Qu'est-ce qu'un champion ? La compétition sportive en Languedoc au début du siècle - article ; n°5 ; vol.45, pg 1047-1069

De
Annales. Économies, Sociétés, Civilisations - Année 1990 - Volume 45 - Numéro 5 - Pages 1047-1069
What is Champion Sports Competitions in the Languedoc Region at the Beginning of the Century.
Contemporary sports have developed meticulous procedures by which to designate their elite competitors through various kinds of championships. A study of Languedoc sports circles at the beginning of the century indicates the problems involved in and slowness of the institutionalization of these procedures: the latter were preceded by a model of competition based on challenges. Sports challenges are among the ancient forms of social competition valued in Mediterranean communities where modern sports and traditional games now meet up. The process of reinterpreting Anglo-Saxon sports as they spread geographically and socially throws into question the definition of sports as an autonomous field of practices, as well as its univocal function as a vector of cultu ral modernity.
23 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : lundi 1 janvier 1990
Lecture(s) : 37
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins

Monsieur Guy Laurans
Qu'est-ce qu'un champion ? La compétition sportive en
Languedoc au début du siècle
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 45e année, N. 5, 1990. pp. 1047-1069.
Abstract
What is Champion Sports Competitions in the Languedoc Region at the Beginning of the Century.
Contemporary sports have developed meticulous procedures by which to designate their elite competitors through various kinds
of championships. A study of Languedoc sports circles at the beginning of the century indicates the problems involved in and
slowness of the institutionalization of these procedures: the latter were preceded by a model of competition based on challenges.
Sports challenges are among the ancient forms of social competition valued in Mediterranean communities where modern sports
and traditional games now meet up. The process of reinterpreting Anglo-Saxon sports as they spread geographically and socially
throws into question the definition of sports as an autonomous field of practices, as well as its univocal function as a vector of
cultu ral modernity.
Citer ce document / Cite this document :
Laurans Guy. Qu'est-ce qu'un champion ? La compétition sportive en Languedoc au début du siècle. In: Annales. Économies,
Sociétés, Civilisations. 45e année, N. 5, 1990. pp. 1047-1069.
doi : 10.3406/ahess.1990.278890
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1990_num_45_5_278890MYTHOLOGIES CONTEMPORAINES
EST-CE UN CHAMPION
LA COMP TITION SPORTIVE EN LANGUEDOC
AU BUT DU SI CLE
GUY LAURANS
La compétition réglée qui caractérise le sport moderne incarne dans la
figure du champion non seulement celui qui atteint excellence en faisant la
preuve des qualités exigées mais aussi plus particulièrement le premier de
tous le meilleur désigné selon les procédures et les règles propres chaque
sport Primus inter pares le champion est celui qui culmine seul la pointe la
plus effilée de la meute de compétiteurs lancée la conquête du titre Comment
est-il parvenu cette position incontestable pour un temps et reconnue de
tous sinon en acceptant les règles un jeu contrôlé et validé en se soumettant
la mesure et la comptabilité communes Le contrôle et la mesure de la per
formance sont les conditions un étalonnage des concurrents selon un classe
ment ordinal que son objectivité met abri des contestations Etre le premier
est prendre place en tête un classement qui intègre ensemble des compéti
teurs chacun sa place en fonction de sa performance Nul hasard nul arbi
traire dans ce système de désignation des champions mais application impla
cable de règles admises et dont la légitimité fonde celle du champion lui-même
un sport autre les modalités varient mais pas la nécessité du classe
ment qui désigne le premier et laisse aux suivants espoir un jour gravir
leur tour les degrés de la hiérarchie Cette diversité des procédures de désigna
tion est ailleurs nécessairement limitée Quelques grands types imposent
depuis origine du sport moderne champions un jour champions une
année vainqueurs de coupe la première catégorie appartiennent au premier
chef les champions olympiques ceux qui ce jour-là et peu importe la
veille ou le lendemain étaient les élus des dieux Mais est aussi le cas des
champions athlétisme ou de cyclisme sur route réunis dans une épreuve
