Théories et conceptions générales. - compte-rendu ; n°1 ; vol.37, pg 182-197

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1936 - Volume 37 - Numéro 1 - Pages 182-197
16 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 1936
Lecture(s) : 19
Nombre de pages : 17
Voir plus Voir moins

2° Théories et conceptions générales.
In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 182-197.
Citer ce document / Cite this document :
2° Théories et conceptions générales. In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 182-197.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1936_num_37_1_5391182 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
dans la mémoire immédiate en envisageant au passage les relations
de habitude et de la mémoire les formes logiques de la mémoire le
développement dans enfance les altérations pathologiques le
problème de la mémoire affective enfin en quelques pages le rêve
et la rêverie traités de fa on peut-être un peu succincte
ALLPORT et ODBERT Trait-names psycho
lexical study Mots décrivant le caractère une étude psycho-
lexico graphique Ps Mon. XLVII 1936 1-171
Dans le but de faciliter le travail scientifique des chercheurs
les ont entrepris une étude intelligente et laborieuse des termes
de la langue anglaise qui caractérisent le comportement personnel et
la personnalité
THEORIES ET CONCEPTIONS GENERALES
GEORGI ADE Probleme si idèi noui in Psihologie
Problèmes et idées nouvelles en Psychologie In-16 de 272 pages
Bucarest 1936 Prix 125 lei
auteur réuni une série études sur les problèmes actuels
montrant une information étendue et un esprit critique avisé Après
une introduction sur la psychologie contemporaine les divers cha
pitres sont consacrés aux conceptions biochimiques en psychologie
Piéron et Janet au point de vue de la de la
conduite émotion mémoire Radulescu Motru influx nerveux
chronaxie de Lapicque notion des neuroquanta rythmicité etc.
aux rapports de la psychologie et de la théorie de la connaissance
en particulier chez Bergson Husserl et même Marcel Proust la
Psycho-énergétique expérience mystique enfin aux nouveaux
points de vue dans étude de intelligence
TOLMAN Operational Behaviorism and current
trends in Psychology Behaviorisme opérationnel et directions
courantes en Psychologie Proceedings of the 25th anniv
celebr of graduate Studies at the University of Southern Cali
fornia 1936 89-103
Exposé synthétique de la conception générale du behaviorisme
opérationnel fondé sur les deux principes essentiels suivants
intérêt final de la psychologie est uniquement la prédiction et
le contrôle du comportement
Les concepts psychologiques capacités et événements men
taux peuvent être con us comme des variables objectivement
définies variables intervenant et dont la définition doit être opéra
tionnelle est-à-dire exprimée en termes opérations expérimen
tales actuelles
Un schéma général est donné partant une série de variables
indépendantes capacité endurance adaptation et de rétentivité TH ORIES ET CONCEPTIONS RALES 183
de manipulation etc.) et aboutissant au comportement dans ses fins
caractéristiques direction habileté persistance) par intermédiaire
une série de lois de la mémoire de la perception de la fatigue
de apprentissage etc. Et montre que les chapitres de la psycho
logie classique trouvent place dans son schéma
MICHOTTE Psychologie et Philosophie Revue
néo-scolastique de Philosophie XXXIX 1936 208-228
Exposé clair et ferme montrant ce est ce que peut-être une
psychologie scientifique montre il faut admettre une concep
tion dualiste de la psychologie empirique une psychologie science
positive qui est pas introspective ou qui du moins pas
pour objet la connaissance de inexpérience comme telle et une psycho
logie introspective qui elle pas la valeur une science systéma
