//img.uscri.be/pth/92b9846dbe08da7b3e6e959eba18526d7b9753f9
Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Le Figaro du 03-01-2018

De
28 pages
Publié par :
Ajouté le : 01 mars 2018
Lecture(s) : 12
Signaler un abus

2,60€ mercredi 3 janvier 2018 LE FIGARO - N° 22 828 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
« Sans la liber« Sans la liber , il n, il n ’est p’est p oint doint d ’élo’élo ge flatteur » Beage flatteur » Bea umarchaiumarchai ss
TENNIS CINÉMA
FEDERER, NADAL, WILLIAMS, LE SEPTIÈME ART BAT TOUS
POUILLE… LEURS CHANCES LES RECORDS DE RECETTES
DE SUCCÈS POUR 2018 PAGE 10 DANS LE MONDE PAGE 20
Chère lectrice, cher lecteur,
L’actualité nationale et
internationale de l’année 2017
a été riche en événements Agressée, la police réclame
majeurs. L’année 2018
s’annonce passionnante.
Demain comme hier, nos
journalistes se mobiliseront
pour en assurer la meilleure une sévérité sans faille
couverture possible dans les
pages de votre quotidien, dans
Le Figaro Magazine, sur notre Après le lynchage filmé d’une jeune policière à Champigny-sur-Marne, les syndicats de police
site Internet ou notre
demandent plus de fermeté contre les délinquants qui s’attaquent aux forces de l’ordre.application mobile. Nous
mesurons chaque jour votre
attachement à notre titre : les Les images de Champigny- (SCSI), « il faut punir ceux qui officiers, souhaite « être reçu automatiques infligées aux ré- è POURQUOI L’ÉLYSÉE A RÉAGI
VITE ET FORT À LA VIDÉOétudes d’audience font du sur-Marne ont fait l’effet d’un filment et mettent en ligne les par le président Macron ». cidivistes pour des faits
graDE CHAMPIGNY-SUR-MARNE Figaro, dont la diffusion a électrochoc. La police a du mal images de policiers agressés, « Nous demandons le retour aux ves, en principe, auraient,
asprogressé en 2017, la première à digérer la séquence filmée de car cette mise en scène insuffi- peines planchers pour les sure-t-il, « un effet dissuasif » è UN MALAISE EXPRIMÉ APRÈS
marque de presse en France. L’AFFAIRE DE VIRY-CHÂTILLONcette policière frappée à terre samment sanctionnée participe auteurs d’agressions physiques sur les voyous. Le
commanNous vous en remercions très par des émeutiers, le soir du de la banalisation des attaques ou verbales à l’encontre des po- dant Ribeiro, lui, estime qu’« il è LE RAPPORT CHOC SUR
sincèrement. C’est le signe que réveillon. Selon le comman- contre les porteurs d’unifor- liciers », réclame pour sa part faut que la peur change de camp LES INCIDENTS DE LA
SAINTSYLVESTRE EN ÎLE-DE-FRANCEnotre travail d’enquête, de dant Bailleul, du Syndicat des mes ». Son collègue Patrice Ri- Frédéric Lagache, du syndicat et, pour cela, que la réponse
péreportage, d’analyse est plus cadres de la sécurité intérieure beiro, du syndicat Synergie- Alliance. Ces peines quasi nale soit à la hauteur ». PAGES 2, 3, 13 ET L’ÉDITORIAL
que jamais nécessaire dans
une époque où les
« informations », qui jaillissent
de toutes parts, sont souvent
relayées par les réseaux Les fusions-En Iran, le régime durcit la répression
sociaux sans vérification, sans
nuance ni mise en perspective. contre les manifestants acquisitions
Nous vous devons une
vigilance croissante dans leur ont bondi
sélection et une indépendance
sans faille dans leur analyse. en Europe Cela suppose que nous
continuions à investir pour en 2017améliorer notre offre éditoriale
et les suppléments qui
accompagneront votre journal Le montant total des
rapproen 2018. Le Figaro affichera chements d’entreprises a
dédésormais un prix de vente à passé les 3 000 milliards
2,60 €, identique à celui de nos d’euros dans le monde l’an
confrères du Monde et des dernier, soutenu par les
nomÉchos. Le prix de notre offre breuses transactions
interveweek-end avec ses trois nues en Europe. Le marché a
suppléments magazines été particulièrement actif en
restera inchangé, à 5,30 €, de France, tiré par de grosses
fumême que le prix de nos offres sions (PSA-Opel,
Essilord’abonnement. Merci de votre Luxottica…) et par l’intense
compréhension. Votre activité des fonds
d’investisconfiance et votre fidélité sement. Les actionnaires
acnous sont précieuses, elles tivistes, de plus en plus
prénous encouragent à être à la sents en Europe, poussent
Le pouvoir multiplie les vagues d’arrestations et réclame des sanctions lourdes contre les protestataires, alors quehauteur de vos exigences. également à ce type
d’opéraNous vous renouvelons nos le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, dénonce un complot ourdi depuis l’étranger. PAGES 6 ET 13 tion. PAGES 16 ET 17
meilleurs vœux pour cette
nouvelle année 2018.
MARC FEUILLÉE, DIRECTEUR ÉDITORIAL par Yves Thréard ythreard@lefigaro.fr GÉNÉRAL, DIRECTEUR DE LA

PUBLICATION, ET ALEXIS BRÉZET,
DIRECTEUR DES RÉDACTIONS
Big bang pénal
n Baltimore,
indignation ne sert à rien si mal, exécutées - une moyenne de 80 000 à boulevard
elle n’est pas suivie d’effets. 100 000 -, l’efficacité de la justice ne peut
du crime À chaque fois que des forces être qu’aléatoire. Et quand à cela s’ajoute,
n de l’ordre sont sauvagement par la volonté de la droite comme de la gau-La chronique L’agressées, les réactions sont che, une série de mesures destinées à désen-de Renaud
les mêmes. Promesse de fermeté. Refus de gorger les établissements pénitentiaires, il
Girard toute impunité. Après l’attaque de deux po- ne faut pas s’étonner qu’un sentiment
d’imliciers ce week-end, à Champigny-sur- punité règne dans les quartiers sensibles.
n La tribune de
Marne, Emmanuel Macron, le premier, s’est Les forces de l’ordre tirent la sonnette LINGE DE MAISONGilles-William voulu intraitable. Et, dans son sillage, un d’alarme depuis des années. Comment
débat sur l’opportunité de peines planchers peuvent-elles en-Goldnadel
contre les auteurs de violences sur des per- Une majorité core se faire res-PAGES 12 ET 13
sonnes dépositaires de l’autorité publique a pecter dans cettedes peines
été relancé. ambiance de Far
Cette seule mesure ne suffira pourtant pas à West ? Face à l’ex-prononcées FIGARO OUI SPÉCIAL
intimider les voyous qui s’en prennent quo- plosion de l’insé- @ FIGARO NON ne sont pas tidiennement à une quinzaine de policiers curité, notre appa- BLANCou gendarmes : le Code pénal prévoit déjà reil judiciaireVotez aujourd’hui exécutées
trois ans d’emprisonnement pour une in- tourne, certes, àsur lefigaro.fr
jusqu’auFaut-il rétablir les peines terruption temporaire de travail inférieure plein régime. Mais il est loin d’être adapté
ou égale à huit jours de la victime. Une autre aux réalités rencontrées par les gardiens de 31janvierplanchers pour
attaque a d’ailleurs été perpétrée lundi soir, l’ordre public.les agresseurs des forces
à Aulnay-sous-Bois. Le gouvernement doit présenter, ces pro-de l’ordre ?
Bien plus, c’est toute une politique qu’il chains mois, une réforme de la justice.
Seraconvient de reconsidérer dans son applica- t-elle à la hauteur des promesses formulées
tion. Dans un pays où une majorité des pei- par le président de la République ? C’est un DUBREUIL CORINNE/ABACA - COLE/
PROSPORTS/SHUTTERS/SIPA - nes de prison prononcées ne sont pas, ou big bang pénal dont la France a besoin. ■
LUCASFILM L TD er1, avenue Pierre 1 de Serbie
ePlace d’Iéna-Paris XVI
AND : 2,60 € - BEL : 2,40 € - CH : 3,70 FS - CAN : 5,20 $C - D : 3,00 € - A : 3,50 € - ESP : 2,70 € - Canaries : 2,80 € - GB : 2,20 £ - GR : 3,00 € - DOM : 2,70 € - ITA : 2,80 € Tél:0140701463-www.noel-paris.com
LUX : 2,40 € - NL : 3,00 € - PORT.CONT : 2,80 € - MAR : 20 DH - TUN : 3,80 DT - ZONE CFA : 2.200 CFA ISSN 0182.5852
M 00108 - 103 - F: 2,60 E
3’:HIKKLA=]UW[U^:?a@b@a@n@k";
CHAMPS LIBRES
AY-COLLECTION/SIPA
Cmercredi 3 janvier 2018 LE FIGARO
2 L'ÉVÉNEMENT
Les forces Violences anti-flics : la police de l’ordre visées
NOMBRE DE POLICIERS
ET DE GENDARMES BLESSÉS,
selon la nature de l’ activité en appelle à Macronexercée
En service En mission Les syndicats réclament audience à l’Élysée pour demander le rétablissement
des peines planchers contre ceux qui s’attaquent aux forces de l’ordre.
19 283 19 04718 923 18 887 18 721
quand l’acteur Mathieu Kassovitz, par Son collègue Patrice Ribeiro, patron (ONDRP), Christophe Soullez rappelle
JEAN-MARC LECLERC £@leclercjm exemple, tient des propos scandaleux du syndicat Synergie-Officiers, le ré- que « le nombre de violences à
déposicontre les policiers. Il faut poursuivre clame, de son côté, avec force : « Nous taire de l’autorité publique enregistrées
LES IMAGES de Champigny-sur-Marne systématiquement ceux qui tiennent un voulons être reçus désormais par le pré- a triplé en 30 ans (de 10 000 en 1995 à
ont fait l’effet d’un électrochoc. La discours de haine anti-flics », s’indigne sident Macron, comme le fit François plus de 32 000 en 2016) ». Selon lui,
« grande maison » a encore du mal à Jean-Marc Bailleul, numéro un du Syn- Hollande en son temps. » « Promettre « le nombre de policiers blessés en
misdigérer la séquence filmée, largement dicat des cadres de la sécurité intérieu- comme l’a dit le président de la Républi- sion est passé de 4 197 en 2008 à
diffusée sur les réseaux sociaux, de cet- re (SCSI, ex-Snop). Comme beaucoup, que de retrouver les agresseurs est une 5 767 en 2016. Avec une hausse notable
te jeune policière du Val-de-Marne, il doute de la sincérité de ce « provoca- bonne chose, mais ce n’est pas suffi- entre 2015 et 2016 du nombre de
polifrappée à terre par des émeutiers, le teur » qui a vite tourné casaque, en se sant. Il faut des sanctions exemplaires. ciers blessés par arme : 687 en 2016
soir de la Saint-Sylvestre. fendant d’un tweet lundi pour dénon- Nous demandons le retour aux peines contre 430 en 2015. »
Certes, il y a eu le tweet du président cer l’agression de Champigny. planchers pour les auteurs d’agressions La question de la réponse pénale
apMacron, le lendemain, qui a fermement physiques ou verbales à l’encontre des pelle quelques nuances. « Sur les années
condamné ce double « lynchage », policiers », déclare pour sa part Frédé- 2013-2015, lorsque la victime était
dépopuisqu’un capitaine de police a égale- ric Lagache, numéro 2 du syndicat sitaire de l’autorité publique, l’auteur Il faut punir ceux
ment été agressé, ce soir-là, avec sa Alliance. Ces peines quasi automati- (majeur) a fait l’objet à 75 % de poursui-“qui filment et mettent
jeune collègue. Sans parler de la double ques infligées aux récidivistes pour de tes, contre seulement 47 % des cas s’il n’y
en ligne les images agression dont ont été victimes lundi faits graves, en principe, auraient, as- a pas cette circonstance aggravante »,
des policiers qui interpellaient un vo- de policiers agressés sure-t-il, « un effet dissuasif » sur les assure le criminologue.
leur présumé de scooter à Aulnay- voyous. Autre signe de sévérité accrue : lesJEAN-MARC BAILLEUL, SYNDICAT DES CADRES ”DE LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Comme lui, le commandant Ribeiro infractions ayant donné lieu à
condam2012 2013 2014 2015 2016 Le ministre de l’Intérieur a renchéri n’hésite pas à dire qu’« il faut que la nation pour des atteintes aux personnes
mardi : « Cette société de la violence ne Selon le commandant Bailleul, « il faut peur change de camp et, pour cela, que la dépositaires de l’autorité sont passées
Source : ONDRP
saurait continuer à exister », s’est-il in- punir ceux qui filment et mettent en ligne réponse pénale soit à la hauteur ». de 6 003 en 2005 à 10 669 en 2015.
surgé, appelant à briser « une mécani- les images de policiers agressés, car cette Faut-il revoir les règles de la légitime « Mais encore faut-il que les peines
proque infernale » dans certains quartiers mise en scène scandaleuse et insuffisam- défense, comme le demande Marine Le noncées soient appliquées ! »,
corrige-tpopulaires. Il a ajouté : « J’étais à Cham- ment sanctionnée participe de la banalisa- Pen au Front national ? « Mais elles on à Synergie, où l’on rappelle les
pigny hier. Lorsque l’on voit ces grandes tion des attaques contre les porteurs viennent déjà d’être simplifiées, en 100 000 peines au total non exécutées.
barres, on se dit qu’il y a un aspect totale- d’uniformes. » Ce syndicaliste met aussi conformité avec le droit européen. Dans Dans un tel contexte, à quoi peut bien687 ment inhumain qui ne peut générer que de en cause la banalisation des violences l’affaire de Champigny, les conditions du servir la police de sécurité du quotidien
la violence. Ce sont des réformes de fond anti-institutionnelles jusque dans les recours aux armes étaient réunies. Les (PSQ) voulue par Beauvau ? Pour bienpoliciers qu’il faut mener, de politique de la ville. » rapports officiels, « comme si l’on pouvait fonctionnaires attaqués ont fait preuve des professionnels, cette réforme tient
Oui, mais dans l’immédiat ? se satisfaire d’un millier de voitures qui d’un grand sang-froid qu’il faut sa- du « cosmétique ». Patrice Ribeiro ré-blessés par arme
« Ce que nous réclamons, nous ? brûlent en un soir et de multiples agres- luer », assure le patron de Synergie. sume : « La PSQ, c’est valable dans desen 2016,
D’abord que le politique ne réagisse pas sions, en se contentant de parler d’un léger Directeur de l’Observatoire de la quartiers pacifiés. » Et nous en sommes
contre 430 en 2015 seulement quand le mal est fait mais pourcentage de hausse ! » délinquance et des réponses pénales encore bien loin… ■
UN « MALAISE »
EXPRIMÉ APRÈS
L’AFFAIRE
DE
VIRYCHÂTILLON
Le 8 octobre 2016, la violente
agression de deux policiers,
grièvement blessés par des
cocktails Molotov dans leurs
voitures à Viry-Châtillon,
au sud de Paris, avait déclenché
un mouvement de protestation
inédit parmi les forces
de l’ordre. Bravant leur devoir
de réserve, les policiers
avaient défilé durant plusieurs
semaines pour exprimer leur
« malaise » face à la « haine
anti-flics » et dénoncer
le manque de moyens.
