Nathalie Bajos, Michel Bozon, Alexis Ferrand, Alain Giami & Alfred Spira, s. dir., La sexualité au temps du sida ; n°150 ; vol.39, pg 266-268

De
Publié par

L'Homme - Année 1999 - Volume 39 - Numéro 150 - Pages 266-268
3 pages
Publié le : vendredi 1 janvier 1999
Lecture(s) : 90
Source : Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Marta Maia
Nathalie Bajos, Michel Bozon, Alexis Ferrand, Alain Giami &
Alfred Spira, s. dir., La sexualité au temps du sida
In: L'Homme, 1999, tome 39 n°150. pp. 266-268.
Citer ce document / Cite this document :
Maia Marta. Nathalie Bajos, Michel Bozon, Alexis Ferrand, Alain Giami & Alfred Spira, s. dir., La sexualité au temps du sida. In:
L'Homme, 1999, tome 39 n°150. pp. 266-268.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hom_0439-4216_1999_num_39_150_453593théorisations en vigueur concernant le des Choix théorique qui me paraît trop restric
rapport à la maladie et à la santé. C'est cer- tif (d'une façon générale, toute anthropol
266 tainement là la principale réserve que l'on ogie ne doit-elle pas être critique ?), ne
peut formuler à l'encontre de la démarche serait-ce qu'au regard du vaste projet intel
adoptée par l'auteur dans les premiers chap lectuel développé par la suite, qui consiste
itres, où sa critique — certes convaincante à penser la maladie comme « objet esthé
— des approches relativiste, cognitiviste ou tique » car « synthétique ».
interprétative hésite à déboucher sur une
position claire, si ce n'est sur celle d'une
Laurent Vidal anthropologie médicale... «critique».
Nathalie Bajos, Michel Bozon, Alexis Ferrand,
Alain Giami, Alfred Spira, s. dir.
La sexualité aux temps du sida
Paris, PUF, 1 998, xn + 494 p., bibl., tabl., graph.
(« Sociologie d'aujourd'hui »).
'epuis l'apparition de l'épidémie du tieuses qui s'appuient sur les données de
sida en France au début des années 80, l'enquête ACSF, mais aussi sur des travaux
plus anciens. La première partie, introduc- et des campagnes de prévention cinq ans
plus tard, des instruments d'analyse ont tive, présente des synthèses de travaux
été mis en place pour mesurer l'effet de publiés par les membres de l'équipe ACSF
l'action publique sur l'adoption des comsur les comportements sexuels et la pré
portements de prévention. Cette action vention du sida dans les années 90. On
concerne le recueil de données permettant constate une évolution des représentations,
de suivre l'évolution des connaissances sur des normes et des pratiques sexuelles au
la maladie, l'étude des pratiques sexuelles, cours des trois dernières décennies, due en
des comportements « préventifs » ou « à grande partie au contexte sociojuridique et
risque », des attitudes à l'égard des culturel de la sexualité en France (diffusion
malades, ainsi que l'analyse des logiques de la contraception moderne, libéralisation
qui sous-tendent ces comportements et de l'IVG, augmentation du taux d'activité
représentations. L'enquête ACSF (Analyse professionnelle des femmes, chute de la
des comportements sexuels en France), fécondité, nombre important de divorces,
coordonnée par Alfred Spira et Nathalie montée de la cohabitation informelle,
Bajos, et publiée en mars 1993, fait partie naissances hors mariage...).
de cette collecte d'informations et consti Ces transformations, analysées par
tue à ce jour le travail le plus important Michel Bozon (pp. 11-34), vont dans le
réalisé sur la sexualité des Français1. Elle a sens d'une modification des rapports de
permis « de dresser un panorama de l'acti sexe, notamment de la manière dont la
vité sexuelle en France au début des années sexualité est vécue, surtout par les femmes.
