//img.uscri.be/pth/4f8d0ff69fce743fdd12c0a9ae065e9eb7668baa
Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Le Figaro du 04-12-2017

De
47 pages
Publié par :
Ajouté le : 04 décembre 2017
Lecture(s) : 133
Signaler un abus

2,40€ lundi 4 décembre 2017 LE FIGARO - N° 22 804 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
JACQUES JULLIARD INTERVIEW
NAPOLÉON, GUIZOT, GISCARD… FRANÇOIS GABART
LE « CÉSAROCENTRISME » RACONTE SON TOUR
D’EMMANUEL MACRON PAGE 22 DU MONDE EXPRESS PAGE 24
Nutrition :
faut-il Raz-de-marée
taxer les
produits
les moins des nationalistes en Corseéquilibrés ?
NOTRE CAHIER
SPÉCIAL Au premier tour de l’élection territoriale, la coalition emmenée par Gilles Simeoni
recueille 45,36 % des voix dans un scrutin marqué par une forte abstention.
Le résultat est sans appel : la écrasé ses adversaires pour majorité des Corses. Très pour une droite divisée entre parvient pas à entraîner les
liste menée par le nationa- ce premier tour des élections loin derrière, la liste de la candidature de Jean- Corses dans son sillage. La
liste et président sortant de territoriales. « Un score ex- Jean-Martin Mondoloni, A Martin Mondoloni et celle de liste conduite par le maire de
l’Assemblée corse, Gilles Si- ceptionnel », s’est contenté strada di l’avvene, ne re- Valérie Bozzi (12,77 %). Bonifacio, Jean-Charles
Ormeoni, recueille 45,36 % des de dire Gilles Simeoni ; sans cueille que 14,97 % des suf- Autre leçon de ce scrutin : La succi, n’est parvenue à
rasvoix. Elle a littéralement surprise, en tout cas, pour la frages. Un score décevant République en marche ne sembler que 11,26 % des voix.MAJORITÉ
è « QU’EST-CE QU’ON VA FAIRE SANS LA FRANCE ? » è LES KANAKS SALUENT LE SUCCÈS DES « FRÈRES CORSES » è LES MUTATIONS DU NATIONALISME CORSE Le MoDem prépare
è OUTREMER : L’AUTONOMIE, ANTIDOTE À L’INDÉPENDANCE PAGES 2, 3 ET L’ÉDITORIAL son congrès pour
se relancer PAGE 4
ALLEMAGNE Arabie : pour Syrie : LafargeHolcim Les radicaux font
la loi à l’AfD PAGE 8 moderniser dans la tourmente
CIRCULATION son royaume judiciaire
La vitesse sur les le prince routes devrait être
réduite à 80 km/h mise sur
PAGE 10
la jeunesse
ÉDUCATION
Mohammed Ben Salman, dit
Le credo MBS, a bousculé les
tradide Blanquer sur tions, les princes et les
conservateurs religieux pourles neurosciences
faire de la place à la jeunesse
inquiète des de son royaume. Les moins de
chercheurs PAGE 16 30 ans représentent 70 % de
la population d’Arabie
saoudite. Rencontrés à Riyad, lesTÉLÉVISION
plus diplômés et les plus
en« Top of the Lake » treprenants, à commencer
saison 2 PAGE 46 par ces jeunes femmes qui
peuvent désormais aller seu-Trois ex-cadres sont mis en examen pour financement du terrorisme. De 2012 à 2014, Lafarge aurait indirectement
les en voitures à leur travail,versé 80 000 euros par mois aux groupes contrôlant la région de sa cimenterie, dont l’État islamique. Dans un entretien
n Agnès Buzyn, voient aujourd’hui l’horizonau Figaro, le président du conseil d’administration de LafargeHolcim, Beat Hess, «regrette et condamne» des «erreurs
caution se dégager. PAGES 6 ET 7
inacceptables». PAGES 26 ET 27
de gauche
d’un président
ÉDITORIAL par Yves Thréard ythreard@lefigaro.frclassé à droite
n La chronique
de Nicolas Corse : le pari du réalismeBaverez
n L’analyse a Corse n’est pas la Catalogne. Sur Pour beaucoup de Corses, l’enjeu consiste Systèmesdestockageautomatisés
l’île, l’indépendance n’est plus à donc à réussir la conjugaison des deux à l’in-de Béatrice
l’ordre du jour alors qu’au-delà des térieur de la République française. Vivre à Delvaux
Pyrénées, nombreux sont ceux qui l’heure de la mondialisation, mais sans
sacriPAGES 21 ET 23 Lla demandent encore. À Bastia, fier leur âme, leur culture, leurs paysages. Ni
Ajaccio ou Corte, le réalisme a triomphé. Les la droite ni la gauche, dont les réputations FIGARO OUI séparatistes ont fini par comprendre qu’ils ont parfois été naguère entachées par l’affai-@ FIGARO NON n’ont pas les moyens de leurs ambitions, risme, n’y sont parvenues. C’est donc aux
contrairement à leurs camarades ibériques. nationalistes que la préférence a été donnée Réponses à la question
Si, pour vivre, Barcelone n’a peut-être pas après une vague dede samedi : Si Barcelone besoin de Madrid, la Corse, elle, ne peut se « dégagisme » élec-Pensez-vous que la
passer de Paris. toral ces dernièrespeut France puisse remporter
Le virage en tête de la liste nationaliste au années, qui n’a pasla Coupe du monde se passer premier tour de l’élection pour la nouvelle profité au mouve-de football 2018 ?
assemblée unique corse n’est donc plus un ment d’Emmanuelde Madrid,
OUI NON motif d’inquiétude. Même si personne n’a Macron au
prinl’île a besoin oublié l’assassinat à Ajaccio du préfet Claude temps.37 % 63 %
Érignac, il y aura vingt ans en février. Avec ce scrutin, dontde ParisTOTAL DE VOTANTS : 24 279
Résignés, les indépendantistes ne sont le deuxième tour
qu’une poignée et la plupart font désormais aura lieu dimanche, les Corses peuvent aussi Votez aujourd’hui
cause commune avec les autonomistes qui, se targuer de faire la leçon au continent. La sur lefigaro.fr
eux, n’ont jamais flirté avec la tentation sé- nouvelle collectivité unique va remplacer les Êtes-vous favorable à
cessionniste. Dans les rangs, le ton n’est plus deux départements et la région. Elle
compune limitation à 80 km/h
vindicatif. Une sagesse insulaire commande tera 63 élus, contre 103 au total auparavant. de la vitesse sur les routes
aujourd’hui de donner la priorité au déve- Une petite révolution, alors que le reste de la au lieu de 90 ?
loppement économique. Mais à une condi- France est incapable de se débarrasser de son
tion : le respect des valeurs locales. indigeste millefeuille territorial. ■
F. CLAIREFOND-N. FABBRI / MACIF 0810181920 www.mecalux.fr
Servicegratuit+prixd'unappellocal
AND : 2,60 € - BEL : 2,40 € - CH : 3,70 FS - CAN : 5,20 $C - D : 3,00 € - A : 3,50 € - ESP : 2,70 € - Canaries : 2,80 € - GB : 2,20 £ - GR : 3,00 € - DOM : 2,70 € - ITA : 2,80 €
LUX : 2,40 € - NL : 3,00 € - PORT.CONT : 2,80 € - MAR : 20 DH - TUN : 3,80 DT - ZONE CFA : 2.200 CFA ISSN 0182.5852
M 00108 - 1204 - F: 2,40 E
3’:HIKKLA=]UWYUV:?b@m@a@o@a";
CHAMPS LIBRES
FIGARO SANTÉ
CHRIS HUBY / LE PICTORIUM
Clundi 4 décembre 2017 LE FIGARO
2 L'ÉVÉNEMENT
« Depuis deux ans, nous avons 234 000
élargi notre électorat au-delà électeursde la famille nationaliste, comme
corsesl’a montré l’élection cette année de
étaient appelés trois députés de notre mouvement» au vote pour élire
GILLES SIMEONI une collectivité unique
PRÉSIDENT SORTANT DU CONSEIL EXÉCUTIF DE CORSE
Un raz-de-marée
nationaliste
submerge la Corse
Au premier tour des élections territoriales, la liste
de Gilles Simeoni a remporté 45,36 % des voix.
liste partait favorite. Des meetings tionaliste radicale de Paul-Félix
AUDREY CHAUVET £@AuChauDrey combles, des débats menés avec Benedetti, Core in Fronte,
reBASTIA
une maîtrise imparable, et surtout cueille 6,69 % des suffrages qui
une opposition affaiblie par l’évic- devraient se reporter vers Femu a
À 18 HEURES, dans l’ancien hôtel tion du paysage politique des Corsica. Suivent l’unique liste de
de ville de Bastia, le maire Pierre « clans » traditionnels : les natio- gauche menée par Jacques
CasaSavelli, proclamait le scrutin clos. nalistes corses ont su saisir le mo- marta, qui n’a convaincu que
À 18 h 01, avec un sens certain de ment pour conforter leur place à la 5,68 % des électeurs, et la liste
la mise en scène, Gilles Simeoni tête de la région. Front national de Charles Giacomi,
faisait son entrée dans ce bureau Très loin derrière eux, la liste de qui écope de 3,28 %. Un très faible
symbolique où sa victoire aux mu- Jean-Martin Mondoloni, A strada score au regard de la vague « bleu
nicipales en 2014 avait marqué le di l’avvene, ne recueille que Marine » qui avait gagné la Corse
début de la conquête de la Corse lors de l’élection présidentielle
par les nationalistes. Le dépouille- mais qui reflète la traditionnelle
Un score ment est sans appel : Femu a Cor- désaffection pour l’extrême droite Gilles Simeoni pour construire une coalition hété- Talamoni ont pour objectif de
me(à gauche) sica recueille 46 % des voix à Bas- “ lors des scrutins locaux dans l’île. roclite pour faire barrage aux na- ner la Corse vers un processus exceptionnel
et Jean-Guy Talamoni, tia. Les applaudissements fusent et Les deux listes de droite et la liste tionalistes ont été sanctionnées », d’autonomie qui n’aboutirait tou-GILLES SIMEONI ” à la sortie du bureau Gilles Simeoni scrute son smart- En marche !, qui ne cachaient pas tacle Gilles Simeoni. tefois à l’indépendance que si les
de vote, dimanche phone où les résultats tombent, leur volonté de s’allier pour peser Au soir du premier tour, la mes- Corses exprimaient par
référenà Bastia.invariables d’un bureau de vote à 14,97 % des suffrages. Un score dans les urnes le 10 décembre, re- se est dite : les nationalistes vont dum leur volonté de rompre les
PASCAL
POCHARDl’autre : la liste Femu a Corsica, faible pour une droite divisée entre connaissent qu’il sera difficile voi- prendre les rênes de la grande col- liens avec la France.
