Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Le Figaro du 14-12-2017

De
41 pages
Publié par :
Ajouté le : 14 décembre 2017
Lecture(s) : 7
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

2,40€ jeudi 14 décembre 2017 LE FIGARO - N° 22 813 - www.lefigaro.fr - France métropolitaine uniquement Dernière édition
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
EXPOSITION CHRISTOPHE GUILLUY
LES PREMIERS GRANDS « JOHNNY, LA CORSE
VOYAGEURS POSENT LEURS ET LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE »
PAGE 18 MALLES AU MUSÉE GUIMET PAGE 30
Le nouveau plan loup
suscite la colère Macron veut
des éleveurs
briser le clivage
Les droite-gauche
historiens
explorent
l’intime en EuropeNOTRE
SUPPLÉMENT
Le chef de l’État entend rebattre les cartes du jeu
LONDRES
politique à Bruxelles et à Strasbourg, pour asseoir Ces Européens
expulsés du son influence à l’occasion des européennes de 2019.
Royaume-Uni PAGE 8
Après avoir disloqué le paysage De la droite à la gauche, le Francfort seront renouvelés.
politique français, Emmanuel changement est attendu à l’oc- Le chef de l’État entend en
NOTRE-DAMEMacron veut ouvrir un espace casion du scrutin qui renou- profiter pour asseoir son in-DES-LANDES
politique entre les deux forte- vellera le Parlement européen fluence au sein de l’UE. Mais il
La porte ouverte resses conservatrice et sociale- en mai 2019. Dans la foulée, n’a pas les coudées franches.
démocrate, qui font la loi dans tous les visages du pouvoir à La grande explication reste à au réaménagement
l’UE depuis deux générations. Bruxelles, Strasbourg et à venir avec Angela Merkel.de l’actuel aéroport
PAGE 10 è ALLEMAGNE : LE PROJET POUR L’UE DU PRÉSIDENT AU CŒUR DES DISCUSSIONS DE COALITION
è GRANDES MANŒUVRES POUR LA COMPOSITION DES LISTES PAGES 2, 3 ET L’ÉDITORIAL
CYCLISME
Froome peut-il
tomber comme
Armstrong ? PAGE 14 L’ex-ministre Jean-Jacques Urvoas passible
de la Cour de justice de la RépubliqueÉTATS-UNIS
Trump met fin
Garde des Sceaux jusqu’en étaient avérés, ce serait une af-à la neutralité
mai, Jean-Jacques Urvoas est faire très grave », a observé ladu Net PAGE 22 désormais dans le viseur de la ministre de la Justice, Nicole
Le projet du gouvernement pour tenter de concilier
justice. Il est soupçonné Belloubet. La Cour de justice
l’élevage avec la présence du loup en France passe très mal. d’avoir transmis au député de la République (CJR) a étén À Modane, où Les représentants du monde agricole contestent, entre Thierry Solère des informa- saisie pour avis concernant
souffle le vent autres, les conditions qui seront imposées avant de pouvoir tions sur une enquête le une possible « violation de
sede l’innovation être indemnisé en cas d’attaque des troupeaux. PAGE 12 concernant. « Si les faits cret professionnel ». PAGE 7
aéronautique
n La chronique
ÉDITORIAL par Arnaud de La Grange adelagrange@lefigaro.frd’Éric
Zemmour
n Le tête à tête Dynamitage continental
de Charles
Jaigu
es modes sont affaire de cycle, en conservateur et social-démocrate,
hégén matière de politique étrangère moniques depuis des décennies, sont dure-La chronique
aussi. Encalminée, impopulaire, ment secoués. Alors, il se prend à rêver de de Luc Ferry
impuissante souvent, l’Europe tout un continent devenu ni de gauche ni de
PAGES 16 À 19 Létait une question empoussiérée. droite… En rassemblant sous une même
Et voilà qu’en quelques mois elle s’est muée bannière tous les chauds partisans de
l’Euen sujet très tendance. Qu’on veuille la quit- rope, au centre. FIGARO OUI
ter, la rénover ou qu’on la courtise, l’Europe L’Europe, toutefois, n’est pas la France. Elle @ FIGARO NON
est redevenue un thème très politique. ne se laissera pas prendre à la hussarde. Pour
Réponses à la question Ce retour en scène est une évidence des mettre le continent
Rassembler de mercredi : deux côtés du Rhin. En Allemagne, d’abord. en marche,
EmmaÊtes-vous favorable L’Europe est au cœur des âpres discussions nuel Macron devraau centre
à la construction de coalition entre Angela Merkel et le SPD. convaincre, séduire,tous les d’un aéroport à Notre- Pour monter dans le train, les sociaux-dé- se gagner des alliés,
Dame-des-Landes ? mocrates font monter les enchères. Et de- faire des compro-partisans
mandent notamment des avancées dans la mis… Et beaucoupde l’EuropeOUI NON refonte de la zone euro, dans l’esprit des dépendra de l’état
42 % 58 % idées d’Emmanuel Macron que ne goûte dans lequel la CDU de Merkel sortira des
guère la chancelière… tractations en cours. TOTAL DE VOTANTS : 75 041
Sur le théâtre français, les prochaines gran- À l’évidence, Emmanuel Macron espère
faiVotez aujourd’hui des manœuvres seront les élections euro- re coup double, sur le front intérieur comme
sur lefigaro.fr péennes de 2019. Et Emmanuel Macron a sur le front extérieur. Dans son esprit, il
pour ce rendez-vous, à mi-chemin de son s’agit sans nul doute de peser sur le destin deY a-t-il trop de loups
mandat, de grandes ambitions. l’UE. Mais aussi de parachever la recompo-en France ?
Le président français a lu le paysage euro- sition politique française commencée au
STEPHANE DE SAKUTIN/AFP - FÉLIX péen. Partout, les partis traditionnels sont printemps. Par un dynamitage à plus grandeÉLIE RÉGAMEY (C) RMN-GRAND PALAIS
(MNAAG, PARIS) / MATHIEU RABEAU - en perte de vitesse. Les deux grands blocs, échelle. ■
FABIEN CLAIREFOND
AND : 2,60 € - BEL : 2,40 € - CH : 3,70 FS - CAN : 5,20 $C - D : 3,00 € - A : 3,50 € - ESP : 2,70 € - Canaries : 2,80 € - GB : 2,20 £ - GR : 3,00 € - DOM : 2,70 € - ITA : 2,80 €
LUX : 2,40 € - NL : 3,00 € - PORT.CONT : 2,80 € - MAR : 20 DH - TUN : 3,80 DT - ZONE CFA : 2.200 CFA ISSN 0182.5852
M 00108 - 1214 - F: 2,40 E
3’:HIKKLA=]UWYUV:?l@m@b@e@a";
CHAMPS LIBRES
FIGARO LITTÉRAIRE
BERTHIER EMMANUEL / HEMIS.FR
Cjeudi 14 décembre 2017 LE FIGARO
2 L'ÉVÉNEMENT
Le plan de Macron pour conquérir l’Europe
Le président espère
ouvrir un espace
politique entre
les deux forteresses
conservatrice
et sociale-démocrate,
dans la perspective
Pourquoi des européennes
n’aurions-nous de 2019.
pas pour objectif
au plus tard
JEAN-JACQUES MÉVEL £@jjmevelen 2025 d’avoir
CORRESPONDANT À BRUXELLES
concrétisé
les États-Unis IL A FALLU douze mois à Emmanuel
Macron pour disloquer le paysage poli-d’Europe ?» tique français, au bout de quarante ans
d’alternance droite-gauche. MissionMARTIN SCHULZ, PATRON DU SPD
accomplie, sondages en hausse. Au
tournant de l’année, le président
français rehausse sa ligne de mire : c’est
désormais l’horizon européen qu’il
embrasse, pour asseoir son influence.
Avec la même ambition d’enfoncer un
coin et d’ouvrir un espace politique
entre les deux forteresses conservatrice et
sociale-démocrate, celles qui font la loi
dans l’UE depuis deux générations.350 L’occasion, c’est le scrutin qui
reEmmanuel Macron nouvellera le Parlement européen en
au Conseil européen millions mai 2019 et changera par rebond tous des chefs d’État
les visages du pouvoir à Bruxelles,Nombre d’électeurs de l’UE, à Bruxelles,
Strasbourg et même Francfort. L’ana- en juin 2017.dans l’Union européenne
logie n’est pas forcée : la machine poli- THIERRY MONASSE/ANDIA.FRen 2019
tique binaire y est presque aussi usée
qu’en France, au printemps dernier.
De la droite à la gauche, le changement
est attendu, voire espéré. Mais la règle du S&D, enracinés au sud comme au 80 sièges que la France doit pourvoir. pitres que les eurodéputés britanniques
du jeu n’est pas du tout la même. cœur de l’Europe et bien sûr en Alle- Lorsque nous aurons nos élus euro- abandonneront à l’heure du Brexit, peu217 Il ne s’agit plus de s’emparer d’un magne (189 élus). péens, dit l’autre, la question sera po- de semaines avant mai 2019. Le
candifauteuil à l’Élysée, aussi vite que Bona- Le groupe centriste ADLE est le sée de choisir ses alliés parmi les autres dat a repris à son compte une vieilledéputés parte saisit le pont d’Arcole. Mais plu- tremplin virtuel des « macronistes ». partis progressistes de l’UE. « Tout le idée des fédéralistes : recycler ces
sièmembres du PPE tôt de tisser patiemment ses réseaux en Il abordera les élections avec moins de monde nous fait les yeux doux, mais ges et ajouter une « circonscription
coulisses et de s’attirer des alliés à tra- 10 % des sièges dans l’assemblée ac- aujourd’hui, ce n’est pas tranché. » européenne » aux 27 scrutins natio-(conservateur)
vers tout le continent, pour faire naître tuelle (68 élus). Le Belge Guy Verhofs- Le jeune député LREM Pieyre- naux que fédère le renouvellement dusur les 751 que compte
sinon une majorité, du moins une force tadt, son chef, se dit « prêt à intégrer » Alexandre Anglade, tout juste chargé Parlement de Strasbourg. Dans
dixle Parlement européen politique incontournable. « En France, la démarche du président français. « Il par Christophe Castaner de préparer sept mois, les 350 millions d’électeurs
Emmanuel Macron a réussi un beau nous faudrait au moins 150 députés, l’atterrissage à Strasbourg, joue la de l’UE auraient donc deux bulletins à
coup, avec toute la personnalisation du dit-il au Figaro. Non pas pour faire ex- patience : « Il y a une attente très forte, glisser dans l’isoloir : le premier pour
epouvoir que permet la V République. Il a ploser le paysage, mais dans l’espoir de dit-il. Mais à un an et demi de l’échéance, leur liste nationale préférée, le second
aussi gagné par défaut, face à deux nouer une coalition sur un programme, c’est encore trop tôt. Il y a beaucoup de pour la liste « transnationale » de leur
partis dévastés. À l’échelon européen, à l’image de Macron à la Sorbonne. Le majorités alternatives en Europe, il n’y a choix, avec les noms de 73 candidats.