90 et de l'exposition au risque de maladies L'auteur compare les résultats de l'enquête
sexuellement transmissibles en général et ACSF avec ceux de l'enquête Simon, réali
de transmission du virus du sida en parti sée en 19722. On constate que le nombre
culier » (p. 6). de partenaires sexuels déclaré par les
hommes n'a pratiquement pas changé La sexualité aux temps du sida rassemble
plusieurs articles des mêmes auteurs et (11,8 selon Simon contre 12,1 selon
propose des analyses originales et ACSF), alors qu'il s'est accru pour les
L'HOMME 150/1999, pp. 243 à 300 femmes (1,8 contre 3,2). La sexualité fémi analyse statistique des données. La diversité
nine est plus active qu'il y a vingt ans, des articles qui nous sont proposés présente
même si le contrôle social reste très pre une autre originalité, à savoir la cohérence et 267
gnant, et leur degré de satisfaction a ne la complémentarité d'un travail commun
ttement augmenté. Le répertoire des réalisé par des chercheurs de disciplines
pratiques sexuelles s'est élargi. Le recours à aussi différentes que la sociologie, la démog
la prostitution est en régression. L'âge au raphie, l'épidémiologie, la psychologie
premier rapport des hommes et des sociale, l'économie, autant d'approches qui
femmes évolue vers une convergence pour traitent chacune à leur manière de la logique
les décennies 70 et 80, et se stabilise à un des comportements sexuels.
peu plus de 17 ans pour les premiers et un Françoise Le Pont, Carole-J. Clem,
peu moins de 18 ans pour les secondes, Alain-Jacques Valieron (pp. 437-466)
alors qu'il était bien plus précoce pour eux appliquent aux données de l'enquête un
que pour elles (18,4 ans pour les hommes modèle bio-statistique de prévision de
et 21,3 ans pour les femmes des généra l'évolution de l'épidémie et montrent ainsi
tions 1922-1936). l'intérêt d'appliquer des modèles d'analyse
L'enquête ACS F met en lumière des élaborés dans d'autres domaines à celui des
continuités et des transformations dans les comportements sexuels et de la prévention
valeurs qui régissent les comportements du sida. La simulation des données révèle
sexuels et dans les rapports hommes/ que la prévalence du VIH pourrait être
femmes ; on y découvre la notion de culture multipliée par cinq chez les femmes et par
et de « classement sexuel », c'est-à-dire des deux chez les hommes d'ici à 2010.
styles de vie sexuelle (par exemple, l'utilis Nathalie Beltzer, Jean-Paul Moatti et
ation du préservatif par les jeunes au début Anne-Marie Fericelli (pp. 305-336) super
posent la « théorie économique de l'utilité de leurs relations [p. 34], un répertoire
sexuel plus varié chez les individus plus pré espérée » aux données de l'enquête et insis
coces sexuellement [p. 20], un nombre tent sur l'importance de la prise de
moins important de paratenaires extracon conscience du risque de contamination
jugaux chez ceux dont l'initiation a été tar dans la formation des stratégies indivi
dive [ibid.], l'utilisation du préservatif par duelles de protection, lesquelles reposent
les multipartenaires...), ainsi que la notion sur une combinaison de valeurs subjectives
de « biographie sexuelle » dont l'idée princi individuelles, de normes sociales et de
pale est que le répertoire sexuel d'un indi connaissances théoriques.
vidu comporte des pratiques et des Si la pandémie du sida a modifié le
significations qui se modifient au cours de contexte d'exercice de la sexualité, elle n'a
la vie selon le type de partenaire et la scène pas transformé l'activité sexuelle de la
sociale où s'inscrit la relation. majorité de la population. Nathalie Bajos,
Une des singularités de cet ouvrage est de Béatrice Ducot, Brenda Spencer et Alfred
traiter des conditions de recueil des don Spira (pp. 375-410) font voir que, face
nées, des effets de l'interaction enquê au risque de transmission sexuelle du sida,
teurs/enquêtes et de leurs conséquences sur les individus n'adoptent pas des conduites
les résultats obtenus. Avec Alain Giami, qui correspondraient à un risque nul, mais
utilisent une « palette de comportements Hélène Olomucki et Janine de Poplavsky
(pp. 65-116), on apprend que les question préventifs » (abandon de la pénétration, 3 Q
naires sur la sexualité éveillent des fantasmes recours au test de dépistage, monopartenari
ÜJ OC chez les enquêteurs. Les « effets d'enquê at, abstinence, sélection des partenaires,
teurs » (selon l'âge et le sexe) sont toutefois utilisation du préservatif) qui varient selon
limités, comme l'indiquent Jean-Marie la relation sexuelle elle-même et la phase Q.
