//img.uscri.be/pth/5a66d7b1262e783665f519f4fe9f469c85e3b9aa
Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Le Figaro du 12-12-2017

De
42 pages
Publié par :
Ajouté le : 12 décembre 2017
Lecture(s) : 12
Signaler un abus

2,40€ mardi 12 décembre 2017 LE FIGARO - N° 22 811 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
AUTOMOBILE CINÉMA
LE RETOUR GAGNANT QUAND HOLLYWOOD
DE LA MYTHIQUE TREMBLE FACE À
ALPINE PAGE 34 L’ASSAUT DES GAFA PAGE 22
ALABAMA
Avec Roy Moore,
le trumpisme Climat : les entreprises
teste sa force PAGE 10
SYRIE
Poutine retire des montent en première ligne
troupes russes PAGE 11
SÉCURITÉ Deux ans après l’accord de Paris, Emmanuel Macron organise aujourd’hui dans la capitale
ROUTIÈRE
un nouveau sommet afin de remobiliser les acteurs publics et privés contre le réchauffement. La limitation
à 80 km/h bientôt En présence d’une cinquan- que mondiale le One Planet maintenir le réchauffement peine à débloquer les finance- politiques. Elles sont de plus
taine de chefs d’État et de Summit. Un événement orga- climatique en deçà des 2 °C. ments étatiques promis pour en plus nombreuses à exposeradoptée PAGE 12
gouvernement, Emmanuel nisé deux ans, jour pour jour, Après la défection de Donald aider les pays les plus vulné- leur stratégie pour investir
Macron convoque aujourd’hui après l’accord de Paris et l’en- Trump, le reste du monde af- rables. Les entreprises pri- désormais dans les industriesÉDUCATION
à Paris avec l’ONU et la Ban- gagement de tous les pays de fiche sa détermination mais vées, elles, n’attendent pas les de la transition énergétique.
Blanquer soutient
l’uniforme è LA FINANCE ET LES ENTREPRISES AU CHEVET DE LA PLANÈTE è 2013-2017 : LES 5 ANNÉES LES PLUS CHAUDES JAMAIS ENREGISTRÉES è MACRON ENDOSSE LE COSTUME DE
SAUVEUR DE LA PLANÈTE è LES AMÉRICAINS MOBILISÉS MALGRÉ LE RETRAIT DE TRUMP è LAURENT FABIUS : « NOUS NE REGARDONS PLUS AILLEURS, MAIS LE MONDE à l’école PAGE 13
BRÛLE TOUJOURS » è LA FINANCE VERTE PEUT-ELLE SAUVER LA PLANÈTE ? PAGES 2 À 6, 17 ET L’ÉDITORIAL
FOOTBALL
Real-PSG, le pire
en rêvant Wauquiez du meilleur PAGE 14
élu, Xavier PATRONAT
Le Medef ferme Bertrand
la porte à une quitte Les candidature
Senard PAGE 24 Républicains
ENTRETIEN Au lendemain de l’élection
Rencontre avec de Laurent Wauquiez
comme nouveau président desAznavour avant
Républicains, Xavier Bertrandson concert est le premier ténor à
prenà Bercy PAGE 36 dre la parole pour annoncerGare Montparnasse, son départ du parti qu’il
quitte « définitivement ».
Dén En Chine, nonçant les « dérives » deles pannes à répétition
LR, le président de la régionle pouvoir
des Hauts-de-France a dé-ternissent la réputation renforce son claré « ne plus se
reconnaîcontrôle sur tre » dans sa famille politi-de la SNCF
que, précisant qu’il n’a pasles religions
l’intention de rejoindre ou de
n La tribune Une semaine après avoir été paralysée par une panne informatique, la gare parisienne a été victime d’une coupure de créer un parti politique.
courant lundi, qui l’a plongée dans l’obscurité et a mis tous ses panneaux d’affichage hors service. PAGE 29 PAGE 8de Mathieu
Bock-Côté
n La tribune de ÉDITORIAL par Gaëtan de Capèle gdecapele@lefigaro.frMathieu Laine
n La chronique
de Renaud L’écologie, une bonne affaire
Girard
n inquante chefs d’État et de gou- sions de foi politiques prononcées, la lutteL’analyse
vernement, le gratin de la finance pour la préservation de la planète dépendd’Alexandre
internationale, des grandes entre- avant tout du secteur privé. Non en l’y
Devecchio prises du monde entier… Emma- contraignant par ces oukases chers aux
PAGES 16 À 19 Cnuel Macron n’a pas fait les choses ayatollahs de l’écologie punitive. Mais en l’y
à moitié pour organiser à Paris - avec la Ban- incitant - et c’est toute l’utilité de ce
somque mondiale et l’ONU - son propre sommet met parisien -, car tel est son intérêt bien
sur le climat. Les grandes questions sur compris. Comme le résume Laurent Fabius, FIGARO OUI
l’avenir de notre planète n’interdisent pas de en faisant en sorte que cette « nécessité mo- FIGARO NON@
faire un peu de politique : longtemps soup- rale »
devienRéponses à la question çonné de tenir l’écologie pour quantité né- Le verdissement ne « une bonne
de lundi : gligeable, le chef de l’État entend bien dé- affaire ». Nousde l’économie Pensez-vous que la Corse montrer l’inverse. Et même davantage : sommes
cerpuisse un jour devenir profitant de la désertion de Trump, le chef de gagne du terrain tes encore loin
indépendante ? l’État prend opportunément la tête du com- du compte,
bat planétaire en faveur de l’environnement. mais il faut reconnaître que, sous la pressionOUI NON Rien ne dit cependant qu’après la très mé- de l’opinion et au vu des perspectives de36 % 64 %
diatique COP21 de Paris, ce One Planet « business » qu’il ouvre, le verdissement de
TOTAL DE VOTANTS : 48 532 Summit donne lieu à des déclarations fra- l’économie gagne du terrain. Peu suspecte
cassantes. Ce qui, au fond, n’est pas plus de philanthropie, la finance délaisse
désorVotez aujourd’hui mal : les engagements des États en 2015 mais les énergies fossiles, pour privilégier
sur lefigaro.fr pour contenir le réchauffement climatique les investissements dans la transition
énerÊtes-vous favorable ont déjà pris suffisamment de retard pour gétique, tandis que de grandes entreprises
au port de l’uniforme que l’on n’en rajoute pas davantage, sans la font massivement mouvement vers des
acà l’école ? moindre chance que ces promesses soient tivités compatibles avec les impératifs
écoun jour tenues. logiques. Ce qui vaut toutes les promesses
La réalité est qu’une fois les grandes profes- politiques du monde. ■
ALPINE
#maboiterouge
AND : 2,60 € - BEL : 2,40 € - CH : 3,70 FS - CAN : 5,20 $C - D : 3,00 € - A : 3,50 € - ESP : 2,70 € - Canaries : 2,80 € - GB : 2,20 £ - GR : 3,00 € - DOM : 2,70 € - ITA : 2,80 €
LUX : 2,40 € - NL : 3,00 € - PORT.CONT : 2,80 € - MAR : 20 DH - TUN : 3,80 DT - ZONE CFA : 2.200 CFA ISSN 0182.5852
M 00108 - 1212 - F: 2,40 E
3’:HIKKLA=]UWYUV:?l@c@b@m@a";
CHAMPS LIBRES
LP/ JEAN NICHOLAS GUILLO/PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Cmardi 12 décembre 2017 LE FIGARO
2 L'ÉVÉNEMENT
À Paris, un sommet sur le climat100
milliards
de dollars
Montant en quête de financements
que doivent verser
à partir de 2020
les pays riches aux pays Le One Planet Summit doit proposer des « outils financiers » pour sortir d’une économie carbonée.
en développement
gouvernement (Allemagne, Bangladesh, port du Groupe d’experts intergouverne- La République en marche, « souhaite que
MARC CHERKI £@mcherki Égypte, Hongrie, îles Fidji, îles Marshall, mental sur le climat (Giec) sur les efforts à la France marque la scène internationale
Maroc, Mali, Mexique, Norvège, Royau- réaliser pour limiter la hausse du ré- en annonçant un renforcement de ses
fiLE ONE PLANET SUMMIT, organisé à la me-Uni, Tunisie, etc.). 130 pays sont re- chauffement à 1,5 °C et, enfin, les deux nancements climat vers les pays les plus
Seine Musicale, sur l’île Seguin, à Boulo- présentés au niveau ministériel, autour de prochaines COP (conférence climat), en vulnérables, notamment via l’aide publique
gne-Billancourt, se tient ce mardi 12 dé- 4 000 participants, dont un millier de Pologne (2018) et au Brésil (2019). au développement et le financement de 10
cembre, deux ans jour pour jour après le journalistes. Le président de la Banque Le One Planet Summit n’est pas une l’adaptation (pour faire face aux
changevote historique de l’accord de Paris au mondiale, Jim Yong Kim (lire nos éditions COP, assure-t-on à l’Élysée. Ce sommet ments climatiques, NDLR.). Et l’objectif milliards Bourget. À l’unanimité, les pays s’étaient du 11 décembre), et Antonio Guterres, le est plus spécifiquement consacré « au fi- de 100 milliards de dollars par an promis
engagés à limiter le réchauffement de la secrétaire général des Nations unies, ainsi nancement des actions climatiques » et « à par les pays développés n’est pas encore de dollars
planète au-dessous de 2 °C, par rapport que ses deux prédécesseurs (Ban Ki-moon la nature des flux financiers attendus par atteint. » Même constat d’Armelle Montant du Fonds
au début de l’ère industrielle. et Kofi Annan) sont attendus. l’accord de Paris », ajoute-t-on dans Le Comte, de l’ONG Oxfam, qui se de-vert pour le climat. Ce nouveau sommet, voulu par Emma- L’idée du sommet a émergé en juillet l’entourage d’Emmanuel Macron. mande « si le sommet du 12 décembre est
Mais les États-Unis nuel Macron avec le soutien de l’ONU et de dernier, à la fin du G20, où tous les pays une séance de rattrapage de la COP23 ».
