//img.uscri.be/pth/19adf29e5fa97424609205409054b72a4703d3c2
Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Le Figaro du 13-12-2017

De
38 pages
Publié par :
Ajouté le : 13 décembre 2017
Lecture(s) : 23
Signaler un abus

2,40€ mercredi 13 décembre 2017 LE FIGARO - N° 22 812 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement - Figaroscope vendu uniquement dans les départements 60, 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95.
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
« FIGAROSCOPE », STAR WARSLE GUIDE DE VOS SORTIES À PARIS
LES DERNIERS JEDI ● À la une : bonnes tables, musées, boutiques...
REVIENNENT les coups de cœur des journalistes du « Figaro »
EN FORCE PAGES 30 ET 31● Restaurants : où dîner en bande dans la capitale ?
LES RÉPUBLICAINS
Laurent Wauquiez
condamne le choix Notre-Dame-des-Landes :
de Xavier Bertrand
et dessine l’avenir
PAGE 2 le casse-tête de Macron MOYEN-ORIENT
Erdogan cherche
Le rapport commandé pour éclairer le gouvernement sur la nécessité de construire ce nouvel à s’imposer
comme le nouveau aéroport près de Nantes est remis mercredi. Le chef de l’État doit trancher d’ici fin janvier.
leader de la cause
APRÈS déjà plus d’un demi- ment. Ce mercredi, les trois Dame ». Quel que soit son De nombreux habitants, de l’État. Cette évacuationpalestinienne
siècle d’existence, le projet médiateurs nommés en juin choix, attendu d’ici fin jan- proches de la zone et qui sera pour le chef de l’État laPAGE 10
controversé de l’aéroport dernier par le gouvernement vier, Emmanuel Macron dénoncent les violences partie la plus délicate à
géde Notre-Dame-des-Landes rendent leur rapport sur cet devra libérer la ZAD de ses commises par un groupus- rer. À travers ce dossier,PLANÈTE (Loire-Atlantique) devrait épineux dossier qui oppose occupants qui ont investi cule d’activistes, le récla- son image et son autorité
Le cri d’alarme enfin connaître un dénoue- les pro et les anti-« Notre- les lieux en toute illégalité. ment et crient à l’abandon sont en jeu.
de Macron
è LE GOUVERNEMENT SE PRÉPARE À ÉVACUER LES ZADISTES, QUELLE QUE SOIT LA DÉCISION è UN ABANDON DU PROJET D’AÉROPORT COÛTERAIT CHER À L’ÉTAT
sur le climat PAGE 14 è POUR EMMANUEL MACRON, LA DOUBLE ÉPREUVE DE L’AUTORITÉ è VOLS, SQUATS ET DÉGRADATIONS :
LE RAS-LE-BOL DES RIVERAINS DE LA ZAD è PHILIPPE DE VILLIERS : « C’EST UN PROJET COMPLÈTEMENT OBSOLÈTE » PAGES 6, 7, 8 ET L’ÉDITORIAL
TENNIS
Avalanche
de blessures : Les OPA Au Sahel, Paris mise sur l’appui des armées
2017, l’année
maudite PAGE 15 africaines dans la lutte contre les djihadistes d’Unibail
FISCALITÉ et d’Atos
Le bitcoin mettent dans le viseur
de Tracfin PAGE 25 la Bourse
AÉRONAUTIQUE en ébullition
Tom Enders
Les champions français duse prépare
CAC 40 sont à l’offensive.
à quitter Airbus Mardi, Unibail a lancé une
PAGE 26 offre de 21 milliards d’euros
sur l’australien Westfield,
une opération qui va lui
pern Que révèle
mettre de devenir le numéro
la géographie deux mondial des centres
commerciaux. De son côté, ledu vote
groupe de services informati-des militants
ques Atos propose de
racheRépublicains ? ter le spécialiste de la carte à
puce Gemalto pour 4,3 mil-n Jérusalem :
La France entend faire monter en ligne la nouvelle force militaire conjointe des pays du G5 Sahel pour combattre les liards, afin de créer un géantles tribunes djihadistes unifiés sous la bannière d’Aqmi et réduire progressivement son engagement dans la région. PAGES 12 ET 13 de la cybersécurité. PAGE 22
de Denis
Charbit et
de Ran Halévi ÉDITORIAL par Yves Thréard ythreard@lefigaro.fr
n Un entretien
avec Jérôme
Fourquet Notre-Dame des embrouilles…
n L’analyse
pontanément, on a d’abord envie notamment, qui pensait avoir trouvé la
solud’Isabelle d’en plaisanter. Cette histoire d’aéro- tion en organisant un référendum local en
Lasserre port, à Notre-Dame-des-Landes, fe- juin 2016. La consultation donna une large
rait un excellent sujet de roman ou de majorité à la construction de l’aéroport mais, PAGES 17 À 19 Spièce de théâtre. par un coupable déni de démocratie, le résultat
Une histoire de fous qui pourrait s’intituler resta lettre morte.
Notre-Dame des embrouilles. Une histoire où Les grands vainqueurs sont, de toute manière, FIGARO OUI
l’absurde le dispute à l’incompréhension, où les fameux zadistes qui occupent les terrains de FIGARO NON@
se mêlent tous les travers politiques, judiciai- Notre-Dame-des-Landes, depuis des années.
Réponses à la question res, bureaucratiques qu’on puisse imaginer. Ces soi-disant
écolode mardi : Macron Un mélange de Kafka et de Courteline. Elle gistes sont surtout des
Êtes-vous favorable commence en 1963, sous le général de Gaulle, activistes violents dedevra
au port de l’uniforme et sa fin n’est pas encore écrite. C’est Emma- la contestation
perà l’école ? expulser nuel Macron, fort d’un énième rapport qui lui manente. Depuis la
sera rendu ce mercredi, qui doit y mettre le mort d’un jeune ma-les zadistes NON OUI
point final. En principe car, qu’il décide ou nifestant sur le barra-12 % 88 % et les mettrenon la construction de cet ouvrage, de nou- ge de Sivens, en 2014,
TOTAL DE VOTANTS : 68 115 veaux rebondissements sont à prévoir et à re- les pouvoirs publicshors d’état
douter. sont tétanisés. Hors
Votez aujourd’hui de nuireEn fait, cette affaire est simplement scanda- l’aéroport, les zadis-sur lefigaro.fr
leuse. On ne se prononcera pas sur la perti- tes ont en ligne de mire nombre de projets
Êtes-vous favorable nence du projet tant les arguments, pour et qu’ils jugent indésirables partout en France.
à la construction contre, ne semblent tenir aujourd’hui qu’à un On n’a pas fini d’entendre parler d’eux.
d’un aéroport à Notre- cheveu. On déplorera en revanche que, faute Quelle que soit sa décision, Emmanuel
Dame-des-Landes ? d’avoir assumé leur responsabilité et leurs en- Macron devra les expulser de
Notre-Damegagements, les pouvoirs successifs aient mis à des-Landes et, pour l’avenir, les mettre hors
mal l’autorité de l’État. François Hollande d’état de nuire. ■
LUCASFILM L TD6
AND : 2,60 € - BEL : 2,40 € - CH : 3,70 FS - CAN : 5,20 $C - D : 3,00 € - A : 3,50 € - ESP : 2,70 € - Canaries : 2,80 € - GB : 2,20 £ - GR : 3,00 € - DOM : 2,70 € - ITA : 2,80 €
LUX : 2,40 € - NL : 3,00 € - PORT.CONT : 2,80 € - MAR : 20 DH - TUN : 3,80 DT - ZONE CFA : 2.200 CFA ISSN 0182.5852
M 00108 - 1213 - F: 2,40 E
3’:HIKKLA=]UWYUV:?l@c@l@d@a";
CHAMPS LIBRES
THOMAS GOISQUE/LE FIGARO MAGAZINE
Dernière édition
Cmercredi 13 décembre 2017 LE FIGARO
2 POLITIQUE
Laurent Wauquiez condamne le choix
de Xavier Bertrand et dessine l’avenir
Devant ses troupes, le patron de LR a redit mardi sa volonté de rassembler et de faire du parti un lieu de débat.
MARION MOURGUE £@MarionMourgue
DROITE « Le défi que nous allons relever
est aussi beau que celui des pêcheurs de
l’île de Sein en juin 1940 » : c’est l’image
utilisée par Laurent Wauquiez devant les
députés LR à l’Assemblée nationale en
réunion de groupe mardi matin. Pour le
nouveau président des Républicains,
premier à l’agrégation d’histoire, la
référence à cet épisode n’a rien d’anodin.
Alors que Xavier Bertrand (lire
ci-dessous) a annoncé lundi son départ définitif
des Républicains et qu’il faut éviter le
départ des troupes vers d’autres contrées
(Agir, LREM, think-tanks), le patron du
parti appelle donc à… la résistance.
Très applaudi par les députés LR,
Laurent Wauquiez a condamné le choix de
Xavier Bertrand : « Ce n’est pas
acceptable de claquer la porte de sa famille
politique dans ces conditions », a-t-il affirmé
en réunion de groupe à l’Assemblée. « Je
ne m’appesantis pas dessus, car on laisse
les esprits ronchons derrière nous. Les
calculs personnels nous tuent et nous risquons
d’en payer collectivement le prix », a
poursuivi le président de la région
AuvergneRhône-Alpes en dénonçant « le monde
d’hier ». « C’est tous les grincheux, les
traîtres. Ils appartiennent au passé, cela ne
nous atteint pas », a minimisé le patron du
parti, avant de plaider pour la «
reconstruction » de LR. Le patron du parti a
« Ce n’est pas acceptable de claquer la porte de sa famille politique dans ces conditions », a affirmé Laurent Wauquiez (ici lundi, sur TF1) à propos de Xavier Bertrand.d’ailleurs prôné « une structure de
coordination » pour « fonctionner de manière
très étroite entre le groupe LR de l’Assem- deux vice-présidents à la région Hauts- ter, avec ma sensibilité gaulliste et sociale »,
blée, le groupe LR au Sénat et le groupe du de-France, Franck Dhersin et Philippe a précisé Gérard Larcher.
