Théories et Conceptions générales. - compte-rendu ; n°1 ; vol.39, pg 267-288

De
Publié par

L'année psychologique - Année 1938 - Volume 39 - Numéro 1 - Pages 267-288
22 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 1938
Lecture(s) : 23
Nombre de pages : 23
Voir plus Voir moins

2° Théories et Conceptions générales.
In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 267-288.
Citer ce document / Cite this document :
2° Théories et Conceptions générales. In: L'année psychologique. 1938 vol. 39. pp. 267-288.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1938_num_39_1_5638TH ORIES ET CONCEPTIONS RALES 267
du Congrès de Paris de 1937 dont la première partie donne la liste
des membres du Congrès la composition du bureau et des Commis
sions dont la deuxième partie fournit le texte des conférences et
des rapports aux symposia groupés sous le thème général Du
mouvement la conduite le compte rendu des Commissions
objet de débats entre spécialistes enfin le résumé de 115 communi
cations et dont la troisième et la quatrième parties renferment le
procès-verbal du Congrès avec de nombreuses planches photographi
ques et les textes relatifs organisation du Congrès
JAC VAN ESSEN Woordenboek der Psychologie Dic
tionnaire de Psychologie In-80 de 366 pages Haarlem
Bohn 1938
Dans ce dictionnaire usage des lecteurs de langue néerlan
daise comportant assez nombreuses illustrations sont définis
les mots généraux ou techniques du vocabulaire psychologique
anglais fran ais ou allemand et rappelés quelques noms de psy
chologues importants pour histoire de la psychologie moderne
GILBERT-ROBIN Précis de Neuro-Psychiatrie infantile
In-80 de 311 pages Paris Doin 1939 Prix 60 francs
Le développement considérable de la neuro-psychiatrie dans ces
dernières années est bien fait pour préparer un accueil favorable
un traité qui est consacré cette nouvelle discipline doué une
grande facilité de plume G.-R pas craint de atteler la tâche
écrire un tel traité qui manquait encore
Sans chercher présenter un exposé systématique foridé sur
une classification il commencé par décrire des types enfants
avec le goût littéraire du portrait qui caractérise son talent propre
il envisage ainsi les émotifs les instables les cyclothymiques les
arriérés affectifs les neurasthéniques les mythomanes et hystériques
les schizoides ces rêveurs éveillés les paranoïaques les épileptoïdes
les pervers et les pervertis
Il envisage ensuite de fa on distincte épilepsie chez enfant
et les séquelles de encéphalite léthargique responsables de graves
troubles de caractère
Une partie de ouvrage est consacrée au développement et ses aux arriérations puis aux démences
Quelques chapitres de sémiologie qui attirent attention sur la
mutité la colère le mensonge les fugues les vols la bouderie le
suicide onychophagie onanisme énurésie et les terreurs noc
turnes précèdent une dernière partie consacrée la thérapeutique
assistance éducative psychothérapie psychanalyse prophylaxie de
la délinquance
TH ORIES ET CONCEPTIONS RALES
LLER-FREIENFELS Zur Psychologie der Psycho
logie Pour une psychologie de la psychologie Ps. CXLII
1938 135-168
La psychologie objective en essayant de décrire et expliquer 268 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
la conscience comme un fait objectif dépouillée de ses traits
essentiels spatialisée mécanisée en fait une chose Il faut
resubjectiver la psychologie la subjectivité est Urphänomen
dans le sens de the Il peut être utile et instructif de représenter
la conscience comme si en elle il avait des contenus des
images des éléments capables de se mouvoir ou de associer ce
ne sont que des procédés didactiques Il ni mécanique de la
conscience ni sociologie de la conscience La psychologie objective
fait penser une biologie qui étudierait que les cadavres Il faut
aller la vie ne pas séparer la de la vie étude psycho
logique de la conscience ne la séparera pas du moi total des actes
du passé des fins La conscience est la synthèse un savoir relatif
un objet un savoir relatif un sujet compris tout le passé
de ce sujet et une conduite une relation motrice entre sujet et
objet
TAROZZI II valore filos fico della psicologia La valeur
philosophique de la psychologie Riv di Psic. XXXIV 1938
108-123
auteur considère la en tant que science de esprit
comme une science philosophique Tout en gardant son autonomie