Un an après, le policier le plus
gravement brûlé, un adjoint
de sécurité, qui a subi plusieurs
greffes de peau, est toujours
en convalescence dans
un centre de rééducation.
Les trois autres policiers
Le commissariat de Champigny-sur-Marne, la ville où deux policiers ont été agressés le soir de la Saint-Sylvestre. SÉBASTIEN SORIANO/LE FIGAROont été mutés en province.
L’enquête a permis la mise
en examen de 17 personnes,
dont cinq étaient mineures Pourquoi l’Élysée a réagi vite et fort à la vidéo de Champigny
au moment des faits. Douze
sont toujours en détention trois fois en quelques heures à pei- fois, il s’agissait de souligner le ca- té Laurent Wauquiez, le président
ARTHUR BERDAH £@arthurberdahprovisoire. « Un important ne, lundi, pour faire le point et se ractère particulièrement odieux de des Républicains. De son côté, Ma- Le «tenir informés des évolutions de cette attaque », relève-t-on à rine Le Pen a, quant à elle, réclamé travail de renseignements président « CELA faisait longtemps que nous l’affaire. « Nous avions été prévenus l’Élysée, soulignant que « le chef de une « modification législative » sur le terrain, d’exploitation
n’avions pas vu des images d’une de l’événement par un télégramme l’État est très attentif à ce que les afin d’introduire « la présomption ne tweete des réseaux sociaux et de la
telle violence. À travers ces offi- venu du terrain… Mais la vidéo a mis forces de l’ordre sachent que le gou- de légitime défense pour les forces pas pour un téléphonie par l’analyse des
ciers, c’est l’État lui-même qui est des images sur les mots, et elle a vernement est à leur côté ». « Il a de l’ordre ». « Dans les jours à
vefadettes et des bornages des oui ou pour visé et remis en cause. » Ce amplifié notre réactivité », confir- d’ailleurs tenu à le rappeler dès les nir, le groupe des députés du Front
téléphones portables a fourni constat, que dresse un proche me un proche de Gérard Collomb. premières phrases de ses vœux aux national fera des propositions dans un non. Mais
de précieux renseignements conseiller d’Emmanuel Macron, Prévenu de l’existence du mini- Français dimanche. » ce sens », a-t-elle annoncé. cette fois,
aux enquêteurs, indique résume assez bien l’état d’esprit film aux alentours de 15 h 30- Soucieux de joindre des actes à Pour l’heure, seul Édouard
Phiil s’agissait qui domine actuellement à l’Ély- 16 heures, le ministre de l’Intérieur ces paroles, Gérard Collomb a dé- lippe s’est gardé de toute expres-le parquet d’Évry. Ce dossier,
sée, à Matignon et à Beauvau. Et a attendu que l’authenticité du do- cidé, dès lundi soir, de se rendre au sion publique sur l’affaire de de souligner mené tambour battant,
pour cause : la diffusion d’une vi- cument soit vérifiée par ses servi- commissariat dont dépendent les Champigny-sur-Marne. À peine le caractère comporte plus de 20 000 pièces
déo montrant l’agression de deux ces pour téléphoner aux deux vic- deux policiers blessés. « Il y avait s’est-il contenté de retweeter le
et fait 19 tomes ! » Plusieurs particuliè-policiers par des dizaines de jeu- times. Il a ensuite publié un une nécessité d’incarnation, pour message publié lundi par
Emmacommissions rogatoires sont nes, le soir du Nouvel An à Cham- message de fermeté sur Twitter, montrer symboliquement au pays nuel Macron. « Il y a eu une parole rement
en cours, et, de source proche pigny-sur-Marne (lire ci-dessus), dénonçant des « actes inqualifia- que les forces de sécurité sont soute- forte du président, et une parole jus- odieux
de l’enquête, ce dossier a suscité un vif émoi au sein de bles » commis par des « lâches ». nues », indique un proche. te du ministre de l’Intérieur. Ça
de cette devrait avoir « une issue l’exécutif. Quelques minutes plus tard, le chef Pas de quoi satisfaire l’opposi- n’était pas la peine d’en rajouter »,
Surtout, elle a accéléré la prise de l’État lui a emboîté le pas, dé- tion pour autant, comme en té- juge-t-on à Matignon. Mais un attaque assez rapidement ». »de conscience du chef de l’État et nonçant à son tour un « lynchage moignent les réactions de la droite proche du premier ministre préci- UNE SOURCE
du ministre de l’Intérieur quant à la lâche et criminel ». « Le président et de l’extrême droite notamment. se toutefois qu’il devrait s’expri- À L’ÉLYSÉE
» Lire aussi PAGE 13 gravité des faits. Preuve de leur de la République est assez économe « Ce n’est pas d’une police de proxi- mer sur le sujet lors de son inter-+
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge atteur » Beaumarchais implication dans le dossier, les de réactions. Il ne tweete pas pour mité dont nous avons besoin, mais view de rentrée, ce mercredi
deux hommes se sont téléphoné un oui ou pour un non. Mais cette d’une politique de sécurité », a pes- matin sur France 2. ■
ALE FIGARO mercredi 3 janvier 2018
3L'ÉVÉNEMENT
Le rapport choc sur les incidents de la Saint-Sylvestre en Île-de-France
LE « BILAN du dispositif de sécurisa- reprises, pour se désengager ». Les ef-Épinay-sur-Seine Saint-Denis
tion » de la « Saint-Sylvestre 2017 », fectifs de la petite couronne parvien-250 véhicules incendiés Gennevilliers Pierrefitte-sur-Seinedont Le Figaro a eu connaissance, se nent ce soir-là à prendre sur le fait plu-en Île-de-France… Asnières-sur-Seine Le Blanc-Mesnilsuffit à lui-même. On y découvre ce sieurs incendiaires, notamment à
que veut dire un « soir de fête » pour la Colombes Sevran Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), àNOMBRE DE VÉHICULES INCENDIÉS* DANS LA NUIT
erseule région Île-de-France, qui a connu DU 31 DÉCEMBRE 2017 AU 1 JANVIER 2018, PAR COMMUNE Gentilly et Clichy-la-Garenne
(Hauts-Rosnyde nombreux incidents dans la nuit du 1 véhicule incendié 2 3 4 5 + de 5 de-Seine), ainsi qu’à Choisy-le-Roi.sous-Bois
er31 décembre au 1 janvier.
« Guet-apens »L’affaire de Champigny ? Elle y figure, Montreuil
mais seulement en quelques lignes, dans En grande couronne, où 87 véhicules
un rapport de 17 pages qui fourmille ont brûlé, la police doit se défendre à
SEINE-d’indications, de tableaux et de chiffres Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne).V-’O
SaintSAINT-DENISsur les faits signalés. Nous l’avons agré- Gratien Là, il faut faire « usage de trois tirs deHAUTS- eSarcelles 10menté d’une carte des incendies de vé- MP7 et cinq tirs de 40/46 pour
disperserDEhicules pour mieux visualiser les secteurs SEINE e les hostiles (sic) ». À Orsay (Essonne),
e 2014où les forces de l’ordre ont dû intervenir. selon le rapport de la préfecture, on
siCe soir-là, sur Paris et les trois dé- gnale une « rébellion lors d’une
interpartements limitrophes (92, 93, 94), pellation en marge d’une soirée de laMantes- VAL-DE-MARNEla-Ville« à retenir : 2 936 effectifs engagés dont commune », tandis qu’à Arpajon les
Créteil2 698 sur la voie publique et les trans- « équipages TI 700 et TV 350 » de la
poports et 238 en charge du suivi judiciai- VOIR lice interpellent « deux individus en
LE ZOOMre », mais aussi « 6,5 unités mobiles en- train de prendre la fuite à proximité de
gagées, 213 interpellations réalisées l’incendie de trois gros containers à
or(202 en 2016), 168 mesures de garde à dures. L’un d’eux est notamment trouvé
vue (168 en 2016), 163 véhicules incen- en possession de trois briquets encoreClamart Bagneux Villeneuve-Saint-GeorgesYdiés (134 en 2016) dont 53 endommagés chauds ».
Vigneux-par propagation (51 en 2016), 25 jets de Et il y en a des tableaux entiers ! Les
sur-Seine
projectiles dont 6 mortiers tirés contre faits sont soigneusement répertoriés,Longjumeau S--M… et plusles forces de l’ordre (8 en 2016 dont ville par ville, par heure ensuite, selon
2 mortiers), 3 policiers blessés (2 en la qualification de l’infraction, lede 1 000
2016), pas d’affrontement direct entre nombre d’interpellations, de blessés et
groupes (comme en 2016) ». le type de dégâts. dans toute
Le « récapitulatif des violences urbai- Sans oublier les « observations » à la
nes », inséré dans le document, fait état marge. On y apprend ainsi qu’à Se-la France E
de 110 « foyers » d’incendies de véhi- vran (Seine-Saint-Denis), la Brigade
1 193cules, auxquels il faut ajouter 53 véhi- de soutien des quartiers (BSQ) a eu1 200
cules « endommagés par propagation ». droit, elle aussi, à des « jets de pro-1 067
1 031S’y ajoutent 18 feux de poubelles, jectiles », à la suite d’un « guet-1 000 93594025 jets de « projectiles », le plus souvent apens ». À Houilles (Yvelines),
scénasur la police. rio à peine différent, nécessitant « cinq804 Nemours800À Paris même, il est mentionné qu’à tirs de Flash-Ball et un tir de Cougar »,
« 20 h 50, à l’angle de l’avenue des ce lanceur de grenades utilisé pour
Champs-Élysées et de la rue Balzac, les 600 éviter le contact avec les assaillants.
2012 2013 2014 2015 2016 2017gendarmes mobiles ont arrêté sept indi- N’oublions pas le machiniste de la
so*Incendies volontaires ou par propagation vidus qui jetaient des canettes dans la ciété de bus Kéolis « aspergé de lacry-NOMBRE TOTAL DE VÉHICULES INCENDIÉS* EN FRANCE Source : ONDRP, Préfecture de Police
foule. Les victimes n’ont pas pu être er mogène par plusieurs individus », à Cli-DANS LA NUIT DU 31 DÉCEMBRE AU 1 JANVIER Infographie
identifiées. Les mis en cause, de nationa- chy-la-Garenne.
lité afghane, en situation irrégulière, ont C’était le réveillon de l’an neuf pour
été placés en retenue administrative ». vance anarcho-autonome susceptible de En banlieue, destructions et dégra- chien qui « a saisi la main gantée d’un la seule Île-de-France. Mais un autre
eDans le VIII , angle des Champs et de se livrer à des actions violentes ». dations sont légion. À Châtenay-Mala- policier ». Retrouvés dans l’Audi : « 20 g rapport, plus fourni encore, était sur le
Marigny, « lors du déplacement pédestre Le rapport évoque également un em- bry (Hauts-de-Seine), la police a pris de résine de cannabis. » bureau du ministre de l’Intérieur, le
erd’un homme politique, les policiers (...) ployé du Fouquet’s blessé à l’arme en chasse une Audi A3, avec quatre La police a eu aussi maille à partir 1 janvier aux aurores, pour y détailler
ont interpellé un individu qui s’appro- blanche, alors qu’il voulait s’interposer hommes à bord et un chien d’attaque. avec une bande à Stains (Seine-Saint- la situation dans le reste de la France.
chait de la personnalité en vociférant ». dans une bagarre. Une agression Course-poursuite jusqu’à l’A 104. Après Denis): « Usage de LDB 40 (NDLR : lan- Avec trois fois plus d’incidents qu’à
PaContrôlé, l’individu faisait l’objet d’une sexuelle est aussi à déplorer contre une avoir percuté une voiture de police, les ceur de balles de défense), à cinq repri- ris. Un soir de violence ordinaire. ■
e« fiche S », car « en relation avec la mou- serveuse de bar, rue de Lappe (XI ). fuyards sont stoppés. Il faut abattre le ses, et de grenades MP7, à quatre J. -M. L.
Comment une soirée privée a viré En prison, des téléphones
à l’émeute le soir du Nouvel an fixes dans chaque cellule
Pour autant, l’administration
pénitentiaiVALÉRIE SAMSON £@valerie_samson CAROLINE PIQUET £@CaroPiquet re se veut prudente : « On sait que ce n’est
(AVEC AFP)
pas un dispositif miracle et que ce n’est
C’EST UN changement de taille que s’ap- qu’une partie de la solution. »
DANS LA RUE menant à la zone indus- prête à connaître le milieu carcéral. La Si la mesure est « par principe » jugée
trielle de Champigny-sur-Marne (Val- Chancellerie a décidé d’installer des télé- favorablement par des syndicats, elle
resde-Marne), lieu des exactions, les en- phones fixes dans la quasi-totalité des te critiquée sur plusieurs aspects.
