Les naissances hors mariage et les conceptions prénuptiales en Espagne depuis 1975. II. Diversité et évolution régionales - article ; n°5 ; vol.46, pg 1207-1248

De
Publié par

Population - Année 1991 - Volume 46 - Numéro 5 - Pages 1207-1248
Munoz-Perez Francisco.- Les naissances hors mariage et les conceptions prénuptiales en Espagne depuis 1975. II. Diversité et évolution régionales Les changements intervenus depuis 1975 au sein de chaque région suivent le modèle d'évolution observé pour l'ensemble du pays : d'abord, hausse des conceptions prénuptiales, provoquée par l'augmentation des rapports sexuels parmi les jeunes; ensuite diminution des conceptions prénuptiales sous l'effet conjugué de la diffusion de moyens efficaces de prévention des naissances et de l'affaiblissement du mariage dans certaines catégories de la population, alors même qu'augmentent les naissances hors mariage dans d'autres catégories moins protégées face à l'extension des rapports sexuels; enfin, généralisation de la maîtrise de la fécondité hors mariage et apparition des naissances désirées au sein de nouvelles unions consensuelles. Mais le rythme des modifications de comportement n'est pas le même partout et des décalages apparaissent, reflétant la diversité socio-économique des régions. Ainsi, au milieu des années 1980, les provinces fortement urbanisées ont déjà abordé la troisième phase, alors que les régions rurales sont encore dans la première ou en sortent à peine.
Munoz-Perez (Francisco). - Outside marriage and Premarital Pregnancies in Spain since 1975. Regional Trends and Variations Changes observed in different regions of Spain since 1975 follow the national trend. There was an increase in the number of pre-marital conceptions, caused by increased sexual activity among young people, and later a decrease resulting from more widespread use of efficient methods of contraception, and the decline in the number of marriages among some sections of the population, whilst the numbers of births outside marriage increased in other groups who were less well protected against the ever-increasing liberalization of sexual conduct. Finally, fertility outside marriage was controlled, and there were more wanted births among cohabiting couples. However, the rhythm of change in behavioural patterns was different from one region to another and reflected socio-economic differences between regions. During the middle 1980s, highly urbanized provinces had already achieved the third stage, whereas mainly rural regions were still in the first, or moving on to the second stage.
Muňoz-Perez (Francisco). - Nacimientos extra-matrimoniales y Concepciones prénuptiales en Espaňa a partir de 1975. II - Diversidad y evolución régionales Los cambios realizados desde 1975 al interior de cada region, se encuentran dentro ciel modelo de evolución que fue observado en todo el pais: en primer lugar, aumento de concepciones prcnupciales. provocado porel incremento de relaciones sexuales entre los jó- venes : luego, disminución de concepciones prenupciales, ligada a la difución de medios cficaccs de la prevención de nacimientos y al numéros reducido de matrimonies en ciertas categories de la población, al mismo tiempo que aumentan los nacimientos extra-matrimoniales en otřas calegorías, ménos protegidas frente a la extension evolutiva de las relaciones sexuales; por ultimo, la generalización del dominio de la fecundidad extramatrimonial y la aparición de nacimientos deseados en el seno de las nuevas uniones consensuales. Sin embargo, el ritmo de la modificaciones en el comportamienlo no es el mismo en todas partes y ciertos desfases aparecen, reflejando la diversidad socio-económica de las re- giones. Asi, a mediados de los aňos 1980, las provincias altamente urbanizadas habian al- canzado ya la tercera fase, mientras que las regiones rurales se encontraban todavia en la primera o estaban saliendo de ella apenas.
42 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1991
Lecture(s) : 31
Nombre de pages : 44
Voir plus Voir moins

Francisco Munoz-Perez
Les naissances hors mariage et les conceptions prénuptiales en
Espagne depuis 1975. II. Diversité et évolution régionales
In: Population, 46e année, n°5, 1991 pp. 1207-1248.