CASABIANCA/AFP
qu’il mène avec Jean-Guy Tala- sa candidature et celle de Valérie re impossible de contrer la vague lectivité régionale issue de la fusion Dimanche prochain, la Corse va
moni, a littéralement écrasé ses Bozzi (12,77 %). nationaliste. Mathématiquement, entre les deux conseils départe- donc prendre un tournant majeur.
adversaires pour ce premier tour Autre confirmation de ce scru- ce « front républicain » ne serait mentaux et la collectivité territo- Et à moins d’une tempête de neige
des élections territoriales, re- tin : La République en marche ne pas en mesure de passer en tête : riale de Corse (CTC). Portés par qui bloquerait les routes vers les
isocueillant au total 45,36 % des suf- parvient pas à entraîner les Corses « Simeoni qui plie l’élection à 45 % deux ans de mandature menés loirs et ferait chuter une
participafrages sur l’île. dans son sillage. La liste conduite et qui sera conforté par d’autres in- sans embûche majeure à la tête de tion déjà en baisse par rapport aux
« Un score sans précédent dans par le maire de Bonifacio, Jean- dépendantistes à 6 ou 7 % : nos listes la CTC et par une forte volonté de élections régionales de 2015 (52,17 %
l’histoire de la Corse », se félicite Charles Orsucci, n’est parvenue à cumulées ne feront pas le poids », renouveau en politique de la part, contre 59,7 % il y a deux ans), les
Gilles Simeoni, qui n’osait espérer rassembler que 11,26 % des voix. reconnaît Jean-Martin Mondoloni. notamment, de la jeunesse insu- nationalistes se dirigent tout schuss
un résultat aussi élevé même si sa En queue de peloton, la liste na- « C’est la preuve que les manœuvres laire, Gilles Simeoni et Jean-Guy vers une victoire historique. ■
« Qu’est-ce qu’on va faire sans la France ? » Les Kanaks saluent le
voir l’ont toujours dit : « Aujour- regard à côté des candidats en
camANTOINE GIANNINI£@GianniniAntoine succès des « frères corses »d’hui, c’est non à l’indépendance, oui pagne. Symbole de deux mondes
BASTIA
à l’autonomie. » Reste qu’au-delà de qui se côtoient mais ne se
comprence débat les Corses espéraient autre nent plus. tion institutionnelle de la
NouvelleCORALIE COCHIN £@coralicochin« L’ÉLECTION ne m’a pas particu- chose. « Il y a beaucoup d’autres À 17 heures, l’abstention battait Calédonie, la droite locale non
indéNOUMÉA
lièrement passionné, mais je suis priorités que ces questions-là, lâche des records. Seulement 45 % de pendantiste ne manifeste pas
quand même allé voter. » Anthony, Simone, 54 ans, qui n’hésite pas à participation à Bastia. Loin des sco- d’inquiétude particulière face à la
père de famille, s’est déplacé avec tacler les nationalistes. Le rappro- res de 2015 qui frôlaient les 54 %. À 16 000 KM DE BASTIA, dans l’ar- montée des nationalistes corses.
son fils dans un bureau de vote du chement des prisonniers, la langue Même parmi les férus de politique, chipel calédonien, le plébiscite des Pour Sonia Backes, la présidente du
centre-ville de Bastia pour expri- ou l’indépendance, ça ne va pas ré- la déception est de mise. « Je suis nationalistes corses passe presque groupe LR calédoniens au Congrès
mer son suffrage. Son état d’esprit gler la précarité. Qu’est-ce qu’on va passionnée depuis toujours, assure inaperçu, tant les projecteurs sont de la Nouvelle-Calédonie, « la
Franrésume l’ambiance générale sur faire sans la France ? » Cette femme Danielle. Mais les thèmes évoqués braqués depuis deux jours sur la vi- ce aurait même sans doute intérêt à
l’île au moment de se prononcer résidant en Casinca (Haute-Corse) lors de cette campagne ne m’intéres- site du premier ministre, venu pré- permettre aux collectivités concernées
pour l’élection territoriale qui por- avoue ne pas avoir voté pour ce sent pas. L’indépendance ? Je ne suis parer le référendum d’autodéter- par ces problématiques d’accéder à
tera sur les fonts baptismaux la col- scrutin. pas pour l’aventure. On ne peut pas mination de 2018. Cette poussée une plus large autonomie car c’est de
lectivité unique. Le résultat de la se comparer à la Catalogne. Nous nationaliste est pourtant loin d’être nature à limiter les revendications
séLoin de l’effervescence fusion des deux conseils départe- voulons rester dans une Corse fran- anodine pour tout le monde. Dans le cessionnistes. » L’archipel jouit
luide la Catalognementaux et de l’actuelle collectivité çaise. Nous avons besoin de nous dé- camp indépendantiste néo-calédo- même d’un large statut
d’autonoterritoriale de Corse. Un moment Dans le quartier défavorisé de Lupi- velopper économiquement pour sor- nien, élus et militants se réjouissent mie, puisque toutes les compétences
charnière dans l’histoire des insti- nu, à Bastia, le discours est moins tir de la précarité. Mais je vois que les de la victoire des « frères corses », lui ont été transférées à l’exception
tutions insulaires qui est loin de critique. « Il nous faut la majorité nationalistes sont comme les autres. comme les appelle Louis Kotra Ure- des pouvoirs régaliens : justice,
sépassionner les foules. absolue, espère Lucien, transparent Ils pensent aussi à leur fauteuil… » gei, élu du Congrès de la Nouvelle- curité, monnaie et défense.
Deux ans après les dernières sur ses préférences nationalistes. Le Assesseur du vote de la maison Calédonie. « Ce sont des succès de
Seulement 45 % de Nationaliste « calédonien »élections territoriales de 2015 et quartier a bien changé depuis que les des associations de Lupinu, Joseph nature à faire avancer la lutte pour participation à Bastia
l’accession des nationalistes de Pè a nationalistes sont au pouvoir. Mais Savelli, militant de la cause natio- les objectifs que nous nous sommes C’est aussi le seul territoire français à 17 heures. Ce moment
Corsica (Pour la Corse) au pouvoir, tout ne va pas changer du jour au naliste, n’a pas cette vision des fixés : l’indépendance pour nous, à bénéficier du droit à l’autodéter-charnière dans l’histoire
le scrutin laisse les Corses dans un lendemain, il faut être patient. Pour choses : « Nous avons été les seuls à l’autonomie pour eux », se félicite le mination, ce qui constitue une des institutions
sentiment de presque indifférence. l’instant, l’indépendance, c’est com- faire campagne. Les gens nous font fondateur du Parti travailliste, pour « différence fondamentale » avec la insulaires n’a pas
« Il y a d’autres enjeux que l’indépen- pliqué. L’autonomie sans la Républi- confiance. La Corse avance, mais passionné les foules... qui « la solidarité » entre les deux Corse, relève Philippe Gomès, le
dance et les questions liées à l’auto- que, c’est bien. » tout n’est pas réglé. » ■ SANCHEZ/CRYSTAL PICTURES mouvements remonte aux funestes député Calédonie ensemble,
préfénomie, assure Renée, venue voter À l’intérieur du bureau de vote, événements survenus dans les an- rant comparer la situation de la
avec son mari. Il faut agir pour les deux jeunes hommes, casquettes nées 1980 en Nouvelle-Calédonie. Nouvelle-Calédonie à celle de
jeunes, c’est plus important. » L’oc- vissées sur la tête, attendent leur Si dans chacune des deux îles, la l’Écosse ou du Québec. « Il ne faut
casion de lancer une petite pique ami occupé dans l’isoloir. « Les revendication indépendantiste ne pas se tromper quand on parle de
naaux thématiques développées tout élections, on s’en fout un peu. Mais s’exprime plus aujourd’hui par les tionalisme corse. Il ne s’agit pas
au long de cette campagne « assez on a voté quand même. Ici, au quar- armes mais dans les urnes, les liens automatiquement d’un désir
d’indépauvre », aux yeux de l’opinion. Un tier, nous sommes un peu les restent étroits entre les deux mou- pendance, mais plutôt d’une volonté
scrutin où la question catalane pèse oubliés », déplore Jean-Thomas, vements, selon l’élu du Congrès d’affirmer une identité et de
revendide tout son poids, matérialisée par 19 ans. Son ami ne cache pas ses Roch Wamytan, qui a présidé pen- quer des pouvoirs supplémentaires
les velléités d’indépendance de la opinions politiques : « L’indépen- dant douze ans le FLNKS. « Chaque dans la gestion de leur île »,
analysecommunauté autonome. dance ou l’autonomie, on ne sait pas année, nous sommes invités à Corte t-il. Le député se définit d’ailleurs
À droite comme à gauche, les op- encore. Tant que les nationalistes pour le rassemblement des mouve- lui-même comme un « nationaliste
posants des nationalistes n’ont pas sont au pouvoir, c’est bien. » ments nationalistes. Pour nous, ce qui calédonien », « dans le sens où ce
hésité à s’emparer de cette ques- Loin de l’effervescence de la Ca- se passe en Corse est très favorable, nationalisme permet d’affirmer cette
tion, pour agiter le « danger » d’une talogne, la Corse vote presque en si- tout comme ce qui se passe en Catalo- identité calédonienne et d’être le plus
éventuelle indépendance de l’île. lence. Sur le marché de Bastia, les gne. Nous nous reconnaissons dans émancipé possible, sans sortir des
Pourtant, les nationalistes au pou- badauds passent presque sans un ces combats. » Signe de l’émancipa- limites de la République ». ■
CLE FIGARO lundi 4 décembre 2017
3L'ÉVÉNEMENT
LE TWEET63 Christophe Castaner
Je crois en la France qui réunit, qui n’a pas peur de représentants
doivent être élus à la nouvelle ses enfants. La #Corse est un enfant de la République.
assemblée territoriale corse Vous avez inventé ici la démocratie ! Avec vous,
erqui naîtra le 1 janvier de
nous devons reconnaître les spécificités de la Corse la fusion des deux conseils
départementaux et de la dans la République ! #Territoriales2017 @CCastaner
collectivité territoriale (région)#
Les mutations du nationalisme corse
à mal par le coup de colère d’un certain des agences immobilières ou bancaires
JEAN CHICHIZOLA Jean-Pierre Chevènement, les clandes- sans qu’on sache très bien ce qui relève
tins avaient poursuivi leurs campagnes de la politique, des intérêts privés ou d’un
LA SCÈNE s’est déroulée le 18 novembre d’attentats. mélange des deux… L’an dernier, un
dernier à L’Ile-Rousse en Balagne (Hau- Si le maquis du nationalisme corse a communiqué est venu aussi montrer que
te-Corse). On y célébrait la mémoire de toujours été difficile à déchiffrer, deux le feu pouvait encore couver sous la
cenJean-Baptiste Acquaviva, membre du principaux mouvements se font alors dre. Surgissant du néant, le FLNC du
FLNC tué le 15 novembre 1987 à Quercio- face. D’un côté, le FLNC-Union des com- 22 octobre lançait, le 28 juillet 2016, un
lo (Haute-Corse). Les clandestins avaient battants, héritier de facto du FLNC-Canal triple avertissement aux musulmans de
à l’époque voulu plastiquer de nuit la historique soutenant Charles Pieri, leader Corse, aux djihadistes et à l’État français.
