Organisation psychologique du travail. Questions de milieu, éclairage, outillage. Les Accidents du travail. Fatigue industrielle - compte-rendu ; n°1 ; vol.32, pg 818-829

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1931 - Volume 32 - Numéro 1 - Pages 818-829
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : jeudi 1 janvier 1931
Lecture(s) : 29
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins

f) Organisation psychologique du travail. Questions de milieu,
éclairage, outillage. Les Accidents du travail. Fatigue industrielle
In: L'année psychologique. 1931 vol. 32. pp. 818-829.
Citer ce document / Cite this document :
f) Organisation psychologique du travail. Questions de milieu, éclairage, outillage. Les Accidents du travail. Fatigue industrielle.
In: L'année psychologique. 1931 vol. 32. pp. 818-829.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1931_num_32_1_5121818 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
d'occuper des postes de direction, des chefs. Les données positivés
dont on dispose dans ce domaine étant encore bien pauvres, il faut
savoir gré à l'auteur de l'effort qu'il a tenté pour élaborer des tests
destinés à déceler les aptitudes caractéristiques du chef, classées
sous trois rubriques : initiative, amour-propre, vitalité.
Le principe de toutes ces épreuves est « l'expérience entre parte
naires » proposée pour la première fois par Henning, il y a quelques
années. Elle consiste à faire travailler deux sujets à la même tâche.
Voici, d'ailleurs, la série de tests : 1. Tests d'initiative • a) constituer
des phrases en utilisant des fiches portant chacune un mot. Chacun deux partenaires doit s'efforcer de se débarrasser le plus vite
possible de ces fiches ; b) avec des îiches qui portent des phrases,
construire une histoire ; c) classer les images, de façon à reproduire
la suite d'une histoire. Dans toutes ces épreuves, chaque suiet dis
pose de son matériel propre, mais l'objet à construire est commun ;
d) une épreuve manuelle (pour un seul sujet) consistait à faire choisir
dans le matériel présenté, celui qui était le plus commode à manipuler
(le sujet croyant effectuer un simple test de dextérité) ; e) un test
censé mesurer un travail d'initiative de plus longue durée, consistait
à faire travailler deux sujets devant un tapis roulant, chacun pouvant,
selon sa manière de faire, diriger le travail ou le subir ; /) enfin un
appareil a été mis au point pour faire dessiner deux sujets en même
temps ; et le résultat de cette collaboration était comparé au dessin
que chacun avait effectué en travaillant seul.
Les épreuves d'amour-propre comportaient des tâches moins comp
lexes, afin que le seul désir de faire bien (et mieux que le partenaire)
suffise pour augmenter le rendement.
Parmi les autres épreuves (de « travail », de mémoire, d'imaginat
ion et de suggestion, destinées à fournir des renseignements complé
mentaires), citons encore le test de suggestion : deux sujets assis
chacun devant une face d'un appareil, doivent noter les dépla
cements d'un spot lumineux ; on leur demande d'être à deux pour
effectuer ce travail qui est délicat. Mais leurs échelles portent, à leur
insu, des graduations différentes, et l'on relève, dans les résultats qu'ils
fournissent, l'influence de l'un ou de l'autre des collaborateurs, à
moins qu'ils n'élaborent un chiffre moyen ou persistent à donner cha
cun ün chiffre différent.
Les épreuves de vitalité semblent réservées à l'examen biologique.
L'A. promet de fournir bientôt les résultats des applications et, le
contrôle de la validité de ses tests ; c'est ce qu'il faut souhaiter.
D. W.
/) Organisation psychologique du travail.
Questions de milieu^ éclairage, outillage. Les accidents du travail.
Fatigue industrielle 1.
1413. — E. MAYO. — Supervision and morale (La surveillance et la
morale). - J. ofN. Lof Ind. Ps.,V, 5, 1931, p. 248-260.
La « Western Electric C3 » de Chicago entreprit des recherches
1. Voir aussi les nos 1197, 1198, 1207, 1557, APPLIQUÉE. APPLICATIONS GÉNÉRALES 819 PSYCHOLOGIE
concernant les conditions du meilleur rendement de ses employés.