Jeanquêteurs s’affairaient, mardi, autour de cellules des prisons françaises, a révélé Le Michel Dejenne, conseiller national au
plusieurs véhicules. Pare-brise éclatés Monde. L’appel d’offres a été lancé en no- Syndicat national des directeurs
pénitensous les coups de barres ou les jets de vembre. En tout, plus de 50 000 télépho- tiaires (SNDP), entrevoit des dérives :
pierres, morceaux de phares épar- nes vont être progressivement déployés « Certains pourront notamment passer des
pillés : les environs du hangar où était sur les trois prochaines années dans appels à la place de leur codétenu et ainsi
organisée la soirée de la Saint-Sylves- 178 établissements pénitentiaires, à l’ex- utiliser des numéros non autorisés. » Des
tre, sans l’autorisation de la préfecture ception des quartiers disciplinaires. Bien- craintes auxquelles l’administration
pénini de la mairie, portent encore les tra- tôt, prévenus comme détenus pourront tentiaire tente de répondre : « Ces appels
ces des violences. Devant l’entrée appeler, depuis leur cellule, une liste de sont enregistrés et surveillés. Si on constate
principale, un muret de parpaings a été numéros préalablement autorisés par un des entorses au règlement, nous prendrons
en partie détruit, et le rideau métalli- juge (pour les prévenus) ou par l’admi- des sanctions », réplique-t-on. « Faut-il
que d’une entrée latérale défoncé. nistration (pour les personnes définitive- encore avoir suffisamment de personnels
Ali, 18 ans, était ici dimanche soir. Devant ce bâtiment de Champigny-sur-Marne, où se tenait une soirée, dimanche, ment condamnées). pour les écoutes », ironise de son côté
des jeunes ont détruit un muret avant de s’en prendre aux policiers. T. SAMSON/AFPArrivé devant le hangar pour rejoindre Cette décision prise en septembre par la Jean-François Forget, secrétaire général
des amis, il voit alors la foule qui attend ministre de la Justice, Nicole Belloubet, de l’UFAP-Unsa Justice. « Si les appels
devant l’entrée, où la soirée a déjà d’une balle reçue selon lui. Aux gaz la- lés. Ils essaient de séparer les deux grou- découle d’une expérimentation menée augmentent, il faut plus de moyens »,
affircommencé. « Il y avait une queue énor- crymogènes, des jeunes ripostent par pes et le groupe agresseur se retourne depuis l’été 2016 dans la prison de Mont- me-t-il. « Mais surtout, insiste le
responme, c’était pire qu’à Disneyland », ex- des jets de projectiles, ou à l’aide d’ex- contre les policiers. Deux sont séparés du medy, dans la Meuse. Là-bas, les 290 dé- sable syndical, ce n’est pas l’installation de
plique le jeune homme. À l’intérieur, tincteurs trouvés dans les locaux indus- reste de leurs collègues et sont frappés. » tenus bénéficient d’une ligne fixe person- téléphones filaires qui va régler le problème
« 200 personnes » font la fête, selon un triels voisins. « Ça n’arrêtait pas de pé- Sur place, Ali, ses amis, et de nom- nelle et ne sont plus obligés de passer leurs des téléphones portables en prison ».
ami du propriétaire, tandis qu’à l’exté- ter, il y avait de la fumée partout... breuses personnes se mettent à courir coups de téléphone depuis des postes dis- En 2016, plus de 33 000 mobiles et
acrieur deux vigiles tentent de contenir C’était une catastrophe », relate Ali, vers la sortie de la zone industrielle. posés dans la cour de promenade ou dans cessoires (cartes SIM, chargeurs, etc.) ont
plusieurs centaines de jeunes qui vou- évoquant une « panique générale ». Il y C’est là, à une centaine de mètres de la les coursives, souvent bruyantes et très été saisis. Un chiffre qui devrait
augmenlaient s’inviter dans la salle, servant avait « des trucs qui volaient dans tous les salle, que deux policiers, un capitaine et fréquentées. En moyenne, ils composent ter en 2017 puisqu’on dénombre déjà plus
habituellement à des fêtes religieuses. sens, des gens qui cavalaient dans tous une gardienne de la paix, se retrouvent quatre numéros mais peuvent avoir jus- de 19 000 saisies rien que sur le premier
les sens », rapporte Manu, 55 ans, qui isolés suite à un mouvement de foule, et qu’à 20 contacts dans leur répertoire. semestre de l’année dernière. Pour lutter
« Tapez-les, ils sont tous seuls » avait garé sa voiture derrière le hangar. sont pris à partie. « Tout le monde était contre ce fléau, « il est indispensable de
Appels enregistrés et surveillées« Il y avait des gens qui ont attendu trois La police a été appelée alors que devenu fou. Quelqu’un a crié : “Tapez- mettre en place des brouilleurs nouvelle
géheures, on leur a dit de partir, ils ont pété « 300 à 400 personnes » voulaient pé- les, tapez-les, ils sont tout seuls ! ” », L’objectif de cette mesure est pluriel : nération », réclame le syndicaliste.
Acun câble », raconte Ali. Puis « tous ceux nétrer dans l’enceinte « qui n’était pas relate Ali, qui décrit une « vingtaine de élargir les plages horaires d’accès au télé- tuellement, il y en a 804 sur le parc
péniqui étaient derrière se sont mis à doubler, dimensionnée pour (les) accueillir », a personnes » encerclant la policière, au phone et améliorer la confidentialité des tentiaire mais la plupart sont obsolètes.
il y a des gens qui sont tombés par terre, confirmé lundi le directeur territorial sol, et lui donnant des « coups de pied ». appels « pour favoriser le maintien des liens Consciente du problème, la Chancellerie
qui criaient ». Devant l’entrée, le petit de la sécurité publique du Val-de-Mar- Ce sont ces images qui ont fait, lundi, le familiaux et prévenir les suicides ». Ac- a décidé de lancer un second appel
d’ofmuret en parpaings s’écroule sous la ne, Jean-Yves Oses. Sous la pression de tour des réseaux sociaux. tuellement, les créneaux horaires dédiés fres fin décembre. « Plutôt que d’acheter
pression de la foule. Sur un autre côté la foule, « la porte de la salle est tombée Ali dit s’être interposé pour protéger aux appels sont limités à quelques heures des brouilleurs sur catalogue, on demande
du bâtiment, « ils ont forcé le rideau de et les personnes sont entrées à l’intérieur la policière et la ramener vers une voi- par jour et dans certains établissements, à des professionnels de garantir l’efficacité
fer » qui était baissé, montre l’ami du en nombre important. » « Un groupe ture de ses collègues. « Elle était en état on compte seulement un téléphone pour et l’entretien des brouilleurs »,
explique-tpropriétaire. À la sortie du hangar, un d’individus particulièrement virulent de choc. Elle ne parlait pas, elle saignait 100 personnes. De quoi créer des tensions on à l’administration pénitentiaire. Coût
tas de débris : « Il y avait un mur de s’en est pris aux policiers qui ont dû faire de la bouche », se souvient le jeune entre détenus. À Montmédy, les résultats de cette seconde mesure : 15 millions
placo derrière le rideau de fer, ils l’ont usage de moyens lacrymogènes », a-t-il homme, « écœuré » par le déchaîne- se sont avérés encourageants. Après un an d’euros par an. Une dépense conséquente
défoncé aussi. » raconté à BFMTV. ment des agresseurs prêts à « massa- et demi d’utilisation, le temps de commu- comparée à celle des téléphones fixes
Débordé, le propriétaire finit par ap- Le ministre de l’Intérieur, Gérard crer » les policiers. Hier, aucune arres- nication a été multiplié par quatre, assure dont l’installation et l’entretien seront à la
peler le 17. « La police est arrivée, on a vu Collomb, a résumé ainsi la séquence tation n’avait eu lieu. L’enquête, une source de l’administration pénitenti- charge du prestataire et les
communicales CRS avec leurs boucliers, ils tiraient sur Europe 1 : « Un groupe essaie de ren- menée par la Sûreté territoriale, néces- aire. Autre effet jugé positif à court terme : tions à la charge du détenu. Les premiers
des Flash-Ball », ajoute Ali, montrant un trer dans cette soirée, force les portes et, sitera un long travail d’analyse des vi- une baisse de 31 % de la circulation des té- établissements devraient être équipés en
large bleu circulaire sur sa cuisse, trace à ce moment-là, les policiers sont appe- déos, a prévenu le parquet de Créteil. ■ léphones portables, interdits en prison. téléphones fixes d’ici à la fin de l’année.■
Cmercredi 3 janvier 2018 LE FIGARO
4 POLITIQUE
Emmanuel Macron veut accélérer
le rythme des réformes dès le début 2018
Pour les six premiers mois, l’agenda est bien rempli. Au menu : modernisation des institutions, transformation
de l’action publique, logement, transports, assurance-chômage, apprentissage et formation professionnelle.
ritoire soient expulsés plus vite mais aus- pices avec Emmanuel Macron. La ré- tifs locaux, la contestation menace de mes que l’on s’apprête à engager sont
FRANÇOIS-XAVIER BOURMAUD si que ceux qui peuvent prétendre à l’asi- forme par ordonnances du Code du devenir politique. À moins que le pro- d’autant plus dures qu’elles ne produi-£@fxbourmaud
le soit accueillis plus vite. Cela nécessite travail a convaincu les syndicats de la gramme chargé du premier semestre ront pas d’effets à court terme. » Bref,
énormément de pédagogie car il s’agit détermination du chef de l’État. Mais 2018 n’en vienne à donner le tournis l’Élysée s’attend à connaître des
souÉLYSÉE Il allait vite, il compte accélé- d’un sujet extrêmement sensible », ex- surtout, son regain de popularité enre- aux différentes oppositions au chef de bresauts dans les mois qui viennent.
rer. Après un début de mandat marqué plique un conseiller du chef de l’État. gistré à la fin de l’année a désamorcé l’État. Car à ces quatre chantiers princi- À moins que la théorie en vogue
par la mise en œuvre rapide des princi- Ce dernier a déjà commencé à s’expli- les velléités de grogne. « Le contexte paux du premier semestre 2018 vien- autour du chef de l’État ne se vérifie.
pales mesures de son programme pré- quer dimanche en présentant ses vœux peut bouger, mais pour l’instant ce n’est nent s’ajouter d’autres réformes com- Elle assure que le regain de popularité
sidentiel, Emmanuel Macron a chargé aux Français. Pour Emmanuel Macron, pas trop mauvais. Les syndicats savent me celle du baccalauréat ou la d’Emmanuel Macron serait
directeson agenda de travail pour le premier le droit d’asile est « un devoir moral et que l’on va faire les réformes annoncées limitation de la vitesse à 80 km/h sur ment lié à sa détermination à appliquer
semestre 2018. « Nous bénéficions d’une politique » mais « pour autant, nous ne et ils le savent d’autant plus que les son- les routes. Le tout sans oublier l’éva- son programme. Auquel cas, « nous
maturation de l’état d’esprit du pays, pouvons accueillir tout le monde, ou le dages remontent », confie un visiteur cuation de la ZAD de Notre-Dame-des- connaîtrons peut-être l’état de grâce
explique un proche collaborateur du faire sans règles ». d’Emmanuel Macron. Landes et la décision de construire ou dont nous n’avons pas bénéficié après
président de la République. L’opinion Dernier grand « paquet » de réfor- Si l’exécutif espère avoir fermé le pas un aéroport sur le site. l’élection », espère un proche du
présiest mûre pour les réformes. Les Français mes enfin : le social, avec l’assurance- front syndical, il demeure toutefois vi- « 2018 ne s’annonce pas comme une dent. Qui anticipe déjà l’étape d’après,
ont compris que le statu quo était impos- chômage, l’apprentissage et la forma- gilant à l’égard des régions, qui redou- année facile, soupire un proche une fois que les réformes promises
dusible. » D’où quatre grands « paquets » tion professionnelle. Des thèmes tent de se voir retirer la gestion de la conseiller d’Emmanuel Macron. Le rant la campagne auront été mises en
de réformes programmés d’ici à juin. d’ordinaire conflictuels et de nature à taxe d’apprentissage. D’autant qu’avec souffle de l’élection présidentielle sera place : une deuxième batterie de
propoLe premier concerne la « modernisa- jeter les syndicats dans la rue mais qui Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand ou plus faible et nous disposerons donc de sitions pour prolonger et amplifier le
tion » des institutions et la transforma- se présentent plutôt sous de bons aus- Valérie Pécresse à la tête de trois exécu- moins de capital politique. Or les réfor- programme présidentiel. ■
tion de l’action publique. C’est dans ce
cadre que s’inscrit la révision de la
Constitution, qui doit notamment
réduire le nombre de mandats consécutifs
des parlementaires, mais aussi la mise
en place du « droit à l’erreur » pour les
particuliers vis-à-vis de
l’administration. Pour le chef de l’État, la difficulté
se loge dans la réforme
constitutionnelle. Pour être adoptée, elle doit
franchir la barre des trois cinquièmes des
parlementaires au Congrès.
Les réformes que “l’on s’apprête à engager
sont d’autant plus dures
qu’elles ne produiront pas
d’effets à court terme
UN CONSEILLER D’EMMANUEL MACRON”
Le deuxième « paquet » de réformes
concerne le logement et les transports.
Dans l’immobilier, Emmanuel Macron
veut créer un « choc d’offre » pour faire
baisser durablement le montant des
loyers. En contrepartie, le
gouvernement veut poursuivre le mouvement de
baisse des APL engagé à la rentrée de
septembre 2017. « Les aides au logement
vont baisser de beaucoup plus que de
5 euros mais cela sera compensé par la
baisse des loyers », assure-t-on au sein
de l’exécutif. Quant à la réforme des
transports, elle s’appuiera sur les
conclusions des Assises de la mobilité.
La stratégie sera présentée en février,
elle détaillera notamment la façon dont
Emmanuel Macron veut faire évoluer le
En présence du porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, Emmanuel Macron a paraphé officiellement, samedi, à l’Élysée, la loi de finances pour 2018, secteur ferroviaire. Il s’agira de lever le
la loi de financement de la Sécurité sociale et la loi mettant fin à la recherche ainsi qu’à l’exploitation des hydrocarbures. ETIENNE LAURENT/AFPpied sur le développement de lignes
TGV pour insister sur « la mobilité au
quotidien ».
Le troisième « paquet » de réformes
est sans doute le plus délicat pour le Les ministres sommés de faire plus d’économies
chef de l’État puisqu’il aborde les
questions hautement sensibles du droit leurs calendriers prévisionnels tignon. On espère que le concours l’immigration, qui fait débat dans
MARCELO WESFREID £@mwesfreidd’asile, de l’immigration ou encore de des prochains trimestres. Les no- d’idées sera fructueux. L’État, qui la majorité ? », s’interroge un Chaque
la procédure pénale. Le sujet a déjà pro- « tes ont été compilées en une sorte demande des efforts aux collectivi- conseiller ministériel. Un autre :
ministre voqué des remous dans la majorité à C’EST EN passe de devenir un de frise chronologique. « Chaque tés locales, doit montrer l’exem- « Il ne faudrait pas que ce texte
l’Assemblée nationale. Au point de faire classique. À chaque reprise, un ministre saura ainsi ce que fait son ple. » Le temps presse, car les ar- devienne la déchéance de nationa-saura
apparaître une ligne de clivage entre séminaire gouvernemental est voisin. L’idée est de séquencer no- bitrages du plan action publique lité d’Emmanuel Macron. »ce que fait
sensibilités de gauche et de droite au organisé, initiative à mi-chemin tre action, de donner de la cohé- 2022 sont prévus entre mars et Une chose est sûre : tous les
son voisin. sein de La République en marche. « Du de la réunion de calage et de la rence, en évitant les concentra- avril prochains. Ils seront portés ministres sont invités à mettre en
débat oui, une fracture non », minimise- séance de team building. Ce mer- tions de décisions les mêmes par Édouard Philippe, sur la base œuvre la consigne du chef de L’idée est
t-on dans l’entourage du président de credi, un déjeuner dans le salon semaines », indique-t-on dans des contributions ministérielles, l’État, formulée le 31 décembre, de séquencer
la République où l’on s’accorde toute- d’hiver de l’Élysée vient l’entourage du premier ministre, de la consultation d’experts et de faire de 2018 une année
tournotre fois pour reconnaître la grande com- d’ailleurs clore les retrouvailles Édouard Philippe. Voilà pour la d’agents de la fonction publique. née vers la « cohésion sociale », de
plexité de la réforme du droit d’asile et postfêtes, autour du président de partie travaux pratiques. façon à rassurer l’électorat de action»de l’immigration. « L’objectif est d’ac- la République. Les deux têtes de l’exécutif gauche et à ne pas laisser
s’instalUN PROCHE Le premier ministrecélérer les procédures : que ceux qui sont À la demande de Matignon, les veulent également remobiliser ler l’idée d’un président des ri-D’ÉDOUARD PHILIPPE “soumis à une obligation de quitter le ter- cabinets ministériels ont transmis leurs troupes pour que « cela foi- ches.compte mettre la
sonne en matière de propositions », Ce séminaire gouvernementalpression sur certains
selon les termes d’un ministre. prend place dans une séquence de
ministères. (...) Concrètement, il s’agit essentiel- communication intense.
