Violence, rationalité, incertitude : tendances apocalyptiques et iréniques dans l'étude des conflits internationaux - article ; n°6 ; vol.14, pg 1155-1178

8 lecture(s)
Revue française de science politique - Année 1964 - Volume 14 - Numéro 6 - Pages 1155-1178
24 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

lire la suite replier

Télécharger la publication

  • Format PDF
Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page

Vous aimerez aussi

Monsieur Pierre Hassner
Violence, rationalité, incertitude : tendances apocalyptiques et
iréniques dans l'étude des conflits internationaux
In: Revue française de science politique, 14e année, n°6, 1964. pp. 1155-1178.
Citer ce document / Cite this document :
Hassner Pierre. Violence, rationalité, incertitude : tendances apocalyptiques et iréniques dans l'étude des conflits
internationaux. In: Revue française de science politique, 14e année, n°6, 1964. pp. 1155-1178.
doi : 10.3406/rfsp.1964.403477
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_1964_num_14_6_403477LES CONFLITS INTERNATIONAUX
Tendances VIOLENCE dans étude RATIONALITE apocalyptiques des conflits internationaux INCERTITUDE et iréniques
Au commencement était U.N.E.S.C.O Certes il avait toujours eu
des conflits et des guerres et presque toujours des efforts pour les com
prendre et les expliquer Il avait eu un historien pour vouloir que son
étude minutieuse et stylisée du plus unique des conflits fût en même temps
un modèle pour toujours qui cherche comprendre de savantes et
modernes notions comme système international bipolarité inter
action cumulative des décisions etc. ou simplement saisir le jeu des
calculs et des passions de la nécessité et du hasard aura jamais de
meilleur recours que Thucydide Mais précisément idée de renvoyer
dans leurs foyers historiens diplomates et militaires bref spécialistes de
la politique et de la guerre pour chercher la clef de ces phénomènes
dans des domaines la fois plus vastes et plus familiers idée de faire
intervenir le spécialiste des sciences sociales psychologue sociologue ou
mieux encore psychologue social pour comprendre scientifiquement éli
miner ou prévenir les sources de la violence internationale idée étu
dier les oppositions entre villes et campagnes ou les tensions entre pères
SOMMAIRE
VIOLENCE RATIONALITE INCERTITUDE
Tendances apocalyptiques et iréniques
dans étude des conflits internationaux Pierre Hassner 1155
U.R.S.S. LA CHINE ET LES ORIGINES
DE LA GUERRE DE COREE Philippe DeHUers 1179
1155 Les Conflits Internationaux
et fils pour comprendre la guerre froide bref de chercher interpréter
les conflits entre Etats partir des conflits entre groupes et individus
ou intérieur de ceux-ci) et ces derniers partir soit de préjugés et de
malentendus entre acteurs soit corrélativement de déficiences dans leur
santé psychique voilà ce qui date surtour de la dernière guerre Et est
cela que le projet de U.N.E.S.C.O sur les tensions sociales représente
dans histoire de étude des conflits Que on utilisât abord le terme
de tension ou ensuite celui de conflit était la même volonté de
trouver grâce des techniques nouvelles une théorie générale qui livrât
un seul coup explication des conflits la preuve ils ne reposaient
pas sur une opposition véritable et le remède qui les éliminerait une fois
pour toutes
Nous avons changé tout cela Dans ouvrage précité Jessie Bernard
exposant ensemble des recherches consacrées aux conflits avant 1955
distinguait deux grandes approches la conception socio-psychologique qui
inspire étude des tensions et la conception elle appelle sociologique
qui voit dans les conflits une interaction de systèmes résultant incom
patibilités réelles et admettant des stratégies rationnelles portant sur le
calcul des coûts des enjeux et des risques Elle critiquait sévèrement
la première approche pour son passage indu de individuel au collectif
elle accusait de négliger le conflit proprement dit parce que ses postulats
optimistes obligeaient en chercher la source chez les acteurs en tant
que tels le considérer comme nécessairement pathologique et se
fermer la possibilité en saisir les aspects rationnels ou la fonction sociale
Bernard saluait les balbutiements de la seconde approche en évoquant
les travaux de mathématiques sociales de Rashewski Richardson etc. et
surtour la naissance de la théorie des jeux dans laquelle elle discernait
dès 1950 les germes de ce elle appelait une manière ailleurs sur
prenante la sociologie moderne du conflit Mais elle déplorait que les
On trouvera la fois un résumé un bilan et des critiques décisives
de cette approche dans ouvrage De la nature des con lits Evaluation des
études sur les tensions internationales par Association internationale de socio
logie avec la collaboration de BERNARD Jessie) PEAR F.H.) ARON R.)
