Cette publication est accessible gratuitement
Lire

20 minutes Paris du 18-12-2017

De
32 pages
Publié par :
Ajouté le : 18 décembre 2017
Lecture(s) : 3
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

HENKEL France SAS  161 rue de Silly 92100 BoulogneBillancourt  RCS Nanterre 552 117 590  Capital 115.138.508 €
PUBLICITÉ
I N S P I R É E D E L A R I C H E S S E D E S F O N D S M A R I N S . U N E C H E V E L U R E S U B L I M É E . N O U V E A U B E O L O G Y R E P A I R I N G . R I T U E L D E R É P A R AT I O N P R O F O N D E P E R S O N N A L I S A B L E .
1 E P A T É
g n i o o e pi f i m x ao t h é S -D é r P
2 E P A T É
3 E P A T É
g in o o p m a h Slit -p su èo rs ps A A
gr nu i e o c ou po d m an he Se v a L
É T A P E 4
M a s q u e R ec o n s t ru it
S S u o b i ln i m e
É T A P E 5
Enrichie en algue antioxydante, la gamme beology apporte des protéines à la structure du cheveu pour la réparer, la fortifier et la protéger. Résultat, vos cheveux sont incroyablement doux, souples et brillants. Tous nos shampooings sont sans silicone, sans paraben et sans sulfates*
DISPONIBLE
DÈS
JANVIER
CHEZ
Photographie retouchée
tifs sulfatés. oac tensi ans * s 8 €
apital 115.138.50  C
52 117 590 e 5
CS Nanterr  R
161 rue de Silly 92100 BoulogneBillancourt S 
HENKEL France SA
GRAND PARIS
ÉCOPÂTURAGE
J.C. Verhaegen / AFP Les moutons du périph’, proies de la pollutionP.3
FESTIVAL La courte vie d’Elixir retracée par son cofondateur P.20
NOËL Des cadeaux pour mettre les fans de séries à la pageP.24
HANDBALL
P. Stollarz / AFP Les Bleues battent la Norvège et volent sur le mondeP.26
POLITIQUE Le milieu associatif remonté contre le projet de loi « asile et immigration » P.6
www.20minutes.fr
Superstock / Sipa
F. Perry / AFP
Lundi 18 décembre 2017N° 3225
Onsfaitplus la  bise ?
« Ridicule », « inutile », « chronophage »... La bise rencontre de moins en moins de succès dans le monde du travail.P.8
#19( 3!!5*+.7( ' -#*5 2*3-2,7(+ /)+ !.%(")&+%/ #* '.-.$, /#.$
Imprimé sur papier recyclé, ne jetez pas ce journal sur la voie publique : donnezle ou recyclezle. Merci !
%: 46),07, :8%& ,$+6* % 9$)$82$.
2-8$)6-.* & $26$*%,+-7(8)6-.:1+ 5) ,-6.)* 75 '5.)5 /$96)(52* /39$*.$!/3 . - ( ' 5 2 $ 2 9 ( 0 7 3 4 " 7 6* , - . 69 2 5 #4 6' 5 5 , 68 !"" ) " - /" * . , 3 * 3 ) ("( /0 ) ! $ " , , " ) 2 3 + 3 ) ( & /( 1 % #, "$ ( 0 ' , /) 2
PUBLICITÉ
2■■Grand Paris
Grand Paris Tous les jours, 24 heures sur 24, suivez et réagissez à l’actualité de votre région sur
Notre site
www.20minutes.fr/paris
Facebook
fb.com/20MinutesParis
Twitter
@20minutesparis
Lundi 18 décembre 2017
LOÏC PRIGENTLe journaliste fait l’éloge du magasin, qui ferme mercredi « Le concept store Colette est le centre de Paris »
Propos recueillis parFloréal Hernandez
ictac, tictac. Le compte à re T bours a commencé pour Colette, qui ferme ses portes mercredi, vingt ans après sa création. Journaliste, documentariste, écrivain, Loïc Prigent, qui a signé une collaboration avec l’en er seigne de la rue SaintHonoré (1 ) pour une paire de lunettes, analyse la raison du succès du concept store parisien.