Des vœux à la chaîne pour rompre avec lement de battre le rappel sur la Le premier ministre ÉdouardL’État doit montrer
réforme des administrations pu- Philippe doit donner le ton aux l’exemple !l’« interminable litanie » des cérémonies de janvier bliques, baptisée plan action pu- « 4 vérités », mercredi matin, sur
MATIGNONblique 2022. Le gouvernement ” France 2, puis, le gouvernement
Il a respecté la tradition des vœux télévisés, de trois discours de vœux regroupés s’est fixé trois objectifs ambitieux va poser pour le traditionnel petit
il rompt avec celle des vœux de janvier. en une seule journée : gouvernement, conseil : « améliorer la qualité de servi- Pour son retour de vacances, déjeuner de nouvelle année
orgaCette année, Emmanuel Macron a tenté constitutionnel et presse. L’idée générale étant ce », numériser davantage de tâ- l’équipe gouvernementale a plu- nisé au ministère de l’Intérieur,
de resserrer au maximum les traditionnels d’en finir le plus vite possible avec cette sorte ches et réduire drastiquement la sieurs autres dossiers chauds à place Beauvau.
discours qui s’étalaient tout au long de janvier, d’obligation contractuelle chronophage, assez dépense publique. Problème : les déminer. Il lui faut débattre de S’ensuit le trajet à pied du
gouun jour au gouvernement, un autre aux forces éloignée de l’idéal d’efficacité macronienne. économies proposées par certains l’aéroport de Notre-Dame-des- vernement jusqu’à l’Élysée,
devives de la Nation, le suivant à la presse, Car l’exercice est aussi l’occasion de délivrer membres du gouvernement, sur Landes, dont le destin doit être vant les caméras.
celui d’après aux corps constitués, puis aux des messages, de préciser une ligne leur secteur ministériel, sont en- scellé dans les prochains jours Une journée marquée par
l’acambassadeurs, aux armées, aux enseignants… ou de clarifier une position. Et il est d’autant core jugées trop timorées. Dans le - le ministre de l’Écologie, Nico- cumulation de séances de vœux
« Une interminable litanie d’un mois qui ne plus facile à réaliser lorsque huis clos du séminaire, le ton las Hulot, a été reçu par Emma- (lire ci-contre). Un feu d’artifice
laissait aucune place pour s’occuper d’autre la parole est entendue. Ce qui est le cas pourrait donc se durcir. « Le pre- nuel Macron, mardi, et le sera à d’images et de messages pour que
chose », explique-t-on dans l’entourage avec Emmanuel Macron, premier président mier ministre compte mettre la nouveau, jeudi, par le premier la dynamique sondagière de la fin
du président de la République. Cela commence à renouer aussi vite avec la popularité pression sur certains ministères. ministre Édouard Philippe. 2017 ne trébuche pas devant la
donc dès le mercredi 3 janvier avec un « blot » après l’avoir perdue tout aussi vite. F.-X. B. On passe maintenant dans la phase « Abordera-t-on aussi, lors du marche des grands chantiers à
opérationnelle, glisse-t-on à Ma- déjeuner du séminaire, la loi sur venir. ■
ALE FIGARO mercredi 3 janvier 2018
POLITIQUE 5
Pour les nationalistes au pouvoir, la nation corse est un « fait politique »
se » la nomination de Jacqueline Gourault
EMMANUEL GALIERO egaliero@lefigaro.fr pour piloter le dossier corse.
Dans ses premiers vœux de nouvelle
LES NATIONALISTES veulent se donner année, diffusés sur le site Internet de la
le temps du « dialogue » avec l’État pour collectivité, l’élu autonomiste s’est
félicifaire comprendre à Emmanuel Macron la té de la « confiance amplifiée » et du «
scoportée politique de la nouvelle collectivi- re jamais atteint » par les « natios » sur
té unique de Corse. S’ils se défendent de l’île le 10 décembre dernier. Il a salué une
toute « agressivité » à l’égard du chef de « ère nouvelle », l’avancée de la Corse sur
l’État et espèrent des rencontres « le chemin de la paix, de la démocratie et
« constructives » avec le gouvernement et de l’émancipation » ainsi qu’une «
évolula ministre Jacqueline Gourault, attendue tion naturelle et inéluctable vers une
autosur l’île vendredi, les « natios » ont tout nomie de plein droit et de plein exercice ».
de même exprimé clairement leurs
attentes mardi, jour d’installation de la
colQuelle peut être lectivité territoriale unique.
Lors des scrutins des 3 et 10 décembre, “l’argumentation
les indépendantistes conduits par Jean- de Paris pour s’opposer
Guy Talamoni et les autonomistes
majoà une volonté exprimée ritaires menés par Gilles Simeoni ont
obtenu 56,5 % des suffrages. Avec ce à la majorité absolue ?
résultat historique, l’alliance nationaliste JEAN-GUY TALAMONI ”a pu rafler 41 sièges sur 63.
Pour Jean-Guy Talamoni, élu mardi À la veille de négociations qui
s’annonprésident de cette nouvelle assemblée cent compliquées, les nationalistes au
avec 40 voix, l’État doit tirer les ensei- pouvoir en Corse ont voulu se poser sur
gnements du dernier scrutin. « Le 10 dé- un terrain d’égalité avec l’État, en
metcembre, les Corses ont voté pour que nous tant le respect de la démocratie au menu
Jean-Guy Talamoni (à droite), investi, mardi, à Ajaccio, à la présidence de la nouvelle collectivité unique de Corse, est applaudi par les ayons la majorité absolue, pour une liste des négociations. L’installation de la
colélus indépendantistes, dont il est le chef de file, et autonomistes représentés par Gilles Simeoni (à gauche). P. POCHARD-CASABIANCA/AFPentièrement composée de nationalistes lectivité unique est d’ailleurs apparue,
corses. Ce mot “nationalistes” a un sens. À mardi, comme le premier acte d’un
diapartir du moment où vous avez une majori- aux combattants du FLNC et tracé les se), le premier ministre Édouard Philippe raître », a réagi Gilles Simeoni mardi sur logue compliqué. Si Jean-Guy Talamoni
té absolue qui vote pour dire que la Corse perspectives des négociations avec l’État s’est montré réservé, le 12 décembre. Les France Inter, en demandant au président estime que la Corse n’est pas prête à
l’inest une nation, c’est un fait politique, pas le qu’il conçoit sur le mode d’un rapport de réformes seraient possibles dans un cadre de la République de « parler rapidement dépendance, il pose néanmoins une
renouvellement d’un conseil régional », a force. Il a insisté sur le fait de ne rien cé- exclusivement constitutionnel. Une ré- sur sa vision de la Corse et sa vision du dia- question en guise de cadre. « On aimerait
confié Talamoni au Figaro, mardi, avant der des revendications indépendantistes. serve que les « natios » jugent irreceva- logue ». Regrettant le silence d’Emma- savoir quelle peut être aujourd’hui
l’argude prononcer son discours, en langue Pour trois d’entre elles (co-officialité ble. « Si une Constitution ne permet pas de nuel Macron sur la Corse depuis l’élection mentation de Paris pour s’opposer à une
corse. Durant cette intervention, l’indé- de la langue corse, amnistie des prison- reconnaître un peuple, c’est à la Constitu- territoriale, Gilles Simeoni a également volonté exprimée à la majorité absolue » a
pendantiste a rendu un hommage ému niers politiques et statut du résident cor- tion de changer et pas au peuple de dispa- déploré le fait d’avoir appris « par la pres- souligné le leader indépendantiste. ■
CONTRE-POINT CHAQUE MERCREDIPAR GUILLAUME TABARD £@GTabard
À20H50
La France à la carte
d’Emmanuel Macron
Ajaccio, la mise en place réforme du Conseil économique,
de la nouvelle Assemblée social et environnemental. Si les
territoriale résultant questions électorales sont sorties À de la fusion de la région de cet ensemble, ce sera le volet le
et des deux départements corses plus consensuel. Le plus technique
(lire ci-dessus). À Paris, les vœux aussi, en décalage avec la solennité
d’Emmanuel Macron au Conseil de la tenue d’un Congrès à Versailles.
constitutionnel par lesquels le chef Et c’est donc dans ce train
de l’État précisera les contours constitutionnel disparate que
de son projet de retouche de la loi prendrait place le wagon territorial.
fondamentale. Entre ces deux Emmanuel Macron veut en effet
événements, il y a plus qu’une simple étendre les principes de la
concordance chronologique. Dans les décentralisation que Jacques Chirac y
deux cas - l’un en pratique, l’autre avait introduits en 2003 à la demande
en théorie -, il s’agit d’organiser de Jean-Pierre Raffarin. Là où le
un véritable droit à la différence dans gouvernement d’alors avait introduit
l’organisation du pays. un droit à « l’expérimentation »,
Certes, la révision le gouvernement actuel veut inscrire
constitutionnelle voulue par le chef un droit à la « différenciation ». Là où
de l’État ne se limite pas à ce « droit les expérimentations ne pouvaient
à la différenciation » promis devant être que provisoires, elles
le congrès des maires, et qui passe deviendraient pérennes. Là où elles
par une réécriture de l’article 72. ne pouvaient qu’être généralisées à
C’en sera même la disposition tout le pays ou abandonnées, elles
la moins « grand public », l’opinion resteraient propres à un territoire
ne retenant sans doute que la volonté ou une collectivité donnée. C’est ainsi
présidentielle de réduire d’un tiers que la nouvelle Assemblée corse
le nombre de parlementaires et dotée de compétences
de limiter dans la durée l’exercice supplémentaires a valeur
de leurs mandats. d’expérimentation. Comme l’a dit
En fait le « paquet » institutionnel Édouard Philippe, la Corse constitue
de Macron, destiné à aboutir d’ici à « un territoire privilégié pour tester
l’été 2018, recouvre trois volets à la et mettre en œuvre le pacte girondin »
fois distincts et enchevêtrés : un volet proposé par Emmanuel Macron. Ce
électoral, un volet constitutionnel et rêve d’une France à la carte, où
un volet territorial. Le volet électoral, « l’égalité » réelle passe par des règles
c’est donc la réduction du nombre adaptées à chaque situation, est au
de parlementaires, mais aussi fond le cœur du projet institutionnel
l’instauration d’une dose de du chef de l’État. ■
proportionnelle pour l’élection d’une
partie des députés. Ce sera le débat
le plus politique et le plus passionné, » Retrouvez
Guillaume Tabard chaque parti jouant gros et chaque
tous les matins à 8h10 électeur étant concerné par le choix sur Radio Classique
de ses représentants.
Ce chantier-là n’oblige pas à
corriger la Constitution - sauf pour la Emmanuel limitation des mandats dans la durée,
qui pourrait faire les frais d’un accord Macron veut
avec le Sénat, nécessaire à l’adoption
d’autres dispositions qui constituent étendre les
le second volet du « paquet » principes de la institutionnel macronien. Ce volet
strictement constitutionnel aura décentralisation
des allures de patchwork puisqu’il
que Chirac traitera à la fois de la suppression de
la Cour de justice de la République, avait introduits de la réforme du Conseil supérieur
de la magistrature, de la fin en 2003 PLUS FORT QUE LA FICTION
de la place automatique au Conseil »
constitutionnel des anciens
présidents de la République ou de la
DeBonneville-Orlandini ©Abacapress
Amercredi 3 janvier 2018 LE FIGARO
6 INTERNATIONAL
Iran : le pouvoir durcit la répression dans
l’espoir de venir à bout de la contestation
Alors que les arrestations se multiplient, le guide suprême, Ali Khamenei, accuse « l’ennemi » venu de l’étranger.
voitures qui scandent des slogans antirégi- régime. D’ailleurs, les leaders réforma- un enfant de 11 ans a été tué et son père exil, qui a joué un rôle essentiel. Même si
GEORGES MALBRUNOT £@malbrunot me, avant de fuir les forces de sécurité dé- teurs qui menaient la révolte de 2009 ont blessé par des tirs de manifestants, alors les autorités ont restreint l’accès à
Teleployées en grand nombre, dans une mé- condamné « les violences », ainsi que « la qu’ils passaient près d’un rassemblement. gram, à laquelle 40 millions d’Iraniens sont
MOYEN-ORIENT Face aux manifestants tropole où la tension est palpable. duperie » des États-Unis. Les armes à feu ont fait leur apparition, connectés. Signe toutefois que la situation
qui continuent d’exprimer leur colère, le Dans la capitale, comme en province les La contestation reste provinciale, n’af- comme le montre encore la mort d’un gar- reste encore largement sous contrôle :
pouvoir a choisi de durcir la répression. manifestants sont très jeunes : 90 % des fectant encore que peu de grands centres dien de la révolution tué par un fusil de contrairement à 2009, les gardiens de la
Dans la nuit de lundi à mardi, six contesta- personnes arrêtées ont moins de 25 ans, urbains. Mais ces jeunes, qui n’obéissent à chasse à Kahrig Sang, toujours dans le cen- révolution et les bassidjis, une milice du
taires ont été tués dans la province d’Ispa- selon le ministère de l’Intérieur. Ces rebel- aucun chef identifié – une difficulté sup- tre. Petits groupes difficiles à neutraliser, régime islamique, n’ont pas encore été
solhan, alors qu’ils tentaient de prendre d’as- les, issus de la génération 90, n’ont pas plémentaire pour le régime – n’ont rien à mais aussi difficultés à casser la mécanique licités pour réprimer les manifestants. ■
saut un poste de police à Qahderijan. En connu la monarchie du chah, et très peu perdre. Au fil des jours, leurs manifesta- de la mobilisation, via la messagerie
Teleparallèle, au sixième jour de cette vague de ont pris part aux manifestations de 2009 – tions paraissent également plus violentes. gram et la chaîne Amad News administrée » Lire aussi la chronique + de Renaud Girard PAGE 13mécontentement qui a fait plus de 20 très politiques celles-là – qui ébranlèrent le À Khomeynichahr, dans le centre du pays, par le fils d’un religieux réformateur en
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge atteur » Beaumarchais
morts à travers le pays, les arrestations se
multiplient : une centaine, lundi soir, dans
la province d’Ispahan, mais aussi à
Téhéran, la capitale, pourtant peu touchée par
la fronde, où 450 personnes ont été
appréhendées, dont 100 lundi et 150 dimanche.
Alors que les autorités ont déployé des
forces de sécurité supplémentaires dans le
pays, le ministère du Renseignement
assure que « les émeutiers et les instigateurs »
ont été identifiés et « bientôt, on s’occupera
d’eux ». Ce qui laisse présager d’autres
arrestations.