ANGELL R.) Paris U.N.E.S.C.O. 1957 346 p. bibliogr. index Voir aussi
pour une évaluation plus récente la critique incisive de OECONOMO
Guerres et sociologues ue fran aise de sociologie 2) 1961 pp 22-37
Pour un exposé récent de un des spécialistes les plus importants mais aussi
les plus nuancés de la méthode Unesco cf KLINEBERG 0.) The human
dimension in international relations New York Holt Rinehart and Winston
1964 vin-173 Index
Elle en mentionnait brièvement une troisième celle des malentendus
sémantiques pour écarter tout en la rapprochant de la méthode des tensions
puisque une et autre refusent selon elle de prendre au sérieux les connits
intérêts et de valeurs
1156 Les Conflits Internationaux
études de la première école si stériles selon elles fussent si nombreuses
et si dominantes et que sociologues et mathématiciens eussent pas encore
par leur collaboration donné la seconde les outils nécessaires
Quelques années ont passé Et en mars 1962 le political scientist
américain Charles Medelland écrivant dans une revue appelée Thé
Journal of conflict resolution publiée par un centre portant le nom de
Center for research on conflict resolution et rendant compte de deux
livres intitulés The strategy of conflict et Conflict and defense pouvait
répondant la plaintive et rhétorique interrogation de Bernard Où
est ia sociologie moderne du conflit intituler son article La réorien
tation de la sociologie du conflit et écrier triomphalement étude
du conflit particulièrement celle de ce cas spécial le conflit international
est pas seulement en expansion elle est dans un état qui est pas très
éloigné de éclatement ou de explosion Et de constater un change
ment presque abrupt orientation qui consiste en fait en un transfert
de la mode intellectuelle des théories générales et des études concrètes
de la première des orientations définies par Bernard vers la seconde
Medelland remarque en effet que approche par les tensions le couple
frustration-agression etc. subit une sorte éclipsé et en revanche
accent est de plus en plus mis sur interaction sur les processus sociaux
considérés comme des systèmes dont les propriétés ne sont pas réductibles
aux traits des acteurs qui en constituent les éléments Dès la première
année du Journal of conflict resolution 1957) Mack et Snyder dressant
un bilan pourtant large et optimiste des études sur les conflits sociaux
constataient il existait une masse impressionnante de données indiquant
une approche directe tendant la suppression ou adaptation des
sources en elles-mêmes était pas nécessairement un moyen efficace de
combattre le conflit davantage comprendre et influencer
les modalités de son déroulement et de sa conclusion que on devait
efforcer Ainsi le changement orientation qui permis le nouvel essor
des études sur les conflits peut se définir en une double formule accent
sur interaction plutôt que sur la nature des acteurs accent sur la solution
des conflits plutôt que sur leurs causes ce qui du moins dans une certaine
mesure semble bien indiquer une troisième opposition accent sur les déci
sions et leur interdépendance donc sur les stratégies des acteurs donc
sur aspect conscient et rationnel de leur action plutôt que sur ses expli
cations inconscientes et irrationnelles Mais est précisément autour du
The Journal of conflict resolution 1) mars 1962 94
MACK R.) SNYDER R.) The analysis of social conflict towards an
overview and The Journal of conflict resolution 2) juin 1957
213 Les Conflits Internationaux
rapport entre les deux premières oppositions et la troisième entre la part
de la stratégie rationnelle et celle de la psychologie voire de la patho
logie dans interaction des décisions que se noueront problèmes procès
tendances et procès de tendances
Que était-il passé Dans la dizaine années qui séparent le
De Profinhiis de Bernard et le Magnificat- de McClelland une
série de révolutions était produite pour le meilleur ou pour le pire
dans atmosphère des sciences sociales en général et de la théorie des
relations internationales en particulier Il agit une prise de conscience
de la naissance dans le domaine des sciences mathématiques physiques
biologiques voire sociales de tendances et de disciplines qui surmontant
les barrières traditionnelles ont suscité espoir une théorie générale de
