Les titulaires d'un diplôme d'enseignement technique ou professionnel dans la population active de 1962 - article ; n°5 ; vol.20, pg 763-784

De
Publié par

Population - Année 1965 - Volume 20 - Numéro 5 - Pages 763-784
Les liens entre l'enseignement et l'économie ne sont apparus que tardivement et sont encore loin aujourd'hui d'être appréciés à leur pleine valeur, même pour l'enseignement technique et professionnel. Longtemps négligé, celui-ci a été amélioré ces dernières années, en vue de satisfaire les besoins croissants de l'économie en personnel qualifié. Mais jusqu'ici, aucune étude statistique n'avait été faite pour relier les deux secteurs économie et enseignement, en particulier pour mesurer la place que tiennent les titulaires de diplômes dans la vie économique ou pour suivre l'évolution de leur carrière. Une telle liaison statistique est cependant essentielle en particulier pour éclairer l'action du ministère de l'Éducation nationale. En utilisant les données du recensement de 1962, MM. C. Vimont et J. Baudot ont apporté une contribution importante sur les emplois des diplômés et sur leurs migrations professionnelles.
22 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1965
Lecture(s) : 66
Nombre de pages : 23
Voir plus Voir moins

Claude Vimont
Jacques Baudot
Les titulaires d'un diplôme d'enseignement technique ou
professionnel dans la population active de 1962
In: Population, 20e année, n°5, 1965 pp. 763-784.
Résumé
Les liens entre l'enseignement et l'économie ne sont apparus que tardivement et sont encore loin aujourd'hui d'être appréciés à
leur pleine valeur, même pour l'enseignement technique et professionnel. Longtemps négligé, celui-ci a été amélioré ces
dernières années, en vue de satisfaire les besoins croissants de l'économie en personnel qualifié. Mais jusqu'ici, aucune étude
statistique n'avait été faite pour relier les deux secteurs économie et enseignement, en particulier pour mesurer la place que
tiennent les titulaires de diplômes dans la vie économique ou pour suivre l'évolution de leur carrière. Une telle liaison statistique
est cependant essentielle en particulier pour éclairer l'action du ministère de l'Éducation nationale. En utilisant les données du
recensement de 1962, MM. C. Vimont et J. Baudot ont apporté une contribution importante sur les emplois des diplômés et sur
leurs migrations professionnelles.
Citer ce document / Cite this document :
Vimont Claude, Baudot Jacques. Les titulaires d'un diplôme d'enseignement technique ou professionnel dans la population
active de 1962. In: Population, 20e année, n°5, 1965 pp. 763-784.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pop_0032-4663_1965_num_20_5_12922LES TITULAIRES
D'UN DIPLOME D'ENSEIGNEMENT
TECHNIQUE OU PROFESSIONNEL
DANS LA POPULATION ACTIVE EN 1962
professionnel. à que leur Les tardivement pleine liens entre valeur, et l'enseignement sont même encore pour loin et l'enseignement aujourd'hui l'économie ne d'être sont technique appréciés apparus et
Longtemps négligé, celui-ci a été amélioré ces dernières
années, en vue de satisfaire les besoins croissants de l'économie
en personnel qualifié.
Mais jusqu'ici, aucune étude statistique n'avait été faite
pour relier les deux secteurs économie et enseignement, en
particulier pour mesurer la place que tiennent les titulaires de
diplômes dans la vie économique ou pour suivre l'évolution
de leur carrière.
Une telle liaison statistique est cependant essentielle en
particulier pour éclairer l'action du ministère de l'Éducation
nationale (1).
En utilisant les données du recensement de 1962, MM. C. Vi-
mont et J. Baudot ont apporté une contribution importante sur
les emplois des diplômés et sur leurs migrations professionn
elles <2>.
t1) Rappelons que, dans le domaine de la prévision, divers articles ont été publiés dans
Population, en particulier :
Nino Novacco, « Prévision pour l'année 1975, sur la population italienne, selon la quali
fication professionnelle et l'instruction », Population, juillet-septembre 1961 ;
Jean Fourastié, « Image de la population active en 1975, selon le niveau de qualification,
Population, juillet-septembre 1963.