Parlement européen ». Rapeneau, ainsi que le maire de Tour- Ce mercredi, Laurent Wauquiez devrait CONTRE-POINT
coing, Guillaume Delbar, ont annoncé annoncer la première partie de son équipe PAR GUILLAUME TABARD£@gtabard« Une aventure collective » leur départ des Républicains. L’hémorra- (une dizaine de noms) au cours d’une
Pour Wauquiez, les Républicains doivent gie n’a donc pas - encore ? - eu lieu… conférence de presse à 17 h 00, après un
« redevenir un lieu de débat » - notamment Maël de Calan et Florence Portelli, déjeuner avec son état-major au siège du Marine Le Pen mise sur les lors des bureaux politiques - et « une aven- tous deux reçus par Laurent Wauquiez, parti. Virginie Calmels serait
vice-présiture collective ». Un message largement mardi, au siège du parti, ont redit leur dente déléguée, Guillaume Peltier, premier
apprécié par les élus. Christian Jacob, pré- volonté de rester membres des Républi- vice-président et Damien Abad, deuxième contradictions de la droite
sident du groupe LR à l’Assemblée, a rap- cains. Et, à ce stade, aucun autre ténor vice-président. Annie Genevard, dont le
pelé qu’en 1995, au moment de l’affronte- n’a annoncé son départ. Un certain profil de fidèle filloniste et vice-présidente nvitée ce mercredi au 20 heures sortir de l’ambiguïté qu’à ses dépens.
ment Chirac-Balladur, il avait « vu ceux qui nombre de grands élus LR ont publique- à l’Assemblée retenait l’attention dans les de TF1, Marine Le Pen aurait Elle doit bien admettre que
avaient une colonne vertébrale et qui sont à ment fait connaître leur soutien à Lau- derniers réglages, serait désignée secrétai- aimé parler de l’Europe, pas du le nouveau patron de LR tient
la fin récompensés ». rent Wauquiez, en condamnant le choix re générale avec à ses côtés quatre secré- I Parlement européen ; expliquer un discours auquel pourrait être
Dans ce contexte, les parlementaires de Xavier Bertrand. À l’instar d’Éric taires généraux adjoints. Les députés Vir- sa vision d’une Europe des nations sensible une partie des siens - « Il va
LR ont applaudi le député de l’Aisne, Ju- Woerth, Bernard Accoyer, Bruno Retail- ginie Duby-Muller (Haute-Savoie), Julien qu’elle veut porter, seule, contre parfois plus loin que moi, moi je
lien Dive, proche de Xavier Bertrand. À leau, Christian Jacob. Aubert (Vaucluse) et le sénateur de l’Ardè- la vision macronienne d’une Europe n’utilise pas le mot “identitaire” »,
l’Assemblée, Julien Dive a dit respecter la Si le président du Sénat, Gérard Larcher che Mathieu Darnaud pourraient en faire fédérale, et pas s’expliquer sur ces confie-t-elle - mais attend avec
décision du président de la région des - avec lequel Laurent Wauquiez a déjeuné partie. Quatre porte-parole pourraient être emplois d’assistants parlementaires une certaine gourmandise le moment
Hauts-de-France tout en ajoutant qu’il mardi en tête à tête - a dit « respecter » la nommés parmi lesquels Gilles Platret, qui valent à son parti, le Front où « il va se recentrer, parce qu’à
n’avait pas l’intention de quitter les Répu- décision de Xavier Bertrand, il a aussi sou- maire de Chalon-sur-Saône. ■ national, d’être mis en examen. Au droite ils ne savent faire que ça ».
blicains. Tout comme la maire de Calais ligné qu’elle ne lui servirait pas d’exemple. lendemain de l’élection de Laurent Pour elle, la question européenne
» Lire aussi PAGES 17 ET 19
Natacha Bouchart. Pour le moment, seuls « Ma décision est inverse, j’ai choisi de res- + Wauquiez, elle rêvait de pointer est le sujet par excellence
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge atteur » Beaumarchais
les contradictions et les impasses sur laquelle LR seront pris dans leurs
du nouveau patron des Républicains ; contradictions et pris en tenaille entre
elle va devoir argumenter sur ses l’offre clairement « fédérale » du
propres difficultés. Après sept mois président de la République et l’offre Le « démissionnaire » veut faire sur la défensive, Marine Le Pen clairement « nationale » qu’elle porte
s’apprêtait à repasser à l’offensive. et que, comme Macron de son côté,
Sur cette affaire empoisonnante elle aimerait voir défendue par une de sa région un tremplin pour 2022 d’assistants parlementaires, liste débordant le cadre de son parti.
son argument est simple : on ne peut En la matière, Macron et Le Pen sont
POUR Xavier Bertrand, Emmanuel Ma- tout le président de la région des élus, comme le dispositif « En route pas distinguer le travail strictement alliés objectifs. La présidente du FN
cron a démodé les anciens partis politi- Hauts-de-France, élu en 2015 face au pour l’emploi ». Pour 2 € par jour, la législatif et l’activité strictement a d’ailleurs applaudi au retour
ques. Mais pas question pour autant de FN. « On a réussi à faire barrage au FN région prête un véhicule à ceux qui ont politique d’un député, fût-il à la liste nationale aux européennes
gommer ses différences ni de nier son aux régionales, je n’ai pas envie que le retrouvé un emploi, pour effectuer les européen. D’ailleurs, fait-elle qui permettra de nationaliser
identité. Celui qui avait voté pour le FN reprenne sa poussée dans la ré- trajets domicile-travail. Le vrai débat remarquer, les nouvelles règles la campagne de 2019 ; premier
candidat En marche ! à la présidentielle gion », indiquait-il il y a peu. Et à ce ti- en France, juge depuis longtemps Xa- de l’IRFM (l’indemnité pour frais rendez-vous électoral à venir, le plus
et refusé de voter pour Laurent Wau- tre, il n’a pas oublié la photographie vier Bertrand, n’est pas « la France de mandat) couvrent les deux. porteur pour elle, le plus périlleux
quiez à la présidence du parti, dimanche politique du pays au moment de la pré- identitaire », mais « la France inégali- Quant aux règles du Parlement de pour Wauquiez, veut-elle croire.
dernier, a décidé de quitter Les Républi- sidentielle. Pour lui, c’est celle du pre- taire » : « Comment vous arrivez à vous Strasbourg, elles interdisent les frais, Une menace malgré tout plane
cains. Mais reste un homme de droite. mier tour le 23 avril qu’il faut retenir, en sortir quand vous n’êtes pas dans des via un collaborateur, « liés à la sphère sur elle : le doute qui s’est emparé
« Sinon c’est fini, vous êtes fondu dans un quand Marine Le Pen avait doublé le grandes villes. » privée ». Mais la vie d’un parti - des des électeurs du FN sur sa capacité
moule », confiait-il au Figaro il y a score du FN par rapport à celui de assistants de députés travaillaient à gagner. Le doute ? « Vous ne croyez
Convaincu d’être « un rival » quelques mois. Il n’a donc pas son père, quinze ans plus tôt. pour le parti lepéniste - peut-elle pas qu’à droite les électeurs doutent
face à Emmanuel Macronl’intention de rejoindre Agir ni Dès lors, Xavier Bertrand a être assimilée à la « sphère privée » ? plus encore que chez nous ? »
LREM, malgré les appels du pied pour objectif de devenir le D’ici aux prochaines élections régiona- La bataille judiciaire risque d’être Méthode Coué ou moral retrouvé ? ■
de Christophe Castaner. porte-parole de cette France les en 2021, il veut continuer à labourer longue en tout cas quand Marine
Après l’annonce de sa déci- populaire et des classes le terrain et « obtenir des résultats ». Il Le Pen voudrait relancer la bataille
sion, certains de ses soutiens moyennes que la droite et le entend donc réussir dans sa région pour politique. Par envie, passé la longue » Retrouvez
Guillaume Tabard qu’il avait réunis la semaine der- centre ont trop négligées, être en situation pour la prochaine pré- phase de blues postprésidentielle ;
tous les matins à 8 h 10 nière dans le cadre de son think- selon lui, comme la ma- sidentielle. « J’ai des idées très précises par obligation, surtout, au moment sur Radio Classique
tank, mais auxquels il n’avait rien jorité présidentielle sur la façon dont on doit établir une où Laurent Wauquiez entend
dit, sont tombés de leur chaise. depuis son arrivée au nouvelle ligne politique et stratégique à incarner « une droite qui assume ses
Seule une poignée de très pro- pouvoir. « Dans le droite », glissait-il avec un calendrier valeurs » et défendre « la renaissance
ches avaient été mis dans la projet d’Emmanuel bien en tête. Xavier Bertrand ne le ca- de notre nation ». Avec
confidence. À l’image de Gé- Macron, je ne vois che pas : « J’ai un agenda pour 2022 », Entre Le Pen et Wauquiez, une
rald Darmanin, désormais pas de choses assurait-il au Figaro, convaincu d’être course de vitesse est en effet engagée, Wauquiez,
membre de LREM et minis- concrètes pour des « un rival » face à Emmanuel Macron. la première voulant rebondir, le une course
tre de l’Action et des gens qui n’arrivent Et Laurent Wauquiez, à droite. second voulant conquérir, chacun en
Comptes publics, dans la pas à boucler leurs Dimanche prochain, pour occuper profitant des faiblesses de l’autre. Le de vitesse
confidence de son dé- fins de mois », glis- l’espace, Xavier Bertrand réunira à Pa- nouveau président des Républicains est engagée, part. Mais l’ex-maire sait-il cette année. ris sa boîte à idées, la Manufacture. est convaincu que la crédibilité
de Tourcoing n’a pas Pour Bertrand, « sa Avec un objectif : « Réussir à être à de la présidente du Front national elle voulant
transmis l’informa- région, c’est son l’avant-garde dans le débat à droite, a été durablement atteinte par son rebondir, tion à ses nouveaux laboratoire », expli- comme Nicolas Sarkozy en 2007, expli- échec à la présidentielle ; et que
amis. que un élu soutien, que un proche. On veut être des hus- le moment est venu de récupérer des lui voulant
Si Xavier Bertrand où il entend propo- sards idéologiques et poussés tous les électeurs qui ne croient plus en elle.