action et des systèmes ou en autres termes des
ensembles complexes organisés et de leurs interactions donc des conflits
intérieur des systèmes et entre eux Théorie des jeux inspirant la
fois économie et la stratégie recherche opérationnelle biologie mathé
matique cybernétique inspirant la théorie de organisation celle des com
munications et de infoririation générale des systèmes théorie
générale du comportement usage des modèles en économie des machines
électroniques en analyse du contenu etc. tout cela suscitait espoir une
science intégrée de la société et du comportement qui combinerait la multi
plicité des techniques et des approches avec unité une théorie générale
formalisée La pratique de la collaboration interdisciplinaire et art de
analogie seraient ordonnés et sanctifiés par une science commune qui
comprendrait les conflits internationaux les crises et les guerres la
lumière de phénomènes plus généraux mais cela grâce la découverte
de structures et de processus formalisables plutôt que de facteurs concrets
déterminants Ainsi les deux ou trois années 1955-1957 ont-elles vu la
brusque eclosi une série entreprises intellectuelles relativement con
vergentes qui avaient en commun espoir utiliser pour la compréhen
sion et la solution des conflits internationaux les percées scientifiques des
quelques années précédentes
On trouve cette préoccupation dans les avis exprimés en 1955 en vue
du projet de la dotation Carnegie sur les conflits par Quincy Wright
et Karl Deutsch Ce dernier appelait une attaque scientifique concer
tée combinant les méthodes de plusieurs des sciences sociales ap
proche il suggérait était fondée essentiellement sur une combinaison de
Cf FREYMOND J.) Le contili sarrois 1945-1955) Bruxelles Editions
de Institut Solvay 1959 pp 15-21
DEUTSCH Karl) Mass communications and the loss of freedom in
national decision-making possible research approach to interstate conflicts
The Journal of conflict resolution 2) juin 1957 200
1158 Les Conflits Internationaux
étude des communications de masse et des décisions tout en incluant
interaction de celles-ci Schelling constatant combien la science de
la stratégie internationale était en retard posait les premières pierres
une stratégie des conflits définie comme une théorie des décisions
interdépendantes qui disait-il apparaît comme un mélange de théorie
des jeux de théorie de organisation de théorie des communications de
théorie de la preuve de théorie du choix et de théorie des décisions
collectives Encore cette est-elle centrée sur le calcul rationnel
tout en comprenant celui-ci en un sens élargi Mais les ambitions de la
plupart des promoteurs des nouvelles approches sont plus larges la
même époque économiste Kenneth Boulding effor ait partir de don
nées allant de la cybernétique administration de jeter les bases une
nouvelle science eiconique ou théorie de image que les organi
sations se font les unes des autres Surtout il effor ait de la généraliser
en appliquant selon le mot de Schelling tous les processus inter
action sociale de la guerre au flirt des publicités concurrentes au lynx
et au lièvre qui se prêtent un style commun analyse systéma
tique et en en faisant approche essentielle du problème il vise
par-dessus tout celui de la guerre et de la paix Il pensait en effet que
la science appliquée ne peut réussir si elle ne guide son étude empirique
par les rênes aussi lâches soient-elles de la théorie abstraite pure Or
dit-il dans la préface de son livre Conflict and defense il acquit vers
1954-1955 la conviction que pour développer un système théorique apte
traiter le problème de la guerre et de la paix il était nécessaire de
lancer ses filets plus loin et étudier le conflit comme un processus social
général dont la guerre était un cas spécial Un petit groupe de chercheurs
qui partageait cette conviction donna naissance abord au Journal of
conflict resolution partir de 1957 puis au Center for research on conflict
resolution de Université de Michigan en 1959 En effet le manifeste
de la revue laquelle porte pour sous-titre Revue trimestrielle de
recherches liées la guerre et la paix indique que si le problème
auquel on intéresse en dernière analyse est celui de la prévention de la
guerre globale la méthode est celle études interdisciplinaires pour les