Françoise Guélaud-Leridon, « Perspectives sur la population active française par quali
fication en 1975 », Population, janvier-mars 1964.
(2> Cette étude a été effectuée, grâce aux fonds accordés à L'I.N.E.D. par la Délégation
générale à la recherche scientifique. Elle trouve son origine dans les documents du recensement
transmis par l'I.N.S.E.E. LES TITULAIRES D'UN DIPLÔME D'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE 764
I. NOMBRE DE TRAVAILLEURS TITULAIRES
D'UN DIPLÔME D'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE EN 1962
ET RÉPARTITION PAR MÉTIER
Sous la rubrique « diplômes de formation professionnelle ou technique »
le recensement comprend l'examen de fin d'apprentissage artisanal, le certi
ficat de fin de stage de la F.P.A., le certificat d'aptitude professionnelle (C.A.P.),
le brevet professionnel, le brevet d'enseignement industriel, commercial,
social ou hôtelier, le diplôme d'élève breveté des Écoles nationales profes
sionnelles, le brevet de technicien, tous les diplômes professionnels déli
vrés par des écoles privées ou des organismes publics.
Cette liste est hétérogène, les diplômes retenus sont de niveaux très
différents : le C.A.P. prépare à un métier d'ouvrier qualifié, le brevet de
technicien à un poste d'agent technique. Les diplômes du secteur privé sont
de valeurs très diverses. Certains diplômes de secrétariat sont inférieurs au
C.A.P. Les diplômes professionnels délivrés par des organismes publics
peuvent par contre être d'un niveau plus élevé. Le diplôme d'État d'infi
rmière entre dans cette catégorie. Enfin, si la plupart de ces diplômes sont
délivrés à des jeunes gens de 17 à 22 ans, il n'en est pas de même pour le certi
ficat de F.P.A., délivré en principe à des adultes.
Mais la distinction entre ces diplômes et ceux d'enseignement général
ou supérieur est très claire; les établissements qui délivrent
les uns et les autres sont nettement différenciés. Tous les diplômes retenus
dans la liste du bulletin individuel du recensement relèvent de l'ense
ignement technique au sens large, public ou privé. Leur répartition par
métier présente de ce fait un grand intérêt pour apprécier le rôle écono
mique de cette forme d'enseignement qui a tant de mal à prendre place dans
les structures de l'Éducation en France.
D'après le recensement de 1962, le nombre des hommes actifs ayant un
emploi, titulaires d'au moins un de ces diplômes est de 1.313.300, soit un
peu plus de 10 °/o de l'ensemble de la population active masculine. Le nombre
des femmes est 513.920, soit un peu moins de 8 °/o de la population active
féminine. Un travailleur sur dix serait donc titulaire d'un diplôme d'enseigne
ment technique ou professionnel pour les hommes, un sur douze pour les
femmes. Ces chiffres sont sans doute inférieurs à la réalité. Toutes les per
sonnes enquêtées n'ont pas répondu aux questions sur la formation scolaire
et professionnelle. Mais il est impossible de déterminer la marge d'erreur.
Par ailleurs, il faut rappeler qu'il s'agit de données tirées d'une exploitation
du recensement au vingtième et non d'une exploitation complète. PROFESSIONNEL DANS LA POPULATION ACTIVE EN 1962 765 OU
A. Répartition Le tableau n° I donne la répartition de ces
selon le métier exercé travailleurs, selon le métier exercé à la date du
à la date du recensement, recensement.
1° Part de chaque métier dans le total des diplômés.
