Paléodémographie et démographie historique en contexte épidémique : la peste en Provence au XVIIIe siècle - article ; n°6 ; vol.57, pg 821-847

De
Publié par

Population - Année 2002 - Volume 57 - Numéro 6 - Pages 821-847
Signoli Michel, Séguy Isabelle, Biraben Jean-Noël, Dutour Olivier.- Paleodemografia y Hpmngrafía histnrira pn un pnntexto de epiriemia: la peste en Provenza en el siglo XVIII Este articulo ofrece una perspectiva totalmente nueva para el estudio de la peste gracias al aporte de disciplinas que raramente se combinan entorno a un único terna de investigacion: la antropologia, la arqueologia, la demografía histórica, la histona, la microbiologia y la paleodemografia. Se utilizan dos tipos de documentos: los archivos biológicos (los esqueletos) y los archivos históricos. Su comparación aporta informaciones originales e inéditas. El articulo muestra la distribución de las victimas por sexo , edad y según la intensidad de la fase epidémica y la compara con resultados anteriores. La distribución por edad de defunciones por peste difiere de los perfiles de mortalidad natural y de los que resultan de otras epidemias о de otras crisis demográficas. La epidemia de la peste se puede calificar como no selectiva, pudiéndose considerar la muestra bio- o paleo-demográfica como un reflejo de la estructura de la población viviente. Tal perfil se observa con роса frecuencia. Los resultados que presentamos conciernen un periodo reciente, para el que los archivos históricos son de una nqueza excepcional y nos permiten obtener un muy buen conoci- miento de las epidemias de peste modernas. Los resultados obtenidos en antropologia de terreno y en microbiologia permiten prever investigaciones similares sobre epidemias más an- tiguas, incluso en ausencia de documentos escntos.
Signoli Michel, Séguy Isabelle, Biraben Jean-Noël, Dutour Olivier.- Paléodémographie et démographie historique en contexte épidémique : la peste en Provence au XVIIIe siècle Cet article apporte un éclairage totalement nouveau à l'étude de la peste grâce aux apports de disciplines qui ne se rencontrent que rarement autour d'un même sujet de recherche : anthropologie, archéologie, démographie historique, histoire, microbiologie et paléodémographie. Il confronte deux types de documents : les archives biologiques (les squelettes) et les archives historiques, dont la mise en parallèle a apporté des informations originales et inédites. La répartition des victimes par sexe, par âge et selon l'intensité de la phase épidémique a pu être établie et comparée à des résultats antérieurs. La répartition des décès par peste selon l'âge diffère des profils de mortalité « naturelle » et de ceux résultant d'autres épidémies ou d'autres crises démographiques. On peut qualifier l'épidémie de peste de « non sélective », l'échantillon bio- ou paléodémographique pouvant être tenu comme un reflet de la structure de la population vivante, cas de figure qui est rarement observé. Les résultats que nous présentons concernent une période récente pour laquelle les archives historiques sont d'une richesse exceptionnelle, ce qui nous offre une très bonne connaissance des épidémies de peste modernes. Les résultats obtenus en anthropologie de terrain et en microbiologie nous permettent d'envisager des recherches similaires sur des épidémies plus anciennes, même en l'absence de documents écrits.
27 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 2002
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 29
Voir plus Voir moins