propriété d’un pied-noir et les choses nationaliste de Haute-Corse. De l’autre, Au-delà du message menaçant, la
avaient mal tourné. L’événement est au le FLNC du 22 octobre, hostile à la ten- réapparition d’un dinosaure de la
clanfil du temps devenu l’un des symboles de dance Pieri. destinité peut indiquer que, s’ils
demeula cause nationaliste. rent dans l’ombre pour cause de réussite
Triple avertissementMais, en cet automne 2017, la cérémo- politique des nationalistes, certains
clannie, survenant quelques jours après l’an- Les deux mouvances, héritières des hai- destins patientent l’arme au pied. Sur un
nonce dans cette même ville de la liste nes parfois sanglantes des années 1990, se autre plan, et pour parler cette fois des
commune pour les territoriales, avait pris font concurrence à coup de plasticages de fantômes du FLNC-Union des
combatune dimension toute particulière. Ce bâtiments publics ou de mitraillages de tants, l’influence politique de Charles
jour-là, l’hommage à « Ghjuvan Battista gendarmeries. La fin des années 2000 est Pieri, 67 ans, ne semble pas avoir
totaleAcquaviva » rassemblait des nationalis- pourtant marquée par une réunification, ment disparu.
tes de toute tendance. Comme un nou- au moins sur le papier, du FLNC. Réunifi- À en juger par l’évolution politique
veau signe du fait qu’en trente ans, ces cation plus théorique que réelle car elle dans l’île depuis quinze ans, la disparition
derniers ont fait un sacré bout de chemin. n’a pas empêché quelques dissidences et de la figure mythique du « Ribellu »
Une occasion aussi pour le président de la survivance de structures anciennes. armé et encagoulé n’est finalement pas
l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamo- Mais il n’empêche, l’annonce, le étonnante. Nombre de thèmes
nationani, 57 ans, de souligner que si « la page de 25 juin 2014, de l’abandon de la « lutte listes, comme la langue corse, le respect
l’action clandestine est définitivement armée » par ce FLNC « unifié » marque du littoral, la lutte contre les grands
comtournée », la nouvelle phase « n’est pos- un réel tournant. L’année précédente, le plexes touristiques, sont devenus
majorisible que parce qu’il y a eu ces 40 années de nombre des attentats était déjà tombé à taires dans l’opinion insulaire et dans la
conflit ». 21 (contre 78 en 2012). En annonçant qu’il classe politique.
Pour l’heure, comme le souligne l’avo- engageait « sans préalable et sans équivo- Reste deux blocs : l’indépendance et
cat et animateur d’A Cuncolta Naziuna- que aucune un processus de démilitarisa- les « prisonniers politiques ». Pour le
lista, quand elle était la vitrine légale du tion et une sortie progressive de la premier, indépendantistes et
autonomisFLNC-Canal historique, la lutte armée clandestinité », le mouvement aidait clai- tes semblent s’accorder sur une
approsemble donc être oubliée. Après plus de rement les hommes politiques nationa- che « légale » en tentant d’arracher à CONTRE-POINT 40 années d’existence, le Front de libéra- listes (autonomistes et indépendantistes) Paris une autonomie aussi large que
posPAR GUILLAUME TABARD£@gtabard tion nationale corse, né un jour de 1976, dans leur conquête du pouvoir. sible. Sur le second point, les choses
seest sorti du paysage. Depuis lors, la « démilitarisation » a ront peut-être moins évidentes. Si rien
La chose semblait pourtant peu proba- été suivie d’effets. Pas totalement bien ne bouge pour le sort des « patriotti
inble il y a encore dix ans. Après la défaite sûr dans une île où l’usage des explosifs carcerati », le mécontentement des fa-Outremer : l’autonomie,
de Lionel Jospin, enterrant définitive- ne s’est pas complètement perdu. Cette milles et des amis des intéressés devrait
ment un processus de Matignon déjà mis année, plusieurs attentats ont ainsi visé se faire entendre. ■antidote à l’indépendance
oïncidence de calendrier : parmi lesquelles la question de
les Corses ont voté ce l’indépendance reste marginale.
dimanche au moment même Les Calédoniens, eux, voteront bienCoù Édouard Philippe était en sur l’indépendance de leur archipel,
Nouvelle-Calédonie. Dans les deux cas, fin 2018. Toutefois, pour des raisons
l’avenir dans la République d’une démographiques mais pas seulement,
collectivité insulaire est en jeu. En le résultat est connu d’avance. Ce sera
Méditerranée comme dans le Pacifique, « non ». Ou plutôt « oui » pour rester
la question de l’indépendance est dans un « État acteur », selon les mots
posée. Pourtant dans les deux cas, d’Édouard Philippe à Nouméa. Cette
la réponse est connue, c’est non. connaissance a priori du résultat va
Le contexte, l’histoire et les enjeux colorer la campagne des mois à venir.
sont évidemment très différents. Car plutôt que de réveiller des querelles
Être à quelques dizaines de kilomètres douloureuses sur un scénario
de Marseille et Nice ou à plusieurs hypothétique, toutes les parties ont
milliers de kilomètres de la métropole intérêt à soigner dès maintenant les
n’a rien à voir. Mais on voit deux conditions d’un consensus à venir.
populations désireuses d’obtenir plus Le règlement de la crise institutionnelle
d’autonomie sans vouloir quitter la intervenu ce week-end est un premier
France. Mieux : cette avancée vers signal encourageant.
L’antiune autonomie acquise dans la indépendantiste Philippe Germain a été
concertation est le meilleur antidote reconduit à la tête du gouvernement
à une indépendance conquise par la et l’indépendantiste Jean-Luc
force. Rien à voir avec la violence des d’Anglebernes élu premier
viceannées soixante-dix, en Corse, ou président, les deux hommes faisant
quatre-vingt, en Nouvelle Calédonie. tous les deux le plein des voix de
Le raz-de-marée de la liste chaque camp. En Corse, comme
Talamoni-Simeoni, au soir de ce en Nouvelle-Calédonie, le verdict
premier tour, ne doit pas tromper. annoncé des urnes invite moins
Il était arithmétiquement attendu à revivre les luttes passées qu’à
dès lors que les ex-concurrents aux construire un avenir commun.
précédentes élections, en 2015, avaient Au sein de la République. ■
choisi cette fois de faire d’emblée liste
commune. Leur situation de sortants » Retrouvez
leur conférait de surcroît une légitimité Guillaume Tabard
tous les matins à 8 h 10 institutionnelle et un statut aux
sur Radio Classiqueantipodes des formes de leurs actions
passées. Les listes qui avaient espéré
fusionner au second tour vont pointer
les risques de ceux pour qui
En Corse, l’autonomie ne serait qu’un point
de départ et pas un point d’arrivée. comme
Pourtant, rien ne serait plus faux
en Nouvelle-que faire de ces élections territoriales
un référendum pour ou contre Calédonie,
l’indépendance de la Corse. Le spectre
le verdict de la Catalogne ne plane pas sur l’île
de Beauté. Dans une semaine, il y aura annoncé des
bien une majorité et une opposition au
sein de la nouvelle collectivité urnes invite
insulaire. Mais pour les « natios », moins à revivre
profiter de ce cadre institutionnel, c’est
les luttes l’accepter. Durablement. N’oublions
pas que ce sont les mêmes électeurs passées
corses qui accordent la première place
aux autonomistes aux élections locales qu’à construire
et à Marine Le Pen à la présidentielle. un avenir La preuve d’un enchevêtrement
complexe de motivations diverses commun»
Alundi 4 décembre 2017 LE FIGARO
4 POLITIQUE
Le MoDem
prépare
son congrès
pour se relancer
Le parti centriste, deuxième pilier
de la majorité, peine à exister depuis le départ
de François Bayrou du gouvernement.
L’indéboulonnable maire de Pau, qui
MATHILDE SIRAUD £@Mathilde_Sd fête cette année son dixième anniversaire
à la tête du mouvement qu’il a créé,
deFrançois Bayrou et Marc Fesneau, respectivement président et secrétaire général du MoDem, à leur arrivée à Matignon, le 29 novembre, MAJORITÉ Le Mouvement démocrate vrait rempiler pour un nouveau mandat
dans le cadre d’une rencontre avec le premier ministre Édouard Philippe autour des élections européennes. BERTRAND GUAY/AFPsouffre d’un paradoxe. Avec 47 parle- de trois ans. Les 12 000 adhérents ont
mentaires à l’Assemblée nationale, deux jusqu’au 14 décembre pour se prononcer
représentants au gouvernement - Jac- en ligne. Les instances départementales perts, portent sur le développement du- les thématiques sociales. Le parlementai- ZOOMqueline Gourault, ministre auprès du mi- vont être renouvelées par la même occa- rable, le modèle social, l’Europe, les re Philippe Latombe défend actuellement
nistre de l’Intérieur, et Geneviève Dar- sion. « Après la séquence exceptionnelle affaires internationales et la défense, les une proposition de loi controversée
fairieussecq, secrétaire d’État auprès de la de la présidentielle et des législatives, ce institutions et les collectivités, la vie dé- sant de la résidence alternée le principe Solère (LREM) ne voit pas
ministre des Armées -, le parti centriste congrès tombe bien », se félicite Yann mocratique et les corps intermédiaires, le en cas de séparation des parents. Juppé rester à LR
créé il y a dix ans n’a jamais été aussi Wehrling, le secrétaire général du mou- développement économique, l’éduca- La greffe prend donc lentement entre le avec Wauquiez
puissant. Et pourtant… Depuis la démis- vement. « Nous sommes désormais un tion, la culture, les connaissances. MoDem et LREM. Pour certains macro- Thierry Solère, député ex-LR
sion de François Bayrou du ministère de parti de gouvernement qui renoue avec « L’idée est de travailler sur des mesures à nistes, le parti de Bayrou représente rallié à LREM, ne pense pas
la Justice, en juin, à la suite de la retentis- l’action, grâce à un groupe parlementaire proposer avant la fin de mandature, pro- « l’ancien monde » et les initiatives com- qu’Alain Juppé restera au parti
sante affaire des assistants parlementai- poser un fil conducteur et une vision de long munes entre les deux formations restent si la ligne « identitaire »
res au Parlement européen, cette compo- terme », explique Yann Wehrling. pour l’instant limitées. Les élections de Laurent Wauquiez l’emporte,
La République sante de la majorité peine à exister. À Le MoDem cherche donc à se relancer européennes devraient être l’occasion a-t-il déclaré dimanche
l’Assemblée nationale, malgré le travail “ en tentant de peser sur l’action du gou- pour les deux alliés de la majorité de se re- dans l’émission « Questions en marche et le MoDem
et les efforts des députés, difficile de faire vernement en proposant des mesures trouver. Les deux formations partagent la politiques » de France Inter.sont tenus par le même
entendre leur propre sensibilité. Avec pour la deuxième phase du quinquennat. même vision proeuropéenne. Le mouve- Selon Thierry Solère : « Je ne vois
programme présidentiel313 membres, le groupe La République en À l’Assemblée nationale, le président du ment de François Bayrou voit donc d’un pas Alain Juppé cautionner,
marche n’a de fait pas besoin de l’appui MARC FESNEAU, PRÉSIDENT DU GROUPE groupe MoDem, Marc Fesneau, veut bon œil le projet d’Emmanuel Macron de considérer que ce qu’est en train ”MODEM ET DÉPUTÉ DU LOIR-ET-CHERdu groupe MoDem pour obtenir la majo- croire à la « stratégie des petits cailloux » bâtir un « axe central », un « grand cen- de faire Laurent Wauquiez
rité et faire passer les textes de loi… pour imposer sa marque. « La République tre proeuropéen » avec notamment Alain et ses amis est une bonne chose
C’est dans ce contexte en demi-teinte puissant. Cette configuration nous offre en marche et le MoDem sont tenus par le Juppé. « L’Europe est un clivage au moins pour le pays et pour la droite
que le MoDem réunit son congrès, les des responsabilités nouvelles, une perspec- même programme présidentiel », rappelle aussi pertinent sinon plus que le clivage française. (…) Je pense que Laurent
16 et 17 décembre, au Centre de confé- tive positive et enthousiasmante », pour- le député du Loir-et-Cher, qui entretient droite-gauche », estime Yann Wehrling. Wauquiez ne va pas se faire élire
rences Marriott Rive Gauche, dans le suit cet ancien cadre des Verts. de bonnes relations à la fois avec son ho- François Bayrou ne devrait pas man- président des Républicains
eXIV arrondissement de Paris. Un ras- Les contributions des sept groupes de mologue LREM Richard Ferrand et avec quer d’évoquer ce scrutin, lors du mais président de Sens commun. »
semblement sans grand enjeu, puisque travail composés de parlementaires et de le premier ministre Édouard Philippe. congrès de son mouvement. Le premier « Pourquoi on ne mène pas
l’actuel président du parti, François Bay- responsables départementaux seront Si les amendements ne sont pas sou- ministre, Édouard Philippe, et le délégué le combat de l’intérieur ? Parce que
rou, est le seul candidat en lice pour sa présentées aux militants. Ces proposi- vent retenus, les députés MoDem font général de LREM, Christophe Castaner, je vois bien qu’il est perdu
succession. tions, étudiées notamment par des ex- émerger des propositions notamment sur seront présents. ■ d’avance », a lâché le député.
