Lieux sacrés et irrigation : tradition historique, mythes et rituels au Cuzco - article ; n°5 ; vol.33, pg 1037-1056

De
Annales. Économies, Sociétés, Civilisations - Année 1978 - Volume 33 - Numéro 5 - Pages 1037-1056
In this article the ceque system of Incaic Cuzco is analyzed, on the basis of recent fieldwork, as a system of sightlines radiating outward from the central Temple of the Sun. One major reason that led the Incas to define the direction of ceque was their concern with water. During the feast dedicated to expelling illnesses from the valley of Cuzco, the principal ceques separating the four suyus were followed as far as the first major rivers ; but all ceques were also followed until a source was reached where water that entered the valley was ritually cleaned. Two important ceques are discussed that were directed towards the sources of two of the most important irrigation canals of Cuzco Place-names associated with these ceques and canals also played major role in Inca ancestor myths re-analysis is given of Inca concepts of social organization in Cuzco and of the mythical character of their history on the basis of these data on the spatial organization of the Cuzco valley
20 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : dimanche 1 janvier 1978
Lecture(s) : 58
Nombre de pages : 21
Voir plus Voir moins

R. Zuidema
Lieux sacrés et irrigation : tradition historique, mythes et rituels
au Cuzco
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 33e année, N. 5-6, 1978. pp. 1037-1056.
Abstract
In this article the ceque system of Incaic Cuzco is analyzed, on the basis of recent fieldwork, as a system of sightlines radiating
outward from the central Temple of the Sun. One major reason that led the Incas to define the direction of ceque was their
concern with water. During the feast dedicated to expelling illnesses from the valley of Cuzco, the principal ceques separating the
four suyus were followed as far as the first major rivers ; but all ceques were also followed until a source was reached where
water that entered the valley was ritually cleaned. Two important are discussed that were directed towards the sources of
two of the most important irrigation canals of Cuzco Place-names associated with these ceques and canals also played major
role in Inca ancestor myths re-analysis is given of Inca concepts of social organization in Cuzco and of the mythical character of
their history on the basis of these data on the spatial organization of the Cuzco valley
Citer ce document / Cite this document :
Zuidema R. Lieux sacrés et irrigation : tradition historique, mythes et rituels au Cuzco. In: Annales. Économies, Sociétés,
Civilisations. 33e année, N. 5-6, 1978. pp. 1037-1056.
doi : 10.3406/ahess.1978.293999
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1978_num_33_5_293999LIEUX SACR ET IRRIGA TION
TRADITION HISTORIQUE MYTHES ET RITUELS AU CUZCO
Dans mon étude du système des ceques Cuzco The ceque system of Cuzco
the social organization of the capital of the Inca Zuidema 1964 Wachtel 1966)
ai décrit les concepts incaïques relatifs organisation sociale et politique dans
leur dimension historique Bien il ait toujours été admis que cette tradition
historique comportait aussi des éléments mythiques et légendaires les
chroniqueurs espagnols de même que les chercheurs modernes ont conservé ce
cadre chronologique général comme hypothèse raisonnable de travail Selon
cette chronologie Manco fondateur mythique de la dynastie inca
succédèrent quatre rois appartenant Hurin Cuzco Cuzco en bas soit Manco
Capac Sinchi Roca Lloque Yupanqui Mayta Yupanqui suivis par
cinq rois de Hanan Cuzco Cuzco en haut Inca Roca Yahuar Huacac
Viracocha Inca Pachacuti Inca Tupa Yupanqui Huayna le dernier roi
avant la conquête espagnole ne mourut pas Cuzco et était pas inclus dans
cette dichotomie Ce fut au cours de la guerre civile qui opposa ses deux fils
Hu scar et Atahuallpa que les Espagnols conquirent le royaume après la défaite
Atahuallpa Caj amarca en 1532 Nous avons là un indice de dichotomie
sociale intérieur un cadre généalogique et historique quelle est donc sa
