Structure et dynamisme d'un quartier dans le centre-ville de Tokyo - article ; n°602 ; vol.107, pg 410-430

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1998 - Volume 107 - Numéro 602 - Pages 410-430
This article explores by example of one neighbourhood district of Tokyo's urban center, Kanda-Izumi, the horizontal and vertical differentiation of urban functions, the character of day-night population and the persistence of community life. With the extension of the C.B.D. of Tokyo, the district of Kanda-Izumi has been transformed into a business district. But this phenomenon of tertiarization has been developed in different ways in the center and the surrounding belt of this district. The pattern of land parcels remains almost intact in the inner part of this district, where small buildings of four or five stories are mixed with traditional wooden houses. In spite of the decrease of residential population, community life has stayed very active and various events are organized, particularly by a local association of inhabitants «cho-kai», all the year round.
Cet article montre par l'exemple d'un quartier du centre-ville de Tokyo, celui de Kanda-Izumi, la différenciation horizontale et verticale des fonctions, le caractère de la population diurne et nocturne et la persistance de la vie communautaire. Avec l'extension du C.B.D. de Tokyo, ce quartier était transformé en quartier d'affaires. Mais ce phénomène de tertiarisation s'est déroulé de manière différente entre le centre et la lisière du quartier. La maille parcellaire reste à peu près intacte à l'intérieur du quartier, où se mêlent les petites maisons de bois et les petits bâtiments à trois ou quatre étages. En dépit de la diminution des habitants, la vie communautaire reste très active et les diverses activités (culturelle, sociale, amicale, etc.) se déroulent tout le long de l'année, rythmées et organisées surtout par les activités de « cho-kai », une association des habitants de quartier.
21 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : jeudi 1 janvier 1998
Lecture(s) : 51
Nombre de pages : 22
Voir plus Voir moins

Akira Tezuka
Nobuo Takahashi
Akira Tabayashi
Kana Ugawa
Structure et dynamisme d'un quartier dans le centre-ville de
Tokyo
In: Annales de Géographie. 1998, t. 107, n°602. pp. 410-430.
Abstract
This article explores by example of one neighbourhood district of Tokyo's urban center, Kanda-Izumi, the horizontal and vertical
differentiation of urban functions, the character of day-night population and the persistence of community life. With the extension
of the C.B.D. of Tokyo, the district of Kanda-Izumi has been transformed into a business district. But this phenomenon of
tertiarization has been developed in different ways in the center and the surrounding belt of this district. The pattern of land
parcels remains almost intact in the inner part of this district, where small buildings of four or five stories are mixed with traditional
wooden houses. In spite of the decrease of residential population, community life has stayed very active and various events are
organized, particularly by a local association of inhabitants «cho-kai», all the year round.
Résumé
Cet article montre par l'exemple d'un quartier du centre-ville de Tokyo, celui de Kanda-Izumi, la différenciation horizontale et
verticale des fonctions, le caractère de la population diurne et nocturne et la persistance de la vie communautaire. Avec
l'extension du C.B.D. de Tokyo, ce quartier était transformé en quartier d'affaires. Mais ce phénomène de tertiarisation s'est
déroulé de manière différente entre le centre et la lisière du quartier. La maille parcellaire reste à peu près intacte à l'intérieur du
quartier, où se mêlent les petites maisons de bois et les petits bâtiments à trois ou quatre étages. En dépit de la diminution des
habitants, la vie communautaire reste très active et les diverses activités (culturelle, sociale, amicale, etc.) se déroulent tout le
long de l'année, rythmées et organisées surtout par les activités de « cho-kai », une association des habitants de quartier.
Citer ce document / Cite this document :
Tezuka Akira, Takahashi Nobuo, Tabayashi Akira, Ugawa Kana. Structure et dynamisme d'un quartier dans le centre-ville de
Tokyo . In: Annales de Géographie. 1998, t. 107, n°602. pp. 410-430.