unique épreuve couperet comme disent les chroniqueurs parce aucun
recours est possible contre le verdict instantané Champions de année
champions de la régularité ceux qui ont su patiemment tout au long une
1047
Annales ESC septembre-octobre 1990 no pp 1047-1069 MYTHOLOGIES CONTEMPORAINES
épreuve aux multiples épisodes gérer leur parcours économiser leurs forces
remporter les batailles décisives qui font gagner la guerre Les sports collectifs
et le football en particulier désignent ainsi leur champion national par addi
tion de points glanés tout au long des journées de championnat preuve de
longue haleine qui est aussi une épreuve de comptabilité minutieuse et parfois
complexe quand interviennent des éléments secondaires appelés départager
éventuels ex-aequo goal-average il faut donc enregistrer les scores exacts de
chaque match ou points de pénalisation sanctionnant des fautes de joueurs
comme dans le championnat fran ais de rugby et décomptés en phase finale
On remarquera que si le championnat une journée trouve sa justification
dans la dramatisation de événement unique et dans implacabilité du tout ou
rien sans possibilité de recours tout le destin se joue dans instant épreuve
de régularité convient probablement mieux idéologie moderne qui trouve
occasion de se prouver les bienfaits une conduite rationnellement menée La
constance dans excellence est le signe que la victoire est en rien due un heu
reux concours de circonstances mais que compétence technique maîtrise psy
chologique des événements planification long terme sont les instruments légi
times de la réussite finale est bien pourquoi de plus en plus souvent des
challenges ou trophées institués par les autorités sportives nationales ou inter
nationales viennent récompenser les mérites des champions les plus réguliers de
année et redoublent les titres acquis sur une seule épreuve Trophées Pernod
en cyclisme classement ATP des tennismen coupe du monde annuelle en athlé
tisme ou en ski ils offrent pas la magie un titre olympique ou un maillot
arc-en-ciel satisfont esprit de justice en récompensant les plus constants dans
excellence La durée laisse aux meilleurs les délais pour imposer leur supré
matie en réduisant la part des impondérables des accidents de parcours
Combien authentiques champions de virtuels vainqueurs olympiques ont
pu inscrire leur nom sur les tablettes pour une légère indisposition un jour
ou un banal accident musculaire Inversement le maillot arc-en-ciel des
cyclistes routiers couvert nombre de fois les épaules un second couteau
qui avait su saisir opportunité de sa vie être présent au bon moment et pour
qui la course des championnats du monde aura été la seule victoire de sa
carrière cela est déjà vu
épreuve de régularité appelons-la épreuve étapes induit nécessai
rement une comptabilité rigoureuse qui précise la position de chaque concur
rent chaque phase de la compétition Il pas de match plus important que
les autres toutes les victoires valent le même nombre de points et équipe de
tête est toujours sous la menace un concurrent venu de arrière chaque
moment toutes les positions doivent donc être également connues car tous les
bouleversements du classement sont possibles et chaque concurrent est égale
ment capable de faire événement Il en est du championnat de football
comme du Tour de France cycliste ou du championnat du monde de Formule
Un dont les classements évoluent de journée en journée Les classements inter
médiaires polarisent ainsi attention des supporters et des participants eux-
mêmes car ils sont sources enjeux constants
Si ce type de procédure dans organisation des épreuves est bien idéal-
typique de la modernité sportive il implique de la part de la société sportive
dans son ensemble une attention la précision des classements une capacité
1048 LAURANS LA COMP TITION SPORTIVE EN LANGUEDOC
la mesure et la comptabilité un souci de gérer le temps et anticiper avenir
qui ne vont pas de soi et il faut bien considérer comme des traits culturels
socialement et historiquement datés
La question que nous nous posons ici est de savoir comment est consti
tuée au début du siècle cette gestion organisée du titre de champion Notre
hypothèse est que intérêt et attention pour les classements ne se sont que très
progressivement affirmés et que le mode de désignation des champions long
temps été confus et hésitant la structure de compétition base de défis limité
la possibilité de fixer attention sur un classement ordinal objectif et incontes