quelles on fera appel aux sociologues aux psychologues aux éducateurs
aux pionniers des sciences du comportement par opposition aux disciplines
SCHELLING T.) The strategy conflict New York Galaxy Book
1963 15 T.) War without pain and other models World politics
15 3) avril 1963 467
BOULDING K.) Conflict and defense genera theory New York
Harper Torchbooks 1963 pp vii-vm
1159 Les Conflits Internationaux
traditionnelles et cela partir de la conviction que le comportement et
interaction des nations ne constituent pas un domaine isolé et autarcique
mais ne sont une partie un champ beaucoup plus vaste de compor
tement et interaction et que les structures et les processus que on
trouve dans les conflits industriels ou les querelles inter-personnelles ne
sont pas moins précieux pour parvenir une théorie générale du conflit10
où la politique extrêmement accueillante de la revue où les études
portant sur les conflits internationaux ne constituent un tiers environ
des articles publiés les conflits les plus divers intra-personnels entre
personnes entre firmes etc. ayant droit une proportion peu près
égale suivis de près par les études générales sur la notion de conflit
la seule condition généralement observée étant orientation vers les
sciences humaines plutôt que vers histoire ou la politique au sens
strict
Un autre grand projet étude des conflits fondé également en 1957
et travaillant en liaison étroite avec le Journal of conflict resolution
inspire du même esprit tout en concentrant son imposante batterie de
concepts de techniques dernier modèle sur une étude précise celle
du déclenchement de la guerre de 1914 Il agit du programme des Stan
ford studies in international conflict and integration dirigé par Robert
North Ici encore la préoccupation essentielle concerne les conflits
entre Etats et plus particulièrement le problème de la guerre et de la
paix car il agit de mettre en évidence ce qui distingue les conflits qui
aboutissent usage de la violence et les autres mais ici encore la
méthode est interdisciplinaire scientifique et passe par la théorie
générale et abstraite On fait appel des political scientists des histo
riens des économistes des psychologues des anthropologues des socio
logues on efforce établir un cadre conceptuel extrêmement abstrait et
élaboré autour de la notion intégration les hypothèses envisagées étant
la fois que les conflits peuvent dans une certaine mesure contribuer
intégration des systèmes ou organisations et que intégration insuf
fisante de celles-ci peut être une source des conflits et de leur chute dans
la violence) on efforce de déterminer le comportement des Etats en
période de crises en étudiant en particulier aide analyses de contenu
extrêmement minutieuses la communication entre Etats et ses interruptions
ou déformations et interaction des tensions des perceptions et des
décisions chez les hommes Etat Ainsi analyse des crises aboutira-t-elle
tout en parlant systèmes et interactions de décisions retrouver
certains thèmes plus anciens et plus chers aux psychologues sociaux
10 The Journal ot conflict resolution l) mars 1957
1160 Les Conflits Internationaux
ceux hostilité de tensions de perceptions réciproques déformées par les
stéréotypes Et présent est ce dernier type interactions que
les études de Stanford semblent accorder un primat plutôt aux stra
tégies rationnelles et aux calculs de forces 11
est ici que nous nous trouvons une croisée des chemins Si en
effet nous nous posons comme le fait excellemment Medelland la
question de savoir quoi abouti ce mouvement commencé en 19 55
nous ne pouvons être moins frappé que lui de son unité et
de son succès
Pour Medelland ce qui témoigne de cette unité et de ce succès ce
sont avant tout trois grands livres et une préoccupation qui leur est com
mune ainsi la plupart des études souvent inspirées par eux aux
quelles nous avons fait allusion Ces livres ce sont The strategy of
conflict de Schelling Fights games and debates 12 de Rapoport et Conflict
and defense de Boulding La préoccupation commune est celle de inter
action est application de la règle Pour comprendre ce que nous
faisons il faut comprendre ce ils font est étude des processus
négociations guerres des prix courses aux armements ascensions aux
extrêmes guerres qui consistent en une succession états résultant de
