Une carte des gravures rupestres et des peintures à l'ocre de l'Afrique du Nord - article ; n°1 ; vol.7, pg 107-123

De
Journal de la Société des Africanistes - Année 1937 - Volume 7 - Numéro 1 - Pages 107-123
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1937
Lecture(s) : 138
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins

Robert Perret
Une carte des gravures rupestres et des peintures à l'ocre de
l'Afrique du Nord
In: Journal de la Société des Africanistes. 1937, tome 7 fascicule 1. pp. 107-123.
Citer ce document / Cite this document :
Perret Robert. Une carte des gravures rupestres et des peintures à l'ocre de l'Afrique du Nord. In: Journal de la Société des
Africanistes. 1937, tome 7 fascicule 1. pp. 107-123.
doi : 10.3406/jafr.1937.1627
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/jafr_0037-9166_1937_num_7_1_1627UNE CARTE DES GRAVURES RUPESTRES
ET DES PEINTURES A L'OGRE
DE L'AFRIQUE DU NORD,
PAR
Robert PERRET.
La carte des gravures et peintures rupestres de l'Afrique du Nord,
que l'on trouvera en appendice, a été entreprise à la demande d'un
grand nombre de géographes et de préhistoriens, entre autres Aug. Ber
nard, qui le premier m'a suggéré ce travail, et qui Га facilité de toutes
les façons .
Elle englobe la Berbérie et le Sahara, sans aller toutefois jusqu'au
Nil ; sur un fond emprunté au 5.000.000e du Service géographique de
l'armée, on a porté, en les caractérisant par des signes spéciaux, les
stations de peintures à Focre, les stations de gravures archaïques avec
figurations humaines, celles où se trouvent représentés des animaux
appartenant à la faune soudanaise, enfin les stations de gravures libyco-
berbères et les principaux tifînar.
Les stations de gravures arabo-berbères n'ont pas été inscrites ; assez
nombreuses, et d'un intérêt médiocre, elles auraient rendu la lecture
de la carte difficile sans un avantage suffisant. C'est pour cette raison
qu en Mauritanie, par exemple, le nombre des stations portées est un
peu moindre que celui de la liste établie par Th. Monod.
Certaines stations, mentionnées par les auteurs, n'ont pu être mises
en place pour des raisons différentes : en certaines régions de l'Atlas
présaharien, la densité est telle que la place manquait étant donnée
l'échelle adoptée ; il a donc fallu se borner aux stations principales et
classiques. Ailleurs, les indications fournies étaient quelquefois trop
vagues ; c'est ainsi que Zeltner s'est contenté de situer les gravures
qu'il a vues dans l'Aïr, entre Agadès et Aoudéras ; on ne peut rien
inscrire sur une carte avec une description aussi vague. D'autres auteurs
se servent de noms qui ne figurent sur aucune carte ; c'est le cas de
l'une des stations de Flamand, désignée comme se trouvant entre SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES 108
Ghardaïa et El Goléa, sans plus de détails. Les omissions de ce genre
ne sont cependant pas très nombreuses.
La plus sérieuse critique, qui sera sans doute adressée à ce travail,
concernera l'attribution de telle ou telle station de gravures au groupe
archaïque ou au groupe libyco-berbère. Il est apparu que ne pas mettre
cette division eût enlevé à la carte une grande valeur d'enseignement,
et qu'on devait l'introduire, même aux prix de quelques erreurs locales.
Mais pour éviter ces erreurs, il aurait fallu tout voir soi-même, sur
place ; or je ne connais personnellement qu'un petit nombre de stations
de l'Ahaggar et un plus grand nombre de stations du pays ajjer.
Quelquefois les auteurs, par la précision et la conscience de leurs
descriptions, ont fourni les moyens de se faire une opinion un peu
différente de la leur. Bien que je sois convaincu de l'existence au Sahara
de gravures représentant le dromadaire préhistorique, il y en a extr
êmement peu, et les camélidés du Tibesti dessinés par Dalloni me
paraissent assez récents. Mais il est très rare que les auteurs aient la
conscience et la science de Dalloni ; leurs dessins sont trop schémat
iques ; ils ont bien souvent négligé d'observer des éléments importants,
tels que le mode d'incision du trait ; on est obligé de suivre leur opinion,
tout en se rendant compte que cette opinion repose souvent sur des bases
fragiles. Lorsque les observateurs auront pris l'habitude de suivre les
conseils que leur a récemment donnés Th. Monod, il n'est pas douteux
que certains jugements seront revisés.