tout commence autour d’une table. Il système est en crise. Même en Allema- plus de majorité toute faite. L’urgence va Au-delà du symbole, l’idée est de
faut discuter à la marge, négocier pied à gne, la CDU-CSU et le SPD ne réunis- à élaborer un projet qui fédère à droite et forcer les partis nationaux de même
pied et finalement toucher le compro- sent plus ensemble une majorité d’Alle- à gauche, du Portugal jusqu’à la Letto- sensibilité à s’entendre pour la
premands. Le choix de 2019 se fera entre un nie. » Les points d’ancrage ? La refonte mière fois sur une vraie plateforme
centre élargi d’un côté, et de l’autre, les de la zone euro, la défense européenne, européenne, bref de faire converger
populistes ou europhobes de tous la protection des frontières de l’UE, le leurs programmes par-dessus lesLe choix de 2019 se fera
poils. » Un remake parlementaire du climat et bien sûr, le numérique. L’Eu- frontières. « C’est une occasion histo-“entre un centre élargi
duel français le 7 mai, en somme… rope qui protège et le discours de la rique, une forme d’expérimentation »,
d’un côté, et de l’autre, les En six mois, le président Macron a Sorbonne encore… insiste Nathalie Loiseau, ministre des
populistes ou europhobes séduit une bonne partie de l’UE, mais il En privé, ces responsables avancent Affaires européennes. L’accueil est
est loin de l’avoir conquise. La défaite le nom de pressentis au rassemble- jusqu’ici assez tiède. Certains redou-de tous poils
de Marine Le Pen a soulagé Berlin et les ment. Le Parti démocratique italien, tent de l’apparition de «
superdépuGUY VERHOFSTADT, DÉPUTÉ EUROPÉEN” autres capitales. La vitalité et l’activis- venu de la social-démocratie, même si tés ». Les petits pays craignent que
me rassurent quand l’Allemagne tourne les récents échecs de son chef Matteo leurs candidats soient relégués tout en
mis », prévient une émissaire déjà au ralenti et le Royaume-Uni quitte le Renzi laissent planer un doute. Ciuda- bas de la liste, avec peu de chance
engagée sur le terrain. Le travail navire. « L’Europe nous attribue à nou- danos, mouvement issu de la société d’être élus. À mots couverts,
l’Allemacommence maintenant. veau une influence sur le cap à suivre, civile espagnole et désormais installé gne s’inquiète d’une tentative de
« Le Parlement européen est le théâ- observe un lobbyiste français à Bruxel- au centre et à gauche de l’échiquier. Le contournement de sa puissante
délétre du drame qui s’annonce et ça pour- les. Avant, personne ne nous demandait SPD allemand, mais pas nécessai- gation parlementaire. « Il n’y a pas
berait être palpitant », avance le Néer- plus où Hollande ou Sarkozy voulaient rement le rigide Martin Schulz, plutôt soin de réallouer les sièges britanniques,
landais Luuk van Middelaar, aller. » Pour autant, l’Élysée n’a pas les que les libéraux FDP de Christian Lind- dit un baron du parti de la chancelière.
commentateur avisé et ancien pilier de coudées franches. La grande explica- ner. Ou encore le D66 néerlandais, à la On ferait mieux de les garder en réserve
l’équipe Van Rompuy. En pratique, En tion reste à venir avec la chancelière. fois social et libéral. Tous veulent une pour l’adhésion future de la Serbie, du
Non à l’Europe marche ! et/ou ses clones européens Sur le champ de bataille européen, le refondation de l’UE. Comme Emma- Monténégro. Et, qui sait, l’éventuel
redevront garnir suffisamment de sièges chef de l’État n’a pas déterminé son nuel Macron, ils feront campagne pour tour du Royaume-Uni… »à deux
avant de pouvoir peser sur le destin de camp électoral. Il lance une offensive de l’ouverture, et contre le repli national.
vitesses l’UE, face aux deux « mammouths » séduction tous azimuts, il ne veut pas se Alors 100, 120, 150 élus ? D’autres»
européens. Le groupe des conserva- lier les mains. En France, il n’a répondu petits partis, voire des personnalités Il y a beaucoup MATEUSZ MORAWIECKI,
teurs PPE, cher à Angela Merkel, avec sur sa droite ni aux avances européen- isolées, devraient se rallier à cette offre “de majorités alternatives PREMIER MINISTRE POLONAIS
217 élus sur les 751 que compte l’hémi- nes d’Alain Juppé, ni au recentrage de politique et élargir le noyau dur, plaide en Europe, il n’y a plus cycle. Et celui des sociaux-démocrates Xavier Bertrand. Sur sa gauche, il se l’entourage du président. Mais pas
de majorité toute faite. méfie tout autant des offres de service question de se laisser enfermer dans le
comme celle du socialiste Gilles Par- jeu du PPE et du S&D. Les désertions L’urgence va à élaborer
gneaux, à ses dires porteur d’une liste seront faciles à encourager du côté des un projet qui fédère à droite de 70 eurodéputés prêts à basculer. À sociaux-démocrates européens : ils
et à gauche, du Portugal Strasbourg, la distance reste aussi pru- sont en pleine déconfiture en France,
dente avec l’ADLE, et encore plus avec en Espagne, aux Pays-Bas, ils ont été jusqu’à la Lettonie
les deux grands appareils. battus en Allemagne et vont perdre les
PIEYRE-ALEXANDRE ANGLADE, DÉPUTÉ LREM”À Strasbourg, « l’idéal serait d’avoir 20 élus du Labour britannique.
notre propre groupe » au lendemain du L’ombre d’Angela Merkel pèse en
scrutin, assure Sabine Thillaye, prési- revanche sur les visées françaises à Pour mai 2019, les délais sont
tendente LREM de la commission des destination des conservateurs modé- dus. La réforme électorale et les listes
affaires européennes à l’Assemblée na- rés : la CDU-CSU, première équipe na- transnationales doivent passer
l’obstationale. Les proches du président tionale au Parlement européen, est cle d’au moins deux votes au
Parleconfirment : il n’y a pas d’alliance toute l’épine dorsale du PPE. Dans son cou- ment européen, puis celui d’une
imfaite, il n’y aura pas de « grand soir ». ple avec le locataire de l’Élysée, la probable unanimité des 27, lors d’un
En marche ! pourrait faire campagne à chancelière n’est pas disposée à aban- sommet européen le 23 février, avant
côté de l’ADLE, ou bien sans elle. La re- donner un pouce de cet « instrument la retranscription dans chaque droit
composition se fera dans l’hémicycle, de l’influence allemande », assure national. La longueur des listes a
égaaprès les élections européennes. l’eurodéputé Alain Lamassoure, lui- lement été revue en baisse : de 73, la
Le préalable, dit l’un, est qu’Emma- même en rupture avec LR et Laurent barre est retombée à 50, voire à une
nuel Macron gagne haut la main ce test Wauquiez. petite trentaine. C’est une idée qui part
électoral à mi-mandat, après avoir En mars, dans son programme prési- avec beaucoup de handicaps et un
cafourni à En marche ! les munitions dentiel, Emmanuel Macron visait un lendrier serré. L’entourage du
présipour rafler le plus possible des quelque autre potentiel de suffrages, les 73 pu- dent commence à se faire une raison. ■
A
JOHN MACDOUGALL/AFP
AGENCJA GAZETA/REUTERS
FREY WILLE.COM | VIENNA
Achat immédiat!shop.FREYWILLE.COM
• •
PARIS STRASBOURG BORDEAUX
+33142604747LE FIGARO jeudi 14 décembre 2017
3L'ÉVÉNEMENT
Allemagne : le projet pour l’UE du président Le plan de Macron pour conquérir l’Europe
au cœur des discussions de coalition
nistre des Finances de la zone euro, le propositions d’Emmanuel Macron avec
NICOLAS BAROTTE £@NicolasBarotte président du SPD a aussi plaidé pour lesquelles nous sommes d’accord »,
ditCORRESPONDANT À BERLIN
l’instauration « des États-Unis d’Eu- on à la CDU. Autour de la chancelière,
rope » d’ici à 2025. on minimise volontiers les idées du
SI ANGELA MERKEL parvient à former Angela Merkel n’en est pas encore à chef de l’État qui, pour certaines,
seun gouvernement, ce sera au nom de signer ce discours. Les États-Unis raient depuis longtemps dans le débat.
l’Europe. C’est à peu près la seule chose d’Europe, c’est une discussion pour « Il y a aussi des points qui posent
quesqui peut rapprocher la chancelière « politologues ou journalistes », a répli- tion, c’est exact. Il faut regarder plus
réélue en septembre et le président du qué l’un des plus proches de la chance- précisément ce que l’on entend derrière
SPD, Martin Schulz. « Il y a beaucoup lière, le ministre des Finances Peter chaque mot », ajoute-t-on.
de points de recoupement sur l’Europe » Altmaier. Abstraite, l’idée, qui suppo- Si les conservateurs allemands sont
entre la CDU et le SPD, a déclaré An- serait un transfert massif de souverai- prêts à un pas en avant dans
l’intégragela Merkel, lundi lors d’une confé- neté, « n’aurait pas de majorité en Eu- tion européenne, c’est à la condition de
rence de presse, comme un signe d’en- rope », a-t-il ajouté. renforcer le pouvoir contraignant de
couragement. Ou pour placer son l’Europe sur les États membres pour
Les craintes de la chancelièreinterlocuteur devant sa responsabilité empêcher à l’avenir les dérives
budgé« historique ». La chancelière et lui se D’ailleurs, sans aller chercher très loin, taires ou le laxisme dans les réformes.
sont retrouvés mercredi soir à Berlin, les Bavarois de la CSU, qui détiennent C’est pourquoi ils entendent mettre au
avec le président de la CSU Horst une partie de l’équation de coalition, cœur des discussions la transformation
Seehofer, pour tenter d’amorcer des l’ont d’emblée rejetée. La présidente du Mécanisme européen de stabilité en
discussions de coalition. Mais elles de la CDU doit en tenir compte. « Sur fonds monétaire européen. Le
gouvers’annoncent difficiles, compte tenu du l’Europe, Angela Merkel freine en cou- nement français s’inquiète. « Pour
peu d’envie des sociaux-démocrates. lisses, comme toujours », persifle un nous, la ligne rouge, c’est la
restructuraL’Europe « sera l’élément central » membre du SPD. La chancelière et la tion automatique des dettes », explique
des discussions entre la CDU/CSU et le CDU sont effectivement réservées sur un membre du gouvernement à Paris.
