Neuro-Pathologie (Aphasie, Apraxie, etc.) - compte-rendu ; n°1 ; vol.38, pg 309-320

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1937 - Volume 38 - Numéro 1 - Pages 309-320
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1937
Lecture(s) : 69
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins

3° Neuro-Pathologie (Aphasie, Apraxie, etc.)
In: L'année psychologique. 1937 vol. 38. pp. 309-320.
Citer ce document / Cite this document :
3° Neuro-Pathologie (Aphasie, Apraxie, etc.). In: L'année psychologique. 1937 vol. 38. pp. 309-320.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1937_num_38_1_5528NEURO-PATHOLOGIE APHASIE APRAXIE ETC. 309
En conclusion il semble donc que le conditionnement se fasse sur
la base de certaines tendances de besoins et que est la sensation de
douleur de faim etc. qui est un facteur adéquat plutôt que la
réponse réflexe qui est une composante de la réaction globale
NEURO-PATHOLOGIE APHASIE APRAXIE ETC.)1
253 GOLDSTEIN The significance of the frontal lobes for
mental performance Signification des lobes frontaux pour la
performance mentale of Neurology and Psychopathology
XVII 1936 27-40
Les troubles dus aux lésions des lobes frontaux après ensemble
des données cliniques paraissent affecter tous les champs de
activité mentale sans une catégorie puisse commander les autres
qui en dériveraient
Le défaut le plus caractéristique est la perte du comportement
actif abstrait avec incapacité de faire la distinction entre soi et le
monde tandis que le comportement passif provoqué par le milieu
est guère modifié Il une sorte de baisse de niveau Janet)
une désintégration des processus supérieurs complexes relevant de
organisme entier se réduisant aux processus inférieurs
254 ROSE Ueber die elektive Schichtenerkrankung der
Grosshirnrinde bei Geisteskrankheiten Sur atteinte élective des
couches du cortex dans les maladies mentales et VOGT
Sitz und Wesen der Krankheiten im Lichte der topistischen Hirn
forschung und des Variierens der Tiere Teil Siège et nature des
maladies la lumière des recherches cérébrales topistiques et de la
variation chez les animaux fur Ps. XLVII 1-2 1936
1-23 et 237-457
Examen des régions entorhinale et présubiculaire de structure
semblable dans des cas idiotie amaurotique atrophie de Pick
de paralysie progressive de choree de Huntington et chez le normal
On observe entre les couches les sous-couches et même intérieur
de celles-ci des différences atteinte dues affinité différente
vis-à-vis des substances nocives Les petites cellules sont atteintes
les premières Le grand besoin O2 de la couche III la rend moins
résistante en cas de maladie
Dans toutes les altérations corticales constate que les processus
sont assujettis des unités histogénétiques architectoniques ou his-
tologiques qui forment isolées ou groupées les complexes fonction
nels appelés par Vogt unités topistiques
important mémoire de et Vogt vient compléter ceux
de 1919-1922 Depuis 10 ans on reconnaît de plus en plus que le
cortex peut être décomposé en unités topistiques ou grisea) caracté
risées par leur structure avec accord réciproque dans chaque gri-
seum entre les particularités des divers tissus neurones névroglie
Voir le 11 71 -540 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
vaisseaux et par des processus spécifiques physiologiques influence
spécifique du métabolisme formatifs transformations variations
génétiques et lésions affectant tels grisea)
Les illustrent par de nombreux exemples hémisphères et
corps striés la fréquence des maladies topistiques qui reposent
sur une activité formative pathocllse conditionnée par la struc
ture soumise aux variations génétiques des grisea La démence
notamment résulterait une mutation topistique le sous-développe
ment une partie de la couche III altération des différentes sous-
couches est toujours proportionnées leur insuffisance congénitale)
On entrevoit la possibilité par une action physico-chimique sur
la constitution des unités topistiques influencer leur réactivité for
mative dans le sens de la prévention et de la guérison
255 ZYGMUNT PIOTROWSKI Rorschach studies of cases
With lesions of the frontal lobes tude de cas de Usions des lobes
frontaux par la méthode de Rorschach Br of Med Ps.