la psychologie présente une valeur particulière pour la philosophie
est elle qui fournit le matériel la spéculation philosophique ainsi que la gnoseologie éthique esthétique la logique et la
pédagogie ne peuvent pas se dispenser des données procurées par
la psychologie
part cette valeur de la psychologie comme inspiratrice ou guide
des recherches philosophiques auteur insiste sur sa valeur comme
science de esprit Le concept esprit étant selon auteur plutôt
psychologique que gnoséologique une analyse critique des diffé
rentes oppositions cette conception de esprit démontre sa valeur
Avec cela la psychologie comme science de esprit peut être
considérée comme une science philosophique autre part la philo
sophie doit fonder toutes ses spéculations sur les résultats de la
psychologie
10 KANTOR The nature ot psychology as natural
science La nature de la psychologie comme science naturelle
Acta Ps. IV 1938 1-61
La psychologie actuelle qui au lieu de occuper de qualités
et opérations psychiques traite les faits et les événements observés
entre directement dans la catégorie des sciences naturelles au même
titre que importe quelle autre science
Le sujet principal de la psychologie est le comportement de
organisme envers les autres organismes ou objets inler behavio
rism La fonction-stimulus et la fonction-réaction nous permettent
attribuer leur rôle véritable aux activités du système nerveux
sans toutefois localiser âme ou la conscience Comme autres
faits fondamentaux de cette théorie discute les différents modes
de stimulation le milieu de interbehaviorism et la biographie
réactionnelle du sujet ET CONCEPTIONS GENEKALES 269 THEORIES
la suite une certaine interdépendance entre les sciences la
psychologie profite des progrès des sciences naturelles mais son
tour elle peut intervenir dans autres domaines ainsi ex.
elle détruit les bases du sensualisme de Mach et du conceptualisme
de Poincaré
11 TOLMAN Physiology psychology and sociology
Physiologie psychologie et sociologie Ps Rev. XLV
1938 228-241
largissant le point de vue de la Gestalt savoir que le tout
commande les parties soutient que les faits et les lois de la psy
chologie dépendent en quelque fa on de ceux de la sociologie et que
les faits et les lois de la physiologie dépendent de ceux de la psycho
logie Nous ne pouvons étudier le comportement de individu sans
connaître la conduite du groupe autre part un comportement
relativement limité activité physiologique est pratiquement tou
jours immergé dans un champ constitué par un plus
vaste activité psychologique La psychologie hui au
moins la meilleure position Car il est plus facile de contrôler les
grands processus de ambiance en termes psychologiques en
termes physiologiques
12 MANDEL Rassenseele und Weltanschaung Eine
psychologische Vorfrage deutscher Philosophie Lame des races
et la conception du monde Une question psychologique préjudicielle
pour la philosophie allemande Ps. CXLII 1938 233-
258
En quoi peut consister une philosophie nationale Ces deux mots
peuvent-ils se rapprocher sans contradiction La philosophie aban
donnerait sa prétention de connaître absolu si elle se bornait
souligner les conditions subjectives de la connaissance aspect
variable sous lequel chaque race aper oit le monde Pour le
problème est de savoir si de toutes ces raisons une est pas supé
rieures aux autres il pas une race élue douée une pénétration
métaphysique qui la qualifie pour aller plus profondément dans la
connaissance du réel Et nous avons pas de peine deviner quelle
réponse auteur donnera cette question Une comparaison des
conceptions du monde welsche orientale judaïque et nordique
démontre naturellement la supériorité de cette dernière argu
mentation repose sur les brillantes et fragiles constructions imagina
tives de la caractérologie de Jaensch Et certes tout est pas faux
dans ces portraits psychologiques des peuples sinon des races
et effort pour remonter au-delà des différences culturelles des
caractères primitifs qui les expliquent est intéressant Mais les
jugements de valeur qui se superposent assez naïvement cette
description paraîtront sans doute assez arbitraires article est
curieux comme symptôme un état esprit mais on peut penser
il exprime une vérité allemande et nous ne voyons pas
très bien de quel critère objectif cette philosophie pourrait se réclamer