doi : 10.3406/geo.1998.20864
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1998_num_107_602_20864et dynamisme Structure
un quartier dans le centre-ville
de Tokyo
Akira TEZUKA TABAYASHI Université Nobuo de Kana Tsukuba TAKAHASHI UGAWA Japon
Résumé Cet article montre par exemple un quartier du centre-ville de
Tokyo celui de Kanda-Izumi la différenciation horizontale et verticale des
fonctions le caractère de la population diurne et nocturne et la persistance de
la vie communautaire Avec extension du C.B.D de Tokyo ce quartier était
transformé en quartier affaires Mais ce phénomène de tertiarisation est
déroulé de manière différente entre le centre et la lisière du quartier La maille
parcellaire reste peu près intacte intérieur du quartier où se mêlent les
petites maisons de bois et les petits bâtiments trois ou quatre étages En
dépit de la diminution des habitants la vie communautaire reste très active et
les diverses activités culturelle sociale amicale etc. se déroulent tout le long
de année rythmées et organisées surtout par les activités de cho-kai une
association des habitants de quartier
Abstract This article explores by example of one neighbourhood district of
urban center Kanda-Izumi the horizontal and vertical differentiation
of urban functions the character of day-night population and the persistence
of community life With the extension of the C.B.D of Tokyo the district of
Kanda-Izumi has been transformed into business district But this pheno
menon of tertiarization has been developed in different ways in the center and
the surrounding belt of this district The pattern of land parcels remains almost
intact in the inner part of this district where small buildings of four or five
stories are mixed with traditional wooden houses In spite of the decrease of
residential population community life has stayed very active and various
events are organized particularly by local association of inhabitants cho-
kai all the year round
Ann Geo. no 602 1998 pages 410-430 Armand Colin STRUCTURE ET DYNAMISME TOKYO 411
Mots clés Tokyo centre-ville tertiarisation population diurne vie commu
nautaire cho-kai
Key words Tokyo urban center tertiarization daytime population commu
nity life cho-kai
Introduction
Dans une grande métropole comme Tokyo les fonctions écono
miques financières et politiques se concentrent dans le centre-ville
Les bureaux des multinationales sont localisés et les prises de déci
sion se font au niveau global Tokyo au ur de économie interna
tionale affirme ainsi sa suprématie et est exemple type une ville
mondiale ou une mega-city selon le terme anglo-saxon
De par le développement croissant des fonctions économiques et
de leur concentration dans le centre-ville les résidentielles
sont de plus en plus exclues de ce dernier Cette tendance de dépeu
plement des quartiers de se manifeste sous différentes
formes selon les pays Aux tats-Unis les gratte-ciel et les buildings
occupent les centre-villes des grandes métropoles En Europe au
contraire il reste encore assez habitants dans les centre-villes comme
le montre exemple de la ville de Paris
Au Japon le dépeuplement des centre-villes est surtout accéléré
partir des années soixante allant de pair avec la motorisation De
plus les impôts très lourds sur héritage et sur la propriété de sol
obligent les habitants de centre-ville partir habiter vers la banlieue
Tout de même le dépeuplement est moins avancé que celui des tats-
Unis Ces dernières années les gouvernements nationaux et locaux
efforcent attirer la population vers les centre-villes en instituant
une politique favorable au développement résidentiel dans les districts
concernés Aux tats-Unis on parle de gentrification depuis les
années soixante-dix qui entraîné la rénovation des quartiers vétustés
et ainsi attiré des nouveaux habitants avec des revenus élevés On
observe une tendance générale indiquant la revalorisation des fonc
tions résidentielles dans les centre-villes des grandes métropoles
Dans cet article sera analysé un quartier dans le centre-ville de
Tokyo celui de Kanda-Izumi cho Ce est situé environ km
au nord-est de la gare de Tokyo et proximité de la gare Akirabara
Il subi un dépeuplement considérable mais la vie de communauté
et la fonction résidentielle persistent encore Nous examinerons trois
aspects de ce quartier savoir la composition paysagère la popula- 412 ANNALES DE GEOGRAPHIE
tion du quartier et les activités communautaires des habitants Bien
sûr ces trois aspects ont des liens très étroits Il sera indiqué quelques
caractères originaux ici presque omis sur la vie de quartier dans
le centre-ville de Tokyo
La composition du paysage urbain du quartier
de Kanda-Izumi
Pendant époque Edo 1603-1867) le daimyo seigneur provincial
avait sa résidence dans le quartier de Kanda-Izumi En effet autour du
château de shogun hui Palais Impérial des terrains ont été
assignés pour les résidences des daimyo Les commer ants et les arti
sans qui se sont ensuite installés proximité des daimyo ont ainsi
étendu leur quartier et ce principalement est Le quartier de Kanda-
