Observation féminine et idéologie masculine : le corps de la femme d'après les médecins grecs - article ; n°5 ; vol.35, pg 1089-1115

De
Annales. Économies, Sociétés, Civilisations - Année 1980 - Volume 35 - Numéro 5 - Pages 1089-1115
The women of Greece whose learning is related in the Cnidian treatises that form part of the Hippocratic Collection had observed the principal symptoms of infections of the female genital tracts Fear of these infections and of sterility seem to have been stronger than the desire for contraception They examined themselves looked for symptoms and had some effective means of treatment They supposed that in orgasm they emitted sperm which played vital part in procreation Aristotle disagreed denying both the necessity of female orgasm and the role of the sperm in conception Soranos in 1st century AD Rome adapted this knowledge of the female body to the requirements of an aristocratic Malthusian society which the Augustan laws constrained to marriage and procreation Progress in gynaecology better maternal and neo-natal care were the fruit of these legal and social conditions In world in which the question of the superiority of virginity was held to be of vital importance medicine offered form of sexual hygiene Galen in the 2nd century AD drew attention to the relation between troubles affecting single women and the absence of sexual relations thereby acknowledging the strength of female desire
27 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1980
Lecture(s) : 54
Nombre de pages : 28
Voir plus Voir moins

Aline Rousselle
Observation féminine et idéologie masculine : le corps de la
femme d'après les médecins grecs
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 35e année, N. 5, 1980. pp. 1089-1115.
Abstract
The women of Greece whose learning is related in the Cnidian treatises that form part of the Hippocratic Collection had observed
the principal symptoms of infections of the female genital tracts Fear of these infections and of sterility seem to have been
stronger than the desire for contraception They examined themselves looked for symptoms and had some effective means of
treatment They supposed that in orgasm they emitted sperm which played vital part in procreation Aristotle disagreed denying
both the necessity of female orgasm and the role of the sperm in conception Soranos in 1st century AD Rome adapted this
knowledge of the female body to the requirements of an aristocratic Malthusian society which the Augustan laws constrained to
marriage and procreation Progress in gynaecology better maternal and neo-natal care were the fruit of these legal and social
conditions In world in which the question of the superiority of virginity was held to be of vital importance medicine offered form of
sexual hygiene Galen in the 2nd century AD drew attention to the relation between troubles affecting single women and the
absence of sexual relations thereby acknowledging the strength of female desire
Citer ce document / Cite this document :
Rousselle Aline. Observation féminine et idéologie masculine : le corps de la femme d'après les médecins grecs. In: Annales.
Économies, Sociétés, Civilisations. 35e année, N. 5, 1980. pp. 1089-1115.
doi : 10.3406/ahess.1980.282687
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1980_num_35_5_282687IMAGES MEDICALES DU CORPS
OBSERVATION FEMININE ET ID OLOGIE MASCULINE
LE CORPS DE LA FEM/VIE APR LES DECINS GRECS
La distance objet étude étant de règle dans le travail historique autant que
implication les hommes ne devraient pas être disqualifiés pour étudier les
femmes et même la génitalité féminine non plus que les femmes pour les
hommes Ce sont des hommes qui en fait ont conduit les éditions traductions et
études des textes anciens concernant la vie génitale de la femme ou la
reproduction en général ai lu le livre de Joly Le niveau de la science
hippocratique bien avant de lire les traités cnidiens sur les femmes Pour
Joly un des critères de non-scientifîcité des traités est explication animiste de
toutes les maladies féminines par les mouvements une matrice personnifiée Je
suis entrée avec confiance dans cette vue et ai cru avec Joly que les hommes-
médecins de Antiquité écrivaient sur le corps féminin des absurdités déduites de
leurs théories Ma première lecture des livres De la nature de la femme Des
maladies des femmes Des femmes stériles dans la traduction Littré est
faite dans cette perspective