Xavier Bertrand. conquérirest un homme de ser des politiques autres à réagir. » À droite, l’affronte- Marine Le Pen, elle est persuadée
J.-C. MARMARA/LE FIGARO »droite, il est aussi et sur- concrètes à ses ment est lancé. ■ M. M. que Laurent Wauquiez ne pourra
C
LIONEL BONAVENTURE/AFPDumercredi13audimanche17
décembre2017
Mauboussin
vousoffre
*ppppoouuuurl’’acchaatd’unnarrticle,,
*pppoouuuurll’aaacccchaatddeeddeuuxaartticcleess,
**pppoouuuurl’aaacccchaatddeetrroiisaartticcleess.
Pa ris. 15, rue de la Paix -66, av.des Champs Elysées
Information points de vente:0180181590-Liste complète des points de vente sur www.mauboussin.fr/boutiques
*Offre non rétroactive, non cumulable avec toute autre offre, valable hors points blancs et hors points rouges.Dumercredi13audimanche17
décembre2017
Mauboussin
vousoffre
*ppppoouuuurl’’acchaatd’unnarrticle,,
*pourl’achatdedeuxarticles,
*pourl’achatdetroisarticles.
Pa ris. 15, rue de la Paix -66, av.des Champs Elysées
Information points de vente:0180181590-Liste complète des points de vente sur www.mauboussin.fr/boutiques
*Offre non rétroactive, non cumulable avec toute autre offre, valable hors points blancs et hors points rouges.S
è
v
20 km
r
e

TGV
5 km
mercredi 13 décembre 2017 LE FIGARO
6 L'ÉVÉNEMENT
Aéroport de Notre-Dame- des-Landes :
le chef de l’État face à un choix épineux
Les trois médiateurs nommés en juin dernier rendent mercredi leur rapport sur ce dossier piégeux. Un projet à 20 km du centre de Nantes
Ille-et-vilaine Emmanuel Macron tranchera d’ici fin janvier. Une décision qui suscitera forcément des tensions.
Morbihan
Notre-Dame-
LOIREdes-Landes ATLANTIQUERennes reprendre en main le dossier où il avait pe », a-t-il déclaré mardi dans un
entreNotre-Dame- ANGÉLIQUE NÉGRONI anegroni@lefigaro.fr été laissé et de décider l’évacuation de la tien au Monde. Et c’est tout l’enjeu de ceVannes, des-Landes ENVOYÉE SPÉCIALE À NOTRE-DAME-DES-LANDES
ZAD, Emmanuel Macron, une fois au dossier. En surchauffe avec 170 jours deSt-Nazaire
Nantes
pouvoir, en mai dernier, avait donc choi- saturation par an, Nantes-Atlantique,
APRÈS déjà plus d’un demi-siècle d’exis- si une autre option. Celle de s’accorder doté d’une seule piste, est aujourd’huiLa Paquelais
Le Temple- VendeeVigneux- tence, le projet controversé de Notre- du temps avant de trancher en deman- sous-dimensionné par rapport aux be-de-Bretagne de-Bretagne Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) dant ce nouveau rapport. soins de la région.
Le Mans, Paris
N137 devrait enfin connaître un proche dé- Les deux cents auditions menées
deAngers Des riverains en colèreProjet d’aéroport nouement. Ce mercredi constitue la der- puis par les médiateurs et les nouvelles
du Grand Ouest La Chapelle- nière étape avant la décision définitive du expertises commandées par ces derniers Une fois le rapport entre leurs mains,
opA11sur-Erdre président Macron, qui dans les prochai- s’ajoutent ainsi aux innombrables autres posants et adversaires vont, à sa lecture,
N165 nes semaines se prononcera sur l’aban- études réalisées depuis 1965, date de soupeser le poids des avantages et des in-Orvault
Ste-Luce- don ou non d’un nouvel aéroport dans la naissance du projet. Au terme de ce fas- convénients pour deviner dans quel sens Sautron sur-Loire
région Grand Ouest. Dans la journée, en tidieux travail de terrain, on aurait pu pourrait pencher le choix présidentiel. St-Nazaire, A811
La Baule effet, les trois médiateurs nommés en s’attendre à ce que la médiation livre sa Or, déjà, des extraits de ce volumineux
N144
juin dernier rendent leur rapport sur cet préférence : pour l’agrandissement de document ont été ébruités. Ces fuites
Nantes épineux dossier qui oppose les pros et les l’aéroport de Nantes-Atlantique ou pour font apparaître que de nouvelles experti-St-Herblain
anti-« Notre-Dame ». son transfert vers Notre-Dame-des- ses commandées par la médiation diffè-Château des Ducs
de Bretagne Or, depuis des années, ces derniers ont Landes. Il n’en est rien. Le rapport dresse rent de celles menées quelques années N249
pris le dessus. Alors que le transfert de pour chacune de ces solutions l’inven- plus tôt. Ainsi, les médiateurs, qui
s’apSt-Sébastien
l’aéroport Nantes-Atlantique vers Notre- taire des avantages et des inconvénients. puient sur une nouvelle étude, fixent
enCholetPornic Bouguenais Rezé Dame-des-Landes avait été tranché par La conclusion devra donc, en quelque tre 415 et 545 millions d’euros le coût du
ACCÈS ROUTIER le pouvoir politique mais aussi par les sorte, être écrite par le chef de l’État en réaménagement de l’actuel aéroport. Or
D273
Liaisons interrégionales électeurs par voie de référendum en faisant connaître son choix avant la fin le travail de 2013 mené par la Direction A83
2016, plusieurs centaines de zadistes blo- du mois de janvier. « Quelle que soit la générale de l’aviation civile (DGAC)
Périphérique nantais quent le projet. Vivant dans des tentes ou décision que nous prendrons à propos de l’avait estimé à 825 millions d’euros. Les Aéroport de
des bâtisses délaissées, ces derniers oc- Notre-Dame-des-Landes, ce projet doit opposants à Notre-Dame-des-Landes Desserte routière et Nantes-Atlantique
échangeurs à créer cupent les 1 239 hectares choisis pour ac- doter le Grand Ouest d’une structure qui avaient, eux, avancé un prix « bradé » :
Infographie
cueillir la future plateforme. Au lieu de lui permette d’être relié au reste de l’Euro- 175 millions d’euros pour remettre à
niOpposant au projet, Bouddha, qui a construit sa cabane sur la ZAD, pratique le troc. Les défenseurs du projet de nouvel aéroport ont demandé l’arrêt des survols de Nantes, lors d’une manifestation, le 25 novembre.
Le gouvernement se prépare à évacuer les zadistes, quelle que soit la décision
de pièges moyenâgeux pour déloger les tor », pour propulser des projectiles par mirador, une bibliothèque, lieu de
proCHRISTOPHE CORNEVIN irréductibles hostiles à l’« Ayrault- gaz comprimé, ou encore des boules pagande de la pensée zadiste, alimente en ET ANGÉLIQUE NÉGRONI
port ». Parcelle par parcelle, ils avaient d’acier hérissées de clous. « Des extinc- tracts les nombreux comités de soutien £@ccornevin
rasé les campements de fortune, puis teurs sont même remplis de peinture pour en France. « Plus de 200 à travers le anegroni@lefigaro.fr
confisqué le matériel susceptible de re- asperger les agents des forces mobiles pays », affirme une occupante.
QUELLE QUE SOIT l’option retenue pour construire des baraquements. Mais le pour qu’ils relèvent leur visière et les at- Mais si le projet d’aéroport n’est pas
gérer l’épineux dossier de Notre-Dame- terrain gagné n’avait pas été tenu et, sans teindre au visage, grimace un officier. La retenu, le site ne sera pas abandonné
des-Landes, les stratèges de la Place tarder, les zadistes avaient vite reformé volonté chez certains de nous faire le plus pour autant. De nombreux zadistes ont
Beauvau n’ignorent rien des difficultés un écosystème autarcique. mal possible ne fait guère de doute. » décidé, en effet, de rester sur place.
qui les attendent. Leur mission ? Empê- Depuis lors, tout est à recommencer. Dans la ZAD, si le feu vert est donné au « Nous avons créé une société sans
hiérarcher coûte que coûte que le site ne de- Le site, volontiers rebaptisé « zone chantier de l’aéroport, on confirme que chie vivant en autogestion. Nous voulons
vienne le symbole d’un calamiteux bour- d’autonomie définitive », est aujourd’hui l’on est prêt à défendre le site, selon un vivre ici », explique l’un d’eux, avec l’ap- Plus de 180
bier. Une gageure : « Un hypothétique feu occupé par environ 150 à 300 personnes, plan mis en place depuis plus d’un an. pui des associations historiques des agri-recours ont été vert donné à la construction de l’aéroport voire 400 quand le soleil est de la partie. « Après le référendum en juin 2016 favora- culteurs locaux. Ces derniers veulent
inaurait enflammé immédiatement la nébu- « Parmi elles, figure un “noyau dur” com- tégrer ces occupants sans droit ni titre, déposés (…), tous
leuse zadiste, tandis que son abandon, a posé d’altermondialistes, d’écologistes en- sur le modèle mis en place dans le Larzac
ont été perdus. Nous avons créé priori retenu, lancera l’inacceptable mes- durcis et d’anarcho-autonomes suscepti- après la lutte paysanne contre l’extension “sage qu’une minorité agissante peut faire bles de mobiliser à la moindre alerte des d’un camp militaire. « Ils cultivent des une société sans hiérarchie Le projet a (…)
échec à un projet de grande ampleur », gri- centaines de sympathisants à travers tout terres, font de la farine. Il faut légaliser leurvivant en autogestion. été approuvé mace un analyste. le pays, mais aussi en Europe », décrit un situation et créer une société civile pour
Nous voulons vivre iciDans les deux cas, l’évacuation du site connaisseur du dossier. qu’ils se prennent en charge », espère l’un juridiquement et
semble inéluctable. Selon nos informa- Dans l’histoire mouvementée de la UN ZADISTE des agriculteurs, Dominique Fresneau. ”démocratiquement, tions, une cellule interministérielle de ZAD, des Belges, des Italiens, des Hol- Cette solution en douceur, qui
percrise (SIC) a été activée mardi en mode landais, voire des « black blocs » alle- ble à un nouvel aéroport, on s’était prépa- mettrait d’éviter l’affrontement, n’est puisque le
« anticipation », Place Beauvau, pour mands ont rappliqué au coup de sifflet. rés à un délogement », raconte Marcel pas celle qui semble se dessiner dans les
référendum a « passer au crible toutes les situations en- Ignorant tout des débats autour de l’aé- Thébaut, l’un des fermiers encore sur cabinets ministériels. Contraint
d’orvisageables sur le terrain ». Depuis de roport, ces « mercenaires » sont juste là place malgré une expulsion et soutien in- chestrer une manœuvre à la hauteur et validé le transfert longues semaines, les forces de l’ordre pour casser et en découdre. Une grande défectible des zadistes. Tout en rejetant d’écarter le spectre d’un « Sivens
puispeaufinent leurs plans pour une bataille cabane, longue de quinze mètres sur fermement l’image d’ultraviolents que sance 10 », en référence à l’évacuation de l’aéroport (…).