« Chaque jour qui passe, le crime des
personnes arrêtées devient plus grave et leur
punition sera plus lourde », a mis en garde le
chef du tribunal révolutionnaire de
Téhéran, Moussa Ghazanfarabadi. « Nous ne les
considérons plus comme des protestataires
qui réclament leurs droits, mais comme des
gens qui visent le régime. » Ce pilier de la
République islamique désavoue le
président modéré, Hassan Rohani, dont la
première prise de position durant le
weekend insistait sur la nécessité d’offrir « un
espace de liberté » aux contestataires.
Mardi, les partisans de la manière forte
au sommet de l’État ont été encouragés par
la première prise de parole du numéro un
du régime, l’ayatollah Ali Khamenei. À la
télévision d’État, le guide suprême a
déclaré que « les ennemis (de l’Iran) s’étaient unis
en utilisant leurs moyens, leur argent, leurs
armes (…) et leurs services de sécurité pour
créer des problèmes au régime islamique ». Des étudiants iraniens manifestent contre les difficultés économiques, le 30 décembre, à l’université de Téhéran. AFP
Bref, la République islamique est en danger
face au complot venu de l’étranger. Une
rhétorique classique dans la bouche du
guide, qui contredit, lui aussi, le président Trump renforce son bras de fer avec les mollahs
Rohani. « Tous ces gens ne prennent pas
leurs ordres de l’étranger et certains sont constante, quasiment une boussole la région, déclenchant une guerre par nauté internationale de levier ». Herman
PHILIPPE GÉLIE £@geliefigdescendus dans les rues en raison de leurs dans la conduite des affaires publiques. procuration au Yémen, alimentant la suggère de les rétablir, « en particulier
CORRESPONDANT À WASHINGTON
sentiments et de leurs problèmes », déclarait Sur l’Iran, cette position atteint son pa- guerre civile en Syrie, armant les tali- contre quiconque fait des affaires avec les
samedi le président de la République. roxysme. En 2009, lors du « printemps bans en Afghanistan… » gardiens de la révolution ». Il
recommanLA DIPLOMATIE par les tweets peut de Téhéran », Barack Obama s’était La fermeté de Donald Trump n’en est de aussi de « mettre les Européens en
garêtre difficile à décrypter, mais les Ira- mollement dit « troublé » par les violen- que plus applaudie. Même le Washing- de », conscient qu’un choix difficile se
Les ennemis niens auraient tort de prendre les der- ces contre les protestataires. Le journal ton Post salue dans un éditorial « son profile pour les alliés : déjà poussés à
(de l’Iran) se sont nières saillies de Donald Trump pour de Politico vient de révéler que son Admi- soutien aux manifestants. Les Euro- « punir » l’Iran pour son programme “
simples coups de menton. Le président nistration avait neutralisé une enquête péens, jusqu’ici beaucoup plus prudents, balistique, jusqu’où suivraient-ils unis en utilisant
américain voit dans les manifestations internationale de la Drug Enforcement devraient élever la voix ». Herman met Washington dans une escalade ? Selon le leurs moyens, leur réprimées par le régime des mollahs Agency (DEA) contre les trafics et blan- en avant « une opportunité de redémar- faucon John Bolton, ex-ambassadeur à
argent, armes (…) et l’occasion de déployer la politique chiments par lesquels s’enrichit le Hez- rer (reset) la politique des États-Unis l’ONU et proche de Trump, « notre but
musclée qu’il prône depuis son acces- bollah, milice chiite libanaise soutenue envers la République islamique ». Gra- devrait être le changement de régime ».leurs services de sécurité
sion au pouvoir, au risque de creuser le par l’Iran, pour ne pas risquer de com- ham félicite le président de ses « tweets La mention de cette formule dans unpour créer des problèmes fossé avec ses alliés européens. promettre l’accord sur le nucléaire fi- amicaux envers le peuple iranien », mais tweet du président n’a échappé à
perau régime islamique Cinq tweets depuis le 30 décembre nalement conclu en juillet 2015. ajoute : « Vous ne pouvez pas vous sonne. Se voulant rassurant, le secrétaire
annoncent un durcissement du bras de contenter de tweeter là-dessus. » Il l’ap- à la Défense, James Mattis, avait, le L’AYATOLLAH ALI KHAMENEI ” « L’approche d’Obama (…) fer entre Washington et Téhéran. pelle à « déployer un plan » et le met en 15 décembre dernier,
a échoué »« L’Iran échoue à tous les niveaux, mal- garde : la Corée du Nord « observe » écarté toute
Même si les appels de Donald Trump et gré le terrible accord passé par l’Admi- La conviction du président démocrate, comment il va passer des paroles aux option
milide Benyamin Nétanyahou à renverser le nistration Obama, a déclaré Trump lun- partagée par les Européens, était à actes sur l’Iran. « Si nous cillons, que taire contre
régime accréditent d’une certaine façon di. Le grand peuple d’Iran est réprimé l’époque que l’Iran deviendrait « une Dieu nous préserve tous ! » l’Iran « à ce
cette antienne du péril extérieur, celle-ci depuis des années. Il a faim de nourriture puissance régionale contribuant à la sta- L’Administration répu- stade ». ■
trahit le désarroi des autorités face à « un et de liberté. Comme les droits de l’hom- bilité internationale ». Cette promesse blicaine envisage dans un
mouvement aussi amorphe avec des reven- me, sa richesse lui est dérobée. Le temps non tenue nourrit aujourd’hui le premier temps de
rétadications multiples qui vont des chômeurs du changement est venu ! » Le tweeteur consensus à Washington. Les manifes- blir des sanctions, ciblées
qui ne retrouvent pas de travail aux ouvriers en chef a ajouté mardi : « Les Iraniens tations « nous disent que l’approche contre les gardiens de la
qui ne sont plus payés depuis des mois jus- passent finalement à l’action contre ce d’Obama de lever les sanctions a révolution, le bras armé du
qu’aux opposants politiques », ainsi que le régime brutal et corrompu. Tout l’argent échoué », a déclaré dimanche le séna- régime, afin de ne pas
péconstate François Nicoullaud, ancien am- qu’Obama leur a si stupidement donné est teur républicain Lindsey Graham. naliser la population qui
bassadeur de France en Iran. allé au terrorisme et dans leurs poches. « Maintenant nous savons, renchérit proteste. Le secrétaire
À Téhéran, par exemple, les manifes- (…) Les États-Unis vous regardent ! » Arthur Herman du Hudson Institute. d’État, Rex Tillerson,
tants sont peu nombreux. Ils sortent le soir Pour Trump, prendre le contre-pied Au lieu de devenir une force de stabilisa- serait chargé de rallier
en petits groupes, rejoints par d’autres en de son prédécesseur représente une tion, l’Iran a attisé les braises dans toute la communauté
internationale à ce
durcissement, mais l’étape
suivante pourrait
compliquer sa tâche. Le 15 jan-Macron dit sa « préoccupation » et reporte la visite de Le Drian
vier, le président doit à
nouveau « certifier » le respect par
Le président français Emmanuel Macron a évènements, Emmanuel Macron Le communiqué de l’Elysée n’a pas fait l’Iran de ses obligations
nudit mardi à son homologue iranien Hassan a rappelé que « les libertés état de cette question mais a précisé cléaires, le Congrès n’ayant pris
Rohani sa « préoccupation » face fondamentales, notamment les libertés que les deux présidents avaient évoqué aucune disposition depuis la
« au nombre de victimes liées aux d’expression et de manifestation, doivent l’accord nucléaire de 2015, « dont la « décertification » partielle du
manifestations » des derniers jours être respectées. » Rendant compte France soutient l’application stricte, sous 15 octobre. Lindsey Graham
en Iran et a appelé à « la retenue un peu plus tôt de cette discussion, la supervision internationale ». L’avenir l’encourage à le dénoncer
et à l’apaisement », a indiqué la télévision iranienne a indiqué que Rohani de cet accord est incertain après la cette fois intégralement et
présidence française. Lors d’un entretien avait demandé au président français de décision du président américain Donald « à s’expliquer dans un
distéléphonique, les deux dirigeants ont prendre des mesures contre les activités Trump de le remettre en cause. cours à la nation ».
décidé de reporter à une date ultérieure d’un « groupe terroriste » iranien basé La visite du chef de la diplomatie « L’accord nucléaire a
la visite que devait effectuer le chef de la en France et impliqué selon lui dans les française, pour laquelle une nouvelle date normalisé le
comportediplomatie française, Jean-Yves Le Drian, récentes manifestations. Téhéran accuse sera trouvée, selon l’Elysée, doit préparer ment anormal de l’Iran,
à Téhéran à la fin de la semaine, a précisé les Moudjahidine du peuple d’alimenter les celle d’Emmanuel Macron, qui a annoncé approuve David Gerst- Le président américain,
le palais de l’Elysée. violences et d’être liés à l’Arabie saoudite, mi-octobre son intention de se rendre man du Israel Project. Donald Trump.
Au cours de cet appel, prévu avant ces rivale régionale de l’Iran. en Iran en 2018. AFP En supprimant les sanc- JONATHAN ERNST/REUTERS
tions, il a privé la
commuC
AFPLE FIGARO mercredi 3 janvier 2018
INTERNATIONAL 7
La Knesset
verrouille
le statut
de Jérusalem
Une loi initiée par la droite israélienne
bloque les revendications des Palestiniens
sur la partie orientale de la ville. La partie orientale de la ville fut conquise par Israël en 1967 mais son annexion n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.
partie de la ville l’obligation, soit de réu- passé, tenté de diviser Jérusalem », a rap- concret de la loi ne doit pas être exagéré. ZOOMCYRILLE LOUIS clouis@lefigaro.fr nir une majorité absolue à la Knesset ainsi pelé la députée Shuli Moalem (Foyer juif). « Son adoption illustre surtout l’ascendant
CORRESPONDANT A JÉRUSALEM
que de soumettre son projet à référen- Lors de son allocution du 6 décembre, le de la droite religieuse face un premier
midum, soit d’obtenir une « supermajori- président américain a indiqué que sa dé- nistre fragilisé par les affaires judiciaires Bulgarie : veto présidentiel
PROCHE-ORIENT La coalition de droite té » de 81 députés sur 120. En vertu de la cision ne préjuge pas « des limites spécifi- ainsi que par les spéculations sur de possi- à la loi anticorruption
au pouvoir en Israël, enhardie par la ré- nouvelle loi, il aura désormais l’obliga- ques de la souveraineté israélienne sur Jé- bles élections anticipées dans les prochains Le président bulgare Roumen
cente décision américaine sur le statut de tion d’en passer par la seconde option. rusalem ni du tracé des frontières mois, décrypte-t-il. Elle impose, certes, Radev a opposé, mardi, son veto
Jérusalem, veut désormais pousser son « Cela signifie que, même dans l’hypothèse contestées ». Par ces quelques mots, il a une majorité de 81 votes pour diviser Jéru- à une loi anticorruption adoptée
avantage. Un texte visant à compliquer la où la quasi-totalité de la population israé- semblé laisser la porte ouverte à la créa- salem. Mais un gouvernement en position le mois dernier par le Parlement
cession, par l’État hébreu, d’une partie de lienne soutiendrait un accord de paix im- tion d’un État palestinien dont la capitale de conclure un accord de paix avec les Pa- sous la pression de l’Union
la ville dans le cadre d’un accord de paix pliquant de renoncer à une partie de la ville, pourrait voir le jour dans une partie de la lestiniens n’aurait besoin que de 61 votes européenne. Cette décision
avec une puissance étrangère, a été les députés de droite conserveront la capa- Ville sainte au terme de négociations – pour la faire annuler. » Daniel Seide- intervient alors que la Bulgarie
adopté par la Knesset dans la nuit de lun- cité de bloquer le processus », déplore tout en précisant, quelques jours plus mann, lui, se montre plus pessimiste. vient de prendre la présidence
di à mardi. Cette disposition fragilise un l’avocat Daniel Seidemann, directeur de tard, qu’il ne voit pas comment celle-ci « Invalider une telle loi ne sera pas facile, tournante de l’UE pour six mois.
peu plus encore les espoirs palestiniens l’ONG Jérusalem terrestre. pourrait englober le mur des Lamenta- dit-il. Elle constitue un obstacle de plus sur La nouvelle législation, qui
de fonder la capitale de leur futur État tions, pourtant situé à Jérusalem-Est. le chemin déjà très escarpé vers un accord prévoit la création d’une unité
dans sa partie orientale, qui fut conquise L’article 5 de la nouvelle loi, qui a fait de paix avec les Palestiniens. » spéciale contre la corruption,
Le mont despar Israël en juin 1967 mais dont l’an- l’objet de négociations serrées jusqu’à sa L’adoption, dimanche, par le comité doit permettre d’enquêter sur
nexion n’a jamais été reconnue par la Oliviers, la Vieille mise au vote, vise plus particulièrement à central du Likoud, d’une résolution ap- les individus occupant les plus “
communauté internationale. « Nous garantir une majorité juive dans la ville pelant à « débloquer les constructions » hautes fonctions de l’État ainsi Ville et la Cité
avons garanti l’unité de Jérusalem. Le en « excisant » certains quartiers situés ainsi qu’à « appliquer la loi et la souverai- que sur les conflits d’intérêts. de David resterontmont des Oliviers, la Veille Ville et la Cité de au-delà du mur de séparation – comme neté israélienne » dans l’ensemble des co- Radev a estimé que cette nouvelle
David resteront à nous pour toujours », à nous pour toujours ceux de Kufr Aqab et d’Anata, où résident lonies juives de Cisjordanie résume l’état législation ne permettrait pas
s’est réjoui Naftali Bennett, ministre de près de 140 000 Palestiniens. Dans cette d’esprit de la droite nationaliste. « Toutes de lutter efficacement contre NAFTALI BENNETT, MINISTRE DE L’ÉDUCATION ”
l’Éducation et chef de file du parti natio- ET CHEF DE FILE DU PARTI FOYER JUIF perspective, le ministre (Likoud) Zeev ces décisions vont dans le même sens, s’in- la corruption. Selon l’ONG
nal-religieux Foyer juif, à l’origine du Elkin aurait souhaité que le texte autorise quiète Menachem Klein, professeur de Transparency International,
texte. Mahmoud Abbas, le président de Le débat peut sembler théorique dans le gouvernement à redessiner seul les li- sciences politiques à l’université Bar-Il- la Bulgarie est le pays où le niveau
l’Autorité palestinienne, accuse pour sa la mesure où l’actuelle coalition est oppo- mites administratives de la ville. Mais les an. En déclarant son intention de déplacer perçu de corruption est le plus
part Israël d’avoir ainsi « déclaré la guer- sée à la création d’un État palestinien et, élus du Foyer juif s’y sont opposés, crai- l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jé- élevé de l’UE.
re » à son peuple. plus encore, au partage de Jérusalem. gnant qu’il n’en profite pour transférer rusalem, Donald Trump a implicitement
La loi controversée était en chantier Benyamin Nétanyahou, s’il a opéré en ces territoires à l’Autorité palestinienne fait don de la Cisjordanie à l’État d’Israël. Il
depuis plusieurs mois mais Benyamin 2009 une volte-face en acceptant la solu- de Mahmoud Abbas. La loi finalement a précisé soutenir la solution des deux États EN BREFNétanyahou avait jusqu’à présent choisi tion dite des deux États à certaines condi- adoptée envisage la création de nouvelles si les deux parties l’approuvent, mais n’a
d’en repousser l’examen, par crainte tions, n’en promet pas moins régulière- localités aux marges de Jérusalem, mais pas dit un mot des arguments qui la
fonqu’elle ne creuse l’isolement de son pays ment de défendre l’unité de la capitale subordonne celle-ci à l’approbation de la dent au regard du droit international. La RD Congo : Paris
sur la scène internationale. Son principal autoproclamée. Mais la reconnaissance, Knesset. Le député (Meretz, gauche) Es- droite israélienne a bien entendu le messa- « préoccupé »
objectif est de renforcer le caractère « in- par Donald Trump, de la souveraineté is- sawi Freij a aussitôt dénoncé « un texte ge et agit en conséquence. Aujourd’hui elle Le Quai d’Orsay s’est dit
divisible » de Jérusalem, tel qu’il fut défini raélienne sur la ville n’a pas éteint la mé- raciste et destiné à nettoyer la ville de sa prépare le redécoupage de Jérusalem et « préoccupé par les violences »
par une loi fondamentale votée le fiance de la droite religieuse. « N’oublions population arabe ». envisage d’absorber les principales colo- ayant émaillé les marches des
30 juillet 1980. Ce texte imposait à tout pas que deux premiers ministres [Ehoud Nir Hasson, spécialiste de Jérusalem au nies. Mais demain, soyez-en sûrs, c’est opposants au maintien au pouvoir
gouvernement envisageant de céder une Barak et Ehoud Olmert, NDLR] ont, par le quotidien Haaretz, estime que l’impact toute la Cisjordanie qu’elle annexera. » ■ du président Joseph Kabila.