Somme toute ce était pas étonnant que des hommes élaborent une etiologie
et une thérapeutique pour le corps féminin sur la base de leurs théories physiques
variables selon les écoles Mais je voyais dans les textes que les femmes elles-
mêmes constataient les déplacements de leur utérus Je pensai donc que les
médecins hommes avaient suffisamment convaincu les femmes pour elles
avouent elles-mêmes un déplacement utérus chaque symptôme un mal
quelconque ce point du travail aurais montré des médecins ignorants et
des femmes soumises la science prêtes rendre leur matrice responsable
de tous leurs maux ai alors classé les symptômes dans leurs relations amé
norrhée déplacement de matrice x) et soumis ce classement une
femme médecin généraliste3 Le tableau correspondait peu près des
symptômes connus et des maladies possibles Ainsi là où Joly voit un défaut
de raisonnement Aph. 39 Si une femme du lait sans être enceinte et sans
avoir un bébé les règles ne viennent plus il faut voir finement observée une
aménorrhée origine hypophysaire qui manifeste une stérilité définitive et
accompagne parfois de galactorrhée Certes explication générale celle qui se
fonde sur une hypothétique circulation des liquides dans le corps masculin ou
1089 DICALES DU CORPS IMAGES
féminin est sinon totalement fausse du moins très partielle Mais elle ne doit pas
nous obscurcir tout fait exactitude du relevé des symptômes Il en est de même
pour les observations de symptômes qui apparaissent parfois avec aménorrhée
Les points douloureux qui sont indiqués au cou aux avant-bras aux reins sont
ceux qui ont été nommés au xxe siècle signe de Laffont5 Ils accompagnent
interruption spontanée une grossesse tubaire extra-utérine Labsence de
règles bien été le premier signe Je revenais donc de Joly Littré qui
écrivait du médecin cnidien en préface Ses connaissances sur utérus et les
affections utérines sont étendues. Au reste ce tableau des affections utérines qui
affligeaient les femmes grecques il plus de deux mille ans est tout fait
semblable celui que nous avons présentement sous les yeux et il est évident que
rien dans leur existence ne les mettait plus que nos femmes abri de ces
maladies si fréquentes et si pénibles Ces traductions de Littré ont paru entre
1851 et 1854 dix ans après les observations de Semmelweis sur les fièvres
puerpérales Pasteur avait trente ans
Il faudrait étudier les résumés placés par Littré en tête de chaque paragraphe
des traités cnidiens et les mettre en relation avec les théories médicales de
hystérie dans la première moitié du xixe siècle Ces brèves notes entachent
ensemble du volume de suspicion deux niveaux une part elles rendent peu
crédibles les autres maladies dont on se demande si elles sont organiques autre
part si on récuse interprétation hystérique avec ambiguïté hystérique est-il le
médecin qui rend la matrice responsable ou interprétation de la maladie
comme maladie hystérique) il ne reste plus tenter de poser un diagnostic
alors que le texte antique donne une symptomatologie Or mon propos est pas
une nosologie mais étude un rapport de la femme son corps et un peu aussi
le rapport de homme au corps féminin
Les travaux qui avaient paru les plus fructueux dans cette recherche sur le
corps étaient ceux de Michel Spanneut Le stoïcisme des Pères de glise de
Clément de Rome Clément Alexandrie Paris 1957 chap et de
Noonan Contraception et mariage trad frse Paris 1969 Mais ce sont
essentiellement des histoires des idées même si Noonan examine les pratiques
auxquelles répondait la doctrine Du chapitre de Spanneut reste
impression que la femme sans semence est une femme méprisée Si du moins
elle transmet enfant un pneuma sans semence cette solution du problème de
hérédité est une des conquêtes du stoïcisme 178 Certes il est intéressant de
montrer que dans esprit des théologiens des premiers siècles chrétiens la femme
est inférieure homme Mais quels en sont les effets sur les comportements
sexuels insatisfaction ou la frigidité féminines ne sont pas évoquées puisque la
femme peut engendrer même dans ces cas Le court chapitre de Noonan sur La
contraception dans Empire romain examine les raisons employer des
contraceptifs en ce temps Nous ne savons par ce chapitre si est homme ou la
femme qui en décide et le désire La question du désir de contraception est posée
que pour les esclaves et avec des arguments de bon sens non avec des documents
sur la pratique Il existe pourtant un texte explicite pour le monde grec Une