XVII 1937 105-118
tude par la méthode de une femme atteinte de
maladie de Pick et un homme ayant subi une lobectomie frontale
bilatérale les résultats concordent pleinement avec ceux des exa
mens clinique et psychologique Ch
256 ALPERS Relation of thé Hypothalamus to disorders
of personality Relation de l1 hypothalamus avec les troubles de la
personnalité Ar of Ps. XXXVIII 1937 291-303
Relation un cas de tumeur dermoïde du 3e ventricule ayant
sans augmentation de la pression intracranienne détruit les noyaux
de hypothalamus sauf le mamillo-infundibulaire sans atteinte
notable du thalamus Chez ce malade diabète insipide des troubles
graves du caractère avaient été observés mégalomaniaque deso
riente amnésique cet homme de loi de 39 ans surtout manifesté
une irritabilité extraordinaire avec des crises de rage comme chez
les chiens et chats dont on détruit les voies inhibitrices cortico-
hypothalamiques libérant hypothalamus
Mais ici il avait destruction et non libération
257 LHERMITTE DUCOST et BINEAU Syndrome
bulbaire origine hémorragique Distorsion de image de soi
hallunicose visuelle N. LXVII 1937 62-68
Chez un tabétique de 33 ans un ictus est suivi une hémiparésie
droite et une hémianesthésie gauche la piqûre et la température
avec paralysie de la déglutition et de articulation verbale bradycar-
die myoclonies du trapèze vertiges Le tableau implique une hémor
ragie de la région inférieure droite du bulbe
Pendant 15 jours le malade sentait ses membres inférieurs très
au-dessus du plan du lit malgré une sensibilité proprioceptive nor
male) cette déformation du schéma corporel tenant sans doute une
excitation anormale des noyaux vestibulaires
En même temps il eut une phase hallucinations visuelles
nocturnes persistant les yeux fermés personnages silencieux de NEURO-PATHOLOGIE APHASIE APRAXIE ETC. 311
grandeur naturelle se dépla ant Cstte hallunicose analogue celle
<iu syndrome pédonculaire est rapportée un bouleversement de
équilibre neuro-végétatif
258 LH ERMITTE et BINEAU Les hallucinations
visuelles consécutives aux lésions pédonculaires en foyer
N. LXVIII 1937 827-831
Les auteurs apportent deux nouvelles observations concordantes
où après ictus suivi hémiparésie avec paralysies oculaires disso
ciées troubles équilibre et tendance invincible au sommeil on
noté des illusions et hallucinations visuelles avec une attitude
variable vis-à-vis elles indifférence curiosité ou anxiété
association avec un désordre de la fonction hypnique peut-
faire penser une relation des hallucinations avec un état de rêve
mais les auteurs pensent que hallucinose pédonculaire est peut
être en relation causale plus directe avec la lésion
259 J.-A BARR Remarques cliniques sur les tumeurs du
lobe temporal de et de Ps. 37e an. no avril 1937
209-228 Les troubles cochléaires dans les tumeurs du lobs
temporal Idem 229-237 Les troubles vestibulaires et de
équilibre statique dans les tumeurs du lobe temporal Idem
238-261
auteur rappelle que étude des résultats de compression ne peut
être faite comme celle des ramollissements ou des hémorragies parce
que la compression se traduit plus par des troubles distance que par
<les symptômes locaux et que le début est insidieux et peut masquer
pendant de longues années existence une tumeur
Passant en revue les troubles du langage de la vision et de
odorat que ces tumeurs entraînent il déclare ne pas trouver de
signes bien nets dans les du langage non plus que dans les
troubles olfactifs qui font souvent défaut
auteur insiste sur les troubles cochléaires dans les tumeurs du
lobe temporal
Il observé des troubles de audition dans les tumeurs tempo
rales droites et gauches Ces troubles ont consisté surtout en hypo-
acousie Passant ensuite aux de équilibration auteur tient
les séparer des troubles de audition Les vertiges vrais existent
généralement souvent équilibre est normal et le nystagmus spontané
manque une fois sur deux
On peut dire que les vestibulaires par tumeurs temporales ne sont
pas des vestibulaires ordinaires La coordination entre les éléments