Benoît Hamon veut
« reconstruire la gauche »
L’ex-PS espère profiter des européennes pour
installer son mouvement dans le paysage politique.
ARTHUR BERDAH £@arthurberdah
GAUCHE La route sera longue, et elle
pourrait ne le mener nulle part… Mais
qu’importe. Malgré le « désastre » de ses
campagnes présidentielle et législatives,
toutes deux ponctuées par des
éliminations dès le premier tour, Benoît Hamon a
décidé de remonter en selle. Ainsi, après
avoir rebaptisé son mouvement « M1717 »
en « Génération.s » samedi au Mans
(Sarthe), l’ancien ministre s’est rendu diman-#NOFILTER
che sur le plateau du « Grand Jury RTL-Le
Figaro-LCI » pour afficher ses ambitions ALAIN MARSCHALL & OLIVIER ALAINMARSCHALL &OLIVIER TRUCHOT / UCHOT / LESLES GRANDES GUEULES GRANDES GUEULES /1/ 10H-13H0H-13H
et tracer sa feuille de route.
L’ex-socialiste a commencé par
revenir sur les raisons qui l’ont poussé à
romBenoît Hamon, dimanche, sur le plateau pre avec Solferino au printemps dernier.
du « Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ».« J’avais le sentiment d’être dans un
enclos, où le déni dominait. (…) Nous étions
prisonniers de querelles incessantes entre sé. Interrogé sur les élections
européenles militants d’un même parti et nous (re- nes de 2019, l’ancien élu de Trappes
fusions) de regarder en face (le fait qu’un) (Yvelines) a botté en touche… Mais il n’a
courant est en train de s’éteindre partout pas exclu de conduire la liste nationale
en Europe », a-t-il expliqué, avant de de son mouvement. « Je jouerai un rôle
préciser son propos : « Je crois que nous dans cette bataille. Nous verrons à quelle
sommes à la fin d’un cycle : celui de la so- place », a-t-il confié.
cial-démocratie (…). Elle a eu des heures Plaidant pour des « listes
transnationaglorieuses, mais elle ne parvient plus à les qui hébergent des candidats d’autres
trouver d’utilité politique. » pays », il s’est également dit prêt à faire
« l’unité » avec « toutes celles et tous
Un rôle dans la bataille ceux » qui « s’inscrivent » et se
retrouPour permettre à son camp de survivre vent dans le « projet » qu’il compte
porau séisme politique provoqué par l’élec- ter… Dont le leader de La France
insoution d’Emmanuel Macron, Benoît Ha- mise, avec qui il a espéré faire alliance lors
mon dit vouloir « construire maintenant de la présidentielle. « La question du
rasun grand mouvement moderne ». Selon semblement de la gauche se posera (…) et je
lui, l’époque où le PS était « la poutre souhaite être un architecte de ce
rassemcentrale hégémonique qui détermine le blement. (…) Je ne pense pas que Jean-Luc
sort et l’avenir de la gauche » est « fi- Mélenchon soit un nationaliste, (car) il ne
nie », et il faut désormais « reconstruire considère pas que l’identité nationale prime
la gauche » autour de valeurs telles que sur tout le reste. (…) Mélenchon ça n’est pasLA RADIO PASCOMME LES AUTRES la « transition écologique », la protection Le Pen (…). Mélenchon est de gauche, Le
des travailleurs et l’Europe. « Je m’y at- Pen est d’extrême droite », a-t-il insisté.
telle avec beaucoup d’amis », a-t-il glis- L’appel du pied est on ne peut plus clair. ■
A
no filter =sansfiltre DeBonneville-Orlandini Photo©Jérôme Dominé -Abacapress
RTL/FRÉDÉRIC BUKAJLO/SIPA PRESSles Entretiens
Merci.
Depuis 14 ans les Entretiens de Royaumont bousculent par la pensée un public toujours
plus nombreux. En 2017, plus de 1.100 français et francophiles qui agissent et aiment
réfléchir se sont pressésàl’abbaye de Royaumontpourécouter des orateurs et oratrices
exceptionnels. Recordbattu. Les Entretiens de Royaumont remercient sincèrement
leurs partenaires de permettre une telle réussite et tout particulièrement Stéphane
Richard, PDG du groupe Orange, président de l’édition 2017. Sans eux, Les Entretiens
de Royaumont n’existeraient pas.
Merci aux partenaires officiels des Entretiens de Royaumont :
Merci aux partenaires de soutien des entretiens de Royaumont :
ENGIE I ENEDIS I VEOLIA I GROUPE DASSAULT I CISCO I ACCENTURE I ORRICK I BRED TALENTIA
GROUPE CAISSE DES DÉPÔTS I CHATEAUFORM’ I POMMERY I ALAIN DUCASSE ENTREPRISES
SNCF I DS AUTOMOBILES I CHEOPS TECHNOLOGY I CARS LACROIX I GROUPE PAPREC
L’édition 2018.
Patrick Pouyanné, président-directeur général du Groupe Total seraleprésident de la
èmeXV édition des Entretiens de Royaumont qui se déroulera vendredi 30 novembreet
ersamedi1 décembre2018 àl’abbaye de Royaumont. Découvrez le thème en vidéo sur
www.entretiensroyaumont.org ou en scannant le flashcode en haut de la page.lundi 4 décembre 2017 LE FIGARO
6 INTERNATIONAL
MBS, le prince qui parle à la jeunesse d’Ara bie
Mohammed
Ben Salman, dit MBS,
s’adresse, avec ses
réformes, aux moins
de 30 ans, soit
70 % de la population
de son royaume.
GEORGES MALBRUNOT £@Malbrunot
ENVOYÉ SPÉCIAL À RIYAD
GOLFE En l’espace de quelques mois, la
vie de Hind al-Zahid a basculé, dans le
bon sens. « Mon rêve s’est transformé en
réalité », sourit cette Saoudienne de
38 ans, devenue la première femme
membre d’un conseil d’administration
d’un aéroport du royaume, en
l’occurrence celui de la ville de Dammam,
dans l’est de l’Arabie. Et bientôt cette
mère de deux enfants, finement
maquillée sous son foulard noir brodé, sera
- comme des millions d’autres femmes
- autorisée à conduire une voiture.
« Cela veut dire pouvoir aller
travailler seule, ajoute-t-elle, emmener
ses enfants à l’école seule, aller les
promener seule. Cela implique
nécessaireUne mère de famille au volant ment un renforcement de notre rôle dans
rejoint les siens qui pique-niquent la société. » Une, voire deux
révoludans un parc de Riyad. tions en même temps lancées dans la
Depuis l’accession du nouveau roi, très conservatrice Arabie ! Depuis que
les réformes en faveur des femmes Mohammed Ben Salman (MBS), le fils
et des jeunes se sont multipliées.
préféré du roi, est devenu en juin
l’héTASNEEM ALSULTAN/NYT-REDUX-REA
ritier du trône, les réformes en faveur
des femmes et des jeunes se
multiplient.