femme que je connais avait une chanteuse renommée présupposé esclave)
ayant commerce avec des hommes présupposé louée pour des soirées il ne
fallait pas elle devînt enceinte pour ne pas perdre de sa valeur Cette chanteuse
avait entendu ce que les femmes se disent entre elles que si une femme doit
devenir enceinte le sperme ne sort pas mais reste dans la matrice Elle comprit
1090 ROUSSELLE EN GR CE
ces dires et veillait toujours Dès elle aper ut que le sperme ne sortait pas
elle le dit sa maîtresse et le propos vint moi médecin Et moi je invitai
sauter en faisant aller ses talons aux fesses Corpus hippocratique De la
nature de enfant XIII)6 Selon Galien .Des chairs XIX) avortement est aussi
pratiqué par les prostituées Voici donc deux cas dans lesquels les motifs de
avortement ou les motifs de contraception sont clairs Mais on est interrogé
sur la contraception dans les couples légitimes de Antiquité comme il allait de
soi ils voulussent planifier les naissances
es traités cnidiens
Les traités cnidiens sur les femmes transmettent une tradition orale féminine
Je avais pas pour projet étudier la femme autant plus que la
documentation est exclusivement masculine tout au plus ce que disent les
hommes sur les femmes Je connaissais des études sur la femme où on voit
décrits des comportements féminins amoureux ou serviles je ne croyais pas
pouvoir atteindre un vécu féminin de amour sexuel
est la lecture des traités cnidiens inclus dans le Corpus hippocratique qui
montré que on peut connaître un peu de ce que savaient et pensaient elles-
mêmes les femmes antiques Par la suite dans autres traités et en particulier
dans uvre de Galien sont apparus plus nettement les passages venus de
expérience féminine Expérience des realia et les significations qui leur étaient
données qui ont paru effrayants On sait bien que toute la gynécologie antique
est établie sur les comptes rendus des sages-femmes Ces hommes qui traitent de
gynécologie ont jamais fait un toucher vaginal7 Il faut sans doute penser ils
ont jamais eu le droit examiner un utérus en travail accouchement ni un
utérus soup onne un mal quelconque Bientôt sur notre demande les
accoucheuses répondent que la dilatation devient considérable Galien
Facultés naturelles III 3)8 On peut se demander si leur propre expérience
sexuelle du corps féminin leur est de quelque secours Pour Lycus dont Oribase
au ive siècle ap J.-C reprend les mots le col de utérus est placé assez loin pour
que la verge ne parvienne pas lui et il ait besoin une certaine
projection Oribase Collection médicale XXIV 33 phantasme masculin de la
caverne féminine
Cependant ils font entière confiance aux sages-femmes et aux parturientes
II ne faut pas refuser de croire les femmes sur les accouchements car elles sont
de tout point et toujours affirmatives et rien ni fait ni parole ne pourrait les
persuader elles ne savent pas ce qui se passe dans leur corps Corpus
hippocratique Du tus de mois Le médecin de Cnide est pas certain
avoir les compétences nécessaires Je donnerai plus loin une autre
observation évidente pour tous ceux qui veulent instruire en cette matière le
tus ce sera la preuve que mon exposé est vrai dans la mesure où un homme
peut arriver en un tel sujet De la nu ture de enfant XIII Et de
avortement Je ne sais du reste que ce que les femmes ont appris Des
chairs XIX)
Ils ont aussi eu des amies qui leur ont parlé en confiance de leurs rêves
érotiques et de pollutions nocturnes cela inclus dans uvre Aristote chez un
1091 IMAGES DICALES DU CORPS
anonyme le plus humain de tous ces auteurs sur la question de la sexualité
féminine Ap Aristote Histoire des animaux Les femmes ne
pariaient pas volontiers de leurs maladies génitales Parfois elles ne savent pas
elles-mêmes quel est leur mal avant avoir expérience des maladies provenant
des menstrues et être plus avancées en âge Alors la nécessité et le temps leur
enseignent la cause de leurs maux Souvent chez les femmes qui ne connaissent
pas la source de leurs souffrances les maladies sont devenues incurables avant
que le médecin ait été instruit par la malade de origine du mal En effet par
pudeur elles ne parlent pas même quand elles savent et inexpérience et
ignorance leur font regarder cela comme honteux pour elles En outre les
médecins commettent la faute de ne pas informer exactement de la cause de la
maladie et de traiter comme il agissait une maladie masculine .Mal Fein.