Six employées ont été placées dans une salle isolée et travaillèrent
dans des conditions spéciales qui furent créées d'accord avec le
groupe examiné. On informa le groupe des résultats obtenus. Des
périodes de repos furent introduites. Le rendement augmenta de
beaucoup sans aucune augmentation de fatigue. Lorsque le groupe
retournait aux anciennes conditions de travail, le rendement dimi
nuait. Une enquête fut faite parmi les 40.000 employés de la Comp
agnie, près de 15.000 furent interviewés. Tout ceci eut comme
résultat un changement complet du système, plus on améliora les
conditions du travail et moins les surveillants s'appliquèrent à inci
ter les employés au travail, plus le travail fut productif. Il fut prouvé,
entre autres, que l'augmentation de salaire, sans changement des con
ditions du travail, ne suffit pas à elle seule pour augmenter le rende
ment. D. M.
1413. - S. B. MATHEWSON. - A Survey of Personnel Management
in 195 Concerns (L'administration du personnel dans 195 entre
prises industrielles). — Pers. J., X, 4, 1931, p. 225-231.
Pour connaître l'organisation actuelle de l'industrie, l'auteur a
adressé un vaste questionnaire aux différentes entreprises industrielles
des Etats-Unis. Les données statistiques des réponses fournies par
195 maisons, occupant 2.391.000 employés, sont apportées dans le
présent article. De ces données, il ressort que les pratiques administ
ratives, utilisées actuellement, ne sont pas appliquées d'une façon
rationnelle. On est frappé d'abord de la prédominance de l'utilisation
des procédés les plus simples et les moins coûteux, comme l'interview
pour la sélection des employés, les fiches d'application, etc., au détr
iment de procédés qui, tout en étant un peu plus compliqués, sont sus
ceptibles de donner des effets utiles pour l'organisation de la product
ion, comme l'analyse du travail professionnel, par exemple. D'autre
part, il manque parfois un lien logique dans le mode d'action d'une
même maison. Ainsi, les maisons qui appliquent les tests profession
nels ne s'occupent pas d'analyser le travail. Les maisons où les em
ployés participent aux bénéfices n'ont pas de représentation ouvrière,
cette représentation existe souvent dans les maisons où les employés
ne pas aux bénéfices.
L'interview pour la sélection des employés est appliquée dans
93 % de cas. Les tests professionnels sont utilisés plus souvent que
les tests psychologiques. L'analyse du travailleur est faite plus fr
équemment que l'analyse du travail. Le système de pension de re
traite se rencontre une fois et demie plus souvent que la repré
sentation ouvrière. B. N.
1414. — R. S. MERIAM. — Employee Interviewing and Employee
Representation (L'entretien avec les employés et la représentation des
employés). — Pers. J., X, 2, 1931, p. 95-101.
Après avoir discuté comparativement les deux systèmes, l'auteur
conclut que, pour le bon fonctionnement du service, on aurait intérêt
à employer les deux systèmes simultanément. Dans le cas où ceci
n'est pas possible, on doit choisir celui qui est préféré par les chefs de 820 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
l'administration. La représentation ouvrière est moins coûteuse, elle a
l'avantage de préciser les réclamations du personnel. Mais elle a tous
les défauts d'une organisation politique. Le système des entretiens1
est plus personnel, il permet au travailleur de s'adapter à un travail
difficile. Mais ce système est plus coûteux, exige un personnel en
traîné, les résultats obtenus par lui sont parfois difficilement inter
prétables. B. N.
1415. — F. DRESEL. — Umweltbedingungen der Produktivität in
der Wirtschaft (Les influences du milieu sur la productivité). — Ind.
Psychot., VIII, 11, 1931, p. 344-347.
L'auteur rappelle les différentes villes renommées par telles ou
telles « spécialités », cherche à expliquer les raisons psychologiques
de la dépendance qui existe entre les spécialités et les lieux de leur
fabrication, ainsi que les causes de l'impossibilité de changement
d'ambiance dans la plupart des cas. D. M.
1416. — G. C. FERRARI. — GU elementi subconscienti nella îatica
industriale (Les éléments subconscients dans la fatigue industrielle) . —
Riv. di Ps., XXVII, 3, 1931, p. 153-160.