Izumi été nationalisé lors de abolition du système seigneurial au
moment de ère Meiji en 1871 Par la suite hôpital de la première
école de médecine future faculté de médecine de Université de Tokyo
et le centre expérimentation de hygiène du Ministère de Intérieur
ont été localisés dans ce quartier la fin du xixe siècle la partie Ouest
du district été vendue aux lotisseurs privés et les parcelles ont été
morcelées La nationalisation des terrains appartenant aux daimyo et
leur vente privatisation ont été un processus largement observé lors
de ère Meiji dans le centre-ville de Tokyo
La dimension horizontale de utilisation des espaces urbains
Kanda-Izumi est un quartier de arrondissement de Chiyoda loca
lisé au centre de la ville de Tokyo cette dernière en comprend vingt-
trois fig Chiyoda est considéré comme le centre affaires du
Japon intérieur de Chiyoda on trouve les quartiers de Marunouchi
et Otemachi où sont concentrées les fonctions économiques les
sièges sociaux des grandes entreprises et des banques) le quartier de
Nagatacho où est localisé le Palais de la Diète et le de
Kasumigaseki où sont groupés les ministères du gouvernement natio
nal Tout cet ensemble représente le C.B.D Central Business District
de Tokyo
Bien que localisé aux confins de Chiyoda Kanda-Izumi est tout
près de la gare Akirabara où se croisent trois lignes ferroviaires
celles de Yamanote de Sobu et de Keihin-Tohoku Ce quartier est par
conséquent un des uds de communication du centre-ville de Tokyo
Les fonctions commerciales ne sont pas si développées que dans
les quartiers voisins qui étaient déjà époque Edo des quartiers ET DYNAMISME TOKYO STRUCTURE 414 ANNALES DE GEOGRAPHIE
commerciaux et artisanaux très importants Toutefois après la priva
tisation des sols plusieurs artisans principalement des charpentiers
et des ferblantiers se sont établis dans ce quartier en ouvrant de
petits ateliers ou magasins En plus quelques maisons de commerce
de gros en quincaillerie sont installées ailleurs les quartiers de
voisinage sont le grand centre des commerces de gros depuis long
temps Avant la Seconde Guerre mondiale ce quartier été caracté
risé par la mixité des fonctions résidentielles commerciales et artisa
nales Les destructions par le bombardement ont été sévères partout
Tokyo Le bombardement de mars 1945 provoqué anéantissement
total de ce quartier En fait il existe aucun immeuble datant avant-
guerre Alors que dans autres quartiers proximité qui ont pas
subi de dommages on peut voir hui un nombre relativement
élevé de bâtiments résidentiels en ossature de bois En revanche le
plan parcellaire reste peu près identique hui le quartier de
Kanda-Izumi est désigné comme district commercial dans le P.O.S
Plan Occupation des Sols Les Coefficients Occupation
des Sols sont respectivement de 800 sur la rue Showa de 600
sur la rue Kiyosubashi et de 500 pour le reste de ce quartier Les
coefficients emprise au sol sont de 100 pour les bâtiments
construction ignifuge et de 80 pour les autres Durant ces dernières
années les nouvelles constructions ont été généralement de caractère
ignifuge avec plusieurs étages occupant toute la surface du terrain
concerné Il en résulte que les espaces verts et les jardins privés dis
paraissent de plus en plus Pour compenser ce manque de verdure les
habitants mettent souvent des plantes et des fleurs en pots sur les
toits ou près des fenêtres
La figure montre utilisation de espace au niveau des rez-de-
chaussée On peut remarquer la grande diversité des fonctions repré
sentées La partie est est composée de grandes parcelles dont deux
sont publiques école primaire et le parc public Izumi Ce dernier
été installé en 1979 après le déménagement un établissement du
Ministère de Agriculture et de la Sylviculture ailleurs il agissait
du résultat un mouvement actif des habitants de ce quartier et des
quartiers alentour La partie Ouest est caractérisée par la fragmenta
tion des parcelles et la grande diversité des fonctions urbaines Les
banques et les bureaux des grandes entreprises se localisent principa
lement sur les bords de ce quartier donnant sur les avenues Leurs
parcelles ont une superficie supérieure celles des autres Ce sont
ainsi les fonctions de C.B.D qui se transplantent ici attirées par la
commodité accès Pendant la journée avec affluence des tra
vailleurs on trouve dans ce quartier divers établissements de com
merce de proximité superettes papeteries restaurants cafés agences
de voyage des sociétés de service bureaux des experts-comptables et STRUCTURE ET DYNAMISME TOKYO 415
banque entrepôt
pl Tl restaurant caf coinnerce(détai parking
parc cul ture habitation hôpital clinique
100 transport autres
Fig utilisation de espace par étage dans le quartier de Kanda-Izumi Tokyo en 1997
Land use the district of Kanda-Izumi Tokyo in 1997 416 ANNALES DE GEOGRAPHIE
des agences publicitaires et des services de santé avec les médecins
Ces établissements occupent généralement des petites parcelles
Les agrandissements des parcelles par fusion sont rares sauf dans