Je tiens notamment à faire remarquer que l'expression « gravures à
faune soudanaise » n'a pas le même sens au Nord et au Sud du
Sahara. Dans le Sahara septentrional et même central, toutes les
gravures à faune soudanaise sont archaïques ; par archaïques, on entend
simplement antérieures au « libyco-berbère », sans entrer dans la
controverse relative à une datation paléolithique ou néolithique ; j'ai
estimé néolithiques les gravures de l'Oued Djaret, au pays ajjer, mais
je n'ai pas étudié directement sur place le Sud-Oranais. Dans le Sahara
méridional, certaines gravures à faune soudanaise peuvent être récentes;
nous sommes ici fort près du Soudan, et le changement de climat a-
été plus tardif; il est très remarquable que la plupart des girafes de
l'Air n'ont pas le style naturaliste des girafes du pays ajjer, mais un
style très schématique qui les apparente aux gravures libyco-berbères»
Avec les réserves qui viennent d'être indiquées, la carte a été établie
d'après les auteurs cités dans la bibliographie ci-jointe, et spécial
ement : d'après Flamand et Frobenius pour le Sud-Oranais, Solignac
pour la région de Gonstantine et la Tunisie, Duveyrier citant Mardo-
chée, Ruhlmann, Glariond, Russo, Evin pour le Sud-Marocain, Monod
et Laforgue pour la Mauritanie, Gautier pour la Saoura, Gautier et CARTE DES GRAVURES RUPESTRES ET DES PEINTURES A L'OCRE 109 UNE
Monod pour l'Ahnet, Kilián, Gautier, Reygasse et Perret pour le pays
ajjer, Gautier, Demoulin, Reygasse pour l'Ahaggar, Gautier, Arnaud,
Cortier pour l'Adrar des Iforas, Foureau et Rodd pour l'Air, Burthe
d'Annelet et Dalloni pour le Tibesti, Passemard pour l'Ennedi, Fro-
benius, Graziosi, Zoli, Cipriani, Piage pour le Fezzan, Graziosi, Gapo-
riacco, Bagnold, Kennedy Shaw pour le Désert Libyque.
L'étude d'ensemble de L. Joleaud a beaucoup servi ; je tiens à
remercier Th. Monod et H. Lhote qui m'ont autorisé à utiliser des
renseignements inédits ; enfin l'abbé Breuil a bien voulu mettre ses
archives à ma disposition ; Aug. Bernard,- L. Joleaud et R. Vaufrey
ont fait de même. P. Graziosi m'a aidé à préciser l'emplacement de
stations peu connues.
La carte ainsi établie ne peut être que provisoire. Il en ressort cepen
dant, dès le premier coup d'œil, quelques enseignements : on peut
trouver presque partout, sauf dans les ergs et à la surface des regs,
des gravures libyco-berbères ; les belles gravures archaïques ne se
rencontrent guère que sur les grès siluriens ou dévoniens des Tassilis,
sur les roches éruptives de l'Ahaggar et de l'Aïr et sur les calcaires
durs du Sud-Oranais. Cette constatation a déjà été faite ; ce qui paraît
n'avoir pas encore été remarqué, c'est que les stations de peintures à
l'ocre semblent presque toutes concentrées le long de l'axe qui va de
l'Ennedi à Amguid en passant par le Tibesti et le pays ajjer; ce que
l'on voit ailleurs est sporadique et d'un intérêt plus limité. Or l'axe
Ennedi-Amguid est la grande transversale topographique du Sahara ;
c'est bien là qu'aujourd'hui on trouve le plus d'eau, sous la forme
diiguelmans ou même d'oueds temporaires ou semi-permanents comme
à lherir ; faut-il croire que dans le passé ces régions étaient plus habi
tables et un peu plus peuplées ?
BIBLIOGRAPHIE
1. Jacquot (Félix) : Expédition du Général Cavaignac dans le Sahara algé
rien. Paris, 1849.