Citer ce document / Cite this document :
Munoz-Perez Francisco. Les naissances hors mariage et les conceptions prénuptiales en Espagne depuis 1975. II. Diversité et
évolution régionales. In: Population, 46e année, n°5, 1991 pp. 1207-1248.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1991_num_46_5_3739Résumé
Munoz-Perez Francisco.- Les naissances hors mariage et les conceptions prénuptiales en Espagne
depuis 1975. II. Diversité et évolution régionales Les changements intervenus depuis 1975 au sein de
chaque région suivent le modèle d'évolution observé pour l'ensemble du pays : d'abord, hausse des
conceptions prénuptiales, provoquée par l'augmentation des rapports sexuels parmi les jeunes; ensuite
diminution des conceptions prénuptiales sous l'effet conjugué de la diffusion de moyens efficaces de
prévention des naissances et de l'affaiblissement du mariage dans certaines catégories de la
population, alors même qu'augmentent les naissances hors mariage dans d'autres moins
protégées face à l'extension des rapports sexuels; enfin, généralisation de la maîtrise de la fécondité
hors mariage et apparition des naissances désirées au sein de nouvelles unions consensuelles. Mais le
rythme des modifications de comportement n'est pas le même partout et des décalages apparaissent,
reflétant la diversité socio-économique des régions. Ainsi, au milieu des années 1980, les provinces
fortement urbanisées ont déjà abordé la troisième phase, alors que les régions rurales sont encore
dans la première ou en sortent à peine.
Abstract
Munoz-Perez (Francisco). - Outside marriage and Premarital Pregnancies in Spain since 1975.
Regional Trends and Variations Changes observed in different regions of Spain since 1975 follow the
national trend. There was an increase in the number of pre-marital conceptions, caused by increased
sexual activity among young people, and later a decrease resulting from more widespread use of
efficient methods of contraception, and the decline in the number of marriages among some sections of
the population, whilst the numbers of births outside marriage increased in other groups who were less
well protected against the ever-increasing liberalization of sexual conduct. Finally, fertility outside
marriage was controlled, and there were more wanted births among cohabiting couples. However, the
rhythm of change in behavioural patterns was different from one region to another and reflected socio-
economic differences between regions. During the middle 1980s, highly urbanized provinces had
already achieved the third stage, whereas mainly rural regions were still in the first, or moving on to the
second stage.
Resumen
Muňoz-Perez (Francisco). - Nacimientos extra-matrimoniales y Concepciones prénuptiales en Espaňa a
partir de 1975. II - Diversidad y evolución régionales Los cambios realizados desde 1975 al interior de
cada region, se encuentran dentro ciel modelo de evolución que fue observado en todo el pais: en
primer lugar, aumento de concepciones prcnupciales. provocado porel incremento de relaciones
sexuales entre los jó- venes : luego, disminución de concepciones prenupciales, ligada a la difución de
medios cficaccs de la prevención de nacimientos y al numéros reducido de matrimonies en ciertas
categories de la población, al mismo tiempo que aumentan los nacimientos extra-matrimoniales en
otřas calegorías, ménos protegidas frente a la extension evolutiva de las relaciones sexuales; por
ultimo, la generalización del dominio de la fecundidad extramatrimonial y la aparición de nacimientos
deseados en el seno de las nuevas uniones consensuales. Sin embargo, el ritmo de la modificaciones
en el comportamienlo no es el mismo en todas partes y ciertos desfases aparecen, reflejando la
diversidad socio-económica de las re- giones. Asi, a mediados de los aňos 1980, las provincias
altamente urbanizadas habian al- canzado ya la tercera fase, mientras que las regiones rurales se
encontraban todavia en la primera o estaban saliendo de ella apenas.LES NAISSANCES HORS MARIAGE
ET LES CONCEPTIONS
PRÉNUPTIALES EN ESPAGNE
DEPUIS 1975
IL Diversité et évolution régionales
U évolution de la famille au sud de Г Europe est long
temps restée en retrait par rapport à celle des pays situés
plus au nord. Les conceptions hors mariage sont un puissant
révélateur de ces changements. Francisco Munoz-Perez* leur
a déjà consacré la première partie de son article pour montrer
la rapidité des transformations récentes en Espagne**. Cer
taines étapes, qui avaient été franchies successivement dans
certains pays, ont paru ici se télescoper. Une analyse régio
nale, riche et minutieuse, complète et nuance cette conclu
sion : ce qui apparaissait comme une accélération de l'histoire
au niveau national résulte en fait ď une juxtaposition de pro
vinces très inégalement avancées dans la chronologie de leurs
évolutions. Ceci nous met en garde contre une vision trop sim
pliste de la diffusion des comportements d'un pays à l'autre
et contre l'idée d'une unification inéluctable des modèles fa
miliaux en Europe.