Séance de rattrapagene verseront pas la Banque mondiale, doit rallumer la flam- sauf les États-Unis ont reconnu le carac- L’Union européenne, via ses pays
2 des 3 milliards promis me de l’engagement des pays et favoriser tère « irréversible de l’accord de Paris ». Mais comme peu de financements nou- membres, revendique la place « de
preles « financements du climat » publics et Le One Planet Summit se veut comme un veaux ont été annoncés à la dernière mier contributeur au monde pour le
cliprivés. Les entreprises, d’ailleurs au cœur accélérateur de la lutte contre les dérè- COP, à Bonn, en novembre, élus et ONG mat, avec une enveloppe totale de
de cette mobilisation, ont multiplié les an- glements du climat. Il s’insère avant le espèrent que les États riches vont mettre 20,2 milliards d’euros en 2016, en hausse
nonces ces derniers jours visant à montrer sommet des acteurs non étatiques prévus la main au portefeuille. Matthieu Orphe- de 15 % ». Elle devrait annoncer des
soleur engagement « vert ». Le président à San Francisco, en septembre 2018, la lin, ex-porte-parole de la Fondation pour lutions pour attirer des fonds privés pour
français a séduit 53 à 54 chefs d’État et de publication cette même année d’un rap- la nature et l’homme, devenu député de l’environnement .
Des hausses78 % des gaz à effet de serre émis par seulement 20 pays
de température alarmantes
ÉMISSIONS DE CO EN 2016, en millions de tonnes de CO2 2 ÉCARTS DE TEMPÉRATURE PAR RAPPORT
À LA MOYENNE 1961-1990,
La Chine premier en degrés C°Russie pays émetteur de Écart à la moyenne1 635 gaz à effet de serre
Intervalle de confiance (à 95 %)563 Allemagne avec 28,1 % des
émissions globales.Canada 801
+ 0,8
CoréeRoyaume-Uni + 0,6du Sud389
595 + 0,4
ÉTATS- Iran + 0,2CHINEFranceUNIS
Les États-Unis 656
10 151343 05 312représentent
près de 14,7 %
- 0,2des émissions
404 1 209globales. 359 - 0,4INDETurquie Japon465 Italie 2 431Mexique - 0,6
634
- 0,8ArabieLe charbon,
saouditeprincipal contributeur soit 6,7 % 327
des émissionsÉMISSIONS MONDIALES DE CO2 aïlandeen milliards de tonnes 36,2 globales.
en 2016
50135 487
Indonésie30 Brésil
14,5
25 Charbon 398
20 Australie46815
12,5Pétrole Afrique10
du Sud
5 7,0Gaz
Autres Sources : Global Carbon Project, 0 UN Environment Emissions Gap Report 20172,31960 70 80 90 00 2016
Infographie
2013-2017 : les 5 années les plus chaudes jamais enregistrées
MALGRÉ l’adoption de l’accord de Paris, sions de gaz à effet de serre dans l’at- dont une moitié demeure plus d’un siè- veaux très bas, lors de chaque hiver
pole 12 décembre 2015, qui cherche à limi- mosphère, en particulier celles de CO , cle dans l’atmosphère. laire. Ces mesures peuvent être 2
ter le réchauffement moyen de la Terre liées aux activités « anthropiques » (de Depuis deux ans, la plupart des études comparées seulement depuis le début
au-dessous de 2 °C et même à viser 1,5 °C l’homme). scientifiques prédisent une accélération des années 1990, avec le début de l’usage
par rapport à l’ère préindustrielle, le cli- En 2016, la concentration du dioxyde des dérèglements du climat. Mercredi des satellites pour mesurer les surfaces et
mat s’est déréglé un peu plus ces deux de carbone a allégrement dépassé le dernier, des chercheurs ont souligné les épaisseurs de glace.
dernières années. Fin septembre 2017, la seuil de 400 ppm (parties par million), dans la prestigieuse revue Nature, que La conséquence de cette montée des
hausse de la température moyenne était ce qui accroît l’effet de serre, car ces les prévisions de température, selon les eaux est de rendre plus meurtriers et
de 1,1 °C. Cette année sera la deuxième molécules de gaz piègent le différents scénarios du Giec plus dévastateurs les ouragans et autres
ou la troisième plus chaude à la surface rayonnement solaire sur (Groupe d’experts inter- cyclones, comme ceux qui ont frappé, à
de la Terre, juste après 2016 qui a battu Terre. Par comparaison, la gouvernemental sur le cli- la fin de l’été, les Caraïbes. Car ils pénè- On doit
un record en termes de températures moyenne mondiale à mat), sont minimisées de trent plus loin à l’intérieur des terres, et se mettre depuis le début des relevés vers 1880, in- l’époque préindustrielle 7 % à 15 %. Et de nombreu- font donc davantage de dommages. Mais+ 1,1
dique l’Organisation météorologique était de 278 ppm. Un tel ni- ses publications, mises en il n’est pas encore possible d’affirmer en marche avec
mondiale. Il est vrai que cette année-là, veau dans l’air n’avait pas degré scène par des ONG, souli- avec certitude que la fréquence de ces
détermination la hausse du mercure avait été dopée par été enregistré depuis l’ère gnent que les vagues de ca- événements extrêmes augmente. Les Hausse
un puissant phénomène climatique du pliocène moyen, il y a nicules mortelles vont s’ac- scientifiques doivent effectuer des de la températurepour que notre
El Niño. de 3 à 5 millions d’années. croître d’ici à la fin du siècle, moyennes sur dix ou vingt ans avant moyenne en 2017agriculture, notre Il reste que 2013 à 2017 devrait être la Et à l’époque le niveau des et qu’elles toucheront d’affirmer plus sûrement que les pluies
période de cinq années la plus chaude ja- océans était beaucoup plus même le sud de la France et diluviennes et les ouragans sont plus viticulture et nos
mais mesurée. La progression du ther- élevé qu’actuellement. la Corse ! Juste avant la COP21, l’inquié- nombreux et plus fréquents
qu’auparaforêts s’adaptent momètre est si nette que de nouveaux Le dernier indicateur du Global Car- tude sur ces températures extrêmes, dif- vant. Néanmoins, il y a urgence à agir.
records absolus de température ont été bon Project, un groupe de scientifiques ficiles à supporter sur de longues pério- Entre 2015 et 2017, le « jour du dépas-au réchauffement
enregistrés, dès janvier 2017 en Améri- qui évalue la tendance des émissions, des, était seulement attendue pour les sement », qui est la date où toutes les
climatique que du Sud, notamment au Chili et en souligne que les rejets atmosphériques pays du golfe Arabo-Persique. ressources produites par la Terre en une
Argentine. Puis, Bahreïn a subi son mois de dioxyde de carbone ont repris le che- La hausse du niveau des océans, qui année ont été consommées, a reculé et contribuent d’août record. Enfin, des vagues de cha- min de la croissance en 2017, après deux est en grande partie liée à la dilatation de d’une dizaine de jours. Une autre
maleur extrême ont été enregistrées cet été années de pause, à cause de la Chine, des l’eau du fait de son réchauffement, sem- nière de marquer les esprits pour inciter efficacement
en Iran, à Hongkong et à Shanghaï États-Unis et un peu de l’Europe, no- ble maintenant s’accélérer un peu, du à l’émergence d’une société décarbonée à son atténuation (Chine). tamment l’Allemagne et la France. Ces fait de la fonte des glaces au Groenland et et aux changements des comportements »
L’un des coupables de ce dérèglement émissions se situent, au total, autour de dans l’ouest de l’Antarctique. La super- individuels. ■JEAN JOUZEL, CLIMATOLOGUE
M. CH. climatique est connu. Il s’agit des émis- 50 milliards de tonnes de CO par an ficie des glaces aux pôles atteint des ni-2
1850
1900
1950
2000
2016
A
S. SORIANO/LE FIGAROLE FIGARO mardi 12 décembre 2017
3L'ÉVÉNEMENT
Macron endosse le costume de sauveur de la planète
Il s’y emploie avec d’autant plus d’ar- clair, de l’argent. D’autres déplorent À Paris, un sommet sur le climat FRANÇOIS-XAVIER BOURMAUD deur que, de son côté, il est empêtré qu’il n’ait encore rien fait pour accélérer £@fxbourmaud
dans les discussions internes pour bâtir la transition écologique du pays. Et les
une coalition. doutes se renforcent.
LE COSTUME de chevalier vert lui va si Alors, dès qu’il en a l’occasion, Em- Notamment après l’annonce de
bien. Après tout, qui reste-t-il dans le manuel Macron clame sa passion écolo- l’abandon de l’objectif de ramener la
monde à part Emmanuel Macron pour giste. « Nous avons pour nous la force des part du nucléaire dans la production en quête de financements
s’installer à l’avant-garde de la lutte pionniers, l’endurance, la certitude et d’électricité à 50 % en 2025. Une
décicontre le réchauffement climatique ? l’énergie de ceux qui veulent construire un sion « pragmatique », selon Emmanuel
Depuis la sortie des États-Unis de l’ac- monde meilleur », lance-t-il en septem- Macron, puisque pour maintenir cet ob-Le One Planet Summit doit proposer des « outils financiers » pour sortir d’une économie carbonée. cord de Paris signé en 2015 lors de la bre depuis New York à l’occasion de jectif, il aurait fallu rouvrir des usines à
COP21, le président de la République l’Assemblée générale de l’ONU. Une se- charbon et donc aller à l’encontre des
Les « règles prudentielles » pourraient s’est efforcé d’enfiler le costume de sau- maine plus tard à Paris, lors de son engagements du pays sur le climat. Mais
être aménagées, notamment pour rédui- veur de la planète que François Hollande grand discours sur l’Europe, il l’assure : c’est surtout sur le dossier
Notre-Damere la part de capitaux nécessaires pour des s’était approprié avant lui. « L’Union européenne doit être à l’avant- des-Landes que le chef de l’État est
atinvestissements en faveur du climat. Et Cela a commencé par un coup d’éclat : garde de la transition écologique. » Cela tendu au tournant par les écologistes. Le
l’Europe, qui contribue à 49 % au Fonds le recrutement de Nicolas Hulot. Jus- ressemble à la foi du converti. Et c’est premier ministre reçoit mercredi un
vert, est en première ligne pour chercher qu’alors, l’ancien animateur de télévi- d’ailleurs ce que lui reprochent les mili- nouveau rapport sur le bien-fondé, ou
des financements nouveaux à ce fonds sion avait toujours refusé de s’engager tants écologistes de la première heure. non, de la construction de cet aéroport
Emmanuel Macron, lundi, à Paris. AFPqui devait être doté de 10 milliards de en politique. Pour le convaincre, Emma- Mais ils sont inaudibles. nantais. Emmanuel Macron doit ensuite
dollars. La défection des États-Unis laisse nuel Macron l’installe au deuxième rang trancher.