Dès qu'on déplace les recherches sur la fatigue du laboratoire sur
le terrain de l'usine, leur axe, du domaine purement physiologique,
dévie dans le domaine psycho-physiologique. Les laboratoires se
bornent à étudier des phénomènes élémentaires, tandis que le pro
blème de la fatigue des travailleurs des grandes industries modernes
nécessite qu'on s'arrête à l'étude, de phénomènes très complexes.
Quel que soit l'entraînement de l'individu, il arrive un moment où
il acquiert la conscience que ses possibilités ne peuvent pas faire
face à la tâche qu'il a à accomplir. L'A. considère que le moment
d'apparition de cet état de conscience, difficilement appréciable
pour l'individu lui-même, car souvent masqué par d'autres états
psychiques (besoin de gain, états pathologiques, etc.), est d'une im
portance capitale pour qui cherche à combattre les effets nocifs de la
fatigue. Les recherches dans ces cas, doivent porter sur les processus
inconscients, afin d'éviter l'action de la volonté du sujet. Il faudrait
donc étudier : 1° l'attention, base de toute activité cohérente ; 2° les
possibilités de résistance interne du sujet ; 3° sa résistance à l'effort
musculaire. Les tests que l'auteur propose, sans prétendre à leur
exclusivité, sont : le chronoscope d'Arsonval, l'appareil de mesure
de la suggestibilité motrice de Binet, le dynamographe de Ch. Henry
(avec modifications apportées par Lahy). S. H.
1417. - E. GANZENHUBER. - Psychotechnisehe Untersuchung
der Sinnfälligkeit von Symbolen in industriellen Organisation
(Etudes psychotechniques des symboles utilisés dans Inorganisation
industrielle). — Ind. Psychot., VIII, 1, 1931, p. 1-14.
Pour apprécier la valeur pratique des différents systèmes de class
ement utilisés dans l'industrie, l'auteur a étudié expérimentalement un
certain nombre de ces systèmes, basés sur une désignation des maté
riaux industriels par des symboles. Cette étude, faite sur 200 personnes
de 17 à 25 ans (mécaniciens, commerçants, étudiants, etc.), a permis PSYCHOLOGIE APPLIQUÉE. APPLICATIONS GÉNÉRALES 821
d'éliminer les systèmes les moins bons, et a montré l'importance de
choisir pour la désignation des matériaux des symboles expressifs,
qui s'adressent d'une façon homogène à des fonctions psychiques
diverses, en évitant ceux qui demandent la prédominance de la mé
moire. B. N.
1418. — H. LA RUE FRAIN. — Base Rates vs. Bonus Payments
in Wage Comparisons for Standard Machine-tool Occupations (Les
salaires de base et les boni dans la comparaison des salaires dans
V industrie des machines). — Pers. J., X, 3, 1931, p. 189-197.
Le gain horaire moyen ne peut pas servir facilement pour les com
paraisons des salaires là où l'ouvrier est d'une façon quelconque
intéressé à la quantité de la production. Dans ce cas, les gains horaires
moyens sont, d'après les statistiques de l'A. dans les entreprises de
Philadelphie, de 13 % environ plus élevés que les gains dans le paiement à l'heure. La comparaison des courbes
montre un étalement plus grand des résultats individuels et une pr
édominance marquée des gains plus élevés dans les paiements à la
pièce. Cette supériorité ne semble pas due à des différences de trait
ement de base : La grande majorité des ouvriers semble toucher des
boni, dont l'importance peut être évaluée à 12 %. Il importe donc de
tenir compte de ces deux éléments dans l'établissement des salaires.
D. W.
1410. — J. A. FRASER. — Mechanisation and skill (Machinisme
et habileté\. - J. of N. I. of Ind. Ps., V, 8, 1931, p. 442-449.
Il s'agit de voir si vraiment, comme le trouvent certains psychot
echniciens, les progrès du machinisme rendent l'habileté humaine
inutile. Il y a bien des cas où le bon fonctionnement de la machine
dépend uniquement de l'habileté de celui qui la manie. L'auteur cite
l'opinion d'un économiste, selon laquelle les progrès de l'industrie
ont simplement changé le genre d'habileté nécessaire et demandent
plus d'ingéniosité que d'adresse d'ordre purement physique. Il
expose l'étude des processus du travail et de la durée de l'appren
tissage faite dans deux industries différentes et conseille aux psycho
techniciens étudiant les divers processus de travail de les classer
selon l'importance du facteur humain qui entre en jeu dans chaque
cas. D. M.