Comment définiriezvous le concept Colette ? Colette, c’est l’idée d’un magasintout, avec à la fois des choses extrêmement chères et des planches de skate. Il parle à plein de cibles, et ce, sans être un grand magasin. Qu’avait Colette de plus que les autres ? Si Paris est le centre du monde, Colette est le centre de Paris. Quand Rihanna vient à Paris, elle va chez Colette.
% 50 s u r v o t r e 2 è m e p a i r e à p r i x i n f é r i e u r o u é g a l
Boutiques ème er 13 rue Saint-Placide, 6 33 rue des Petits-Champs, 1 ème ème 36 boulevard Malesherbes, 8 4 rue de Rivoli, 4 ème ème 25 rue du Commerce, 15 84 rue de Rennes, 6 ème ème 63 avenue des Ternes, 17 91 rue La Boétie, 8 Boutique en ligne www.rudys.paris
Lichtfeld Erez / Sipa La célèbre enseigne de la rue SaintHonoré a été créée il y a vingt ans.
Beyoncé, Madonna, etc., aussi. En pop musique, dans la mode, ils vont tous chez Colette. Dans d’autres secteurs, aussi, j’imagine. Colette est une centri fugeuse. Vers quels lieux les habitués vontils désormais se tourner ? Vers le Net. Mais il y a aussi intérêt à ce
qu’il y ait d’autres lieux. Certaines marques ont saisi une partie du sys tème en excitant le consommateur avec des collaborations, avec le renouvelle ment. Chez Colette, tu clignes des yeux et ça disparaît. Colette, c’est aussi des surprises, et la sélection de livres était incroyable.W
Lundi 18 décembre 2017
Grand Paris■■ 3
P. Letheux / GreenSheep Depuis 2013, des moutons paissent sur des friches parisiennes, notamment le long du périphérique.
ÉCOPÂTURAGELa santé de ces tondeuses à gazon écolos inquiète La pollution, la bête noire des moutons du périph’ ?
Y. Cardoze et F. Hernandez
n les croise entre la porte Dau phine et la porte de la Muette porOte de Vincennes. Depuis 2013, des ou entre la porte Dorée et la moutons d’Ouessant ont remplacé les tondeuses à gazon sur plusieurs friches parisiennes, notamment le long du périphérique. Si cette initiative fait du bien à ces espaces dits de prairie, où vivent 44 % des espèces menacées en IledeFrance, n’estelle pas dange reuse pour les ovins, contraints de res pirer des gaz d’échappement à lon gueur de journée? Paul Letheux, présidentfondateur de GreenSheep, la société qui loue à la Mairie de Paris ces tondeuses à gazon écolos, assure que « les moutons vivent
une dizaine d’années, et n’ont donc pas le temps de développer les maladies que l’humain contracte à cause de la mauvaise qualité de l’air ». Et de pré ciser que, chaque semaine, un berger vient vérifier leur état de santé.
Si les ovins avaient été gênés par la pollution sonore, « ils auraient fui ». Pénélope Komitès,adjointe à la maire de Paris
Pierre Autef, président de la commis sion ovine de la Société nationale des groupements techniques vétérinaires, indique, lui, que les moutons peuvent toutefois « être victimes d’infections
bactériennes ou virales à cause de la dégradation de leurs défenses immu nitaires des bronches, de la trachée… » D’autres formes de pollution guettent les ovins du périph’, comme celle des sols. GreenSheep explique ainsi qu’il lui est déjà arrivé de refuser d’installer ses bêtes sur un site d’incinération, ses sols étant trop toxiques. Quant à la pol lution sonore générée par la circula tion, les ovins semblent s’en accommo der, « autrement ils auraient fui la parcelle où ils sont installés », promet Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris en charge de la nature en ville. Quoi qu’il en soit, l’expérience satisfait la Mairie qui compte, à terme, « mettre des moutons sur la totalité des talus possibles du périphérique », principa e e e lement dans les 12 , 19 et 20 .W
BOBIGNY Douze hommes jugés pour trafic de drogue
Ils sont soupçonnés d’avoir effectué jusqu’à deux cents transactions d’hé roïne certains jours dans une cité de SaintDenis, ou d’avoir fait appel à des « mules » pour convoyer de la cocaïne depuis la Martinique. Douze hommes sont jugés à partir de ce lundi à Bobigny. L’affaire démarre en avril 2015 avec