tisant des résultats contrôlables Si on peut se construire une
psychologie de sa propre vie intérieure celle-ci garde un caractère
personnel Toutefois analogie de structure et de comportement des
organismes justifie une certaine croyance en analogie des vies inté
rieures pratiquement utile pour essayer de comprendre la menta-
-lité des autres individus en exer ant ainsi un art qui peut-être fort
utile
En dehors de introspection il est possible établir étude de
homme après ses actions son comportement dont on cherche
établir les lois est le domaine de la situation-réponse ensemble
complexe de structure qui apparaît pas réductible des termes
purement physiques
une manière générale les méthodes de la recherche expéri
mentale ne permettent pas de constituer de science positive qui
atteigne directement le donné de expérience Il un pour
la psychologie scientifique comme il en matière et force
les sciences physiques
JEANNE HERSCH illusion philosophique In-16 de
204 pages Paris Alean 1936 Prix 10 francs
auteur est proposé de montrer que la philosophie loin de
se rapprocher un idéal scientifique qui serait comme une histoire
des problèmes en progrès aboutit au contraire une destruction
progressive de ses propres problèmes et même de la possibilité en
poser par nécessité et pour la réalisation de sa destinée profonde
Cette démonstration hardie est cherchée dans histoire même de la
philosophie par évocation de quelques repères après un examen du
problème du temps et de éternité chez Hegel repères fournis par
Platon Saint-Anselme Descartes Kant là splendide clarté
destructrice Nietzsche et Jaspers
histoire de la philosophie aurait bien une unité et représenterait
notre être humain qui toute ontologie moderne est
rendue impossible Une seule chose semble impossible maintenant
est de faire de la philosophie car illusion elle pouvait décou
vrir une vérité comparable celle de la science est
détruite
Recherche scientifique action liberté croyance tout nous est 184 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
laissé et tout gagne en intensité se savoir la fois origine existen
tielle et condamné échec La philosophie doit se désagréger en
pénétrant dans une des sphères de la science de action de la foi
ou de art Dans la science élément philosophique est de limitation
et doit empêcher de promettre plus il est possible de donner
protéger le savant contre la forme moderne de la superstition qui
consiste ériger en absolu les résultats de sa recherche Valéry
bien vu que le philosophe ne différait pas de artiste et que la
métaphysique était un art des idées
Mais auteur pas voulu clore son intéressant petit livre par
une note pessimiste même aux dépens de la logique histoire est
là conclut-elle pour nous enseigner que les solutions de esprit
humain sont imprévisibles et infiniment variées et que de nouvelles
formes expression peuvent toujours naître
STEVENS Psychology the propaedeutic science
La Psychologie science propédeutique Philosophy of Science
III 1936 90-103
Wundt envisagé la psychologie comme propédeutique la
physique comme devant la précéder car expérience immédiate
est antérieure expérience médiate histoire semble contredire
cette vue car la physique effectivement précédé la psychologie
mais est un fait général dans histoire des sciences on ne est
occupé des assises et du fondement après avoir fignolé la supers
tructure des édifices mais il est vrai que la psychologie est réelle
ment propédeutique toute science en ce elle adresse uvre
même du savant édifiant la il pas lieu de différencier
fondamentalement objet de la psychologie de objet de la physique
La psychologie opérationnelle de auteur qui adopte dans les
grandes lignes attitude de la logique positiviste et paraît avoir été
fortement influencé par Carnap implique non une expérience indi
viduelle mais une observation objective susceptible de réaliser ac