1420. — F. HAEGER. — Zur Psychologie des Arbeitswillens (Contri
bution à la psychologie de Vallitude au travail). — Ind. Psychot.,
VIII, 8, 1931, p. 229-232.
Parmi les travailleurs l'auteur distingue deux types psychologiques,
qui se caractérisent suivant leur attitude au travail. Les premiers
— les dynamiques — possèdent des forces motrices endogènes, les
seconds — les doétiques — doivent être excités du dehors pour pou
voir donner un effort nécessaire. Ces caractères psychologiques de
l'individu doivent être pris en considération pour l'orientation
professionnelle et pour l'attitude à observer vis-à-vis de l'ouvrier au
cours du travail. P». N. &22 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
1421. - D. W. HARDING. - A note of the subdivision of Assembly
work [Note sur la division du travail d'assemblage). — J. of
N. I. of Ind. Ps., V, 5, 1931, p. 261-264.
Partant du point de vue que la division du travail est souvent
poussée trop loin, l'Institut entreprit des recherches dans une indust
rie de T. S. F. Il s'agissait de l'opération de l'assemblage des fils
dans un appareil de T. S. F. Comme les ouvrières déclaraient préfé
rable d'avoir un plus grand nombre de fils à fixer, ce qui donnait un
travail plus varié, on étudia au point de vue rapidité et exactitude
le de deux ouvrières qui reçurent pendant 8 jours un nombre
de fils moins élevé à fixer, tandis que l'autre huitaine elles
lurent obligées d'assembler un plus grand nombre de fil?. Leur
rendement fut meilleur dans le second cas. Tandis qu'au travail
pins simple le rendement atteint son maximum le mardi et le mer
credi et diminue à la fin de Ja semaine, le travail plus compliqué
donne une augmentation vers la fin de la semaine. C'est le second
genre de travail qui plaît davantage aux ouvrières et les fatigue
moins. Au lieu de trop simplifier le travail il y aurait intérêt à le
rendre moins monotone pour tenir en éveil l'attention de l'ouvrier.
D. M.
1422. — E. F. BLISS — Earnings of Machine Tenders and of Bench
Workers [Le gain des travailleurs aux machines et des travailleurs
aux métiers). — Pers. J., X, 2, 1931, p. 102-107.
L'auteur apporte les courbes de fréquence des distributions des
gains chez deux groupes d'ouvrières, payées par pièce, dont l'un
(173 sujets) travaille en manœuvrant les machines, et l'autre (138)
manuellement. Pour le travail à la machine la courbe de fréquence
a la forme I de Pearson, le maximum est décalé vers les gains élevés,
et se termine d'une façon abrupte. Pour le travail manuel cette
courbe a la forme V de Pearson, elle est plus étalée. La machine
établit Je rythme du travail, surtout elle limite la vitesse maximale.
File peut donc entraver le travail des personnes particulièrement
rapides. -Kille a cependant l'avantage de permettre de régler le re
ndement d'une façon voulue par l'administration. B. N.
1423. — A. GEMELLI et A. GALLI. - Ricerche sul lavoro al
nastro trasportatore {Recherches sur le travail à la chaîne). —
L'Organiggazione scientifica del Lavoro, VIII, 9, 1930. Extrait.
Détermination d'importantes différences individuelles dans la
capacité d'adaptation au travail à la chaîne (Cf. An. Ps., XXXI,
p. 974). H. P.
1424. - W. EFIMOFF, M. SARCH et J. KRASNIKOWA. -
Uebung und Ermüdung der Arbeiter bei Fliessarbeit (L'exercice
et la fatigue des ouvriers dans le travail à la chaîne). — Z. für ang.
Ps., XXXVIII, 1931, p. 120-135.
Les ouvrières occupées à coudre des boutons sur des casquettes
devant un tapis roulant, ont été testées à l'aide du test Bourdon
quatre fois par jour, pendant quatre jours. La fatigue, b la fin de
la matinée avant le repas, et à la fin de la journée de ivavail, s'est PSYCHOLOGIE APPLIQUÉE. APPLICATIONS GÉNÉRALES 823
manifestée par une légère augmentation du nombre de lettres omises.