62 Le médecin ne fait aucun examen Il doit savoir assez pour questionner
Tout le livre du Cnidien pour objet de permettre au médecin interroger la
femme qui examine elle-même Du début du ve siècle av J.-C aux
uvres de Galien au ne siècle de è.c. cela pas varié Les femmes les sages-
femmes ont donc confié leur savoir des hommes-médecins Ce Cnidien su
obtenir des femmes elles parlent
La connaissance du corps féminin dans ce il de plus directement
accessible ne va pas de soi pour les hommes-médecins ni pour les femmes elles-
mêmes Elles ne disent pas non plus tout leur savoir aux hommes Les traités
cnidiens opèrent une tentative de classification Un premier ouvrage traite De la
génération 10 un autre De la nature de la femme un troisième Des maladies des
femmes Les traités fournissent aussi des renseignements sur le tus et enfant
Les connaissances/croyances sur anatomie génitale féminine sont éparpillées
dans ces traités bien que celui De la génération prétende regrouper les descriptions
et les explications du fonctionnement génital normal de homme et de la femme
En réalité les traités intéressent la sexualité uniquement dans le cadre de la
reproduction Il agit donc uniquement une sexualité génitale adulte
caractérisée chez homme par éjaculation et chez la femme par la capacité de
concevoir manifestée par la menstruation Il aucune notion de sexualité
infantile ou prepubertaire aucune évocation auto-érotisme ni homophilie
non plus que de pédophilie est-à-dire que la description de anatomie et
éventuellement du désir intéresse le médecin ou accoucheuse que dans le
cadre de leurs interventions caractère curatif qui seront toutes faites dans le but
de faciliter ou de prévenir la procréation Les maladies des femmes sont définies
comme obstacles la fécondation Donc toute étude anatomique est orientée
dans cette perspective
Ce qui est nommé est succinct Un mot général aidoion parties honteuses
cachées secrètes respectables est la zone génitale de homme ou de la femme
Le vagin est pas nommé il agit évidemment du vagin est aidoion qui
est employé On trouve cependant les matrices le col ou orifice le pubis Pour
homme appareil génital externe est décrit testicules et verge mais ni gland ni
prépuce
Ce que homme peut dire de la femme
Le désir est pas évoqué hors de acte sexuel ni chez homme ni chez la
femme Mais dans la description des rapports il est mis en relation pour les deux
1092 ROUSSELLE EN GR CE
partenaires avec le frottement du sexe Génération pour homme IV
pour la femme La première phase des rapports est décrite comme une
démangeaison qui apporte plaisir et chaleur pour les deux IV pour
les femmes les rapports la matrice devient humide en dedans et si elle
est béante le vagin humidifie Cette sécrétion est dite ejaculation féminine Elle
est liée orgasme féminin La femme connaît la jouissance dès le début
pendant tout le temps du coït ce que homme la lâche Si elle éprouve
orgasme elle ejacule avant homme et sa jouissance est plus la même Si elle
éprouve pas orgasme sa jouissance nit avec celle de homme Gen. IV
On donc très bien repéré que la femme reste parfois insatisfaite si homme ne
attend pas La jouissance de la dans le coït est beaucoup moins forte
que celle de homme mais elle dure plus longtemps que celle de homme
Le Cnidien peut connaître par expérience personnelle certains aspects de la
vie sexuelle féminine sécrétions jouissance il décrit et interprète ejaculation
par analogie avec expérience masculine Il sait que la femme éprouve pas
toujours orgasme et il sait que parfois elle éprouve La conduite de homme
dans les rapports sexuels est donc définie comme responsable au moins en partie
