur
un groupe de 17 machinistes, des résultats concordants avec l'appré
ciation des chefs. D.W.
1412. — DE QUAY. — Exainen psychotechnique des tisserands. —
R. Se. Tr., II, 3-4, 1930, p. 365-375.
Des cinq opérations principales qui caractérisent l'activité profes
sionnelle du tisserand, l'auteur tire les cinq aptitudes principales
nécessaires pour la réussite dans cette profession. Ayant mesuré ces
aptitudes par un certain nombre de tests (attention, réactions,
dextérité, sensibilité chromatique) sur 21 apprentis tisserands,

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.