constitutifs ne retrouve plus
260 KL VER et BUCY Psychic blindness and
other symptoms following bilateral temporal lobectomy Cécile
psychique et autres symptômes suivant la lobectomie temporale
bilatérale Am Ph Soc. Am of Ph. CXIX 1937
352-353
Après ablation itemporale chez un singe au bout de semaines
on constate que rapproche de personnes ou objets ne suscite plus ANALYSES BIBLIOGRAPHIQ ES 312
de réaction de peur animal cherchant faire une exploration
buccale de ce qui approche
Les mouvements sont ralentis Les tests révèlent une acuité nor
male Les objets ne plus reconnus la vue Il agit une cécité
psychique qui ne se présente pas si ablation reste unilatérale
261 NIELSEN Unilatéral cerebral dominance as related
to mind blindness Dominance cérébrale unilatérale en relation avec
la cécité psychique Ar of N. XXXVIII 1937 108-135
La relation de cas démonstratifs agnosie visuelle avec identifi
cation précise des lésions anatomiques au nombre une douzaine)
conduit des conclusions relatives aux conditions cérébrales de la
reconnaissance des objets par la vue
Il une dominance nette un hémisphère normalement le
gauche et exceptionnellement le droit même chez des droitiers
La zone essentielle siège sur les 2e et 3e circonvolutions occipitales
en ce sens que la lésion de cette zone entraîne agnosie que son fonc
tionnement est nécessaire pour des évocations images visuelles
Les influx qui atteignent cette région passent par les faisceaux
occipitaux transverses de Sachs et Vialet par la voie homolaterale
et le splénium du corps calleux pour la voie heterolaterale
De fait conformément aux prévisions qui peuvent en être
déduites savoir que la section du splénium doit entraîner une agno
sie visuelle limitée aux objets vus dans la partie gauche du champ
visuel par projection dans hémisphère droit une observation publiée
alors que étude était déjà imprimée sur les résultats une opération
de ce type par Dandy montré en effet que le malade conscient de
existence objets dans le champ visuel gauche ne reconnaissait pas
de quels il agissait cf Trescher et Fr Ford Colloid
Cyst of the third ventricle Ar of N. XXXVII 959-973
262 TZL et HOFF Reine Wortblindheit bei Hirn-
tumer Cécité verbale pure dans une tumeur du cerveau
Nervenarzt 1937 385-394
Relation une observation un sujet présentant des attaques
épileptiformes avec cécité verbale et séquelles aphasie amnésique
sans agraphie sans agnosie autre sans hémianopsie ni trouble de la
vision chromatique chez qui fut porté le diagnostic de tumeur céré
brale dans hémisphère gauche avec vérification par une opération
réussie
263 DELAY Les agnosies ctiles Annales de Médecine
XLII 1937 148-165
Exposé condensé du problème traité avec toute son ampleur
dans ouvrage déjà devenu classique de cf An Ps. XXXV
no 196 Les agnosies ctiles présentent une dualité fondamentale
comprenant agnosie perceptive qui relève une dissolution de
activité épicritique des analyseurs ctiles différenciation des
intensités et extensités des matières et des formes) et agnosie NEURO-PATHOLOGIE APHASIE APRAXIE ETC. 313
sémantique par atteinte des fonctions symboliques de la compréhen
sion des ensembles proche parente de aphasie sémantique de Head
et de apraxie idéatoire de Liepmann
264 GOLANT-RATNER Agnosie digitale et troubles
psychiques Sur certains états psychopathiques chez les malades
présentant des phénomènes agnosie digitale et des
de la sensibilité An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 201-220
agnosie digitale consiste ne pouvoir distinguer les doigts
entre eux elle est distincte des troubles de la sensibilité agnosique
per oit endroit de la piqûre mais ne peut désigner le doigt piqué
en remuant le doigt il peut le désigner sensibilité tactile et segmen-
taire sont donc conservées
Il agit dans agnosie digitale un trouble du schéma corporel
Elle est souvent associée asymbolie douloureuse sans se confondre
avec elle Elle peut coïncider avec des paresthésies spontanées Très
souvent observent en même temps des énonciations ne répondant