57 °/o des hommes titulaires d'un diplôme d'enseignement technique ou
professionnel exerçaient un métier ouvrier, près de 10 % étaient agents
techniques ou techniciens. Les 2/3 des diplômés sont donc occupés dans
l'industrie dans des professions techniques. La part des employés est d'un
sur dix. Dans les métiers agricoles, le nombre des diplômés de l'enseignement
professionnel ne représente qu'une faible part du total des diplômés : moins
de 3 °/o.
Sur l'ensemble de ceux qui ont déclaré avoir passé avec succès un examen
technique ou professionnel, 6,5 °/o sont devenus ingénieurs, cadres supé
rieurs administratifs, industriels ou commerçants. La promotion sociale
joue donc un rôle non négligeable. Enfin la police et l'armée comprennent
près de 5 °/o des effectifs de diplômés.
La répartition par métier des diplômés est assez différente chez les femmes :
les employées représentent 50 °/o des effectifs, les 9/10 d'entre elles étant des de bureau. La part des employées de commerce est donc très
faible (5 °/o du total des effectifs), celle des ouvrières est peu élevée : 15 °/o.
Par contre, les métiers de l'hygiène et de la santé représentent chacun environ
5 °/o des effectifs, les professeurs d'enseignement technique ou profession
nel : 12 °/o. Au total, les métiers de service comprennent près de 80 °/o du
total des diplômés.
La part de la promotion sociale est plus faible que pour les hommes :
3,7 °/o. Le commerce est la principale forme de cette promotion.
2° L'analyse des effectifs de diplômés par rapport au total de la populat
ion active dans chaque métier apporte également d'intéressantes infor
mations sur le rôle économique de l'enseignement technique et professionnel
en France (voir tableau n° I).
a. Hommes.
Les diplômés d'enseignement technique ou professionnel sortant d'éta
blissements privés aussi bien que publics représentent 1,3 % des effectifs
totaux d'agriculteurs, alors que leur part dans le total des ouvriers est de
12,4 % et dans le total des employés de 11,8 °/o- L'insuffisance de la formation
professionnelle agricole se trouve ainsi clairement soulignée.
Chez les ouvriers, la part des diplômés varie très sensiblement avec le
métier. Les pourcentages les plus importants se trouvent dans les métiers >
.


LES TITULAIRES D'UN DIPLOME D'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE 766
pport méos mées çant étier otal des
<о 1-- 14 О P dip par ф m '•В
pport ique ó nnes ves ™ ф .2° я 1»! -з Š ф со оз ce +3 Я -щ t~ о ■н со ев řn mes dip tec par -о я с 5 ф ft
Й О о о ? оо g CD ГЧ а" 43 ^- X) ю m "и .26 сч о о S ■H о -d о о — ф се ft
о о ф Ó IS s s СО fo 3 ОЭ to cî 4ř es о |ч. со m diplôi Я я ф S ё "O я z о Я я
и ы pport н otal 3 н ce s ч- t- O3 00 Ol со 33 Ч) C3 см со sap same 2; m о ipl *"* ""■ OJ о CD 'O Со о ТЗ 57 o со со о о ф S см jÇ -a ."ft 3 И ^u ф ,2 ft