« Le gouvernement donne l’exemple ganisée par la fondation Misk de MBS. Othashan, qui s’est lancé dans les affai- aux femmes de conduire et dans le n’est au-dessus de la loi », renchérit
en commençant par le haut », se félicite Pendant deux jours, jeunes et moins res. même temps remise au pas de l’esta- Nour Suliman al-Numair, une jeune
meM al-Zahid. Et de citer Sarah al-Sou- jeunes des deux sexes ont écouté les En six mois, ils ont été servis. Après blishment religieux ultraconservateur, doctoresse du département de
génétihaimi, première femme au conseil orateurs venus pour beaucoup des des décennies de sommeil, l’Arabie sans oublier une spectaculaire purge que d’un grand hôpital de Riyad. « On
d’administration de la Bourse de Riyad États-Unis, l’allié historique de l’Ara- s’est réveillée sous l’impulsion de ce anticorruption qui a frappé une dizaine attendait ça depuis si longtemps,
dit-elet Rania Nashar, première Saoudienne bie, leur parler innovation, intelligence jeune prince autoritaire et impulsif, de princes (voir ci-contre) et de très le, tout le monde connaissait d’ailleurs
directrice d’une banque commerciale. économique, e-market. « Nous avons mais qui n’hésite pas à bouleverser les nombreux hommes d’affaires, parmi les faits qui sont reprochés à tous ces
Sans électrochoc, point de salut, re- besoin d’un leader pour changer les cho- traditions. Transformation d’une éco- les plus fortunés du pays. gens. »
connaissent de nombreux jeunes inter- ses, pas d’un simple manager pour gérer nomie rentière fondée sur le tout-pé- À la tête de sa start-up, Maha Taiba, 37 Pendant des décennies, les jeunes
rogés à l’occasion de la conférence or- le royaume », s’enthousiasme Amer al- trole, instauration de taxes, droit donné ans, attendait ce sursaut depuis long- Saoudiens se sont morfondus. Pas de
temps. « Des réformes ont été introduites cinémas. Pas de concerts. Pas de
ressur le marché du travail, explique cette taurants mixtes. Certes, le vendredi,
ancienne fonctionnaire. Avant, nous
n’avions pas la sécurité sociale, c’était très
L’offensivedifficile pour un jeune de monter sa société
en autoentrepreneur. Et pour une mère, le “anticorruption
congé maternité a été allongé et l’accès à de MBS
la crèche est plus facile. Peut-être que
montre que nul l’agenda du prince est agressif, mais il
nous offre des opportunités. » n’est au-dessus de la loi
Pour le futur roi d’Arabie – et il de- UNE JEUNE DOCTORESSE DE RIYAD ”vrait l’être pour plusieurs décennies,
son père ayant 81 ans – l’équation est
simple. Il a 32 ans. 70 % de ses futurs jour férié, les plus aisés se donnent
sujets ont moins de 30 ans. Et la moitié quelques sueurs froides en gravissant
des chômeurs, devenus nombreux dans les dunes du désert en 4 × 4. Et d’autres
un royaume que la baisse du cours du tuent le temps à regarder des vidéos sur
pétrole a rendu moins riche, ont égale- YouTube. La société saoudienne est
ment moins de 30 ans. Ici, comme chez l’une des plus connectées au monde : 8
l’ennemi iranien sur l’autre rive du des 22 millions de Saoudiens sont sur
Golfe, la jeunesse est une bombe à re- Facebook. « On interréagissait
beautardement. « Si vous voulez développer coup sur les réseaux sociaux, mais
l’Arabie, vous ne pouvez tout simplement c’était virtuel, maintenant on est dans le
pas marginaliser la moitié de la popula- concret », se réjouit Maha Taiba.
tion, insiste Hind al-Zahid. 60 % des Le prince héritier leur donne un
hobacheliers sont des femmes. » rizon. « Il y a cinq ou six ans, on nous
À rebours de ses prédécesseurs, aurait pris pour des gosses, maintenant
« MBS mise davantage sur les jeunes que on se sent entendu », explique Abdelaziz
sur les princes corrompus », ironise un al-Bassam, rentré cette année de
l’unimembre du gouvernement. « Son of- versité Harvard aux États-Unis. « Vous
fensive anticorruption montre que nul allez au supermarché ou à l’aéroport,
Yémen : depuis que les forces de Saleh attaquent leurs ex-alliés houthistes, Sanaa s’enflamme
SANAA, ville fantôme. Pour le
quatrième jour consécutif, les affrontements se
sont poursuivis dimanche dans la
capitale yéménite entre les partisans de
l’ancien président Ali Abdallah Saleh et
leurs ex-alliés, les rebelles houthistes,
soutenus par l’Iran. Mais dans la soirée,EXPOSITION
alors que les pro-Saleh bloquaient
pluDU 2DÉC.201 7 sieurs rues du centre-ville et
cherchaient à s’emparer du bastion hou-AU 5MARS201 8 thiste d’al-Jarraf, il était difficile de
savoir quel camp allait prendre le
contrôle de Sanaa, où les écoles ont été
fermées.
« Depuis trois jours, je n’ai pas bougé
de ma maison avec ma famille », confie
Nasser Arrabyee, un journaliste, jointFridaKahlo,AutoportraitàlafrontièreentreleMexiqueetlesÉtats-Unis (détail), 1932
Ce tableauseraexceptionnellementprésenté dans l’expositionjusqu’au 15 janvier2 01 8 au téléphone à Sanaa. « Il y a de
nombreux morts et blessés », tweetait, de
son côté, la Croix-Rouge internationale
sur place. « Des combats ont eu lieu
toute la nuit de samedi à dimanche », selon
Alexandre Faite, le chef de délégation Des combats ont continué d’opposer, dimanche, dans la capitale, Sanaa, les partisans de l’ancien
président Saleh et les rebelles houtistes.du CICR. Samedi, les deux camps
A
©2017Banco de Mexico DiegoRivera FridaKahloMuseums Trust,Mexico, D.F./ADAGP, Paris.
Photo©Christie’s Images/Bridgeman Images.Conceptiongraphique:Perluette& BeauFixeLE FIGARO lundi 4 décembre 2017
INTERNATIONAL 7
500 km Leurs ardoises payées, MBS, le prince qui parle à la jeunesse d’Ara bie
IRAK
JOR. IRAN les princes quittent peu
K.
BAHREÏNDammam à peu le Carlton de Riyad
ÉGYPTE QATARLIBYE
Riyad
EAU LA VUE sur l’intérieur du Ritz Carl- quitter leur prison dorée. Mohammed
La Mecque OMANARABIE ton à Riyad reste obstruée par de lar- al-Tobaishi, chef du protocole à la
ges tentures grises plaquées sur son cour royale jusqu’au printemps 2015,SAOUDITE
portail d’entrée, mais les princes a accepté de rembourser de l’argentOCÉAN INDIEN
commencent à en sortir. Après trois liquide et de restituer des biens. « Il
SOUDAN semaines de détention dans ce palace fallait le payer pour avoir accès auYÉMENÉR.
cinq étoiles de six cents suites, Mi- diwan », se souvient un ancien
diplotaeb Ben Abdallah, fils de l’ancien roi mate français en Arabie. ÉTHIOPIE
OMAN Abdallah, vient de recouvrer la liber- Quelque sept cents comptes
banCONTRÔLE DU TERRITOIRE, té, après avoir versé plus d’un mil- caires sur les deux mille gelés ont étéARABIE SAOUDITE
novembre 2017 liard de dollars aux autorités saou- de nouveau mis en service. Ils
apparSaada diennes. Selon un officiel, « un tenaient à des individus indirecte-Combattants houthistes et alliés
arrangement acceptable » a été trou- ment associés aux détenus. En revan-YÉMEN
Combattants loyalistes vé, qui impliquerait « une reconnais- che, le procureur général, qui décidesoutenus par la coalition Sanaa sance de l’accusation de corruption » de l’enquête, a renvoyé cinq « re-menée par l’Arabie saoudite
50 km par Mitaeb. clus » de l’hôtel Carlton devant la
jusAl-Qaïda et tribus alliées Au moins trois autres princes ou tice.
Golfe d’Aden
hommes d’affaires, accusés eux aussi La nuit du 4 au 5 novembre, le co-Frontière entre le Nord et le
Source : Risk Intelligence de corruption, ont également signé mité anticorruption dirigé par le prin-Sud avant l’unification de 1990 Aden Infographie des reconnaissances de dettes pour ce héritier Mohammed Ben Salman
(MBS) avait créé la surprise en
embastillant près de deux cents dignitaires,
princes ou hommes d’affaires en vue
du royaume. Parmi eux, le prince
Mitaeb, chef de la garde nationale et
considéré comme un possible succes-60 YEARS OF ADVENTURE seur de son père Abdallah avant qu’il
ne meure en 2015, le prince multimil-*AND DISCOVERY liardaire Walid Ben Talal, investisseur
dans la messagerie Twitter et
propriétaire de l’hôtel George V à Paris, ainsi
que de nombreux ministres et
magnats de la finance et de l’industrie,
comme Bakr Ben Laden ou Saleh
Kamel.
Il est allé loin. “La manière dont il a traité
des princes pourrait
laisser des traces, dit-il, vous voyez maintenant des jeunes
Saoudiens travailler. » s’il ne règle pas
Certes, la jeunesse branchée de Riyad rapidement ce dossier
ne représente pas tous les jeunes
d’AraUN EXPERT FRANÇAIS DANS LE GOLFEbie, un pays où une petite frange reste ”
séduite par les idéaux djihadistes. Mais
chaque avancée est une incontestable La libération de Mitaeb, qui est
renvictoire. Il sera difficile de revenir en ar- tré dans son palais de Riyad où ses
frèrière, veulent croire ces jeunes, prêts à res l’ont accueilli, montre que MBS
relever le défi de la modernité. « Main- veut aller vite pour régler cette affaire
tenant, dit Maha Taiba, je peux participer qui a visé de nombreux membres de la
en tant que femme à des réunions avec des famille régnante.
cadres de haut niveau, je sens que je peux « Il est allé loin, souligne un expert
élever la voix et aller devant les autorités français dans le Golfe, la manière dont
dénoncer encore certains comportements, il a traité des princes pourrait laisser
je me sens écoutée. » des traces, s’il ne règle pas rapidement
Au pays des deux mosquées sacrées ce dossier. » Même chez des fidèles
alde La Mecque et de Médine, tout le liés de l’Arabie dans le Golfe, comme
monde n’acceptera pas ce brusque coup au royaume du Bahreïn, la sévérité du
d’accélérateur, venu d’en haut. Les re- traitement réservé aux princes a
choligieux ultraconservateurs ? « Ils ont qué.
déjà commencé d’accepter les réformes Dans un entretien au New York
Ticomme le permis de conduire aux fem- mes la semaine dernière, Mohammed
mes », constate Maha Taiba. Ben Salman affirmait que la majorité
Quant à la redoutée police religieuse, des deux cents détenus avaient
accepelle se fait discrète. « On en voit encore té de rembourser une partie de
l’ardans les centres commerciaux, mais leur gent qu’ils avaient, selon lui,
indûrôle est maintenant clairement défini ment gagné.
pour aider et non plus pour réprimer », se « Nous leur avons montré les
dosrfélicite le D al-Numair. « Si les wahha- siers que nous avions, et presque
imbites veulent rester wahhabites, ils le médiatement, 95 % d’entre eux ont
pourront, ajoute Hind al-Zahid, mais ils accepté un arrangement », précisait
ne pourront plus imposer leurs vues. » le nouvel homme fort de l’Arabie.
Il faut dire que MBS laisse peu d’espa- Selon lui, « un pourcent est capable
ce aux opposants à ses réformes. Nom- de prouver qu’ils sont honnêtes. Leur
bre d’entre eux – des religieux notam- cas a été abandonné, et les quatre
ment - ont été arrêtés en septembre. derniers pourcents veulent aller
de« Je n’ai jamais été aussi fière de mon vant la justice pour défendre leur
pomepays, assure M al-Zahid, avant, je sition qui est de dire qu’ils ne sont pas
n’étais pas optimiste pour ma fille. Main- corrompus. »
tenant si. » ■ L’État saoudien espère récupérer
plus de 100 milliards de dollars en
faisant signer des transactions avec les
dizaines d’autres dignitaires qui
restent détenus.