qui s’annonce âpre. « Tout est en place cinq, a déjà été construite pour héberger l’on associe à ces derniers, celui-ci affir- traumatique d’opposants au projet de Passer outre (…) dans l’attente d’un éventuel feu vert », les « renforts ». Et toute une panoplie me sans détour : « La résistance est sur barrage ayant coûté la vie à Rémi Fraisse
précise un haut responsable qui garde en « écoguerrière » est prête. Outre des lan- place et bénéficie d’appuis à l’extérieur. à l’automne 2014, l’État se prépare donc serait un déni
mémoire le cuisant souvenir de l’opéra- ce-pierres géants et un « trébuchet » Tout le monde est mobilisable. » à agir dans un contexte politiquement de démocratie tion « César » menée il y a cinq ans. En pour catapulter de lourds objets, les op- De façon symbolique, un phare dressé tendu, sans bénéficier du moindre effet »
octobre et novembre 2012, près de 2 500 posants ont rassemblé des pics en bois, en plein cœur de la ZAD est équipé de si- de surprise. Il doit en outre résoudre un JEAN-MARC AYRAULT
CRS et gendarmes mobiles avaient pro- des masses d’armes de fortune, des rènes prêtes à se déclencher en cas d’ar- casse-tête. De fait, entre 30 et 40 unités ANCIEN PREMIER MINISTRE
gressé au travers de marécages parsemés « lance-patates », aussi appelées « pata- rivée des forces de l’ordre. Au pied de ce mobiles, soit entre 2 200 et 2 900
homLoire
7,5 km
Loire
Erdre
TGV
A
SORIANO/LE FIGARO
H. LEQUEUX/LE FIGARO MAGAZINELE FIGARO mercredi 13 décembre 2017
7L'ÉVÉNEMENT
Pour Emmanuel Macron, Aéroport de Notre-Dame- des-Landes : la double épreuve de l’autorité
Difficile de rester sans réponse face à Bref, il faut évacuer la ZAD pour ne
FRANÇOIS-XAVIER BOURMAUD un groupuscule d’activistes qui reven- pas créer un précédent. De là à y
£@fxbourmaud
diquent une portion du territoire na- construire l’aéroport, il reste toutefoisle chef de l’État face à un choix épineux tional. « C’est quelque chose d’assez de la marge. C’est la seconde mise à
UN PRÉSIDENT de la République qui dangereux qui se développe là-bas et l’épreuve de l’autorité d’Emmanuel
remonte les Champs-Élysées sur un qu’on a laissé s’enkyster, déplore un Macron.
Les trois médiateurs nommés en juin dernier rendent mercredi leur rapport sur ce dossier piégeux. command car militaire peut-il reculer proche conseiller d’Emmanuel Ma- Validée par un référendum local à la
face à une poignée de zadistes ? Un cron. Dans sa forme actuelle, la ZAD fin 2015, la construction de l’aéroport
président de la République élu au suf- peut difficilement être pérennisée. Le est donc légitime. Ce que le chef deEmmanuel Macron tranchera d’ici fin janvier. Une décision qui suscitera forcément des tensions.
frage universel peut-il s’asseoir sur statu quo n’est pas envisageable. » De l’État qualifie d’« aspect
démocratiles résultats d’un référendum local ? quoi accréditer l’idée d’une évacua- que » du dossier. En ce sens, renoncer
veau l’actuelle plateforme. La guerre des Mais quel que soit son choix, Emmanuel Autrement dit : Emmanuel Macron tion du site, quelle que soit la décision au projet serait donc un déni de
déchiffres risque donc d’être relancée. Macron devra libérer la ZAD de ses occu- peut-il renoncer à construire l’aéro- finale sur la construction de l’aéro- mocratie, celle-là même qui a porté
Mais s’il faut apprécier les projets en pants qui ont investi les lieux en toute illé- port de Notre-Dame-des-Landes ? port. Emmanuel Macron à l’Élysée.
fonction de leur coût, cette nouvelle galité. De nombreux habitants, proches de Avec ce dossier vieux de près de Pas question de laisser « la crème de À la rentrée, les opposants à la
fourchette ne doit pas s’analyser seule. Si la zone et qui dénoncent les violences cinquante ans, le président de la Ré- la crème de la gauche radicale », com- construction de l’aéroport ont fait
cirl’extension de l’actuel aéroport était re- commises par un groupuscule d’activis- publique se trouve confronté à une me on dit dans l’entourage d’Emma- culer au sein de l’exécutif des
interrotenue, il faudrait aussi tenir compte de la tes, le réclament et crient à l’abandon de double mise à l’épreuve de son autori- nuel Macron, laisser mettre en cause gations sur la légitimité du scrutin. Il
lourde indemnité que l’État devrait ver- l’État. Cette évacuation, tentée en 2012 et té. Celle de l’État d’abord. Jusqu’alors, l’autorité du président. D’autant que s’agissait notamment de savoir si
ser à Vinci. Depuis 2010, le groupe a été qui avait échoué, semble inévitable. Elle l’acronyme ZAD désignait, selon ses tout recul de l’État à Notre-Dame des- l’électorat retenu pour se prononcer
désigné pour construire et exploiter du- sera pour le chef d’État la partie la plus dé- occupants, la « zone à défendre ». De- Landes face aux zadistes risquerait de lors du référendum correspondait
rant cinquante-cinq ans le futur aéroport licate à gérer. À travers ce dossier, son puis la rentrée, ils parlent désormais compromettre les autres grands pro- vraiment à la population concernée
Notre-Dame-des-Landes. En cas d’aban- image et son autorité sont en jeu. ■ de « zone d’autonomie définitive ». jets d’aménagement du territoire. par les retombées de l’aéroport. Mardi,
don du projet, il demandera alors dé- Emmanuel Macron a soulevé à
demidommagement et un chiffre, déjà, circu- mot une nouvelle interrogation sur la
le : celui de 300 millions d’euros. légitimité du scrutin. « Le débat autour
Dans quel sens tranchera le président de Notre-Dame-des-Landes s’est
polaMacron ? Comme si la crainte de ne pas risé autour d’une information
insuffiêtre écouté dominait dans leur camp, les sante », a-t-il assuré dans un entretien60 YEARS OF ADVENTUREpartisans du transfert ont battu le rappel au Monde. « On prend toujours les
jusqu’au dernier moment. Après des ma- meilleures décisions en acceptant le dé-*AND DISCOVERYnifestations et des conférences la semaine bat démocratique, mais instruit et
infordernière, des riverains en colère, qui n’en mé de manière indépendante. » En clair,
peuvent plus du bruit des avions venant le référendum a été organisé sans que
de Nantes-Atlantique, ont décidé de se la population concernée ait disposé de
rendre, ce mercredi, à Paris. Auprès de suffisamment d’éléments pour pouvoir
parlementaires qui les recevront, ils veu- se prononcer sereinement. Ces
élélent une fois de plus défendre le projet ments manquants, ce sont ceux du
d’une nouvelle infrastructure, loin d’un
tissu urbain dense et de milliers de foyers.
C’est quelque chose “d’assez dangereux
qui se développe là-bas et
qu’on a laissé s’enkyster.
Dans sa forme actuelle, la
ZAD peut difficilement être
pérennisée. Le statu quo
n’est pas envisageable
UN PROCHE CONSEILLER DE MACRON”
rapport qui doit être remis mercredi au
premier ministre. Et c’est sur cette
base qu’Emmanuel Macron prendra sa
décision. Sans se sentir tenu par les
résultats du référendum. Une façon pour
lui de renvoyer à ses prédécesseurs la
responsabilité d’avoir laissé s’enliser le
dossier Notre-Dame-des-Landes.
« On ne peut pas dire qu’ils se soient
précipités pour le régler », ironise un
proche du président. En réalité, pour le
chef de l’État, l’urgence n’est pas tant
à décider de construire ou pas un
aéroport à Notre-Dame-des-Landes qu’à
mettre un point final à ce dossier, si
possible sans y laisser trop de plumes.
Un conseiller du chef de l’État
l’assure : « Le plus tôt on s’en occupera, le
mieux ça sera. »
En annonçant une décision « au plus
tard en janvier », Emmanuel Macron a
Les défenseurs du projet de nouvel aéroport ont demandé l’arrêt des survols de Nantes, lors d’une manifestation, le 25 novembre. déjà renoncé à temporiser une fois de
plus sur le sujet en commandant un
nouveau rapport, une nouvelle étudeLe gouvernement se prépare à évacuer les zadistes, quelle que soit la décision ou une nouvelle concertation. Reste
donc à trancher dans ce dossier qui ne
mes, devraient être mobilisées, sachant favorise pas les positions équilibrées
que les 109 escadrons de gendarmerie et chères au chef de l’État. Sauf à trouver
les 60 compagnies républicaines de sécu- la martingale pour réussir à construire
rité sont engagés sur tous les fronts. Le l’aéroport de
Notre-Dame-des-Lan« dispositif hivernal » mobilise déjà des des et « en même temps » à ne pas le
effectifs sur les stations de ski et les festi- construire. ■
vités de fin d’année. Dans son livre
Chaque jour compte (Stock), Bernard
Cazeneuve résume ainsi les termes d’un choix
cornélien : « Pour avoir depuis de
nombreux mois analysé toutes les hypothèses, Opposant historique, Rugy se veut pragmatique
je sais que le nombre d’unités de forces
mobiles nécessaires à cette opération à est de sortir de l’impasse politique après n’est pas la légalité. Ce oui n’éteint pas les
MATHILDE SIRAUD £@Mathilde_Sdhaut risque obérerait l’efficacité de notre dix années durant lesquelles les gouver- recours juridiques contre le projet, qui
doiaction sur le front antiterroriste, mais aus- nements ont laissé la situation s’enliser. » vent se poursuivre. Il faut respecter l’État
si aux frontières. » SON OPPOSITION à l’aéroport de No- Fin connaisseur de ce projet qui déchaî- de droit », affirmait-il. Pendant la
priAppuyés en théorie par des moyens tre-Dame-des-Landes est l’un de ses ne les passions, François de Rugy sait maire de la gauche, à laquelle l’écologiste
lourds au sol, des hélicoptères dotés de marqueurs politiques. Élu local à Nan- que quelle que soit la décision, elle sera a participé, François de Rugy continuait
caméras infrarouges ou encore de la Cel- tes, puis député de Loire-Atlantique, de toute évidence critiquée. à dénoncer un projet « inutile et nuisible »
lule nationale d’observation et d’exploi- François de Rugy a longtemps et active- et à plaider pour un nouveau projet,
sou« Respecter l’État de droit »tation de l’imagerie légale (Cnoeil) pour ment milité contre le projet d’aéroport, mis à un nouveau référendum
départerécupérer des preuves par l’image, les sans jamais soutenir l’opposition menée Durant le quinquennat précédent, le mental.