pour justifier la supériorité elle attribue 270 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
13 AUGIER La mémoire et la vie In-16 de 251 pages
Paris Alean 1939 Prix 30 francs
auteur défend ses tentatives élaboration une théorie méca-
niste de la psychologie contre les objections qui lui sont faites
La théorie physique et déterministe dit-il lorsque celui qui
émet est bien en possession de la science physique fournit une
explication sinon complète et entièrement satisfaisante car il
reste échelle atomique et au-delà de cette échelle des parties encore
inexplorées au moins claire et satisfaisante pour instant Le
contact avec une autre explication forcément plus synthétique
comme explication psychologique en détruit aucunement la
valeur
Partant de la mémoire inorganique passe la mémoire
biologique la psychologique du comportement et la
mémoire humaine en utilisant le langage de la physiologie
Et en conclusion il souligne que son effort positif entraîne pas
de négation sa méthode explication par une figure symbolique
tracée dans le temps et dans espace des faits psychologiques
est donnée que comme une nouvelle méthode de recherche et de
travail qui peut être dans beaucoup de cas préférable parce que
plus claire et plus précise aux méthodes classiques plus globales
et en particulier la méthode introspective avec ses concepts ori
gine sociologique
On ne peut certes reprocher auteur avoir fait cet effort
expression malgré certaines difficultés rencontrées Mais quand systématique anticipe un peu trop sur état de nos
connaissances positives sa fécondité risque de être pas très grande
le contact direct avec les faits me paraît toujours une valeur
capitale au point de vue heuristique
14 BURLOUD Principes une Psychologie des tendances
In-80 de 430 pages Paris Alean 1938 Prix 60 francs
Dans cet ouvrage très riche où sont examinés tous les grands
problèmes de la psychologie auteur tente esquisser une attitude
nouvelle entre la de conscience et la psychologie de
comportement permettant échapper un dilemme ainsi formulé
la psychologie ou bien ingéniera décrire la succession ou mieux
le courant des images sa direction ses méandres ses vagues super
ficielles et ses lames de fond mais cette hydrologie mentale sera
sans portée scientifique ou bien elle se donnera pour objet les
mouvements extériorisés du corps tout entier mais les mouve
ments de organisme quand on les suppose indépendants de toute
causalité interne ne sont rien de plus que la somme des mouvements
effectués par les différents organes et explication sinon la descrip
tion en sera physiologique La psychologie ne sera psychologique
en cessant être une science ou scientifique en cessant être
une psychologie Ce est pas la métaphysique construite par
école de Wurzbourg ni le monisme des Gestaltistes qui peuvent
selon résoudre ce dilemme
Son but est de reprendre la psychologie du comportement en
lui donnant vie et unité par un appel subjectif la causalité interne THEORIES ET CONCEPTIONS GENERALES 271
en donnant la primauté aux tendances en quoi rejoint la psycho
logie hormique de Me Dougall laquelle il ne paraît pas avoir
apporté attention elle mérite Il étend lui aussi la psychologie
au domaine entier de la vie en un vitalisme biologique qui appa
rente la philosophie bergsonienne
Les tendances formes dynamiques comportent des fonctions
sélectives formatrices schéma) évoluant vers le schéma dynamique
préperception et idée-force préconception) et le primat de la
morphologie est affirmé par auteur qui fait dériver la fonction
de la structure celle-ci étant temporelle comme les patterns
des biologistes américains)
unité générale de la vie opposée au parallélisme jadis
inacceptable se marque dans homogénéité des forces que sont
les tendances agissant aussi bien sur le plan de la dynamique men
tale de esprit que sur celui de la dynamique nerveuse du corps
On peut passer un mode un autre de notation sans changer de
réalité
En opposition nette avec attitude de Köhler qui modèle la
psychologie sur la physique réhabilitant Maine de Biran déclare
que il est légitime établir des lois dans les sciences de la vie
la recherche des causes précède et prime la recherche des lois et
la psychologie est privilégiée en ce qu elle connaît de vraies causes
et de vraies actions par une intuition originale fondant une méthode
investigation et interprétation
vrai dire au point de vue psychologique et au point de vue