L’écologie politique en ruineun « trou » de 2 milliards. de son gouvernement : ministre d’État nementale du président de la Républi- Durant la campagne, il s’était dit
faMais les financements promis sont des en charge de la Transition écologique et Au sortir du quinquennat de François que. « Que pourra faire Nicolas Hulot ? vorable au projet, contrairement à
Nicogouttes d’eau par rapport aux besoins es- solidaire. Dans la foulée, le président de Hollande, l’écologie politique est un Emmanuel Macron bloquait déjà Delphine las Hulot qui s’y oppose de longue date.
timés « à 6 000 milliards de dollars par an, la République tente de prendre le lea- champ de ruines. L’entrée de figures des Batho [ex-ministre de l’Environnement, « La décision sera prise avec lui. Sur ce
pour les investissements dans les infras- dership mondial de la défense de l’envi- Verts au sein du gouvernement de Ma- NDLR] quand il était à l’Élysée. Il a un lo- dossier comme sur beaucoup d’autres,
tructures vertes, dont 4 000 milliards pour ronnement en s’en prenant directement nuel Valls a fait exploser Europe Écologie giciel d’il y a vingt ans sur l’écologie », Nicolas Hulot n’a pas une vision
idéologiles pays du Sud », rappelait récemment à Donald Trump. « Make our planet -Les Verts. Si bien que le parti préfère se déplorait un leader d’EELV en mai der- que », assure un proche du chef de
Gaël Giraud, économiste en chef de great again », lance-t-il en référence au ranger derrière le candidat socialiste nier. Parmi les associations écologistes, l’État. Quelle que soit la décision
d’Eml’Agence française de développement. slogan de campagne du président amé- Benoît Hamon lors de l’élection prési- on se montre tout aussi circonspects à manuel Macron, elle colorera de toute
Une lueur d’espoir a été allumée hier ricain (Make America great again) après dentielle de 2017 pour obtenir un score l’égard du chef de l’État. Certaines lui façon sa politique environnementale. En
par EDF, qui prévoit d’installer 30 gi- la décision de ce dernier de se retirer de de 6,3 %. Les écologistes ont pourtant demandent des gages concrets de son vert s’il renonce à l’aéroport, en gris
bégawatts de capacité solaire en France, l’accord de Paris. La place est à prendre. beaucoup à dire sur la politique environ- engagement pour l’environnement. En ton s’il valide la construction. ■
l’équivalent de celle de 30 réacteurs
atomiques du type Fessenheim, entre 2020
et 2035, pour 25 milliards d’euros. « Par
son ampleur, ce projet est presque
comparable au début du programme électronu- Les Américains mobilisés malgré le retrait de Trump
cléaire », se réjouit Matthieu Orphelin.
Toutefois, les ONG déplorent que seule- DONALD TRUMP, qui a annoncé son dernier, qui fédère plus de la moitié des re. Cette dernière initiative est
comment 17 % des recettes de la taxe française souhait de sortir de l’accord de Paris, Américains à travers des ONG, des vil- plémentaire de US Climate Alliance, où
sur les transactions financières soient al- n’a pas été invité au One Planet Sum- les, des universités pour maintenir vi- sont réunis 14 États, dont ceux de New
louées aux pays en développement. L’Eu- mit. Mais une délégation américaine vant l’accord de Paris du 12 décembre York et de Californie.
rope, de son côté, hésite à instaurer une sera conduite par Brent Hardt, le char- 2015. Arnold Schwarzenegger est à Pa- Enfin plus d’un millier de grands
taxe comparable, malgré neuf ans de dis- gé d’affaires de l’ambassade des États- ris, sont attendus Leonardo DiCaprio et groupes et d’investisseurs américains,
cussions. Par ailleurs, le cours de la tonne Unis, à Paris, en l’absence de la future Michael Bloomberg, ancien maire de tels DuPont, Gap, Intel, Levi Strauss et
de dioxyde de carbone (7,20 euros sur le ambassadrice, Jamie McCourt, qui n’a New York, qui cofinance le One Planet Unilever s’engagent « à prendre leur
marché européen) est trop faible. Pour pas encore pris ses fonctions. Summit. Ce dernier, hôte d’un dîner part » au sein de l’initiative
Low-Carêtre compatible avec « l’accord de Paris, il Malgré le scepticisme de Donald lundi au Grand Palais où devait se ren- bon USA. Leur objectif est de limiter la
Arnold Schwarzenegger, lundi, à Paris. faudrait que les prix atteignent 40 à 80 dol- Trump vis-à-vis du réchauffement cli- dre Emmanuel Macron, est à l’origine hausse du réchauffement climatique
lars par tonne en 2020 et entre 50 et matique, qui défait les initiatives de son d’America’s Pledge (« l’engagement au-dessous de 2 °C, par rapport à l’ère
100 dollars en 2030. L’Europe peut relever prédécesseur, Barack Obama, en fa- fonds de pension, d’entreprises, de l’Amérique »), avec Jerry Brown, le préindustrielle. Mais ce sont surtout
ses prix rapidement », affirme l’économis- veur des énergies renouvelables ou des d’ONG (organisations non gouverne- gouverneur de Californie, qui rassem- des fondations, comme celle de Bill et
te Nicholas Stern. ■ pays les plus vulnérables, un autre vi- mentales) et de fondations américaines ble 20 États fédérés, 110 villes et plus de Melinda Gates, qui sont très attendues
sage des États-Unis doit s’affirmer au ont prévu de venir à Paris. C’est le cas 1 400 entreprises américaines qui ont pour apporter « de nouveaux
financesommet de Paris. De nombreux maires, notamment de We Are Still In (« Nous fixé leurs propres objectifs de réduc- ments significatifs », espèrent des
re» Lire aussi PAGE 17+ gouverneurs d’État, représentants de en sommes toujours »), formé le 5 juin tion des émissions de gaz à effet de ser- présentants d’ONG. ■ M. CH.
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge atteur » Beaumarchais
Arr as,Fra nc e. Ve ol ia tr an sf or me desdéch etso rg an iq ueseneng ra is et en élec tr ic it é,
ce quiévi te l’ ém is si on de 20 00 tonn es de CO para n. Découv rezc om me nt sur veoli a. com .
2
Ressour cer le mondeL’énerg ie estn otre av en ir,éco nom isons -la!
REUTERS
–I ll us tr at ion:RUDE.
Amardi 12 décembre 2017 LE FIGARO
4 L'ÉVÉNEMENT
Laurent Fabius : « Nous ne regardons plus
ailleurs, mais le monde brûle toujours »
L’ancien ministre, qui a négocié l’accord
Sur la lancée
de Paris sur le climat, salue la détermination de l’accord de Paris,
la France continue de du chef de l’État et de Nicolas Hulot.
jouer un rôle majeur.
À travers les prises de
dent de la République, elle est perçue position du président PROPOS RECUEILLIS PAR
comme un pays leader. De son côté, la MARC CHERKI mcherki@lefigaro.fr de la République, Chine joue et jouera également un rôle ET TRISTAN QUINAULT-MAUPOIL
tquinault@lefigaro.fr majeur dans la lutte contre le réchauffe- elle est perçue comme
ment climatique : il apparaît donc
essenun pays leaderLAURENT FABIUS est président du tiel que nous – l’Europe et la France - »
Conseil constitutionnel et haut référent conjuguions notre stratégie avec elle.
de l’ONU Environnement pour la
gouvernance environnementale. En réponse à Donald Trump, Emmanuel
Macron a lancé « Make our planet great
LE FIGARO. - Deux ans après la COP 21, again ». Malgré ce slogan, les initiatives
quel est le bilan de la lutte de la France sont-elles suffisantes ?
contre les changements climatiques ? Les mots d’ordre jouent un rôle
mobiliLaurent FABIUS. - Tout se jouera entre sateur important. Évidemment, ils
doimaintenant et 2020. Il y a un paradoxe vent s’appuyer sur des décisions
concrèextrêmement frappant. D’un côté, de tes, le One Planet Summit en fournit
nombreuses initiatives prises sont très l’occasion.
positives, notamment pour développer
les énergies renouvelables ou fixer un Est-ce que ce sommet est une étape
prix au carbone. De l’autre, certains nécessaire, au-delà de la célébration
chiffres actuels sur le climat sont, selon de l’anniversaire de la COP21 ? Le marché du prix du carbone en Europe
les termes mêmes des derniers rapports L’accord de Paris, que j’ai eu l’honneur tarde à devenir efficace !
officiels, « catastrophiques ». Après trois de négocier et de présider, a constitué Si on veut changer la donne, il est
imporannées de stagnation, les émissions glo- sans doute le plus important accord in- tant d’intégrer la préoccupation
enviebales de CO ont recommencé à augmen- ternational de ce début de XXI siècle et le ronnementale dans le fonctionnement 2
ter. On risque alors, non pas de respecter premier accord mondial sur la lutte même du marché : il est donc logique de
la limite des 1,5 ou 2 °C d’augmentation contre le réchauffement climatique. Il remonter le coût de l’émission et de
l’utide la température par rapport à l’ère faut rester fidèle à son esprit et à sa lettre, lisation du carbone. Gardons à l’esprit
préindustrielle, mais d’atteindre dans le avec ses trois piliers que sont l’universali- que la clé du niveau des émissions
monfutur 3 °C ou davantage, avec des consé- té, la progressivité et le contrôle. Le texte diales de CO pour les prochaines années 2
quences désastreuses. La question est de l’accord de Paris comprend 29 articles se trouve pour une grande part dans ce
donc de savoir quelle tendance va l’em- et 140 paragraphes de décisions : ce n’est qui va se passer en Asie pour le charbon.
porter : la poursuite d’un large recours pas du romanes- Si tous les projets de centrales à charbon
aux énergies fossiles ou le choix d’un que ! Tout doit prévus sont financés et réalisés, alors nos La question est monde décarboné. Pour faire référence être mis en œu- objectifs mondiaux de lutte contre le
réen l’actualisant à une phrase fameuse de vre pour leur ap- de savoir quelle chauffement climatique seront balayés.