signification en termes organisation politique de parenté et de divisions
territoriales
Par la suite je repris les versions de histoire inca proposées par Polo de
Ondegardo et Gutiérrez de Santa Clara Le premier de ces chroniqueurs toujours
été considéré comme une des sources les plus importantes et les plus
sûres Ses informations nous permettent de nous dégager une polémique fondée
sur des conjectures et aborder sur des bases plus réalistes la relation entre la
dynastie incaïque et la division territoriale en moitiés Polo considérait que les
dynasties Hurin et Hanan étaient contemporaines est sur la base de ces données
que ai établi le schéma dynastique suivant
Manco
Sinchi Roca Inca Roca
Tarco Huaman Yahuar Huacac
Lloque Yupanqui Viracocha Inca
Mayta Capac Pachacuti Inca
Capac Yupanqui Tupa Yupanqui
Huayna Capac
Hu scar Atahuallpa
En ce qui concerne la tradition historique les informations de Gutiérrez sont
encore plus radicales que celles de Polo Ce est plus Manco Capac le fondateur
de Cuzco mais Pachacuti Inca et Tupa Yupanqui autre part toujours selon
cette source les rois ont pas fondé leur groupe de descendants au terme un
processus historique naturel la division de la noblesse en dix ayllu ou panaca fut
1037 PRATIQUES SYMBOLIQUES
en fait imposée par Pachacuti Inca Celui-ci attribua le commandement de chacun
de ces groupes des parents en tenant compte de la distance généalogique qui les
séparait de la personne royale
Rétrospectivement on peut supposer que Polo et Gutiérrez parlaient de
histoire inca un même point de vue Polo donne des noms de rois mais ne dit
rien sur leurs actions historiques Il intéresse surtout aux rituels dont les momies
royales sont objet notamment en ce qui concerne la guerre et agriculture deux
activités liées travers le calendrier des saisons De fait il note que les
Indiens avaient pour habitude de donner leur nom certaines pierres ou statues
afin elles fussent vénérées comme ils étaient eux-mêmes de leur vivant et
après leur mort Et chaque ayllu ou lignage avait les idoles ou statues de ses
Incas il emportait la guerre ou sortait en procession afin que eau et les
pluies fussent en quantité suffisante On leur faisait des fêtes et des sacrifices
divers Il avait un grand nombre de ces idoles Cuzco et dans sa contrée Il
semble bien que la superstition adorer ces pierres cessa complètement aussitôt
on découvrit son existence La première appartenait Inca Roca chef du
groupe principal des Incas de Hanan Cuzco Et successivement Yahuarhuaqui
Viracocha Inca Pachacuti Inca Topa Inca Yupanqui Huayna Capac Hu scar
Inca Du groupe Hurin Cuzco le premier fut Sinchi Roca puis Yupanqui
Lloque Yupanqui Mayta Capac Tarco Huaman Ces Indiens citent Manco
Capac comme étant origine des choses après le déluge il fut le progéniteur et
le père des hommes et sortit une fenêtre dans le village de Tambo On dit que
par la suite il se changea en pierre et que celle-ci fut objet une grande
vénération Il semble que cette superstition ait complètement disparu Polo
pp 10-11)
Une description anonyme du calendrier inca An nimo Discurso 150)
témoigne de cette relation entre le culte des ancêtres organisation sociale le
calendrier agricole et les concepts météorologiques
En parlant de ce même Pachacuti Inca qui avait distribué le gouvernement
des panaca entre ses parents le texte dit que
Inca qui lui succéda Inca Yupanqui fut celui qui mit le plus ordre dans le
Cuzco capitale de son royaume et siège de sa cour Il instaura et constitua douze
groupes Incas liés chacun un mois particulier dont ils prenaient le nom il
ordonna quelles activités auraient lieu chaque mois et décréta que le premier jour
du mois le groupe correspondant devrait sortir sur la place et annoncer
publiquement son mois en jouant des trompettes et en faisant un grand vacarme
pour que tout le monde en fût informé
Je voudrais analyser ici une hypothèse déjà mentionnée par Polo de
Ondegardo savoir le rapport qui unit directement et étroitement une part la
hiérarchie des momies ancestrales et la localisation des huacas ou lieux sacrés et