unités d’intervention pourraient aussi par les zadistes. L’écologiste avançait parlementaire avait croisé le fer avec Ce transfuge d’EELV salue
aujourbénéficier des techniciens du désentra- évidemment des arguments environ- Jean-Marc Ayrault, pro-aéroport, accu- d’hui la méthode mise en œuvre par
vement ou encore des experts de haute nementaux, considérant que l’actuel sant l’État de passer en force, alors que ce Emmanuel Macron pour réactualiser
montagne pour déloger des activistes aéroport, Saint-Jacques-de-la-Lande, dernier était premier ministre. Rugy les données sur le projet. Malgré son
embusqués par grappes jusqu’à la cime était « fonctionnel et efficace » et que sa avait fait ses débuts en politique aux côtés opposition depuis plus de vingt ans,
des arbres. Sur le papier, deux semaines simple extension serait satisfaisante. de l’ancien maire de Nantes. Depuis, les François de Rugy ne fait pas de
l’aéroseraient nécessaires avant de reprendre Président de l’Assemblée nationale deux ont pris leurs distances. Après les port une condition de sa participation à
la « zone de non-droit » de 1 239 hectares, depuis juin, quatrième personnage de résultats du référendum de juin 2016, et l’actuelle majorité. Avec la
présentala plus vaste de France. « Ensuite, d’im- l’État, l’écologiste rallié au macronisme la victoire du oui à 55 % des voix, le par- tion des premières propositions des
portants moyens devront rester sur place, se garde bien d’intervenir sur le sujet. lementaire qui se définit comme un groupes de travail sur la réforme de
pour tenir chaque parcelle et éviter qu’un « Il attend les conclusions du rapport. Il « pragmatique » avait reconnu la légiti- l’Assemblée nationale, également fixée
Le président de l’Assemblée nationale, kyste vienne s’y reformer », concède un souhaite une décision, mais ne veut pas mité de la consultation. « Il faut avoir le à mercredi, le président de l’Assemblée
François de Rugy, ancien élu local haut responsable, qui estime que ce « gel en dire plus. Sa position est connue, il n’a courage de reconnaître ce résultat : une entend davantage communiquer sur ce
écologiste rallié au macronisme, se garde des lieux » pourrait durer de longues se- pas à polémiquer là-dessus, fait savoir majorité s’est prononcée », commentait- chantier qu’il a lancé que sur l’épineux
d’intervenir sur le sujet. É. FEFERBERG/AFPmaines. ■ son entourage. Sa priorité sur ce dossier il auprès de L’Obs. « Mais la légitimité aéroport. ■
EVRARD/AFP
*60ANS D’AVENTURE ET DE DÉCOUVERTE
Amercredi 13 décembre 2017 LE FIGARO
8 L'ÉVÉNEMENT
300Un abandon du projet
millions
d’euros
Le montant estiméd’aéroport coûterait cher à l’État
de la clause de résiliation
que l’État devrait payer
Il devrait verser de lourdes indemnités et faire face à un certain nombre à Vinci si le projet
ne se fait pasde recours. Les propriétaires expulsés pourraient réclamer la rétrocession de leur terre.
quelques années plus tard, décaisser cet- fert, seront elles aussi en droit de réclamer ce foncier, devra gérer les suites possibles.
ANGÉLIQUE NÉGRONI anegroni@lefigaro.fr te autre coquette somme que Vinci se re- remboursement des montants versés. Avec l’abandon du projet, des
propriétaifuse à confirmer. « Nous attendons le choix Ce rétropédalage de l’État aura aussi res expulsés pourraient réclamer la rétro- S’il recule,
LES CONSÉQUENCES financières de qui sera fait », dit-on au sein du groupe. d’autres effets en cascade avec d’autres cession de leurs terres. Certains ont
d’ailce serait la l’abandon possible du projet de nouvel D’autres acteurs vont demander aussi possibles recours. Installés dans le couloir leurs déjà pris les devants. Depuis mars,
aéroport vont évidemment peser dans le réparation. Les vingt collectivités locales de bruit lié à l’actuel aéroport, des rive- quatre exploitants agricoles et seize an- première reculade
choix du gouvernement. Car s’il y re- qui sont également entrées dans ce projet rains pourraient saisir la justice et faire ciens propriétaires de parcelles ont saisi le
du président nonçait, il devrait sortir son chéquier et de 561 millions d’euros vont elles aussi fai- valoir les nuisances sonores dont ils sont tribunal de grande instance de
Saint-Nafaire face à un certain nombre de recours re valoir leur préjudice. S’engageant sur un victimes et dont ils avaient cru qu’ils en zaire pour pouvoir revenir sous leur toit. de la République.
envisagés. Tout d’abord, l’État devrait versement de 115 millions, elles devaient seraient débarrassés. Expulsés, quasiment tous avaient déjà
enCe serait grave, indemniser Vinci, choisi depuis 2010 par la suite, et une fois l’investissement de gagé le bras de fer en refusant
l’indemnisa« Un beau casse-tête »pour construire et exploiter cette infras- départ remboursé, percevoir 5 % du chif- tion bloquée aujourd’hui à la Caisse des dé- ce serait un
tructure durant 55 ans. Bien des chiffres fre d’affaires de l’exploitation du futur aé- Sur l’actuelle ZAD (zone d’aménagement pôts et consignations. Seul l’un d’entre
manquement circulent sur la somme à verser. Si on roport. « Il y aura un manque à gagner évi- différée) et ses 1 239 hectares de terrain, eux, qui avait encaissé l’argent, veut
détient compte du contenu de la clause de dent si le projet ne se réalise pas. S’il n’y a tout pourrait aussi être compliqué. « Il va sormais faire machine arrière. « Il s’est à la parole donnée,
résiliation du contrat élaboré pour ce pas d’accord amiable trouvé avec l’État, des falloir détricoter ce qui a été monté durant joint au recours car il a l’intention de
récuune faute contre projet et de nombreux paramètres, dont recours seront engagés », fait-on valoir au des années. Cela promet un beau casse-tê- pérer ses biens contre remboursement de ce
le manque à gagner sur ces 55 ans, son syndicat mixte aéroportuaire qui regroupe te », note-t-on au syndicat mixte aéropor- qu’il a perçu », relate Julien Durand, porte- la démocratie»montant pourrait avoisiner ou dépasser les vingt collectivités de Bretagne et des tuaire. Que faire en effet de ces terrains dé- parole de l’Acipa, l’une des associations
BRUNO RETAILLEAUles 300 millions d’euros. Après l’aban- Pays de la Loire. Également, les 23 compa- tenus par la société AGO (Aéroport du d’opposants à l’aéroport. D’autres anciens
CHEF DE FILE DES SÉNATEURS LR ET ANCIEN don de la taxation des poids lourds, qui gnies aériennes recensées qui, utilisant Grand Ouest) où Vinci est majoritaire et occupants, qui avaient eux aussi été
déloPRÉSIDENT DE LA RÉGION PAYS DE LA LOIRElui avait déjà coûté 800 millions versés à l’actuel aéroport, versent une taxe pour acquis par le biais de négociations ou d’ex- gés par l’État, pourraient à leur tour
vouEcomouv’ en 2015, l’État devrait donc, contribuer au financement de son trans- propriations ? L’État, qui devrait récupérer loir retourner chez eux. ■
Béatrice et Guy Lamisse
(ici en janvier 2016)
sont les propriétaires d’une maisonVols, squats et dégradations : le ras-le-bol des riverains de la ZAD
située aux portes de la ZAD.
ILS ÉTAIENT, au tout début, vent
debout contre le transfert de l’aéroport à
Notre-Dame-des-Landes. Mais,
désormais, ils soutiennent le projet, dans
l’unique espoir de voir la ZAD enfin
évacuée. Car les quelques centaines
d’occupants qui tiennent les lieux sont
devenues le calvaire des riverains,
dont plus de 1 000 ont signé une
pétition pour crier leur ras-le-bol. Livrés à
eux-mêmes, sans aucune intervention
des forces de l’ordre, selon eux, ils
subissent depuis des années des vols, des
squats et des dégradations diverses.
Dans son salon, ce lundi soir, Gilles
Bernard, l’un de ces habitants qui
demeure aux portes de la ZAD, évoque
ainsi quelques moments surréalistes
qui ont dernièrement émaillé son
quotidien. Il y a eu tout d’abord ces
zadistes qui, un soir, s’étaient perchés sur
son toit, puis d’autres qui, un autre
jour, avaient brusquement surgi dans
sa maison pour réclamer des
victuailles. Cette même scène s’est
d’ailleurs reproduite au cours de l’été
2016, dans une version plus « hard ».