Jacques Chirac, je dirai : « Aujourd’hui, plication complè- À l’inverse, une grande source d’espoir, tendance va
nous ne regardons plus ailleurs, mais le te et rapide. Pour ce sont les évolutions technologiques.
l’emporter : monde brûle toujours et l’incendie est ra- cela, nous avons Les énergies renouvelables deviennent
vageur. » D’où la nécessité d’une mobili- besoin d’actions souvent moins chères que les énergies la poursuite d’un large
sation générale. concrètes de la traditionnelles. Et les conséquences né-recours aux énergies
part des gouver- gatives des énergies carbonées sur la
fossiles ou le choix Le retrait des États-Unis met-il en péril nements, des en- santé des populations sont de plus en plus
Laurent Fabius, vendredi dernier, dans son bureau du Conseil l’accord de Paris ? treprises, des col- perçues. Le « paysage » est donc en train d’un monde
constitutionnel. FRANÇOIS BOUCHON/LE FIGAROCette décision est un contresens scienti- lectivités locales de changer, mais il faut accélérer.
décarbonéfique et historique. Elle a des conséquen- et de la société ci- »
ces directes négatives, notamment pour vile, mais aussi de compenser. Des déci- sortir du charbon. Tout cela va dans le L’Europe est-elle assez ambitieuse ?
les financements publics en direction des grandes réunions sions concrètes sont at- bon sens, mais les besoins sont urgents et On peut certes toujours regretter telle
inpays les plus vulnérables. En outre, quel- pour mobiliser et faire le point, tendues, par exemple considérables. suffisance ou telle lenteur, mais la
volonques pays, certes signataires de l’accord comme celle d’aujourd’hui, ou sur l’accès aux finance- té politique est là. L’Europe doit être
de Paris mais en réalité peu enthou- comme l’an prochain le sommet ments climat des collecti- La Chine et l’Inde seront représentées exemplaire comme chacun de ses États
siastes, risquent de trouver là un prétexte des acteurs non gouverne- vités locales ou encore sur la seulement par des ministres. membres, y compris l’Allemagne, la
Popour ralentir leurs efforts. Heureuse- mentaux en Californie et la mobilisation des banques Ne risque-t-on pas d’assister logne ou la France. Je sais que c’est la
voment, ce retrait est contredit par l’enga- COP24 en Pologne. multilatérales de développe- à un sommet France-Afrique ? lonté de Nicolas Hulot.
gement inverse et spectaculaire de nom- ment. Il y a aussi l’apport du fi- Je ne le pense pas. Tel président peut être
breuses collectivités locales et entre- Que faut-il attendre nancement privé, y compris celui absent pour des raisons diverses, mais de Vous n’avez pas abandonné votre fibre
prises américaines, qu’il faut saluer. sur les financements ? des grands fonds souverains, qui doit très nombreux chefs d’État et de gouver- écologiste en vous installant
Cette question des finance- servir à démultiplier les financements nement seront là. Beaucoup de ministres rue de Montpensier…
La France a-t-elle été assez ferme ments est évidemment cruciale. publics. Un autre enjeu concerne la tari- aussi et de hautes personnalités. Par Quand on a creusé les questions
essenavec Donald Trump ? Les États-Unis font défaut sur une fication du carbone pour lequel la Chine a exemple, le vice-premier ministre chi- tielles qui concernent l’environnement,
Sur la lancée de l’accord de Paris, la partie du financement public, notam- lancé un grand mouvement, le Canada, nois sera présent, accompagné du res- on ne peut pas, parce qu’on change de
France continue de jouer un rôle majeur. ment à hauteur de 2 milliards de dollars l’Europe aussi, ou bien les engagements ponsable chinois avec qui j’ai négocié fonction, dire « maintenant je ne m’y
inÀ travers les prises de position du prési- pour le Fonds vert, il faudra bien les de plusieurs États et partenaires privés à l’accord de Paris. téresse plus, c’est derrière moi ». ■
50 % des engagements financiers de l’AFD en faveur du climat
gagner de 2 milliards. « Pour bénéficier toujours fait comme s’il fallait choisir
enANNE CHEYVIALLE £@AnneCheyvialle des financements du Fonds vert, il faut tre les projets de lutte contre la pauvreté
ET MARIELLE COURT £@MarielleCourt
que le projet présenté ne puisse pas se et ceux concernant le climat. Nous, nous
faire sans cette aide et qu’il permette une considérons que le défi du développement
SI EMMANUEL MACRON a mis le climat véritable transformation pour le pays bé- est de réconcilier ces deux impératifs. Ils
au cœur de son programme, l’Agence néficiaire », explicite le directeur géné- doivent avoir le même rang stratégique.
française de développement en est un de ral. Au Burkina Faso, par exemple, la Ce sommet du 12 décembre est une bonne
ses fers de lance. Le chef de l’État s’est plus grande centrale solaire d’Afrique occasion de montrer que nous nous
moengagé à ce que l’aide au développement de l’Ouest est en train d’être construite, bilisons dans ce sens. Ensemble, avec les
de la France atteigne 0,55 % du revenu avec le soutien de l’AFD. Elle représen- banques multilatérales, nous allons
réafnational brut d’ici à 2022 contre 0,35 % te 5 % des capacités de production du firmer notre engagement pour la mise en
actuellement. « Le développement fait le pays. Pour le projet de seconde tran- œuvre de l’accord de Paris. Nous voulons
lien entre la France et le monde. Cela pas- che, un financement du Fonds vert de- franchir une nouvelle étape stratégique
se par la réalisation des grands objectifs vrait pouvoir intervenir. Cette seconde et devenir la première agence “100 %
de développement durable comme par la centrale en effet devrait changer la accord de Paris”. »
mise en œuvre de l’accord de Paris sur le donne en matière d’accès à l’électricité Mais pour le directeur de l’AFD,
climat », explique au Figaro le directeur dans le pays. « être 100 % accord de Paris, cela ne
de l’Agence, Rémy Rioux. Tout le mon- veut pas dire que tout ce qui concerne le
Franchir une nouvelle de doit y contribuer : « Il y a des pays fossile va s’arrêter du jour au
lendeétape stratégique avec un fort IDH (indice de développe- main ». Des ONG dénoncent
notam« Être 100 % accord de Paris, cela ne veut pas dire que tout ce qui concerne le fossile ment humain, NDLR) qui ont beaucoup Pour agir et donner plus de force au ment le fait que certains financements
va s’arrêter du jour au lendemain », explique Rémy Rioux, directeur général de l’AFD. dégradé l’environnement et des pays avec mouvement en faveur du climat, l’AFD de l’Agence concernent encore des
un très faible IDH mais également peu mobilise également l’IDFC (Internatio- énergies polluantes. « On est accusé de
émetteurs de gaz à effet de serre. L’objec- bénéfices pour le climat. « Sur ces Depuis la mi-novembre, l’AFD dis- nal Development Finance Club), qui re- financer des centrales à charbon en
tif est d’avoir en 2050 un ensemble de 5 milliards, nous souhaitons en consacrer pose d’un autre levier grâce au Fonds groupe 23 banques de développement, Chine et au Sénégal. C’est complètement
pays avec un IDH le plus élevé possible et 1,2 pour des projets d’adaptation (aider vert. En marge de la COP23, elle a en 19 du Nord et 4 du Sud. Créé en 2011, et faux. Dans les deux cas, il s’agissait de
un faible impact pour le climat. » les pays à faire face aux conséquences effet obtenu son accord-cadre d’accré- aujourd’hui présidé par Rémy Rioux, centrales existantes pour lesquelles on a
Pour agir, l’AFD mobilise tous les du changement climatique). L’idée est ditation pour soumettre des projets l’IDFC réalise près de 800 milliards de investi dans des systèmes afin de les
renoutils qui sont à sa disposition. Les en- cependant que la totalité de nos inter- dans le cadre de ce financement inter- financements annuels, dont 160 en fa- dre moins polluantes. Il y a des pays qui
gagements financiers à co-bénéfices ventions soient cohérentes avec des tra- national qui dispose pour le moment de veur de la lutte contre le changement vont dessiner des trajectoires vers la
climat sont passés cette année de jectoires de développement bas carbone quelque 8 milliards de dollars. Initiale- climatique. « Ce groupe est le premier neutralité carbone qui seront crédibles.
3 milliards à 4 milliards d’euros, l’ob- et résilientes au sens de l’accord de Paris. ment les pays développés s’étaient en- financeur public pour le climat au mon- Mais ils auront encore des énergies
fossijectif est d’atteindre 5 milliards en C’est un objectif exigent et ambitieux, gagés à verser 10 milliards de dollars de, devant les banques multilatérales les à court terme. L’important est de les
2020. Dès à présent, 50 % des finance- désormais inscrit dans nos procédures mais le retrait des États-Unis de l’ac- (telle la Banque mondiale). Jusqu’à pré- réduire au maximum et d’accélérer le
ments ont un impact en termes de co- internes », précise le directeur général. cord de Paris représente un manque à sent, les agences de développement ont rythme de la transition bas carbone. » ■
A 1
ALAIN GOULARDLA FRANCE S’ENGAGE
POUR LE CLIMAT.
L’ ÉLECTRICITÉ D’EDF AUSSI.