SPD, confirmait la semaine dernière le un budget commun de la zone euro. Ils Pour ouvrir la voie à un compromis
secrétaire d’État aux Affaires euro- craignent qu’il n’ouvre la voie à une avec le SPD comme avec Emmanuel
péennes social-démocrate, Michael mutualisation de dettes en Europe. À la Macron, Angela Merkel tente de faire
Roth. Lors de son discours devant les fin de l’été, elle précisait que celui-ci des gestes. Lundi, elle a soutenu l’idée
délégués du parti réuni en congrès à ne pouvait être que « limité » à des du président de travailler en 2018 sur
Berlin pour les convaincre d’accepter projets précis. un « nouveau traité de l’Élysée » pour
des négociations avec les conserva- Le défi européen est aussi posé à An- définir de nouveaux projets. « La
teurs, Martin Schulz a fait de la relance gela Merkel, dont la réponse aux pro- France et l’Allemagne ont une
responsade l’UE son argument principal. Il a positions d’Emmanuel Macron est at- bilité particulière », a-t-elle insisté.
sonné juste auprès des militants. Après tendue. « Martin Schulz va expliquer Elle a aussi cité comme objectif
l’haravoir repris dans sa bouche les propo- qu’il faut sauver l’Europe parce que la monisation de la fiscalité sur les
sociésitions du chef de l’État Emmanuel chancelière n’y est pas intéressée. Évi- tés entre les deux pays d’ici à 2025. Le
Macron, comme un budget et un mi- demment, c’est faux. Il y a beaucoup de reste doit encore être discuté. ■
CONTRE-POINT
PAR GUILLAUME TABARD£@GTabard
Grandes manœuvres pour
la composition des listes
our Emmanuel Macron, du parti macroniste pour qui
c’est une chance, mais aussi la préparation des européennes
un risque : les élections doit se faire dans un esprit P européennes seront de coconstruction, sans volonté
le premier rendez-vous national « hégémonique ». Ce qui pourrait aller
au suffrage universel direct depuis jusqu’à choisir une tête de liste non
son élection. Ce ne fut le cas pour membre de LREM. Les noms du LR
aucun de ses prédécesseurs. C’est une Michel Barnier, de la MoDem Sylvie
chance pour lui car il a choisi de faire Goulard, mais aussi de Ségolène Royal
de l’Europe sa grande cause et espère sont cités, comme ceux de certains
mener, par liste interposée, ministres.
un combat fortement identifié et Au-delà des modalités et des noms,
potentiellement vainqueur. Mais c’est la consigne de Macron est simple :
un risque car les européennes servent organiser la confrontation directe
souvent de scrutin « défouloir », et binaire entre les européens et les
les électeurs se chargeant à la fois souverainistes. Ce qui est une manière
de chahuter les partis établis aussi de choisir ses adversaires. Voire
et de promouvoir à tour de rôle son adversaire. Car les macronistes
un phénomène pas toujours durable veulent croire que la seule liste ayant
(Tapie, Pasqua, les chasseurs, les une lisibilité « anti-européenne »
écologistes...). L’exécutif est souvent claire sera celle du Front national,
la cible première de l’opinion. la conception européenne des
Or, en 2019, Macron ne sera plus mélenchonistes étant plus complexe.
l’instrument du « dégagisme », Pour achever de marginaliser le PS,
il sera le pouvoir en place. qui sera de surcroît concurrencé
Pour aborder cette échéance, par une probable liste Benoît
Hamonle chef de l’État veut composer la liste Cécile Duflot, et pour continuer à
la plus large possible. Une liste qui embarrasser la droite, le chef de l’État
dépasse largement le cadre de son veut en quelque sorte prolonger
parti, La République en marche, pour et institutionnaliser son duel de la
fédérer tous ceux qui se reconnaissent présidentielle avec Marine Le Pen.
dans les propositions de nature Même si la présidente du FN,
clairement fédérale formulées qui rêve symétriquement d’une liste
dans son discours du 26 septembre « patriote » la plus large possible,
à la Sorbonne. Emmanuel Macron ne conduira pas cette fois le combat.
aimerait faire d’une pierre deux Comme Jean-Luc Mélenchon,
coups : élargir son assise par un projet elle préfère rester députée nationale.
dont il rêve qu’il provoque une À LR non plus, le nouveau président
recomposition du paysage politique Laurent Wauquiez ne devrait pas
européen (lire ci-contre) ; conduire la liste de son parti.
et poursuivre le dynamitage C’est un des paradoxes des
du paysage politique français. Alain prochaines européennes. Alors que
Juppé a déjà montré son intérêt pour l’on reviendra à des listes nationales,
une telle démarche. Et les proches les chefs de parti ne prendront pas la
du président travaillent à ce que tête du combat. Toutes les formations
les plus europhiles de la droite, mais sont à la recherche de l’oiseau rare, de
aussi de la gauche, participent à cette la personnalité à la fois suffisamment
liste ; sans obligatoirement rejoindre connue, originale et compétente sur
LREM, ni même quitter leur propre l’Europe pour mener cette première
formation. Dans l’esprit bataille électorale du mandat
des macronistes, il s’agirait macronien. La recherche ne fait que
d’organiser une confédération, commencer. ■
pas de préparer une intégration.
« On a été mauvais » dans la prise
en considération des alliés et » Retrouvez
Guillaume Tabard partenaires de la majorité (MoDem,
tous les matins à 8h10 Constructifs, vallsistes...), concède
sur Radio Classique
ainsi Christophe Castaner, le patron
Ajeudi 14 décembre 2017 LE FIGARO
4 POLITIQUE
Castaner reprend en main LREM
Près d’un mois après avoir pris les rênes du mouvement présidentiel, le délégué général a installé son équipe,
commencé à préparer les prochaines élections et fixé ses priorités pour une rentrée politique offensive.
député Aurélien Taché a été chargé de TPE-PME. Autre chantier majeur sur le- que notre liste aille jusqu’au PS », admet de listes LREM dans toutes les villes. « Il
MATHILDE SIRAUD £@Mathilde_Sd constituer un groupe et de travailler sur la quel le délégué général a commencé à un député LREM. commence à regarder en fonction des
bonlaïcité. « Le but est de présenter une syn- plancher : les élections. Une « task force » Le nom de l’ancien maire socialiste de nes gestions locales quelles sont les
allianLREM Il était attendu au tournant. Depuis thèse des différentes positions et de faire sur les élections européennes a été lancée. Paris, Bertrand Delanoë, circule. Les ces à nouer. Il y aura soit des listes
autonoqu’il a été intronisé délégué général du émerger une ligne politique sur ce sujet. Le vice-président de la commission élections municipales sont également mes, soit des listes avec la gauche sortante,
mouvement La République en marche - C’est le premier dossier de fond sur lequel des affaires européennes à l’Assemblée dans toutes les têtes. Castaner songerait soit avec la droite », fait savoir l’un de ses
et en dépit du cumul de ces fonctions Christophe Castaner a voulu mettre l’ac- nationale, Pieyre-Alexandre Anglade, a lui-même à se présenter à Marseille, proches. Une stratégie qui risque de mal
avec celles de secrétaire d’État aux Rela- cent », souligne Pierre Person, député et été choisi par Castaner pour coordonner quand Gérald Darmanin aurait des vues passer auprès des militants… « Ce sont des
tions avec le Parlement -, Christophe membre du bureau exécutif. Car, sur ce l’action du mouvement sur ce prochain sur Lille et Gérard Collomb souhaiterait idéalistes. Il va falloir leur expliquer ce que
Castaner ne ménage pas ses efforts pour sujet comme sur de nombreuses autres scrutin. Une « grande marche européen- rempiler à Lyon. « On réfléchit à l’image c’est que le compromis, redoute un
minisrelancer le parti présidentiel. « Les Mar- thématiques sociétales, le groupe n’a pas ne » sera lancée à la rentrée. Le maire qu’on veut incarner au niveau local, à la tre LREM. Sauf que Castaner n’est
peutcheurs sont contents de voir que quelqu’un de position tranchée (lire ci-dessous). Les Républicains de Bordeaux, Alain Jup- définition du macronisme dans les villes. Il être pas assez autoritaire pour cela. » « Un
tient la maison. On s’inscrit enfin dans la Le mouvement cherche à « marquer le pé, ayant déjà formulé des offres de ser- nous faut des têtes d’affiche », explique chef, c’est fait pour cheffer, grince un autre
durée et on se projette », se réjouit la se- coup » avec une rentrée de janvier offen- vice pour s’allier avec LREM, Castaner Pierre Person. poids lourd, qui regrette que Castaner
recrétaire d’État Marlène Schiappa, très in- sive et « deux ou trois dynamiques militan- chercherait le ralliement d’une figure de Sur la stratégie, Castaner prépare déjà chigne à endosser le costume de patron.
vestie au sein du mouvement. Corse, Sei- tes », notamment une centrée sur les gauche pour assurer l’équilibre. « Il faut les esprits en annonçant qu’il n’y aura pas On verra si sa méthode est la bonne. » ■
ne-et-Marne, Val-d’Oise, ce fidèle
d’Emmanuel Macron, élu des
Alpes-deHaute-Provence, a commencé son tour
de France des comités locaux, qu’il
entend amplifier à partir de janvier. « Il va
se rendre en priorité là où LREM n’a pas
d’élus. Il fait preuve d’une grande écoute »,
loue Laetitia Avia, responsable du pôle
communication du bureau exécutif. La
députée va constituer autour d’elle une
équipe de porte-parole pour renforcer la
visibilité du mouvement.
On réfléchit à l’image “qu’on veut incarner au
niveau local, à la définition
du macronisme dans
les villes. Il nous faut
des têtes d’affiche
PIERRE PERSON, DÉPUTÉ LREM”
Christophe Castaner a déjà réuni
plusieurs fois son bureau exécutif. Ces «
burex » auront vocation à être délocalisés
sur le territoire. Chaque réunion
commence par un point sur la situation
politique. Lundi, Castaner devrait répartir les
postes entre les trente membres.
