Mécanismes nerveux et fonctions sensorielles chez les Vertébrés. - compte-rendu ; n°1 ; vol.39, pg 408-418

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1938 - Volume 39 - Numéro 1 - Pages 408-418
11 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 1938
Lecture(s) : 25
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins

d) Mécanismes nerveux et fonctions sensorielles chez les
Vertébrés.
In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 408-418.
Citer ce document / Cite this document :
d) Mécanismes nerveux et fonctions sensorielles chez les Vertébrés. In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 408-418.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1938_num_39_1_5660408 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
innervation motrice et inhib trice des pattes de décapodes bra-
chyures Ph Z. XI 1938 312-316
Recherches eff ctuées sur espèces de Crabes
adducteur et le fléchisseur du propodite ont chacun une fibre
motrice rapide et une fibre lente mais il une fibre inhibitrice
agissant sur les deux muscles la f->is tandis que chez écrevisse les
fibres inhibitrices sont aussi distinctes Mais pour le groupe de
abducteur et de extenseur il au contraire deux fibres inhibi
trices distinctes et une fibre motrice commune lente
Mécanismes nerveux
et jonctions sensorielles chez les Vertébrés
347 TIRELLI Osservazioni sul sistema di bottoni di senso
di papille del lato cieco del capo dei Soleidi con particolare riguardo
alla struttura delle papille Observations sur le système des boutons
sensoriels et des papilles sur la face aveugle de la tête des Soleides
eu égard particulièrement la structure des papilles Bi Zentr.
LVIII 1938 333-340
Les Pleuronectes du groupe des Soles qui ont les deux yeux émi
grés un seul côté du corps autre face de la tête reposant sur le
sol possèdent un système organes sensoriels avec des papilles dont
les variations sont examinées par auteur dans les diverses espèces
et rangées sous types principaux
348 SAND The function of the ampullae of Lorenzini
with some observations on the effect of temperature on sensory
rhythms La jonction des ampoules de -L. avec quelques observations
relatives effet de la température sur les rythmes sensoriels
Pr of S. CXXV 1938 524-553
Des recherches sur le rôle sensoriel des ampoules de Lorenzini
des Raies en particulier celles qui forment une grappe de cavités
tégumentaires près du coin de la bouche en utilisant la réponse du
nerf fibres gagnant la branche hyomandibulaire du nerf facial
ont montré que les excitations mécaniques étaient sans effet les
influx provenant de ces excitations parvenant dans la branche
nerveuse seulement par les fibres du canal de la ligne latérale hyoman
dibulaire en revanche une action très nette des stimulations ther
miques est manifestée goutte de liquide de Ringer plus chaude
ou plus froide de quelques dixièmes de degré portée dans la région
des ampoules entraînait une variation dans la fréquence des influx
provenant de fa on continue des terminaisons sensibles de cet
appareil Mais constatation paradoxale est la stimulation froide
qui provoque une augmentation de fréquence des influx la stimula
tion chaude une diminution de fréquence ou même un arrêt complet
La réaction est passagère et si on soumet le poisson une élévation
ou un abaissement thermique durable la fréquence des réponses
continues équilibre bientôt un nouveau régime qui correspond
naturellement une fréquence autant plus grande que le niveau
thermique est plus élevé
Chose curieuse encore la réaction passagère la variation ther- FONCTIONS SENSORIELLES DES VERT BR 409
mique pu être observée également sur les appareils de la ligne
latérale avec une sensibilité beaucoup moindre et même sur les
récepteurs de tension musculaire une variation environ pour les
premiers 10 pour les seconds étant nécessaire au lieu un dixième
de degré)
auteur pense il peut agir un mécanisme régulateur de la
fréquence comportant deux processus influencés par la température
avec une vitesse différente un décalage passager précédant équili
bration durable
349 KOLN The upper limit of cutaneous sensitivity
to frequency of vibration in the white rat La limite supérieure
de la sensibilité cutanée la fréquence des vibrations chez le rat
blanc of exp Ps. XXII 1938 273-277
Quatre rats ont été entraînés choisir de deux plates-formes