Dans un article précédent nous avons décrit l'évolution récente des
naissances conçues hors mariage pour l'ensemble de l'Espagne. Dans une
première étape, de la fin des années 1960 à celle des années 1970, les
rapports sexuels hors mariage se sont rapidement développés parmi les
jeunes, surtout chez les couples entretenant des relations régulières et ayant
souvent un projet de mariage plus ou moins arrêté. A une époque où les
moyens modernes de contraception étaient peu répandus et où le mariage
conservait toute sa place, cette évolution des mœurs s'est traduite par un
fort accroissement des conceptions prénuptiales. A la fin des années 1970,
une femme sur cinq se mariait enceinte. Au cours de cette période, les
naissances hors mariage ont augmenté beaucoup moins, non seulement
parce que les rapports sexuels hors des circonstances évoquées ci-dessus
n'ont pas pris une grande ampleur mais aussi parce que, en cas de gros
sesse, le mariage de réparation intervenait souvent. Dans un quart à peine
des naissances conçues hors mariage, la femme n'était pas mariée au mo
ment de la naissance de l'enfant.
* ** INED Population, 4, 1991.
Population, 5, 1991, 1207-1248 1 208 NAISSANCES ET CONCEPTIONS PRÉNUPTIALES EN ESPAGNE
A partir de 1980, les conceptions prénuptiales s'effondrent, essentie
llement en raison d'une maîtrise accrue de la fécondité parmi les jeunes
couples et d'une attraction moindre du mariage. Par ailleurs, la progression
des naissances hors mariage s'accélère sous une double impulsion : d'une
part, le développement de la fécondité des nouvelles unions de fait, qui
commencent à apparaître en Espagne, d'autre part, la libéralisation toujours
croissante des rapports sexuels chez les jeunes, mal contenue par la maîtrise
encore insuffisante de la fécondité. Vers le milieu de la décennie, les nais
sances hors mariage sont devenues presque aussi nombreuses que les
conceptions prénuptiales et représentent 8 % de l'ensemble des naissances,
proportion sans doute la plus élevée que le pays ait connue en ce siècle.
L'étude régionale va d'abord nous permettre de constater les diffé
rences de comportement, parfois très grandes, qui existaient au travers du
pays, encore au milieu des années 1970. Nous verrons après comment les
changements qui interviennent ensuite constituent, au sein de chaque zone,
un ensemble cohérent et se conforment largement au modèle d'évolution
déjà observé pour l'ensemble du pays. Mais le rythme des modifications
de comportement n'est pas le même partout et des décalages apparaissent,
reflétant la diversité socio-économique des régions.
Enfin, l'analyse géographique permettra de corriger l'image trop glo
bale dégagée par les données nationales. C'est ainsi, par exemple, que,
ces dernières années, l'augmentation de la fécondité involontaire chez les
jeunes femmes non mariées et l'apparition de naissances désirées au sein
des unions de fait interviennent simultanément à l'échelle du pays. Or, ce
n'est plus le cas lorsque l'observation s'applique à des zones de dimension
plus réduite et donc plus homogènes : en fait, il semble bien que les deux
phénomènes correspondent à deux phases distinctes dans l'évolution propre
à chaque région.