Les mesures des échanges ont montré une augmentation dis coeffi
cient respiratoiie qui a déoassé l'unité dans 35 % des cas.
D. W.
1425. - L. HUNT, W. MANNINGS et H. MILES. - The Orga
nisation Of works Transport (L'organisation du transport dans
Vindustrie). - J. of N. I. of Ind. Ps.. V, 5, 1931, p. 265-273.
Recherches faites par l'Institut dans le but de perfectionner les
moyens du transport de matériel une grande entreprise. Les
changements introduits par l'Institut permirent aux ouvriers d'avoir
le matériel en temps voulu, ce qui diminua les dépenses et augmenta
le rendement non seulement du personnel s'occupant du transport,
mais agit d'une façon indirecte sur les ouvriers de toute l'usine.
D. M.
1426. — E. KUPKE. — Begriffe um die « Arbeitsgeschwindigkeit »
(Les différentes conceptions de la « vitesse du travail »). ^— Ind.
Psychot., VIII, 6, 1931, p. 170-176.
L'auteur discute les différentes significations attribuées à la notion
de « vitesse du travail ». On parle tantôt de la vitesse relative
(quantité de travail effectué par heure), de vitesse absolue (d'après
le système de Bedeaux), effective (Produktionsgeschwindigkeit), etc.
On envisage parfois la vitesse maxima, la vitesse optima, la vitesse
momentanée et moyenne. Toutes ces notions se sont surtout déve
loppées depuis l'introduction du chronométrage dans l'étude du
travail. B. N.
1427. - L. WENTSCHER. — Untersuchungen aum Begriff Arbeit
stempo (Recherches sur la notion de vitesse du travail). — Psychot. Z.,
VI, 1, 1931, p. 26-32.
Une «tude de la vitesse du travail de 100 jeunes filles de 14 ans au
cours de 4 tests de Poppelreuter, présentant une difficulté croissante,
a montré que cette vitesse varie beaucoup suivant le test. La vitesse
du travail se compose donc, de la vitesse propre de la personnalité
du travailleur et de divers facteurs du travail effectué. B. N.
1428. — H. ROGERS. — Motion Study Tables for Clerical operators
(Tables pour V étude des mouvements des employés de bureau). —
J. of appl. Ps., XV, 1, 1931, p. 82-89.
L'A. construit des tables permettant de rationaliser le travail des
employés de bureau. L'une était destinée aux employés chargés de
mettre des lettres sous enveloppes ; l'autre à ceux qui doivent ouvrir
les enveloppes du courrier. Ingénieusement agencées, ces tables
permettent d'augmenter considérablement le rendement en réduisant
les temps perdus. D. W.
1429. - W. SGHLEEP. — Ein Beitrag zum Wirkungsgrad der
Arbeit beim Sitzen und Stehen (Contribution à l'étude du rendement
du travail assis et debout). — Ind. Psychot., VIJI, 9, 1931, P- 271-
281.
Pour étudier la question on analysa un travail composé de 6 opé* 824 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
rations concernant le découpage de morceaux de carton marqués
et collés ensuite sous verre. On fit 10 observations ^n étudiant les
rapports du temps du travail assis et debout et en établissant les
moyennes et les variations moyennes. On tint compte des facteurs
physiques et psychiques pour chaque individu et on étudia l'influence
des deux genres de travail sur sa qualité. D. M.
1430. — A. OLDENBURG. — Der Motorlaufsitz (Le siège mû par
un moteur). — Psychot. Z., VI, 5, 1931, p. 152-155.
Le siège décrit par l'auteur est construit chez Siemens ; il est de
hauteur réglable avec un dossier rationalisé. Certains modèles com
portent de petites banquettes sur rails, de façon à permettre
un déplacement latéral et d'autres sont munis d'un moteur pour
assurer le à l'intérieur de l'usine. D. W.
1431. — G. REVESZ. — Psychotechnische Untersuchungen in der
Zigarettenindustrie (Etudes psychotechniques du travail dans une
industrie de cigarettes). — Psychot. Z., VI, 3, 1931, p. 80-86.