Selon nos informations, le délégué
général réfléchit à former trois à quatre
délégations opérationnelles, ainsi que
d’autres plus thématiques. « Il veut éviter
d’imposer un fonctionnement figé. Ces
prérogatives auront vocation à évoluer »,
souligne un membre de son équipe. Le Christophe Castaner (ici mercredi, à l’Élysée) a commencé son tour de France des comités locaux LREM, qu’il entend amplifier à partir du mois prochain. BLONDET ELIOT/ABACA
Ces sujets sociétaux Griveaux endosse le costume
qui sèment le trouble de porte-parole du gouvernement
être tentés de se refaire une petite santé à Parlement, et avec qui il partage en Corse, nul ne le nie. Des
discusAGNÈS LECLAIR £@AgnesLeclair FRANÇOIS-XAVIER BOURMAUD gauche sur ces questions. » désormais le même ministère, sions vont s’engager une fois que £@fxbourmaud
Mais comment élaborer un socle com- l’hôtel de Clermont. l’exécutif sera installé, ce sera le
FIN DE VIE, PMA (procréation médicale- mun sur des sujets que Macron tient à dis- Le point presse de son prédé- cas après le mois de janvier »,
exment assistée) pour toutes les femmes, tance pour ne pas raviver de vieilles IL A ENFILÉ le costume sans en- cesseur était devenu un incon- plique-t-il ainsi après les
résullaïcité, garde alternée… Autant de sujets plaies ? La ministre de la Santé, Agnès combre, même s’il n’a pas en- tournable du Conseil des minis- tats des élections dans l’île. La
explosifs sur lesquels les députés LREM Buzyn, fait pour l’instant rempart aux de- core pris ses marques. Porte- tres du mercredi, notamment même langue de bois qui lui
perpourraient avancer en ordre dispersé, mandes de légalisation de l’euthanasie, parole d’Emmanuel Macron pour les lapsus qui échappaient met d’éluder mercredi une salve
faute de colonne vertébrale idéologique. malgré de nouvelles propositions de loi si- durant la campagne présiden- parfois à Christophe Castaner. de questions sur
Notre-DameComment ce groupe hétéroclite va-t-il se gnées par nombre de marcheurs. Au plus tielle, Benjamin Griveaux porte Rien de tel pour l’heure avec des-Landes avec une réponse
positionner sur ces thèmes susceptibles fort de la polémique entre Edwy Plenel et celle du gouvernement depuis Benjamin Griveaux, et pour unique : « Le rapport étant pré-Benjamin Griveaux,
de diviser une jeune famille politique ? Charlie Hebdo, les députés LREM n’ont le remaniement de la fin no- cause. L’ancien secrétaire d’État senté en ce moment même, nous le 27 novembre
Début décembre, une proposition de pas donné de la voix, laissant le champ li- vembre. Il a remplacé Christo- auprès du ministre de l’Écono- aurons des discussions plus pous-à l’Élysée lors
loi MoDem sur la résidence alternée pour bre à l’électron libre Manuel Valls. d’un point presse. phe Castaner, resté secrétaire mie ne s’est livré à cet exercice sées une fois que le rapport aura
les enfants de parents séparés a déjà fait BERTRAND GUAY/AFP d’État aux Relations avec le traditionnel de la conférence de été présenté. »
« Sortir du “prêt à penser” »apparaître des divergences dans la nou- presse qu’à trois reprises, et dans Il faut dire qu’au
porte-parovelle majorité. Près de la moitié de ceux À moins d’un mois de l’ouverture des des conditions particulières. lat du gouvernement, ses
marprésents dans l’Hémicycle au moment du états généraux de la bioéthique, ils sont ges de manœuvre pour se
monLangue de boisdébat a voté les amendements de sup- peu nombreux à s’avancer sur l’ouvertu- trer offensif sont plus étroites
pression du texte, dont l’examen a finale- re de la PMA aux couples de femmes et Pour sa première prise de parole que celles dont il disposait
lorsment été repoussé. Certes, il n’existe pas aux célibataires. Richard Ferrand, à la en tant que porte-parole, il s’est qu’il défendait le candidat
Emde ligne de partage politique claire sur la tête du groupe LREM à l’Assemblée, ne exprimé depuis le jardin d’hiver manuel Macron ou même le
garde alternée. Mais on imagine que cette souhaite pas pour l’instant s’exprimer sur de l’Élysée, lieu inhabituel pour président Emmanuel Macron
désunion pourrait en annoncer d’autres. ce sujet. Une prise de parole trop en rendre compte du Conseil des après son élection. À l’époque, il
Dès la rentrée, la présidente LREM de amont risquerait de « crisper le groupe », ministres. La deuxième fois, passait d’ailleurs pour le sniper
la commission des affaires sociales, Bri- glisse-t-on dans son entourage. La pru- c’était un vendredi dans l’après- de la macronie. Difficile
d’adopgitte Bourguignon, avait évoqué la mena- dence est de mise, tout du moins avant le midi, horaire et date inhabituels ter la même liberté de ton dans
ce d’une rupture de l’unité du groupe sur débat qui doit avoir lieu en interne… donc. un poste aussi exposé que celui
des thèmes de société clivants comme la « Aujourd’hui, nous avons du mal à iden- Mercredi, Benjamin Griveaux de porte-parole du
gouvernePMA. « Il n’y aura pas de discipline de tifier qui pourra porter ces sujets dans l’Hé- était dans la bonne salle, mais ment. Difficile aussi de gommer
groupe sur ces sujets qui font appel à la micycle », note Gosselin. « L’avantage de elle était désertée par la presse. cet aspect de son caractère que
conscience de chacun. On ne peut pas de- ce renouvellement, c’est d’avoir un regard Presque au même horaire, le ses adversaires décrivent
commander à un parlementaire d’aller contre neuf sur ces sujets et de sortir du “prêt à premier ministre, Édouard Phi- me de l’« arrogance » et dont lui
ses convictions. C’est l’état d’esprit de dé- penser” », fait valoir Jean-Louis Touraine. lippe, recevait à Matignon le préfère assurer qu’il s’agit de
part et j’espère qu’il perdurera », indique Ce fin connaisseur de la bioéthique imagi- rapport des experts sur l’aéro- « détermination ».
Jean-Louis Touraine, ex-PS rallié au parti ne cependant « l’organisation des sémi- port Notre-Dame-des-Landes. Ses adversaires le disaient en
d’Emmanuel Macron, qui n’exclut pas naires » pour sensibiliser à des questions « C’est la raison pour laquelle les disgrâce auprès du président
l’apparition de « frondeurs » anti-PMA. complexes, comme l’accès aux origines. rangs sont clairsemés », a-t-il pour avoir refusé de prendre la
Pas de discipline « imposée » ou un Tout comme Cédric Villani, le mathéma- constaté mercredi, comme déçu direction du groupe majoritaire
manque de doctrine commune ? « Il est ticien marcheur, qui anticipe les débats de ne pas avoir pu encore se frot- à l’Assemblée nationale. Trop
vraisemblable que des divergences appa- sur des thèmes aussi pointus que la généti- ter à une salle pleine de journa- d’ambitions affichées, comme
raissent car la doctrine LREM sur les sujets que ou les neurosciences. « Nous avons un listes pour exposer son agilité à celle de briguer un ministère,
de société et d’éthiques sensibles n’est pas rôle d’acculturation sur les questions scien- éviter de répondre aux questions voire la mairie de Paris en 2020,
du tout stabilisée, souligne le député LR tifiques », renchérit le nouveau premier en maniant la langue de bois qui auraient agacé le chef de l’État.
Philippe Gosselin. On connaît très mal les vice-président de l’Office parlementaire sied à la fonction. C’est un talent. Ce qui ne l’empêchait pas de
convictions des élus de la majorité sur ces d’évaluation des choix scientifiques et Benjamin Griveaux en a déjà fait passer des soirées entières à
disthèmes jusqu’à présent peu abordés. Même technologiques, qui envisage lui aussi preuve depuis son entrée en cuter avec lui dans son bureau à
si on imagine facilement qu’ils pourraient l’organisation d’ateliers « bioéthique ». ■ fonction. « Il y a une particularité l’Élysée. ■
APa ris. 15, rue de la Paix -66, av.des Champs Elysées
Information points de vente:0180181590-Liste complète des points de vente sur www.mauboussin.fr/boutiques
PhotoSylvieLancrenonjeudi 14 décembre 2017 LE FIGARO
6 POLITIQUE
La réforme de l’Assemblée est lancée
François de Rugy a présenté les premières pistes pour améliorer la fabrique de la loi et moderniser l’institution.
saisis dès l’intention du gouvernement de
MATHILDE SIRAUD £@Mathilde_Sd proposer un texte, avec « une mission
d’évaluation préalable ». La « procédure
PARLEMENT C’est l’un des grands chan- accélérée » doit désormais devenir la
tiers du quinquennat et l’une des pro- norme, avec une seule lecture par
chammesses phares d’Emmanuel Macron : bre, et le dernier mot directement
accorrendre l’Assemblée nationale plus effi- dé aux députés. Le temps d’examen a
vocace, plus moderne, plus accessible aux cation à être plus limité. « Cette route
Français. Le président de la Chambre n’est pas la bonne, la priorité n’est pas
basse, François de Rugy, s’est emparé de d’aller plus vite, de légiférer plus, mais bien
ce projet en lançant dès septembre sept de formuler des textes mieux écrits, plus
groupes de travail. Près de cent proposi- compréhensibles pour les Français, et qui
tions de réforme de l’institution ont été produisent moins de contentieux », met en
présentées mercredi matin et compilées garde Daniel Fasquelle, député Les
Répudans un rapport de 434 pages. De la re- blicains du Pas-de-Calais.
connaissance du statut du collaborateur
Espace d’accueil pour le publicau contrôle de la loi, en passant par la
limitation des déchets et la réduction du Enfin, les députés veulent créer un espace
nombre de parlementaires, rien n’est d’accueil pour le public au Palais
Bourlaissé au hasard. bon, mettre en place des partenariats
François de Rugy entend « renforcer avec des écoles, améliorer la
transparenl’Assemblée nationale, sa crédibilité, son ce du travail des lobbyistes, développer
autonomie, son indépendance », alors que l’open data avec la mise en ligne des
l’opposition, de droite comme de gauche, agendas des parlementaires, permettre
ne cache pas son scepticisme. Conformé- aux citoyens d’intervenir sur l’ordre du
Les députés (ici le 21 novembre à l’Assemblée) préconisent notamment la diminution d’un tiers du nombre de parlementaires.ment à la volonté du président de la Ré- jour, faciliter le droit de pétition, adopter
publique, les députés préconisent la dimi- une gestion plus écologique… Le Sénat
nution d’un tiers du nombre de réforme de la Constitution. Sur le modèle recourir à l’expertise d’organismes pu- tés qui servent à quelque chose », martèle doit également présenter ses pistes de
réparlementaires (de 577 à 403 députés et de du Parlement britannique, la création blics, académiques ou privés. « Nous Amélie de Montchalin, députée LREM et forme courant janvier. Un compromis
348 à 244 sénateurs) avec un seuil mini- d’une agence des moyens parlementaires avons les moyens de mieux évaluer, mais porte-parole de la majorité sur le budget. devra être trouvé entre les deux
chammal abaissé à 42 parlementaires au lieu de est également proposée, pour contrôler souvent il y a des blocages, certains se ca- Un contrôle obligatoire de la loi six bres avant d’engager les discussions avec
60 pour saisir le Conseil constitutionnel. l’utilisation des fonds. Les députés veu- chent derrière le principe de séparation des mois après son entrée en vigueur est pré- l’exécutif. Certaines préconisations qui
Les élus souhaitent également la limi- lent surtout profiter de cette réforme pour pouvoirs. On voit qu’il y a une mobilisation conisé, pour en finir avec les lois votées relèvent du simple règlement de
l’Astation du cumul dans le temps à trois renforcer leur pouvoir d’évaluation et de aujourd’hui pour aller jusqu’au bout. Nous mais jamais appliquées. Pour accélérer la semblée nationale seront discutées lors
mandats consécutifs, ce qui nécessite une contrôle de la loi, en ayant la possibilité de nous sommes fait élire pour être des dépu- fabrique de la loi, les députés veulent être du prochain bureau, le 17 janvier. ■
ZOOM
L’état-major de WauquiezLe Pen tend encore la main à Dupont-Aignan
Le président des Républicains
a présenté son équipe mercredi. La présidente du Front national souhaite une alliance avec le patron de Debout la France Comme annoncé par Le Figaro,
Virginie Calmels est nommée vice-pour les européennes de mai 2019. Elle juge ce rapprochement « nécessaire et logique ».
présidente déléguée, Guillaume
Peltier, deuxième vice-président
signé un « accord de gouvernement » en- et devient à ce titre numéro 3
EMMANUEL GALIERO egaliero@lefigaro.fr tre les deux tours de la présidentielle. Six du parti. Damien Abad, troisième
mois plus tard, en octobre, Nicolas Du- vice-président, Annie Genevard,
FRONT NATIONAL Après son silence cal- pont-Aignan a inauguré « Les Amoureux secrétaire générale, Geoffroy
culé sur l’élection de Laurent Wauquiez à de la France ». Cette plateforme partici- Didier, secrétaire général délégué,
la tête des Républicains, Marine Le Pen a pative a été imaginée avec Jean-Frédéric en charge de la communication
retrouvé la parole, mercredi soir, sur le Poisson, le président du Parti chrétien- et des porte-parole. Plusieurs
plateau du JT de TF1. La présidente du FN a démocrate, pour poser les jalons d’un secrétaires généraux adjoints
comparé le positionnement politique du « programme commun » des droites et sont nommés : Julien Aubert
nouveau patron de la droite à celui du chef d’une opposition souverainiste à la politi- (formation), Valérie Boyer
de l’État : «La première annonce de M. que d’Emmanuel Macron. (relations avec la société civile),
Wauquiez a consisté à dire qu’il allait se Mathieu Darnaud (élus locaux,
Europe des nationsprécipiter à Berlin, puis à Bruxelles, pour lire page 41), Fabien Di Filippo (en
faire allégeance. C’est-à-dire exactement Marine Le Pen estime que cette idée de- charge des adhésions), Virginie
le même parcours qu’Emmanuel Macron.» vrait aller au-delà du clivage droite-gau- Duby-Muller (fédérations)
Expliquant qu’elle n’avait pas songé à che, qu’elle juge « anachronique », et et Sophie Primas (relations
rompre avec la politique après la prési- s’inscrire dans la recomposition politi- avec les parlementaires).