ort a -ai С fc. SS ~сн t- с» СО СО X ,_ ■л ё Я * со с» CC о о -* оз со СС СО (M со ES t- СО X о t~ t- r~ x x СО CD CO 1> ■" с» см ■** ГО ев *ч СО -Ф гн СЧ о». S-, Í4 « ce g Ol CM cq сч ся сч l'e S fi ce ft ft OUIL о .-> " сь г> (^ f>, о о со со es О с; со со о О со о гч со m СЧ СО "41 СП СЧ "^ И M CO CD C<f ■СО СО СЗ Со Cl со О Ci со со i-^ NO 631 33 СС М* 82 136 оз -с? сз со 154 168 273 со "* о о я Я 055 ф .M 10 "3 СМ |> О сч сч quio v- "*" *-< rs «о а ев ft <о — о i-i со сь о О со со о о со со со о О со со о о о </: СЧ «Ci IN — ^< со СО 1-^ "0 CD ^3 CNî то о IN 5 2 — С ■W СЧ СО (М ^ Ф ,~; IV .ТЗ >о 10 О со 'О Со о со Со '^3 rf О •о «э с^г Я I"» Л о ft S Я п
rofessions о nomen- clature 11 22 72 24 S-, _ 02 49 08 о СО 09 11 ю à sauf 01, à 48, à со"" 07, ! со""1 čnT i i 09 06 12 о СЧ сч -г-Н г— а
es-
ft i'im ca с 9 о m 6 -о W ci с G HI О > ň 'S ■о orf l'h. ft О О -Л ai S я S 01 taux. erruri utiers ctrici riers aides ailleu umist С rins ft со œ „. 1 g J3 5 S 2 с о nnic et sur lotit V ectr tex ^ а С "о и- £ с о- s roi L. L'U с м- 44 <u 3 S •S 3 ers D ш » řp 2 açoi lecti ers ides lim: orge ulte oge urs ers ers iers s rt S S ° отрв о о < о _^ <! С <! "о ^ "^ •'а . £ CD ■g с •н 3 g ы X 0 .
.
.
:
.
OU PROFESSIONNEL DANS LA POPULATION ACTIVE EN 1962 767
00 ro см со m гч ю о i> On sil О 1С О •* О О ^н nooeo о NÍ O <ч M m ■*
S. CM
1С СО t~ о со ю «* <M (M r-4 4^ «<fH CC о 00 ro oo ^_ t~ (M 00 СО « (M CO ^ ГО £^ « г^ СО ^^ *н IM CM ri
о о о о о в О о с .440 о о о в о о о о О e о (M СО 00 NO eo ос см см eo 00 S Ю 00 СМ in ro 852 443 248 584 — st< СО го со о 00 <М 00 *-ч т-Н 1> ГЧ ON 101 о со «о ю CD см S
о о о о о в о о о о о о в о о о o О О со с гч со •* см a NO CM 00 CC 00 00 IM Т 00 00 00 CM eo ю ^ го гч со о г- 14 СО СО 00 1Л СО СО m о "" NO in ro I» •# ю со fN. СО о со m IM СМ СО on со ю со NO "■ "- г-« NO 1С
CM. E
СМ ОО СО ОС CO ^tí CSÍ ГО *Ч °O 00 CM to IM « ■^ О ГО M СО о 1Л о m oo eo в* M 4- с Ci Ci «# Ml Ci о со « IM e «S <rH N* 1С О «О ■ы (М <М 100
со t^* ГО СО ГО ^ч iM cq о о ta t- ГО ГО 1Л О 00 ГО 1С ro N* CO •* со см ro •* © со со 00 со r- t- ^н œ t~ СО 00 СО Ю О m СО -H о> го го оо го ГО •* О СО CD о со ro о Ю ^н CM ^h СО CM IM СМ •# СМ
с Ci Ci о с Ci о ci сь о о о о о о о о о о о о о в оо о e "41 со oo CM 00 § § с СО I- >* C* •— ГО СО lO ci со ce a ^ CM СО On NO CD о ее со см со ro <x СЛ гч lo СО ií3 Oi N |^ ^Н ^1 1С — in О> 1С СМ <М 00 СО СО О On d ci СО m со t~ г* со со cr ro со см <m со s ч- 1 On ^н СМ >О CCC4N СО "3 1С ю см со 12.5 1
о о о о с о о о о о о Ci Ci c> Ci о oso о о о о о О о Ci ^ CM CX со со со 00 СО <M Cl s 00 CN NC S со о NO h* no оо со го со -* го "С PO GO СО *О NO (М со о г- On «а- го о со 1С N* <-4 o ac N -#>ЛС5 СО «5 i^ ^ •* СМ 00 ON со И СМ (М ГО n со
со

ro N# со ro со - СО СО го 00 со •* c; ic co ос 00 42, A a- 1 О ^н СМ СО t- oo *# со 53 о t~ 10 ГО СС ГО •* ^ ro à '■" '-" ID го " п 45, о"^ 'Г ■> со' œ СО 00 СО 00 СО СС ro œ ce ^ ■я 53 со" t- 1, "gš ce го 1С 1С W lfj t- ro го SJ1 IM СО ■я
t- ь. 00 cad ind w : оо" чв ;port . 3 л * ■ ens sauf i : • • te • И