autre part les concepts spatiaux incaïques qui expriment dans intérêt
systématique que cette société porté eau sous toutes ses manifestations eau
qui coule partir de Cuzco eau qui coule en direction de Cuzco et eau céleste
comme la pluie la grêle et la neige Cette analyse nous montrera une réalité
tangible laquelle les Incas ont appliqué leur conception du passé
Le lien entre les concepts incaïques relatifs histoire espace et eau
1038 ZUIDEMA LIEUX SACR ET IRRIGATION
III
CHINCHAYSUYU ANTI SUYU
II
COLLASUYU
IV
CUNTISUYU
FIG Schéma du système de ceques Zuidema 1976 Les chiffres extérieurs
reproduisent la séquence tracée par Cobo les chiffres intérieurs renvoient analyse de
Zuidema 19 64)
avait déjà été esquissé dans analyse de organisation de Cuzco La seule liste
complète des groupes qui constituaient politique de la ville apparaît
dans la description du rituel de la citua qui lieu durant le mois de coya raymi
la fête de la reine au moment de équinoxe de septembre En effet cette
époque de année qui précédait le début des pluies beaucoup de maladies
sévissaient dans la ville Les participants se répartissaient en dix panaca ou
lignages royaux issus chacun un des dix souverains incas et en dix ayllu sans
filiation royale Pendant exécution du rituel la population non incaïque devait
quitter la ville Des guerriers appartenant chacun de ces vingt groupes prenaient
position sur la place centrale et engageaient en courant sur les routes suivant la
direction des quatre points cardinaux en chassant les maux avec leurs lances Sur
la route autres groupes non incaïques prenaient la relève des coureurs et
action se répétait ce que les derniers guerriers pussent se débarrasser des
maux en les jetant dans eau un des principaux fleuves de la région le
Vilcanota et Apurimac La description idéale de Cuzco et de ses environs en
fonction du système de ceques lignes imaginaires irradiant du temple du Soleil)
mentionne également ces groupes Rappelons que selon organisation spatiale des
ceques il avait 328 lieux sacrés ou huacas distribués le long de 41 lignes
imaginaires Zuidema 1977b)
organisation des ceques me permit analyser celle des panaca et des ayllu
comme si elle constituait un système autonome dans lequel histoire mythique de
la dynastie royale aurait la fonction métaphorique exprimer des relations
hiérarchiques Zuidema 1964 Par la suite approfondis ce thème en
1039 PRATIQUES SYMBOLIQUES
FIG Direction des courses rituelles coïncidant avec les premiers ceques de
Chinchaysuyu et Antisuyu et avec les derniers ceques de Collasuyu et de Cuntisuyu
les noms en caractères gras sont ceux mentionnés par Molina et Cobo)
démontrant la similitude du modèle dynastique avec Vayllu groupe de parenté
bilatéral également Zuidema 19 77 Il résulte de ces travaux il est impossible
affirmer que les panaca ont été instaurées suivant un modèle généalogique
modèle qui découle uniquement des analyses que les chroniqueurs espagnols et
les chercheurs modernes ont faites de histoire incaïque officielle En effet un
homme pouvait appartenir simultanément des panaca différentes ou bien
encore il passer de une autre Les panaca et les ayllu étaient aussi des
groupes professionnels ou rituels qui fonctionnaient un peu la manière de partis
politiques ou de groupes de pression Toutefois cette fonction disparaît époque
coloniale Si on en juge par absence de documentation
Je voudrais dans cet article approfondir la question des ceques et de leur
rapport avec intérêt que les Inca manifestaient pour eau les repla ant ainsi dans
un cadre rituel et religieux plus large Ces questions concernant eau ont structuré
histoire de la dynastie inca notamment celle de Hanan Cuzco De nos jours les
enquêtes de terrain auprès des indigènes jettent une lumière nouvelle sur ces
problèmes Des parallèles archéologiques ethnohistoriques et ethnographiques
peuvent nous aider développer une méthode pour arriver découvrir ce qui est
vraiment arrivé historiquement2
Irrigation et lignes de mire
On guère accordé attention au rapport entre les ceques et eau Cela
explique sans doute par intérêt primordial que les conquêtes et organisation