dentielle, elle a affirmé ne pas se battre que à l’œuvre depuis l’élection d’Emma- Plusieurs porte-parole ont
pour sa « petite carrière personnelle » mais nuel Macron. Recomposition dont elle été nommés : Lydia Guirous,
« pour la France et les Français ». « Et je estime être, avec le FN, le premier mo- Gilles Platret et Laurence Sailliet.
vois arriver le grand reclassement qui est la Marine Le Pen sur le plateau du Journal de TF1, mercredi soir. TF1 teur. « Macron s’est précipité dans la
conséquence de la politique d’Emmanuel porte que nous avions ouverte », soutient
Macron », a-t-elle accusé. du Mouvement pour une Europe des na- ger la campagne », explique-t-elle au l’ex-rivale du président, en promettant EN BREFMarine Le Pen est engagée dans la re- tions et des libertés (MENL), réunis pour Figaro en exposant son « souhait » et son que le match des européennes se jouera
construction du FN et la recherche de so- leur congrès annuel. Pour la présidente « objectif » de coalition avec Nicolas Du- entre les fédéralistes, incarnés par
l’allutions pour le financer. Elle vient de solli- du FN, ce sera l’occasion de réaffirmer pont-Aignan, président de Debout la liance « juppéo-macroniste », et les dé- Nouvelle-Calédonie :
citer un rendez-vous avec le premier leur volonté de construire une force ma- France. « Je l’espère pour le pays. Cette fenseurs d’une Europe des nations aux- une délégation du Sénat
ministre, Édouard Philippe, pour lui ex- joritaire au sein du Parlement européen alliance est nécessaire et logique. Il est évi- quels elle s’associe. « Ce sont ces deux va préparer le référendum
poser ses difficultés. Concentrés sur les et de mettre sur les rails un projet dent que, compte tenu de l’évolution actée approches, radicalement différentes, qui Une délégation de la commission
élections européennes de mai 2019, les d’union des nations souveraines. Elle ne à la présidentielle, nos positionnements s’affronteront et d’ailleurs je ne pense pas des lois du Sénat se rendra
frontistes réfléchissent à une stratégie. sera pas tête de liste aux européennes sont plus proches que jamais », explique que Les Républicains de Laurent Wauquiez en janvier en Nouvelle-Calédonie
Marine Le Pen se rend à Prague, samedi, mais elle a la ferme intention de s’y im- Marine Le Pen. auront un espace entre ces deux visions de pour préparer le référendum
pour rencontrer ses sept alliés européens pliquer personnellement. « Je veux diri- En avril 2017, les deux leaders avaient l’Europe », analyse Marine Le Pen. ■ sur l’indépendance prévu d’ici
à novembre prochain, a annoncé
mercredi son président Philippe
Bas (LR). Cette consultation est
prévue par la Constitution depuis
la révision constitutionnelle Tabarot : « Xavier Bertrand est allé trop vite » du 20 juillet 1998 adoptée pour
mettre en œuvre les accords de
Nouméa, qui ont consolidé la paix La députée des Alpes-Maritimes voit dans l’élection de Laurent Wauquiez civile en Nouvelle-Calédonie.
à la tête du parti une « opportunité pour renouer avec les Français ». Corse : pour Simeoni,
« la Constitution Devant l’ampleur de la tâche, l’an- chèle Tabarot prévoit que le parti
CHARLES SAPIN £@csapin doit être modifiée »cienne maire du Cannet condamne « va perdre quelques personnes.
« l’attitude de certains de (ses) amis ». Certains se cherchent… » Un mal néces- Le leader nationaliste autonomiste
DROITE Et maintenant, au travail ! Pour Xavier Bertrand en tête, qui a préféré saire, selon la députée des Alpes-Mariti- corse Gilles Simeoni a déclaré
la députée Les Républicains des Alpes- claquer la porte des Républicains le len- mes, pour qui il est important d’« ouvrir mercredi sur BFMTV que « la
Maritimes, Michèle Tabarot, l’élection demain de l’élection de Laurent Wau- les portes du parti ». « Il va falloir se met- Constitution doit être modifiée pour
de Laurent Wauquiez à la tête de sa fa- quiez. « Son départ est une erreur. Il tre autour de la table et voir qui souhaite prendre en compte la spécificité
mille politique, dimanche dernier, avait la possibilité de venir au bureau po- rester, qui souhaite partir. (…) Nous avons de la Corse ». « L’inscription
n’est qu’un début. « Il a un parti à re- litique mardi prochain, d’entendre le dis- un réservoir de voix, il est avant tout là où de la Corse dans la Constitution
construire. Nos électeurs ont le senti- cours de Laurent Wauquiez et de ne nous avons perdu des électeurs. À droite, est la condition sine qua non
ment qu’on ne leur parle plus depuis prendre sa décision qu’au bout de quel- pour ceux qui sont partis au FN, comme de l’ouverture d’un espace juridique
longtemps. Que la droite n’a travaillé ques mois. Il a été trop vite », critique-t- ceux partis chez Macron », assure-t-elle. qui nous permettra de mettre
que sur des querelles de personnes, ton- elle. D’autant qu’existait, selon elle, Si elle croit qu’une opportunité existe en œuvre des politiques (…)
ne-t-elle sur le plateau du « Talk Le une autre voie pour s’exprimer : porter à droite pour « renouer avec les Fran- indispensables à la prise en compte
Figaro ». Il y a une vraie reconstruction sa propre candidature à la tête du parti. çais », les prochaines élections euro- des intérêts de la Corse »,
idéologique à faire. » Un vaste chantier « Xavier Bertrand comme Valérie Pé- péennes s’annoncent comme un défi de a poursuivi M. Simeoni, répondant
sur lequel elle entend prêter main- cresse auraient pu se présenter pour re- taille : « Il y a un risque de fracture. Nous à Édouard Philippe, qui avait
forte au nouveau patron de la rue de présenter un courant, défend la députée. devons concilier les deux portions de prévenu la veille que toute
Vaugirard : « Dans la période actuelle, Mais ils n’ont pas été candidats, pour ne cette droite. Une qui est très européenne initiative de la nouvelle
c’était lui qu’il était important de faire pas perdre. C’est un mauvais calcul. » et, de l’autre côté, une qui a peur de collectivité territoriale corse MICHÈLE TABAROT, mercredi dans
élire pour pouvoir redresser notre fa- Assumant la ligne défendue par Lau- l’Europe. » Un premier test pour Lau- devait être « conforme au cadre le studio du Figaro. F. BOUCHON/LE FIGARO
mille politique. » rent Wauquiez durant sa campagne, Mi- rent Wauquiez. ■ constitutionnel » actuel.
C
FRANÇOIS BOUCHON/LE FIGAROLE FIGARO jeudi 14 décembre 2017
POLITIQUE 7
Urvoas peut-être bientôt
devant la Cour de justice
L’ex-ministre de la Justice est soupçonné d’avoir transmis
au député Thierry Solère des informations sur un dossier judiciaire.
tématiques. Mais aussi sur le dédouble- C’est Bercy qui, en cette fin d’été 2016 et
PAULE GONZALÈS pgonzales@lefigaro.fr ment de personnalité de ceux qui se suc- alors que Thierry Solère vient d’être
cèdent Place Vendôme. Comme nommé à la haute autorité des primaires
JUSTICE Ce ne sont qu’une petite dizaine Christiane Taubira prise la main dans le de la droite et du centre, a transmis le
de lignes. Elles reprennent la synthèse pot de confiture en mars 2014 au sujet des dossier pour ses implications pénales
des remontées d’information de la Direc- écoutes de Nicolas Sarkozy, Jean-Jacques éventuelles.
tion des affaires criminelles et des grâces Urvoas s’insurgeait en avril 2017 des Les perquisitions de juin dernier ont
(DACG) concernant l’enquête prélimi- soupçons lancinants d’une justice à la apporté un autre lot d’interrogations sur
naire ouverte par le parquet de Nanterre à main du politique. Il arguait des efforts de les rapports entre justice et politique.
Ell’encontre du député (LR) Thierry Solère. transparence du ministère depuis 2012. les ont révélé les échanges de Thierry
SoC’est Jean-Jacques Urvoas, garde des Dans le même temps, il transmettait à lère et de Roger Le Loire, alors juge
d’insSceaux à l’époque des faits - l’entre-deux Thierry Solère des informations sur l’en- truction au pôle financier. En juin 2016, le
tours de la présidentielle -, qui les aurait quête préliminaire le concernant. TGI de Paris demande au magistrat de se
fait parvenir au député Les Républicains. Cette dernière court depuis le 6 sep- déporter de tous ces dossiers
politico-fiEn bon spécialiste du monde du rensei- tembre 2016 « pour fraude fiscale, blan- nanciers à commencer par celui de
Byggnement, le ministre de la Justice a trans- chiment, corruption, trafic d’influence et malion. Il apparaît en effet que ce dernier
mis, selon Le Canard enchaîné qui révèle recel d’abus de biens sociaux ». Elle se si- souhaite entrer en politique et cherche
l’affaire, le document par Telegram, une tue dans le sillage du différend qui a op- une investiture pour les législatives 2017.
messagerie électronique bien connue des posé la famille Solère et l’administration Notamment auprès de Thierry Solère. Le
policiers comme des délinquants. Son fiscale et qui s’est réglé par « un apure- dossier a été transmis au parquet de Paris
destinataire Thierry Solère ne prendra ment des sommes 1,5 an auparavant », qui a saisi la Brigade de répression de dé- Jean-Jacques Urvoas au banc des ministres en 2016 lors d’une séance de questions
au gouvernement à l’Assemblée nationale. SÉBASTIEN SORIANO/LE FIGAROpas le soin de faire disparaître ce docu- rappelle un bon connaisseur du dossier. linquance contre la personne. ■
ment confidentiel dont la transmission
viole le secret de l’enquête. Contacté,
Pierre-Olivier Sur, l’avocat du
parlementaire, n’a pas donné suite à nos
questions, estimant « que pour son client, il n’y Belloubet : « Une affaire très grave si c’est avéré »
a pas de sujet ».