Les cartes 1 et 2 donnent les divisions provinciale et régionale du
pays. Elles devraient guider le lecteur dans les développements qui suivent.
I. - La situation en 1975-76
Une fréquence très inégale La figure 1 présente les taux de nais-
des naissances conçues sances conçues hors mariage, c'est-à-
hors mariage dire conceptions prénuptiales et
naissances hors mariage réunies(1). La
géographie du phénomène est assez contrastée. A l'extrême Nord-Ouest,
en Galice, les provinces de Pontevèdra et de La Coruňa se détachent très
О Pour chaque province le taux de naissances conçues hors mariage a été calculé en
rapportant l'ensemble des naissances issues d'une conception à l'effectif de
femmes non mariées âgées de 15-49 ans. Les sont celles des années 1975 et 1976;
les effectifs de femmes non mariées sont ceux observés au 31-12-1975 (Cf : Caracteristicas
de la población espaňola deducidas del Padron municipal de habitantes, ano 1975, Torno I,
I.N.E., Madrid). Les taux sont donc centrés sur cette dernière date. NAISSANCES ET CONCEPTIONS PRÉNUPTIALES EN ESPAGNE 1209
1 I Burgos <-
PontévedraX 3lS^J^_f? / З4 Ч. « t '\Gerone^ IWenc») . 1 'j »- V Zámora)^ arcelone Soria /saragossKj Y\ 1 \49 \ v aiiadoliŒ/^— f^
) S^r^í "N^\x — ^^(Tarragóne
L | Salamanque
/ J 37 / ^^ 1 V~V^ 44 / )T Avik/MadridV — ^ — \ 28J ^_ (^Castellon
Tolède 2/ Л <SL 12/
4
^ Baléares 1 Ciudadreal ■^ <^ с ) \ — Albacète 1б ~* 2 ^^ i^alenceÇ WAlicanle ^46 Ц^^Ч ^З/ \ ^ / ». 7
^V 13 \ -^ 1 V 6 í ordobaJ Jaen < XXe 14 (, 23 J Д 3oJ^> / AluélvaS 41 ^ /4 V^ / V_21 (Seville ^^-f^vt OrenadE ÍAlmeriaí /MalagaN. 18 у/\ \ Cadix Г
y' S. Cruz. Ten. 35 ^^ 38 O
Carte 1. - Division provinciale de l'Espagne
. Cantabria
Basque Pays V-, Ш Asturias*~>-4" •— ' * f í
1 Catalogne/ 7
1 \ CastÙlïB Aragon V, X*(
■«)
/ С Pt \ ExtrémaduraVQ — 1 /O Baléares
4 trs-
MuraaS v
•r
Canaries
0
Carte 2- Régions autonomes établies par la loi de 1978 NAISSANCES ET CONCEPTIONS PRÉNUPTIALES EN ESPAGNE 1210
Figure 1. - Naissances conçues hors mariage par province, 1975-
1976 (pour 1 000 femmes de 15-49 ans, non mariées au moment
de la conception)
N.B. Les chiffres correspondants à cette figure sont en annexe
nettement avec des taux exceptionnellement élevés (autour de 30 nais
sances pour 1000 femmes non mariées). Ce noyau se prolonge vers l'Est
sur toute la côte nord jusqu'à la frontière avec la France. Dans toute cette
zone, les taux dépassent nettement la moyenne nationale, en particulier
dans les Asturies (26 p. 1 000).
A l'autre extrême du pays, dans le Sud, une deuxième zone de taux
élevés comprend Cadix, avec 27 p. 1 000, et les trois autres provinces de
l'Andalousie occidentale : Seville, Huelva et Malaga, auxquelles s'ajoute
Alméria, en Andalousie orientale (taux supérieurs à 20 p. 1 000).
A l'Est, les Iles Baléares (plus de 25 p. 1 000) et la Catalogne, à
l'exception de la province de Lérida, forment la troisième et dernière zone
de taux élevés.
Ces trois zones occupent presque toute la façade maritime du pays.