Àl ’h euredus om metc li matdeP ar is,E DF la nces on Pl an So la ir e,
un pr ogra mme vo lont ar is te de déve lo pp ementduphoto vo ltaï queen
Fr an ce. Sona mb it ion: fa ire du gr oupeEDF l’ un desl eadersdusolai re
danslem on de d’ icià 20 35.
Ren dez-v oussur edf. fr
L’ énergie est notrea ve nir,é co nomisons-la !
EDF 5520 81 317R CS PA RIS, 75008 Paris –P hoto: Didier Ma rc po ur EDFmardi 12 décembre 2017 LE FIGARO
6 L'ÉVÉNEMENT
La finance et les entreprises
Vue du parc photovoltaïque
du plateau des Mées dans les
Alpes-de Haute-Provence.au chevet de la planète
JEAN-PAUL PELISSIER/REUTERS
Banquiers
et énergéticiens
multiplient
les annonces, visant
à limiter leurs
émissions de CO .2
DOMITILLE ARRIVET, ARMELLE BOHINEUST,
ANNE CHEYVIALLE ET DANIÈLE GUINOT
£@darrivet £@armelella
£@AnneCheyvialle £@DanieleGuinot
LE MONDE de l’entreprise et de la finance
se mobilise pour la planète. « Enfin, on
arrive à concilier les deux mondes, écologie et
économie, deux mots à la même racine »,
s’est félicité Nicolas Hulot, le ministre de
la Transition écologique et solidaire, en
ouverture de la troisième édition du
Climate Finance Day, qui a réuni lundi à
Bercy plus de 1 000 participants. En
même temps, le défenseur de
l’environnement insiste sur l’urgence climatique,
les risques systémiques que déclenche le
réchauffement, les catastrophes
naturelles qui ont un coût humain et économique
important, aggravent la pauvreté et les
inégalités et provoquent des conflits.
L’accord de Paris a ouvert un nouveau plus de transparence des entreprises. à financer plus de projets verts. Crédit de leurs émissions, 27 se sont dotés d’un SOLAIRE : monde. « Il nous faudra progressivement Autre leitmotiv, entreprises et financiers agricole, déjà leader dans les émissions prix interne du carbone et 34 vont inclure
mais inexorablement nous désintoxiquer demandent aux pouvoirs publics de fixer d’obligations vertes dans le monde, s’est la prise en compte du risque climat dans EDF PROMET
des énergies fossiles », a plaidé Nicolas un prix du carbone à long terme pour fixé pour objectif d’arranger 100 milliards leur stratégie. Ces entreprises investiront
Hulot. L’autre priorité est d’investir dans avoir une meilleure visibilité. Revue de d’euros de financements verts d’ici à 300 milliards d’euros en financement, 25 MILLIARDS
la restauration des écosystèmes qui détails des engagements. 2020. La Société générale veut-elle R & D et innovation entre 2016 et 2020.
C’est du jamais-vu chez EDF. contribueront à capturer le carbone. Le contribuer à lever 100 milliards d’euros Par ailleurs, huit entreprises (Crédit
agriministre appelle à une mobilisation des La banque et l’assurance pour le financement de la transition cole, Danone, Hermès, Michelin, SAP, L’électricien, qui a fait depuis uressources publiques et privées. investissent dans le vert énergétique (entre 2016 et 2020). Schneider Electric, Voyageurs du monde quarante ans son lit dans le
Gestionnaires d’actifs, fonds de pensions, Les acteurs français de la finance veulent Les assureurs ne sont pas en reste. La Fé- et le suisse Firmenich) vont créer un nucléaire et exploite en France
banquiers ou assureurs ont exposé leurs montrer l’exemple. Les banques qui ont dération française de l’assurance (FFA) a nouveau fonds Carbone Livelihoods de 58 réacteurs, promet qu’il
stratégies face aux risques climatiques. renoncé ces dernières années à financer présenté la semaine dernière plusieurs 100 millions d’euros pour améliorer les
investira 25 milliards d’euros
Expliquant comment ils tournent peu à de nouvelles centrales à charbon se dé- engagements de ses membres en faveur conditions de vie de 2 millions de
personen quinze ans dans le peu le dos aux énergies les plus polluantes sengagent désormais progressivement du du climat, notamment avec des offres de nes et éviter l’émission de 25 millions de
photovoltaïque. Rien que dans et investissent sur la transition énergé- pétrole non conventionnel. BNP Paribas a placements socialement responsables en tonnes de CO en vingt ans.2
l’Hexagone, « et sans toucher tique. À l’exemple du fonds de pension été la première à annoncer dès mi-octo- assurance-vie. Bruno Le Maire, ministre
japonais, l’un des plus gros au monde, bre qu’elle ne financerait plus les entre- de l’Économie et des Finances, a Les énergéticiens promettent à un cheveu du programme uavec plus de 1 275 milliards de dollars prises principalement actives dans le pé- d’ailleurs signalé lundi que seraient dé- plus de renouvelable de grand carénage des
d’actifs, qui a commencé à investir dans trole et le gaz de schiste ou les sables veloppés de nouveaux produits d’épar- Pluie d’annonces du côté des entreprises centrales », a promis lundi
les obligations vertes et les fonds ISR (in- bitumineux, ainsi que les projets majori- gne grand public pour le climat (assuran- du secteur énergétique. EDF (voir ci-con- Jean-Bernard Lévy, le PDG
vestissement social et responsable), inté- tairement dédiés au transport et à l’ex- ce-vie et livrets de développement tre) promet de convertir d’ici à 2030 son
du groupe. Pour une maison
grant des critères sociaux et environne- portation de ces énergies. La banque de la durable et solidaire (LDDS). De son côté, parc de 20 000 véhicules à l’électrique.
- contrôlée par l’État à plus mentaux. « Nous pouvons être la plus rue d’Antin ne finance pas non plus de CNP Assurances a annoncé 5 milliards de Engie met en avant sa promesse
d’invesde 80 % - qui n’exploite grande société d’investissement avec des projets d’exploration et de production de nouveaux investissements en faveur de la tir massivement dans la rénovation
éneraujourd’hui que 300 mégawatts principes ISR », a avancé son PDG, Hiro gaz et de pétrole dans l’Arctique. De transition énergétique et écologique d’ici gétique des bâtiments. Un milliard
Mizuno, même si aujourd’hui la part ISR nombreuses grandes banques lui ont em- à 2021. Axa devrait faire des déclarations d’euros destiné à faire levier auprès des (MW) dans cette technologie
pèse moins de 10 milliards de dollars. boîté le pas ces derniers jours, sans pour ambitieuses ce mardi matin. professionnels et des particuliers. Par de production d’électricité,
Beaucoup d’intervenants ont insisté sur autant aller aussi loin qu’elle. Le Crédit ailleurs, deux contrats ont été signés hier c’est une révolution. Dont
Jeanla nécessité d’améliorer le cadre régle- agricole, la Société générale et Natixis Le Medef orchestre la mobilisation soir entre Nicolas Hulot, le ministre indo- Bernard Lévy n’hésite pas à umentaire et de disposer de données fia- (groupe BPCE) renoncent ainsi à financer des entreprises françaises nésien et deux entreprises françaises : la
vanter les mérites : « Il n’y aura bles pour passer à la vitesse supérieure. des projets d’extraction de sables bitumi- Poids lourds du CAC ou ETI, 91 entrepri- PME Akuo déploiera un site
photovolpas de transition énergétique « Les instruments de mesure des risques neux et l’exploitation du pétrole dans ses (contre 39 en 2015), qui totalisent taïque de 50 MW à Bali. De son côté, Total
s’il n’y a pas de solaire en sont complexes », a ainsi souligné Anne Le l’Arctique. Le Crédit agricole et la Société 1 500 milliards d’euros de chiffre d’affai- Eren développera un projet éolien de
France », a-t-il plaidé.Lorier, premier sous-gouverneur de la générale s’engagent en outre à ne plus res, s’engagent aujourd’hui pour la baisse 70 MW à Bornéo. Dans ce pays où Engie a
Banque de France. Philipp Hildebrand, participer à certains projets (les plus pol- des émissions de CO . Réunis lundi par le déjà signé quelques contrats, 70 % de la Le chemin sera long. En France 2
vice-chairman de BlackRock, numéro un luants) de gaz et de pétrole de schiste. En Medef, 60 signataires du manifeste ont production d’énergie provient encore le photovoltaïque représente
mondial de la gestion d’actifs, demande parallèle, ces établissements s’apprêtent déjà pris des engagements de réduction des énergies fossiles (pétrole et gaz). ■ 1,6 % de la production totale
d’électricité. Il pèse 3,5 % en
Grande-Bretagne, 6,2 % en
Allemagne, 7,8 % en Espagne…
La raison ? « Le prix de La « tech », accusée d’être énergivore, se met aussi au vert
l’électricité n’est pas cher en
le rôle de l’industrie des nouvelles France. Tant que le coût de
LUCIE RONFAUT £@LucieRonfaut technologies dans le réchauffement cli- production de l’énergie solaire
matique. « Nous devons éviter d’être était élevé, il n’était pas
DANS L’INCONSCIENT collectif, numé- naïfs, en distinguant nouvelle et vieille
compétitif de le développer »,
rique ne rime pas avec écologique. On économie, et de penser que les méfaits
argumente le PDG. Les tarifs connaît en revanche bien les effets in- viennent seulement de cette dernière, a
de production de l’énergie désirables de l’industrie des nouvelles tout de même averti Jean-Louis
Missisolaire ou éolienne ayant fondu technologies sur l’environnement : son ka, adjoint à la maire de Paris. La
créadiscours marketing qui pousse à la sur- tion de start-up et les quasi-monopoles (entre 70 et 80 euros le MW),
consommation de smartphones et dans le numérique sont gouvernés par la le gouvernement entend en
autres objets connectés, l’obsolescence recherche du profit, et ça ne va pas sou- demander davantage aux
programmée des mêmes machines qui vent de pair avec la recherche de solu- opérateurs du secteur afin
doivent être remplacées régulièrement, tions pour le développement durable. »
d’atteindre ses objectifs en
ou encore la consommation croissante De leur côté, les entrepreneurs
veumatière de renouvelables.d’énergie des centres où nous stockons lent prouver que l’on peut innover
raLe géant français prévoit donc, et traitons toutes nos données en ligne. pidement, et de manière responsable.
entre 2020 et 2035, de monter Pourtant, le numérique veut croire en Le Numa avait invité une dizaine de
sa capacité à enrayer le réchauffement start-up de la « green tech ». Les Fran- sa production d’énergie solaire
climatique. Lundi, le Numa, institution çais de WéCo ont par exemple imaginé à 30 000 MW (soit la capacité de
parisienne des start-up, organisait un des toilettes capables de nettoyer et de quelque 30 réacteurs nucléaires
événement dédié au sujet, justement réutiliser l’eau usée, les rendant ainsi comme Fessenheim).