L'analyse du travail professionnel des emballeuses de cigarettes
a montré que 30 % de leur temps de travail avait été perdu pour un
travail non productif. En modifiant les conditions du travail et la
distribution des ouvrières on a réussi à réduire ce temps perdu de
moitié. B. N.
1432. - P. MACEWIGZ. - L'hygiène du travail de bureau (En
Polonais). — Psychot., V, 1, 1931, p. 49-58.
Etude et conseils pratiques concernant l'éclairage (teinte des murs,
emplacement des lampes) , la température et le mode de chauffage, l'hu
midité de l'air, l'aération, la désinfection, les rapports des employés
avec le public, l'aspect esthétique des bureaux. A. R.
1433. - L. HUNT, G. MILES et A. STEWART. - An Investi
gation in a country Brewery (Recherche dans une brasserie de
campagne). — J. of N. I. of Ind. Ps., V, 8, 1931, p. 450-454.
Les résultats de cette recherche témoignent de l'utilité de l'appli
cation des méthodes de l'Institut même dans les petites entreprises.
Le rendement de garçons s'occupant de la mise en bouteilles (travail
fait ordinairement par les femmes) était bien au-dessous de la
moyenne, vu la monotonie de la tâche et le manque de discipline.
On transforma tout le système de travail en supprimant les défauts
de l'organisation, en perfectionnant le matériel, en changeant les
modes de surveillance, etc. On introduisit un système de primes
et de récompenses, faisant ainsi appel à l'esprit de rivalité et on réussit
à augmenter la production de 34 %• D.M.
1434. — W. SCHILLIG. — Arbeitsstudie aus der Kartonnagen
Industrie (Etude du travail dans une industrie de cartonnage). —
Ind. Psychot., VIII, 10, 1931, p. 305-312.
Compte-rendu d'une étude entreprise dans une industrie de car
tonnage. Changements et perfectionnements introduits dans le but
d'augmenter le rendement. D. M. PSYCHOLOGIE APPLIQUÉE. APPLICATIONS GÉNÉRALES 825
1435. — N. BALCHIN. — Movement study in Packing (L'étude du
mouvement dans l'emballage), — J. of N. I. of Ind. Ps.,
V, 5, 1931, p. 274-275.
Les emballeuses observées par l'Institut se divisent en 2 groupes
selon la rapidité et le genre de leurs mouvements. Pour obtenir de
meilleurs résultats chaque groupe doit adopter une certaine façon
de travailler, mais cette façon ne s'acquiert pas toujours spontané
ment. Le rendement augmente chaque fois que l'on indique à l'em
balleuse le procédé convenant le mieux aux mouvements qui lui
sont naturels. D. M.
1436. — E. KUPKE. — Bestgestaltung der Arbeitszeitermittlung
im Betriebe (Le meilleur moyen d'enregistrer le temps dans une
entreprise). — Ind. Psychot., X, 1931, p. 300-304.
L'auteur analyse le travail du chronométreur et sépare les fonctions
qui sont purement mécaniques de celles qui demandent de l'obser
vation et de l'attention.
La rationalisation dans ce domaine consisterait en ce que l'on ne
laisserait à l'homme que ces dernières fonctions, utilisant un appareil
pour celles où le facteur humain n'entre pas en jeu, c'est-à-dire pour
tout ce qui concerne le simple enregistrement du temps. L'auteur
passe en revue les méthodes et les appareils dont on se sert dans ce
but et recommande le « chronotyper » du professeur Asch qui existe
en 2 modèles, le grand enregistrant les minutes, les secondes, les
dixièmes et les centièmes de secondes et le petit enregistrant les
heures, les minutes, les secondes et les dixièmes de secondes. Trou
vant que c'est là le seul appareil permettant de rationaliser la tâche
du chronométreur, il voudrait le voir perfectionner et simplifier.
D. M.
1437. - W. EFIMOFF et O. TSCHERNOMOWIK. - Zur Berufs
kunde des Rationalisators (Analyse du travail du rationalisateur) . —
Ind. Psychot., IX, 1931, p. 338-344.