Cette fois, les quémandeurs étaient
cagoulés, munis de matraques et de
boucliers… Affichant un sourire résigné, quand même imposé des vigiles de- Propriétaire d’une maison au sud de mur est bouché, une autre ouverture
Gilles Bernard poursuit : « Je n’ai pas vant sa porte. Mais aujourd’hui, ces la ZAD, les Lamisse, qui résident à Nan- sauvage est faite dans le toit.
peur, mais c’est insupportable. » derniers sont partis. « C’est plus cal- tes, ne sont pas mieux lotis. Dès que Au rythme des réparations et des oc- Les zadistes
me en ce moment. Depuis la nomina- leur longère a été désertée par leur fils cupations illicites, les vols se
multiconstruisent Des occupations illicites tion des médiateurs, la situation s’est qui l’occupait, celle-ci a été squattée. plient… Bois, fuel, matelas, gazinière,
Pourtant, dans cette campagne dé- améliorée. Les zadistes ont besoin de Aussi svelte qu’elle est déterminée, filets de culture de Guy – le mari qui sans permis, vendent
peuplée, cet employé d’une grande montrer une bonne image et se tiennent Béatrice Lamisse a alors réagi sur-le- était maraîcher - ont ainsi disparu, et le leurs produits bio surface du coin ne peut guère compter à carreau ! » s’amuse presque Gilles champ. Arrivée sur place en voiture, couple en est aujourd’hui à 19 plaintes.
sur des soutiens en cas de besoin. Si- Bernard. Mais, derrière une façade elle a délogé les squatteurs, auxquels « Les gendarmes, qui ne veulent pas se en dehors de tout
tuée au nord de la ZAD, sa maison est plus acceptable, les occupants, dit-il, elle reconnaît toutefois, une qualité… déplacer, nous demandent de leur en- contrôle d’hygiène, comme au milieu de nulle part : bâtie continuent leur vie de hors-la-loi en « Ils n’étaient pas du tout violents ! » voyer des photos », indique Béatrice, qui
sur un carrefour de routes communa- toute impunité. « Ils construisent sans Toutefois, devant passer par la ZAD ne sait plus à qui elle en veut le plus. À squattent des
les bordées de champs. Et les quelques permis, vendent leurs produits bio en pour arriver jusqu’à sa maison, cette ces zadistes qui dictent leurs lois, ou à maisons, ne paient rares voisins ont plié bagage. À l’arri- dehors de tout contrôle d’hygiène, dernière avoue, une fois, avoir eu peur. l’État qui abandonne une partie de son
vée des zadistes il y a plusieurs an- squattent des maisons, ne paient ni « Une poignée d’entre eux m’a retenue territoire et ses habitants ? ni loyers, ni impôts,
nées, ces derniers ont vendu leurs loyers, ni impôts, ni électricité, grâce durant une demi-heure, me demandant Ulcérés, les Lamisse ont donc fini par ni électricité, grâce maisons qui, maintenant murées, sont aux branchements sauvages. » Tout des comptes, car ils voulaient squatter lancer une pétition, qui a recueilli
pour certaines squattées. Si Gilles aussi grave pour cet habitant, car, notre longère », dit-elle, exténuée. 1 600 signatures. Une vaine action qui aux branchements
Bernard est resté, ce n’est guère par cette fois, il est directement concer- « Même si on y vient tous les deux jours leur a valu ce tag dans leur cuisine : sauvagesbravoure, mais parce qu’à la vente on né. Ces mêmes zadistes, quand ils pour la protéger, notre habitation est dé- « Capitalistes de m… ! » « On n’en peut »
lui proposait « trop peu ». conduisent, « prennent le carrefour à sormais régulièrement visitée. » Ainsi, plus», lâche Guy, qui souhaite désor- GILLES BERNARD
Pendant un temps et pour le proté- l’envers » devant sa maison et ris- dès qu’une porte est réparée, une autre mais ce nouvel aéroport, car, sinon, lâ- HABITANT DE LA ZAD
ger, les services de l’État lui avaient quent d’atterrir dans son salon. est fracturée, dès qu’un trou dans le che-t-il, « ils resteront ». ■ A. N.
Philippe de Villiers : « C’est un projet complètement obsolète »
taller à Notre-Dame-des-Landes. Les li- président du conseil régional des Pays de des premières concentrations touristi- logie. L’écologie est profondément une
PROPOS RECUEILLIS PAR
gnes transcontinentales qui font rêver les la Loire l’a empêché. Évidemment, car la ques françaises ? Ce point de vue subjec- attitude de droite. Car qu’est-ce que la EUGÉNIE BASTIÉ £@EugenieBastie
propagandistes du nouvel aéroport ne Vendée aurait voté non à 80 %. 90 % des tif s’ajoute au point de vue objectif. mission de la droite, si ce n’est
l’enraciviendront jamais là-bas, pas plus qu’elles entrepreneurs vendéens sont contre. nement, la préservation de nos paysages
LE FONDATEUR du parc d’attractions du n’iront à Lyon ou Nice. C’est un projet Quelle solution préconisez-vous ? intimes ? Comment la droite peut-elle
Puy du Fou et ancien président du dé- utopique et une escroquerie. Le bilan En tant qu’ancien président du conseil défendre le glyphosate ? Dans mon livre
Le transfertpartement de Vendée donne son point de carbone d’un nouveau chantier serait in- général de Vendée, j’ai étudié le dossier. Quand les abeilles meurent, les jours de
vue sur la construction d’un aéroport à finiment plus coûteux que la modernisa- de l’aéroport de J’ai proposé une solution à Emmanuel l’homme sont comptés (Albin Michel, “
Notre-Dame-des-Landes. tion de l’aéroport existant. Macron : d’une part, moderniser l’aéro- 2004, NDLR), je militais pour l’interdic-Nantes entraverait
port de Nantes Atlantique, ce qui est tout tion du Gaucho et du Régent, deux insec-le développementLE FIGARO. - Pourquoi êtes-vous Un référendum a eu lieu et les habitants à fait réalisable, et de l’autre, faire res- ticides ultrapuissants tueurs d’abeilles. À
opposé à cet aéroport ? ont fait le choix de l’aéroport. Peut-on du Puy du Fou pecter l’état de droit en évacuant la ZAD l’époque, toute la droite était contre moi.
Philippe DE VILLIERS. - C’est un projet faire fi d’une décision démocratique ? de Notre-Dame-des-Landes. C’est la so- La droite pense qu’on ne peut pas défen-”
des années 1960 qui est complètement D’abord, il faut parler de consultation En tant que fondateur du Puy du Fou, lution de bon sens. Je veux croire que dre en même temps la liberté du marché
obsolète. À l’époque, on pensait que les populaire, et non de référendum. Le péri- ne prêchez-vous pas pour votre paroisse l’exécutif la choisira. et l’écologie. Je suis pour la liberté
d’enlignes transcontinentales viendraient se mètre de cette consultation est contesta- en vous opposant à cet aéroport ? treprendre, le Puy du Fou en est la
preuposer sur des plateformes régionales. Or ble. J’avais demandé que la Vendée, qui Évidemment, le transfert de l’aéroport à Seriez-vous un écologiste ? ve, mais aussi pour la préservation des
on constate qu’aujourd’hui les low- fait partie de la zone de chalandise de Notre-Dame-des-Landes entraverait Non seulement j’ai la fibre écologiste, écosystèmes. Le drame de la droite, c’est
costs, qui sont ultrasensibles au surcoût l’aéroport de Nantes Atlantique à hauteur gravement le développement du Puy du mais je ne comprends pas pourquoi la qu’elle a abandonné la culture,
l’éducaaéroportuaire, ne voudront jamais s’ins- de 12 % des usagers, soit consultée. Le Fou. Dois-je rappeler qu’il s’agit d’une droite ne s’empare pas du sujet de l’éco- tion et l’écologie à la gauche. ■
A
SÉBASTIEN LEBAN/DIVERGENCELE FIGARO mercredi 13 décembre 2017
SOCIÉTÉ 9
ZOOMSchiappa : « Suivre une femme dans
Marseille : la mosquée
d’un influent prédicateur
salafiste fermée à Marseille
Une mosquée située en plein les rues, c’est de l’outrage sexiste » cœur de Marseille est sous le
coup d’un arrêté de fermeture
de six mois en raison des La secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes prépare un projet de loi. prêches radicaux de son imam,
El Hadi Doudi, un influent
prédicateur salafiste. À l’appui de
AGNÈS LECLAIR £@AgnesLeclair sa décision, la préfecture relève
des prêches qui légitiment
ÉGALITÉ « Faire baisser le seuil de « le djihad armé et la mise à mort
tolérance des violences sexistes et des auteurs d’adultère et des
sexuelles », c’est le leitmotiv de Mar- apostats », qui « appellent à la
lène Schiappa, invitée du « Talk-Le Fi- défaite et à la destruction des
garo ». Selon la volubile secrétaire d’État mécréants » ou « présentent
à l’Égalité entre les femmes et les hom- les juifs comme des “impurs” »,
mes, ce seuil a été largement dépassé par poursuit-elle. Plusieurs fidèles
une affiche de la mairie de Béziers, mon- de la mosquée ont rejoint l’Irak
trant une femme ligotée sur des rails de et la Syrie.
chemin de fer et assortie du commentaire
« Avec le TGV, elle aurait moins souffert ».
Une manière pour le maire, Robert Mé- EN BREFnard, d’appeler au passage du train à
grande vitesse dans la ville.
Saisie « par des milliers de citoyennes et Assistants d’eurodéputés :
de citoyens de Béziers et d’ailleurs » cho- le FN mis en examen
qués par cette campagne, Marlène Schiap- Le Front national a été mis en
pa a réagi en alertant le préfet de l’Hérault. examen en tant que personne
Lundi, le parquet a ouvert une enquête morale le 30 novembre
pour recenser d’éventuelles infractions. dans le cadre de l’enquête sur
L’indignation de la secrétaire d’État ris- des emplois fictifs présumés
que-t-elle de donner de l’ampleur à cette d’assistants de députés
provocation de Robert Ménard, qui estime européens FN.
MARLÈNE SCHIAPPA, mardi, dans le studio du Figaro. SÉBASTIEN SORIANO/LE FIGAROque « dans ce cas, il faut interdire Charlie
Carte judiciaire : « journée Hebdo » ? « C’est indigne. Ce n’est pas de
blanche » pour 36 barreaux la création, rétorque Marlène Schiappa. 2018, fait actuellement l’objet « d’un ar- publique majoritaire est plutôt d’être sur la buer une amende ? Il s’agit avant tout
du Grand Sud-Ouest Robert Ménard est un élu de la République. bitrage en cours par le premier ministre », ligne de 15 ans. C’est aussi ma ligne depuis « d’abaisser le seuil de tolérance de la
soCela lui donne des obligations. On ne peut indique Marlène Schiappa. le départ », relève la secrétaire d’État. ciété à ce harcèlement de rue, d’amener Les 36 barreaux du Grand
Sudpas faire la promotion d’une méthode pour Ce projet de loi vise notamment à ins- tout le monde à s’interroger sur ses prati- Ouest appellent les avocats à
« S’interroger sur ses pratiques »tuer quelqu’un alors qu’il y a des femmes qui taurer un âge de présomption de non-co- ques, et surtout à dire que les lois de la Ré- observer jeudi une « journée
ont été tuées de cette manière ces dernières nsentement des mineurs, seuil en dessous La délicate définition du harcèlement de publique interdisent d’intimider les femmes blanche », sans aucune activité
années. » duquel un enfant ne pourrait être consi- rue ou « outrage sexiste », également dans l’espace public », défend Marlène juridictionnelle, pour dénoncer le
Ancienne blogueuse, élue municipale déré comme sexuellement consentant. prévue dans le projet de loi, pose aussi la Schiappa. silence du ministère de la Justice
au Mans, Marlène Schiappa a vu en octo- « L’idée, c’est de poser un interdit (…). question de savoir si tous les comporte- Enfin, la secrétaire d’État n’ignore pas au sujet de la réforme imminente
bre dernier son engagement pour la cause Nous voulons faire en sorte qu’à chaque fois ments peuvent être verbalisés ? « Un sif- la crainte d’accusations fallacieuses, à de la carte judiciaire.