Selon les Nations unies,
sept personnes au moins ont été
tuées à travers le pays dimanche.
Les forces de sécurité ont réprimé
des messes dans des églises
à coups de gaz lacrymogène La « méthode Trump » appliquée au Pakistan
et empêché des marches
interdites organisées à l’appel Exaspéré par la « duplicité » d’Islamabad, le président des États-Unis a menacé, dans un tweet, de couper d’un collectif catholique.
l’aide financière annuelle au pays. Furieux, le Pakistan a convoqué l’ambassadeur américain pour protester. Nigeria : Boko Haram
revendique des attaques
dont l’alliance contribua à l’échec fra- rait aller plus loin que ses prédécesseurs, Abubakar Shekau, chef
LAURE MANDEVILLE £@lauremandeville cassant de l’invasion soviétique de dans ses tentatives pour tordre le bras de du groupe terroriste Boko
l’Afghanistan, mais mit également al- son ambigu partenaire. Haram, est apparu dans une
PAKISTAN Contrairement à ses prédé- Qaida sur orbite. Après les attentats du Dans un livre publié il y a trois ans, nouvelle vidéo diffusée lundi.
cesseurs, Donald Trump n’est pas 11 Septembre, les deux pays nouèrent un l’expert du Conseil pour les relations ex- Il y revendique les récentes
homme à cacher ses sentiments et ses partenariat stratégique pour défaire les térieures Daniel Markey définissait la attaques perpétrées dans
idées derrière des politesses diplomati- groupes armés islamistes qu’ils avaient relation américano-pakistanaise com- le nord-est du Nigeria.
ques. Son premier tweet présidentiel de encouragés et nourris pendant la bataille me « un huis clos tortueux et empli de mé- Depuis le début de l’insurrection
l’année 2018, une critique cinglante « des contre Moscou. fiance… auquel sont condamnées » les en 2009, Boko Haram a tué
mensonges et de la duplicité » du deux parties. Les experts affirment que plus de 20 000 personnes.
Alliance schizophréniquePakistan, en est la dernière illustration l’Amérique ne peut en effet se permettre
Moldavie : les pouvoirs retentissante. Mais pour le Pakistan, ce fut toujours une d’abandonner complètement le
Pakisdu président suspendusVisiblement exaspéré par les nouvelles forme d’alliance schizophrénique, les tan, pays complexe, détenteur de l’arme
qui arrivent d’Islamabad, le président services de renseignements pakistanais nucléaire et agité par des mouvements La Cour constitutionnelle
américain a décidé de foncer dans le tas continuant de soutenir les talibans en islamistes durs. Bien qu’ayant amorcé moldave a temporairement
sans ménagement : « Les États-Unis ont sous-main dans leur tentative de désta- un spectaculaire rapprochement avec suspendu les pouvoirs du
bêtement donné 33 milliards de dollars bilisation de la terre afghane pendant l’Inde depuis plusieurs années, président de la République Igor
d’aide au Pakistan ces quinze dernières que l’armée s’employait à éradiquer les Washington craint aussi la constitution Dodon. Cela fait suite au refus,
années et ils ne nous ont rien donné en re- bases arrière des groupes islamistes… d’un axe Chine-Pakistan et veut l’em- par le président prorusse,
tour si ce n’est des mensonges et de la du- Sous Obama, les tensions furent multi- pêcher. « Nous ne devrions pas suresti- de la nomination de plusieurs
plicité, prenant nos dirigeants pour des ples, notamment après le mer la signification du tweet ministres proeuropéens.
idiots », a-t-il écrit. « Ils abritent les ter- raid orchestré contre le re- de Trump », a jugé à cet
Kurdistan irakien : roristes que nous chassons en Afghanis- paire de Ben Laden, à Abbot- égard Michael Kugelman,
réouverture des frontières tan, sans grande aide. C’est fini ! », a-t-il tabad, les services améri- expert du dossier au
Wooavec l’Iranajouté, manière d’annoncer que l’Amé- cains restant persuadés que drow Wilson Center. Mais255
rique pourrait décider de ne plus pour- les services pakistanais sous-estimer la volonté de Les trois postes frontières
millions suivre l’aide financière qu’elle fournit avaient fermé les yeux sur la Trump le perturbateur de entre l’Iran et l’Irak situés
annuellement au Pakistan. Lundi après- présence de l’ennemi numé- secouer le jeu pour donner dans la région autonome de dollarsmidi, le porte-parole de la Maison-Blan- ro un de l’Amérique. des chances à sa stratégie du Kurdistan irakien (Nord)
Manifestation anti-américaine, Le montant de l’aide che, Raj Shah, avait déjà annoncé que le Washington n’a cessé aussi afghane serait également sont désormais tous
mardi à Karachi. ASIF HASSAN/AFP américaine prévue gouvernement ne prévoyait pas de dé- de prendre ombrage des une erreur, comme on l’a vu opérationnels après
pour le Pakistan bloquer les 255 millions de dollars d’aide liens ambigus du réseau isla- sur les dossiers iranien ou la réouverture mardi de deux
et bloquée depuis votés par le Congrès, mais gelés depuis le teneur de la rencontre. Mais le ministre miste terroriste Haqqani, qui nord-coréen. Le président d’entre eux, ont annoncé
le mois d’août mois d’août, au motif qu’Islamabad ne de la Défense pakistanais, Khurram déstabilise l’Afghanistan, américain ne supporte pas des responsables kurdes et
joue pas pleinement son rôle pour dé- Dastgir-Khan, a rétorqué avec ardeur avec les structures de force l’idée que son pays continue iraniens. Ces trois terminaux
manteler les réseaux terroristes qui ali- sur les réseaux sociaux, après le tweet de du Pakistan. L’ancien chef d’état-major d’aider des alliés incapables de gratitude avaient été fermés par Téhéran
mentent le conflit afghan. Trump, rappelant que son pays avait américain Mike Mullen avait même qua- et menace donc de leur couper les vi- à la demande de Bagdad après
Furieux de ce camouflet, au seuil de aidé les États-Unis à « décimer » al-Qai- lifié ce réseau de « véritable bras » des vres. Influencée par son passé d’homme la tenue fin septembre d’un
l’année nouvelle, le Pakistan a immé- da, pour n’obtenir en retour que « des services de renseignements. Une accu- d’affaires, son approche tentera d’être référendum d’indépendance
diatement réagi en convoquant l’am- invectives et de la méfiance ». Ce n’est sation reprise par Trump à plusieurs re- beaucoup plus transactionnelle, même dans le Kurdistan irakien,
bassadeur américain. Aucune informa- pas la première fois que les relations se prises. Toute la question est de savoir si le si l’Amérique a indéniablement besoin auquel les deux pays étaient
tion n’a pour l’instant percé sur la tendent à l’extrême entre les deux pays, bouillonnant président américain pour- du Pakistan. ■ fermement opposés.
T. COEX/AFP
AMMAR AWAD/REUTERS
A
1mercredi 3 janvier 2018 LE FIGARO
8 INTERNATIONAL
Dégel olympique entre les deux Corées
La manœuvre
de Kim Jong-un,
qui a proposé des
pourparlers directs
à la Corée du Sud,
fragilise l’alliance
Séoul-Washington.
SÉBASTIEN FALLETTI £@fallettiseb
ENVOYÉ SPÉCIAL À SÉOUL
ASIE Carrure de rugbyman, costume
gris clair, cravate, et lunettes à monture
rétro. En pleine impasse nucléaire, Kim
Jong-un mime à merveille son
grandpère, fondateur de la seule dynastie
communiste de la planète, lorsqu’il
prononce lundi son traditionnel message du
Nouvel An, sous le regard anxieux de
Washington, Pékin et Séoul. Plus que
jamais le jeune « leader suprême »
ressemble à Kim Il-sung qui déclencha la
erguerre de Corée en 1950, mû par son dé- Des Sud-Coréens regardent, sur un téléviseur de la gare de Séoul, l’allocution du leader nord-coréen Kim Jong-un, le 1 janvier 2018. REUTERS
sir nationaliste de réunifier la péninsule.
Mais, à l’orée de 2018, le troisième des nord-coréens aux JO, à laquelle a fait al- leader, enserré par les sanctions inter- semble de leur territoire est à portée de tion délicate. Kim a d’ores et déjà posé
Kim brouille les pistes et endosse le cos- lusion Kim dans son discours. Depuis une nationales, y compris face à la Chine, frappe atomique et le bouton nucléaire est ses conditions au rapprochement,
exitume du diplomate, en lançant une of- décennie, les relations Nord-Sud sont au son allié traditionnel. Et qui menacent sur mon bureau », s’est vanté Kim. Une geant que la Corée du Sud sorte de
l’orfensive de charme en direction de la Co- plus bas, et les dernières tentatives de re- sa fragile croissance économique et, à affirmation mise en doute par nombre bite américaine, en « cessant tous les
rée du Sud « rivale ». lance ont achoppé en décembre 2015. terme, sa popularité. d’experts en armement qui soulignent exercices nucléaires avec des forces
hosti« Cette année est significative car le Depuis son arrivée au pouvoir, Moon Alors que Pyongyang a snobé sa rivale que ses ICBM doivent encore maîtriser la les » pour négocier un accord purement
Nord célébrera les 70 ans de son établisse- affiche sa détermination à faire des Jeux pendant ces dernières années, préférant phase de rentrée dans l’atmosphère, et « coréen ». Avec en ligne de mire les
ment et le Sud accueillera les Jeux olympi- « une chance pour la paix », entre les tutoyer les grandes puissances, Kim sont toujours équipés de combustible li- manœuvres américano-sud- coréennes
ques. Afin de célébrer de manière splendi- deux frères ennemis. Le dirigeant de quide, prenant de longues heures à être qui se tiennent chaque printemps et que
de ces grands événements nationaux, centre gauche tente de ressusciter la opérationnels. De quoi nourrir une nou- la propagande décrit comme des
prépaL’améliorationnous devons améliorer les relations Nord- « politique du rayon de soleil » qui permit velle épreuve de force avec Washington ratifs d’invasion. Une demande qui sera
Sud, gelées », a déclaré le « Maréchal » le rapprochement Nord-Sud au début des relations entre en 2018. « Il va conduire de nouveaux jugée exorbitante par les faucons, dont “
lors d’un discours qui donne tradition- des années 2000 et dont il fut l’une des tests, car il a besoin de parfaire son arse- l’influence grandit à la Maison-Blanche.les Corées du Nord
nellement le cap de la politique de Pyon- chevilles ouvrières lorsqu’il conseillait le nal. Le Hwasong-15 n’a volé qu’une fois, Moon a déjà posé ses limites, en de-et du Sud ne peutgyang pour l’année à venir. C’est la pre- président Roh Moo-hyun. c’est insuffisant », juge Cheong Seong- mandant que les négociations couvrent
mière fois qu’il tend la main au Sud Mais cette potentielle détente olym- pas être séparée d’une chang, chercheur au Sejong Institute. la question nucléaire, et promis de se
depuis l’élection, en mai, du président pique s’inscrit dans un contexte régio- Même la proposition chinoise d’un sim- coordonner étroitement avec Washing-solution au programme
Moon Jae-in, ardent partisan du dialo- nal tendu et risque d’achopper sur l’im- ple « gel » des essais est pour l’heure ton. « On verra, on verra », a botté en nucléaire nord-coréengue. Une ouverture surprise après une passe nucléaire, sous le regard sceptique ignorée par Pyongyang. « Il ne veut pas touche le président américain, interrogé
MOON JAE-IN, PRÉSIDENT SUD-CORÉENannée d’escalade, marquée par le test de Donald Trump. Car, pour les stratè- de compromis. Il veut imposer ses posi- à Mar-a-Lago sur ces nouveaux déve-”
des premiers missiles balistiques inter- ges américains, la main tendue de Kim tions », prédit ce spécialiste. loppements. Pris en tenaille entre
l’amcontinentaux (ICBM) capables de mena- est une manœuvre habile pour enfoncer change de pied, en quête d’oxygène di- L’affirmation de son statut de puis- bition de Kim et l’impatience de Trump,
cer en théorie le territoire américain. un coin dans l’alliance Séoul-Washing- plomatique. Mais il ne renonce à rien sur sance atomique est un bras d’honneur le dirigeant sud-coréen tentera de
Séoul a immédiatement saisi la balle au ton, déjà fragilisée par les relations déli- le plan nucléaire, promettant dans le aux États-Unis, et de leurs alliés qui ont maintenir en vie la fragile flamme du
bond, proposant des discussions de cates entre le tonitruant Trump et même discours une « production de mas- fait de la dénucléarisation l’objectif ulti- dialogue, au moins le temps d’une trêve
« haut niveau » à Panmunjom, la semaine Moon, le « négociateur ». Une façon de se » d’armes atomiques de missiles balis- me de toute négociation. Un dialogue de olympique. ■
prochaine. Avec en ligne de mire la parti- briser l’isolement diplomatique crois- tiques. « Jamais les États-Unis n’oseront sourds qui menace déjà le fragile dégel
» Lire aussi PAGE 13cipation d’une délégation d’athlètes sant dans lequel s’est enfermé le jeune une guerre contre moi et notre pays. L’en- Nord-Sud et place Séoul dans une posi- +
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge atteur » Beaumarchais
Sept pays d’Amérique latine devraient élire 2012 face à Enrique Pena Nieto, le leader2018, année
de Moreno a ses chances en 2018. Leleur futur président en 2018
candidat du PAN, droite, Ricardo
Anaya, souffre de la concurrence deCOULEUR POLITIQUE19 ACuba**cruciale pour DES PRÉSIDENTS Margarita Zavala, l’épouse de l’ancienMexique*
 président Calderon. 1 J Libéral ou conservateurHonduras
Élection du président sortant Gauche réformiste VENEZUELAl’Amérique latine de droite contestée. uDepuis 2013, le président NicolasGauche radicaleCosta Rica Venezuela Maduro dirige contre vents et marées le
4 F D Régime communisteLe Brésil, la Colombie, le Mexique et le Venezuela Venezuela. Mille fois sa chute a été
anColombie noncée, mille fois sa faiblesse a été dé-vont élire leur président cette année ÉLECTIONS27 M-17 crite. Pourtant, le président
vénézuéPRÉSIDENTIELLES lien a non seulement réussi à sesur fond de corruption et de présidence Trump.