« Comment MBS va-t-il régler le casYémen : depuis que les forces de Saleh attaquent leurs ex-alliés houthistes, Sanaa s’enflamme
de Walid Ben Talal ? », se demande un
s’étaient déjà affrontés pour le contrôle porter comme un État dans l’État, en re- « libérer le Yémen des milices pro-ira- banquier d’affaires français. Certes,
de ministères clés et de l’aéroport in- jetant le partenariat établi » avec les niennes », de même que les Émirats se l’homme est fantasque : il n’était
ternational. partisans de l’ancien raïs. La tentative sont félicités du « soulèvement », qui même pas venu récupérer à
l’ambasdes rebelles de prendre le contrôle en « pourrait ramener le peuple yéménite sade de France à Riyad la légion
Retournement milieu de semaine dernière d’une mos- dans son environnement arabe ». d’honneur que François Hollande lui
d’alliance quée à la gloire de Saleh semble avoir Si la rupture Saleh-houthistes avait décernée. « Mais tout de même,
Un nouveau front s’ouvre dans l’inter- mis le feu aux poudres. Il est difficile constitue un « tournant majeur » dans ajoute ce banquier, Ben Talal est un
inminable et très complexe conflit yémé- d’imaginer que la rupture de Saleh avec la guerre, selon l’expert, Laurent Bon- vestisseur de premier rang dans le
nite. Depuis mars 2015, les pro-Saleh et les insurgés pro-iraniens n’ait pas été nefoy, interrogé par l’AFP, « il n’est pas monde. » Et puis pour financer ses
réles houthistes étaient alliés contre les coordonnée avec l’Arabie saoudite, nécessairement une bonne nouvelle, car il formes audacieuses, MBS aura besoin
bombardements de la coalition arabe, voire les Émirats arabes unis, où vit son vient porter les combats au sol dans la du secteur privé saoudien,
aujouremmenée par l’Arabie saoudite, qui ac- fils, Ahmed. capitale, ainsi que dans d’autres régions d’hui en partie décapité.
cuse les houthistes d’être sous la coupe Samedi, dans une intervention télé- qui, tout en étant bombardées, étaient Princes ou milliardaires sont
autode son ennemi iranien et du Hezbollah visée, Saleh a appelé ses « frères dans restées à l’abri de tels combats ». Di- risés à passer un appel téléphonique
libanais. Trente mois de combats ont les pays voisins à arrêter leur agression manche, les houthistes auraient pris par jour à leur famille, et ils ont accès
fait plus de 10 000 morts et entraîné et à lever le blocus, et nous tournerons la d’assaut la maison de Saleh à Sanaa, à leurs avocats. Selon plusieurs
sourune épidémie de choléra dans le plus page ». « Une trahison », selon les hou- après s’être emparés de sa chaîne de ces, le palace et ses 52 hectares
alenpauvre des 22 pays arabes, où sévit, se- thistes, qui accusent depuis des mois télé (Yemen Today). Pour Nasser Arra- tour sont gardés par des membres de
lon l’ONU, « la pire crise humanitaire » Saleh d’avoir noué des contacts secrets byee, les houthistes vont sortir vain- l’ancienne société privée de sécurité
de la planète. avec Riyad. queur de ces combats : « Saleh a des américaine Blackwater, ce qui permet
Selon Adam Baron, spécialiste du Yé- En froid depuis 2012 avec Saleh, hommes un peu partout, mais ils ne sont d’éviter une confrontation directe
enmen interrogé par Le Figaro, le retour- écarté du pouvoir un an auparavant par pas organisés ou armés. Les houthistes, tre policiers saoudiens et dignitaires
Des combats ont continué d’opposer, dimanche, dans la capitale, Sanaa, les partisans de l’ancien nement de Saleh s’explique par « une une révolte populaire, l’Arabie a ac- eux, sont, maintenant, un État. » ■ détenus. ■
G. M. G. M. (À RIYAD)président Saleh et les rebelles houtistes. frustration de voir les houthistes se com- cueilli positivement son initiative pour
MOHAMMED HUWAIS/AFP
*60ANS D’AVENTURE ET DE DÉCOUVERTE
Alundi 4 décembre 2017 LE FIGARO
8 INTERNATIONAL
Allemagne :
les radicaux
font la loi à l’AfD
Le parti populiste réuni en congrès
à Hanovre a élu sa nouvelle direction.
Les modérés en ont été écartés.
Troisième force politique au Bundestag,
NICOLAS BAROTTE £@NicolasBarotte avec 12,6 % aux élections de septembre,
ENVOYÉ SPÉCIAL À HANOVRE
l’AfD ne peut plus éviter la question.
Les « réalistes » et les « radicaux » Jörg Meuthen, chef de l’AfD (à droite), congratule Alexander Gauland, désigné par les militants pour codiriger la formation,
à l’issue d’un vote, samedi, à Hanovre. HANNIBAL HANSCHKE/REUTERSPOLITIQUE Accompagné d’un assistant- s’affrontent depuis plusieurs semaines
garde du corps aux épaules imposantes, en coulisses pour se partager le
deuxièBjörn Höcke arpente les allées du me siège de la coprésidence. Le parti se sent le patron du groupe parlementaire, parti. Vient l’heure du vote. À la tribune, Un premier vote le donne battu. Mais,
congrès de l’AfD. Il s’arrête, discute, méfie des leaders et préfère partager le Alexander Gauland, à se présenter à sa l’ancien colonel Georg Pazderski fixe un avec 49,39 %, Doris von
Sayn-Witrépond aux interviews. L’AfD est un pouvoir au sommet. Le premier poste de place. Il est l’homme fort de l’AfD depuis horizon pour l’AfD : « Critiquer, c’est une tgenstein rate de quelques voix la
majoparti « social-patriote », répète-t-il pour « porte-parole fédéral » doit revenir sa création et il flatte volontiers son chose ; changer les choses en est une rité. Un deuxième tour est organisé.
rappeler que la formation populiste sans surprise au peu charismatique Jörg flanc droit. Pendant la campagne, il a autre », lance-t-il. « À moyen terme, Cette fois, c’est Pazderski qui passe
des’ancre à l’extrême droite. À l’extérieur Meuthen. Il exerce seul la fonction de- notamment suggéré de réhabiliter les l’AfD devra être prête à prendre des res- vant. Mais il lui manque toujours
queldu Centre des congrès de Hanovre pro- puis que Frauke Petry a été évincée par soldats de la Wehrmacht. Mais, à 76 ans, ponsabilités », ajoute-t-il. Sa concur- ques suffrages pour atteindre 50 %. Un
tégé par des cohortes de policiers, les les amis de Björn Höcke, qu’elle avait il a passé l’âge des combats et la fatigue rente, élue du Schleswig-Holstein, a, au vent de panique souffle sur la tribune
manifestants « antifascistes » manifes- tenté d’exclure pour ses dérapages ra- physique le gagne… Dans la journée, il contraire, rejoint l’AfD pour défendre qui constate que le parti est scindé en
tent sans qu’on puisse les entendre. cistes. Elle passait pour trop modérée. fait savoir qu’il se retire de la course. Si « les mouvements identitaires ». Elle ne deux.
L’homme fort de Thuringe, l’un des Avec 72 % des voix, Jörg Meuthen a été l’Alternative für Deutschland adoucit veut pas non plus que l’AfD devienne la Une suspension de séance permet de
bastions du parti populiste, n’est candi- facilement réélu. son discours pour élargir son électorat, force supplétive d’une coalition gouver- trouver une issue : les deux candidats se
dat à rien. Ses déclarations exaltant « le Pour l’épauler, le « réaliste » Georg les radicaux perdront leur influence. Ils nementale. Le jeu se complique pour retirent, et Alexander Gauland, « dans
peuple » allemand, critiquant « le mode Pazderski, chef de file de l’AfD à Berlin, contre-attaquent. À la surprise généra- Georg Pazderski. Les prises de parole de l’intérêt du parti », se présente. « La
side reproduction des Africains » ou ses est candidat à la direction. Mais les durs le, une autre candidate se présente la salle s’enchaînent : le colonel est aussi tuation était dangereuse », explique-t-il.
commentaires appelant à un « tour- ne veulent pas de lui. Il a soutenu la contre Pazderski : la princesse Doris von accusé d’être «anti-Russie» ou de vou- Dans son discours, il assure vouloir la
rénant » dans la mémoire de l’Holocauste procédure d’exclusion contre Björn Sayn-Wittgenstein, connue pour sa fi- loir « sacrifier » le programme de conciliation de tous les courants. Mais les
ont fait de lui un personnage trop sulfu- Höcke. Depuis des semaines, ils pous- liation, mais sans rôle majeur dans le l’AfD… « modérés » de l’AfD ont perdu. ■
reux pour être l’un des visages officiels
de l’Alternative für Deutschland. Mais
rien n’est possible sans lui dans ce parti.
À Hanovre, où se sont réunis les délégués
du parti pour élire leur nouvelle direc- Christian Lindner, l’autre adversaire de Merkel
tion, samedi et dimanche, tout le monde
devrait le savoir. Les tenants d’une aile IL A PARIÉ. Dans la nuit du 19 au depuis des mois. Et il a récemment at- veau rendu audible le FDP. Il a rompu tait du fait que tous les autres étaient
« modérée » en ont fait l’expérience 20 novembre, tandis que les négocia- trapé un rhume qui l’épuise. Il défend avec la tradition pro-européenne de disposés à se retrouver derrière Angela
douloureuse. tions pour former un gouvernement ses « convictions » et s’enorgueillit son parti, pour s’opposer aux tenants Merkel. Que se passera-t-il quand
« Jamaïque » entre la CDU-CSU, les d’avoir résisté « au marchandage des de l’intégration. Il a réclamé un tour- Christian Lindner dira “Merkel doit
Verts et son parti, le FDP, devaient postes ». Il serait peut-être devenu nant dans la politique migratoire. Il a partir” ? ». C’est l’argument principal
Critiquer, c’est une aboutir, il s’est levé pour tenter sa ministre des Finances, qui sait. exigé une politique économiquement employé par le parti populiste. Au sein“ chance sur un autre chemin. « Mieux Nul besoin d’être devin pour com- plus libérale. Avec 10,7 %, le 24 sep- de l’AfD, on a perçu la menace : « Lechose ; changer les choses
vaut ne pas gouverner que mal gouver- prendre que Christian Lindner a tembre, le FDP a réussi son retour dans FDP a adopté certaines de nos posi-en est une autre
ner », explique-t-il face aux caméras. d’autres ambitions. Il pense avoir plus le jeu politique en radicalisant le dis- tions », observe le député Bernd
GEORG PAZDERSKI, CHEF DE FILE DE L’AFD Personne ne s’y attendait, sauf lui de chances de les atteindre à la tête cours. Mais ce n’est pas assez. C’est à Baumann.”