Emmanuel Macron en visite, lundi, à Station F, l’incubateur de star-tup de Xavier Niel. baptisé « Tech for Planet ». Soit, en complètement autonomes.
GreenspecPour le faire à coûts compétitifs,
français, la technologie au service de la tor, société nantaise, se spécialise dans
il faudra cependant que planète. « Nous sommes dans une nouvelle phase, des solutions d’intelligence artificielle le diagnostic de dépenses énergétiques
le régulateur accepte de celle de l’action. Notre génération doit au service d’universités, d’ONG ou des applications mobiles. La start-up
Macron invité d’honneur développer de grands parcs faire ce qu’il faut pour tenir nos engage- d’entreprises engagées dans la lutte Skipping Rocks Lab, elle, fabrique des
Invité d’honneur de l’événement, l’un ments, a dit le président. Les entreprises contre le réchauffement climatique. bulles faites d’algues et remplies d’eau, solaires de plus de 100 MW.
des à-côtés du sommet de mardi, le françaises vont participer à cette trans- BNP Paribas a fait la promotion de dif- que l’on peut manger plutôt que d’utili- De telles surfaces ne sont
président Emmanuel Macron y a pré- formation, en agissant dès aujourd’hui. férentes initiatives pour financer des ser des bouteilles en plastique. « Les so- pour l’instant pas autorisées
senté les lauréats de l’initiative Make C’est une formidable opportunité, pas un entreprises vertes ou les achats de vé- lutions existent, il faut maintenant les en France.
Our Planet Great Again. Cette dernière frein. » Du côté des entreprises, Micro- hicules propres pour les particuliers. rendre disponibles au plus grand
nomD. A.a pour objectif d’attirer des scientifi- soft a annoncé une enveloppe de Entre les discours inspirants et moti- bre », résume Marie-Vorgan Le Barzic,
ques spécialistes du climat en France. 50 millions de dollars pour développer vés, peu de voix sont venues dénoncer PDG de Numa. ■
A
PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUEmardi 12 décembre 2017 LE FIGARO
8 POLITIQUE
Xavier Bertrand quitte Les Républicains
Au lendemain
Laurent Wauquiez et Xavier de l’élection de
Bertrand lors d’un point presse
au siège des Républicains, Laurent Wauquiez,
en juin 2015, à Paris.
L GUERICOLAS/VISUAL PRESS AGENCYle président de
région claque
la porte de son parti.
MARION MOURGUE £@MarionMourgue
DROITE Il n’aura laissé que quelques
heures à Laurent Wauquiez pour
savourer sa victoire. Xavier Bertrand est le
premier ténor LR à prendre la parole pour
annoncer son départ des Républicains.
Après une campagne du candidat
victorieux que Xavier Bertrand avait jugée
« hallucinante » selon un de ses proches,
le président de la région des
Hauts-deFrance était l’invité mardi soir du journal
télévisé de France 2.
Sur le plateau du 20 heures, l’ex
secrétaire général de l’UMP a expliqué qu’il ne
se trouvait pas représenté par la nouvelle
direction du parti. « J’ai décidé de quitter
définitivement les Républicains. Ce n’est
pas une décision facile mais elle s’impose à
moi », a-t-il appuyé en dénonçant la
position de Laurent Wauquiez dans
l’entredeux-tours de la présidentielle. Bertrand
a aussi jugé qu’il y avait « une dérive » au
sein des Républicains, fustigeant « la
politique des boucs émissaires ». Il faisait réfé- voter pour Emmanuel Macron. Mais il n’a France ne cache pas qu’il ne croit plus l’élection de 2022. Un scrutin pour lequel cresse] », avait-il encore indiqué. Xavier
rence à l’expression « le cancer de l’assis- pas souhaité exprimer son choix pendant aux partis politiques traditionnels, ju- plusieurs ténors aspirent à concourir. Bertrand en avait aussi profité pour
détanat » utilisée pour la première fois par la campagne pour la présidence du parti. geant que le renouveau de la politique ne Déjà l’ex-secrétaire général de l’UMP noncer la ligne politique du parti. « La
Wauquiez en 2011. Pour autant, Xavier Bertrand n’a pas l’in- pourra pas se faire « avec du vieux ». Pour avait annoncé début décembre, dans Le droite croit qu’elle a perdu pour des raisons
Au même moment, le nouveau prési- tention de rejoindre Agir ni La Républi- Xavier Bertrand, seule une droite capable Point, « l’affrontement » à venir avec conjoncturelles, à cause des affaires, mais
dent de LR, invité de TF1, a cherché à mi- que en Marche. Et entend se consacrer, de reparler aux classes populaires pourra Wauquiez. « Mais ne vous inquiétez pas, elle a aussi perdu pour des raisons
structunimiser la nouvelle : « Xavier Bertrand pour le moment, à sa région, dont le réussir à incarner l’opposition, face no- d’ici quatre ans, l’affrontement aura lieu. relles », avait-il alors fait valoir.
considère qu’il n’a pas sa place là-dedans, mandat court jusqu’en 2021, et aussi à son tamment à Jean-Luc Mélenchon. Une fa- Wauquiez nous aura toujours dans le pay- Réconcilié avec Jean-François Copé
c’est son choix et je le respecte. Mais com- think tank La Manufacture. D’ailleurs, çon de jeter quelques petits cailloux pour sage, Valérie et moi », avait mis en garde qu’il a revu récemment, très proche de
me je l’ai dit, je ne vais pas regarder dans le depuis de nombreux mois, l’ancien mi- l’après. Xavier Bertrand, justifiant de ne pas Gérald Darmanin qui l’avait informé de
rétroviseur. J’avance et je regarde vers nistre consulte, reçoit, rencontre... avec s’être porté candidat à la présidence des l’écriture de son livre Chroniques de
l’an« L’affrontement aura lieu »l’avenir ». l’idée de défricher de nouveaux thèmes Républicains pour éviter une guerre des cien monde : quand la droite s’est perdue,
Le président de la région des Hauts- de réflexion et de construire un corpus « À terme, je veux être un fédérateur, un chefs, tant redoutée par les militants. « Si entouré d’un réseau d’élus qu’il voit
réde-France a pris la décision de partir au doctrinal renouvelé. Sans passer par une rassembleur », confiait Xavier Bertrand j’y étais allé, on aurait rejoué Copé-Fillon gulièrement, Xavier Bertrand a bien
l’inlendemain du premier tour de la prési- formation politique. au Figaro, il y a quelques mois. Comme (élection fratricide de 2012, NDLR). Mais tention de ne pas laisser Laurent
Waudentielle, après le bureau politique des Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, pour mieux souligner qu’il n’avait rien j’aurais pu gagner. Et je pense que la vic- quiez sans concurrence. Pendant les
Républicains n’appelant pas clairement à le président de la région des Hauts-de- abdiqué de ses ambitions élyséennes pour toire était aussi possible pour Valérie [Pé- quatre prochaines années. ■
CONTRE-POINTAprès sa victoire, Laurent Wauquiez PAR GUILLAUME TABARD£@gtabard
tente de ménager les sensibilités Cinquante nuances de droite
DROITE TOUT AVAIT pourtant bien Lundi, dans la matinée, Laurent Wau- « Pour moi, ce qui compte, c’est de réoffrir
commencé. La victoire à peine connue, quiez a aussi eu un certain nombre de per- aux Français un choix politique. On a pu dé- contre le patron de LR
son portable n’a pas arrêté de sonner. sonnalités de droite comme Édouard Bal- cevoir les Français, ce que je veux c’est
réafLaurent Wauquiez, nouveau patron des ladur, Nicolas Sarkozy au téléphone pour firmer les valeurs de la droite », a-t-il
pourRépublicains, a d’abord eu dimanche soir évoquer entre autres son 20 heures sur suivi, désireux d’incarner l’opposition face n attendait Juppé, ce fut choix, l’un (Le Maire) a jugé cohérent
sa mère, Éliane Wauquiez-Motte, maire TF1, Alain Juppé une poignée de secondes à Emmanuel Macron. Bertrand. Le président de d’adhérer simultanément au parti
du Chambon-sur-Lignon, venue le voir - le maire de Bordeaux était en rendez- Un double message que les juppéistes, la région Hauts-de- macroniste La République en marche,
plusieurs fois pendant la campagne, puis vous -, Joseph Daul, président du Parti à ce stade toujours membres de LR, ont OFrance s’est tiré le deux (Darmanin et Lecornu) ont
Nicolas Sarkozy qui l’a appelé pour le féli- populaire européen (PPE), pour revenir écouté attentivement, plaçant Wauquiez premier des Républicains, le parti attendu six mois pour le faire et
citer, ou encore François Fillon qu’il avait sur la préparation du sommet du PPE - sous « observation ». À l’image du pre- remporté par son rival de la région le premier ministre a préféré rester
rencontré jeudi dernier en tête à tête. auquel Laurent Wauquiez assistera jeudi mier d’entre eux, Alain Juppé. « Élection Auvergne-Rhône-Alpes. Discret libre à l’égard de tout parti.