aucun mot connu mais auxquelles le sujet attribue un sens Ce
trouble répond des lésions dont le siège paraît être autour du
gyrus supramarginal
265 AUSTREGESILO Afasia lobulo parietal izquierdo
Aphasie et lobe pariétal gauche Psi Crim. II 10 1937
433-446
Exposé aux journées neuropsychiatriques sud-américaines du
Pacifique de la doctrine de auteur en ce qui concerne aphasie
considérée comme la perte de intelligence spécifique du langage
en union avec aphasie et agnosie tout aphasique dit A. est apraxi-
que mais non tout aphasique est apraxique)
aphasie est apraxie agnostique du langage ce qui ne se
confond pas facilement avec la notion une perte une forme
intelligence
Le lobe temporal et le lobe occipital sont les points de réception
sensorielle nécessaires pour audition et la vision verbales dont les
lésions peuvent entraîner des troubles comme agnosie optique et
alexie)
est dans le lobe pariétal gauche est localisé le langage inté
rieur intelligence verbale spécifique son siège dans ce lobe dans
la circonvolution supramarginale et le pli courbe aphasie est
engendrée parles lésions de cette région et ni la zone dite de Wernicke
Iré et 2e temporales gauches) ni la zone de Broca ne doivent être
considérées comme jouant un rôle essentiel dans la production des
aphasies
266 MARCHAND Aphasie sensorielle et epilepsie post-
traumatiques Cicatrice méningo-corticale de la région temporo-
occîpitale gauche An Méd.-Ps. XV 95e an. 1937 768-
771
Fracture du crâne droite mais maximum des lésions encépha
liques du côté gauche dans la région temporo-occipitale 314 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
267 VICTORIA Un cas de lésion de la troisième frontale
gauche sans aphasie Ene. XXXII 1937 85-92
Les cas incontestables de lésion de la 3e Fr gauche sans aphasie
montrent combien est erronée la thèse qui localise exclusivement
dans cette circonvolution la fonction du langage
268 KRAPF Ueber Akalkuiïe Sur VAcalculie Ar Su
de Neur. XXXIX 1937 330-334
analyse psychologique rappelle le neurologiste argentin doit
être le guide des localisations Or cette analyse montrant la com
plexité des opérations du calcul permet de rendre compte par at
teinte de processus différents de apparition de ce symptôme dans
des lésions de sièges très occipital par trouble de reproduc
tion optique des nombres) frontal par trouble de activité) etc
auteur eu occasion observer des cas acalculie reliables
apraxie idéatoire le trouble idéokinétique tenant au manque du
changement nécessaire pour les divers types opérations du schéma
de calcul
Et il trouve particulièrement intéressante une forme apravique
il désigne sous le nom de constructive dépendant une lésion
du gyrus angulaire et empêchant la des formes spa
tiales des nombres avec accompagnement aphasie et agraphie
constructives)
Mais se contente de faire allusion ses observations person
nelles cet égard
269 JENO KOLLARITS Beobachtungen über Dyspraxien
Fellhandlungen Observations sur les dyspraxies Actions erronées
ges Ps. XCIX 3-41937 305-399
est la suite des recherches analogues effectuées par sur les
malades mais portant sur les erreurs de lecture de parole intérieure
écriture etc Cette fois auteur étudie les fausses actions commises
au cours de 10 mois par sa femme et lui-même tous deux en pleine
santé 1.100 dyspraxies se répartissent ainsi confusions 6745
omissions 1873 intercalations 1209 répétitions 173
La comparaison de cette répartition avec celle trouvée dans les
recherches précédentes montre elle dépend du domaine dans
lequel sont commises les erreurs Quoique les confusions prédominent
en général on trouve des exceptions individuelles très nettes de
manière on ne peut pas envisager cette prédominance comme une
loi auteur serait enclin admettre que les dyspraxies sont déter
minées par la loi du moindre effort loi énoncée par Hamilton Chaque
catégorie de dyspraxies est objet une analyse approfondie Don
nons comme exemple les confusions II se produit une fissure entre
la volonté le moi et organisation de acte faute probablement