peut-être. Il a joué son avenir en espé- d’un parti transformé en machine à peine mieux que les Verts (8,9 %) ou Après l’échec des négociations
Ils auraient dû être plus vigilants. Sa- rant renverser la table. « Un homme a son profit, plutôt que dans un gouver- Die Linke (9,2 %) et moins que l’extrê- « Jamaïque », le président du FDP
medi matin, alors que les délégués pala- rêvé qu’il était Emmanuel Macron ou nement voué à accompagner les der- me droite incarnée par l’AfD, qui s’est espérait tirer profit de nouvelles
élecbrent sur des motions de procédure in- bien Sebastian Kurz », a écrit plus tard nières années de l’ère Merkel. À installée avec 12,6 % comme principa- tions. Son pari est en passe d’échouer
terne, Björn Höcke réclame le micro, la Süddeutsche Zeitung à son propos, en 38 ans, le président du FDP regarde le force face à la CDU-CSU et au SPD. si la CDU-CSU et le SPD s’entendent
debout dans la salle. Un de ses proches, allusion aux jeunes leaders français et plus loin que l’horizon de 2021. sur une solution. Et quand bien même :
Armin-Paul Hampel, s’est vu refuser le autrichien. « Mais il n’est que « Je veux que le FDP redevienne la les sondages électoraux réalisés après
Je veux que le FDP droit de prononcer un mot d’accueil Christian Lindner », a ajouté troisième force politique d’Allemagne », le coup de la « Jamaïque » sont cruels.“pour ne pas surcharger l’ordre du jour : avec sévérité le quotidien. a expliqué à huis clos Christian Lind- Dans le dernier sondage Emnid paruredevienne la troisième force
Höcke conteste la décision. Il insiste : Depuis deux semaines, ner à l’un de ses interlocuteurs ré- dans Bild, le FDP est tombé à 9 % despolitique d’Allemagne
« Je demande un vote électronique. » Christian Lindner est cents. « J’ai ressuscité le FDP », a-t-il suffrages, en dernière position du
clasCHRISTIAN LINDNERDont acte. La motion est à nouveau l’homme par qui la crise est ajouté. Lorsqu’il prend les rênes de la sement. Les électeurs allemands”
écartée. Mais le résultat est précis : un arrivée en Allemagne : plus formation, en décembre 2013, elle n’aiment pas les hommes visiblement
tiers des délégués l’a suivi. C’est de deux mois après les élec- n’est plus qu’une ombre. Le parti libé- En jouant la carte de la confronta- trop pressés.
un avertissement. tions du 24 septembre, le pays ral, qui avait fait et défait les majorités tion avec Angela Merkel, l’ambitieux Après le tumulte des semaines
pasFondé en 2013, l’AfD est n’a pas de gouvernement et pendant dans les années 1970 ou 1980, Lindner veut reconquérir les électeurs sées, Christian Lindner ralentit le
temun parti jeune et frag- aucune idée de la majorité venait d’être renvoyé hors du Bundes- perdus auprès de l’AfD. Les populistes po depuis quelques jours. Il va aussi
menté. « Le débat sous- qui pourra se former au tag. Après avoir gouverné avec Angela ont construit leur succès en incarnant pouvoir prendre le temps de
déména2jacent dans l’AfD est de Bundestag. Dans ces condi- Merkel entre 2009 et 2013, le FDP l’alternative au pouvoir de la chance- ger et quitter le petit 50m qu’il
occusavoir si le parti se pré- tions, les libéraux passent s’était écroulé à 4,8 %, pas assez pour lière. Pour se donner un avenir, Chris- pait dans le quartier bobo de
Prenzpare à se donner, pro- pour irresponsables. obtenir des députés au Bundestag. Son tian Lindner veut leur ravir le titre. lauer Berg à Berlin. Comme un signe,
gressivement, comme « Nous n’avons pas décidé à bilan au pouvoir était désastreux. La Alors il accepte d’être, s’il le faut, le secrétaire d’État aux Finances Jens
perspective de partici- la légère ou par tactique », chancelière avait piétiné ses positions, l’instrument de la chute d’Angela Spahn lui a proposé son appartement
per au pouvoir ou s’il explique Christian Lindner vampirisé ses électeurs. Troisième Merkel, pour libérer la voie devant lui. dans le quartier de Schöneberg. Les
reste dans une posi- dans tous les médias, les couteau à l’époque, Christian Lindner « Le FDP n’est pas une menace immé- deux hommes se connaissent bien. Ils
tion de parti d’oppo- yeux fatigués. Il dort peu avait assisté impuissant au désastre et diate pour l’AfD », explique le politolo- partagent quelques idées. Au sein de la
sition », résume le po- constaté, après le retrait successif de gue Timo Lochocki, spécialiste des CDU, Jens Spahn organise l’opposition
litologue Timo Lochocki, tous les leaders du parti, qu’il ne restait mouvements populistes au German interne à la chancelière, dont il rêve deChristian Lindner,
spécialiste des mouve- plus que lui. Marshall Fund. « Mais à court terme, prendre la place. Il a lui aussi moins dechef de file du
ments populistes au Ger- Quatre ans plus tard, le succès est en cela risque d’être un enjeu pour l’Alter- 40 ans. Christian Lindner sert sesFDP. TH/ACTION
man Marshall Fund. marche. Christian Lindner a de nou- native für Deutschland. Le parti profi- intérêts. ■ N. B.PRESS/SHUTTER/SIPA
EN BREF
Colis piégé de Potsdam : Israël : les élus cherchent un bouclier pénal
une entreprise crapuleuse
L’engin suspect retrouvé
Alors que Nétanyahou est cerné par les affaires, sa majorité veut le secret des investigations judiciaires. vendredi près d’un marché
de Noël à Potsdam en Allemagne,
munir face aux enquêtes judiciaires qui le dans lesquelles le gouvernement a passé ments à charge tirés du dossier de l’en- soupçonné initialement d’être
CYRILLE LOUIS £@cyrille_louis cernent. Mais celui-ci a semblé opérer commande de trois sous-marins à pro- quête et accroîtra la marge de manœuvre d’origine terroriste, visait en fait
CORRESPONDANT À JÉRUSALEM
une marche arrière en annonçant diman- pulsion nucléaire au groupe allemand du procureur à l’heure d’engager des à extorquer des fonds au groupe
che, sur son compte Facebook, avoir de- ThyssenKrupp, dont les intérêts en Israël poursuites ou de prononcer un non-lieu. allemand de livraison express
PROCHE-ORIENT Plusieurs dizaines de mandé aux auteurs du texte d’en modifier sont notamment représentés par son Yaïr Lapid, chef de file du parti centriste DHL, ont annoncé dimanche
milliers d’Israéliens ont pris part samedi le contenu afin qu’il ne s’applique pas à cousin. Réfutant toute malversation, le Yesh Atid, a vertement critiqué l’adop- les autorités locales.
soir à une « marche de la honte » organi- ses affaires. premier ministre a plusieurs fois dénoncé tion en première lecture d’un texte qu’il a
Le Catalan Puigdemont sée dans le centre de Tel-Aviv pour dé- une instrumentalisation de la justice à des rebaptisé « la loi Nétanyahou ». Et la
suivra l’élection en BelgiqueTrois enquêtes distinctesnoncer la corruption de la classe politique fins politiques. Il a par ailleurs reproché confusion qui l’entoure s’est encore
acet réclamer la mise au rebut d’un projet Benyamin Nétanyahou, qui assume la au chef de la police de n’avoir pas su em- centuée lorsque la police a révélé, diman- Le président catalan
de loi qui vise à renforcer la protection charge de premier ministre sans inter- pêcher les multiples fuites dans la presse. che matin, que le député David Bitan ve- destitué Carles Puigdemont
des élus soupçonnés de malversation. Ce ruption depuis 2009, est au cœur de trois Au nom de la présomption d’innocen- nait d’être arrêté dans le cadre d’une et ses ministres, réclamés par
texte, adopté en première lecture la se- enquêtes distinctes. Celles-ci portent res- ce, les députés David Bitan et David Am- enquête pour « corruption, blanchiment la justice espagnole, resteront
maine dernière à l’initiative de deux dé- pectivement sur des libéralités consenties sellem proposent d’interdire au service et abus de confiance ». Sa présence dans en Belgique au-delà des élections
putés (Likoud) réputés proches de au premier ministre par plusieurs riches enquêteur de rendre publiques les re- l’hémicycle, ce lundi, pourrait se révéler prévues en Catalogne
Benyamin Nétanyahou, doit être examiné hommes d’affaires, sur des discussions commandations formulées au parquet à indispensable. La majorité parlementaire le 21 décembre, en raison
ce lundi dans le cadre d’une procédure engagées avec un influent patron de pres- l’issue d’investigations portant sur des issue des élections du printemps 2015 ne des recours qui seront déposés
d’urgence. L’opposition accuse le pre- se afin de s’attirer une couverture plus fa- élus. Ce texte, s’il est définitivement dispose en effet que d’une petite voix contre leur extradition,
mier ministre de chercher ainsi à se pré- vorable ainsi que sur les circonstances adopté, entravera la divulgation d’élé- d’avance. ■ a affirmé samedi son avocat.
APa ris. 15, rue de la Paix -66, av.des Champs Elysées
Information points de vente:0180181590-Liste complète des points de vente sur www.mauboussin.fr/boutiques
PhotoSylvieLancrenon
L’actriceOrnellaFleurylundi 4 décembre 2017 LE FIGARO
10 SOCIÉTÉ
La vitesse sur
les routes devrait
être réduite
à 80 km/h
Cette mesure pourrait être annoncée,
parmi d’autres, début janvier, pour tenter
de faire baisser le taux de mortalité.