table
Il est assez clair que très rapidement après leur création les premiers clubs
parisiens se sont engagés dans des compétitions officielles avalisées par les
instances qui se mettent en place la même époque USFCP puis USFSA2 en
tout premier lieu Le Racing et le Stade fran ais se rencontrent en athlétisme
puis en rugby et des championnats de France limités aux équipes parisiennes
organisent dès les années 1890 Il ne fait donc pas de doute que les promoteurs
du sport moderne anglo-saxon en France et plus précisément Paris pensent
émulation entre athlètes sous forme de compétitions réglées Coubertin en
était lui-même chaud partisan et défend de nombreuses reprises la nécessité
du concours et absurdité en vouloir supprimer le principe
Parallèlement ailleurs organisation du sport amateur existent déjà
nombre de compétitions ayant le statut de championnats dans des sports pro-
fessionnalisés tels que le cyclisme la lutte ou la boxe il semble toutefois diffi
cile dans certains cas de faire le partage entre des épreuves officielles organi
sées par des fédérations et de simples manifestations dues imagination de
promoteurs enclins multiplier les occasions de décerner des titres aussi ron
flants que peu justifiés
Le souci organiser des compétitions présent dans la jeunesse bourgeoise
et parisienne très au fait par définition des intentions des promoteurs de idée
sportive Saint-Clair Coubertin mais également influencée par la présence
de sportsmen anglais dans la capitale ce souci se diffuse en France par le canal
des Fédérations naissantes USFSA mais aussi la Fédération des Patronages
la FGSPF) ainsi que Union vélocipédique de France qui régit essentiel du
sport cycliste Or si Paris la plupart des activités sportives semble obéir aux
règles fixées par ces Fédérations il est loin en être de même dans les lointaines
provinces tout au moins avant la Grande Guerre Nous nous proposons ici
examiner en détail comment les sportsmen languedociens sont venus la
compétition et ont que très lentement adhéré la formule des championnats
Les associations sportives de type moderne les plus anciennes sont en Lan
guedoc comme ailleurs les clubs cyclistes qui apparaissent dans les principales
villes de la région tout au long des années 1880 Au début de notre siècle le club
doyen alors en activité est le Vélo-Club de Hérault installé Montpellier
depuis 1882 mais certaines sociétés alors disparues sont plus anciennes Des
vélodromes plus ou moins rudimentaires et éphémères ont connu des périodes
de grande activité Montpellier Béziers Aies ou Carcassonne dans ces mêmes
années expansion vélocipédique Que ce soit ou non sous la réglementation de
UVF chaque société organise ses propres championnats ouverts ses seuls
1049 MYTHOLOGIES CONTEMPORAINES
membres Plusieurs épreuves coexistent sur route 20 30 50 100 km ou
de vitesse courues sur piste lorsque existe un vélodrome sinon sur un tron on
de route rectiligne On assiste donc une multiplicité de championnats
rivaux qui alimentent localement la concurrence entre clubs Progressivement
UVF désigne des représentants dans chaque département chargés de gérer les
licences des coureurs et organiser des épreuves officielles avec aide des
clubs affiliés La notion de championnat est dès lors liée un espace-temps
Une Fédération gère un territoire et institue la hiérarchie sportive dans les
limites de cet espace pour une période déterminée en pratique annuelle
espace départemental ou régional impose comme cadre légitime Des cham
pionnats départementaux de UVF sont donc organisés chaque année sur une
journée par un club désigné cet effet Leur renommée paraît ailleurs
amoindrie par la complexité des catégories de coureurs existant dès cette
époque professionnels indépendants amateurs débutants ils ne peuvent
concourir ensemble et le public ne retrouve pas toujours
Le processus suivi par les cyclistes se peu près également dans
autres sports USFSA qui est la Fédération incontestablement la mieux
implantée en Languedoc gère athlétisme et patronne des championnats régio
naux auxquels participent les représentants de sept ou huit grands clubs omni-
sports de époque Selon le lieu choisi pour la réunion les clubs locaux ou voi
sins sont sur-représentés aux dépens des sociétés plus lointaines qui se refusent
faire des déplacements trop onéreux Dans les années 1905-1910 les champion
nats organisés Séte ou Béziers dans des villes géographiquement centrales
en Languedoc réunissent moins de quatre-vingts participants dans une dou