les îlots donnant sur les avenues aménagement sur ensemble du
quartier réajustement des rues et des îlots urbains est diff cile en
raison du droit très fort de la propriété privée et ailleurs très rare
dans les villes japonaises Dans la plupart des cas les municipalités se
contentent de recommander leurs habitants de collaborer pour
construire les immeubles en copropriété La mairie de arrondisse
ment de Chiyoda poursuit le projet augmentation des résidents au
centre-ville et pour cela conseille vivement aux propriétaires de petites
parcelles de construire des bâtiments plus élevés profitant ainsi de la
loi sur assouplissement de régulation sur le approuvée en
1997 Le quartier de Kanda-Izumi est un des districts pilotes de cette
campagne Cependant pour instant la partie centrale de ce quartier
est occupée en majorité par des petits immeubles qui accueillent les
petits commerces et les bureaux Avant accumulation des bureaux
jusque vers les années soixante la plupart des maisons avaient seule
ment un étage et utilisaient le rez-de-chaussée comme magasin
Deux caractéristiques importantes sont souligner La première
est le nombre important des petits parkings surtout au bord des rues
étroites intérieures Il faut remarquer aussi bien pour les entre
prises que pour les habitants du quartier la possession ou la location
un parc de stationnement est obligatoire lors de acquisition une
voiture Les petits parkings au niveau des rez-de-chaussée montrent
bien le manque espace de ce quartier La deuxième caractéristique
est étroitesse des rues Les avenues autour de ce quartier ont été
élargies par le projet aménagement urbain sur les rues principales
Mais intérieur du quartier le tracé des rues reste presque identique
depuis les années cinquante où la structure urbaine était pas prévue
pour la motorisation hui même sept rues très étroites sont
classées dans la catégorie voie privée
La dimension verticale de utilisation des espaces urbains
fig bis
Les bâtiments les plus nombreux sont ceux deux étages suivis
par ceux un étage Ces deux types de bâtiment occupent presque la
moitié des constructions soit 487 les bâtiments trois et quatre
étages occupent 342 et les immeubles cinq étages et plus ne
constituent seulement un cinquième du total soit 171 Comme
le montre cette distribution les bâtiments de ce quartier sont très
variés et même ceux qui restent largement inférieurs au plafond du
S. très nombreux Les bâtiments moins élevés souvent vieux et ET DYNAMISME TOKYO 417 STRUCTURE
Septième étage
bureau ggg banque entrepôt
on hôpital.cl ïè culture
10 autres
Fig bis utilisation de espace par étage dans le quartier de Kanda-Izumi Tokyo en 1997
Land use the district of Kanda-Izumi Tokyo in 1997 418 ANNALES DE GEOGRAPHIE
vétustés se répartissent en règle générale intérieur du quartier
photos et La majorité de leurs propriétaires sont des résidents
de longue date de ce quartier et des anciens habitants Les immeubles
les plus élevés quant eux se localisent principalement face aux ave
nues et appartiennent aux sociétés venues de extérieur photo 3)
Ce type de structure bâtie qui un côté consiste en alignement
des immeubles de hauteur autour du quartier et de autre côté en la
dépression fréquente des toitures dans les parties internes des îlots
est partout répétée dans les centre-villes japonais Cela pose un pro
blème pour le paysage urbain puisque la mixité des bâtiments
étages plus ou moins élevés trouble harmonie paysagère surtout
intérieur des quartiers
utilisation détaillée des espaces pour quelques étages est montrée
dans la figure Les autres étages ont été omis pour alléger le gra
phisme et éviter la redondance
Les sous-sols
Dans les métropoles japonaises comme Tokyo Osaka et Nagoya
on rencontre souvent côté des gares principales des quartiers com
merciaux de sous-sol Le premier urbanisme souterrain de ce type
été réalisé en 1930 la gare Ueno Tokyo lors de ouverture une
ligne de métro entre Ueno et Asakusa Après la Seconde Guerre mon
diale les quartiers souterrains se sont multipliés un peu partout de
sorte ils sont devenus de nos jours une caractéristique importante
des villes japonaises
Toutefois il existe dans le quartier de Kanda-Izumi que des uti
lisations souterraines individualisées Les bâtiments avec sous-sol sont
peu nombreux uniquement les grands immeubles en disposent et
sont utilisés comme parking Dans les moins grands on
trouve des entrepôts qui eux sont occupés comme espace de stockage
pour les marchandises des magasins situés dans le même bâtiment
Les premiers étages
utilisation des premiers étages montre une grande différence
avec celle des rez-de-chaussée Les deux fonctions de bureaux et de
résidence dominent largement et celle de bureaux est surtout répan
due tout au long des avenues aux alentours du quartier On trouve
parfois les autres fonctions entrepôts et commerces qui sont en
majorité des extensions de rez-de-chaussée Les bâtiments dont les
premiers étages sont occupés par les résidences sont généralement des
petites maisons un étage

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.