une concentration suffisante de attention
inhibition distribuée de Ranschburg donne de ce phénomène
Tine explication physiologique
aperception globale provoque parfois la confusion des éléments
hétérogènes dans les cas où elle amène la éléments par
tiellement identiques Sur 742 confusions on compte 9097 qui se NEURO-PATHOLOGIE APHASIE APRAXIE ETC. 315
rapportent des éléments homogènes 863 qui concernent les élé
ments hétérogènes ayant des caractères globaux homogènes et
040 seulement de confusions éléments purement hétérogènes
La loi de attraction et de inhibition homogènes de Ranschburg
est la base de ce phénomène On observe aussi les effets de la loi
trouvée par auteur dite loi de suppression des éléments différents
phénomène concomitant avec la fusion des éléments identiques appar
tenant la même globalité
attitude du sujet affective persévérante ou anticipante déter
mine aussi un bon nombre des confusions Ainsi sur 742 confusions
on en trouve 356 ayant leur origine dans cette attitude dont 156 per-
sévérations 33 anticipations et 67 persévérations et anticipations
combinées
rar pro les lois de Ranschburg et la sienne des théories de
Von Monakow sur alliance des énergies en vue assurer existence
biologique êë la fusion des éléments physiophiles pour
défendre organisme contre les facteurs momentanément nuisibles
êêëé
Quelques remarques sur les deux types de travailleurs fusion-
nant-synthétique et discriminatif-analytique ainsi que sur utilité
pratique de la recherche concernant les genres erreurs complètent
-cette étude
270 TH JOHNSON Homonymous hemianopsia Hëmi-
anopsie homonyme Ar of O. XV 1936 604-616
Résultats de 49 observations avec examen post mortem
hémianopsie homonyme dans les tumeurs du cerveau est
incomplète dans le quart des cas pour le lobe frontal les deux tiers
pour le lobe occipital Les lésions entraînant hémianopsie homo
nyme peuvent se rencontrer dans toute partie du système visuel
au-dessus du chiasma
moins atrophie secondaire du nerf optique la vision centrale
est toujours maintenue
271 MARINESCO KREINDLER NESTIANU
ARAMA et LUPULESCO tude clinique chronaxique
et biochimique un cas avitaminose Presse Médicale
25 dec 1937 1867-1869
Un homme de 22 ans après ictère perdu la vue récupérant
partiellement la vision diurne avec héméralopie persistante rétré
cissement des champs de couleurs surtout pour le bleu mydriase
pupillaire
Une étude chronaximétrique oculaire donné les résultats
suivants
Excitation papillaire Excitation directe
le jour la nuit le jour la nuit
Phosphène périphérique 1390 866 610 880
bâtonnets central .... 410 530 560 490
cônes 316 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
Sur ces valeurs numériques toute une construction interprétative
est établie par les auteurs
excitabilité des cônes est donnée comme diminuée et ne variant
pas entre le jour et la nuit avec isochronisme même chronaxie dans
excitation des neurones bipolaires qui se ferait directement
le phosphène local et dans celle des neurones multipolaires qui
seraient atteints dans excitation papillaire mais les bâtonnets
présentant un hétérochT onisme entre les deux cellules très marqué 1&
jour avec forte baisse excitabilité élévation des chronaxies ver
raient se rétablir peu près isochronisme pendant la nuit
Toutefois héméralopie tiendrait la valeur trop élevée des
chronaxies la vision nocturne exigeant une chronaxie inférieure
où résulterait la normale héméralopie des cônes chronaxie
normale voisine de
avitaminose entraînerait des bâtonnets par
variation des chronaxies un traitement vitaminique ayant amené la
rétrocession des troubles et abaissement des chronaxies des bâton
nets surtout en excitation directe 310 et 380 le jour et la nuit
avec 670 et 340 dans excitation papillaire)
Une telle signification fonctionnelle donnée aux pseudo-chro-
naxies obtenues dans électrique de il qui reste
actuellement si obscure est éminemment dangereuse
La suppression de la substance sensible des bâtonnets est en jeu
dans héméralopie par avitaminose et non les modifications possibles