cord social seul critère possible de vérité et qui entraîne interne
ment dans les asiles de ceux qui se croient être Napoléon conviction
non partagée
La psychologie appartient au domaine de empirique qui exige
pour que ses conclusions soient socialement admises comme vraies
cohérence dans le symbolisme verbal et correspondance
déterminée par le succès des vérifications applicabilité opération
nelle le domaine du purement formel comme la métaphysique
exclu de la science est pas pour cela rejeté étant donnée sa valeur
affective et pratique indéniable les attitudes et les actions sont en
grande partie régies par les données formelles dans notre civilisation
La musique une action du même ordre et dès lors une valeur
équivalente
La psychologie conclut S. regarde aussi bien la métaphysique
que la musique comme des stimuli
BURLO Psychologie et Biologie de M. 1937
411-456
La Biologie et la Psychologie sciences voisines voient leurs routes THEORIES ET CONCEPTIONS GENERALES 185
diverger il faut se placer aux points de contact des deux sciences
en confrontant leurs méthodes leurs principes et surtout en exami
nant les notions de fait biologique et de fait mental
La psychophysiologie voit dans le réflexe un mécanisme monté
instinct ne différant pas en nature du Cette dernière affir
mation est exacte mais parce que le réflexe est pas entièrement
mécanique il est déjà un acte organisé ou réglé organisation
dynamique et temporelle est le fait essentiel pour le psychologue
elle permet de comprendre les analogies des actes intellectuels et des
actes moteurs tout acte implique un plan ensemble un système
de corrélations La sensation que on voulu traiter comme une
simple modification des organes sensoriels est le trait union entre le
physique et le mental elle tient de un et de autre elle manifeste
une activité de synthèse qui commence dans le corps elle est déjà
totalité organique unité multiple processus indivisible
Il faut donc introduire dans la biologie le point de vue de la
qualité de la forme de la durée dans la psychologie psychologie
de action exempte de préjugé matérialiste les facteurs subjectifs
Retenir de Janet les idées de tendance et de développement de
Köhler les idées de forme et de tout organique et ajouter la concep
tion bergsonienne de la durée
acte est un tout dont les corrélations constituent la forme
corrélations est-à-dire organisation nécessité logique les corréla
tions fonctionnelles apparaissent comme des tendances héréditaires
des formes dynamiques doit être con ue par analogie
avec le comportement animal comme acte une tendance anté
rieure et supérieure aux différenciations de embryon Cette tendance
est une sorte de scheme opératoire mais de scheme vivant qui survit
acte et qui aspire se réactiver Seule la psychologie peut expli
quer la tendance habitude de individu ou habitude de espèce
hérédité Il faut pour la comprendre partir de sa forme la plus
complexe la mémoire humaine qui peut être vision rétrospective et
intégration différenciée du passé mémoire prospective mémoire
rétrospective et généralisante et sous cette forme déjà habitude
habitude motrice est la mémoire projective et généralisante de
action On peut étendre cette conception de habitude aux processus
biologiques ce qui introduit nécessairement hérédité Elle serait
ensemble des liaisons temporelles qui rattachent au présent de
individu tout le passé de son espèce et peut-être même le passé de
animalité Ainsi pourrait-on comprendre le passage de organisation
instinct et de hérédité biologique hérédité mentale adapta
tion explique elle aussi par la psychologie de action Le besoin
est une orientation de effort causée par un excitant privilégié et
effort lui-même centre et origine du vouloir est vie et élan effort
est contingent mais agissant abord par intermédiaire des forces