Pour Claire Denis, le procureur de garde des Sceaux. Sur LCI, l’ancien mi- tions. « Il faut supprimer la Cour de jus- un ténor de LR sous couvert
d’anonyTRISTAN QUINAULT-MAUPOIL Nanterre qui vient de transmettre le dos- nistre Stéphane Le Foll a fait part de tice de la République pour éviter le mat. Étonnamment, Les Républicains £@TristanQM
sier au procureur général près la Cour de son étonnement. « Il devra s’expliquer copinage aussi au moment du juge- n’ont pas sauté sur l’occasion pour
réacassation, ce sont là des « éléments sus- sur ce sujet», a prévenu le député so- ment », a en revanche estimé Julien gir fortement. Thierry Solère, qui a
réceptibles d’engager la responsabilité péna- LA RÉVÉLATION par Le Canard en- cialiste. « Il ne peut pas y avoir de cour- Bayou (EELV) sur Twitter. Même de- cemment rejoint La République en
le » de l’ex-ministre de la Justice. Jean- chaîné d’un message de Jean-Jacques toisie, même d’amitié, quand on est gar- mande de sévérité de l’ancien ministre marche, ne manque pourtant jamais
Claude Marin a déjà transmis pour avis le Urvoas informant le député Thierry de des Sceaux. Je n’imagine pas un Hervé Morin (UDI) qui juge que les faits une occasion de les éreinter.
dossier à la commission des requêtes de la Solère de l’avancée d’une enquête le instant qu’on commence à avertir des reprochés à Jean-Jacques Urvoas « mé- De son côté, le FN a dénoncé « les
inCour de justice de la République afin de concernant (lire ci-dessus) a provoqué amis, (…) quelle que soit leur obédience ritent du pénal ». « Je demande que soit touchables du système qui se permettent
déterminer si « les faits sont susceptibles la stupéfaction des responsables politi- politique, d’une instruction qui les vise. ouverte immédiatement une enquête par tout (pendant que) les autres subissent
d’être qualifiés de violation du secret pro- ques. «Si les faits étaient avérés, évi- Si l’information était confirmée, « la le parquet », a-t-il dit sur Sud Radio. tout », dixit le député Louis Aliot.
fessionnel commis par M. Jean-Jacques demment ça serait une affaire très grave Cour de justice de la République devra « Une histoire ahurissante, la perqui- Quant au trésorier du parti, Wallerand
Urvoas, dans l’exercice de ses fonctions de en terme d’éthique et de comporte- être saisie », a réagi le parlementaire. sition chez Solère a eu lieu juste avant son de Saint Just, il a déclaré qu’il s’agissait
garde des Sceaux, ministre de la Justice ». ment», a observé la ministre de la Jus- Cette cour est la seule capable de juger élection à la questure. Il a pourtant eu le du « scandale de l’année ». « Comment
L’affaire en dit long sur l’usage de ces tice, Nicole Belloubet. Au PS, on ne se les infractions commises par des minis- culot d’y aller et le gouvernement, forcé- avoir confiance dans cette justice ? »,
afameuses remontées d’information sys- montre pas tendre à l’égard de l’ancien tres, pendant l’exercice de leurs fonc- ment au courant, l’a soutenu », s’étouffe t-il demandé sur les réseaux sociaux. ■
Cjeudi 14 décembre 2017 LE FIGARO
8 INTERNATIONAL
Ces Européens expulsés du Royaume-Uni
Quinze ressortissants Des opposants au Brexit manifestent,
le 13 décembre à Londres, devant
de l’UE par jour le Parlement, contre l’instauration
par Theresa May d’un « environnement
hostile » à l’immigration. sont reconduits
DANIEL LEAL-OLIVAS/AFP
à la frontière.
Une stratégie
visant à créer
un « environnement
hostile ».
FLORENTIN COLLOMP £@fcollomp
CORRESPONDANT À LONDRES
EUROPE Theresa May doit obtenir la
validation d’un accord sur le Brexit de
ses homologues, lors d’un sommet à
Bruxelles, jeudi et vendredi. Elle
multiplie les messages aux Européens vivant
au Royaume-Uni pour leur assurer qu’ils
restent les bienvenus. Mais nombre
d’entre eux vivent une expérience bien gers à éviter la police à tout prix. » Un gration Detainees a écrit à la Commis- Un Polonais a été condamné à six se- voit l’enregistrement systématique
différente dans la réalité. Miroslaw et ressortissant européen présent depuis sion européenne pour s’inquiéter que maines de prison pour agression des ressortissants européens après le
Mariola Zieba, ressortissants polonais plus de cinq ans dans le pays peut être « cette hausse des détentions contre des sexuelle pour avoir, en état d’ébriété, Brexit. Loin de les rassurer, il « ajoute
installés dans l’Essex, à l’est de Londres, expulsé s’il présente « une menace véri- ressortissants de l’UE ciblés en vue d’être touché le genou d’une infirmière. Sa à l’inquiétude ambiante en autorisant
se sont fait violemment expulser de leur table et grave ». Une condamnation expulsés du Royaume-Uni augure d’un peine effectuée, il a été placé dans un un contrôle systématique de la
criminadomicile par leur propriétaire et deux passée ne devrait pas être une raison environnement encore plus dur à l’ave- centre de rétention pour être expulsé, lité, qui pourrait aboutir à des
expulautres hommes encagoulés, armés d’un suffisante, estime l’avocat. Mais l’inter- nir », après le Brexit. alors que la loi ne prévoit cette « double sions pour des crimes et délits expirés,
couteau et d’une batte de baseball. nement préventif relève d’une pratique Bruxelles a répondu avoir abordé la peine » que pour les condamnations de sans aucun rapport avec la sécurité des
Quand le couple est allé porter plainte systématique du Home Office. Souvent, question avec les autorités britanni- plus d’un an. Un autre Polonais, âgé de biens et des personnes au
Royaumeau commissariat local, les policiers ont l’expulsion a lieu avant que la personne ques. Pour les ressortissants arrivés de- 27 ans, s’est suicidé en septembre dans Uni », souligne Nicolas Hatton,
fondavérifié la légalité de leur situation au concernée ait pu en faire appel. puis moins de cinq ans, le Royaume- un centre de rétention. Les immigrés teur de l’association The3Million,
porRoyaume-Uni et découvert que Miros- Uni a renforcé sa législation afin de originaires d’Europe de l’Est sont les te-voix des Européens installés dans le
Infractions routièreslaw, 48 ans, avait fait de la prison en Po- pouvoir les renvoyer en cas de trouble à plus fréquemment visés par cette poli- pays.
logne il y a plus de vingt ans, notamment C’est un record : 5 321 citoyens euro- la « santé publique », au « bien public » tique, mais pas exclusivement. Dans la procédure en vigueur pour
pour un cambriolage. Ils l’ont arrêté et péens ont ainsi été expulsés du Royau- ou à la « sécurité publique ». « Cela peut obtenir le statut de résident
permaDéparts volontaires envoyé dans un centre de détention, où me-Uni en un an - soit 15 par jour. Une viser par exemple des SDF, mais aussi nent, 27 % des dossiers d’Européens
il est toujours détenu depuis plus de qua- hausse de 13 % par rapport à l’année des gens qui commettent des délits mi- «Plus personne n’a l’air de faire sont refusés et 10 % font l’objet
d’ertre mois, en attente d’une expulsion du précédente, et de… 340 % depuis 2010. neurs, comme ivresse sur la voie publique confiance au Home Office – trop de reurs administratives. De nombreux
territoire, dont il a fait appel. C’est un effet de la stratégie délibérée ou des infractions au Code de la route », mauvaises choses sont arrivées à des candidats rejetés ont reçu des lettres les
« Vérifier le passé judiciaire d’une vic- pour instaurer un « environnement hos- dénonce Celia Clarke, directrice de Bail citoyens européens vivant au Royaume- menaçant d’expulsion. Lassés par cette
time qui vient porter plainte est pour le tile » à l’immigration, adoptée par The- for Immigration Detainees. Sur les Uni », a tweeté jeudi Guy Verhofstadt, hostilité, de plus en plus d’Européens
moins immoral, voire illégal, dénonce resa May, ministre de l’Intérieur de 70 Européens actuellement en réten- coordinateur du Parlement européen choisissent d’eux-mêmes de quitter le
son avocat, Fahad Ansari. Cela risque 2010 à 2016, avant de devenir première tion et représentés par l’association, sur le Brexit. L’accord sur la sortie de pays, comme en attestent les récentes
d’avoir pour effet de pousser les étran- ministre. L’association Bail for Immi- seuls 17 ont un casier judiciaire. l’UE signé vendredi à Bruxelles pré- statistiques de l’immigration. ■
ZOOM
Nucléaire iranien : les États-Scrutin test pour Modi dans le Gujarat
Unis ne rétablissent pas les
sanctions contre Téhéran
Le premier ministre indien reste en tête des sondages malgré un bilan économique en demi-teinte. Le Congrès américain a laissé
passer mercredi la date butoir
joux et de son plus beau sari, ne tarit pas Sur le marché de gros de Vadodara, payent pas d’impôt ont souffert pour une pour rétablir les sanctions contre
EMMANUEL DERVILLE £@e_derville d’éloges : « C’est incroyable ce qu’il est les fermiers se pressent sur les quais fois », se félicite Ramesh, un cultivateur l’Iran, après la décision de Donald
ENVOYÉ SPÉCIAL DANS LE GUJARAT
charismatique. La corruption a disparu et pour décharger leurs marchandises : il de 34 ans. Trump en octobre de mettre
la croissance est là ! » est 6 heures du matin, l’endroit bour- Ironie de l’histoire, même les « gros en cause l’accord historique
INDE Ils sont près de 100 000, assis sous Orateur hors pair, Narendra Modi a donne comme une ruche. Goel, un hommes d’affaires » soutiennent Modi. sur le programme nucléaire
un soleil de plomb à l’attendre. Deux fait du BJP le parti le plus puissant cultivateur chétif, étale sa colère. Les « La démonétisation a frappé de plein iranien. Cette décision avait ouvert
heures et demie que le premier ministre d’Inde en quelques années. La droite est prix n’en finissent pas de baisser et il fouet les PME qui ne commerçaient qu’en une période de 60 jours au cours de
Narendra Modi aurait dû arriver à Bha- désormais au pouvoir dans 18 États sur n’est pas tendre envers le premier mi- liquide, surtout les diamantaires, les fa- laquelle le Congrès pouvait ou non
ruch, un district rural de l’État du Guja- 36. Elle dispose d’une large nistre. « Avant d’arriver au bricants de céramiques, le textile. Pour- les rétablir. Les élus renvoient ainsi
rat, dans l’ouest de l’Inde. Une poignée majorité à la Chambre bas- pouvoir en 2014, il avait pro- tant, tous me disent qu’ils voteront pour le la balle au président américain, qui
de politiciens du BJP, le parti de Modi, se se du Parlement fédéral. mis d’augmenter les prix ga- BJP », constate Parthesh Vyas, de la décidera en janvier de maintenir
succèdent à la tribune pour faire patien- Malgré tout, trois ans et rantis. On était censé obtenir Confédération de l’industrie indienne ou pas cette levée des sanctions
ter le public. demi après son arrivée au un retour sur investissement (CII). Car en coulisses, les chefs d’entre- dans le domaine de l’énergie. 18
La campagne électorale du Gujarat pouvoir, le « Modi hawa » de 50 %. En réalité, je n’arrive prise ont trouvé des combines pour re- S’il les rétablissait, il menacerait
Le BJP de Narendra concerne un scrutin local : le 14 décem- (l’effet Modi), s’essouffle. même pas à couvrir la moitié cycler leurs vieux billets. Enfin, l’entrée de rompre l’accord de 2015,
Modi est au pouvoir bre, les électeurs renouvellent les dépu- Au Gujarat, le BJP doute de mes frais. » Le même re- en vigueur de la TVA fédérale cet été, ce à quoi s’opposent les cinq autres
dans la moitiétés de leur Assemblée législative. Mais le d’une victoire écrasante frain revient à travers les al- qui a fusionné la multitude de taxes in- signataires, dont la France.
des 36 États et disposeGujarat est aussi le fief de Narendra Modi, face au parti du Congrès. lées : les prix dégringolent, directes, plaît. Grâce à cela, l’Inde est
d’une large majoritéfigure de proue du BJP pour ces élections, Vanrajsinh Mori est le fils peu s’en sortent financière- enfin devenue un marché unique.