des femmes porté par une actualité mon- qu’il y ait un rapport sexuel avec un enfant, flement isolé ne me semble pas faire partie l’heure de la libération de la parole des
Thierry Solère informé d’unediale : la libération de la parole des victi- ce soit condamné comme un viol » et non du harcèlement de rue, juge Marlène victimes de violences sexuelles sur les
réenquête par Jean-Jacques mes de violences sexuelles après le scan- comme « une atteinte sexuelle », souligne Schiappa. Suivre une femme dans plu- seaux sociaux. « Twitter ne remplace pas
Urvoas, garde des Sceaux dale Weinstein. Reste à savoir si ce la secrétaire d’État. Cet âge de non-cons- sieurs rues, lui demander vingt-cinq fois les tribunaux, cela n’est pas parce qu’on
phénomène plaidera en faveur d’une ins- entement sera-t-il fixé à 13 ou 15 ans ? son numéro de téléphone, la suivre dans les accuse quelqu’un qu’il est forcément cou- Selon Le Canard enchaîné,
Jeancription rapide à l’agenda de son projet Emmanuel Macron a plaidé pour fixer le couloirs du métro, rentrer dans son espace pable, note-t-elle. La présomption d’in- Jacques Urvoas, alors ministre de
de loi dédié à la lutte contre les violences seuil à 15 ans. La ministre de la Justice, as- intime en lui parlant à quelques centimè- nocence s’applique à tout le monde : aux la Justice sous François Hollande,
sexuelles. Dans un contexte d’embou- sociée au projet de loi, avait pour sa part tres : c’est de l’outrage sexiste. » Et si les députés, à Tariq Ramadan, à la boulangè- a adressé en avril 2017 au député
teillage parlementaire, le calendrier du indiqué qu’elle était plutôt favorable à forces de l’ordre ne sont pas là pour re… C’est le principe de la démocratie. Thierry Solère une note sur une
texte, annoncé pour le premier trimestre l’âge de 13 ans. « Le sentiment de l’opinion constater ces comportements et distri- Nous sommes dans un État de droit. » ■ enquête policière le concernant.
Autisme : une approche
prometteuse
Le prix Marcel-Dassault récompense des travaux
sur le rôle des bactéries intestinales.
Ces données seront comparées à celles
CÉCILE THIBERT £@CecileThibss recueillies chez 50 personnes en bonne
santé. « On ne va pas découvrir le moyen
RECHERCHE Le lien n’est pas évident, de guérir l’autisme, met en garde Joël
mais c’est une piste sérieusement étu- Doré. Nous voulons simplement
comprendiée par la communauté scientifique de- dre quel rôle joue le microbiote intestinal
puis les années 1980 : les bactéries qui dans les troubles intestinaux dont
soufpeuplent nos intestins pourraient jouer frent les personnes autistes et,
éventuelleun rôle dans l’autisme. L’année 2018 ment, trouver un moyen de les soulager. »
pourrait d’ailleurs marquer un tournant Selon le chercheur, ces symptômes
dans nos connaissances sur la question, pourraient être le fruit d’un cercle
viavec le lancement d’un essai clinique cieux. « Imaginons que le microbiote
inrinédit sous la houlette du D Joël Doré, testinal soit déstabilisé. Cela provoque une
directeur de recherche à l’Institut natio- perméabilité de la paroi intestinale, qui
nal de la recherche agronomique (Inra) laisse alors passer toutes sortes de
bactéet membre de la fondation FondaMental. ries pathogènes, de toxines et de virus,
Ce projet, intitulé MicrobiAutisme, est explique Joël Doré. En réaction, le
systèelauréat de la 6 édition du prix Marcel- me immunitaire se met en alerte,
entraîDassault* 2017 pour la recherche sur les nant une inflammation chronique qui
enmaladies mentales (300 000 euros). tretient à son tour une instabilité du
microbiote. » En temps normal, les
bactéries de notre microbiote font barrière Avec son équipe, Joël Doré contre les intrus, les empêchant ainsi de
s’apprête à étudier passer dans la circulation sanguine et
donc dans le cerveau.le microbiote intestinal
Le chercheur et son équipe vont éga-de 150 autistes Asperger lement implanter le microbiote des
patients autistes inclus dans l’essai chez
« Des travaux ont mis en évidence que des souris sans microbiote. Ces
dernièplus de la moitié des personnes autistes res vont-elles développer des
symptôsouffrent de symptômes gastro-intesti- mes gastro-intestinaux, voire une
annaux, contre 15 % de la population géné- xiété ? Autre objectif, les scientifiques
rale, explique Joël Doré. Or il est possible espèrent découvrir une signature de
que ces symptômes soient liés à une alté- l’autisme dans le microbiote des
paration du microbiote intestinal des pa- tients, afin, éventuellement,
d’améliotients autistes. » Le microbiote intesti- rer le diagnostic.
nal, autrefois appelé « flore intestinale » « Les facteurs génétiques ne suffisent
est le nom donné aux 100 000 milliards pas à expliquer l’augmentation très
rapide bactéries installées dans nos intestins. de du nombre de cas d’autisme ces
dernièCelui-ci communique avec le cerveau res décennies, affirme le chercheur. Il
via la circulation sanguine et les nerfs. existe forcément des facteurs
environneAvec son équipe, Joël Doré s’apprête mentaux nouveaux, dont certains
pourà étudier le microbiote intestinal de raient avoir un impact sur le microbiote
150 patients autistes Asperger souffrant intestinal. » ■
de troubles gastro-intestinaux de degrés * Le Groupe Dassault est propriétaire
divers, ainsi que l’état de leurs intestins. du Figaro.
Amercredi 13 décembre 2017 LE FIGARO
10 INTERNATIONAL
Erdogan cherche à s’imposer comme le
nouveau leader de la cause palestinienne
Le président turc accueille mercredi un sommet extraordinaire de l’Organisation de coopération islamique.
pour affirmer haut et fort son désac- pour Erdogan, qui « aspire à ce rôle de s’attendre à des déclarations chocs de tions sur Jérusalem lui permettent, sans
DELPHINE MINOUI £@DelphineMinoui cord. Jérusalem, avait-il prévenu dès la leader fort et indépendant du monde mu- l’OCI. « Il y aura un consensus sur une grands efforts, de flatter sa base
électoCORRESPONDANTE À ISTANBUL
veille, est « une ligne rouge pour les mu- sulman », selon le politologue Soli Özel. déclaration commune demandant aux rale, attachée à la question
palestiniensulmans », et sa reconnaissance comme C’est, aussi, une façon de marquer États-Unis de revoir leur position. Mais ne et animée par un fort sentiment
anMOYEN-ORIENT L’occasion était trop capitale d’Israël pourrait provoquer « la des points face à l’Arabie saoudite, dé- des décisions plus contraignantes ne sont tiaméricain. « Vu les sensibilités de son
belle pour ne pas être saisie. Alors que rupture des relations » entre Ankara et légitimée auprès de certains par sa pas à l’agenda », estime l’ancien am- électorat pieux et nationaliste, la
réacle monde arabo-musulman fait bloc l’État hébreu - relations qui s’étaient proximité avec les États-Unis et son bassadeur Ünal Ceviköz. tion vigoureuse du président Erdogan
contre la décision américaine de recon- enfin normalisées l’an passé après plu- rapprochement avec Israël. Dès mer- Pour Ziya Meral, du Centre d’analyse n’est pas étonnante », observe M. Meral.
naître Jérusalem comme capitale d’Is- sieurs années de tensions. credi, le ministre turc des Affaires historique et de recherche sur les La semaine dernière, les médias
naraël, Recep Tayyip Erdogan reçoit ce Depuis sa sortie remarquée, Erdogan étrangères, Mevlut Cavusoglu, n’a pas conflits de l’armée britannique (CHA- tionaux ont largement relayé les
réacmercredi en grande pompe les diri- s’est lancé dans un véritable marathon manqué de tancer Riyad et ses pays al- CR), il ne fait aucun doute que la Tur- tions à la décision américaine. Sur les
geants et représentants de 48 des téléphonique avec ses homologues liés en estimant que certains pays fai- quie s’efforce, depuis une décennie, réseaux sociaux, le hashtag
#LaTur57 pays membres de l’Organisation de étrangers : Russie, France, Allemagne, saient « preuve d’une grande timidité d’« être le porte-étendard des alliances quieDeboutPourJérusalem s’est
impola coopération islamique (OCI). Royaume-Uni… Il s’est même entrete- envers les États-Unis ». L’Égypte et les musulmanes », mais « avec un succès li- sé comme le mot-clé dans l’air du
Le sommet extraordinaire, convoqué nu avec le pape François, rappelant au Émirats arabes unis se sont d’ailleurs mité », observe-t-il dans une interview temps. Vendredi, plusieurs milliers de
à l’initiative du président turc, vise – passage que Jérusalem est « aussi un contentés d’envoyer leur ministre des accordée à l’AFP. Et de rappeler que personnes ont également manifesté à
selon ses propres termes - à « coordon- sanctuaire pour les chrétiens ». Affaires étrangères à la réunion d’Is- l’OCI reste « une entité fragile », avec Istanbul à l’appel d’une ONG proche
ner » l’action des pays musulmans, une tanbul, tandis qu’à la veille de ce ras- « un faible niveau d’engagement pour les du pouvoir. Une occasion de brandir
semaine jour pour jour après l’annonce semblement extraordinaire l’Arabie causes communes ». des drapeaux palestiniens, de scander
Ô Trump, quehautement controversée de Donald saoudite n’avait toujours pas précisé Mais c’est aussi sur le terrain de la des slogans hostiles à Israël et de faire
Trump. Mais si les observateurs restent comment elle allait y participer. politique intérieure qu’Erdogan espère l’éloge, pour certains, de la « fermeté »“fais-tu ? Quelle est
sceptiques quant à l’impact de cette Dans ce contexte, il ne faut donc pas aussi gagner des points. Ses déclara- d’Erdogan. ■cette approche ?