« . • в 01 'S • • л : g ai tr£ supéri administr commerçants 72 . . . moye . 99 d technic techn 'l'enseignement de . pâtissiers.. . . ouvriers . . . l'alimentation de à à assimilés. commerce ébénistes et viandes 06 91 mmerçants d'engins ministratifs assimilés et bureau ai l'hygiène femmes femmes t. santé -*J hniques, cadres cliniques t- périeurs et с s. V v 01 tf í- a gers, tiers niers с ■41 des 'с ers, c et de de Z urs "t з et 01 Е 'JE et s s s s Tl Ingénieurs, Industriel Métiers Employés Employés le le Menuis ou Métiers de Coiffeurs la s moyens. Dessinate te ac Ingénieur Boulan Cordon Autres Conducte de rt tec со d d su m d Métiers Autom Rail Employés d Métiers "ô V Métiers Métiers Pour Pour Agents Agents triels, Autres Cadres Cadres 01 Métiers Agents 01 1 Autres mé с и
(1) (2) < 1 IL О. p\l
768 LES TITULAIRES D'UN DIPLÔME D'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE
de l'électricité, des métaux et de l'horlogerie. Ils sont supérieurs au double
de la moyenne observée pour l'ensemble du groupe ouvrier. Un travailleur
sur cinq au moins dans ces métiers (un travailleur sur quatre pour l'électricité)
est diplômé.
Pour les métiers de la chimie, le pourcentage est près de la moyenne.
Il lui est inférieur pour les ouvriers du textile où le nombre des diplômés
est d'à peine 9 °/o des effectifs.
Chez les employés, des différences importantes apparaissent également,
selon qu'il s'agit des employés de bureau où le pourcentage de diplômés est
de 16 °/o, ou des de commerce où il tombe à 10 %.
L'importance du nombre des diplômés dans les fonctions d'agents techni
ques doit être soulignée, car les diplômes de techniciens et assimilés sont
souvent de création récente : 29 % des agents techniques, 50 °/o des dessi
nateurs en ont un.
Le nombre des diplômés d'enseignement technique, parmi les ingénieurs
et assimilés est très important : 15 °/o des effectifs totaux. Un travailleur sur
sept environ exerçant les fonctions d'ingénieur est donc titulaire d'un diplôme
d'un niveau nettement inférieur à ces fonctions. Ce chiffre attire l'attention,
à la fois sur la part de l'expérience professionnelle dans le choix des ingé
nieurs par les entreprises et sur l'extrême pénurie de personnel hautement
qualifié, au cours des dernières années, qui a amené de nombreuses entre
prises à promouvoir des travailleurs en fonction, faute de pouvoir recruter
des ingénieurs.
Enfin, le nombre des diplômés d'enseignement technique, parmi les
cadres administratifs supérieurs, paraît lui aussi très élevé : 11 % et il est
notable chez les industriels et commerçants, d'autant plus que ceux-ci ne
comprennent pas les artisans.
b. Femmes.
La part des diplômées dans les divers métiers féminins est toujours infé
rieure à celle observée chez les hommes. Les pourcentages les plus importants
sont dans les métiers de services : coiffeurs (31 °/o), employées de bureau
(21 °/o), services sociaux (13 %).