à la Chambre basseet le scrutin a valeur de test. Élu trois fois d’un candidat du BJP dans ment. Pourtant, Narendra C’est la force du premier ministre : EN BREFdu Parlement fédéralà la tête de cet État entre 2001 et 2014, le district de Bharuch. Alors Modi garde la confiance de avec ses réformes, il a emporté
l’adhéModi ne doit pas perdre. Une défaite ou que ce parti fondamentalis- beaucoup de petits paysans, sion des classes populaires et des milieux
une victoire en demi-teinte seraient de te hindou est ouvertement antimusul- qui voient en lui le défenseur des pau- aisés, s’assurant une base sociale hétéro- Coup d’accélérateur
mauvais augure à dix-huit mois des lé- man, Vanrajsinh et son père tentent de vres depuis l’annulation surprise des clite. Mais pour combien de temps ? Au à la force du G5 Sahel
gislatives fédérales, le signe que le sou- séduire cette communauté. « Nous avi- billets de 500 et 1 000 roupies, puis leur Gujarat comme ailleurs, il n’y a pas que La force antiterroriste du G5 Sahel a
tien à sa politique s’effrite. ons remporté 10 000 votes musulmans en remplacement par de nouvelles coupu- les petits paysans qui pestent. L’impa- reçu mercredi de nouveaux soutiens
Tout à coup, trois hélicoptères font ir- 2012. Cette fois, nous en espérons res fin 2016. La plupart sont convaincus tience grandit alors que l’économie ne financiers internationaux afin
ruption. « Modi ! Modi ! Modi ! » clame la 20 000. » Si le BJP tend la main à une par l’argumentaire sur les bienfaits de la crée pas assez d’emplois pour les 10 mil- qu’elle puisse remporter au plus vite
foule qui se lève comme un seul homme. communauté qu’il déteste, c’est parce « démonétisation » : les grandes fortu- lions de jeunes qui entrent chaque année ses premières « victoires » dans la
Quelques minutes plus tard, le chef de que la grogne monte, en particulier chez nes ont dû échanger leurs liasses de dans la vie active. En cause : la faible guerre qui « bat son plein » contre
l’exécutif apparaît sur scène, tout de bei- les petits paysans qui représentent la billets contre les nouvelles devises, ex- croissance des PME dans les secteurs à les djihadistes, selon Emmanuel
ge vêtu, un turban rouge sur la tête. « Le majeure partie de l’électorat : l’agricul- posant leurs revenus jamais déclarés. main-d’œuvre intensive, comme le tex- Macron. La principale annonce de la
BJP n’a qu’une priorité, le développement ture emploie la moitié des actifs en Inde. « Les gros hommes d’affaires qui ne tile et l’habillement, l’agroalimentaire… réunion a été la décision de l’Arabie
économique », lance-t-il souverain. Un À l’été 2015, le Gujarat a été secoué par saoudite de contribuer à hauteur
silence religieux se fait. Modi passe en re- des manifestations de la communauté de 100 millions de dollars à la force.
vue les projets du BJP pour doper la Patel, qui, depuis, exige des emplois ré- Les Émirats arabes unis apporteront
croissance et l’emploi : tantôt, il évoque servés dans le secteur public. Car si la pour leur part 30 millions de dollars
la statue d’un leader indépendantiste qui frange aisée de la caste Patel a fait fortu- à cette force, dont les besoins ont
trône sur un barrage flambant neuf et qui ne dans l’industrie, le reste peine à inté- été évalués à 250 millions d’euros
attirera les touristes. « Elle est plus gran- grer écoles et universités privées, faute pour sa mise en place.
de que la statue de la Liberté et les gens de moyens pour payer la scolarité.
DiffiL’ONU réclame 1,7 milliard de viendront de loin pour l’admirer. » Tantôt cile dans ces conditions de décrocher un
dollars pour le Soudan du Sud il y a le chantier de la ligne à grande vi- emploi rémunérateur et stable. Au
Gujatesse entre Ahmedabad et Bombay. Le rat, le parti du Congrès fait campagne Le Soudan du Sud a besoin de
TGV, construit avec l’aide du Japon, tra- contre le BJP en tentant de rassembler la 1,7 milliard de dollars (1,4 milliard
versera le Gujarat du nord au sud. « Et frange défavorisée de la communauté d’euros) pour venir en aide
qui va en bénéficier ? » lance Modi. Narendra Modi Patel ainsi que les intouchables, parfois à 6 millions de ses habitants,
lors d’un « Nous ! » acclame la foule. « Est-ce que maltraités par les hautes castes et qui soit la moitié de sa population,
meeting,le TGV passera chez vous ? Bien sûr ! En un s’estiment délaissés par la droite hin- ont déclaré mercredi
le 11 décembreinstant, vous serez transportés ailleurs. » doue. Narendra Modi était arrivé au le gouvernement de Juba et les
à Nadiad (ÉtatLe meeting terminé, l’effet Modi a pouvoir en 2014 en promettant « des Nations unies. Le pays a basculé
du Gujarat), fonctionné. « C’est un magicien du déve- jours meilleurs ». Une promesse qu’il dans la guerre civile à la fin de
dans l’ouest loppement », s’exclame un père de fa- aura du mal à mettre en avant lorsqu’il 2013, deux ans après avoir obtenu
de l’Inde.
mille. Une dame élégante, parée de bi- sollicitera les électeurs en 2019. ■ l’indépendance du Soudan.
A
AMIT DAVE/REUTERSLE FIGARO jeudi 14 décembre 2017
INTERNATIONAL 9
Trump fragilisé par
l’échec en Alabama
Le président a soutenu jusqu’au bout le sulfureux
Roy Moore, candidat républicain à un siège de sénateur.
« J’avais raison. Roy s’est bien battu mais
PHILIPPE GÉLIE £@geliefig le jeu était faussé contre lui. »
CORRESPONDANT À WASHINGTON
Le président a une part de
responsabilité dans cet échec. Il avait appelé à
ÉTATS-UNIS Les dirigeants de la majo- voter pour ce populiste dont la
camparité républicaine au Sénat avaient prévu gne s’inspirait de la présidentielle de
de se réunir mercredi matin pour discu- 2016, promettant « d’assainir le
mater de l’arrivée dans leurs rangs d’une rais » de Washington et accusant les
embarrassante recrue. C’est dire si la médias de colporter des « infos bidon ».
victoire du juge Roy Moore dans l’Ala- Moore promettait son soutien
indéfecbama, État sudiste fermement conser- tible au président pour durcir
l’immivateur, leur semblait probable – à dé- gration et nommer des juges opposés à
faut de les enthousiasmer. l’avortement. C’est aussi pourquoi
À la place, ils vont hériter du démo- Steve Bannon, l’ex-stratège de la
Maicrate Doug Jones, 63 ans, vainqueur à son-Blanche, avait fait campagne à ses
l’arraché d’une sénatoriale partielle côtés, lui assurant le soutien de médias
mardi soir, qui va réduire leur majorité conservateurs comme son site
Breità deux voix seulement, 51 contre 49. bart News ou la chaîne Fox News, en
Cory Gardner, président du Comité dépit du scandale sexuel. « C’est un
national républicain du Sénat, a déjà rappel brutal que la qualité du candidat
trouvé la solution à ce problème : compte quel que soit l’endroit où l’on se
« J’espère que Doug Jones fera le bon présente, analyse Steven Law, qui
dirichoix et représentera vraiment l’Ala- ge le Fonds de campagne républicain
bama en votant avec la majorité du Sénat. Non seulement Steve Bannon
républicaine. » Le nouvel élu ne ferait nous a coûté un siège crucial dans l’un
ainsi qu’imiter l’autre sénateur de des États les plus républicains du pays,
l’État, Richard Shelby, dernier dé- mais il a en plus entraîné le président
mocrate élu dans l’État en 1992 avant dans ce fiasco. »
de tourner casaque pour rejoindre les L’œil sur les législatives de
mi-manrépublicains. Il avait déclaré son dat dans un an, les démocrates se
prenincapacité de voter pour Roy Moore, nent à rêver de reconquérir la majorité
un ultraconservateur accusé d’agres- au Congrès. C’est loin d’être acquis, avec 51
sions sexuelles envers des jeunes filles un déficit de 24 sièges à la Chambre et
mineures. Comme Shelby, près de beaucoup plus de fauteuils à défendre sénateurs
23 000 Alabamiens ont inscrit sur que les républicains au Sénat. Mais républicains« nous pouvons gagner n’importe où »,
affirme désormais Tom Perez, le prési- contre 49 démocrates,
J’avais raison. Roy s’est après l’élection dent du parti, certain d’assister à un re-“ partielle de l’Alabamaflux du trumpisme. Après la Virginie et bien battu mais le jeu
le New Jersey, où les démocrates avaientétait faussé contre lui
marqué des points en novembre,
l’AlaTWEET DE DONALD TRUMP bama « montre que le président est un ”
boulet pour les républicains, estime la
séleur bulletin un autre nom que ce- natrice du Minnesota Amy Klobuchar.
lui des candidats officiels – plus que les Les conservateurs modérés et les électeurs
21 300 voix d’avance de Doug Jones. des banlieues en ont assez ». Il est
maniAu-delà de ces circonstances particu- feste, en tout cas, que la popularité de
lières – un extrémiste religieux Trump se transfère difficilement à
relativement peu populaire, deux fois d’autres candidats et que son soutien ne
démis de ses fonctions pour insubor- suffit pas à déterminer l’issue d’un
scrudination à la justice fédérale et soupçon- tin. Dans 68 élections partielles depuis
né d’attouchements sur des adolescentes l’élection présidentielle, les démocrates
–, cette sénatoriale n’en porte pas moins ont gagné en moyenne dix points par
des leçons politiques nationales. Donald rapport au score de Hillary Clinton.
Trump, pour qui rien n’est plus impor- La baisse des impôts, censée être
tant que de « gagner », a misé deux fois adoptée avant la fin de l’année, pourrait
sur le mauvais cheval. Il a d’abord soute- être la dernière réforme d’envergure
obnu à contre-cœur lors des primaires le tenue par Trump avant longtemps. Avec
sénateur sortant Luther Strange, créatu- deux voix de majorité à partir de janvier,
re de l’establishment, le reprochant en- le président va sans doute regretter de
suite au chef de la majorité sénatoriale, s’être aliéné des sénateurs républicains
Mitch McConnell. Puis il a mis tout son comme John McCain, Bob Corker ou Jeff
poids derrière Roy Moore, rompant Flake. Sa force de dissuasion envers les
avec son propre parti lorsque celui-ci élus, jusqu’ici renforcée par la menace de
l’appelait à se retirer de la course. Mer- Bannon de mettre des candidats
populiscredi, il a prétendu dans un tweet avoir tes dans les pattes des républicains
sord’emblée prédit l’échec de Moore : tants, vient de prendre un rude coup. ■
Jérusalem est capitale
de la Palestine, selon Erdogan
La conférence islamique, réunie à Istanbul, a formulé cette réponse
à Donald Trump pour qui la ville revient à Israël.