l’interpellation à SaintDenis d’un homme en possession d’un sachet contenant des doses individuelles d’hé roïne. Sur lui, la clé d’un appartement de la cité GabrielPéri, où les policiers retrouvent un peu plus d’un kilo d’hé roïne et 230 g de cocaïne. A la suite de cette découverte et après des semaines
d’écoutes et de surveillance, les enquê teurs mènent un vaste coup de filet : quinze personnes sont arrêtées en novembre 2015. Une interpellation a aussi lieu en Martinique. Aux côtés des douze hommes, la compagne d’un tra fiquant présumé comparaîtra pour non justification des ressources.W
MIGRANTS Un « accueil de merde » tagué sur un ministère
Une vingtaine de bénévoles engagés dans l’aide aux migrants ont mené une brève opération samedi matin en ta guant un slogan « accueil de merde » sur la façade du ministère de la Cohé e sion des territoires (7 ). Après avoir dessiné sur le mur à l’aide d’une ma tière marron extraite de sacs en plas tique ou de boîtes de mousse au choco lat, les manifestants – des riverains des quartiers Jaurès ou La Chapelle enga gés dans l’aide aux migrants via des distributions de repas notamment – se sont rapidement dispersés. Dans un communiqué, ils ont dénoncé « la poli tique de tri et d’expulsion » que le gou vernement « dissimule derrière un affi chage de solidarité ». « A Paris comme à Calais, à la Roya, à Briançon et ail leurs, les personnes exilées à la rue sont maltraitées et harcelées », ajoute le communiqué, en estimant que « les empêcher de manger, de dormir, de se laver et d’avoir accès à des toilettes fait partie de la politique du gouvernement pour “réguler les flux migratoires” ».W
20
secondes
BOULOGNE Un corps démembré retrouvé en lisière du bois Un promeneur est tombé sur un cadavre démembré, samedi à la mijournée, en lisière du bois de Boulogne, a rapportéLe Parisien. Une enquête pour assassinat a été ouverte. Début juin, le cadavre d’une femme portant des traces de coups de couteau avait également été découvert dans ce bois connu comme lieu de prostitution nocturne.
PONCTUALITÉ Le RER D se délestera de 21 gares d’ici à fin 2019 Les branches Vallée, Littoral et Malesherbes (21 gares, 9 000 voyageurs par jour) vont être séparées de la ligne D à compter de décembre 2019, a dévoiléLe Parisien. L’enjeu pour IledeFrance Mobilités et la SNCF ? Améliorer la ponctualité des trains.
4■■Grand Paris
L’AGENDA
Par Yasmina Cardoze
11 h 30 LUNDIMarché de Noël aux Invalides Dans le cadre de Noël aux Invalides, la cour des Invalides accueille un marché de Noël de produits français. Cette deuxième édition comporte aussi un concert du quintette de cuivres de l’Armée de terre à 12 h 15, au sein du musée (5 €). A 16 h 30, le dôme de l’église sera illuminé (12 €). Hôtel des Invalides, 129, rue e de Grenelle, Paris (7 ). M° La-Tour-Maubourg.
O. Dixon / Shutterstock / Sipa
21 hDu piano jazz en hommage à Miles Davis Le pianiste de jazz Laurent Courthaliac rendra hommage au trompettiste
et super-star du jazz, Miles Davis, disparu il y a vingt-six ans. Ce concert se déroulera dans le cadre des hommages hebdomadaires du Sunset & Sunside. Il sera suivi d’une jam session, mêlant jeunes talents et musiciens reconnus jusqu’au bout de la nuit. Entrée gratuite, conso obligatoire. Sunset & Sunside, 60, rue des er Lombards, Paris (1 ). M° Châtelet. sunset-sunside.com 11 h MARDILes femmes sont à la Monnaie de Paris En 1929, Virginia Woolf, dans son essai Une chambre à soi,conseillait aux femmes de se trouver un espace de travail personnel. C’est le point de départ qu’a choisi l’exposition « Women House ». Elle cherche à rappeler la place des femmes dans l’histoire. Sur près de 1000 m², du pont des Arts au pont Neuf, « Women House » réunit 39 artistes e e femmes du XX et du XXI siècles. Parmi elles, Louise Bourgeois et Niki de Saint-Phalle, mais aussi des artistes moins connues venant du monde entier. De 10 € à 12 €. Monnaie de Paris, e 11, quai de Conti, Paris (6 ). M° Pont-Neuf. Jusqu’au 28 janvier.