celle qui vibrait ou celle qui ne vibrait pas On éliminait le rôle des
autres sens les animaux étaient aveuglés le bruit de la plaque
Mbrante était masqué par un autre son etc. Pour une fréquence
de 1.400 cycles le discernement peut atteindre 100 Le seuil 75
peut être fixé 1.700 cycles pour les amplitudes employées Il est
pas très éloigné de celui de homme
350 ADRIAN et LUDWIG Nervous discharges from
the olfactory organs Of fish Décharges nerveuses originaires des
organes olfactifs de poisson of Ph. XGIV 1938 441-
460
Recherches sur le chat et accessoirement quelques
cyprinidés carpe tanche poisson rouge)
Les réponses nerveuses ont été enregistrées sur le tractus olfactif
fibres myélinisées au nombre de 500 1.000 avec un diamètre
de
Quand organe olfactif est vivant il constamment des poten
tiels afférents diminués par novocaïnisation du sac olfactif ou par
section du tronc)
Des stimulations mécaniques de organe exer ant sans doute
une action lésionnelle engendrent des décharges mais les décharges
influx sont surtout déclenchées par la stimulation chimique en
faisant passer dans le sac un courant eau contenant un extrait de
ver de terre ou une tête alligator La décharge qui continue
alors plus de 10 secondes peut être arrêtée par lavage du sac avec
de eau pure il un déclin de la décharge avec le temps mais il
pas été possible obtenir de réponses de fibres isolées)
Avec des extraits très dilués la fréquence de la décharge est
fortement amoindrie
La latence de la réponse est considérable 05 sec au moins et
sec parfois le délai se montrant plus grand lorsque la
concentration chimique est moindre
Quand cesse la réponse un stimulus il une phase de silence
nerveux avant que reprenne activité spontanée de repos et une
deuxième stimulation est efficace au bout de 20 secondes
Avec des décoctions anis il est apparu une sorte off effet 410 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
reprise de décharge au moment où on lave avec de eau pure)
Les substances qui se sont montrées chimiquement actives sur
appareil récepteur olfactif comprennent des extraits organiques
de foie de sang frais de lombric ufs de fourmis de muscle de
grenouille qui est plus frais) de la gélatine de eau où des lombrics
avaient séjourné des décoctions anis
Inactives ont été les teintures dé valériane ou ïasa
Témulsion huile de cèdre eau de rosé ou une suspension de fro
mage ainsi que le lait
La salive le sérum de lapin ont été que fort peu actifs
351 GERTZ Geruchsdressuren und Reizschwellen
bestimmungen an Tritonen Dressages olfactifs et déterminations de
seuils chez le triton. fur ver Ph. XXV 1938 389-426
Le triton apprend reconnaître des odeurs de produits chimiques
purs non biologiques et les distinguer autres odeurs Le seuil
olfactif est du même ordre de grandeur que celui de homme
Le dressage persiste inchangé au passage du triton de la vie
aérienne aquatique sans changement sensible du seuil Le passage
de eau air détermine une anosmie de 6-7 jours nécessaire pour
la poussée des cils sensoriels Comme le dressage ne se maintient que
jours une vérification est pas possible dans la plupart des cas
Pourtant dans quelques cas exceptionnels anosmie ne durait que
jours et là on observait également un maintien du dressage Il
faut en conclure que ce sont les mêmes organes dont animal se
sert pour olfaction dans des milieux gazeux et liquides
352 WILDE Thé rôle organ in the feeding
reaction of the common garter snake Thamnophis sirtalis Linné
Le rôle de Vargane de Jacobson dans la réaction alimentation du
Serpent commun s. of exp Z. LXXVII 1938 445-464
Une paire de culs-de-sac ouvrant dans les parois nasales médianes
et constituant organe intervient pour assurer la réponse de frappe
du serpent quand la langue ou les lèvres viennent en contact avec
du coton imbibé de mucus de lombric les mouvements de la langue
portant des particules organe La transmission de excitation
re ue par les terminaisons sensorielles de organe se fait par le
nerf voméro-nasal
353 NOBLE et BRESLAU The senses involved
in thé migration of young fresh-water turtles after hatching
Les sens impliqués dans la migration des jeunes tortues eau douce
après Védoswn of Ps. XXV 1938 175-193
Les jeunes tortues eau douce nouvellement écloses gravissent
les pentes de leur nid souterrain et se dirigent ensuite vers les rivières
Pour établir les conditions sensorielles de cette migration et ont