Le nombre des diplômées, dans le total des métiers de la santé, est part
iculièrement faible, même si l'on tient compte du nombre important d'aides
soignantes en 1962. Il est probable que toutes les femmes titulaires d'un
diplôme d'infirmière ne l'ont pas déclaré. Celui-ci n'est pas délivré par l'ense
ignement technique, il devait donc être déclaré au titre des « autres diplômes »
délivrés par des écoles privées ou des organismes publics. Mais la rédaction
de cette rubrique ne correspond pas exactement à la situation des infirmières,
ce qui peut expliquer le nombre assez faible des déclarantes. v
i
OU PROFESSIONNEL DANS LA POPULATION ACTIVE EN 1962 769
{ Dans les autres métiers, le nombre des diplômées est très faible. Il repré
sente 5 °/o du total des ouvrières, encore faut-il noter que, dans ce chiffre,
les chimistes et aide-chimistes titulaires d'un diplôme sont nombreuses.
Elles constituent en effet 14 °/o des effectifs de cette rubrique.
Dans les métiers nouveaux, dessinateurs, agents techniques, la part des
diplômées est beaucoup plus faible que chez les hommes. Les chiffres sont
inférieurs de moitié.
Il en est de même pour les ingénieurs, cadres supérieurs, industriels et
commerçants. Les femmes diplômées de l'enseignement technique sont en
pourcentage deux fois moins nombreuses que les hommes dans ces professions.
B. Répartition Sur le total des personnes actives qui ont
des diplômés selon le métier déclaré être titulaires d'un diplôme d'ensei-
appris à l'école. gnement technique ou professionnel, 68 %
seulement des hommes et 65 % des femmes
ont indiqué la spécialité du diplôme. Le tableau n° II répartit les réponses
entre les principaux métiers.
Il permet d'apprécier les orientations principales de l'enseignement
technique : vers quels métiers a-t-on orienté les jeunes, dans les établissements
d'enseignement?
Les résultats sont les suivants :
1° Hommes.
76 °/o des hommes diplômés ont été formés dans des métiers ouvriers :
près de la moitié de ceux-ci ont appris un métier des métaux, un sur six
un métier du bâtiment, un sur huit l'électricité et la radio-électricité, un sur
neuf les métiers du bois. La part des C.A.P. des métaux dans le total des
C.A.P. est donc très supérieure à celle des ouvriers des métaux dans le total
de la population ouvrière masculine : 21 °/o. Pour le bâtiment, au contraire,
l'apport de l'enseignement technique correspond globalement à la part des
professions du bâtiment dans le total des ouvriers.
2,5 °/o seulement du nombre total des diplômés a été formé dans le métier
d'agriculteur. La part des employés de bureau est relativement faible : 8 °/o,
celle des employés de commerce presque nulle.
Il en est de même pour les agents techniques et les techniciens; les créa
tions de diplômes de ce niveau sont en effet très récentes et les nombres de
diplômés sont de ce fait peu élevés : 5,6 °/o du total des diplômés.
2° Femmes.