du cycle de vie. Ce point de vue rejoint les Firdion et Raphaël Laurent à travers une O U
Anthropologie médicale .
de Rommel Mendès-Leite3 sur intérêts. Les rationalités des individus ne conclusions
la gestion du risque d'infection par le VIH sont pas toujours identiques à la logique
épidémiologique, ce qui entraîne un 268 ainsi que celles d'autres auteurs qui se sont
manque d'efficacité dans la transmission penchés sur le sujet4. De fait, l'acteur
des messages de prévention. social adapte le discours épidémiologique
et les pratiques préventives qu'il préconise
Marta Maia à son cadre conceptuel et à ses propres
1. Alfred Spira, Nathalie Bajos et le Groupe 3. Rommel Mendès-Leite, « Identité et altérité :
ACSF, Les comportements sexuels en France, Paris, protections imaginaires et symboliques face au
La Documentation française, 1993. sida», Gradhiva, 1995, 18: 93-103. Paris, Édi
2. L'enquête Simon portait uniquement sur des tions Jean-Michel Place.
couples de Français mariés, dans le contexte des 4. Cf. notamment Marcel Calvez, « La préven
questions soulevées par la contraception. Les don tion comme un procès d'incorporation sociale.
nées des deux enquêtes sont donc difficilement Une perspective culturelle », Action coordonnée,
comparables, puisque l'enquête ACSF porte sur mars 1993, 9 : Mécanismes et obstacles de la pré
l'ensemble de la population de 1 8 à 69 ans vivant vention. Les jeunes face au sida : de la recherche à
en France. l'action.
Judith Hassoun
Femmes d'Abidjan face au sida
Paris, Karthala, 1 997, 202 p. (« Médecines du monde »).
D» 'es lors qu'on s'intéresse aux réactions sida en Afrique que Judith Hassoun traite
des individus et des sociétés à la présence du de façon nuancée en suggérant l'existence
sida, une double lecture de ce livre s'impose de dynamiques et de fluctuations là où il
constamment. De façon plus exigeante que serait aisé de ne voir que des comporte
bon nombre d'essais sur cette maladie, il ments et des situations figés.
associe une grande variété d'informations L'ensemble du propos est certes marqué
au caractère extrêmement personnel, voire par la souffrance et la peur de ces femmes
introspectif, de leur mise en forme et du malades. Néanmoins, cette réalité actuelle,
récit qui en découle. Aussi ce double « fo qui est aussi une menace (que la maladie
isonnement », formel et factuel, oblige- t-il à se déclenche, que les solidarités nouées
un regard spécifique sur l'un et l'autre. s'épuisent...), n'exclut pas des réactions de
Recueillies à Abidjan auprès d'une cen solidarité ou de compassion, des processus
taine de femmes infectées par le VIH, les d'acceptation de la maladie et de ses impli
données de cet ouvrage renvoient aux cations. À travers ses rencontres (entretiens
questions centrales posées par l'expérience formels avec des femmes séropositives, di
de la maladie en Afrique : la difficile scussions et observations de situations de
annonce de la séropositivité, le silence qui vie, au gré de son immersion dans la vie
entoure le partage de l'information avec abidjanaise), Judith Hassoun souligne la
autrui, la volonté de maintenir des projets double fonction, révélatrice et créatrice de
de maternité, la souffrance physique et tensions et d'enjeux, du sida. De nouveaux
morale, la mobilisation de l'entourage, les rapports au corps malade, à la vie en dan
attitudes des personnels de santé, le rôle de ger et au conjoint informé de la maladie
la religion et du milieu associatif. Autant voient le jour, tandis que des amitiés, des
de thèmes classiques de l'anthropologie du solidarités et des conflits familiaux, ainsi
L'HOMME 150/ 1999, pp. 243 à 300

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.