fait dans le laboratoire des expériences sur trois espèces différentes
ils ont étudié leurs réactions humidité aux odeurs des diffé
rences de température la pente de terrain et la lumière dans ce
dernier cas ils considéraient une part intensité autre part la FONCTIONS SENSORIELLES DES VERTEBRKS 411
grandeur de la surface lumineuse enfin les différentes couleurs Le
facteur essentiel paraît être attraction par de larges très
éclairées qui les fait se diriger vers les horizons largement ouverts
le géotropisme négatif joue surtout un rôle dans la sortie du nid
nfin il se peut que dans certaines espèces humidité exerce une
attraction secondaire le phototropisme restant cependant pré
pondérant
354 PI HAGER Untersuchungen über das optische Diffe-
renzierungsvermögen der Fische tudes sur le pouvoir de difïc-
renc aüon optique des poissons fur ver Ph. XXVI
1938 282-302
Les différentes possibilités de différenciation et de transposition
des figures de dressage sont étudiées sur le vairon par la méthode
classique du Les figures consistant en un nombre différent
de barres noires verticales sont reconnues après le malgré
les variations du contour ou de la surface de la figure La transposi
tion de noir sur blanc en blanc sur noir se fait facilement
Le dressage sur des barres horizontales est plus difficile que sur des
verticales Au cas de choix spontané les figures contours complexes
et contrastant avec le fond sont préférées
355 DANIELSON Light intensity and melanophore
response Cyprinid fish Intensité lumineuse et réponse des
mélanophores chez un poisson cyprinide Ph Z. XI li938
292-298
Avec un éclairement venant en haut sur fond blanc ou noir les
réponses des mélanophores du poisson N.ocomis biguttatus sont
identiques comme grandeur et vitesse au-dessus bougie-pied
vérification 100 mais au-dessous 01 et 001
la vitesse et la grandeur des réponses diminuent et aux très faibles
éclairements on tend vers le régime obscurité expansion partielle
permanente
356 CHASE Photosensitive pigments from the retina
of the Frog Pigments photosensitifs de la rétine de Grenouille
Science LXXXVII 1938 238
Après extraction et tamponnage de la solution au pH 90 le
pourpre de grenouille est exposé 30 minutes une lumière rouge
extrême filtre Wratten 88 deux reprises puis de la lumière
blanche pendant 10 minutes Avant et après chaque exposition le
spectre absorption de la solution est établi avec le spectrophoto
mètre photo-électrique de Shiaer
Or les courbes obtenues paraissent indiquer la présence en plus
du pourpre une ou plusieurs substances photosensibles différentes
357 GRANIT THERMAN et WREDE
Selective effects of different adapting wave-lengths on the dark
adapted retina Effects sélectifs de différentes longueurs 412 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
onde adaptation sur la rétine de grenouille adaptée obscurité)
Sk fur Ph. LXXX 1938 142-155
La réponse électrique onde de il excisé après adaptation
obscurité pour un éclairement donné monochromatique de
500 est examinée comparativement avant et après exposition
de il action une lumière de longueur onde définie énergie
égale apport)
Les radiations entre 500 et 600 entraînent une moindre
dépression de onde de réponse que celles de 400 500 En outre
avec les courtes longueurs onde on des divergences avec ce
que doit donner la variation de concentration du pourpre diver
gences qui paraissent tenir un processus tendant faciliter la
réponse antagoniste de la diminution par blanchissement préalable
du pourpre
on procède des expositions répétées une durée une
minute des radiations de 400 450 on peut même après la
première adaptation lumineuse obtenir une réponse plus grande
avant
Il donc une action sélective des lumières adaptatrices en fonc
tion de la longueur onde
358 MORRI SON-SCOTT Experiments on colour vision in
satin bower bird Ptilorhynchus violaceus with other observations
The effectiveness of protective adaptations in Insects with refe
rence to an examination of stomach-contents of birds from Jidda
Expériences sur la vision des couleurs de oiseau v. avec
autres observations efficacité des adaptations protectrices chez
les Insectes en relation avec examen du contenu stomacal des
oiseaux de J. Proc of zoolog Society London CVII 1937
41-49 et 51-70
Le v. ou oiseau au berceau de satin construit outre le nid
où se fait incubation des ufs une sorte de berceau sur le sol
servant de chambre amour le mâle édifie avec soin et orne de