politique de Empire inca ont suscité chez les chroniqueurs et les ethnohistoriens
au détriment des questions locales posées par les rituels agricoles les cultes
religieux et le calendrier incaïque aborderai donc ce sujet tel il apparaît dans
les études modernes de villages andins et aussi dans les documents ethno-
historiques
1040 LIEUX SACR ET IRRIGATION ZU1DEMA
enquête de terrain que nous avons menée dans plusieurs villages de la
région de Rio Pampas département Ayacucho Pérou)3 nous permis de
remarquer que la division du travail pour entretien des canaux irrigation avait
pour fonction première de préserver les divisions sociales indigènes ayllu classes
âge groupes de travail etc Au cours un travail en commun chaque groupe
prend en charge une section un canal autre part les mariages sont largement
influencés par acquisition de droits sur eau que le futur conjoint peut procurer
On peut donner des exemples similaires dans autres régions des Andes Je me
bornerai ici la présentation de deux cas un colonial autre moderne qui
montrent le rapport existant entre les problèmes de irrigation et les lignes de
mire irradiées partir un point central
Le premier cas est celui Ocros Orcon époque préhispanique) situé dans
la vallée Ocros branche septentrionale de la vallée du Pativilica proche de la
côte centrale nord du Pérou) tel que le décrit Hern ndez Pr ncipe en 1622 Her
ndez Pr ncipe pp 50-64 Le prêtre Orcos avait trouvé dans une tombe
souterraine les momies un curaca un chef Ocros placée en position centrale
et entourée de celles de ses descendants et de ses ancêtres Selon le rituel noble et
le récit mythologique il avait été promu un rang nouveau par Inca de Cuzco
et enseveli en conséquence Deux raisons expliquaient ce haut rang La première
était il avait construit un nouveau canal irrigation organisant ainsi la force
de travail des villages environnants En effet chaque village revenait la
construction une section laquelle il identifiait Le tracé du canal le long
une gorge étroite était avéré particulièrement difficile Aussi cette étape
avait-elle fait objet une attention rituelle spéciale autre raison qui valut au
curaca de tels honneurs était que sa fille fut une adla une vierge choisie au
corps immaculé Son père en avait informé Inca et celui-ci ordonna que la jeune
fille fût conduite Cuzco Après les rituels du solstice Inca fit au père honneur
de renvoyer la jeune fille chez elle comme capac hucha souillure royale) destinée
être enterrée vivante Le père exécuta ordre de Inca sur des terres situées près
du village et qui appartenaient au souverain Ces terres se trouvaient en haut
une montagne qui gardait le passage du canal irrigation en aval de la
gorge Désormais les villages qui avaient contribué la construction du canal la
vénérèrent comme ancêtre comme déesse de la fertilité agricole On la compara
Marna Huaco qui avec son frère Manco Capac avait été la fondatrice mythique
de Cuzco La momie de Marna Huaco Cuzco jouait du reste un rôle similaire
celui de cette acila Ocros
Durant été de 1977 ai visité endroit où le sacrifice de la vierge avait eu
lieu ainsi que le canal irrigation encore visible qui sort de la gorge pour se
diriger vers les versants côtiers désertiques ai ainsi pu partir de la description
de Hern ndez Pr ncipe dégager les points suivants le rang politique est associé
un point critique un canal irrigation comme une gorge ou une prise eau
partir une rivière les divisions politiques villages intérieur une unité
politique plus vaste sont liées aux sections un canal qui est intérêt collectif
aussi bien pour les villages que pour tat les villages environnants adoraient
la tombe de la capac hucha qui était visible des hauteurs proches de ces villages
est ainsi ils étaient reliés au tombeau central par un système de lignes de
mire le canal irrigation ainsi que les terres il irriguait et le village qui il
appartenait étaient répertoriés par administration impériale de Cuzco grâce la
capac hucha Le rituel de la capac hucha impliquait idée cosmologique que la
1041 PRATIQUES SYMBOLIQUES
victime devait voyager en suivant une ligne droite allant de endroit où elle avait