Seule la région de Valence, entre la Catalogne et l'Andalousie, introduit
une discontinuité importante sur la façade méditerranéenne. Tout l'intérieur
du pays, à l'exception de Madrid et, dans une moindre mesure de Valla-
dolid, forme une vaste zone de valeurs faibles, au-dessous de 14 p. 1 000. ET CONCEPTIONS PRÉNUPTIALES EN ESPAGNE 1211 NAISSANCES
Se détachent, en particulier, Soria, Cuenca et Teruel, avec des taux autour
de 5 p. 1 000, soit cinq à six fois inférieurs à ceux des provinces présentant
les taux les plus forts.
a) Le rôle des moyens de limitation de naissances
Les écarts observés reflètent-ils réellement des différences dans la
fréquence des rapports sexuels hors mariage ou plutôt une maîtrise inégale
de la fécondité?
En l'absence d'informations sur l'emploi de moyens de limitation des
naissances, nous avons mesuré la probabilité de concevoir une naissance
vivante dans les trois premiers mois du mariage, qui nous semble, à cette
époque, un bon indicateur de la pratique contraceptive des jeunes mariés(2).
Nous sommes ainsi conduit à postuler que, sur le plan géographique, la
fréquence de cette pratique reflète celle qui peut exister en dehors du mar
iage, une hypothèse utilisée par des historiens pour expliquer l'apparition
de la limitation des naissances au XVIIIe siècle en France(3).
Les écarts dans la fréquence des conceptions hors mariage ne s'ex
pliquent nullement par les différences qui peuvent exister dans la pratique
de la prévention des naissances. En effet, cette pratique est souvent peu
répandue (proportions élevées de conceptions postnuptiales) dans les pro
vinces où les taux de naissances conçues hors mariage sont les plus faibles.
C'est le cas de nombreuses provinces de l'intérieur du pays et notamment
d'Albacète, Ciudad-Réal, Guadalajara, Toledo, Soria, Palencia (figure 2).
Inversement, lorsque les taux sont élevés, la pratique contraceptive semble
souvent importante. C'est le cas, dans le Nord, de Pontevèdra, La Coruna,
Ovièdo, Guipuzcoa, Vizcaya, sur la côte méditerranéenne, de Tarragone,
Alméria, Baléares, et enfin des Iles Canaries. Seules quelques provinces
s'écartent de ce schéma et enregistrent un lien négatif entre les deux
comportements. Au total, les différences dans la pratique contraceptive de
la population non mariée (dans la mesure où elles sont bien reflétées par
celle des jeunes mariés), tendent donc à atténuer les écarts observés dans
l'importance des naissances conçues hors mariage plutôt qu'à les accentuer.
b) Deux facteurs de différenciation
Aucun lien simple n'apparaît entre le niveau des taux et des indica
teurs socio-économiques tels que l'importance de l'agriculture dans la po-
(2) Nous disposions, par année et pour chaque province, d'une part, du nombre de
naissances intervenues dans les 8 à 11 mois révolus de mariage, d'autre du de
mariages sans conception prénuptiale.
(3) Cf. Flandrin, «Mariage tardif et vie sexuelle», Annales E.S.C., nov.déc. 1972.
D'après l'auteur, la limitation des naissances dans le mariage au cours du XVIIIe siècle aurait
été favorisée par l'existence de méthodes déjà utilisées hors mariage. Par ailleurs, E. Shorter,
J. Knodel et E. van de Walle («The decline of Non-marital Fertility in Europe, 1880-1940»,
Population Studies, 25, 1971), soutiennent que le lien entre les pratiques contraceptives au
sein du mariage et en dehors de celui-ci est un facteur décisif dans le parallélisme observé
entre l'évolution de la fécondité légitime et illégitime au cours de la transition démographique. 1212 NAISSANCES ET CONCEPTIONS PRÉNUPTIALES EN ESPAGNE
Figure 2. - Proportion de couples n'ayant pas conçu dans les trois
premiers mois du mariage, 1975-1976 (pour 100 couples sans
conception prénuptiale)
N.B. Les chiffres correspondants à cette figure sont en annexe
pulation active, le degré d'urbanisation ou l'intensité de l'apport démo
graphique extérieur'4». La covariation est négative avec la première de ces
variables et positive avec les deux autres, mais les corrélations sont très
lâches (autour de 0,40), quel que soit l'indice retenu.