fleurs et de plumes colorées bleues ou jaune verdâtre
Il un choix délibéré des couleurs car en offrant oiseau en
captivité des morceaux de ruban de satin de toutes les couleurs
celui-ci ne prend que les bleus et les verts la femelle se montre
indifférente aux couleurs Mais comme elle les yeux bleus et un
plumage jaune verdâtre auteur pense que le mâle choisit ces
couleurs parce elles excitent
autre part auteur dans une région riche en Insectes
trouvé que chez 52 espèces oiseaux on trouvait en très forte
prédominance dans leur estomac des débris Hyménoptères et de
Coléoptères ce qui indique des préférences nettes et non une prédation
indifférente de ce qui peut se présenter
359 CHARD et GUNDLACH The structure
of the eye of the homing pigeon La structure de il du pigeon
domestique of Ps. XXV 1938 249-271
Etude purement anatomique sur il du pigeon Le poids de cet
organe est la moitié de celui du cerveau chez homme le rapport SENSORIELLES DES VERT BK 413 FONCTIONS
est de 1/50 La fovea est bien limitée il pas de vaisseaux
sanguins dans la rétine très épaisse et une organisation très
complexe les muscles intrinsèques sont striés et permettent des
réactions rapides accommodation il peut être lubrifié par la
membrane nictitante sans interruption de la vision Les auteurs
admettent que la perfection de cet organe est supérieure celle de
il des mammifères et de homme lui-même
360 WALTON et BORNEMEIER Further
evidence color discrimination in rodents Nouvelle preuve de
la discrimination des couleurs chez les rongeurs of genet
Ps. LII 1938 165-181
De précédentes expériences de ayant été critiquées comme
donnant des résultats équivoques et les reprennent avec
une technique améliorée intensité lumineuse des rayons chroma
tiques étant différente pour il des rongeurs et pour il humain
un premier groupe de rats est dressé contracter une habitude de
discrimination pour le couple de couleurs rouge bleu égalées en
intensité pour il humain Puis intensité lumineuse du bleu la
plus forte les rats est diminuée ce on obtienne 50
de choix corrects et 50 erreurs On détermine ainsi le point
égalité subjective S. des couleurs considérées confirmé
par une expérience inverse exécutée sur autres rats et qui consiste
diminuer intensité du rouge la plus faible pour le rat sans on
obtienne une altération de habitude de discrimination Le
étant ainsi déterminé on met autres rats en présence de ce couple
dans le même appareil de discrimination La formation de habitude
les critères secondaires possibles étant soigneusement éliminés ne
peut se produire que sur la base de la discrimination des couleurs
est-à-dire de la longueur onde Toutefois on pourrait objecter
que les rats sensibles au bleu stimulus positif) ne le sont pas au
rouge Dans une dernière expérience le stimulus positif est le rouge
opposé obscurité Ici encore habitude est montée Il paraît
donc incontestable que les rats distinguent le rouge et le bleu sur la
base de leur longueur onde
361 KRECHEWSKY An expérimental investigation of the
principle of proximity in the visual perception of the rat Une
investigation expérimentale du principe de proximité dans la
perception visuelle du rat of exp Ps. XXII 1938 497-
523
organisation de la perception dépend-elle uniquement de ce que
les Gestaltistes appellent les conditions du champ par exemple
de la loi de proximité des éléments ou peut-elle être subordonnée
la fois ces conditions externes et des conditions internes qui
seraient décisives là où plusieurs organisations sont possibles
traité ce problème au moyen une expérience très élégante Des
rats apprennent distinguer deux écrans portant des figures diffé
rentes Dans le groupe la figure positive est formée de lignes de
points qui en vertu de la loi de proximité de Wertheimer doivent
se grouper en lignes horizontales tandis que dans la figure néga- 414 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
tive le même nombre de points doit se grouper en lignes verticales-
Apres apprentissage les rats sont mis en présence de deux figures
une est la figure positive du dressage autre est nouvelle elle
est constituée par une série de traits horizontaux parallèles Dans le
deuxième groupe animaux la figure positive est opposée dans le
dressage une figure toute différente les points dessinent les deux
diagonales un carré vide) les figures des épreuves critiques étant