zaine épreuves athlétiques De même en tennis si les clubs organisent leurs
propres compétitions USFSA met également sur pied un championnat du
Languedoc dans les meilleures années il semble que des éliminatoires décen
tralisées précèdent la phase finale Mais encore en 1920 on constate que le
championnat reste très confidentiel et regroupe moins de dix participants tous
membres du tennis-club local de Montpellier Athlètes ou tennismen le petit
nombre des inscrits laisse supposer une énorme proportion de pratiquants
reste en dehors des épreuves fédérales non licenciés au tennis ou négligeant de
participer en athlétisme
Cette faible représentativité des Fédérations nationales est particulièrement
remarquable dans les sports qui très vite rejoignent le cyclisme par leur succès
auprès du public et par le nombre de leurs pratiquants Rugby et football sont
dès les années avant-guerre des sports populaires alors même que les statisti
ques fédérales restent modestes Le phénomène abstention est particulière
ment marqué dans le football écartelé entre plusieurs fédérations rivales
USFSA FGSPF LFA) ce qui semble avoir eu pour effet de laisser nombre de
clubs sur une prudente réserve La Fédération des Patronages présente en Lan
guedoc des effectifs squelettiques bien que les clubs origine confessionnelle
soient nombreux tant Montpellier Béziers Quant USFSA elle
regroupe certes les plus grandes sociétés de la région Olympique de Cette
finaliste du championnat de France en 1913 et un des tout meilleurs clubs du
Midi dès 1905 le Sporting Club de Nîmes le Stade Michelet de Montpellier
mais la majorité des nombreux clubs de quartier ou de village ont négligé de
affilier et vivent en indépendants Du fait du petit nombre de clubs en compé-
1050 LAURANS LA COMPETITION SPORTIVE EN LANGUEDOC
tition USFSA le championnat du Comité régional est très vite joué Commencé
tard et fini de bonne heure il laisse aux clubs toute latitude organiser de mul
tiples matches amicaux pour garnir la saison hivernale
La situation est sensiblement la même en rugby AS Perpignan qui est
alors le meilleur club du Comité du Languedoc programme en début de saison
1909-1910 21 matches entre le 14 octobre et le 13 mars au-delà et au 17
avril les dimanches sont réservés pour une éventuelle participation aux phases
finales du championnat de France Sur ces 21 matches seulement concernent
le championnat régional cette année-là contre Montpellier Lézignan et Nar-
bonne Les matches amicaux souvent plus prestigieux offrent des rencontres
qui attirent les foules avec Toulouse Tarbes Toulon Montauban etc.4 Mais
dès le mois de décembre avant le début de la saison officielle le Comité
régional de USFSA réintègre Carcassonne en championnat la suite obs
curs démêlés administratifs et décide de le faire jouer la place de Perpignan
tenant du titre afin de ne pas bouleverser le calendrier établi les Catalans dis
puteront directement la finale régionale Voici donc même si est une année
un peu exceptionnelle un club de rubgy qui octobre mars ne jouera un
seul match officiel et meublera essentiel de sa saison de rencontres amicales
sans enjeu institutionnel et librement négociées
Cette situation de libre choix de ses adversaires est donc assez générale per
mise par le trop petit nombre de concurrents dans les compétitions officielles
et plus forte raison condition naturelle des clubs sans affiliation Dans un
tel contexte se pose la question pour chaque club chaque pratiquant du mode
de désignation des champions évaluation de excellence sportive et plus
encore de la suprématie est une préoccupation permanente tant pour les
sportsmen que pour leur public Dans cette nécessité de régler les questions de
supériorité locale ou régionale les sports modernes compris les sports anglo-
saxons rejoignent fréquemment les jeux sportifs traditionnels en honneur en
Languedoc et dont origine est la fois plus ancienne et indépendante Les
rapprochements que nous sommes amenés dessiner entre deux types acti
vités que les théoriciens du sport tendent actuellement opposer5 ces rappro
chements opèrent autour des modalités communes de désignation des meil
leurs Football cyclisme course pieds un côté joutes nautiques tambourin
ou boules de autre se fondent dans une structure compétitive commune cen
trée sur le défi
Le défi apparaît comme le mode naturel de compétition non organisée
en ce il oppose frontalement deux adversaires qui se sont choisis que
nulle institution désigné selon des procédures réglées6
Le défi suppose une appréciation des deux parties sur leurs chances respec