matérielles il apparaît toujours comme soumis au déterminisme
physique Cependant adaptation est abord largement contin
gente mais après les premières créations vitales habitude et
hérédité superposent au déterminisme physique leur propre
déterminisme
Il continuité entre les aspects les plus généraux de la vie biolo- 186 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
gique et de la vie psychologique esprit pourrait être considéré
comme un hyperorganisme conditionné par le développement du
cerveau action ensemble qui sort un autre ensemble la situa
tion ne dépendrait pas seulement une causalité matérielle mais
une causalité de la forme Métaphysique chez Aristote fait positif
chez Köhler la forme est un scheme opératoire une méthode vivante
une idée-force Ces idées détermination de la succession appar
tiennent cette durée sans laquelle évolution vitale est incompré
hensible ce sont des idées-forces qui conduisent non seulement la
pensée le discours et action mais encore le travail de la vie
10 CORNU CUVILLIER LABERENNE et LUCY
PRENANT la lumière du Marxisme II Karl Marx et la
pensée moderne Iré partie Avec préface WALLON
In-80 de 240 pages Paris ditions sociales internationales
1937 Prix 20 francs
Quatre chapitres inaugurent cette série études sur les relations
des thèmes marxistes et de la pensée moderne en envisageant
Auguste Comte les utopistes fran ais et Proudhon
Une intéressante préface de Wallon soutient contre les cri
tiques la valeur du matérialisme dialectique
Voici un point crucial il envisage celui de la position même
de la science
La dit W. est une réaction parmi ensemble de
toutes lès réactions où résulte ce qui est Elle est pas supérieure
son objet et en donne pas la norme Elle se confond avec lui et
est pourquoi elle peut exprimer tout entier sans laisser de place
la chose en soi Elle en exprime ce qui peut en être exprimé
avec les moyens mis en jeu Elle est vraie une vérité absolue dans
les limites de la technique utilisée Mais elle est une certaine
réaction parmi autres possibles Viennent varier ses techniques le
résultat changera et apparaîtra un aspect différent plus détaillé plus
intime des choses En ce sens elle est essentiellement relativiste Elle
est la réponse des choses des techniques concertées de homme
Et oppose deux conceptions de la connaissance une qui
ordonne qui classe qui pose des principes et est essentiellement
conservatrice autre qui ne rêve que action de changement et
aventure essentiellement révolutionnaire
11 EMILE MEYERSON Essais avec préface de DE
BROGLI et avertissement de VY-BRUHL In-80 de
273 pages Paris Vrin 1936 Prix 32 francs
Cet ouvrage posthume du grand penseur disparu dont uvre
restera parmi les plus importantes ait produites la philosophie
scientifique contemporaine comme le déclare de Broglie dans sa
préface comprend une série études rédigées peu avant sa mort
par Meyerson et publiées depuis et quelques anciens articles dont
lui-même avait donné la liste
Il donc là un élément important de la grande uvre épis-
témologique de M. la dernière pierre de son édifice TH ORIES ET CONCEPTIONS RALES 187
Parmi les articles anciens signalons les réflexions suscitées par
un livre de Weber et présentées en 1914 la Société de Philoso
phie sur la question a-t-il un rythme dans le progrès intellec
tuel étude du Journal de Psychologie 1923 sur sens commun
et quantité et celle de la Revue de Métaphysique 1923 sur la ques
tion Le sens commun vise-t-il la connaissance
Des cinq articles posthumes trois parurent dans la Revue philo
sophique Philosophie de la nature et philosophie de intellect
analyse des produits de la pensée les mathématiques et le divers)
un dans les Recherches philosophiques La notion de identique et le
dernier dans le Journal de Psychologie de 1934 Le savoir et univers
de la perception immédiate)
