Mise en évidence d'un apprentissage perceptif des groupements par proximité - article ; n°2 ; vol.59, pg 373-380

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1959 - Volume 59 - Numéro 2 - Pages 373-380
Résumé
A partir de la validité écologique de la loi de proximité mise en évidence par Brunswik, nous avons cherché si un apprentissage perceptif de la proximité en fonction des circonstances était possible.
A 15 sujets on a présenté au tachistoscope 120 plages grises où des points blancs dans 80 % des cas étaient plus éloignés que les points noirs. La distance des points noirs varie de 2 à 4,5 cm.
Toutes les 6 ou 8 présentations, on intercale une planche test où il n'y a qu'un point blanc et qu'un point noir sans que le sujet soit prévenu. Il doit alors parier sur la place des points manquants.
La moyenne de la différence des distances points blancs-points noirs dans les planches tests est en moyenne de 2,14 mm (significative à .02). Ce résultat est d'autant plus probant qu'aucun sujet ne s'est aperçu spontanément que les points blancs étaient en général plus éloignés que les points noirs.
Summary
Taking the ecological validity of the law of proximity, brought to light by Brunswik, as starting point, we tried to ascertain whether perceptive learning of proximity in function of the circumstances was possible.
120 grey sheets, with the white spots in 80 % of the cases farther apart than the black spots, were presented by tachistoscope to 15 subjects. The distance of the black spots varied between 2 and 4,5 cm.
Every 6 or 8 presentations, without the subjecfs being warned, a test sheet was put in with only one white spot and one black spot. The subject had then to wager on the place of the missing spots.
The mean of the difference in the distances white spots-black spots is, on an average, 2,14 mm (significant at .02). This result is all the more conclusive as none of the subjects spontaneously noticed that the white spots were generally farther apart than the black spots.
8 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : jeudi 1 janvier 1959
Lecture(s) : 17
Nombre de pages : 9
Voir plus Voir moins
P Fraisse
Mise en évidence d'un apprentissage perceptif des groupements
par proximité
In: L'année psychologique. 1959 vol. 59, n°2. pp. 373-380.
Résumé
Résumé
A partir de la validité écologique de la loi de proximité mise en évidence par Brunswik, nous avons cherché si un apprentissage
perceptif de la proximité en fonction des circonstances était possible.
A 15 sujets on a présenté au tachistoscope 120 plages grises où des points blancs dans 80 % des cas étaient plus éloignés que
les points noirs. La distance des points noirs varie de 2 à 4,5 cm.
Toutes les 6 ou 8 présentations, on intercale une planche test où il n'y a qu'un point blanc et qu'un point noir sans que le sujet
soit prévenu. Il doit alors parier sur la place des points manquants.
La moyenne de la différence des distances points blancs-points noirs dans les planches tests est en moyenne de 2,14 mm
(significative à .02). Ce résultat est d'autant plus probant qu'aucun sujet ne s'est aperçu spontanément que les points blancs
étaient en général plus éloignés que les points noirs.
Abstract
Summary
Taking the ecological validity of the law of proximity, brought to light by Brunswik, as starting point, we tried to ascertain whether
perceptive learning of proximity in function of the circumstances was possible.
120 grey sheets, with the white spots in 80 % of the cases farther apart than the black spots, were presented by tachistoscope to
15 subjects. The distance of the black spots varied between 2 and 4,5 cm.
Every 6 or 8 presentations, without the subjecfs being warned, a test sheet was put in with only one white spot and one black
spot. The subject had then to wager on the place of the missing spots.
The mean of the difference in the distances white spots-black spots is, on an average, 2,14 mm (significant at .02). This result is
all the more conclusive as none of the subjects spontaneously noticed that the white spots were generally farther apart than the
black spots.
Citer ce document / Cite this document :
Fraisse P. Mise en évidence d'un apprentissage perceptif des groupements par proximité. In: L'année psychologique. 1959 vol.
59, n°2. pp. 373-380.
doi : 10.3406/psy.1959.6638
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1959_num_59_2_6638
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.