tives une capacité auto-évaluation leur permettant en absence des critères
objectivement mesurables que donne le classement un championnat envi
sager un certain équilibre des forces en présence et une certaine indécision dans
le résultat escompté La disproportion en effet tue le défi car elle rend la com
pétition inintéressante pour le vainqueur trop facile humiliante et honteuse
pour le battu trop ouvertement dominé7 La logique du défi appuie sur
éthique de honneur on ne engage dans un défi que si honneur doit sauf
accident en sortir sauf Il faut donc être suffisamment sûr de soi sans pré
sumer de ses forces pour oser affronter un adversaire de qualité car
1051 MYTHOLOGIES CONTEMPORAINES
vaincre sans péril sans être pour autant inaccessible La pratique du défi se
présente comme un art de la mesure sans les instruments rationnels de précision
de la mesure Il existe donc toute une casuistique de honneur et du défi que les
ethnologues se sont efforcés de formaliser Dans le domaine méditerranéen qui
nous intéresse des auteurs tels que Julian Pitt-R verss ou José Gil9 ont décrit
ces jeux conflictuels Nous suivrons ici plus particulièrement Pierre Bourdieu10
qui rassemble la logique du défi en une règle et trois corollaires
Pour il ait défi il faut que celui qui le lance estime celui qui le re oit
digne être défié est-à-dire capable de relever le défi bref le reconnaisse
comme son égal en honneur Lancer un un défi est lui reconnaître la
qualité homme et homme honneur
Le défi fait honneur Ce il de pire est de passer inaper homme
accompli doit être sans cesse en état alerte prêt relever le moindre défi
Celui qui défie un homme incapable de relever le défi est-à-dire incapable
de poursuivre échange engagé se déshonore lui-même
Seul un défi ou une offense lancé par un homme égal en honneur mérite
être relevé autrement dit pour il ait défi il faut que celui qui le re oit
estime celui qui le lance digne de le lancer affront venant un individu infé
rieur en honneur retombe sur le présomptueux
Cette casuistique élaborée pour le domaine maghrébin traverse aisément la
Méditerranée et trouve de nombreuses illustrations dans le monde des
sportsmen début-de-siècle
Le premier temps du défi est donc la préparation entraînement doit per
mettre de juger des qualités acquises du degré excellence auquel atteint
athlète ou le groupe Dans les sports collectifs les parties entraînement
contre des équipes voisines ont pour fonction cet étalonnage initial qui ouvre la
perspective de véritables confrontations Dans la longue litanie des matches
dépourvus de caution officielle est-à-dire fédérale) et que on pourrait
croire revêtus du même label de match amical les clubs distinguent soi
gneusement ceux qui comptent et les simples parties entraînement sans
aucun enjeu Un match qui compte est donc un match qui entre dans arith
métique particulière chaque club dont le résultat est engrangé plus ou moins
explicitement dans les colonnes positives et négatives qui constituent progressi
vement une réputation sinon un palmarès La qualité du match est pas tou
jours précisément définie univoque et la simple partie entraînement
prévue par un peut être comptabilisée comme une victoire qui compte par
autre tout heureux de aubaine11
Pour un club qui se lance ainsi dans la compétition une première victoire
donne de assurance et on pense alors attaquer autres rivaux est
dans les clubs de villages apparaît le mieux ce désir de confrontation avec
tout le voisinage Ainsi dans les campagnes héraultaises le Ballon Sportif de
Montpeyroux bat 1-0 le club de football de Popian distant de 10 km après
une partie violemment disputée Dans euphorie le club fait publiquement
savoir il lance un défi importe quelle équipe de arrondissement de
Lodève 12
Ces défis tous azimuts sont moins osés il ne semble tant chacun sait
ils ne seront pas relevés par des adversaires trop supérieurs dédaigneux de
1052 LAURANS LA COMP TITION SPORTIVE EN LANGUEDOC
telles confrontations ailleurs vouloir trop vite réduire les distances entre
compétiteurs de forces évidence inégales on prend le risque de se voir
opposer un silence méprisant ou une fin de non-recevoir humiliante est
amère expérience que font jeunes joueurs de tambourin13 de Gignac une
des places fortes de ce jeu dans Hérault cinq reprises ils lancent un défi
anciens importe lesquels Devant le mur de silence qui leur est opposé ils
se résolvent matcher des joueurs un autre village plus compatissants ou de
moindre envergure)14