LA MÉTÉO À PARIS
AUJOURD’HUI matin
8 °C
ET EN FRANCE
après-midi
10 °C
Lundi 18 décembre 2017
DEMAIN  matin
4 °C
après-midi
6 °C
Neige et pluie à l’est avant le redoux L’Est reçoit la visite de la pluie et de la neige en plaine le matin. L’après-midi, des éclaircies reviennent sur les Hauts-de-France. Près de la mer Méditerranée, le soleil s’impose, en compagnie du mistral et de la tramontane.
SALARIÉ(E): CDI/CDD/INTÉRIM ou JEUNES  de 26 ans DEMANDEUR(SE) d’EMPLOI : antérieurement en CDD
VOUS VOULEZ CHANGER DE MÉTIER ? FAIRE ÉVOLUER VOTRE CARRIÈRE ? PROFITEZ D’UN CONGÉ INDIVIDUEL DE FORMATION (CIF) NOS FORMATIONS :CDIPLÔMES et TITRES PROFESSIONNELS* de niveau CAP à BAC+3(*TP : inscrit au RNCP) 4COMMERCE ET VENTE niveau CAP • TPEmployé(e) Commercial(e) en magasin • CAP: Employé(e) de commerce Multispécialités Employé(e) de Vente Spécialisée (EVS) niveau BAC • BAC PRO : Commerce / Vente • TP Conseiller Relation Clients A Distance (CRCAD) niveau BAC+2 • BTS: Management des Unités Commerciales • TP Management des univers marchands 4SECRÉTARIAT, BUREAUTIQUE, ASSISTANAT ETACCUEIL niveau CAP TP Employé(e) Administratif(ve) Accueil niveau BAC • BAC PRO : Accueil Relation Client Usager (ARCU) Gestion Administration • TP : Secrétaire Assistant(e) Secrétaire Assistant(e) Médico Social Secrétaire Comptable niveau BAC+2 • TP : Assistant(e) de Direction Assistant(e) Commercial(e) / Assistant(e) RH Contacteznous au 01.45.16.19.19 Mail : gmte94@forprocreteil.org Site : www.forprocreteil.org
6■■Actualité
Lundi 18 décembre 2017
ASILE ET IMMIGRATIONLe milieu associatif s’alarme du projet de loi qu’il juge trop répressif «Cestuneréforme dure »
Hélène Sergent
l y avait souvent des silences. On sentait une impossibilité «I de répondre à nos questions et à nos inquiétudes sur le fond. » Comme d’autres acteurs de l’aide aux migrants, Jean-Claude Mas, secrétaire général de la Cimade, a été reçu en novembre par le cabinet du ministre de l’Intérieur. Objectif affiché par l’équipe de Gérard Collomb : consulter les ONG avant d’élaborer le projet de loi « asile et immigration » promis par Emmanuel Macron. Ce lundi, à l’occasion de la Journée internationale des migrants,20 Minutesfait le point sur ce texte qui, de l’avis de tous, marquerait un tour-nant dans la politique d’accueil de la France. Si, dans les couloirs du ministère, on insiste sur le fait que « le texte n’est pas encore finalisé », des fuites sur le contenu du projet cet été ont alarmé le milieu associatif. Jean-François Du-
bost, juriste chargé du programme « protection des populations » pour Amnesty France, regrette, par exemple, l’absence totale de consultation, mais, au-delà, certains articles particulière-ment « durs ».
Rétention allongée Parmi eux, le doublement de la durée de rétention (de quarante-cinq à quatre-vingt-dix jours), l’inscription dans la loi de la notion de « pays tiers sûr »* ou la réduction de moitié du délai de recours en cas de rejet de la demande d’asile (un mois à quinze jours). « On est sur une approche de contrôle très directive des personnes qui demandent l’asile, déplore Jean-François Dubost. On a l’impression que ce projet repose sur le prisme de “bons et mauvais mi-grants”. C’est une réforme dure, qui n’a rien à envier aux précédentes. Il n’y a aucun renouvellement des idées. » Faute « de dialogue suffisant » avec le gouvernement, des « états généraux