(Découverte par le Dr Jacquot et par le Cne Koch de gravures rupestres
à Tiout et à Moghar Taghtani, dans les Monts des Ksours.)
2. Barth (R.) : Reisen und Entdeckungen in North und Central Afrika.
Gotha. 1857. Tome I. — Ouvrage traduit par Ithier : Voyages et décou
vertes dans l'Afrique septentrionale et centrale pendant les années / 849
à 1855. 4 vol. Paris, 18B0.
(Description des gravures de Tel Issagen, près de Mourzouk ; corps SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES 110
humains à tête de taureau ; un homme à tête d'ibis ; bœufs à cornes dirigées
en avant; pas de chameaux.)
3. Armieux : Topographie du Sahara de la province d'Oran. Bull. Soc.
Climat. Algérienne, II, 1865.
(Attribue une origine égyptienne aux gravures rupestres des Monts des
Ksours découvertes par le Dr Jacquot).
4. Duveyrier (H.) : Les Touareg du Xord. Paris, 1864.
(Mentionne l'existence de chariots avec roues traînées par des zébus, au
col d'Anaï, Fezzan méridional — de chameaux dans l'Oued Alloun — de
Tifinar dans l'Oued Tamioutin et près de la source d'Aher.)
5. Vigneral (Ch. de) : Ruines romaines de Г Algérie, subdivision de Bône,
cercle de Guelma. Paris, 1867.
(Signale des gravures rupestres, antérieures à l'époque romaine, à Hadjar
el Khanga, chez les Sellaoua de la région de Guelma.)
6. Duveyrier (H.) : Sculptures antiques de la province marocaine de Sous.
Bull. Soc. Géographie. XII. 1876.
(Décrit les images rupestres relevées par le rabbin Mardochée dans le
Djebel Bani ; stations du Dj. Ida ou Taltas, Dj. Taskaleuin, Dj. Tabayoudt,
Tigzi et Taskala.)
7. Erwin de Bary : Le dernier rapport ďun Européen sur Ghat et les
Touareg de Г Air. — Journal de voyage d'Erwin de Bary, 1876-77. Tra
duction H. Schirmer. Paris, 1898.
(Mentionne des figures d'hommes et d'animaux sur le rocher de Dokou
près de l'Aouerer.)
8. Nachtigal : Sahara und Sudan, Leipzig. 1879. Tome I. — Ouvrage tra
duit par Gourdault : Sahara et Soudan. Paris, 1881. 2 vol.
(Signale les gravures rupestres de l'Euneri Oudeno, près de Bardaï, au Tibes-
ti : un personnage debout, bovidé aux cornes dirigées en avant, chameaux.)
9. Rebold (V.) : Excursion dans la Mahouna et ses contreforts . Rec. Soc.
Archéol. Gonstantine, XXIII, 1882.
(Emet l'hypothèse de l'âge préhistorique des gravures rupestres de la
région de Guelma.)
10. La Blanchère : Sur Гаде des gravures rupestres, des inscriptions saha
riennes et de i écriture lihy que. B. Corr. Afr. 1882.
11. Tissot (Ch.) : Géographie comparée de la province romaine d'Afrique.
Paris, 1884. Tome I.
(Regarde les gravures rupestres des Monts des Ksours comme étant
l'œuvre de Berbères des temps historiques.)
12. Lenz (Oskar) : Timbuktu. Leipzig, 1884, tome II. — Traduction en deux
volumes. Paris, 1886: Tombouclou ; voyage au Maroc, au Sahara el au
Soudan.
(Retrouve la station du Tigzi, au Nord de Foum el Hassan, dans le Sous,
et y signale des représentations d'éléphants.)
13. Douls (G.) : Voyage d'exploration à travers le Sahara occidental et le
Sud Marocain. Bull. Soc. Géogr. Paris, 1888.
(Signale les gravures rupestres de l'Oued Chebika au sud du Draa.) UNE CARTE DES GRAVURES RUPESTRES ET DES PEINTUBES A b'OCRE Hi
14. Bonnet : Les gravures sur rochers du Sud-Oranais. Rev. Ethnogr. 1889.
(Affirme le caractère préhistorique de ces gravures.)