Mais le refus peut aussi être accompagné de commentaires désobligeants
en 1911 alors que Olympique de Cette fait le vide autour de lui dans le foot
ball languedocien le Montpellier Sportif en pleine décadence mais fort de
quelques victoires locales sans signification veut lancer un défi son illustre
voisin Les Montpelliérains font valoir que
si les Cettois se sont couverts de gloire les couleurs de Montpellier portées par
de vrais Montpelliérains que personne ne soup onnera de professionnalisme
ont toujours été victorieux sic est ailleurs nos sportingmen que revient
honneur avoir seuls battu la seconde équipe de Olympique Cettois par
buts
exprime ici un élément clé du défi traditionnel attaque contre honneur ou
la réputation de adversaire est un leitmotiv dans les milieux sportifs langue
dociens dès avant 1914 de mettre en doute amateurisme des footballeurs sétois
et de reprocher Olympique ses méthodes de recrutement et le pillage des
meilleurs clubs de la région Le défi montpelliérain cherche donc salégitimité dans
amateurisme localiste montant vertueusement assaut de hypocrisie rapace
cette caution morale ajoute une référence sportive une victoire sur équipe
réserve du club sétois est évidemment un peu court et le Montpellier Sportif
escompte pas une victoire mais simplement une partie des plus émou
vantes et des plus disputées où sortira le vrai champion du Languedoc Et
concluent les Montpelliérains un défi lancé une fa on si sportive ne peut être
que relevé par Olympique de Cette La légitimité du défi tente de imposer
celle du championnat USFSA le vrai champion est pas celui que couronne
épreuve officielle mais bien celui qui su relever victorieusement les défis
lancés contre lui où ils viennent Le titre fédéral est que le support un
honneur il faut être capable de défendre en toutes circonstances le vrai mérite
est dans cette capacité jouer contre tous les adversaires qui se présentent
La réponse de Olympique de Cette montre cette époque le club est
déjà entièrement engagé dans une logique moderne de excellence sportive la
hiérarchie du championnat fait foi et elle suffit seule fonder une suprématie
incontestable OC renvoie donc les Montpelliérains leurs études est-à-
dire leur place sur échelle fédérale
Que les Montpelliérains rencontrent abord toutes les équipes de leur série
Alais Calvisson Vergèze etc ils passent ensuite aux de première
série en commen ant par celles dont la valeur est moindre Nîmes ou Calvisson
Alors seulement ayant fait leurs preuves ils pourront se mesurer aux meil
leurs
1053 MYTHOLOGIES CONTEMPORAINES
Mais pour un club comme Olympique de Cette accaparé par la recherche
une excellence nationale pour avoir déjà obtenu de bons résultats dans les
épreuves fédérales combien de clubs ou de sportsmen que préoccupent essen
tiellement les confrontations homme homme équipe équipe dans une
relation directe de défi Longtemps le champion institué pour légitimité
que celle que ses rivaux veulent bien lui reconnaître et que ceux-ci empressent
de contester leurs défis sont alors autant de récusations du verdict officiel Les
étudiants montpelliérains de AGEM organisent chaque année des régates sur
le Lez la suite un conflit avec organisateur les membres des principales
équipes engagées refusent de prendre part au concours et font la fin de la
réunion un match trois au cours duquel ils battent largement le record de la
distance Ces trois équipes adressent un défi équipe gagnante des régates
our distance et enjeu au choix des adversaires 15
Ces défis épousent bien souvent les clivages et les rapports antagonistes de la
structure sociale locale est bien sûr particulièrement visible dans les jeux
physiques inscrits dans les traditions de rivalité entre groupes constitués Ce
sont les défis entre générations au tambourin nous en avons vu un exemple
Gignac ou encore dans les joutes nautiques anciennement organisées entre
jeunesse et homme mariés16 Ou encore les parties de boules opposent les
représentants de quartiers urbains et se jouent parfois sur terrain neutre
comme pour mieux marquer la dimension antagoniste des deux communautés
ou plus souvent en rencontres aller et retour avec revanche et belle éven
tuelle Montpellier joueurs des Arceaux relèvent le défi que leur ont lancé
joueurs du Faubourg Boutonnet la partie se jouera au Rond-Point de cole
Normale égale distance des deux camps Ailleurs ce sont les habitués des
cafés du village qui se mesurent probablement sur un fond de conflits politi
ques ou idéologiques