réunion, elle constitue de toute
évidenRECEP TAYYIP ERDOGANce une tribune exceptionnelle pour ”
l’homme fort de la Turquie, avide de
s’imposer comme le nouveau héraut de Ankara, qui assure actuellement la
la cause palestinienne. présidence tournante de l’OCI, cherche
« Ô Trump, que fais-tu ? Quelle est ostensiblement à soigner son image
cette approche ? Les responsables politi- dans la région. Ses dirigeants, qui
s’efques doivent œuvrer pour la réconcilia- forcent depuis des années de rompre
tion et non pas pour le chaos ! », lançait- avec l’héritage laïque d’Atatürk,
il dès jeudi, en s’improvisant comme le aiment afficher leur identité
musulmadéfenseur en chef des Palestiniens. ne en l’utilisant comme levier culturel
Il n’avait d’ailleurs pas attendu l’an- et politique. Le sommet se présente
nonce officielle du président américain ainsi comme une opportunité rêvée
À Jérusalem, la coopération
turque nourrit les rêves
comme les craintes
travaillons par exemple à améliorer la
CYRILLE LOUIS £@cyrille_louis situation socio-économique des
PalestiCORRESPONDANT À JÉRUSALEM
niens de Jérusalem-Est. Il s’agit, à nos
yeux, d’un outil indispensable pour
préEMAD Abou Khadijih ne jure plus que server la viabilité de la solution dite des
par le président Erdogan. « Sans son deux États. »
soutien et celui de son peuple, jamais tout Au cœur du quartier musulman de la
cela n’aurait été possible », assure le Vieille Ville, la vaste halle médiévale
commerçant palestinien en désignant mise au jour rue de la Chaîne demeure,
l’immense salle qui s’étend derrière lui. deux ans après la fin des travaux
finanDes manifestants brandissent des portraits du président turc et des drapeaux Longtemps, ce remarquable appareil de cés par Tika, presque entièrement vide.
palestiniens en scandant des slogans antiaméricains, le 6 décembre à Ankara.piliers et de voûtes édifié à l’époque des Emad Abou Khadijih aimerait y ouvrir EN BREFcroisés a sommeillé sous une montagne un restaurant, mais les fonds lui
mande sable et de gravats. « Nous savions quent pour acheter le matériel néces- affirme s’être vu offrir jusqu’à 24 mil- 30 000 touristes et pèlerins turcs
visibien que des vestiges inestimables se saire. À son grand regret, le périmètre lions de dollars pour vider les lieux. tent chaque année Jérusalem. Harcèlement : trois femmes
trouvaient derrière la boutique familiale, de la rénovation a d’ailleurs été limité Déçus par la réaction timorée des Les autorités israéliennes, incommo- demandent au Congrès
raconte le quinquagénaire, mais nous faute de moyens. Des ruines byzantines pays arabes après la reconnaissance de dées par la rhétorique hostile d’Erdo- une enquête sur Trump
n’avions pas les moyens de les réhabili- prises dans une gangue de gravats la souveraineté israélienne sur Jérusa- gan, surveillent de près l’implantation Trois femmes qui avaient accusé
ter. » Jusqu’à ce jour de 2012 où des re- s’étendent en sous-sol de la boutique. lem, Emad Abou Khadijih et ses voisins turque à Jérusalem. « Cent ans après le Donald Trump de comportement
présentants de l’Agence turque de coo- On peut y accéder par une trappe amé- disent en revanche attendre beaucoup déclin de l’Empire ottoman, des fonda- sexuel inapproprié l’an dernier
pération et de coordination (Tika) de Recep Tayyip Erdogan. « Nous lui tions turques y déversent des dizaines de ont demandé lundi au Congrès
déboulèrent au seuil de son échoppe. faisons confiance pour faire reculer millions de dollars », titrait en juillet d’ouvrir une enquête sur les
Les jours de l’Empire « Après tant d’années passées à sollici- Trump », dit-il. dernier le quotidien Israel Hayom, pro- agissements du président, deux
ter en vain l’aide de pays du Golfe ou de “ Comme lui, de nombreux Palesti- che du premier ministre. « Les efforts d’entre elles ayant notamment ottoman sont révolus
l’Autorité palestinienne, j’avais fini par niens apprécient le « panache » avec déployés par Ankara visent à renforcer dit avoir été victimes d’agression
AVIGDOR LIEBERMAN, LE MINISTRE ”perdre espoir, admet-il. Alors imaginez lequel le président turc, jamais à cours la connexion des Frères musulmans avec sexuelle de sa part. Le président DE LA DÉFENSE ISRAÉLIEN
ce que j’ai ressenti quand ces gens m’ont d’invectives envers l’État hébreu, se Jérusalem, mais aussi à soutenir les am- américain a assuré sur Twitter
dit qu’ils avaient entendu parler de cet présente comme le champion de la bitions régionales d’Erdogan », analyse ne pas connaître les femmes qui
édifice, et qu’ils allaient m’aider à le ré- nagée dans le dallage, mais elles ont été présence musulmane à Jérusalem. Pinhas Inbari, chercheur au Jerusalem l’accusent d’avances sexuelles
nover. » laissées en l’état. « L’urgence était de « Chaque jour d’occupation, a-t-il un Center for Public Affairs. et a mis leurs allégations sur
Depuis 2005, la coopération turque a sauver le patrimoine d’époque croisée et jour dénoncé, constitue une insulte aux Au cœur de l’été dernier, alors que la le compte d’une machination
ainsi réhabilité plus de 70 habitations, mamelouke, se console le commerçant, musulmans. » Des drapeaux rouges ville était électrisée par la crise des démocrate et de « fake news ».
commerces et autres édifices religieux avant que des colons israéliens ne met- frappés du croissant islamique fleuris- portiques de sécurité installés autour
L’Otan renouvelle le mandat situés dans la Vieille Ville de Jérusalem tent la main dessus. » Sur le qui-vive, il sent dans les quartiers commerçants de de l’esplanade des Mosquées, le
préside Jens Stoltenberg ainsi que dans les quartiers avoisinants. ne quitte presque jamais sa boutique de Jérusalem-Est. Un centre culturel turc dent turc a appelé les musulmans du
Elle a notamment financé la restaura- crainte que des intrus y pénètrent en y accueille chaque trimestre une cen- monde entier à s’unir pour défendre Les pays membres de l’Otan
tion, sur l’esplanade des Mosquées, du son absence. « Il ne se passe pas une se- taine de nouveaux étudiants. Et tandis Jérusalem. « Erdogan est le dernier à ont décidé mardi de renouveler
croissant doré qui coiffe le Dôme du maine sans qu’un Israélien se présente que le nombre de touristes palestiniens pouvoir nous faire la morale », lui a ré- jusqu’en 2020 le mandat
Rocher et les céramiques qui ornent le pour me proposer d’acheter ce bâti- qui visitent la Turquie augmente conti- torqué Benyamin Nétanyahou tandis du secrétaire général, Jens
Dôme de la Chaîne. Des travaux de ment », poursuit le commerçant, qui nuellement, on estime que 26 000 à que son ministre de la Défense, Avigdor Stoltenberg, en l’assurant
conservations ont aussi été entrepris Lieberman, tranchait : « Les jours de de leur « pleine confiance ».
L’exdans le cimetière musulman de Bab el- l’Empire ottoman sont révolus. » premier ministre norvégien avait
Rahma, au pied du mur oriental du No- Symbolisée par les remparts de la pris les rênes de l’Organisation
Dans la bande de Gaza, le cessez-le-feu ble Sanctuaire. Et les autorités turques Vieille Ville, que Soliman le Magnifique du traité de l’Atlantique Nord
eont engagé des discussions avec le fit édifier au XVI siècle, ainsi que par en 2014.entre Israël et le Hamas se fissureroyaume de Jordanie, gardien du troi- un système d’adduction d’eau encore
Attentat de New York : sième lieu saint de l’islam, en vue d’y partiellement visible aujourd’hui,
le suspect présumé inculpé rénover le vieux musée de la mosquée Le cessez-le-feu qui prévalait dans L’armée a répliqué par des tirs de char l’empreinte turque à Jérusalem stimule
al-Aqsa. « Ankara joue depuis une di- la bande de Gaza depuis la guerre et des bombardements aériens qui ont ainsi, selon le point de vue que l’on Le Bangladais soupçonné d’être
zaine d’années un rôle sans équivalent de l’été 2014 se fissure depuis visé plusieurs positions du Hamas adopte, les craintes et les rêves de l’auteur de l’attaque de lundi
dans le renforcement de la présence ara- plusieurs jours. Deux combattants dans le nord de l’enclave. Samedi grandeur. « Certains prétendent que dans la gare routière de Port
be et musulmane à Jérusalem », observe du Djihad islamique sont morts mardi dernier, deux membres des brigades notre politique de coopération vise à Authority, à New York, a été
le cheikh Ekrima Sabri, qui préside le en milieu de journée dans l’explosion Ezzedine al-Qassam avaient été tués prendre le pas sur d’autres pays islami- inculpé de menace terroriste,
Haut Conseil islamique. accidentelle de leurs munitions alors par des frappes aériennes conduites ques comme la Jordanie – mais c’est une de soutien à un acte terroriste
« Cette politique, si elle est encoura- qu’ils s’apprêtaient à commettre une en riposte à des tirs de roquette. Ces accusation ridicule, balaie le diplomate et de détention illicite d’arme.
gée par la forte affinité culturelle et his- attaque contre Israël. Deux roquettes attaques en provenance de Gaza n’ont turc. Notre seul propos est de venir en Akayed Ullah, qui habite aux
torique qui relie notre pays à la Palesti- au moins avaient été tirées la veille pas été revendiquées, mais l’armée aide aux Palestiniens dans une ville chère États-Unis depuis 2011,
ne, est pleinement en ligne avec les au soir, dont l’une a été interceptée israélienne tient le Hamas, qui contrôle à notre cœur. » ■ a actionné les explosifs qu’il
objectifs de la communauté internatio- dans le ciel d’Ashkelon par le système l’enclave côtière depuis 2007, pour portait et a blessé trois personnes,
nale, explique un diplomate turc. Com- de défense anti-missiles Dôme de fer. responsable. C. L. (À JÉRUSALEM) dans cette gare routière proche
» Lire aussi PAGE 18me bon nombre d’États européens, nous de Times Square, à Manhattan.+
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge atteur » Beaumarchais
A
REUTERS
UMIT BEKTAS/REUTERS