de orgasme féminin et de éjaculation féminine Or ce médecin est formel la
femme ejacule Gen IV l) la femme émet un sperme La conception est
uvre des deux spermes masculin et féminin Toute la conduite sexuelle est
orientée par cette notion et principalement celle de homme observation sans
connotation bienveillante ni malveillante du plaisir féminin aboutit des notions
fausses certes sur éjaculation de sperme par la femme dans le rapport sexuel
même mais une pratique sympathique du rapport sexuel défini comme
fécondant Cette position est confortée par la théorie du pneuma et de
élaboration du sperme
Le sperme est une écume qui provient du sang échauffé et agité Gen. et
passim Cela est une notion qui reste inchangée aux derniers médecins
ou naturalistes de Antiquité Passant par la moelle épinière cette écume descend
du cerveau aux lombes et de là le long des reins gagne la verge Voici donc le
trajet du sperme masculin Rien est dit du trajet suivi par le sperme féminin
Mais le médecin cnidien la certitude que le corps féminin entier élabore le
sperme Gen. IV La raison en est la ressemblance de certaines parties du
corps de enfant avec le corps de sa mère Gen. VIII Donc le sperme féminin
vient aussi du sang qui se trouve dans le corps entier de la femme Le trajet par la
moelle épinière arrivée la matrice ne sont pas précisés Ce sont les
mouvements de amour réchauffement de amour qui agitent et échauffent le
sang dont écume sera le sperme chez homme Gen comme chez la
femme qui ne reste pas immobile Nat Enf. XII Si la semence des deux
parents reste dans la matrice de la femme abord elle se mélange vu que la
femme ne reste pas immobile Toutefois dans le coït humeur est pas chez
elle agitée comme celle de homme Nat Enf. XX 5)
Ce que homme prend pour une observation est une vue de esprit une
déduction théorique qui sert de fondement une théorie de la pratique sexuelle
est un bon résultat pour les femmes si la perspective de contraception non dite
inclut pas la suppression de orgasme féminin Toutefois le corpus cnidien
comporte suffisamment de recettes contraceptives potions pessaires est-à-dire
ici cataplasmes vaginaux pour que on ait la certitude que la frustration de la
femme avait jamais paru suffisamment efficace
1093 IMAGES DICALES DU CORPS
Ce que homme ne peut savoir que par les femmes
Pour tout ce qui concerne la vie génitale de la femme en dehors des rapports
hétérosexuels homme-médecin dépend totalement de information fournie par
le groupe féminin Certes il voit la femme enceinte il entend les halètements de
accouchement Maladie des femmes 34) il la voit allaiter puis de nouveau
enceinte Il voit empressement des femmes autour de une entre elles il se
voit opposer des refus il demande sa femme de venir dans son lit ou de
partager le sien Toutes les explications données sont des explications de femmes
Le médecin les répète
Les femmes avaient fait le lien entre certaines affections utérines et deux
issues caractère définitif la mort et la stérilité Ce qui doit être une tuberculose
génitale aggravée en tuberculose osseuse est décrit Mat Fem. 38 Mal Fem.
29 La liaison de cette apparence de péripneumonie avec la zone génitale est
faite par aménorrhée qui est le premier signe du mal Mortalité périnatale
abord accouchement difficile provoque la mort de enfant de la mère ou des
deux Nat Enf. XXX 10 Des vomissements de sang pendant accouchement
Nat Fem 52 Mal Fem. 43 infection des voies génitales après
accouchement Mal Fem. 26 36 63 ou après avortement Mal Fem. 26
Métrorragie Mal Fem. 110 113 Dysenterie après accouchement Mal Fem.