Dernières élections ayant maintenir au pouvoir mais aussi à
eu lieu sur le continentMichel Temer n’a échappé à une procé- consolider sa position. Les
manifestaen 2017 (novembre etPATRICK BÈLE dure de destitution que par ses pres- tions de l’opposition, qui ont fait plus dedécembre)pbele@lefigaro.fr
sions sur les parlementaires. Le favori 120 morts au premier semestre de 2017,Brésil Élections devant avoiractuel de la prochaine présidentielle, et la situation sociale et économique ca-728 O lieu au cours de l’année
AMÉRIQUE L’année 2018 s’annonce ri- l’ancien président Lula, est poursuivi tastrophique avec son cortège de pénu-2018
che pour l’Amérique latine avec une sé- pour corruption. ries, n’ont pas ébranlé son pouvoir.
rie de rendez-vous électoraux impor- L’opposition n’a jamais réussi à
surParaguaytants : au Brésil, en Colombie, au COLOMBIE monter ses profondes divisions, qui ontu 11 AMexique, au Paraguay et au Venezuela, En mai 2018, les Colombiens s’expri- éclaté au grand jour en décembre lorsChili
les électeurs vont désigner leur prési- meront plus sur l’avenir du processus des élections municipales, au point
Retour de la droitedent. À Cuba, Raul Castro s’apprête à se de paix avec les Farc que sur le nom de d’assurer au parti chaviste une victoire
au pouvoir après 4 ans
retirer du pouvoir. Les enjeux dans leur futur président. Juan Manuel San- qui, au-delà des possibles manipula-de présidence de gauche.
chacun des pays sont im- tos a réussi à signer des ac- tions des résultats et des pressionsInvestiture du nouveau *Bien que membre de l’Internationale socialiste
président Sebastián Piñeraportants après une décennie cords de paix avec la plus exercées sur la population, a montréle parti du président (PRI) se classe
le 11 mars 2018.marquée par des régimes se vieille guérilla du continent aujourd’hui au centre-droit. que le chavisme conservait une base
sorevendiquant progressistes, mais pas à persuader de la **La nouvelle Assemblée nationale devrait ciale et électorale solide. L’interdiction
« élire » un remplaçant à Raúl Castroavec notamment Hugo 1959 pertinence de ces accords. par Nicolas Maduro des principaux
parqui a souhaité ne pas se représenter.Chavez en leader révolu- La complexité de leur appli- tis d’opposition semble lui ouvrir la voie
Année de l’arrivée Infographietionnaire, mais qui ont per- cation donne lieu à des vers un nouveau mandat présidentiel.
au pouvoir à Cubadu de leur puissance. couacs et des incertitudes La date des élections n’est pas encore
de Fidel Castro, que ne manquent pas d’ex- tos, ancien chef des négociateurs du hydrocarbures ou dans l’éducation, le connue, le pouvoir chaviste
entreteà qui son frère Raul
BRÉSIL ploiter ses opposants, au gouvernement à La Havane, devra par- consensus autour de son mandat s’est nant le flou pour mieux affaiblir
l’oppoa succédé en 2008uEn octobre les Brésiliens premier rang desquels l’an- tager le vote des soutiens aux accords vite effrité. La violence sur fond de tra- sition.
éliront leur président de la cien président Alvaro Uri- de paix avec Sergio Fajardo, ancien fic de drogue mine plus que jamais la vie
République dans un contexte très agité. be. Son poulain, Ivan Duque, quasi in- gouverneur d’Antioqua et maire de Me- des Mexicains. Sa gestion de la crise CUBAuLa corruption touche l’ensemble du connu du grand public, a déjà fait un dellin qui bénéficie du soutien du Parti avec les États-Unis, après que Donald C’est une révolution qui se prépare à
personnel politique. Le scandale Petro- bond spectaculaire dans les sondages vert de Claudia Lopez et du Pôle démo- Trump a annoncé la construction d’un Cuba. Un peu plus d’un an après la mort
bras-Odebrecht n’en finit pas de pro- depuis l’officialisation de sa candidatu- cratique de Jorge Enrique Robledo. mur de séparation entre les deux pays de son frère, Fidel, Raul Castro a
anvoquer des révélations plus stupéfiantes re. et la renégociation des accords de libre- noncé qu’il laisserait sa place à la tête du
les unes que les autres. Michel Temer, Rodrigo Londono, alias Timochenko, MEXIQUE échange entre le Canada, les États-Unis pays. Les tractations à la tête du Partiudu parti de droite PMDB (Parti du mou- chef des Farc est également candidat. Les Mexicains éliront en juin pro- et le Mexique, a ajouté à la déception communiste cubain battent leur plein,
vement démocratique brésilien) a rem- Ses chances de victoire sont nulles mais chain le successeur d’Enrique Pena des Mexicains. Pour l’instant le favori tant et si bien que Raul a dû annoncer
placé Dilma Rousseff (du Parti des tra- sa présence dans un processus électoral Nieto, du PRI. Il a réussi à se faire élire dans les sondages est le vieux militant un report de deux mois de son départ.
vailleurs, gauche) après sa destitution ne manque pas de provoquer beaucoup en 2012 sur des promesses de réformes de gauche Andres Manuel Lopez Obra- Pour la première fois depuis 1959, l’île
par un Parlement dont deux tiers des d’émotion. Humberto de la Calle, le profondes. S’il a introduit des change- dor. Deux fois candidat, deux fois battu, castriste ne sera plus dirigée par un
membres sont visés par une enquête. candidat soutenu par le président San- ments importants dans le secteur des en 2006 face à Felipe Calderon et en Castro. ■
A
REUTERSLE FIGARO mercredi 3 janvier 2018
9SCIENCES
Les vertus
insoupçonnées
des jardins
suspendus
Rétention des eaux de pluie, production de
légumes, lutte contre la chaleur sont autant
de qualités attribuées aux toits végétalisés.
ches : au-dessous, on met environ 15 cm
MARIELLE COURT £mariellecourt de bois broyé, pour que les racines
puisAménagement d’un toit végétalisé à Ivry-sur-Seine par l’entreprise Topager. Pour les chercheurs, ces jardins suspendus en zone sent se développer, et, au-dessus, 15 cm
urbaine sont de bons moyens pour ralentir l’écoulement des eaux dans le cas de fortes pluies. GIADA CONNESTARIURBANISME Un jardin sur les toits. de compost obtenu à partir de déchets
Partout dans les villes, des potagers verts urbains qui apportent les
nutrifleurissent perchés en haut de tours ou ments. Le second est composé de la même mes sont largement inférieures aux Ces résultats montrent que « des toi- les îlots de chaleur. À Paris, les jardins
sur les toits plats de barres d’immeubles manière, mais on y ajoute des vers de ter- normes en vigueur. Pour les cher- tures potagères low-tech, simples à suspendus se sont multipliés ces
derplus anciens. Des projets de bobos en re, et, enfin, le troisième sert de témoin et cheurs, ces jardins suspendus sont de conduire, permettent de recycler des dé- nières années, avec toutefois une limite
mal de nature ? Les scientifiques, en tout est composé de terreau acheté dans le bons moyens pour ralentir l’écoule- chets organiques et de produire des légu- de taille pour la capitale : les spécialistes
cas, s’intéressent de près à ces nouvelles commerce », explique Baptiste Grard, ment des eaux et, dans le cas de pluies mes sans recours à l’utilisation de fertili- estiment qu’il serait possible
d’exploitendances. C’est le cas dans un article chercheur doctorant à AgroParisTech et fortes, « éviter la surcharge des canali- sants chimiques tout en captant des eaux ter quelque 80 hectares. Sans oublier
qui vient d’être publié par la revue premier auteur de la publication. sations, souligne Baptiste Grard, car de pluies », soulignent les chercheurs. l’absence totale à ce jour de filière de
Agronomy for Sustainable Development. plus une eau ruisselle sur des sols imper- Autre avantage non négligeable : plus compostage. Mais, aux portes de la
caQuatre-vingts hectares Les chercheurs se sont penchés sur les méabilisés, plus elle se charge en pol- il y a de la végétation dans une ville, pitale, il y a un très gros potentiel »,
asexploitables dans Parisservices que pouvaient rendre ces éco- luants ». plus cela permet de lutter en été contre sure Baptiste Grard. ■
systèmes juchés entre ciel et terre, dans Premier constat des chercheurs sur ce
un cadre qui n’était pas prévu initiale- qu’ils appellent le technosol, « les
niment à cet effet. Ils ont à la fois regardé veaux de production des bacs sont
comla possibilité qu’il y avait de produire des parables voire supérieurs à ceux de jar- Paris a produit sa première truffe
légumes de qualité et en quantité sur des dins familiaux en pleine terre et proches
sols constitués de déchets organiques de ceux des maraîchers professionnels en
fournis par la ville, dans un esprit d’éco- agriculture biologique de la région fran- Une truffe au pied d’un charme. brumale, aussi appelée truffe d’hiver, comment il est arrivé jusque-là.
nomie circulaire. Mais ils ont également cilienne ». Et s’il n’y a pas de différence Jusque-là rien d’extraordinaire à ceci dont l’analyse a été confiée au De quoi en tout cas encourager les
mesuré le rôle de ces sols pour l’écoule- entre les bacs avec ou sans vers de ter- près : le champignon ne vient pas Muséum national d’histoire naturelle hérauts des jardins suspendus. « Les
ment des eaux de pluie. re, les bacs avec du terreau du com- du Périgord mais a été trouvé, (MNHM). C’est la seule truffe à être toitures végétalisées représentent
S’il paraît plutôt illusoire de penser merce n’offrent pas un meilleur rende- pour la première fois à l’état sauvage, classée parmi les truffes noires nobles des écosystèmes à fort potentiel
que ce genre de culture est susceptible ment. au cœur de Paris. Il a été découvert au côté de la Tuber melanosporum. pour la biodiversité urbaine. Outre
de nourrir une ville comme Paris, les Mais l’autre intérêt important souli- par un chercheur en écologie urbaine, Elle pousse d’ordinaire dans les leurs diverses fonctions déjà connues
techniques utilisées ont apporté gné par l’étude est que ces sols artifi- un chercheur-jardinier créateur mêmes régions que la truffe noire du telles que la rétention d’eau
d’agréables surprises. Les chercheurs ciels permettent de retenir « plus des de Topager, sur un toit végétalisé, Périgord et dans les mêmes sols secs et la climatisation naturelle,
(Inra, AgroParisTech) ont mis en place trois quarts des eaux de pluie inciden- celui de l’hôtel Mercure à deux pas et calcaires. Bien sûr, si le champignon elles constituent un support de
trois types de bacs pour effectuer leurs tes », notent les scientifiques. Et quel de la tour Eiffel. est comestible, la première question la biodiversité », se félicite le MNHN.
plantations. « Le premier lot de bacs re- que soit le sol (parmi les trois étudiés), Il s’agit d’une truffe de l’espèce Tuber qui vient à l’esprit est de savoir M. C.
prend une technique de culture en cou- les teneurs en métaux lourds des
léguBouger pour ralentir
le déclin cognitif
CONFÉRENCE -DÉBAT
L’Académie américaine de neurologie
vient de publier de nouvelles recommandations
destinées à préserver au mieux son cerveau.
LES RÉFORMESMACRONAUBANCD’ESSAI
ANNE-LAURE LEBRUN
*Agnès Verdier-Molinié s’est imposée àlatêtedel’Ifrap comme l’unedes meilleures spécialistes
NEUROLOGIE Clés de voiture à nouveau
de l’économiefrançaise. Elle fera le bilandel’efficacité des réformes après 8mois de présidence75égarées, difficultés à trouver ses mots,
sautes d’humeur… Passé 65 ans, ces Macron et tracera pour vous les perspectives des politiques mises en œuvre.millions de personnes manifestations peuvent être le signe
*Institut Français pour la Recherche sur lesAdministrations Publiquesseront atteintes de troubles cognitifsd’un trouble cognitif léger. Cette altéra-
en 2030, selon l’OMStion des facultés mentales est sans
conséquences sur la vie quotidienne,
mais elle peut annoncer la maladie Les neurologues américains
préconid’Alzheimer. Néanmoins, le trouble co- sent également les approches de
stimugnitif léger n’est pas une fatalité. L’acti- lation cognitive. De la pratique des
vité physique et l’exercice intellectuel échecs à celle des mots croisés en
passont des armes efficaces pour améliorer sant par l’apprentissage d’une langue ou AGNÈS
la mémoire. Ils devraient même être d’un instrument, tout ce qui peut
nourprescrits par les médecins, selon les rir le cerveau est bénéfique. La littéra- VERDIER-MOLINIÉ
nouvelles recommandations émises par ture scientifique montre aussi
l’imporl’Académie américaine de neurologie. tance du maintien des liens sociaux.
« L’exercice physique régulier est Ces nouvelles recommandations sou- LUNDI29JANVIER 2018
connu depuis longtemps pour ses bien- lignent, par ailleurs, qu’aucune thérapie
20H00-SALLE GAVEAUfaits pour la santé cardiaque, et aujour- médicamenteuse ne permet de ralentir
d’hui nous pouvons affirmer qu’il peut le trouble cognitif léger. En revanche,
45-47 rue La Boétie, 75008 Paris
améliorer la mémoire des personnes at- les spécialistes pointent que certains
teintes de troubles cognitifs légers. Ce qui traitements peuvent entraîner son
apest bon pour votre cœur peut être bon parition. Aussi, « les médecins devraient
pour votre cerveau », commente Ronald interrompre, dans la mesure du possible,
TARIF :25€Peterson, responsable de ces recom- les médicaments qui y contribuent »,
prémandations publiées dans Neurology et conisent-ils. Placement Libre
directeur du centre de recherche sur la Un peu moins d’une personne de
Réservezvos places surmaladie d’Alzheimer de la Mayo Clinic 65 ans sur dix est affectée par ce trouble
(États-Unis). neurologique. Mais, à 85 ans, plus d’un www.lefigaro.fr/rencontres
tiers des seniors l’ont développé. Et plus Informations au 01 70 37 31 70Pas de thérapie de la moitié d’entre eux développeront la
médicamenteuse maladie d’Alzheimer. Selon
l’OrganisarMarche, course à pied, vélo… Le D Pe- tion mondiale de la santé (OMS), plus de
terson encourage tous les seniors at- 75 millions de personnes seront atteintes
teints de ce trouble à pratiquer une acti- de cette démence en 2030. Vingt ans plus
vité physique à raison de 150 minutes tard, elles seront plus de 135 millions.
par semaine, soit le temps recommandé « Le vieillissement n’est pas un processus
par les autorités internationales. « Le passif, nous pouvons agir en adoptant
cerniveau d’exercice doit être d’une intensité tains comportements. Cela pourrait
vraimodérée pour permettre de tenir une ment faire une différence pour les individus
conversation », souligne-t-il. et la société », insiste le neurologue. ■
A. Verdier-Molinié ©Jean-Christophe Marmara /LeFigaro
A
1mercredi 3 janvier 2018 LE FIGARO
10 SPORT
Tennis : une année plus ouverte que jamais
Après une saison 2017 riche en émotions, le cru 2018 s’annonce tout aussi palpitant et indécis. Tour d’horizon.