biologique général me paraît confondre ce qui relève de la science
au sens strict et de la philosophie interprétative
Méeanistes et vitalistes peuvent en biologie accorder entière
ment sur le terrain de la science en précisant des faits et en déter
minant des lois Dans les interprétations et les théories générales il&
relieront autrement ces faits et ces lois et le point de départ de leurs
recherches pourra se trouver dans des hypothèse opposées Mais il
restera une science biologique commune
Il en est de même dans cette partie de la biologie qui constitue
la psychologie intuition invoque peut fournir des directives
de recherche mais la science se constituera par des expériences
identiques celles que poursuivront des psychologues dits de com
portement accord se fera sur les faits et les lois Quant inter
prétation qui fait appel aux causes internes elle se constituera par
systématisation théorique ou par édification hypothèses
La science psychologique restera la même mais les psychologues
pourront différer dans leur élaboration philosophique plus ou moins
bien accordée ensemble des faits
Les psychologies nouvelles ne sont pas en réalité des psychologies
ce sont des philosophies mentales comme il des philosophies
physiques qui peuvent susciter et guider utilement des recherches et
est en cela que réside leur principal intérêt et leur véritable fécondité
la moisson des faits récoltés on juge la valeur de ces philoso
phies physiques comme celle de la relativité psychologiques
comme celle de la forme On peut souhaiter que la philosophie de
la tendance se montre son tour féconde 272 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
15 URBAN épithymologie La désirologie In-So de
360 pages Paris Alean 1939 Prix 50 francs
auteur qui est directeur au ministère de conomie nationale
de Bucarest est préoccupé en économiste des bases psychologiques
des valeurs et ainsi a-t-il été conduit établir les grandes lignes
une science des désirs il appelle épithymologie
Après quelques notions préliminaires et un exposé psychologique
général sensibilité activité intelligence) il procède analyse et
la classification des désirs puis il définit la valeur en relation
avec le désir il cherche établir pour les désirs des lois de causalité
et de finalité causes directes et causes sociales objectifs divisibles
ou indivisibles enfin passant aux lois de activité et aux relations
des désirs et de la volonté il montre il peut avoir par le jeu
même des désirs une éducation de cette dernière
Parmi les données retenir notons les lois suivantes formulées
par auteur
Par rapport une action déterminée deux désirs qui se trouvent
en opposition sont un positif autre négatif tout désir qui est
positif par rapport une action devient par rapport action
contraire
Toute action accomplit dans le sens du plus grand profit
subjectif absolu ou relatif) afin de réaliser le plaisir
avec le moindre effort sacrifice ou peine
Cette dernière loi avait été utilisée par intendant général
Chayrou1 dont il est regrettable il ait pas connu effort pour
apporter justement une science quantitative de la valeur utili
sable pour passer du domaine subjectif objectivité de économiste
ou du praticien ayant par exemple comparer des projets de marchés
où les produits diffèrent de qualité et de prix et devant établir une
hiérarchie de valeurs
16 HANS KOCH Das Kausalproblem in der modernen
Physik und seine Bedeutung in der Psychologie Le problème de
la causalité dans la physique moderne et sa signification dans la
psychologie ges Ps. 3-4 1938 534-566
Le principe indétermination posé par Heisenberg dans la
physique moderne déborde le cadre de cette science et ébranle aussi
les fondements philosophiques de la psychologie Une des conséquences
de ce principe est que le positivisme moderne croit pouvoir rejeter
tout fait le principe de causalité pour explication scientifique du
monde et instituer sa place celui des régularités statistiques
Pourtant cette fa on de voir compte beaucoup adversaires et
non des moindres Max Planck lui-même croit que la fa on rigoureu
sement causale de voir est pas exclue du point de vue de la physique
moderne
argument soi-disant crucial contre le principe de causalité
est le fait que la présence de observateur produit un trouble dans
De Vart acheter art agir 2e éd. 1929 Paris Lavauzelle
Le compte rendu de la Iré édition dans Année tome 27 703 ET CONCEPTIONS GENERALES 273 THEORIES
îe phénomène et fausse le résultat de observation Pour observer
le trajet un électron il faut projeter sur lui un faisceau lumineux
dont les photons heurtant électron modifient le trajet de ce dernier
Il est donc impossible échelle des phénomènes intra-atomiques
de créer plusieurs fois des conditions identiques Or si on fait entrer
observateur dans le système observé les modifications provoquées
par le premier peuvent être alors déterminées Heisenberg prétend
que dans ce cas il faudrait disposer une observation sans erreurs
dues la lecture des instruments Mais notre vision ne nous donne
pas une telle garantie et un chaînon autre il faudrait intégrer
dans le système observé tout univers pour éviter le hiatus entre
système observé et système observateur
Selon le fait il une réaction du système observé sur
observateur ne peut que confirmer le principe de causalité qui se
trouverait au contraire lésé sans cette action en retour
Le schéma mathématique de la théorie des quanta est construit
rigoureusement suivant la loi de causalité Mais on ne peut pas
toujours représenter ce schéma comme enchaînement des événe
ments dans espace et dans le temps Le concept observation
peut appliquer aux phénomènes atomiques seulement on
prend en considération la restriction spatiale et temporelle des
représentations concernant les relations indéterminées car ce
concept appartient au système idées élaboré partir de expérience
quotidienne
De cette manière le problème de causalité dans la théorie quan-
tique devient un problème psychologique
Notre pouvoir cognitif est restreint tant dans espace que dans
le temps par le nombre réduit de combinaisons dont sont capables
nos centres nerveux et par la lenteur relative du processus de la
pensée Nous observons que des points isolés pour ainsi dire
dans le déroulement du devenir nous avons donc pas le droit de
nier la loi de causalité ensemble de nos expériences prouve que
application de cette loi est ailleurs toujours couronnée de succès
donc parle en faveur de sa validité
Si actuellement dans la théorie des quanta nous pouvons repré
senter les processus comme liés causalement mais non pas dans
espace et le temps tels que nous les concevons communément
cela est peut-être dû la limitation de notre pouvoir cognitif Mais
personne ne peut dire si on ne trouvera pas une représentation plus
simple du concept espace-temps
est le sentiment de cette limitation qui conduit Laplace la
conception de esprit universel et Max Planck celle de esprit
idéal que on peut identifier avec image physique du monde Cet
esprit idéal ne ressemble aucunement notre esprit il est apersonnel
et son activité influence aucunement un processus physique
déterminé Il est la somme de toutes les connaissances de tous les
moindres processus physiques du monde et il peut donc prévoir
avec pleine certitude chaque phénomène physique qui va se dérouler
Par cette mise de côté de élément personnel Max Planck se révèle
adepte du réalisme philosophique On peut trouver sa position
peu satisfaisante en raison des difficultés que crée application
ANN PSYCHOLOGIQUE XXXIX 18 74 ANALYS MBUOGItAPHIQ
conséquente du principe de causalité si on intègre pas observateur
ns le système observé Mais du point de vue philosophique cette
position est pas critiquable
Dans école positiviste elle-même le désaccord est complet ce
Sulet Jordan qui la possibilité de connaître la loi de causalité
pour des raisons expliquées ci-dessus Jensen rétorque état objectif
ïi-n corps dépend toujours de nos sens il est en partie créé par
otoservation
Selon la loi de probabilité est incapable de remplacer la loi
de causalité Les processus élémentaires qui donnent aux phénomènes
allure de ta loi du hasard sont eux-mêmes causalement déterminés
est aussi avis de Max Planck OO jamais voulu par la distinc
tion entre tes deux régularités nier la régularité causale
Les partisans de acausalité microscopique parlent aussi
de acausaïité macroscopique dans le domaine psychologique
Deseque dans introspection observateur dirige son attention sur
expérience vécue celle-ci subit un changement La prise de cons
cience modifie attitude alors inconsciente De même dans le
doBïâine biologique il faut tuer la vie pour la bien connaître pré-
tùïident-ils
Le problème devient particulièrement aigu par le rapprochement
entre le principe indétermmation dans le microcosmos et celui du
libre arbitre dans le domaine de la volonté
Contre la plupart des physiciens et des philosophes indétermi-
ni tes défend le principe de causalité Le fait que allure globale
des phénomènes psychologiques ou biologiques est celle de la loi
statistique prouve seulement que nous ne sommes pas en état
énumérer toutes les conditions déterminant chaque cas composant
la série statistique Mais les processus élémentaires déterminant
chaque phénomène psychique et biologique sont soumis la stricte
loi causale Tout la fin Max Pianek parlant de la volonté
dit oppOsi ion entre la causalité rigoureuse et le libre arbitre
est apparente Objectivement observée de extériezir ia liée causalement observée subjectivement elle est libre
17 KANTOR The operational principle in the physical
and psychological sciences Le principe opérationnel dans les
sciences physiques et psychologiques Ps Ree. II 1&S8
1-32
Considérations méthodologiques très générales en faveur de uti
lisation en psychologie comme antidote contre la toxine de abstrac
tion du principe formulé en physique Bridgman)
Toute science est construction formée observations qui repré
sentent une forme intercomportement du savant avec les faits
ou les événements opérationisme scientifique constitue un cas
péeial de intercomporteffîent
En accord avec Stevens cf An ps- 36 no 36 sur application
en psychologie du principe après lequel le concept être défini
par opération laquelle il se rapporte et de sens que il peut
aboutir une expérience réalisable) accepte pas que opération ET CONCEPTIONS GENERALES 275 TIIEO.RIES
fondamentale soit la réponse différentielle ce qui ramènerait un
subjectivisme la Berkeley
auteur est très préoccupé échapper influence du dualisme
traditionn.el et tient affirmer que les sensations ou les qualités
mentales sont des influx nerveux
18 WATERS and PENNINGTQN Operationism
psychology Lopërationisme en psychologie Ps Rev.
XLV 1938 414-423
En 192.7 Bridgman exposant les progrès récents de la physique
défendait idée que dans cette science le concept se définit par la
suite des opérations qui correspondent Certains auteurs ont
proposé étendre cette conception la psychologie Tolman Sea
shore et Katz en ont fait des applications concrètes opérationisme
est donc un principe méthodologique permettant de donner une
interprétation solide des données de expérience
Les critiquent ce principe il rien de nouveau est
pas susceptible de réaliser accord entre les psychologues il conduit
la multiplication indéfinie des concepts puisque chaque procédé
opératoire nouveau conduira un nouveau concept sans on
aper oive les moyens de faire unité ailleurs tous les problèmes
psychologiques ne se présentent pas sous un aspect quantitatif et
autres méthodes que les méthodes quantitatives sont applicables
Les définitions opérationistes sont donc utiles dans certains cas
mais il ne faut pas espérer elles fassent unité le monde des
psychologues des conceptions théoriques différentes pouvant être
appuyées sur les mêmes faits expérimentaux
19 CARTER Jr An experimental study of psychological
stimulus-response Une étude expérimentale du stimulus-réponse
psychologique Ps Ree- II 1938 36-91
Après examen critique des interprétations courantes du pro
cessus stimulus-réponse et des essais analyse
expérimentale des mécanismes fondamentaux du comportement
humain exposé des recherches de auteur concernant apprentissage
reconnaissance de figures géométriques présentées sous formes symé
triques en miroir droites et gauches après des intervalles variables
ii vee notation des réponses et mesure des temps de réactions)
Les résultats avec indices de cohérence sont interprétés en
termes <îes différentes modes de description théorique psycho
physique behavioriste dynamique gestaltrste interactionnel
organism que ce dernier paraissant le plus satisfaisant
Ainsi les valeurs obtenues du temps de réaction dans les réponses
de reconnaissance et de non-reconnaissance sont décrites de fa on
satisfaisantes en termes de caractère de compétition entre les évé
nements s-timulus-réponse
20 EI KS Gestaltheorie Gestaltpsychologie und Typologie
Théorie Ps. de CXLIII la forme 1&38 psychologie 19-79 de la forme et typologie
Ce travail est une critique appuyée sur de nouvelles recherches

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.