B. Langlois / AFP Le centre de rétention administrative du Canet, à Marseille, le 18 novembre.
des migrations » ont été lancés le 21 no-vembre par 470 associations et collec-tifs d’aide aux migrants. Un mouvement citoyen centralisé qui pourrait organiser la « riposte politique ». D’autant plus que la majorité pourrait ne pas approu-ver le texte comme un seul homme. « Le manque d’intégration des réfugiés est le vrai scandale. Notre politique d’intégration n’est pas au niveau d’une grande nation », a fustigé le 11 dé-
cembre le député LREM Stanislas Gué-rini dansL’Opinion. Conscient du débat âpre qui s’annonce, Jean-François Dubost entend tirer parti du pouvoir législatif : « On n’hésitera pas à propo-ser des amendements au texte. »W * L’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) pourrait refuser une demande d’asile lorsque le demandeur « peut être réadmis dans un pays tiers sûr » par lequel il aurait transité.
Des associations réclament la fin du « délit de solidarité »
Membre d’Amnesty International et de l’Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers (Anafé), Martine Landry, qui sera jugée en janvier, encourt cinq ans de prison et 30000 € d’amende. Il lui est reproché d’« avoir facilité l’entrée de deux mi-neurs étrangers en situation irrégulière (…), en ayant pris en charge et convoyé pédestrement ces deux mineurs du poste frontière côté Italie au poste fron-tière côté France ». Ce délit inscrit dans l’article L622-1 du Code de l’entrée, du séjour des étrangers et du droit d’asile, les associations l’appellent « le délit de solidarité ». « A l’origine, [cet article] avait pour objet de pénaliser les pas-seurs, rappelle Laure Palun, coordina-trice de l’Anafé. Or, il a été “détourné” pour criminaliser les militants qui viennent en aide aux personnes qui sont en situation de détresse. » Les associa-tions demandent donc son abrogation. Manuel Valls avait promis d’y mettre fin. Mais la loi du 31 décembre 2012 n’a fait qu’élargir les exceptions pour différen-cier passeurs et humanitaires. Elle précise ainsi qu’aucune poursuite ne peut être engagée si l’acte, par exemple, « n’a donné lieu à aucune contrepartie
directe ou indirecte et consistait à four-nir des conseils juridiques ou des pres-tations de restauration, d’hébergement, de soins… ». Dans le cas de Martine Landry, ajoute Jean-François Dubost, d’Amnesty France, « on estime qu’elle retire une “contrepartie” de son geste, car elle a été confortée dans ses opi-nions. C’est grave, car on entre sur le terrain des convictions, qui n’a rien à voir avec le cadre prévu par la loi. »W Oihana Gabriel
V. Hache / AFP Martine Landry risque cinq ans de prison et 30000 € d’amende.
8■■Actualité
SÉCURITÉ DIGITALE Thales s’offre Gemalto, géant des cartes SIM
Le groupe technologique français Thales a annoncé dimanche l’acqui sition de Gemalto, numéro un mondial des cartes SIM. Thales, dont la sécu rité est l’une des branches à côté de l’aérospatial, du transport et de la défense, veut ainsi créer avec le spé cialiste de la protection des données un géant mondial de la sécurité infor matique. L’absorption par Thales ne doit pas se traduire par des pertes d’emplois supplémentaires en France, au moins pendant deux ans – fin no vembre, Gemalto (15000 salariés dans le monde) avait annoncé la suppres sion de 288 emplois dans l’Hexagone. Alors que le marché traditionnel de la carte SIM ne croît plus en volume, « nous sommes en train de travailler sur la transition du modèle de connexion des opérateurs vers la nou velle SIM embarquée », ou eSIM, pour les « opérateurs mobiles qui ont be soin de connecter de plus en plus d’objets », a fait savoir Philippe Vallée, directeur général de Gemalto.W
20
secondes
PAKISTAN Cinq morts dans l’attaque d’une église par Daesh Un attentat-suicide revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique et préparé pour provoquer un carnage, a fait au moins cinq morts et 15 blessés pendant la messe dominicale dans une église de Quetta, au sud-ouest du Pakistan.
« SAN JUAN » La tragédie coûte son poste au chef de la Marine Le chef de la Marine argentine, l’amiral Marcelo Srur, a été limogé, plus d’un mois après la disparition toujours inexpliquée du sous-marinSan Juan, avec 44 marins à bord. Il est le plus haut gradé à être sanctionné depuis le drame. Même si les recherches se poursuivent, il n’y a plus d’espoir de retrouver des survivants.