Une femme sur deux diplômées environ est titulaire d'un diplôme d'em
ployée de bureau, 10 °/o d'un diplôme de professeur de l'enseignement
technique, 7 °/o d'un diplôme sanitaire et social, 5 % d'un diplôme de coif
feuse ou assimilée. Par contre, les diplômes d'employées de commerce ne 770 LES TITULAIRES D'UN DIPLÔME D'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE
Tableau IL — Répartition des travailleurs diplômés
D'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE, SELON LES MÉTIERS APPRIS À L'ORIGINE
Numéro Hommes Femmes
nomencdelà
lature En % En %
En valeur du total du total profesdes En valeur absolue des des absolue sions diplômées diplômés
Agriculteurs et bûcherons 01,02 22.500 2,5 2.340 0,7
Pêcheurs et marins 04,05 3.080 0,3 20 e
Ouvriers 06 à 72 68.580 20,4 679.800 76,1
Chimie 38,39 4.600 0,6
Aides et ouvriers de laboratoires. 38 3.160 0,4 2.380 0,7
Chimistes et aides-chimistes 39 1.440 0,2
Textile et habillement 48,49 1,1 58.820 17,5 10.140
Mineurs 06 9.680 1,1
Terrassiers, tailleurs de pierre 07,08 2.060 0,2
Bâtiments 09 à 11 84.760 9,5
Maçons 09 46.080 5,2
Couvreurs, fumistes, plombiers . . . 10 20.100 2,2
Peintres 11 18.580 2,1
Métaux 12 à 24 24.220 36,3
sauf 22
Forgerons, serruriers 15 24.940 2,8
Chaudronniers 17 28.100 3,1
Ajusteurs et mécaniciens 19 109.760 23,5
Ouvriers sur machines 20 47.600 5,3
12 à 14, 13.820 1,6 Autres
16,18,21, 23,24
22,25 0,6 4.960 Horlogers, bijoutiers, orfèvres
9,3 26,27 83.120 Électricité
8,0 26 71.580 Électriciens
27 11.540 1,3 Radio-électriciens
8.320 0,9 32 Composition et impression
5,4 41 à 47 48.440 Alimentation
2,6 44 23.660 Boulangers, pâtissiers
1,9 46 17.060 Viande
7.720 0,9 41 à 43 Autres 45,47 1.1 9.460
53 à 56 Cuirs 1 9.060
Cordonniers et ouvriers de la 0,8 53 6.960 chaussure
0,3 54 à 56 2.100 Autres
72.840 8,1 57 à 63 Bois
62.360 7,0 59 Menuisiers, ébénistes
10.480 1,1 Autres 57, 58,
60,63 ,
OU PROFESSIONNEL DANS LA POPULATION ACTIVE EN 1962 771
Tableau IL — Répartition des travailleurs diplômés
D'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE, SELON LES MÉTIERS APPRIS À L'ORIGINE
(Suite.)
Hommes Femmes
Numéro nomencde la
lature En % En %
En valeur du total du total profesdes En valeur absolue des des absolue
sions diplômés diplômées
Conducteurs, engins de transport . . . 1.880 0,2 65, 66
Automobiles 65 1.720 0,2
Rail 66 160
Autres ouvriers 28 à3! 15.360 1,7 7.380 2,2
40, 64 50 à 52
67 à 72
33 à 37
Employés 81 à 83 74.040 183.000 54,5 8,3 de bureau. . . . 81 70,120 7,9 175.720 52,3
82 Agents mixtes 280 e
Employés de commerce. 83 3.640 0,4 7.280 2,2
Personnel de service 820 0,1 3.500 1,0 85, 86
Hygiène et santé 87 à 89 23.420 2,6 40.180 12,0
Coiffeurs et assimilés. 87 14.000 1,6 18.280 5,4
Santé 88 19.500 5,8 9.420 89 2.400 0,8 Services sociaux
Enseignement 90 17.660 2,0 32.100 9,6
Police et armée.. 1-740 20 e 96, 97 0,2
Agents techniques, techniciens et 75 à 77
cadres moyens 49.820 2.340 0,7 80 5,6
4,2 Dessinateurs 75 37.140 1.720 0,5
Agents techniques et techniciens 76,77 12.400 1,4 300 0,1
Cadres administratifs moyens 80 280 e 320 0,1
Ingénieurs, cadres supérieurs, in 78, 79, dustriels, commerçants 84 13.940 1.6 2.440 0,7
Ingénieurs et assimilés 78 5.560 0,6 100 e
Cadres supérieurs 79 560 0,1 80 e
Industriels et commerçants 7.820 0,9 2.260 0,7
Autres métiers. 91 à 95,99 5.100 0,6 1.520 0.4
Total 891.920 100 336.040 100
Travailleurs n'ayant pas déclaré la
spécialité correspondant à leur di
421.400 177.880 plôme
Total général. 1.313.320 513.920
65 2499 0 55 006 3

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.