ailleurs les mêmes que dans le premier groupe La tâche du premier
groupe est bien plus difficile que celle du second comme le montre
chez le premier la lenteur des progrès dans le dressage au cours de ce
discernement difficile il faut que les structures horizontale et verti
cale des lignes de points prennent dans la perception un relief elles
ne possédaient certainement pas abord Si est vraiment cette
organisation qui devient prédominante et qui finit par servir de
base la distinction que va-t-il se passer quand animal verra
les deux figures critiques Toutes deux possèdent le caractère de
alignement horizontal mais il est encore bien plus nettement marqué
dans les traits continus que dans les séries de points de On
peut donc penser que le rat choisira est en effet ce qui se produit
dans la très grande majorité des cas Au contraire dans le deuxième
groupe le dressage est facile le contraste des figures est immédiat
une est beaucoup plus chargée que autre ordonnance des
points est très différente aucune équivoque est possible dans
organisation de la perception En présence des deux figures critiques
qui leur paraissent très semblables les rats iront choisir soit un
soit autre et est en effet ce qui arrive expérience montre donc
la plasticité dans organisation perceptrice puisque ces mêmes
figures critiques ne sont pas vues de la même fa on dans les deux
groupes est influence du besoin spécial de discerner ces figures
dans le dressage qui est intervenue dans le premier groupe pour
rendre effectif dans la perception un caractère latent
362 SMITH Visual discrimination the cat The
relation between pattern vision and visual acuity and the optic
projection centers of the nervous system La discrimination
visuelle chez le chat VI Relation entre la vision objet et acuité et les centres optiques de projection du système nerveux
of genet Ps. LIII 1938 251-272
Ces nouvelles recherches de sur la discrimination intensités
lumineuses et acuité visuelle de chats dont les aires striées ont été
entièrement extirpées confirment les précédentes An Ps. 1937
nos 392 et 393 et montrent comme elles que la vision chez le chat
peut être effectuée dans une mesure assez grande en absence des
aires striées par les centres optiques sous-corticaux
363 KAPPA The size of the pupil as function
Of Stimulus brightness La grandeur de la pupille du chat fonction
de la brillance de stimulation Amer Psych Assoe. Ps Bul.y
XXXV 1938 719
Chez dix chats des photographies de il au cinquantième de SENSORIELLES DES VERTEBRES 415
seconde ont été faites pour des éclairements uniformes préalables du
champ oculaire réglés divers niveaux
La marge de variation du diamètre de la pupille est environ
12 mm entre mm pour une brillance supérieure 300 millilamberts
et 12 14 mm obscurité complète La pupille varie peu entre le
seuil de visibilité et le centième de millilambert la variation étant
plus rapide entre 001 et 100 millilamberts
364 FOLEY Jr Observations on the effect of prolonged
inverted retinal stimulation upon spatially coordinated behavior
in the Rhesus Monkey Macaca mulatta Observations sur effet
une stimulation rétinienne inversée durable sur le comportement
spatialement coordonné chez le Macaque Amer Psych Assoe.
Ps Bul- XXXV 1938 701-702
Un masque est appliqué avec des adhésifs sur un macaque femelle
de ans et il est complété par des lunettes binoculaires aluminium
munies de lentilles réalisant une inversion des images rétiniennes
en mettant au point une distance de 16 pouces expérience duré
ours Au début il eu une tendance une immobilité tonique
et les mouvements ont présenté des désadaptations interférence
qui ont été enregistrées cinématographiquement Il eu ensuite
un progrès continu et une réadaptation motrice complète et est
quand on enleva les lunettes que de petites désadaptations se mani
festèrent mais très passagèrement
365 ADRIAN CRAI et STURDY
The electrical response of the auditory mechanism in cold-blooded
Vertebrates La réponse électrique du mécanisme auditif chez les
Vertébrés sang froid Pr of S. CXXV 1938 435-455
tudes faites principalement sur la tortue et accessoirement sur
la grenouille alligator et anguille
Le nerf auditif de la tortue donne pour des sons purs de fréquence
variable atteignant appareil auditif de animal des réponses qui
partir une certaine valeur liminaire énergie indiquée en
décibels au-dessus du seuil propre Adrian pour le son de 100 d.