interaction de deux ou plusieurs systèmes est idée que cette inter
action est cumulative elle produit non seulement la réciprocité des
points de vue et interdépendance des situations mais la dynamique une
histoire commune Mais précisément cette interaction et cette dynamique
des conflits peuvent être de nature et de conséquences fort diverses et
est ici que les différences orientation entre auteurs et écoles jouent
un rôle majeur
Boulding et Rapoport qui sont ensemble les principaux fondateurs et
animateurs du Journal of conflict resolution auquel ailleurs Schelling
largement collaboré les premières années ont beaucoup plus en commun
sur le plan de approche théorique comme sur celui des options pra
tiques entre eux avec ce dernier Là où Schelling déclare explici-
11 Cf pour un exposé du projet The conflict study project at Stanford
The Journal of conflict resolution 2) 243 Exposé du cadre concep
tuel in NORTH R.) KOCH H.) ZINNES D.) The integrative functions of
conSict Ibid 3) 355 Pour un exemple de la méthode et des résultats
NORTH KOCH H.) ZINNES D.) Capability threat and the out
break of war pp 469-483 in ROSENAN J. ed. International politics and
foreign policy New York the Free Press of Glencoe 1961 Une entreprise
liée mais ici plus satisfaisante est étude comparative des crises inter
nationales aiguës centrée sur les exemples de Suez Berlin Quemoy et Cuba
par McCLELLAND C.) The acute international crisis World politics 14 l)
oct 1961 pp 982-204
12 Ann Arbor University of Michigan press 1960
1161 Les Conflits Internationau
temeni laisser de côté la pathologie du conflit ses motivations irration
nelles et inconscientes pour ne intéresser la stratégie des décisions
interdépendantes acteurs qui recherchent rationnellement leur intérêt
propre quitte montrer que cette rationalité peut étendre des actions
apparemment irrationnelles) Boulding et Rapoport efforcent établir une
théorie générale et tout en allant beaucoup plus loin que Schelling dans
la formalisation mathématique ils efforcent de faire entrer en ligne
de compte soit des données sociales et historiques concrètes soit des consi
dérations morales Rapoport établit une hiérarchie entre luttes où il
agit de détruire adversaire) jeux où il agit de le surpasser en
astuce et débats où il agit de le convaincre le passage des uns
aux autres constitue un progrès nécessaire la fois dans humanité la
subtilité la compréhension du partenaire et élément intérêt commun
Boulding arrive aux conflits internationaux après avoir étudié les
conflits entre individus groupes et organisations avoir parlé des conflits
économiques et industriels avoir développé une théorie de la viabilité
qui prenant sa source dans analyse de la compétition entre firmes abou
tit la conclusion du dépassement de Etat national mis par le progrès
des armements dans impossibilité de se défendre Là où Schelling se
contente de préconiser élargissement de la théorie des jeux dans un sens
qui insiste davantage sur les aspects intuitifs et coopératifs Rapoport et
Boulding aboutissent la condamner tout en utilisant plus que ses parti
sans ou du moins souligner son auto-destruction et exiger son dépasse
ment au profit de la psychologie et de la morale étude de hostilité de
la crainte de la méfiance de la confiance de altruisme 13 Là où Schel
ling cherche réconcilier stratégie et coopération en vue de la paix
Rapoport oppose avec violence une autre 14 Dans une course aux
armements un voit la possibilité de la contrôler et en faire un élé
ment de messages et de marchandage tacite o les autres soulignent les
processus de Richardson de surenchère automatique ou de montée de
13 Cf RAPOPORT A.) Fights games and debates et Formal games
as probing tools for investigating behavior motivated by trust and suspicion
The Journal conflict resolution 3) sept 1963 pp 570-579
14 Cf article cité la note précédente et surtout Thé armers and
disarmers is debate useful The Nation mars 1963 qui constitue un
des moments comiques des sciences sociales contemporaines Rapoport dont
toute la théorie consiste démontrer la nécessité de passer de hostilité la
discussion de se mettre la place de adversaire pour comprendre la part
de vérité que contient sa position et la manière dont lui apparaît la vôtre etc.