Laurent Wauquiez a aussi eu ses deux aux côtés d’Angela Merkel. sans suspense à LR. Très nette victoire de dans les médias depuis de longs Pour la même raison, certains
concurrents Florence Portelli et Maël de Laurent Wauquiez. À lui de jouer, mainte- mois, Xavier Bertrand a réussi son parlementaires ont décidé de créer
Calan - avec lesquels il a rendez-vous ce nant, avec sa génération », a réagi le maire effet de surprise, destiné à affaiblir un nouveau groupe (les Constructifs)
Le vote a parlé clairement.mardi au siège des Républicains - ainsi que de Bordeaux sur Twitter, préférant saluer Laurent Wauquiez ; mais aussi à puis un nouveau parti (Agir),
Bernard Accoyer et quelques-uns de ses “ son poulain Maël de Calan. « Alain Juppé prendre de vitesse ses rivaux de parfois même en maintenant leur Mais c’est une droitisation
proches soutiens comme Brice Hortefeux. observe et attend de voir. Le vote a parlé droite, tout aussi décidés que lui lien financier avec les Républicains. totale. Et entre parler
Bref, jusque-là, tout allait bien. clairement. Mais c’est une droitisation to- à ne pas laisser le leadership de la Pour la même raison, Christian
de rassemblement Et le rythme s’est encore accéléré lun- tale. Et entre parler de rassemblement droite au nouveau président de LR. Estrosi critique son parti sans
di. Laurent Wauquiez est revenu au parti, comme Wauquiez et faire ce rassemble- Pour justifier son départ, l’ancien (encore) le quitter en cherchant à comme Wauquiez et faire
rue de Vaugirard, comme président élu. ment, il y a un cap », explique un proche maire de Saint-Quentin invoque fédérer des élus locaux au sein de ce rassemblement,
Pas un vrai changement quand on sait du maire de Bordeaux. Un constat parta- la décision de ne pas avoir La France audacieuse. Pour la même
il y a un capque son ancien bureau se trouvait à quel- gé par Jean-Pierre Raffarin. Sur France explicitement appelé à voter raison encore, Valérie Pécresse
UN PROCHE D’ALAIN JUPPÉques mètres de celui qu’il occupera dé- Inter, l’ancien premier ministre a lui aus- Emmanuel Macron au second tour choisit de rester à l’intérieur de LR ”
e sormais, au 8 étage de l’immeuble. À si expliqué qu’il regardait « Laurent Wau- de la présidentielle – « faute » mais se consacre prioritairement
9 h 30, le nouveau patron du parti avait Le patron des Républicains a aussi quiez avec vigilance », jugeant « ambi- impardonnable à ses yeux, commise à l’élaboration d’un projet
rendez-vous avec Bernard Accoyer pour échangé quelques textos avec Xavier Ber- guë » la position du nouveau président de en avril et dont il tire la conclusion d’une droite « moderne » via son
une passation de pouvoirs et un point sur trand pour essayer de convenir d’une date LR face au FN pendant l’entre-deux- en décembre ; il dénonce un mouvement Libres ! Pour la même
les Républicains, un an après la prise de de rendez-vous, eu un entretien sympa- tours de la présidentielle. rétrécissement sur la seule droite, raison toujours, François Baroin se
fonction du secrétaire général. À l’épo- thique avec Christian Estrosi… mais il n’a Pour autant, les juppéistes se laissent marquant la fin de l’alliance avec le replie sur son association des maires
que, les deux hommes se regardaient en pas eu le temps d’appeler Valérie Pécresse. du temps avant de trancher. Comme Do- centre ; enfin, il déplore le penchant de France en restant (pour l’instant)
chiens de faïence : le quadragénaire vou- Elle non plus. Journée manifestement trop minique Bussereau. « Je prendrai ma dé- eurosceptique de Wauquiez – en dehors de ces querelles.
lait le parti quand l’autre, soutien de chargée pour les deux présidents de ré- cision devant le sapin, dans la chaleur du lui-même ayant évolué depuis Tout cela contrecarre les plans de
François Fillon qui l’avait nommé, se gion. D’autant que Wauquiez voulait pré- foyer familial », précise le président LR du son non à Maastricht en 1992. Wauquiez. La multiplication de ces
méfiait de l’ambition du cadet. Depuis, parer sa première intervention télévisée. conseil départemental de Charente-Ma- Ce triple reproche (trop droitier, initiatives l’empêche de se poser
les deux hommes ont appris à travailler Sur le plateau du JT de TF1, le patron du ritime. S’il n’écarte pas l’hypothèse d’un pas assez européen, pas assez clair en rassembleur. Mais leur diversité
ensemble et Bernard Accoyer a salué de parti a redit sa volonté de rassembler départ de LR, aucune autre offre politi- face au FN) est exactement et l’absence de coordination entre
façon appuyée la victoire du nouveau « tous ceux qui sont de bonne foi et veulent que ne l’intéresse pour le moment. « Agir l’argumentaire développé par tous elles font aussi ses affaires. Égrenées
chef de LR. tirer des leçons des erreurs du passé ». est une petite famille, très sympathique, ceux qui ont appartenu à LR et qui les unes après les autres, elles font
mais si je devais quitter les Républicains, ce sont en désaccord avec son nouveau apparaître leur caractère individuel.
serait pour être un élu sans étiquette, di- président. Mais une même analyse Le président de LR peut espérer
vers droite », soutient-il en considérant conduit à une palette extrêmement que tous ceux qui s’opposent à lui
que la « balle » est aujourd’hui dans le large de choix politiques. aujourd’hui s’opposeront
camp de Wauquiez. Contre Wauquiez, c’est cinquante entre eux à mesure que l’élection Lesinformésdefranceinfo
En dépit du départ de Xavier Bertrand nuances de droite. présidentielle de 2022 – échéance qui
(lire ci-dessus), l’intéressé ne compte Pour la même raison, Édouard les motive tous – se rapprochera. ■UneémissiondeJean-MathieuPernin,
pas la lâcher tout de suite… Mardi, il se Philippe, Bruno Le Maire, Gérald
dulundiauvendredide20hà21h rendra à la réunion des députés LR aux Darmanin et Sebastien Lecornu
côtés de Christian Jacob, le président du ont rejoint le gouvernement » Retrouvez
Guillaume Tabard groupe à l’Assemblée. Avant un déjeu- d’Emmanuel Macron. Pour mener
tous les matins à 8h10 ner avec Gérard Larcher, le président une politique conforme à leurs idées chaquemardiavec sur Radio Classique
du Sénat. E.G. ET M.M. de droite. Et pour accompagner ce
CMERCI
AUX35000PARTICIPANTSETFÉLICITATIONSÀ...
Sonia DRH,PasdeCalais
Benoit Graphistefreelance,Oise
Nathalie ResponsableRH,Gironde
Imed Ingénieur,SeineSaintDenis
Françoise Gérante,IndreetLoire
Sonia Assistantededirection,Marne
Solène ConsultanteMOA,Paris
Christelle Traductrice,Nord
Kevin Adjointchefdeservices,Eure
Khalil Chercheur,HauteVienne
...QUIONTDOUBLÉLEURSALAIRE
ÀL’OCCASIONDES10ANSDEVIADEO
RÉVÉLEZVOSTALENTSENMETTANTÀJOURVOTREPROFILVIADEOle5/7
mardi 12 décembre 2017 LE FIGARO
10 INTERNATIONAL
Avec Roy Moore, le trumpisme
teste sa force en Alabama
Le sulfureux juge
a réussi
à transformer
le débat sur
sa moralité
en référendum
sur le soutien
à Donald Trump.
PHILIPPE GÉLIE £@geliefig
CORRESPONDANT À WASHINGTON
ÉTATS-UNIS Au Vietnam, les troupes
l’avaient surnommé « Captain
America ». Officier dans la police militaire,
Roy Moore était tellement acharné à
lutter contre la drogue et l’indiscipline
qu’il pensait que des soldats allaient
essayer de le tuer. Il dormait sur des sacs
de sable pour empêcher une grenade de
rouler sous son lit.
Le personnage qui se présente ce
mardi au Sénat américain dans une élection
partielle suivie par tout le pays n’a pas
changé. À 70 ans, on ne fait pas plus
controversé que le juge Roy Moore. Aux
En dépit de plusieurs accusations de harcèlement, le juge Moore (ici, en meeting de campagne à Fairhope) semble bien parti pour récupérer le siège de sénateur de l’Alabama. provocations qui lui avaient déjà valu
une notoriété nationale se sont ajoutées
ces dernières semaines des révélations de danger pour la vie de la mère, et a aucune femme ». Il raconte pourtant tres comme « Le président prend parti EN BREFscabreuses en contradiction avec sa mo- écrit quelques « poésies » à ce sujet. Il comment il avait repéré sa femme Kay pour un violeur d’enfants », plus de
rale affichée. Peu importe : il semble truffe ses discours de citations des Écri- lorsqu’elle avait 15 ans, avant de 50 pasteurs de l’État signaient une lettre
erbien parti pour récupérer le fauteuil de tures mais considère que le 1 amen- l’épouser à 23 ans (et lui 37). Ses déné- présentant Moore comme « un roc ina- Ukraine : Saakachvili
Jeff Sessions, devenu ministre de la Jus- dement ne s’applique pas à l’islam, gations n’ont fait que renforcer la dé- movible dans les guerres culturelles, un devant la justice
tice. Certains sondages prédisent un ré- « une fausse religion » selon lui, dont les termination des dénonciatrices. Debbie combattant pour l’enfant à naître, un dé- Le parquet ukrainien a requis
sultat serré, mais ce serait un coup de pratiquants devraient être interdits de Wesson Gibson, qui avait 17 ans à l’épo- fenseur de la sacralité du mariage et un l’assignation à résidence
tonnerre si le démocrate Doug Jones, qui siéger au Congrès. Il défend une ver- que (lui 34), a raconté qu’elle était sor- champion de la liberté religieuse » contre avec bracelet électronique
traîne comme un boulet son soutien à sion extensive du droit d’être armé, tie avec Moore de sa propre volonté et a « la persécution de notre foi ». Selon les de M. Saakachvili, accusé
l’avortement, l’emportait dans cet État n’hésitant pas à aller voter à cheval le même produit son diplôme de fin de ly- sondages, quatre femmes sur dix gar- d’avoir voulu fomenter un coup
du Sud profondément conservateur et colt à la ceinture. Comme Donald cée signé par lui. Elle avait aussi distri- dent leur confiance au juge, parce qu’il d’État dans une affaire
religieux. Trump, il a aussi enfourché la théorie bué des prospectus pour soutenir sa est contre l’avortement (comme 58 % qu’il dénonce comme montée
En 2016, Donald Trump y avait écra- conspirationniste sur le lieu de nais- campagne à un fauteuil de juge en 1982. des Alabamiens) ou simplement parce de toutes pièces par son rival,
sé Hillary Clinton avec près de 28 points sance de Barack Obama, qui revient à « Mais il m’a traitée de menteuse, dit-el- qu’elles ne croient pas ses accusatrices. le président Petro Porochenko.