15. Flamand (G.B.M.) : Notes sur les stations nouvelles ou peu connues de
pierres écrites du Sud oranais. Académie Inscr. et B. Lettres, 1892 — et
l'Anthropologie, 1892.
(Signale, au Ksar el Ahmar, près de Géryville, l'existence d'un homme
armé d'une hache néolithique, et celle du Buffle antique ; parle également
des gravures situées entre Asia et Chellala.)
16. Bernelle (R.) : Vestiges antiques de la commune mixte de VOued Cherf.
Rec. Soc. Archéol. Gonstantine, XXVII, 1892.
(Fait connaître les gravures de Kef Messiouer, près de Sédrata, région
de Guelma.)
17. Pomel (A.) : Paléontologie, Monographies. Publ. Service Carte Géol.
Algérie :
— Bubalus antiquus. 1893. — Caméliens et cervidés. 1893. — Bosélaphes
1894. — Bœufs. 1894. — Antilopes. 1895. — Éléphants. 1895. — Singe
et homme. 1897. — Ovidés. 1898.
(Série de monographies, publiées de 1893 à 1898, consacrées aux gra
vures rupestres du Sud Oranais.)
18. Foureau (F.) : Ma mission en 1892-93 chez les Touareg Azdjer. Paris,
1894.
(Signale des inscriptions par renseignements.)
19. Foureau (F.) : Rapport sur ma mission au Sahara et chez les Touareg
Azdjer. Octobre 1893. — Mars 1894. Paris, 1894.
(Signale des inscriptions par
20. Blanchet (P.) : Les grottes de Chaïba-Naïma. Rec. Not. et Mém. Soc.
Archéol. Gonstantine. 1899.
(Bassin de l'Oued Itel, région de Biskra.)
21. Blanchet (P.) : Excursion archéologique dans le Ho dna et le Sahara.
Rec. Not. et Mém. Soc. Archéol. Constantine, 1899.
22. Flamand (G.B.M.) : Les premiers habitants des Hauts Plateaux et du
Sahara algérien d'après les monuments rupestres. C.R. Congrès Nat.
Soc. Franc. Géogr. XX, Alger. 1899.
(Décrit les stations de Bou Alem et d'El Richa.)
23. Gsell (St.) : Notes ď Archéologie algérienne. — Bull. Archéol. du Comité
des travaux hist, et scient. 1899.
(Rien ne permettrait de dater les monuments rupestres de la région de
Guelma.)
24. Gsell (S.) : Chronique archéologique africaine, Mélanges, XX, 1900, et
XXI, 1901.
25. Flamand (G.B.M.) : Les Pierres écrites du Nord de l'Afrique. C.R.
Congrès internat. Anthrop. Archéol. Préhist., XII, Paris, 1900.
26. Flamand ^G.B.M.) : Note sur les outils et objets préhistoriques et leur
figuration sur les Hadjrat Mekloubat du Sud de V Algérie et du Sahara.
— Ass. Franc. Avanc. Sciences, Paris, 1900, I.
27. Reinach (S.) et Schmidt (W.j : Observations en sens opposé à la thèse de SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES 112
Flamand ; les appendices du sphéroïde des béliers de Bou Alem et ďEl
Richa ne seraient pas des uraei. — C.R. Congrès intern. Anthrop.
Archéol. préhist. XII, Paris, 1900. — et l'Anthropologie, XII, 1901.
28. Flamand (G.B.M.) : Mission an Tidikelt. Lu Géographie. 1900.
29.: Les Had j rat Mektoubat. Bull. Soc. Anthrop. Lyon,
1901.
30. Flamand (G.B.M.) : Les pierres écrites du Nord de l'Afrique et spécia
lement de la région ďln Salah. L'Anthropologie. 1901.
31. Rimbaud : Les Tifînar de la gara des Chorfa. Bulletin Comité Afrique
Française. Suppl. 1901.
(Tilinar près d'Aoulef.)
32. Duvaux : Notice sur les inscriptions recueillies à Taghit, Sud Ora-
nais. — B.S.G. et Archéol. Oran, 1901.
(Personnages armés de matraques et figuration de cercles ; œuvre de
Berbères.)
33. Jacquot (L.) : Dessins rupestres de Tiout. — Rec. Not. et Mém. Soc.
Archéol. Constantine. 1901.
34. Maumbné : Note sur les dessins el sculptures relevés dans la région entre
Laghouat et Géry ville. Bull. Archéol. du Comité des Travaux hist, et
scient. 1901.
(Signale des peintures rupestres dans les djebels Mimouna et Baradouarn,
bassin de l'Oued Zergoun.)
35. Gsell ^St.) '. Les monuments antiques de Г Algérie. Paris. Tome I. 1901.
(Fixe à 3.000 ans environ avant l'ère chrétienne la date des plus anciennes
gravures rupestres de la Berbérie.)
36. Lefebure (E.) : La politique religieuse des Grecs en Libye. Bull. Soc.
Géogr. Alger, 1902.
(Cousidère comme des uraei les appendices des sphéroïdes des béliers.)
37. Delmas : Les Hadjrat Mektoubat du Djebel Amour dans le Sud Oranais.
Bull. Soc. Dauphin. Ethnol. Anthrop. IX. 1902.
(Les graveurs algériens seraient des Cro-Magnon.)
38. Foureau (F.) : DWlger au Congo par le Tchad. Paris, 1902.
(Signale une ansilope gravée près d'Aïn el Hadjadj, au Tassili des Ajjer
— des gravures libyco-berbères représentant des hommes et des animaux
près de l'Oued Tarazit et près de l'Oued Tidek dans l'Aïr.)
39. Gautier (E.-F.) : Découvertes archéologiqnes et épigraphiques faites au
cours ďun voyage au Sahara. C.R. Acad. Inscriptions et Belles Lettres. 1903.
(Découvre au Mouydir et dans l'Ahnet des gravures rupestres plus
récentes que celles du Sud Oranais.)
40. Gautier (E.-F.) : Lettre sur le Mouydir. Annales de Géographie. 1903.
41.: Gravures rupestres sud-oranaises et sahariennes. L'An
thropologie. 1904.
42. Voinot : A travers le Mouydir. Rapport de tournée. Bulletin Comité
Afrique Française. Suppl. 1904.
(Signale les inscriptions tifinar de Tiratimine — la chasse au mouflon de
Taoulaoun — les gravures et les tifinar d'Ain Teghaldji.) CARTE DES GRAVURES RUPESTRES ET DES PEINTURES A l/oCRE 113 DNE
43. Blanchkt (P.) : Les dessins de VOued Itel. Rec. Not. et Mém. Soc.
Archéol. Constantine, 1904.
44. Hilaire : Dessins rupeslres de la région de VHadjrat-el M'Guil. Bull.
Archéol. du Comité des Travaux hist, et scient. 1904.
(L'Hadjrat-el-M'Guil se trouve dans le cercle d'Aïn Sefra.)
45. Foureau (F.) : Documents scientifiques de la mission Saharienne. Paris,
1905.
[Reproduction des gravures signalées dans le livre : d'Alger au Congo
par le Tchad.)
46. Flamand (G.B.M.) : Note sur quelques stations nouvelles ou peu connues
de pierres écrites du Sahara. Paris, 1906.
(Inscriptions des Ouled Mahmoud et de Tesmana au Gourara — du revers
Sud du Tademaït — de Tiratimine et de l'Oued Tougoulgoult au Mouy-
dir.)
47. Hamy : Exploration de M. Chudeau dans le Sahara. Bulletin de Géo
graphie. 1906.
(Communique deux lettres de Chudeau signalant des inscriptions au
Hoggar, au confluent de l'Oued Agennar et de l'Oued Outoul, et à Tin
Zaouaten près de l'Adrar des Iforas.)
48. Hamy : Pierres levées et gravures rupestres du Tagant. Bull. Soc.
Anthrop. 1909.
(Gravures rupestres de Garaoua.)
49. Desplagnes : Une mission archéologique dans la vallée du Niger. La
Géographie. 1906.
(Station de gravures rupestres au rocher de Xiodiougou.)
50. Desplagnes : Le plateau central Nigérien. Paris. 1907.
(Signale des peintures dans le pays des Habbés.)
51. Chudeau (R.) : Quelques renseignements ethnographiques sur le Sahara
et le Soudan. Bull. Soc. Antlirop. 1907.
(Gravures rupestres, p. 143.)
52. Gautier (E.-F.) : Sahara algérien. In E.-F. Gautier et R. Chudeau.
Missions au Sahara. Tome I. Paris, 1908.
(A vu les gravures rupestres de la Saoura, du Touat, du Tidikelt — au
Mouydir et dans l'Ahnet, celles de Taoulaoun, Tahount Arak, Taloak,
Oued Tarit, aguelman Tamanâ, Ouan Tourha, Tin Senasset — en bordure
de l'Adrar des Iforas et dans l'Adrar, celles de Timissao, Oued Taoundrart,
In Fenian, Oued Tougçomin.
Décrit en outre d'après les notes de Motylinski les stations d'Hassi el
Kheneg, de Takoumbaret, de Meniet, de Tit, de l'Oued Agennar, de l'Oued
Teroumout et de l'Oued In Dallag.)
53. Arnaud : Mission Arnaud-Corlier : d'une rive à l'autre du Sahara. Paris.
2 vol. 1908.
(Signale des Tifinar à Hassi Gouiret près d'In Salah — et dans l'Adrar
des Iforas : des gravures rupestres dans la vallée de l'Irerrer, à In Tebdoq,
dans la vallée de l'Oued Tafaynag, à Telakak — et des Tifinar à Kidal . )
54. Benhazera (M.) : Six mois chez les Touareg du Ahaggar. Alger, 1908.
Société des Africanistes. 8 SOCIÉTÉ DES AFRICANISTES 114
(Mentionne les gravures rupestres de l'Oued Agennar près de Taman-
rasset et celles de l'Oued Amdja dans l'Ahnet.)
55. Zeltner (F. de) : Les grottes peintes du Soudan Français. C.R. Acad.
des Sciences. 1910.
(Signale des peintures près de Kila et près de Bamako.)
56. Zeltner (F. de) : Les grottes peintes du Soudan Français. L'Anthropol
ogie. 1911.
57. Uoux (H.) : Peintures rupestres du Djebel Bliji (Sud Tunisien). Bull,
et Mém. Soc. d'Anlhrop. de Paris. 1911.
58. Roux (H.) : Les peintures du Djebel Bliji. Revue Tunisienne. 1911.
59. Said Boulifa : Nouveaux documents archéologiques, découverts dans le
Haut Sebaou [Kabylie), Revue Africaine. 1911.
60. Said Boulifa : L'inscription ďlfira. Revue archéologique. 191 "2.
61. Bosco (J.) et Solignac (M.) : Notice sur les vestiges préhistoriques de la
région du Kroub. Recueil des Notices et Mémoires de la Soc. Archéol. de
Constantine. 1912.
(Peintures de béliers casqués.)
62. Gsell(S.) : Histoire ancienne de l'Afrique du Nord. Tome I. Paris, 1913.
(Insiste sur le caractère religieux des gravures rupestres.)
63. Zeltner (F. de) : Les gravures rupestres de l'Air. L'Anthropologie. 1913.
(Décrit des grafitti récents, d'un médiocre intérêt, situés entre Agadès et
Aoudéras. Aucune autre précision n'est donnée sur l'emplacement des
stations.)
64. Flamand (G.B.M.) : Deux stations nouvelles de pierres écrites décou
vertes dans le cercle de Djelfa. L'Anthropologie. 1914.
(Bélier casqué du Ksar Zaccar.)
65. Gahdel : La liaison avec Bilma. Bull. Soc. Géogr. Alger. XIX. 1914.
(A obtenu conlirmation, par des informateurs, de l'existence d'inscriptions
au Col d'Anaï.)
66. Solignac (M.) et Bosco (J.) : Nouvelles stations de la région du Kroub.
Recueil Not. et Mém. Soc. Archéol. de Gonstantine. 1915.
67. Solignac (\1.) : Cupules en rapport avec des gravures rupestres du
département de Constantine. Bull. Soc. de Géographie et d'Archéologie de
la province d'Oran. 1917.
68. Gautier (E.-F.) : Nouvelles stations de gravures rupestres Nord-Afric
aines. L'Anthropologie. 1917.
(Décrit les gravures rupestres de Djattou, chez les Béni Smir, au Nord
de Figuig.)
69. Joleaud (L.) : Etude de géographie zoologique sur la Berbérie. Revue
Africaine. 1918.
(Les plus anciennes des images de buffles antiques remonteraient au
Paléolithique récent.)
70. Augiéras (M.) : Le Sahara occidental. Paris, 1919.
(Gravures rupestres du Mcherrah.)
71. Flamand (G.B.M.) : Les Pierres écrites. Paris, 1921.
(Ouvrage classique bien qu'inachevé. Décrit les stations suivantes : UNE CARTE DES GRAVURES RUPESTRES ET DES PEINTURES A L OCRE
Cercle ďAflou. — Oued Medsous, El Kharrouba, El Richa, Aïn El Kretar,
Aïn SfisMfa, Kef Mektouba, Taouïala.
Cercle de Géryville. — Bou Alem, Hadjar Etter, El Mektouba, Oued
Aïn Ramin, Ksar El Ahmar, Ksar El Hadj Ahmar, Guebar Rechim, Aïn
Tazina, Garet Touidjin, Djorf Meharra, Mouchegueug, Aïn Lahag, Chellala-
Dahrmia, Kheneg Taïeb, Aïn El Gotlatiu, Kheneg Sidi Brahim, Aïn Saf
Saf.
Cercle ďA'ín Sefra. — Djorf Mahisserat, Thvout, route d'Asla, Moghar
et Tahtani, Oued El Brig, Aïn Sfissifa, El Hadj Mimoun, Ejenien Bou Resk,
Oued Dermel, Hadjrat M'Guil, Djorf El Ahmar.
Cite également très brièvement, les stations de la Kabylie, de la région
de Constantine, du Sous, du Col de Zenaga près de Figuig, de la Zousfana,
de la Saoura, du Tademaït, du Gourara, du Touat, du Tidikelt, enfin
quelques stations du pays ajjeretdu Fezzan.)
72. Hubert (H.), Laforgue (P. i et Vanelsche (G.) : Objets anciens deVAouker.
Bull. Comité Études Hist, et Scient. A.O.F. 1921.
(Gravures rupestres d'Enji.)
73. Bernard (A.) : Les gvavures rupestres de l'Afrique du Nord. La Géograp
hie, 1922.
74. Breuil (H.) : Stations de gravures rupestres ďAguilet Abderrahman
(Sahara central). L'Anthropologie. 1923.
(Station découverte par l'adjudant Fretay ; pas de Tifinar; hommes armés
de lances ou d'arcs; bubales et pachydernes ; gravures archaïques et libyco-
berbères.)
75. Bolrcart (J.) : Un voyage au Sahara (Mission Olufsen). Paris, 1924.
(Signale les sandales de Tihi-n-Tratin, au Mouydir.)
76. Frobenius (L.) et Obermaikr (II.) : Hadschra Maktuba. Munich, 1924.
(Cet ouvrage forme le complément des Pierres Écrites de Flamand. 11
décrit les stations de Zaouia Tahtania, de Barrébi et de Tahrit, et ajoute
aux stations de Flamand celles d'Aïn Goudeja, de l'Oued Cheria, du Djebel
Bes Seba, de Kreloua Sidi Cheikh, d'El Korema, dans les Monts des
Ksours.j
77. Kilián (С.) : Аи Hoggar. Mission de 1922. Paris, 1925.
(Décrit les Tifinar de la Gara Tanezrouft, près de Fort Flatters, et de
Tin Edness.)
78. Rlsso (P.) : Les pierres écrites du Col de Zenaga (Sahara marocain).
Revue Anthropologique. 1926.
79. Breuil (H.) : Gravures rupestres du désert Libyque identiques à celles
des anciens Bushmen. Revue Anthropologie. 1926.
(Gravures dérouvertes par le prince Kemal el Dine à Kerkour Talah ;
personnages, girafes, autruches. A deux kilomètres, bovidés peintsJ
80. Demoulin : Gravures et inscriptions rupestres sahariennes. La Nature.
1926.
(Décrit les gravures d'In Tadeini et d'Aoulilamane dans l'Adrar des Iforas,
celles d'In Azaoua dans le Tassili n'Adrar, et celles de l'Ahaggar.)
81. Durand (P.) et Lavauden (L.) : Les peintures rupestres de la grotte d4n

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.