52) délivrance non faite le placenta est pas évacué Mal Fem. 36 Déchirures
Mal Fem. 64 Elles ont observé le risque mortel de la môle
Elles ont aussi repéré des dangers mortels en dehors de accouchement hors
des périodes de grossesse et allaitement qui apparaissent comme des périodes de
relative sécurité Ce sont toujours des infections ou des tumeurs utérines des
inflammations ou ulcérations du col qui provoquent généralement la mort Nat
Fem. 11 12 Mal Fem. 57 169)
Une partie de ces affections si la femme en est guérie la laissent stérile Toute
inflammation de la matrice après accouchement ou avortement avec
écoulement purulent représente un danger de stérilité Mal Fem. 63) En
général les malades en réchappent mais deviennent stériles Toute inflamma
tion ou lésion sans lien avec un accouchement ou un avortement est aussitôt
considérée comme danger de mort ou de stérilité Cela est explicite en plusieurs
chapitres inflammation de matrice Nat Fem. érésypèle dans la matrice
Nat Fem. 12 inflammation Nat Fem. 21 Il faut donc considérer chaque
paragraphe concernant infection ou lésion comme sous-tendu par le risque de
stérilité si expressément énoncé dans autres chapitres Or des signes cliniques
qui accompagnent inflammation ou la lésion sont donnés aménorrhée Nat
Fem. 11 Mal Fem. 169) dureté du col Nai Fem. 21 Tout ceci est bien
exact dans observation et dans les risques de mort ou de stérilité Le cancer
utérin est décrit Nat Fem. Les tumeurs sus-inguinales sont causes de mort
ou de stérilité Nat Fem. al Fem. 134 Une deuxième cause de stérilité est
donnée il agit de déplacements de matrice est là que imagination semble
être donné libre cours Imagination des femmes ou des
médecins
Il est certain que la position de utérus varie et cela autant plus que la
femme eu de nombreuses grossesses autre part on sans doute interprété
comme déplacements de utérus les enflures provoquées par des tumeurs Cela
1094 ROUSSELLE EN GR CE
pourrait expliquer que le médecin cnidien parle utérus remontant vers le foie le
ur le côté Un utérus fibromateux peut comprimer les muscles le psoas par
exemple et provoquer une contracture de la hanche les douleurs dans la cuisse
les crampes la claudication décrites par les traités cnidiens Nat Fem. 47 Mal
Fem. 38 131)
Les traités exposent donc trois sortes de symptômes de mal dangereux
aménorrhée les variations des menstrues et sécrétions les variations dans la
consistance et ouverture du col utérin Comme les morts et stérilités sont réelles
on voit ces femmes lutter contre la stérilité comme si était le mal absolu est
sur la réalité du corps que repose cette hantise même si on doit rechercher dans
la vie sociale des raisons pour la femme de vouloir rester féconde Une femme qui
enfante est une femme en bonne santé est ce qui apparaît la litanie de ces
descriptions cliniques et des traitements indiqués Si elle devient enceinte elle
guérit non de la stérilité mais de toutes les maladies mortelles des infections
ulcérations fibromes tumeurs Nat Fem. 35 Mal Fem. 121 128 131 133
134 135 162 169 est pourquoi les traitements achèvent par indication
Puis jeun et sans bain la femme unira son mari /Vai Fem. 8161
18 41 Mei Fem. 128 139 Selon ces femmes la délivrance évacuation du
placenta vide purge la matrice et la nettoie comme aucun traitement ne pourrait
le faire Nat Fem 35 Les rapports sexuels sont bénéfiques pour la matrice elle-
même ils humidifient Mal Fem. et empêchent de se déplacer Ils frayent le
passage aux régies Mal Fem. Gen. IV Cependant on pense que des
rapports trop fréquents risquent de provoquer une béance du col Mal Fem.
considérée comme une cause de stérilité
Dépistage et prévention auto-examen par les femmes
Les femmes décrites par le Cnidien examinent elles-mêmes beaucoup La
zone génitale est en rien zone interdite la main Chacune entre elles explore
son vagin souvent et avec soin Chacune connaît la position de son utérus du col
utérin et détermine elle-même si un déplacement nécessite la consultation une
spécialiste ou les soins traditionnels elle peut décider sans consulter vu tant
de pratiques et de traitements que les femmes font de leur chef Mal Fem. 67
Tous les traités reposent sur cette connaissance par chacune de sa conformation
habituelle Si orifice utérin ou le col deviennent durs la femme le reconnaîtra
par le toucher et aussi quand la matrice est déviée du côté de la hanche
Femmes stériles 230 La femme va donc expliciter ses variations personnelles
une spécialiste qui la situe dans un ensemble plus vaste par elle connu
Phrontis. eut une douleur dans les parties et touchant elle reconnut il
avait obturation Elle le dit et traitée guérit et resta féconde Mal Fem. 40
Certaines observations ne peuvent être faites sur soi-même Pour état lisse du
col il faut une autre femme touche utérus quand il est vide car autrement la
chose ne serait pas apparente Mal Fem. Au cours du traitement est la
femme elle-même qui vérifie évolution Si la malade se touchant trouve
souple orifice utérin. Mal Fem. 157 Le lendemain elle examinera si
orifice utérin est plus droit Mal Fem. 146 est ainsi que la femme découvre
elle-même par toucher la fermeture du col induration les végétations les
callosités la béance Elle détecte uri col dévié raboteux replié examen du col
est fait au début et la fin des régies pour constater il ouvre ou se resserre
1095 IMAGES DICALES DU CORPS
La femme examine aussi ses règles Un état pituiteux membraneux
bilieux ichoreux ténu blanc grumeleux noir charbonneux sombre acre salé
trouble purulent empêche la grossesse Mal Fem. et passim Elles ne
doivent être ni épaisses ni visqueuses ni collantes ni trop ni trop peu abondantes
passim Tous ces signes nécessitent un traitement La femme est attentive encore
toutes ses sécrétions Elle refuse les rapports avec son mari pendant les
leucorrhées Nat Fem. 10 et si les sécrétions dites spermatiques sont incessantes
hydrorrhëe Mal Fem. 24 Elle en revanche aucune prévention contre les
rapports au tout début ou la fin des règles quand écoulement diminue est
ce moment de fin des règles que les femmes ayant des désirs con oivent Mal
Fem. 12 24 Ayant constaté ouverture du col pendant les règles et pensant que
pour concevoir il faut que le col ouvert laisse pénétrer le sperme masculin dans
utérus la femme prend cette période de fin de règles pour la période la plus
féconde de son cycle Ce est pas là invention théorique masculine Les femmes
pensent que si elles le veulent quand elles le veulent elles peuvent faire sortir le
sperme masculin du vagin et éviter la grossesse Gen. Si au contraire elles
décident être enceintes donc de garder le sperme masculin elles restent
immobiles jambes croisées après les rapports Nat Fem. 1) car les
mouvements des jambes font sortir le sperme Nat Fem. 162 La femme observe
le temps mis par le sperme pour sortir le jour même le lendemain ou
surlendemain le sixième ou septième jour Mal Fem. 10) confondant sperme et
sécrétions féminines
Un des maux les plus fréquents est le prolapsus chute de la matrice du
premier au troisième degré est-à-dire jusque hors du vagin Les femmes ont
mis en relation avec le nombre des accouchements mais aussi avec des
comportements elles recommandent éviter Après accouchement
soulever un fardeau trop lourd piler casser du bois courir éternuer Mal
Fem. 153 Les relations sexuelles sont déconseillées durant tout le temps des
lochies est-à-dire un mois ou plus après accouchement Si est une erreur en
ce qui concerne le prolapsus la garde que doivent monter les femmes autour de la
nouvelle accouchée pour tenir homme distance le mérite de réduire les
risques infections post-natales
La cuisinière son fourneau les soms
La femme prépare elle-même dans sa cuisine potions infusions pessaires
injections selon les recettes données par la sage-femme le médecin ou la
tradition Les préparations les plus délicates sont celles des fumigations dans
utérus pour lesquelles on précise il faut faire le mélange dans un pot neuf
Mal Fem. 51 Nai Fem. 107)