déclare tout net il rien dire ses collègues partisans de la dissua
sion et même de arms control parce il les considère comme des ennemis
qui oni rien humain
15 Managing the arms race pp 643-648 in ABSHIRE D.) ALLEN
R. ed. National security New York Praeger 1963
1162 Les Conflits Internationaux
hostilité calculable par équations différentielles qui mènent explo
sion Là où Schelling cherche montrer que le système de menaces
réciproques que constitue la dissuasion constitue également un système
de communications qui peut receler des processus accommodements et
être rendu relativement viable Boulding le croit instable par essence 17
et condamné la catastrophe moins de se transformer en système de
contrats et échanges La préférence pour la formalisation et la préférence
pour le désarmement se rejoignent dans la condamnation des points de
vue particuliers donc politiques optique du système constitue une révo
lution copernicienne qui est en même temps une révolution morale
Schelling efforce de montrer la manière dont le point de vue un des
adversaires un conflit articule au point de vue de autre et coïncide
certains égards avec lui Boulding et Rapoport considèrent que le fait
même de se placer au point de vue de un des acteurs plutôt celui
du système est preuve insensibilité morale autant que de naïveté intellec
tuelles Schelling efforce coup intuitions prudentes et paradoxales
de montrer que dans un monde où le pire est tou ours possible il est
pas toujours sûr que la menace de la force peut amener son emploi mais
aussi en tenir lieu elle peut déclencher un processus escalade mais
aussi de négociation Rapoport et Boulding annoncent coup équations
indignées la quasi-certitude de la catastrophe
On comprend dès lors que malgré interaction et les mathématiques
Boulding et Rapoport et leurs disciples du Journal of conflict resolution
ne soient pas aussi éloignés que on aurait pu le croire de ce que nous
avons appelé optique U.N.E.S.C.O Par rapport école stratégique
qui part des jeux pour aboutir la dissuasion et arms control on
constate un retour offensif des psycho-sociologues pacifistes mais qui sont
cette fois armés équations et de jeux expérimentaux en même temps que
indignation et de plans de paix
Si on prend comme centre et notre avis comme sommet la posi
tion de Thomas Schelling on constate la fois son énorme influence
tous ses critiques reprennent sa formulation en termes de Non Zero-
Sum Games ses schémas sont appliqués non seulement la stratégie
ou la négociation diplomatique 18 mais aux conflits théologiques ou
16 Cf RAPOPORT A.) Lewis mathematical theory of war
The Journal of conflict resolution 3) 1957 pp 249-299 BOULDING K.)
Conflict and defense op cit. eh The dynamics of conflict Richardson
process models pp 19-91
17 BOULDING K.) The prevention of World War III in MENDLO-
vrrz S. ed. Legal and political problems of world order New York The
fund for education concerning world peace through world law 1962 18
18 Cf excellent livre de Fred IKLE How nations negotiate New
York Harper 1964 viii-274 bibllogr index
1163

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, sans engagement Plus d'infos