Lundi 18 décembre 2017
TRAVAILChronophage, hypocrite... La pratique peut mal passer au bureau La bise, c’est la barbe
Thibaut Le Gal
ude PicardWolff, maire de la commune de Morette (Isère), a sesA collègues de la communauté de récemment envoyé un mail à communes de SaintMarcellin Vercors Isère pour confesser « sa gêne face à une habitude » : devoir faire « la bise à tout le monde » dans le cadre de son mandat. Interrogés par20 Minutes, de nombreux internautes confient eux aussi vouloir en finir avec cette « poli tesse » matinale. « Sentir un visage gras ou rempli de boutons, non merci. Un coucou de loin, c’est suffisant », avance Salima. « La bise devrait être réservée aux moments importants de la vie. La distribuer à20 demiinconnus le matin, c’est vrai ment la galvauder », ajoute Anthony. « Les Canadiens trouvent ça chrono phage, parfois gênant, et je partage leur opinion. D’autant que le choix d’une bise à certains collègues peut devenir une source de conflit. » Véro, elle, dénonce « le bal des hypocrites de ceux qui te lèchent la pomme le matin et te dé nigrent dès que tu as le dos tourné ».
Changement de génération « La bise au travail est une pratique très française, explique Bernard Vivier. Bien sûr, il n’y a aucune règle juridique en la matière, mais plutôt des mœurs selon le secteur d’activité ou des habitudes selon les entreprises. » Pour le direc teur de l’Institut supérieur du travail, l’enjeu est celui de « la distance que l’on met avec son collègue ou son chef ». « La société tend depuis quelques an nées à effacer les conventions, à déve lopper les signes de familiarité. La frontière entre la vie professionnelle et
S. Salom Gomis / Sipa Plusieurs marches ont été menées contre l’aéroport, ici le 16 novembre.
Caiaimage / REX Features / Sipa Faire la bise à des « demi-inconnus » déplaît à beaucoup d’internautes.
la vie privée ne s’estompe pas seule ment dans l’organisation du travail, mais aussi dans les mœurs. Faire la bise ou tutoyer, c’est manifester un rap prochement. » « Dans les entreprises, avec le renou vellement des générations, les rapports sont devenus moins formels, confirme Alain d’Iribarne, économiste et socio logue du travail. La pratique “post soixantehuitarde” reposait davantage sur la familiarité que sur la distance hiérarchique. » Les conditions de travail jouent aussi : « On est de plus en plus en open space, au sein d’équipes de projet, et on nous demande d’entretenir des relations de groupe “harmo
nieuses”. Donc le comportement fami lier s’installe. On peut concevoir que des personnes plus classiques soient gê nées par cette norme de groupe. » Alain d’Iribarne estime toutefois que cette pratique pourrait évoluer. « Une nou velle génération de féministes voit dans ces pratiques de mixité des éléments de domination de l’homme sur la femme. On hésite un peu plus à manifester cette forme de familiarité. » En attendant, de nombreux internautes comme Hélène avancent à leur collègue un argument imparable : « Comme le dit mon méde cin, la bise est l’un des meilleurs moyens pour attraper les miasmes des autres et donc de tomber malade. »W
NOTRE-DAME-DES-LANDES La ZAD sera bel et bien évacuée
Le délégué général de La République en marche, Christophe Castaner, a souligné dimanche que l’évacuation de la ZAD de NotreDamedesLandes se ferait par la « force » si nécessaire, in dépendamment du choix de construire ou non un aéroport sur ce site. « Il faut distinguer les deux choses : la question de l’aéroport et, de l’autre côté, une question de sécurité et de sécurité sani taire en particulier, d’occupation irré gulière d’un certain nombre de sites », atil insisté lors de « Dimanche en politique » sur France 3. « Nous voulons
une issue pacifique; nous tendrons la main [aux zadistes] », a souligné de son côté la secrétaire d’Etat auprès du mi nistre de la Transition écologique et solidaire Brune Poirson, sur BFMTV. Interrogé sur le référendum organisé en 2016 en LoireAtlantique, qui a ap puyé à 55 % la construction d’un nouvel aéroport, Christophe Castaner a estimé que « peutêtre que si l’on avait posé la question sur le fait qu’il y avait deux solutions qui étaient proposées, pas seulement une seule solution, le choix aurait été plus juste ».W