Toutefois, les résultats sont très différents lorsque l'on fait abstraction
des provinces qui constituent les deux noyaux de forte illégitimité, au
Nord-Ouest et au Sud. L'association, portant alors sur quarante provinces
(nous avons retiré du calcul les quatre provinces de la Galice, au Nord-
Ouest, et les cinq provinces côtières de l'Andalousie et Seville, au Sud)
devient significative, en particulier, avec l'importance de la population ac
tive travaillant dans l'agriculture (r = -0,76) (figure 3). Il y aurait donc,
au moins, deux sortes de facteurs associés à la fréquence de ce type de
naissances :
— lorsque les taux sont faibles ou modérés, des facteurs très liés au
développement socio-économique interviennent (forte proportion de la po
pulation résidant dans des noyaux urbains importants, faible présence de
personnes travaillant dans l'agriculture, immigration importante,...). Signes ET CONCEPTIONS PRÉNUPTIALES EN ESPAGNE 1213 NAISSANCES
d'un certain dynamisme économique et social, ils se répercutent sur le
mode de vie et, plus particulièrement, sur les mœurs en matière de rapports
sexuels hors du mariage,
— dans les zones ayant les taux plus élevés, la Galice et l'Andalousie
occidentale, d'autres facteurs agissent que l'on peut, faute de mieux, qual
ifier de « locaux ». Ce qualificatif ne préjuge pas de la nature des facteurs
en cause, liés probablement aux conditions historiques de ces régions, mar
quées à la fois par une tradition d'émigration et/ou par un brassage de
population dû à leur situation maritime.
Naissances (p. 1000)
10 20 30 40 50
% de la population active dans l'agriculture
Figure 3. - Naissances conçues hors mariage (pour 1 000 femmes
de 15-49 ans, non mariées au moment de la conception) et proport
ion de la population active travaillant dans l'agriculture (pour 100
actifs), 1975-1976 (40 provinces)
N.B. Les chiffres correspondants à cette figure sont en annexe
La prise en compte de la dimension spatiale confirme et complète
cette analyse. Au sein de chaque région, le lien entre niveau de conceptions
et facteurs socio-économiques (résumés par la proportion de la population
(4) Les trois indicateurs utilisés sont, respectivement, le pourcentage de la
active qui travaille dans l'agriculture, la part de la population habitant des villes de 50 000
hab. ou plus, la proportion de personnes non nées dans la province. Source : Padron municipal
de habitantes de 1975. NAISSANCES ET CONCEPTIONS PRÉNUPTIALES EN ESPAGNE 1214
Naissances Naissances Pays basque, Cantabria, (p. 1000) (p. 1000) Catalogne Asturias et La^Rioja 25 25
1 1 1 a
#
•43 20 -•*
15 — _ #~
25
1 1 1 10 10
10 20 30 10 20 30
Galice Com. de Valence Extrémadura
le
15
10
1 %12\ ••i 10
10 20 30 40 50
Aragon
20 30 40
Castilla-Léon
40 50 60
Andalousie
20 30 40
Castilla-La-Mancha et Murcia
I 1 i
— 15 3* )45
v
— — 10
** 19 16 f- 13 I |
30 40 50 30 40 20
% de la population active % de la population active
dans l'agriculture dans l'agriculture
Figure 4. - Naissances conçues hors mariage (pour 1 000 femmes
de 15-49 ans, non mariées au moment de la conception) et proport
ion de la population active travaillant dans l'agriculture (pour 100
actifs) par province, suivant l'appartenance régionale, 1975-1976

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.