été consacrée Cuzco) au lieu du sacrifice évitant ainsi les routes normales
Molina pp 75-76 est ainsi que la direction exacte et la relation la plus directe
entre ces deux lieux étaient inscrites et assurées La capac hucha prolonge donc
les lignes de mire
Thomas Barthel 1959 nous donne une description étonnante des rituels qui
sont exécutés hui occasion du nettoyage un canal irrigation dans
le village de Socaire au nord du Chili Ces rituels inaugurent la saison agricole au
mois octobre Toute la cérémonie présente des analogies profondes avec le rituel
de la citua Je me bornerai ici signaler les caractéristiques les plus saillantes
pour les besoins de ma démonstration Deux juges de eau indiquent les
sections que les usagers du canal doivent nettoyer Chaque famille occupe donc
une portion en accord avec la dimension de son terrain Le canal prend son
point de départ une distance environ deux kilomètres au sud-est de Socaire
dans un profond ravin au pied du mont Chilique Juste au pied de la montagne
endroit où la vallée élargit se trouve un terrain plat entouré de pierres appelé
le merendero endroit où on prend la merienda où on se restaure ou dernière
halte Aux deux extrémités nord et sud du cercle de pierres se dressent deux
rochers appelés respectivement grande montagne et Chilique ce dernier
nommé après la montagne qui se trouve proximité Au cours de la matinée
qui suit opération de nettoyage les travailleurs accompagnés de leur famille se
rendent la première halte près de la prise eau du canal Chaque chef de
famille apporte tour de rôle une bouteille de chicha offrande destinée aux
montagnes Puis il rentre chez lui Un maître de cérémonies assisté un apprenti
les cantales adresse offrande aux montagnes environnantes puis boit en leur
direction chaque bouteille apportée correspond une montagne particulière
Toutefois il existe un ordre rituel de ces montagnes Selon un ancien cantal on
invoquait cinq montagnes toutes parfaitement visibles du merendero la
montagne Chilique où le canal prend naissance et quatre montagnes éloignées
deux orientées respectivement au sud-sud-ouest et au sud-sud-est et deux autres
situées une au nord-ouest autre au nord Ces montagnes se trouvent sur le
territoire autres communautés mais on dit que eau elles alimentent se
concentre Chilique Selon un autre informateur qui avait rempli récemment
office de cantal le maître de cérémonies invoque quinze montagnes situées au
sud et considérées comme des sources les nommant est en ouest en passant par
le sud Son assistant en revanche en invoque douze autres en passant par le
nord La liste donnée par cet informateur inclut les cinq montagnes déjà
mentionnées Nous ignorons si le maître et son apprenti énumèrent toutes les
montagnes susceptibles apporter la pluie ou eau ou seulement quelques-unes
Mais Barthel observe que lorsque les chefs de famille se retrouvent dans le
merendero tard dans la journée il de place que pour une quarantaine
individus considérés comme les plus importants chacun en rapport avec une
montagne Les autres chefs de famille ainsi que le reste des assistants prennent
place en dehors du cercle de pierres
Suivent des cérémonies au cours desquelles on joue de la musique imitant le
bruit de eau qui coule Un prêtre qui officie la nuit chante la litanie talatur
chanson de douze couplets en langue atacaméenne ancienne Seuls le prêtre et
son fils connaissent la chanson ils ont apprise de eau chantante qui coule
extrémité supérieure du canal chacun au cours une nuit Dans le talatur on
1042 ZUIDEMA LIEUX SACR ET IRRIGATION
implore eau les sources et les montagnes qui font venir les nuages le tonnerre et
la pluie
Avant de traiter des correspondances plus spécifiques entre les cérémonies de
Socaire et le système de ceques de Cuzco récapitulons les points fondamentaux
les montagnes et les sources situées extérieur du territoire de Socaire dans
toutes les directions sont invoquées en tant que pourvoyeuses eau Car les
montagnes sont une part en rapport avec des directions spécifiques des vents
est-à-dire avec des pluies poussées par les tempêtes autre part on croit que