suit fidèlement le rythme vibratoire un maximum variable
avec la température 125 350 16 500 La courbe des
seuils en fonction de la fréquence abaisse proportionnellement
davantage pour les fréquences élevées quand la température aug
mente Au contraire les potentiels cochléaires assez difficiles
enregistrer ont une courbe des seuils en fonction de la fréquence
qui ne varie pas avec la température
Les constantes propres de la période réfractaire du nerf paraissent
donc intervenir pour diminuer efficience auditive des vertébrés
poikilothermes quand la abaisse
Chez alligator les faits sont de même ordre mais ici les potentiels
cochléaires sont intenses et tendent masquer les potentiels action
nerveux
Chez anguille sans oreille moyenne on observe de grands poten
tiels pour des vibrations mécaniques de la tête avec positivité du
nerf et négativité du saccule) 416 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
Chez la grenouille la Rana esculenta du moins temporaria étant
bien moins sensible on peut obtenir une réponse du nerf aux sons
purs mais très intenses suivant aussi une fréquence maxima
dépendant de la température il en outre une grande sensibilité
aux vibrations et secousses mécaniques du substrat non diminuée
par enlèvement du tympan qui réduit au contraire de fa on extrême
la sensibilité aux vibrations aériennes)
De ces faits les auteurs dégagent importance de homéothermie
des mammifères et oiseaux et de leur niveau thermique élevé au
point de vue de la stabilité et de la finesse de la sensibilité auditive
366 FRISCH lieber die Bedeutung des Saceulus und
der Lagena für den Gehörsinn der Fische Le rôle du saccule et
de la lagène dans la perception auditive des poissons für
ver Ph. XXV 1938 703-747
Les essais précédents ont démontré que extirpation d3 la pars
inferior de oreille interne saccule et lagène détruit entièrement
audition chez les poissons tandis que celle de la pars superior
utricule et canaux semi-circulaires ne la gêne nullement En
travaillant sur des ostariophyses auteur démontre que enlèvement
de la lagène seule ne détruit pas audition La destruction du saccule
est en général pas possible sans lésion de la lagène il paraît pour
tant une audition par la lagène seule est également possible
Pour éviter cette opération si peu satisfaisante auteur fait la
réflexion suivante La lagène séparée de extérieur par une mince
pellicule osseuse est seule susceptible de recevoir des stimuli exté
rieurs directs Le saccule abrité derrière un os épais paraît
pas adapté Par contre il est en relation directe avec la vessie nata
toire par appareil ds Weber et comme importance de cet organe
dans audition des poissons est connue il est probable que le saccule
est le récepteur spécifique pour les vibrations transmises par la
vessie Dans ce cas extirpation de la vessie équivaudrait une
destruction du saccule En effet expérience montre que audition
persiste bien que diminuée après extirpation des deux lagenes
ou de la vessie mais se trouve entièrement abolie si on effectue les
deux opérations le saccule restant toujours parfaitement intact
La lagène et le saccule sont donc des organes récepteurs pour deux
différents modes de transmission du son Tous les deux sont le siège
une sensibilité différentielle aux fréquences
Chaque expérience est soumise au contrôle histologique Ne sont
pris en considération que les sujets montrant un enlèvement total
de épithèlium sensible de organe visé en même temps une conser
vation parfaite du reste de oreille interne
367 DIESSELHORST Hörversuche an Fischen ohne
Weberschen Apparat Essais sur audition des poissons sans
appareil de Weber fur ver Ph. XXV 1938 748-783
Le dressage sur des stimuli acoustiques réussit chez les poissons
suivants Anguilla Marcusenius Lehistes Anabas Periophthalmus

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.