On utilise pour les soins le matériel de la maison marmites et chaudrons
pour des sortes de sauna Nat Fem 34 la femme assise sur un siège enveloppée
de couvertures) poteries bassines pour les bains de siège Les pessaires sont des
préparations souples enrobées ou non dans un morceau de tissu de laine ou
simple flocon imprégné de la préparation maintenus une plume ou liés un fil
dont extrémité extérieure permettra extraction
Plus spécialisé est le matériel des fumigations si on met part la courge
évidée dont extrémité est introduite dans le vagin et dont la base ouverte repose
sur le pot fumant qui contient la préparation Parfois cette courge évidée est
1096 ROUSSELLE EN GR CE
couverte dans sa partie large une chappe de cuivre Femmes stériles 224 Mais
défaut de courge et de sonde on emploie pour les fumigations vaginales un vase
de terre cuite couvercle On perce le couvercle pour laisser passer un roseau sur
lequel la femme assied Mal Fem. 133 206 Les sondes de plomb ou étain
sont peut-être des instruments de sages-femmes Les femmes malades les
introduisent elles-mêmes par le col aussi profondément que possible dans
utérus Les sondes injection percées de trous comme des flûtes sont reliées
une vessie pleine de la préparation indiquée Femmes stériles 222 Voici la
description la plus complète une séance de fumigations Il faut imaginer la
cuisine ou la salle de bains de la maison avec son sol de terre battue Dans ce sol
on aura comme indique le chapitre 133 creusé un trou de deux pieds de
profondeur assez large pour recevoir les sarments et le pot appareil étant
disposé verser dans le vase de eau de mer jeter des poireaux adapter le tuyau
la courge luter très bien afin que la vapeur ne se perde pas puis faire passer
travers un siège carré dont le fond est en tresse de jonc le tuyau qui dépassera le
fond de deux doigts alors chauffer avec des charbons et prendre garde au siège
afin que la femme ne se brûle pas soit en asseyant soit en se levant elle assoira
quand appareil fumigations est encore froid et attendra pour se lever que le
iiyau soit refroidi Elle restera sur cette fumigation la plus grande partie de la
journée Elle en usera pendant cinq jours puis pendant dix elle mettra en place
de poireau de ail broyant une botte ail et la jetant dans eau de mer Puis les
jours restant faites prendre des fumigations eau de mer seule et ayez soin que
durant tout le traitement elle aille pas auprès de son mari
On alterne quinze jours de et quinze jours de pessaires avec
saignées si la femme en fin de fumigation est en état de supporter Cela durant
quatre mois avant de reprendre les rapports sexuels est la cure longue
domicile la salle de bains ou la cuisine interdites pour des semaines les femmes
affairées autour de celle elles disent malade la maison entière inquiète pour sa
vie ou sa fécondité Le mari éloigné pour des mois Je étudie pas ici la qualité
des préparations ni leur efficacité ni le système mental des combinaisons
ingrédients tl faut signaler cependant quelques réussites dans le cadre des
observations et des soins
La première idée qui vient la lecture des recettes et des soins est le grand
risque infections génitales ils comportent par eux-mêmes Une terreur de
notre temps celle des avortements clandestins vient se surimposer ces
descriptions antiques Pourtant les femmes antiques excisent les végétations du
col utérin Nal Fem. 65) les callosités Femmes stériles 244) cautérisent les
lésions Nat Fem Elles appliquent sur les lésions ou inflammations du col des
morceaux de viande crue des pessaires au lait ou au fromage Mal Fem. 90 73
212 Nat Fem. 108 Ce sont des techniques de cicatrisation éprouvées et
employées en médecine générale donc masculine On cautérise les muqueuses de
fa on courante Hippocrate Mal. II 36 37 les narines après extraction de
polype Les deux grandes cures de fumigations Mal Fem. 33 et 230 dans la
matrice les plus dangereuses une sonde non stérile est introduite
dans utérus sont des fumigations de vapeur ail bouillant dans eau de mer
est-à-dire que le puissant antiseptique découvert dans ail en 1948 assurait une
sécurité relative cette opération Pourtant il ne semble pas que ce soit plus un
hasard Le relevé des emplois de ail dans ces médications est en ce sens
significatif ignorance théorisante plus que observation diététique ail est
1097

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.