eau qui ruisselle de ces versants et de ces sources se réunit dans le mont
Chilique
en fonction de emplacement du merendero toutes les lignes visuelles sont
importantes Des directions principales on peut voir quatre montagnes De plus
le rocher qui se trouve extrémité sud du merendero porte le même nom que le
volcan Chilique parce que comme le remarque Barthel son sommet se trouve au
bout de la ligne optique qui se dirige vers la source du canal irrigation qui est
pas visible du merendero Les usagers des canaux adventices ils veulent
entreprendre irrigation se préviennent également même longue distance au
moyen de signaux de fumée ou en lan ant en air de la terre
il existe un rapport direct entre exploitation de la terre les divisions sociales et
les sections un canal irrigation voir aussi Wachtel 1976)
enfin il existe un rapport mythique entre les montagnes situées horizon en
tant que lieux de naissance nacimientos de eau et les ancêtres responsables
avoir instauré organisation actuelle de irrigation et de agriculture
Montagnes et ancêtres ont une influence sur le cours eau qui descend du
Chilique La musique qui imite le chant de eau est le langage on emploie
pour leur parler
Les informations issues Ocros et de Socaire contiennent donc des similitudes
fondamentales les divisions sociales sont associées aux différents secteurs un
canal irrigation Les lieux de culte particuliers où un canal est adoré sont la
source ou les sources) la prise du canal sur la rivière et le passage de la rivière ou
du canal le long un étroit ravin
Dans le cas de Socaire on invoque les montagnes en tant ancêtres partir
du merendero qui se trouve juste en aval du ravin Dans le cas Ocros la capac
hucha était identifiée avec la montagne qui surplombe le ravin Le père de la
capac hucha enterré dans un caveau souterrain devient ancêtre un nouveau
lignage Le rituel de la capac hucha était célébré tous les quatre ans et
avènement un nouveau roi dans intention de redéfinir hiérarchiquement et
spatialement les relations politiques au sein de Empire inca
Le système de la capac hucha prolongeait donc les perspectives au-delà de
horizon visible immédiat De surcroît Vacila identifiée une montagne en tant
que huaca maintenait un lien physique avec Inca chef un empire con selon
un système cosmologique Lorsque la jeune vierge se rendit Cuzco Inca se
débarrassa de ses souillures hucha royales capac sur son corps immaculé
Porteuse de cette souillure elle rentra chez elle où elle fut enterrée vive
Des forces extérieures influen aient le pouvoir une huaca ou un canal
avaient de fournir eau Socaire étaient les montagnes appartenant autres
unités politiques qui avaient ce pouvoir Oeros Inca lui-même jouait
amplement ce rôle et plus modestement les villages qui coopéraient la
construction un canal Les subdivisions politiques moitiés ayllu etc. de
1043 PRATIQUES SYMBOLIQUES
nombreux villages et de hameaux andins portent le nom de lieux éloignés Dans
le Cuzco incaïque étaient les provinces de Chincha Anti Colla et Cunt qui
donnaient leur nom aux sections respectives du nord-ouest nord-est sud-est et
sud-ouest de la ville désignées sous le terme de suyu
Cegues et irrigation Cuzco
Nous pouvons revenir maintenant sur analyse du matériel concernant la
ville de Cuzco Notre description du système de ceques se trouve dans la
chronique tardive de Bernabé Cobo 1653) qui ne donne pas des informations de
première main sur la question Ce sont deux chroniqueurs plus anciens vers
1570 qui ont fourni une description complète du système de ceques Cuzco
un Polo de Ondegardo juriste soumit son rapport au vice-roi Toledo autre
Crist bal de Molina dit le Cuzqueno le présenta archevêque Lartaun de
Cabrera Molina rédigea aussi une chronique générale des Incas hui
perdue mais connue par utilisation en firent des chroniqueurs ultérieurs et
une description détaillée des rituels liés au calendrier Cuzco et dans toute la
vallée environnante couverte par les lignes des ceques Après ces deux textes la
description la plus cohérente des rituels concernant le calendrier Cuzco se