Roger Federer, 36 ans, toujours présent Blessé depuis juillet, Novak Djokovic a dû différer Lucas Pouille pourrait terminer l’année dans Mère d’une petite fille depuis septembre, Serena
au sommet. TANG SHI/XINHUA/MAXPPP son retour. NORIAKI SASAKI/AP/SIPA le top 10 mondial. PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP Williams, 36 ans, a repris la compétition. K. JEBREILI/AP
Potro, 29 ans, un sérieux client quand son 2016, « Nole » reste un joueur d’excep- l’Open d’Australie - va en tout cas devoir Garcia et/ou Mladenovic
ROMAIN SCHNEIDER rschneider@lefigaro.fr upoignet le laisse tranquille… Incarnation tion. À condition que son physique le faire preuve de plus de constance dans vont-elles succéder à Bartoli ?
de la « Next Gen », Alexander Zverev, laisse en paix. Ce qui ne semble pas le cas les Grands Chelems et en Masters 1000 L’an passé, les quatre titres majeurs sont
TENNIS En Inde (Pune), en Chine (Shen- 20 ans, cinq titres en 2017, dont deux en ce début d’année. pour confirmer les espoirs placés en lui. revenus à des joueuses différentes, et le
zhen), en Australie (Brisbane, Perth), en Masters 1000, est déjà aux portes de la classement du circuit WTA n’a jamais
eNouvelle-Zélande (Auckland) ou au Qa- gloire. L’Allemand, 4 mondial, va devoir Y aura-t-il un effet Coupe Davis Serena Williams battra-t-elle cessé de bouger. Cinq joueuses se sont u utar (Doha), les compétitions ont déjà re- briller en Grand Chelem s’il veut titiller pour les Bleus ? le record de Margaret Court ? ainsi succédé au rang de numéro 1. Dans
pris. Et les regards sont tous braqués sur les vieux complices. Car, s’ils sont épar- Après la victoire en Coupe Davis décro- Après avoir mis sa carrière entre paren- ce contexte très ouvert et indécis,
Carol’Open d’Australie (du 15 au 28 janvier à gnés par les pépins physiques, Federer et chée face à la Belgique, la génération thèses, à l’issue de son sacre à l’Open line Garcia voire Kristina Mladenovic
Melbourne). Nadal semblent encore avoir de la marge Tsonga s’est libérée d’un poids et d’une d’Australie en janvier 2017, le temps de peuvent brouiller les cartes et rêver à un
sur les petits « jeunes », malgré le temps attente désespérante. S’il paraît difficile donner naissance à son premier enfant, sacre en Grand Chelem pour succéder à
Federer et Nadal seront-ils qui passe… d’imaginer le Manceau aller chercher l’Américaine de 36 ans a effectué son re- Marion Bartoli, lauréate à Wimbledon en uencore les patrons ? son premier tournoi du Grand Chelem tour au tournoi exhibition d’Abu Dhabi. 2013. Cette dernière tentant d’ailleurs un
e eLes vétérans Roger Federer, 36 ans, et Djokovic remportera-t-il dans sa 33 année, l’actuel 15 mondial Sera-t-elle capable de retrouver un ni- incroyable pari en revenant sur le circuit uRafael Nadal, 31 ans, ont illuminé 2017 en un nouveau Grand Chelem ? pourrait, si son corps le laisse tranquille, veau de jeu assez élevé pour s’imposer à à 33 ans, quatre ans après avoir annoncé
se partageant les quatre tournois du En 2017, Murray et Djokovic ont été encore jouer les trouble-fête dans les nouveau en Grand Chelem ? Si l’Open sa retraite. Mais les premiers rôles, côté
Grand Chelem. Il serait tout de même très contraints de mettre un terme à leur sai- grands rendez-vous. Pour Richard Gas- d’Australie arrivera peut-être un peu français, devraient bien être joués par
étonnant de voir les numéros 1 et 2 mon- son en juillet. L’Écossais souffrant de la quet, l’objectif sera d’abord de disputer tôt, et que Roland-Garros n’est pas son Garcia et Mladenovic (qui reste tout de
diaux aussi dominateurs en 2018. En at- hanche droite, le Serbe du coude droit. une saison pleine, sans pépins physiques. terrain de jeu favori, elle pourrait égaler même sur 13 défaites d’affilée). Sur la
tendant de voir l’infirmerie se vider Encore en proie à des douleurs, ils ont dû Idem pour l’autre trentenaire, Gaël Margaret Court (24 titres du Grand Che- lancée de sa superbe fin de saison, Garcia
e(Murray, Djokovic, Wawrinka, Raonic différer leur retour. Djokovic, retombé Monfils… Classé 18 mondial et numéro 2 lem) à l’occasion de Wimbledon (où elle (souffrant du dos, la Lyonnaise a été
e erou Nishikori), les candidats pour au 12 rang mondial, a évidemment le français, Lucas Pouille reste, a priori, le s’est imposée sept fois) et même dépas- contrainte à l’abandon lors du 1 tour à
e« l’après-Big Four », comme Grigor Di- potentiel pour revenir très vite au som- mieux armé pour terminer l’année dans ser l’Australienne lors de l’US Open à la Brisbane), 8 joueuse mondiale, a les
emitrov, 26 ans, sur le podium en fin d’an- met, et pourquoi, pas ajouter un 13 tro- le top 10 mondial avec le dossard de lea- fin de l’été. Dans une interview accordée moyens de viser haut en Grand Chelem.
née après son succès au Masters, voire phée du Grand Chelem à sa collection. der du tennis tricolore. Solide vainqueur à Sky Sports Italia, début novembre, Pa- Sa montée en puissance a sûrement titillé
David Goffin, 27 ans, ont les moyens de Même s’il lui sera difficile d’afficher le du cinquième match décisif en finale de trick Mouratoglou, le coach français de l’orgueil de Kristina Mladenovic,
edonner un coup de vieux aux deux mons- niveau stratosphérique atteint en 2015 et Coupe Davis, le Nordiste - qui, à l’instar Serena a assuré : « Je suis sûr qu’elle va 11 mondiale, qui n’entendra pas lui
laistres sacrés. Sans oublier Juan Martin Del lors de la première partie de la saison de Tsonga, devrait faire sa rentrée lors de nous surprendre une nouvelle fois. » ser le rôle de porte-drapeau. ■
EN BREF
Du bois au graphite : la raquette a bien changé Rugby : Elissalde rejoint
le staff du XV de France
tée, le Babolat Play Pure Drive. Grâce à ainsi en utiliser une vingtaine si le match Après avoir essuyé de nombreux Quatrième volet de notre
un capteur intégré dans le manche, dure. » À titre de comparaison, le refus (Azéma, Galthié, Collazo,
chaque joueur peut obtenir des joueur amateur qui joue une fois par se- Mola…), le nouveau sélectionneur, série, avec un objet à cordes
informations chiffrées sur son maine peut se contenter de changer de Jacques Brunel, peut compter
en constante évolution. jeu : vitesse, trajectoire, puis- cordage une fois par an… sur un deuxième technicien pour
sance. Un outil précurseur, l’aider à la tête du XV de France.
Ambassadeurs de prestigemême si les ventes n’ont pas Après l’entraîneur des avants
« UNE RAQUETTE, c’est un cadre et un encore décollé. « Le marché Sur chaque tournoi, un service de cor- lyonnais, Sébastien Bruno,
tamis (surface cordée). Si l’on fait un n’est pas encore mûr, assure dage est à disposition. Une bonne Jean-Baptiste Élissalde a, lui aussi,
parallèle avec le sport automobile, on Blary. Le connecté ? Oui, vingtaine de personnes travaillent ainsi donné son accord. L’ancien demi
peut dire que le châssis c’est le cadre et le mais pas forcément dans la dans les sous-sols de Roland-Garros. de mêlée des Bleus était sans club
moteur c’est le cordage du tamis », nous raquette. Le golf a beaucoup 4 916 raquettes ont été confiées l’an depuis juin dernier, et la fin de son
Spécificité du tennis,résume Éric Babolat, le président de la avancé avec le trackman. On dernier aux cordeurs officiels de Babo- contrat comme entraîneur des
les produits utilisésmarque française, leader en Europe, en a fait l’acquisition pour lat pendant le tournoi. À chaque cham- trois-quarts du Stade Toulousain.
par les champions ressemblentaux États-Unis et au Japon. Il a fallu at- aider les joueurs à faire les pion son cordage. À l’instar d’Andy
à ceux utilisés par les joueurs Football : procédure etendre la fin du XIX siècle, pour parler bons choix sur des courts Murray et Novak Djokovic, Roger Fe- de club. OZAIACHIN - disciplinaire contre Wenger de raquette de tennis (à l’origine le jeu connectés où on peut quantifier derer en a choisi un hybride mixte
STOCK.ADOBE.COM
de paume). Pendant très longtemps et les informations. » (moitié boyau, moitié synthétique). L’entraîneur d’Arsenal est sous
jusque dans les années 1970, on jouait Si les cadres des raquettes ont Wawrinka ou Nadal sont, eux, 100 % le coup d’une procédure
encore avec des cadres en bois. Puis les effectué leur mue, il en va de polyester. « Aujourd’hui, beaucoup de disciplinaire pour son coup de sang
joueurs ont gagné en puissance dans les même pour le cordage du tamis. « Il polyesters qui pros quittent le tout-polyester, en cou- envers l’arbitre lors du match
années 1980 avec l’émergence des ra- représente au moins 50 % de la perfor- amènent du lift, plant la moitié du tamis avec un matériel contre West Bromwich dimanche
quettes en acier ou en aluminium. La fi- mance du joueur. Ce n’est pas un garnis- c’est la petite révo- plus souple. Le polyester apportant 20 % (1-1). Il s’est emporté contre
bre de verre a également apporté de la sage », poursuit Laurent Blary. Com- lution de ces dernières de fatigue en plus que le multifilament », l’arbitre Mike Dean, après
légèreté et de la souplesse. Aujour- ment trouver la bonne raquette avec le années. Cela a fait chan- note Blary. un pénalty sifflé contre son équipe
d’hui, le graphite s’impose comme la bon cordage ? Difficile de s’y retrouver… ger le jeu. Avant, on re- Spécificité du tennis, les produits en toute fin de match.
nouvelle norme avec des raquettes plus Spécialisé dans la transformation de cherchait la puissance par le utilisés par les champions ressemblent Il est poursuivi pour « un langage
légères (300 grammes environ) et plus boyaux de mouton, notamment pour la cordage ; maintenant, c’est à ceux utilisés par les joueurs de club. et/ou un comportement
puissantes. Au début des années 2000, charcuterie et les ligatures chirurgica- l’inverse. Les raquettes étant D’où l’importance pour les marques inapproprié » dans le vestiaire
les nouvelles technologies sont appa- les, Pierre Babolat a fait fabriquer en devenues puissantes, le corda- d’avoir des ambassadeurs de prestige. après la rencontre.
rues avec des ajouts de matériaux com- 1875 le premier cordage en boyau natu- ge doit servir plutôt à la maîtri- Et pour s’assurer une présence auprès
Voile : retour de Cammasplémentaires (le graphène chez Head, rel, qui a existé jusque dans les années… se et aux sensations. » des meilleurs joueurs du monde, les
sur la Volvo Ocean Racerésistant et léger). « On n’est plus dans 1970. Il y a encore une bonne trentaine Les rockers ont leur guitare équipementiers mènent une lutte
la révolution, mais dans l’optimisation », d’années, les joueurs n’avaient que deux à six cordes. Les tennismen acharnée dès le plus jeune âge des fu- Les sept voiliers de la Volvo Ocean
enchaîne Babolat. choix, le boyau ou le nylon. « Le boyau leur raquette cordée. Jimi Hen- turs champions : « Wilson a profité de Race 2017, course autour du monde
Alors qu’un tamis mesurait environ était cher et fragile, et le nylon a une durée drix cassait des cordes. Nadal et l’effet Federer, remarque Hugues Java- en équipage avec escales, ont quitté
2 e440 cm il y a une trentaine d’années, il de vie limitée, explique Blary. Les deux Federer aussi. De moins en let, responsable tennis chez Tennis Ma- Melbourne mardi pour une 4 étape
2avoisine aujourd’hui entre 645 cm et technologies qui ont désormais le lea- moins, pourtant. L’élite mon- nia, basé à Caen. Au niveau local, et sans à destination de Hongkong,
2700 cm . « Une augmentation liée aux dership, ce sont le multifilament, plus diale préfère prévenir avant de doute national, Nadal et Federer ont plus marquée par le retour surprise
évolutions du jeu moderne, où l’on tend dynamique, moins fragile et moins cher guérir. « Les raquettes de Nadal d’influence sur les ventes que Djokovic. » de Franck Cammas dans la flotte.
vers plus de puissance, de lift et de vites- que le boyau, et le monofilament en poly- (ambassadeur star de la marque Quand ils raccrocheront les raquettes, Lauréat de l’édition 2011-2012,
se », glisse Laurent Blary, responsable ester qui a remplacé le nylon. » Babolat) sont changées tous les trois ils ne manqueront pas seulement aux le marin de 45 ans a rejoint
technique des raquettes au sein de la « Les cordes sont plus texturées mois, explique Éric Babolat. Il en a tou- amoureux de la petite balle jaune. en dernière minute l’équipage
marque française Tecnifibre. En 2013, le aujourd’hui », renchérit Éric Babolat, jours six dans son sac, toutes cordées, D’autant que le marché oscille depuis de Dongfeng, skippé par Charles
tennis est devenu un sport numérique dont l’entreprise est leader mondial du pour chaque match. Il en change tous les des années entre stagnation et léger Caudrelier, pour remplacer Pascal 4/6 quand a été lancée la raquette connec- cordage, avant de poursuivre : « Les neuf jeux, car les cordes s’usent. Il peut déclin… ■ R. S. Bidégorry, blessé au sternum.
A
Le matériel des sportifs