de mécanisme totalement ignoré de excitabilité électrique oculaire
dont le facteur temps est un paramètre
272 BENDER et STRAUSS Defects in visual field
of one eye only in patients with lesion of one optic radiation
Déficiences dans Ie champ visuel ïun seul il chez des malades
présentant une lésion ïune radiation optique Ar of O. XVII
1937 765-787
Relation de quelques cas dans lesquels se présentait une déficience
en croissant dans le champ temporal rétine nasale un seul il
La disposition respective des scotomes relatifs et absolus dans
quatre cas la forme la plus légère des atteintes se traduisant toujours
par une perte de la vision des couleurs suggère la disposition lamel
laire des fibres dans les radiations optiques les faisceaux les plus dor
saux de la radiation optique transmettent les impressions visuelles de
la rétine nasale périphérique du côté supérieur opposé puis plus
ventralement celles du côté inférieur
Mais quel que soit le siège de la lésion les anopsies débutent vers
la périphérie et gagnent vers le centre avec régression inverse
273 PENNINGTON The function of the brain in auditory
localization II The effect of cortical operation upon original
learning III Postoperative solution of an auditory spatial pro
blem La fonction du cerveau dans la localisation auditive II ef
fet de opération corticale sur apprentissage original III Solution NEURO-PATHOLOGIE APHASIE APRAXIE ETC. 317
postopératoire ïun problème spatial auditif of N;
1937 LXVI 415-442 et LXVII 33-48
Après dressage sur un labyrinthe dressé en aller du côté où
est produit un bruit 48 rats subissent diverses destructions céré
brales or habitude ainsi acquise disparaît par destruction bilatérale
une petite zone bien délimitée du cortex dans la région postero-
ventrale représentant 15 environ du cortex total du rat)
Mais chez des animaux ayant subi la même opération entraînant
une amnésie caractérisée un apprentissage semblable pu être réalisé
sans il ait même eu de différence notable dans la vitesse acqui
sition par rapport aux témoins
Il doit donc avoir une modalité acquisition sous-corticale
efficience sensiblement équivalente qui peut se substituer la
modalité normale dans laquelle intervient le cortex auditif
274 BRUN Troubles de odorat et du goût comme signe
une lésion locale du lobe temporal de et de Ps.
37e an. no avril 1937 262-269
Les simples hypofonctions de odorat et du goût anosmie
hyposmie agueusie ont aucune valeur diagnostique dans le cas
de tumeurs du lobe temporal pour indiquer le siège de la lésion mais
les paresthésies hallucinations et illusions de odorat et du goût
indiquent une irritation des centres corticaux tertiaires de ces sens
la base mediale du lobe temporal
auteur incline croire que les centres tertiaires de odorat et du
goût ont un champ commun et admet la théorie du sens oral
Edinger
275 SILBERPFENNIG et URBAN Hémihyperpathie
du goût N. LXVIII 1937 613-618
Une femme après ictus présente une paralysie gauche transitoire
et une hyperalgésie générale de ce côté avec paralysie des cordes
vocales et syndrome de Horner gauche
Dans un bain de pied eau brûle gauche seulement et dans la
bouche le sucre est per gauche avec une saveur excessive
dégoûtante comme la saccharine la quinine est per ue comme
dix fois plus amère droite le salé est détestable le vinaigre
également
examen anatomique montré un ramollissement sur le terri
toire de artère inférieure postérieure et un plus petit foyer dans les
voies pyramidales du pied droit de la protubérance
Le thalamus paru intact et hyperpathie été attribuée la
lésion des fibres arciformes et des faisceaux végétatifs du complexe
sensitif interruption en particulier pour hyperpathie gustative
de faisceaux du complexe alimentaire
276 ANDR -THOMAS La dyschronométrie cérébelleuse
Presse Médicale 20 novembre 1937 no 93 1643-1646
Au cours des syndromes cérébelleux partiels unilatéraux par
exemple apparaît impossibilité une compensation régulière

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.