trouve dans la chronique de Cobo Elle donne impression avoir été élaborée
partir du témoignage de Molina ainsi que une autre source du même type et de
même qualité qui offre dans information quelques variantes Je pense que Cobo
consulté une description de Polo perdue hui mais dont les bribes
fournissent un matériel précieux sur les rituels liés au calendrier Je appuierai
principalement sur ces trois sources les complétant avec autres données
Les recherches que ai entreprises depuis 1973 sur le calendrier et le système
astronomique incaïques portent sur la localisation du plus grand nombre possible
de huacas suivant axe des ceques Zuidema 1976 1977a 1977b Zuidema et
Urton 1977 Les découvertes confirment mes premières hypothèses savoir que
ordre descendant des ceques suivait une direction ouest-est en passant par le
nord et par le sud Les différentes huacas que je parvins identifier sur un ceque
étaient distribuées selon une ligne peu près droite Sur le ceque important
qui comporte un nombre élevé de huacas treize) cinq 12 13 dessinent
une ligne droite La septième huaca nommée Sucanca visible horizon de
Cuzco servait effectuer des observations astronomiques Les six premières
huacas sont situées sur un axe visuel qui va du temple du Soleil ce dernier
point Par le truchement des trois autres huacas le ceque passait sur les collines
voisines partir de la neuvième huaca nous retrouvons une ligne de mire qui
unit les autres lieux sacrés au treizième situé dans la vallée suivante
Le système de ceques comme système de perspectives avec des prolonge
ments) ne coïncide pas exactement avec le système observation astronomique
Par exemple le temple du Soleil qui élevait dans la partie sud de Cuzco était le
centre des axes imaginaires les ceques Or les observations faites partir du
temple du Soleil ne concernaient que le lever et le coucher du soleil durant le
solstice de décembre ses points extrêmes vers le sud Dans ces cas précis les
ceques pouvaient effectivement coïncider avec des directions astronomiques Le
lever et le coucher du soleil durant les equinoxes et au moment où astre passe
par le zénith et le nadir étaient observés sur les horizons est et ouest partir un
1044 ZUIDEMA LIEUX SACR ET IRRIGATION
FIG Les cegues au nord et ouest de Cuzco
lieu sacré le ushnu situé du côté inférieur de la place principale de Cuzco
500 environ au nord-ouest de Coricancha le temple du Soleil Là il pas
de superposition des ceques et des directions astronomiques On sait par exemple
que la huaca Sucanca était observée de ushnu au mois août ce qui aurait été
impossible de Coricancha en suivant la ligne du ceque Le lever et le coucher du
soleil au moment du solstice septentrional de juin étaient observés un point
situé au nord de Cuzco près de actuelle place de Lacco Il effectivement cet
endroit plusieurs ruines des terrasses des sièges taillés des grottes etc. qui
indiquent une activité rituelle intense On peut probablement identifier Lacco avec
le temple inca de Chuquimarca
Ces trois centres observation astronomique étaient rituellement associés
eau Coricancha élevait sur un promontoire dominant le confluent des deux
rivières de Cuzco un puits était creusé dans sa cour La partie la plus importante
de ushnu était le puits on faisait des libations de chicha pour les ancêtres
royaux Molina 30 Albornoz 26 De là la était conduite vers
autres temples par des tuyaux souterrains ou canaux Enfin Lacco est située
endroit où une petite rivière et un canal sortent un ravin Par ailleurs on disait
que le soleil descendait boire Chuquimarca et Coricancha On peut
rapprocher ce fait du témoignage de Guarnan Poma 884 sur le soleil qui
assoit respectivement sur ses sièges méridional et septentrional au moment
des solstices
Au début de cet article ai mentionné le rituel de la citua destiné chasser le
mal de la ville de Cuzco et de son territoire jusque dans les rivières Vilcanota et
Apurimac Nous connaissons les différentes étapes de ces quatre courses avec
relais dont la direction coïncide avec les divisions en quatre suyu de Cuzco et de
1045

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.