Quatre de ces études ont été objet de comptes rendus dans
Année psychologique XXXV nos 13 16
12 CARNAP Existe-t-il des prémisses de la science qui
soient incontrôlables Scientia LX 1936 129-135
Schrödinger admet comme prémisse indispensable de toute
science empiriquement incontrôlable cette hypothèse que non seule
ment moi-même mais les autres hommes aussi éprouvent des
sensations
Mais cette hypothèse peut-être interprétée de deux différentes
manières
Dans une de ces interprétations on entendra un autre
homme aura des états ayant avec les processus observables de
extérieur aucune relation qui puisse être soumise des lois ou
faire objet de constatations scientifiques
Mais dans cette hypothèse métaphysique incontrôlable il
nullement une prémisse nécessaire la science Et même selon C. il
là une pseudo-proposition dénuée de sens du moment on nie
des relations obéissant des lois
Il faut donc en venir autre interprétation proprement beha-
vioriste
Le contrôle personnel des propositions de la science par exemple
de la physique est possible que pour une bien petite part pour
la plus grande part on utilise des observations relatées par autres
qui ont dû donc éprouver des sensations est-à-dire des états pré
sentant des relations soumises des lois avec les processus obser
vables avec le comportement
La proposition est bien une prémisse nécessaire mais elle est
contrôlable Comme empirisme de affirme toutes les prémisses
sur quoi appuie la science elles ne sont pas de nature pure
ment conventionnelle reposent sur expérience
13 LACAN Au delà du Principe de réalité Ev Ps.
1936 67-86
Première étude dans laquelle auteur après avoir dénoncé la
métaphysique impliquée par la psychologie associationniste et montré
comment essentiel de la révolution freudienne consiste en la sou
mission au réel expose la phénoménologie psychanalytique et dégage
la métapsychologie de Freud qui pose un principe de réalité sur 188 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
lequel il apportera une appréciation critique au point de vue de la
place il occupe dans la doctrine
14 Allure du transcendental In-So de 274
Paris Vrin 1936 Prix 40 francs
Intéressante esquisse condensée et souvent obscure une
philosophie complète une philosophie objective qui entend se
résumer en quelques mots on ne peut mieux faire que citer
textuellement
Le donné est la conscience transcendentale le Tout Il
donc de possible pour la critique que anlayse Toute synthèse
partielle ou prétendue totale toute reconstruction de ce donné pré
suppose analyse et est un roman une valeur toujours légi
time comme telle mais personnelle et subjective
Une valeur étant nécessaire pour engager la pratique ana
lyse comme telle est une utilité nulle Elle permet seulement
éviter quelques erreurs dans le maniement des notions Elle est
ailleurs impossible isolée car la pratique est déjà poser une
valeur la recherche du vrai où cet ouvrage
Le corps de homme est notre mesure de toutes choses
Mais le corps ne suffit pas toute explication Le sujet est
capable de se créer partir de lui et au-dessus de lui Dernier terme
de la filiation des notions il ferme leur cycle en se haussant ou en
essayant de se hausser au plan divin de la conscience trans
cendentale
Cette création qui prouve et assure ma liberté fait du monde
un simple prétexte pour ma contemplation et mon action pour la
contemplation et action des personnes en qui je reconnais une
puissance identique
Ajoutons seulement au cours de ouvrage dans ses contacts
avec les problèmes psychologiques auteur fait beaucoup de remar
ques originales et ingénieuses en particulier dans son inventaire des
images les réflexions sur impossibilité que des images donnant
du non présent la différence des sensations puissent être offertes
par les sens internes fournissant justement les repères de présence
qui permettent de reconnaître la nature des images provenant des
sens externes et celles sur illusion de la mémoire affective née
une rencontre une actualité affective réelle et une actualité
images constituant le cadre mnémonique où se loge affectif
15 CRESSON La représentation In-12 de 275 pages
Paris Boivin 1936 Prix 18 francs
Dans cet essai philosophique envisage la représentation
comme une réponse originale de que nous sommes aux actions
exercent sur lui les dont nous sommes entourés et qui agissent
sur nous comme des déclencheurs-excitateurs
Cette représentation se bâtit aide de matériaux qui sont les
sensations représentatives et les états sensitifs agréables ou pénibles
ressentis résonances de notre organisation cérébro-mentale des
excitants définis et déclencheurs de réactions cérébro-mentales THEORIES ET CONCEPTIONS RALES 189
Le problème fondamental est de savoir où vient organisation
cérébro-mentale qui fait de nous et des résonateurs spéciaux et des
forces prêtes réagir instinctivement dans un certain sens et dans
celui-là seulement Cas particulier une vaste question aux
confins de la science et de la métaphysique se posant pour tout être
vivant et qui ne pourra jamais être résolue avec certitude une
certaine probabilité étant seulement possible
Dans la recherche hypothèses plus probables envisage une