d’avance (61,1 % contre 34,4 %). Un an nier sa légitimité. le. Il a commis une grosse erreur en atta- Contraints de choisir leur camp, les
Népal : les marxistes plus tard, la sénatoriale de l’Alabama quant mon intégrité. » dirigeants du Parti républicain ont
regagnent les électionsapparaît comme l’ombre portée de la En pleine vague de scandales sexuels noncé à leurs préventions, rétablissant
Moore au Sénat serait présidentielle : une situation tout aussi déferlant de Hollywood jusqu’à la colli- leur soutien financier et mettant en L’alliance des anciens rebelles “inflammable, qui promet d’avoir un ne du Capitole, la candidature de Roy sourdine leur promesse de saisir le co- maoïstes et du parti une tache sur le parti
impact sur les législatives de 2018, la Moore au Sénat aurait pu imploser. En mité d’éthique du Sénat dès sa presta- communiste CPN-UML et la nation. Aucune
suite du mandat de Trump et l’identité à novembre, tous les dirigeants républi- tion de serment. Après les démissions s’acheminait lundi vers
majorité ne vaut que nous long terme du Parti républicain. cains ont appelé le juge à se retirer de la de plusieurs parlementaires, il apparaît une victoire électorale écrasante
Lundi soir, pour la quatrième fois en course, coupant ses financements fédé- qu’en politique la seule distinction qui au Népal. Les électeurs perdions notre honneur,
autant de semaines, Steve Bannon a fait raux et promettant de l’expulser du Sé- vaille s’établisse entre ceux qui nient et se sont rendus en deux phases notre intégrité
campagne au côté de Roy Moore lors nat s’il était élu. À la Maison-Blanche, ceux qui avouent. Donald Trump avait aux urnes pour élire leurs
MITT ROMNEY, ANCIEN CANDIDAT RÉPUBLICAIN d’un rassemblement intitulé « Purger le ” un silence prudent a bientôt fait place à été accusé d’agressions par 19 femmes Assemblées nationale
À LA PRÉSIDENTIELLE
marécage » (Drain the swamp), un thè- un adoubement, d’abord implicite, puis un mois avant la présidentielle : plu- et provinciale.
me cher à Donald Trump. direct. Avec une majorité républicaine sieurs d’entre elles ont saisi l’occasion
L’Arabie saoudite autorise L’ex-conseiller stratégique du prési- Tout cela aurait suffi à en faire un ob- de deux sièges seulement au Sénat, la ce lundi pour demander une enquête
les salles de cinémadent, principal idéologue du trumpis- jet de polémiques. Mais le 9 novembre victoire d’un démocrate compromet- parlementaire contre lui. La réponse de
me, a identifié l’insurrection dès les dernier, le Washington Post a publié les trait la mise en œuvre du programme la Maison-Blanche est que le tribunal de L’Arabie saoudite a levé
primaires, où l’incandescent magistrat témoignages de quatre femmes affir- présidentiel. l’opinion publique a déjà tranché en l’interdiction qui frappait
a battu le falot Luther Strange, créature mant qu’elles avaient subi un harcèle- Vendredi dernier, Trump a tenu un l’élisant à la présidence. La même logi- depuis 35 ans les salles
de l’establishment. Engagé dans un ment ou des attouchements de Roy rassemblement de ses partisans à Pen- que s’applique à Moore : « Il nie totale- de cinéma. Les salles de cinéma
combat de fond pour transformer le Moore lorsqu’elles étaient mineures. sacola, en Floride, près de la frontière ment, laissons les Alabamiens décider », devraient avoir des sections
parti conservateur en force populiste L’une d’elles n’avait que 14 ans lorsque avec l’Alabama. Des appels téléphoni- dit Trump. séparées pour les hommes
sous la domination du Tea Party, Ban- le juge, trentenaire, l’avait entraînée ques enregistrés par ses proches y Certains républicains se bouchent et pour les femmes et
non a besoin d’une victoire exemplaire dans sa voiture pour des caresses inti- avaient invité les résidents de l’État toujours le nez à l’évocation du juge une section pour les familles.
pour prospérer jusqu’aux élections de mes. La majorité sexuelle en Alabama voisin. « Nous ne pouvons pas avoir au Moore. Le sénateur « senior » de
l’AlaMali : les djihadistes mi-mandat, en novembre 2018. Après est fixée à 16 ans. Depuis ces premiers Sénat un libéral mou sur le crime et l’im- bama, Richard Shelby, compte inscrire
tuent 6 Touaregsun échec en Virginie, l’Alabama lui of- témoignages, jusqu’à neuf femmes migration, qui veut augmenter les impôts un tiers candidat sur son bulletin. Jeff
fre sa meilleure chance. Non seulement aujourd’hui quinquagénaires ont dé- et sera la marionnette de Chuck Schumer Flake, républicain de l’Arizona, a fait un Six personnes ont été tuées
les deux tiers des électeurs votent à noncé des « comportements inappro- et Nancy Pelosi », a-t-il déclaré, bran- chèque de 100 dollars à la campagne du dimanche près de Tombouctou,
droite mais ils mettent un point d’hon- priés ». Beaucoup d’autres ont affirmé dissant l’épouvantail des dirigeants dé- démocrate Doug Jones. « Moore au Sé- dans le nord-ouest du Mali,
neur à justifier la devise de l’État : que Moore pourchassait régulièrement mocrates au Congrès. « Vas-y, chope- nat serait une tache sur le parti et la na- par des djihadistes présumés
Audemus jura nostra defendere (« Nous des adolescentes, au point d’être une les, Roy ! », a-t-il lancé au juge dans une tion, a tweeté l’ancien candidat à la pré- lors d’une attaque visant
osons défendre notre droit »). présence identifiée au Mall de Gads- formule étrangement adaptée aux cir- sidentielle Mitt Romney. Aucune un groupe armé favorable
On peut dire que Roy Moore a donné den, sa ville natale. « C’était un fait constances. majorité ne vaut que nous perdions notre à l’accord de paix de 2015.
de la matière à leur esprit de contradic- connu, a déclaré Faye Gary, ancienne En refusant de céder, Roy Moore a honneur, notre intégrité. » Dans son bras
Trump veut renvoyer tion. Avant de se lancer dans la course policière à Gadsden. Roy Moore aimait déjà largement gagné la partie. Il a de fer avec l’establishment, Donald
des Américains au Sénat, il avait été démis deux fois de les très jeunes filles. » réussi à transformer le débat sur sa mo- Trump voit les choses autrement. S’il
sur la Lune ses fonctions de président de la Cour Le juge nie tout en bloc. Il ne connaît ralité en référendum sur l’indépendan- l’emporte, Roy Moore sera accueilli en
suprême de l’Alabama. La première en aucune de ces accusatrices, engagées ce de l’Alabama, sa résistance à paria au Congrès, mais célébré en héros Donald Trump veut renvoyer
2003, pour avoir ignoré le jugement dans « un mensonge rituel » contre lui, Washington et son soutien de Trump. de la révolution populiste à la Maison- des Américains sur la Lune
d’une cour fédérale lui ordonnant d’en- et il ne s’est « jamais mal conduit avec Tandis que CNN affichait des banc-ti- Blanche. ■ puis éventuellement dépêcher
lever du palais de justice les Dix Com- des astronautes en mission
mandements gravés dans un bloc de sur Mars et signera lundi une
granit de 2,4 tonnes. Cela n’avait pas directive présidentielle dans
empêché les Alabamiens de le réélire au ce sens.Trois blessés dans un attentat à New York
même poste en 2012. Mais quatre ans
plus tard, il était à nouveau «
suspendu » jusqu’au terme de son mandat Un homme a déclenché une bombe routière de Port Authority, près au corps et a été hospitalisé.
e epour avoir ordonné aux juges de l’État artisanale dans un tunnel de la 42 Rue et de la VIII Avenue. Trois personnes qui se trouvaient
de passer outre la décision de la Cour de correspondance près de Times L’explosion a été déclenchée par à proximité immédiate ont également
suprême validant le mariage gay aux Square lundi matin, faisant trois blessés. un homme de 27 ans, identifié comme été blessées, même si « aucune n’est
États-Unis. « C’est une tentative d’attentat Akayed Ullah, du quartier de Brooklyn, en danger de mort », selon les pompiers
Moore a des opinions bien arrêtées. Il terroriste », a déclaré le maire qui portait attaché au corps avec new-yorkais. L’incident intervient
écrivait dans un jugement en 2002 : de New York, Bill de Blasio. des bandes Velcro « un engin explosif à l’approche des fêtes de fin d’année,
« L’homosexualité est un crime contre la La déflagration est survenue à l’heure rudimentaire », qui aurait explosé qui attirent des centaines de milliers avec tous les mercredis
MarceloWesfreidnature, le mal intrinsèque, un acte si de pointe, à 7 h 20, dans un tunnel prématurément, a précisé le chef de touristes dans la ville la plus peuplée du quotidien
abominable qu’il défie toute descrip- reliant les grands nœuds de transport de la police. Le suspect a été arrêté, des États-Unis. Times Square est
tion. » Il est farouchement opposé à que sont Times Square et la gare avec des blessures et des brûlures un point particulièrement sensible.
l’avortement, même en cas de viol ou
HélèneRoussel
A
JONATHAN BACHMAN/REUTERS