Les auteurs analysent les métiers du rationalisateur, du normali
sateur et du chronométreur. Le chronométreur note la durée du travail
ainsi que celle des repos et des périodes d'arrêts à la suite des déran
gements à cause du manque d'organisation. Il établit les pourcen
tages par rapport à toute la journée du travail et passe ces données
au normalisateur qui établit les normes d'heures de travail et de repos
pour l'industrie donnée. Les fonctions du rationalisateur consistent
à trouver tous les moyens pour augmenter le rendement, diminuer
les dépenses et éliminer les causes de la fatigue des ouvriers. Il doit
être au courant de toutes les découvertes scientifiques et savoir en
tirer profit dans le domaine de son activité. — L'analyse de ces
trois professions est faite d'après deux méthodes, celle « du travail »
(les auteurs ayant exercé pour les étudier les métiers analysés) et
celle des questionnaires remplis par 600 personnes connaissant ces
métiers et ayant suivi des cours de psychophysiologie et de psycho
technique.
L'article comporte un exposé détaillé des qualités psychiques
et physiques indispensables pour exercer les métiers décrits.
D. M. 826 ANALYSES ËIBLlOGRAPHIQUËS
1438. — R. ENGEL. — Gliederung der Arbeit und Zeitmessung bei
Arbeitsstudien {Fractionnement du travail et chronométrage dans
Vétude du travail). — Ind. Psychot., VIII, 6, 1931, p, 180-187.
Dans cet article qui constitue la suite de l'article « Die arbeit
stechnischen Grundbegriffe der Fertigung », publié dans ce même
périodique en 1931, l'auteur décrit le fractionnement du travail et
îe chronométrage de chaque fraction, effectué en 1926 à l'issine
Osram (lampes à incandescence). B. N.
1439. — W. RICHTER. — Leistungssteigerungen in der Blanksch-
raubenfabrikation durch Einführung von Zwangspausen (Aug
mentation du rendement dans une usine de fabrication de vis par
V introduction des intervalles de repos obligatoires). — Ind. Psychot.,
VIII, 5, 1931. p. 129-146.
L'analyse du travail professionnel dans une usine métallurgique
a montré l'existence de variations du rendement pour les différents
jours de la semaine. Le rendement le meilleur s'observe le mercredi,
le plus bas le lundi, le travail le plus intense dans la matinée du
samedi. Par l'introduction de pauses au cours du travail on a
réussi à obtenir une amélioration de rendement dans certains cas
de 6,03 à 11,1 %. L'influence de ces intervalles sur le rendement
est conditionnée par la durée et la disposition de ces intervalles.
La durée optima est de 3 minutes, la situation la meilleure au moment
où la courbe de rendement commence à baisser.
B. N.
1440. - ALICE M. LEAHY. - Punching Psychological and Socio
logical Data on Hollerith Cards {Inscription des données psycholo
giques et sociologiques sur les fiches de Hollerith). — J. of appl. Ps.,
XV, 2, 1931, p. 199-207.
Etude du travail sur les machines statistiques d'Hollerith et
établissement de courbes d'apprentissage et de courbes du travail
journalier. Le travail de la matinée se montre plus élevé que celui
de l'après-midi pendant laquelle il y a avantage à interrompre le
travail pour trois ou quatre périodes de repos de quelques minutes.
Le nombre d'erreurs relevées par les vérificateurs semble être de
2,5 par heure, ce qui, en supposant une répartition au hasard pour
les 150 a 200 fiches perforées à l'heure, doit être sans signification
sérieuse pour les résultats. D. W.
1441. - N. GOLDSTERN et F. PUTNOKY. - Arbeitstechnische
Untersuchungen über die Erkennbarkeit von Fäden und Faden
fehlern {Recherches de technique du travail sur la possibilité de
reconnaître les fils et les défauts de tissage). — Die wirtschaftliche
Beleuchtung yon Webstühlen bei matten Fadenmaterial ; neue
arbeitstechnische Untersuchungen (L'éclairage économique des
métiers de tissage avec matériel mat ; nouvelles recherches de technique
du travail). — Licht und Lampe, 1930, 25 et 26, et 1931,1 et 2.
Extraits, de 29 et 35 pages.
Etude soigneuse des conditions les plus favorables d'éclairement
dans l'industrie du tissage, en introduisant à Patelier les techniques

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.