formation évolutive de notre structure cérébro-mentale par des
réactions heureuses des vivants vis-à-vis de leur milieu
16 NOGU activité primitive du moi In-80 de
232 pages Paris Alean 1936 Prix 20 francs
est efforcé de procéder une analyse intérieure pour la
détermination des formes élémentaires de la vie psychologique
Le vide lui est apparu comme état primitif du moi éprouvé
comme une présence tournée vers une absence et la forme essen
tielle activité une progression par la combinaison harmonieuse des
appuis et des élans vers des objets qui ne sont pas là. mais dont
absence exerce sa sollicitation sur la conscience seule capable de
apercevoir ils nous font défaut
Il rien tirer au point de vue psychologique de élaboration
métaphysique de auteur dont expression verbale subtile fait
souvent douter que on en puisse séparer des notions ayant quelque
valeur logique
Pour la psychologie de la pensée métaphysique je crois utile de
citer les dernières lignes de ouvrage
De ces autres consciences nous resterons jamais séparés en
un être et en un seul ouvre pour chacun de nous le vide du désir en
un point et en un liée un rite varié mais inexorable aper oit
dans son exercice activité qui est un être mais par inclusion de
être dans le discours nous est signifiée existence la fois de notre et des autres êtres vers lesquels nous nous tournons sans pouvoir
coïncider avec eux Aussi être ne se confond-il ni avec la somme du
sensible ni avec le sentiment de notre intimité il apparaît dans la
perspective créée par le verbe en une adhésion que nous donnons et
espérons tout ensemble présent par intention de la connaissance et
pourtant mêlé une absence irrémédiable Il ne saurait être embrassé
par une contemplation qui effa ant le contraste de la présence et de
absence lui ôterait sa profondeur il garde son secret réserve une
initiative et un consentement que nul ne peut usurper mais grâce
la disposition même de ses plans et dans union de activité au
sensible qui exprime il nous est donné de le joindre un libre élan
Ainsi nous échappons pas la situation originaire de la conscience
nous utilisons seulement la spontanéité elle implique une fin qui
la transcende
II me semble que nous voyons épanouir dans le jargon abstrait
de la philosophie la vieille forme affective et prélogique de la pensée
que régit la loi de participation dégagée par Lévy-Bruhl 190 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
17 NOGU La signification du sensible In-80 de
159 pages Paris Aubier ditions Montaigne 1936 Prix
15 francs
Chercher le sens des données sensibles chercher leur explication
dans la réalité elles représentent et qui ne peut plus être un objet
sensible et échappe au contrôle de expérience et au domaine scienti
fique tel est le but entièrement philosophique de effort poursuivi
par auteur dans la ligne des études de Pradines
La conception laquelle aboutit auteur intéressante et para
doxale consiste dériver la représentation du besoin créateur de
objet absent objet est la réalité dont on ressent le besoin dont
attrait suscite le mouvement volontaire objet préexisterait ainsi
dans la conscience expérience sensible Le sensible est un sys
tème grâce auquel le sujet et objet sont mis en relations un avec
autre et peuvent se joindre autrement que par un pur hasard
Le sensible aurait pour rôle de nous signifier tout ensemble objet
du besoin et activité de recherche
Il reste ce miracle de accord sur un sensible défini un moment
donné du temps et de espace de plusieurs méthodes indépendantes
créant ainsi leur monde sensible par un développement interne Il
faut harmonie préétablie leibnitzienne pour rendre vraisemblable la
construction métaphysique de qui universalise apriorisme
kantien
18 GEMELLI La Psicologia della Percezione La psycho-
gie de la perception Rivista di Filosofia neo-scolastica XXVIII
1936 extrait 34 pages et Bolletino filos fico del Pontificio
Ateneo janvier-mars 1936)
crivant pour des philosophes est proposé de montrer inté
rêt des recherches suscitées par la théorie de la forme esquisser
sa conception personnelle et de rattacher les données expérimentales
au cadre de la psychologie aristotélico-thomiste
La perception construction synthétique unifiée permettant ac
tion sur le monde résulte une activité décrite dans la doctrine
scolastique du sens commun
19 MALGAUD De action la pensée In-80 de
335 pages Paris Alean 1935 Prix 30 francs
Comment pensons-nous Tel est le thème unique de la psycho
logie selon qui entreprend hardiment de résoudre le problème
sur un terrain examen génétique abord analyse logique ensuite
enfin de transcendance métaphysique Il tient faire de la pensée
une création absolue de nature purement humaine tout en la déri
vant de action avec origine périphérique soutenue au cours une
controverse en appendice avec Dumas sur la théorie périphé
rique de émotion il entend maintenir sous une certaine forme
au moins)
instinct aveugle dans le processus de action comporte les
trois termes de excitation du sentiment conscient et de la réaction
mais ne représente malgré intervention de la mémoire une
quasi-connaissance remplissant par substitution des fonctions intel-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.