Le premier ministre israélien BenyaminDELPHINE MINOUI £@DelphineMinoui Nous Netanyahou a aussitôt réagi disant qu’il CORRESPONDANTE À ISTANBUL «
n’était « pas impressionné » par ces décla- rejetons et
PROCHE-ORIENT La réponse à Donald rations. Mercredi dernier, Donald Trump condamnons
Trump est désormais formalisée. Rassem- avait annoncé qu’il considérait la ville fermement
blés ce mercredi à Istanbul, les pays sainte comme capitale d’Israël.
la décision membres de l’Organisation de la
ConféFermeté affichée irresponsable, rence islamique ont appelé le monde à
reconnaître Jérusalem-Est comme capitale Cherchant à s’imposer comme le illégale et
d’un État palestinien. nouveau héraut de la cause palestinienne, unilatérale
«Nous proclamons Jérusalem-Est capi- Recep Tayyip s’était alors empressé
d’indu président tale de l’État de Palestine et appelons les viter les pays membres de cette
confédédes États-Unis autres pays à reconnaître l’État de Palestine ration de pays musulmans à un sommet
et Jérusalem-Est comme sa capitale occu- spécial. Mais en dépit de la fermeté affi- reconnaissant
pée », précise le communiqué final publié chée contre Washington, aucune mesure Jérusalem
à l’issue de cette réunion extraordinaire. concrète n’a été annoncée. comme
« Nous rejetons et condamnons fermement Seule une vingtaine de chefs d’État
la prétendue la décision irresponsable, illégale et unila- avaient répondu à l’appel – parmi
lestérale du président des États-Unis recon- quels Mahmoud Abbas, le président de capitale
naissant Jérusalem comme la prétendue l’Autorité palestinienne, et Hassan Ro- d’Israël»capitale d’Israël. Nous considérons cette hani, le président iranien. L’Égypte, les
COMMUNIQUÉ décision comme nulle et non avenue », ont- Émirats et l’Arabie saoudite se sont,
DE L’ORGANISATION
ils ajouté, en l’accusant de nourrir « l’ex- eux, contentés d’être représentés au ni- DE LA CONFÉRENCE
trémisme et le terrorisme ». veau ministériel. ■ ISLAMIQUE
Cjeudi 14 décembre 2017 LE FIGARO
10 SOCIÉTÉ
Notre-Dame-des-Landes : la porte ouverte
au réaménagement de l’actuel aéroport
Le rapport remis par les trois médiateurs
à Édouard Philippe mercredi redonne
du crédit à l’agrandissement de
la plateforme existante au sud de Nantes.
de journalistes, venus nombreux, Anne
ANGÉLIQUE NÉGRONI anegroni@lefigaro.fr Boquet, Michel Badré et Gérard Feldzer
sont apparus souriants et décontractés,
ENVIRONNEMENT Entouré de ses pro- ne faisant aucun commentaire sur les
criches conseillers, Emmanuel Macron va tiques qu’ils ont essuyées tout au long de
devoir trancher. Le rapport qu’il avait ces mois. L’ancien pilote de ligne, Gérard
commandé auprès de trois médiateurs Feldzer, a notamment été pris pour cible,
sur le devenir du projet d’aéroport à No- en raison de ses liens étroits avec Nicolas
tre-Dame-des-Landes (Loire-Atlanti- Hulot, dont on connaît l’hostilité au
proque) a été officiellement remis ce mer- jet de Notre-Dame-des-Landes. Certains
credi à son premier ministre, Édouard ont alors suspecté ce rapport d’être
totaPhilippe. À cette occasion, celui-ci a lement orienté.
confirmé le calendrier retenu. Une « dé- Pour couper court à ces craintes, Anne
cision claire et qui sera assumée » sera Boquet dira seulement que tous trois ont Édouard Philippe,
prise sur ce dossier « avant fin janvier ». « travaillé sans parti pris et en toute im- Nicolas Hulot
et Élisabeth Borne En un peu plus de soixante pages, ce partialité ». Mais il est vrai que ce
rap(ministre des rapport dresse la liste des avantages et port, et conformément à la lettre de
misTransports), des inconvénients des deux projets possi- sion, s’appesantit davantage sur la
mercredi bles : le réaménagement de l’actuel aéro- possibilité d’agrandir l’actuel aéroport
à Matignon. port Nantes-Atlantique ou son transfert Nantes-Atlantique. Bien plus que dans les
dans le bocage nantais à Notre-Dame études précédentes, ce projet est
décortides-Landes. qué, avec à l’appui de nouvelles données tructure à Notre-Dame-des-Landes, tés de Nantes-Atlantique n’occasionnera res, acquises après une série d’expulsions
Ce travail a d’ailleurs été présenté par dont un bon nombre milite en sa faveur. projet qui avait été décidé par le pouvoir pas plus de bruit qu’il n’en existe aujour- notamment, et mener une réflexion sur le
leurs auteurs au ministère de la Transi- Son réaménagement serait notamment politique avant d’être bloqué par ses op- d’hui. Mais bel et bien déjà importante, la devenir de ce territoire. Certains zadistes
tion écologique. Assis devant un parterre moins coûteux qu’une nouvelle infras- posants. Par ailleurs, la hausse des activi- pollution sonore doit en urgence être qui se sont installés et qui sont devenus
combattue par un plan de mesures, ont agriculteurs, sans droit ni titre,
devrontindiqué les médiateurs. ils être délogés ? Michel Badré estime que
tous les acteurs, à condition qu’ils «
ap« Déficit de démocratie » pliquent le droit et qu’ils aient un projet »,
Mais quel que soit le choix qui sera fait par devront travailler ensemble sur un projet
Emmanuel Macron, la médiation insiste commun sous la houlette d’un responsa-RTL.fr
sur la nécessité « d’un retour à l’état de ble nommé par l’État. Au cours de cette
droit » sur Notre-Dame-des-Landes. Ces conférence, Gérard Feldzer s’est mis
1 239 hectares, qui avaient été choisis alors à rêver : « Notre-Dame-des-Landes
pour accueillir le futur aéroport, sont de- pourrait devenir une marque au lieu d’être
puis plusieurs années occupés par des za- un point de crispation. »
distes. Logeant dans des tentes ou des ha- Pendant ce temps et à quelques pas du
bitations de fortune, deux cents à trois ministère, une centaine de personnes,
cents personnes bloquent ce projet qui dont l’ex-maire PS de Nantes Jean-Marc
aurait dû déjà voir le jour. « La mission se Ayrault et Bruno Retailleau, président du
doit d’attirer l’attention sur l’état de cris- groupe LR au Sénat, ont manifesté près de
pation autour de cette situation de non l’Assemblée nationale pour exprimer leur
droit », écrit le rapport. Cette situation soutien au transfert. Sur la même ligne, le
est le résultat « d’un déficit de démocra- président du conseil départemental de
tie », selon Anne Boquet en poursuivant : Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet,
es« Faute d’avoir été prise au sérieux, l’op- time que l’État ferait fausse route en
position s’est radicalisée », adoptant « un agrandissant l’actuel aéroport qui serait
mode d’action plus violent ». rapidement sous-dimensionné. Le
Si le projet de transfert était abandon- rapport, dit-il, « n’apporte d’ailleurs
né, Gérard Feldzer souligne que l’État de- rien », en ajoutant : « À l’Ouest, rien de
vrait rester propriétaire de toutes ces ter- nouveau ». ■
Coût, bruit… chaque option
présente des inconvénients
Dans ce rapport d’une soixantaine de accru des avions n’aura pas d’impact
pages, les trois médiateurs ont comparé significatif sur les populations d’oiseaux
les deux projets : l’aménagement de du lac.
l’actuel aéroport ou son transfert vers
Notre-Dame-des-Landes. Empreinte carbone : match nuluLes experts, qui ont réalisé un
compaLe bruit, un fléau pour les riverains ratif de l’empreinte carbone entre les ude l’aéroport actuel deux projets, notent qu’il n’y a guère de FRANCOISHOLLANDE Pour moins de gêne liée à la pollution so- différence. Les émissions de CO de 2
nore, le rapport penche pour le transfert Notre-Dame-des-Landes seraient très
de l’aéroport. Celui-ci entraînerait, en légèrement supérieures à celles de
l’aceffet, le déplacement des nuisances à tuel aéroport.
l’écart des populations, dans une zone INVITEEXCEPTIONNEL non urbanisée où l’on compte 200 per- Une inconnue usonnes environ. Toutefois, les médiateurs dans l’équation du coût
relèvent qu’en cas de réaménagement de Le réaménagement de l’actuel aéroport
l’actuel aéroport, le périmètre de bruit ne coûterait au total entre 365 à 460 millions
serait guère accru et n’entraînerait pas de d’euros, un montant qui intègre la fer-“RTLSoir” nouvelles contraintes d’urbanisme dans meture de l’aéroport pour environ neuf
l’agglomération nantaise. Si l’option du semaines de travaux. Cette estimation est
réaménagement était retenue, les média- bien inférieure à celle de la Direction
géteurs demandent une révision d’urgence nérale de l’aviation civile (DGAC) qui Aujourd’hui,endirect
du plan de gêne sonore pour protéger la avait estimé en 2013 les travaux à
MARC-OLIVIER population contre ce fléau, qui touche, de 825 millions. Le coût du transfert à
FOGIEL de18h30à20h manière significative, entre 3 500 à Notre-Dame-des-Landes est, quant à lui,
6 000 riverains. Ils recommandent aussi de 730 millions d’euros, un montant qui
la révision du plan d’exposition au bruit tient compte des aménagements transi-Àl’occasiondelaremisedesprixdesafondation«LaFrance
(PEB), totalement obsolète et datant de toires à Nantes-Atlantique, avant la mise
s’engage»,FrançoisHollandeestl’invitéexceptionneldeRTLSoir. 2004. en service de la future infrastructure.
Celle-ci pourrait intervenir entre 2023 ou
Non, le lac Grand Lieu, classé 2025. Si le projet de réaménagement est LaprésidenceMacron,lasituationinternationale,lePartiSocialiste uréserve naturelle, ne serait pas donc moins onéreux, les médiateurs
reouencoresanouvellevie,l’ancienPrésidentdelaRépubliquesera impacté par un réaménagement connaissent qu’ils n’ont pas tenu compte
ALAINDUHAMEL Les médiateurs sont catégoriques. de l’indemnité que l’État devrait verser à interrogéparMARC-OLIVIERFOGIELetALAINDUHAMEL.
Contrairement à ce que disent les asso- Vinci, choisi depuis 2010 pour construire
ciations de riverains, un réaménagement et exploiter Notre-Dame des-Landes
de l’actuel aéroport n’aura pas d’impact durant 55 ans. La clause de résiliation du
sur le lac Grand Lieu, ce site classé réser- contrat qui lie le groupe à l’État prévoit
ve naturelle et situé à quelques kilomè- une indemnité sous certaines conditions
tres des pistes. Telles sont les conclusions et qui peut atteindre un montant
maxirendues par le Muséum d’histoire natu- mal de 350 millions d’euros. ■
A. N.relle sollicité par la médiation. Le survol
A
PHOTOS:SIPAPRESS-ROMAINBOÉ/JULIENKNAUB
CHARLES PLATIAU/REUTERS