Le défi vient couronner une longue rivalité et marque apogée une ten
sion peu peu accumulée
Depuis longtemps il existait entre équipe Union Bouliste de Peret et
équipe Club Bouliste Usclas Hérault une rivalité qui devait fatalement
avoir comme dénouement une grande partie avec enjeu relativement important
Nos prévisions se sont réalisées Après une discussion assez vive survenue ces
jours derniers entre les membres faisant partie des deux équipes il été décidé
que le différend serait tranché dimanche mai selas Règlement et condi
tions arrêtés par les présidents des deux équipes17
enjeu de 200 francs est solennellement remis entre les mains du maire
Usclas Malgré importance de la rencontre et la charge émotivité agres
sive elle véhicule les hôtes Usclas assurent les adversaires et leurs suppor
ters ils seront accueillis avec la plus parfaite courtoisie On aurait tort de
voir là une preuve de fair-play britannique nous sommes bien plutôt dans le
domaine des rencontres honneur aux formes consacrées et proches du
cérémonial traditionnel du duel aristocratique
Très souvent ainsi les vieilles rivalités entre villages voisins retrouvent un
second souffle en utilisant ces nouvelles formes expression que sont les ren
contres sportives Le défi attache humilier adversaire car ce qui se joue
1054 LAURANS LA COMP TITION SPORTIVE EN LANGUEDOC
alors est honneur de chaque communauté Comme le remarque Pierre Bour-
dieu le don constitue une provocation et fait honte au destinataire18 Donner
des points avance adversaire est la fa on la plus explicite affirmer sa
propre force et évidence de sa supériorité Entre Lunel et Marsillargues
petites villes voisines que séparent de vieilles jalousies les matches de football
sont occasion de telles provocations Une joute oratoire engage entre les
deux clubs par voie de presse qui mobilise opinion publique la suite une
lourde défaite par sur son propre terrain devant le FC Marsillargues les
équipiers du Gallia de Lunel font monter les enchères
Si le FC de Marsillargues se sent assez fort pour rencontrer en match régu
lier le Gallia Club Lunellois il fasse une demande de match par voie de
presse Le GCL consentira alors jouer mais avec un enjeu assez considérable
et donnera trois points avance aux Marsillarguois Peut-être alors verrons-
nous pâlir les glorieuses couleurs du FC Marsillargues PS le FCM devra
jouer avec les mêmes équipiers
Le surlendemain les Marsillarguois empressent de faire paraître leur
réponse au très peu courtois article du GCL Réponse dont la teneur ne sau
rait étonner
Le défi que nous lance cette société est relevé non seulement nous repous
sons les trois buts ils nous donnent avance mais nous leur en accordons
plus modestes deux leur actif Cela sous condition ailleurs la même que
celle ils insèrent dans leur défi est-à-dire pas de changement équipiers
Si le GCL relève notre défi nous serons enchantés de jouer contre eux Nous
voulons bien croire ils joueront au football et non au pugilat comme
dimanche dernier19
Le lecteur en sera aper une des caractéristiques essentielles de ces défis
tient dans existence enjeux pour intéresser la partie Enjeux exclusi
vement monétaires qui se donnent libre cours dans les activités physiques tradi
tionnelles mais qui touchent aussi largement les sports réputés amateurs Ces
enjeux sont tout fait distincts des paris que les spectateurs peuvent prendre
et ils ne en privent pas occasion de ces rencontres Ils concernent les
compétiteurs eux-mêmes et constituent pour les meilleurs entre eux des
revenus parfois non négligeables La moindre rencontre de boules ou de tam
bourin met en jeu 20 ou 50 francs Mais certains matches vont bien au-delà En
1900 par exemple joueurs de tambourin de Pomérols et de Saint-Paul orga
nisent une série de rencontres Montpellier avec revanche Gignac et
belle éventuelle Pézenas pendant trois dimanches consécutifs La mise en
jeu déposée entre les mains un tiers est de 500 francs20
Si les jeux sportifs traditionnels inorganisés et non soumis des directives
fédérales se donnent toute latitude pour introduire des enjeux monétaires dans
leurs compétitions si athlètes et cyclistes font difficilement la distinction entre
amateurisme et professionnalisme il ne semble pas il en aille autrement dans
les activités régies par USFSA qui défend officiellement un amateurisme
strict En particulier dans le football intéressement paraît être une pra
tique courante même si elle est moins ouvertement formulée dans le libellé des
1055

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.