(CNRS), organe purement consultatif,
ANGÉLIQUE NÉGRONI anegroni@lefigaro.fr avait déjà préconisé cette réduction de la
vitesse en 2013. Au lieu de suivre son
La limitation de la vitesse concernerait 400 000 kilomètres de routes sur tout le territoire national. SEBASTIEN BOZON/AFPSÉCURITÉ ROUTIÈRE La baisse de 90 à avis, le gouvernement d’alors s’était
80 km/h sur les routes bidirectionnelles, tourné bien plus tard, en 2015, vers une
démunies de séparateur central, pour- expérimentation de deux ans sur quatre toute une littérature scientifique. » Selon s’ajoute à d’autres mesures déjà lancées, en Europe, notre pays fait néanmoins
rait figurer parmi les mesures annoncées axes en France. Achevée depuis cet été, lui, ce test a été un moyen pour le gou- impopulaires elles aussi. Parmi elles, les moins bien que l’Allemagne ou encore le
par le gouvernement lors d’un prochain celle-ci a été mise de côté, sans livrer de vernement de botter en touche, car « il a véhicules en circulation munis de radars Royaume-Uni. En 2016, alors que
comité interministériel à la sécurité rou- résultats. Le nouveau gouvernement, en senti que, à ce moment-là, la population confiés à des sociétés privées. La pre- l’Union européenne a enregistré une
tière, sans doute début janvier. Les res- effet, ne souhaite pas les communiquer. n’était pas prête à cette baisse de la vites- mière entreprise a été désignée : Chal- baisse - certes légère - de 2 % du nombre
ponsables chargés de la sécurité routiè- Une manière de dire que cette expéri- se ». Or « la question d’acceptabilité d’une lancin a obtenu le marché en Norman- de personnes décédées (25 500 au lieu de
re, qui explorent toutes les pistes pour mentation ne peut sérieusement être re- décision est importante », et « aujourd’hui die. Les premiers radars devraient être 26 100), les routes françaises, elles, ont
diminuer le nombre de tués sur les rou- prise. les conducteurs seraient davantage prêts en action dès janvier. À cela s’ajoute la continué à tuer un peu plus (3 469
tes, ne s’interdisent en effet aucune me- à comprendre le sens de cette nouvelle li- désignation obligatoire par les em- morts). Par rapport à la moyenne
euro« Piéger les conducteurs »sure, même les plus impopulaires. mitation ». Mais la forte mobilisation ployeurs de leurs salariés flashés, roulant péenne qui est de 50 tués par million
La nouvelle équipe du premier minis- Pour Emmanuel Lagarde, actuel prési- contre les 80 km/h semble le contredire. à bord des véhicules de société. d’habitants, la France détient un taux de
tre, Édouard Philippe, retient aujour- dent du comité des experts du Conseil Les associations d’automobilistes ont Avec l’ensemble de ce dispositif, le mortalité de 54, soit un niveau
équivad’hui la certitude des scientifiques selon national de la sécurité routière (CNSR), déjà lancé des pétitions, dénonçant une gouvernement espère redresser la situa- lent à celui de l’Italie. La Suède est de
laquelle seules des mesures fortes per- cette expérimentation n’était pas néces- volonté de piéger les conducteurs, qui, tion en France. Depuis plusieurs années, loin la meilleure élève avec 27 tués par
mettent une chute significative de l’ac- saire. « La corrélation entre baisse de la davantage flashés, feraient rentrer bien le nombre de morts sur les routes repart million d’habitants. Quant à la Bulgarie,
cidentalité. En écho à ces convictions, le vitesse et baisse de la mortalité routière plus d’argent dans les caisses de l’État. à la hausse. Si ces mauvais chiffres s’ins- elle finit en bas du tableau avec 99 tués
Conseil national de la sécurité routière est attestée depuis les années 1970 par L’annonce qui semble se profiler crivent dans une tendance généralisée pour 1 million d’habitants. ■
À Nice, le procès très attendu du berger de Caussols
Profil hors norme, Michel Lambin, à qui la police impute une quinzaine de crimes, comparaît pour le meurtre d’un gardien d’école.
devrait faire l’objet d’une surveillance les conseils de Farid Errachdi, une prend ensuite la poudre d’escampette, années de réclusion pour l’assassinat,
VINCENT-XAVIER MORVAN accrue pendant les débats. Fornasari, connaissance commune des deux coac- direction l’Espagne et l’Argentine, en 2004, de Jean-Yves Guerrée, recruté
£@vincentxaviermo
né à Cannes en 1961, s’est déjà fait la cusés du jour, le braqueur cannois, sur- avant de se faire interpeller en 2004 à pour faire encore évader Émile Forna-NICE (ALPES-MARITIMES)
belle par le passé. C’est d’ailleurs à la nommé « Robin des Bois », s’y planque Zurich. Entre-temps, le 5 décembre sari. Son corps a été retrouvé enterré,
suite de son évasion spectaculaire par en compagnie de ses coévadés, Abdel- 2002, le paisible Ludi succombe de « entier moins les pieds », dixit les
enPROCÈS Quinze ans quasiment jour hélicoptère de la prison de Draguignan, hamid Karmous, dit « le Schtroumpf », deux balles dans la tête au volant de sa quêteurs, sur la propriété de Lambin.
pour jour après l’assassinat à Antibes de en 2001, qu’il fait la rencontre de Lam- aujourd’hui réfugié en Tunisie, et Jean- Peugeot 205 garée devant l’école ma- Ce dernier est aussi suspecté d’avoir
Robert Ludi, un gardien d’école sans bin, dans sa bergerie. En cavale, et sur Félix Leca, « le Corse ». Fornasari ternelle Roger-Cardi, à Antibes. éliminé Errachdi et Leca lors de
l’épihistoires, son assassin présumé doit sode de la cavale de Fornasari en 2001,
Un alibi providentielprendre place ce lundi dans le box de la donnant le premier en nourriture aux
cour d’assises de Nice pour un procès Pour l’accusation, qui s’y est reprise à cochons et brûlant le second sur son
hors normes. trois fois entre 2002 et 2011 avant de terrain. Un non-lieu a été prononcé en
Souffrant de sciatique, Michel Lam- parvenir à des mises en examen, « l’as- juin mais la fille de Leca a fait appel,
inbin, 67 ans, truand parisien reconverti sassinat de Robert Ludi a été perpétré dique son avocat Jean-Pascal Padovani.
dans l’élevage de chèvres sur le plateau dans des circonstances de temps et de Les enquêteurs ont aussi creusé les
de Caussols, dans l’arrière-pays gras- lieu parfaitement établies », avec une années parisiennes de Lambin. Ils ont
sois, comparaît en position semi-allon- arme « clairement identifiée comme acquis la conviction que, au début des
gée à raison de deux heures le matin et étant la propriété de Michel Lambin ». années 1980, le futur berger de Caussols
deux heures l’après-midi, pour un pro- Dépeint par l’ensemble des membres a éliminé plusieurs de ses proches, qui
cès au verdict attendu le 22 décembre. de sa famille comme « doux, calme et par rivalité, qui par vengeance… Autant
À ses côtés, Émile Fornasari, voyou lo- câlin », selon son avocate, Isabelle Gor- de « saucissons », comme on dit dans
cal de haut vol, est accusé d’avoir com- tina, qui plaide l’acquittement, « Mi- la police, que les limiers échouent à
atmandité le crime, le malheureux Ludi chel », comme l’appellent les enquê- tribuer aux auteurs présumés. En 1986,
ayant eu, selon l’accusation, le tort de teurs, apparaît au contraire, aux yeux aux assises de Paris, Lambin avait été
tourner autour de Séverine Laurent, de ces derniers, comme « extrêmement acquitté d’un autre meurtre, grâce au
eson ex-compagne et la mère de son fils. dangereux », capable de tuer « comme talent de feu M Jacques Vergès et à un
Jugeant ce mobile peu « sérieux », son il serre la main ». Son ex-compagne, alibi providentiel. Un scénario difficile
avocate, Tina Colombani, entend bien Nicole Rossi, qui l’a passablement à envisager pour les parents et la sœur
le faire acquitter. Détenu particulière- chargé, craint toujours pour sa vie. de Robert Ludi, soucieux après toutes
ment signalé (DPS), ce braqueur em- D’ailleurs, en 2011, Lambin a écopé en ces années de « faire leur deuil », selon
prisonné théoriquement jusqu’en 2039, En 2011, Michel Lambin a été condamné à dix-huit années de réclusion pour assassinat. appel, à Aix-en-Provence, de dix-huit leur avocat Frédéric Gascard. ■
ZOOM
Enquête ouverte aprèsUne épicerie en justice pour communautarisme
la plainte pour agression
sexuelle d’une enseignante
Un office HLM reproche à ce commerce, défini comme « généraliste » dans son bail, l’absence d’alcool et de porc. contre cinq élèves
Une enquête a été ouverte après
JUSTICE Vin et jambon seront au menu monte à 2015. À l’époque, le local com- commerce d’intégrer ces produits dans raliste. » « Or là, avait-il poursuivi, il la plainte pour agression sexuelle
du tribunal de Nanterre en ce lundi. La mercial est occupé par un magasin son offre. Le gérant, Soulemane Yalcin, s’agit d’une alimentation particulière. À d’une enseignante d’un lycée
justice doit en effet trancher un litige Franprix. L’enseigne quitte les lieux et explique qu’il doit s’adapter à la de- 96 %, elle vend des produits halal, (…) d’Asnières-sur-Seine
(Hauts-deopposant l’office de logement social de le bail est donc vacant. Un projet de mande et que de tels produits ne trou- aucune marque connue en France, pas Seine) contre cinq élèves de son
Colombes (Hauts-de-Seine), Colombes boucherie halal crée une première polé- veraient pas preneurs… d’alcool, pas de porc. Vous n’avez pas établissement. Les faits se sont
Habitat Public, au magasin d’alimenta- mique, une pétition dénonçant cette L’office HLM, agissant en tant que certains produits laitiers… » En réponse, déroulés le 23 novembre au sein
tion Good Price, installé au pied des perspective. Finalement, l’idée d’une bailleur, décide alors de saisir la justice Good Price a argué que « le chiffre de du lycée Auguste-Renoir, lors
tours de la cité des Grèves, dans l’ouest nouvelle supérette est retenue. pour demander la rupture du bail, qui 96 % ne correspondait pas à la réalité », d’un exercice de confinement.
de la ville. L’office, présidé par la maire court jusqu’en 2019. L’argumentation que le fait de vendre du vin était « une Alors qu’« un groupe d’élèves
Adaptation à la demandeLes Républicains de Colombes, Nicole est des plus simples : l’expression activité annexe, le vin ne fait pas partie de chahutait », l’enseignante « est
Gouéta, reproche au commerce et à son Comme son nom l’indique, Good Price « commerce généraliste d’alimenta- l’alimentation générale ». L’avocate de venue pour faire cesser le bruit » et
gérant de ne pas respecter le contrat de se caractérise par sa politique de petits tion » s’oppose à l’idée d’un commerce Good Price avait ensuite dressé la liste « ils l’ont alors entourée » avant de
location stipulant que le local doit être prix. Mais la mairie va rapidement halal restreignant le nombre d’articles à des marques connues présentes dans les se livrer à des « attouchements »,
occupé par un « commerce général constater que les petits prix vont de pair la vente. En octobre, l’avocat de Colom- rayons du magasin. La mairie, qui a indiqué le parquet.
ed’alimentation ». Or Good Price est de avec une sélection des articles en vente. bes Habitat Public, M François Meyer, considère la supérette comme « une épi- L’enseignante a déposé plainte
facto une épicerie halal où le porc et le Des habitants dénoncent notamment le expliquait devant le tribunal de grande cerie communautaire, qui correspond à le 27 novembre, elle est depuis
vin sont proscrits. Et l’office HLM atta- fait qu’ils ne trouvent plus de vin dans le instance de Nanterre : « C’est un dossier une pratique religieuse », soutient qu’il en arrêt maladie. Aucun des
que pour non-respect d’une clause du magasin. De plus, point de jambon ni de qui peut paraître singulier, mais qui est « n’est pas possible qu’on laisse se “com- jeunes mis en cause n’est connu
contrat dans l’intention affichée de ne porc en général, ou de viande non halal, tout de même assez simple. (…) Colombes munautariser” le quartier », tout en se de la justice. Jeudi, des élèves ont
pas permettre une « communautarisa- chez Good Price. a donné un bail à la société Good Price et, défendant de toute « stigmatisation bloqué les accès du lycée pendant
tion » des commerces de la ville. Tentant de régler le problème à dans les clauses du bail, est insérée une d’une communauté ». La décision est quelques heures pour protester
L’affaire n’est pas nouvelle. Elle re- l’amiable, la mairie demande alors au mention pour que ce commerce soit géné- rendue ce lundi.■ J. C. (AVEC AFP) contre la plainte de l’enseignante.
A
PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP