Le troisième âge agraire du Maroc - article ; n°422 ; vol.77, pg 385-413

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1968 - Volume 77 - Numéro 422 - Pages 385-413
PROBLEMES MORPHOLOGIQUES DU SUD DU MALAWI. - Résumé. - Le Sud du Malawi fait partie du système des rift-valleys de l'Afrique orientale, dans sa terminaison méridionale. Ne sont étudiés ici que la partie méridionale du fossé du Nyassa, ainsi que le fossé de la Shire, les Shire Highlands, et la dépression du lac Chilwa. Les failles délimitant le rift présentent deux directions prédominantes: NNW-SSE et NW-SE. L'essentiel de la tectonique cassante est ancienne, et la plupart des auteurs estiment que la rift-valley du Nyassa avait acquis ses traits presque définitifs au début du Tertiaire (cela est une différence fondamentale avec la rift-valley du Kenya, formée au Néogène et au Quaternaire). Certaines vieilles failles, comme celle de Cholo, ont toutefois rejoué de manière notable au Plio-Quaternaire. Le second élément majeur de la structure est constitué par les intrusions Chilwa, d'aspect souvent très complexe, d'âge fin Karroo à début du Post-Karroo. Lorsqu' elles sont formées de roches plus résistantes à l'érosion que les roches encaissantes du socle pré-cambrien, ces intrusions sont mises en saillie par l'érosion différentielle de manière souvent impressionnante, par exemple dans les Mlanje Mountains qui sont constituées par des syénites intrusives. On reconnaît cinq surfaces d'érosion fondamentales dans le Sud du Malawi: la surface fin-jurassique ou «Gondwana surface»; la surface du début du Crétacé; la surface fin-Crétacé-début Tertiaire, dite aussi «Vipya peneplain» ou «post- Gondwana surface»; la surface mi-tertiaire, ou miocène, dite «african surface»; enfin, la surface fin-tertiaire. L' histoire des plans d'eau lacustres est complexe et encore mal connue. L' extension du lac Nyassa vers le sud, à une époque récente, semble en relation avec une continuation de la subsidence du fond du fossé de la Shire durant le Quaternaire. La baisse du niveau du lac Chilwa, à l'origine d'une belle série de terrasses lacustres étagées très récentes, reste encore mal expliquée.
THE THIRD ERA OF MOROCCAN AGRICULTURE. - Abstract. - After the tribal era, with its collective farming, which endured until the twentieth century, and the colonial era, with its estates, which started with the Protectorate, the communal era (the commune is now the new basic administrative region), since Morocco regained its independence in 1956, has developed notable characteristics through various developments in the field of agriculture. Operation Plough, which put too much confidence in mechanization, failed to make progress. The National Irrigation Office (O.N.I.) was short lived. The policy of the distribution of allotments consists of setting up co-operative service units, mainly in the irrigated region, consisting of plots of about 5 hectares, the rigid system of rotation is giving way to cash crops (cotton, sugar, beet, citrus fruits). As far as the policy is concerned the Tadla is the pilot region, for in the Triffa a concentration on citrus fruits has developed and in the Haouz the co-operatives are those of exploitation.
29 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : lundi 1 janvier 1968
Lecture(s) : 39
Nombre de pages : 33
Voir plus Voir moins